loader
Recommandé

Principal

Fibrome

5 stades de cancer gastrique

Les cancers se développent dans les cellules de la muqueuse gastrique avec une prolifération progressive. Ils sont combinés dans un groupe d'adénocarcinomes. Le risque de cancer réside dans l'évolution asymptomatique au stade initial, qui peut être guérie. Les stades en cours sont plus faciles à diagnostiquer, mais difficiles à traiter en raison de métastases dans d'autres organes.

Caractéristiques du cancer et diagnostic

Il existe plusieurs types de cancer de l'estomac en fonction du type de croissance:

  • Oncologie infiltrante, quand le cancer n'a pas de frontières claires et que les cellules malignes s'infiltrent rapidement à travers les tissus dans des endroits éparpillés d'un organe au plus profond des parois. Au fur et à mesure que la tumeur se développe, les parois de l'estomac s'épaississent, le mucus est lissé et l'organe perd sa fonction. En raison de l’agressivité élevée, il est impossible d’identifier le cancer à un stade précoce, en l’absence de tableau clinique.
  • L'oncologie adénogénique se caractérise par une croissance infiltrante plus souvent dans la partie proximale de l'estomac ou par la couverture de tout l'organe. La tumeur se développe à partir de l'épithélium et pénètre progressivement dans les couches les plus profondes. Caractérisé en formant des grappes avec une structure lâche. Les rechutes précoces au cours des trois premières années de la période postopératoire réduisent la durée de vie à 3 mois.
  • Les tumeurs exophytiques sont caractérisées par des limites claires sous la forme d'un champignon ou d'un polype se développant dans la lumière d'un organe. Une variété est un carcinome épidermoïde qui survient à la naissance des cellules de l'épithélium squameux.
  • Le cancer fibreux se développe à partir de fibres conjonctives intermédiaires pour former de petites cellules. Le danger de l'oncologie est l'absence de symptômes jusqu'au dernier stade. Détecté uniquement dans l'étude des ganglions lymphatiques proches de l'estomac.

Pour diagnostiquer n'importe quel type de cancer peut être un examen complet, comprenant:

  1. examen, recueil d'anamnèse;
  2. endoscopie avec biopsie et analyse histologique du matériel de biopsie;
  3. chirurgie diagnostique - laparoscopie;
  4. radiographie avec contraste;
  5. Scanner, IRM;
  6. Échographie;
  7. sang général, urine, fèces.

Le traitement est choisi en fonction des résultats du diagnostic. Le traitement médicamenteux conservateur est inefficace dans le cancer gastrique en raison du diagnostic tardif. Par conséquent, des méthodes radicales sont utilisées, dont les objectifs sont la destruction d'une nouvelle croissance et le développement de métastases. Antral ou d’autres méthodes de traitement du cancer peuvent inclure les étapes suivantes:

Le nombre de personnes atteintes du cancer dépend du degré, de la nature, de l'emplacement et du type de tumeur. Les symptômes communs du cancer de l'estomac dans les premiers stades:

  • dyspepsie et inconfort épigastrique;
  • ballonnements après avoir mangé;
  • douleurs douloureuses, persistantes et sourdes à gauche sous les côtes, apparaissant périodiquement ou après le repas;
  • des nausées;
  • diminution de l'appétit;
  • brûlure dans l'estomac;
  • difficulté à avaler;
  • impuretés du sang dans les selles, vomissements avec taches de sang.

Le stade avancé du cancer se manifeste par des symptômes aggravés:

  • palpation de la tumeur au sommet ou au milieu de l'abdomen;
  • selles goudronneuses et noires avec du sang;
  • vomissements sanglants;
  • une forte augmentation du volume de l'abdomen;
  • jaunissement ou pâleur de la peau;
  • faiblesse grave, fatigue;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques, en particulier supraclaviculaire, axillaire du côté gauche et paraumbulaire.

Étape 0

Le stade initial, zéro, est caractérisé par l’activation du processus de mutation des cellules saines de l’estomac avec ozlokachestvleniem. Changer immédiatement le tissu épithélial de la muqueuse gastrique sans pénétrer dans les couches profondes, de sorte que ce cancer est appelé - intraépithélial. Comme la tumeur ne progresse pas, la maladie ne se manifeste pas, il est donc presque impossible de reconnaître le cancer à ce stade. Une personne peut vivre et ne pas suspecter un processus malin. Le stade initial est détecté par une méthode de diagnostic - une biopsie de la muqueuse gastrique.

Si le cancer de l'antre est détecté, la chimie et les rayonnements ne sont pas appliqués. Le traitement du cancer gastrique au stade 0 n’est que chirurgical, plus précisément - gastrectomie totale avec gastrectomie à 80%. Après l'opération, un pronostic favorable est possible dans 90% des cas.

Étape 1

Elle se caractérise par le développement d'une tumeur avec une démarcation nette et jusqu'à 20 mm sans métastases. Les cellules atypiques sont situées dans la couche sous-muqueuse ou profondément dans la membrane muqueuse.

En fonction de la localisation et du degré de prévalence, on distingue le cancer:

  • 1A - la tumeur est située dans l'épithélium muqueux et ne s'étend pas au-delà de la lumière de l'organe;
  • 1B - avec une lésion supplémentaire de 1 à 2 ganglions lymphatiques à proximité ou prolifération dans la couche musculaire.
  • une goutte d'hémoglobine dans le sang;
  • carence en fer;
  • refus de manger;
  • fatigue rapide;
  • pâleur
  • ballonnement de poids après avoir mangé.

Le cancer du premier stade est traité chirurgicalement. L'irradiation avec la chimiothérapie est utilisée pour:

  • prévenir les métastases et les récidives du cancer;
  • réduire la taille de la tumeur;
  • faciliter l'opération.

Le cancer peut être guéri dans 80% des cas et atteindre une espérance de vie supérieure à 5 ans.

Symptômes et signes du cancer de deuxième stade dans l'estomac

Caractérisé par la croissance de l'éducation dans toutes les couches de la paroi gastrique jusqu'à la musculaire avec une couverture des ganglions lymphatiques régionaux, mais sans affecter la couche séreuse. La taille de la tumeur - 40-50 mm. L'estomac maintient la mobilité. Le cancer de l'estomac au stade 2 se produit:

  • 2A - une petite tumeur n'apparaît pas à l'extérieur de l'organe, mais 3 à 6 ganglions lymphatiques sont touchés. La tumeur peut pénétrer dans la couche musculaire avec la couverture de ganglions régionaux ou la germination au-delà de la lumière avec des ganglions lymphatiques sains.
  • 2B - la tumeur ne s'étend pas au-delà de la lumière, mais plus de 7 nœuds sont affectés.

Le cancer est diagnostiqué au stade 2 avec la propagation au-delà de l'estomac avec une lésion de 2 nœuds. Les symptômes de ce degré sont prononcés. Les signes précédents sont complétés par:

  • douleur à l'estomac lors de la localisation de la tumeur;
  • chaleur (38 ° C et plus);
  • rejet des aliments préférés, de la viande;
  • douleur en avalant.

Traitement - gastrectomie totale chirurgicale. Les tumeurs peuvent être:

  • opérable, c'est-à-dire facilement disséqué sans affecter les organes vitaux;
  • inutilisable, c’est-à-dire situé près d’artères importantes ou dans des organes voisins.

Une approche intégrée n'est pas exclue:

Le cancer inopérable est traité de manière palliative. Les objectifs sont:

  • améliorer la qualité de la vie;
  • réduction de la douleur;
  • arrêter la croissance de l'éducation en réduisant la taille et en réduisant la pression sur les organes internes;
  • avertissement de métastases.

Le résultat du deuxième degré est estimé par la survie à 5 ans. Coffre-fort 50% des cas.

Étape 3

Elle se caractérise par une grosse tumeur qui s'étend au-delà des parois avec une restriction de la mobilité de l'estomac et une germination dans les organes voisins. Peut-être le développement d'une tumeur plus petite, mais avec une métastase profonde. Le troisième degré est accompagné de complications graves. Le cancer de l'estomac de grade 3 se produit:

  • 3A avec distribution dans les fibres musculaires et plus de 7 ganglions lymphatiques. La germination à travers les parois et la saisie de 6 nœuds ou des dommages à tout l'estomac avec une couverture de 2 nœuds sont possibles.
  • 3 In avec une lésion de l'espace proche et 2 nœuds.
  • 3C avec la couverture de toutes les parois de l'estomac, la germination à travers elles dans les tissus adjacents, les organes et les ganglions lymphatiques distants (jusqu'à 15).

Le tableau clinique de la troisième phase est en expansion et exacerbé par l'apparition de complications graves:

  • perte de poids drastique, anorexie;
  • nausée persistante avec vomissements sanglants de teinte écarlate ou foncée;
  • dysfonctionnement intestinal avec alternance de constipation et de diarrhée.

Tous les patients cancéreux de grade 3 sont inopérables. Le traitement aide à prolonger la vie et à améliorer sa qualité. Dans de rares cas, la chirurgie est prescrite et le traitement de ce qui reste. La prévision est décevante avec des chances de récupération totale inférieure à 7%.

Étape 4

Elle se caractérise par une tumeur de taille impressionnante avec germination au niveau des organes, vaisseaux, pancréas, feuilles du péritoine et métastases proches dans plus de 15 ganglions lymphatiques, foie, ovaires et organes distants (cerveau ou moelle osseuse). Il existe des signes spécifiques du quatrième stade du cancer:

  • douleur persistante et intense;
  • vomissements fréquents de sang;
  • l'anorexie;
  • sensation de trop manger et de lourdeur de petites portions de nourriture;
  • faiblesse grave;
  • couleur de la peau terreuse;
  • accumulation excessive de liquide dans la cavité abdominale - ascite.

Le cancer de l'estomac au stade 4 est traité palliativement. Tâches:

  • réduction de l'oncogenèse, qui a fermé la lumière ou les artères comprimées;
  • arrêter les saignements intenses;
  • maintenir la viabilité du patient.

Traitement du cancer gastrique stade 4 - radiothérapie et chimiothérapie. Le schéma permet:

  • suspendre la division des cellules malignes et détruire partiellement les cellules existantes;
  • limiter la croissance tumorale;
  • stabiliser le processus du cancer;
  • maintenir le fonctionnement normal de tous les organes et systèmes du patient;
  • prévenir les complications.

Le cancer gastrique de stade 4 est traité par traitement au laser endoluminal. Objectifs - la restauration de la lumière gastrique sans intervention invasive ni aggravation de l'état du patient.

Le pronostic de la quatrième étape est décevant: 5% ont récupéré avec un taux de survie de 5 ans. Cancer de l'estomac 4 degrés dans 95% des cas sont mortels en raison de la forte intoxication de ce qui reste après l'effondrement des tissus tumoraux et de l'incapacité d'exercer les fonctions fondamentales des organes internes.

Rechute

Le concept caractérise le retour du cancer après son élimination complète après traitement. Une tumeur peut survenir dans l'antre ou une autre partie de l'estomac, dans des organes séparés, souvent dans les ganglions lymphatiques et le foie. Résultats du traitement par étapes:

  1. Le stade zéro est complètement curable, mais il est impossible de le détecter.
  2. Le premier stade est caractérisé par 80% de survie à 5 ans, soit 8 personnes sur 10. Le diagnostic n’est possible que dans 1 cas sur 100.
  3. Le second stade est diagnostiqué chez 6%, soit dans 6 cas sur 100. Le taux moyen de survie à 5 ans est de 56% ou 5 personnes sur 10.
  4. Le troisième stade est détecté dans 7 cas sur 10. Le degré "A" est caractérisé par 38% de survie à 5 ans et par B - 15%.
  5. Les 4 derniers stades sont les plus fréquents et sont fixés dans 80% des cas. Le résultat est considéré comme satisfaisant si l'espérance de vie d'un patient de grade 4 est supérieure à 2 ans à compter du diagnostic. La survie à 5 ans ne dépasse pas 5%.

Traitement de soutien

En raison de la possibilité de développement de complications dues au cancer du corps ou d’autres parties de l’estomac, avant, pendant, après son traitement, des méthodes et des moyens de thérapie de soutien sont appliqués. Objectifs:

  • contrôle de la douleur et autres symptômes;
  • réduction des effets secondaires du cycle de choc de la radiothérapie et de la chimiothérapie;
  • assister le patient en dépression;
  • amélioration pendant le traitement.

Traitement de soutien particulièrement efficace des remèdes populaires. Les recettes folkloriques les plus populaires sont:

  • décoction de plantain;
  • un mélange d'aloe vera et de pélargonium sur du cognac avec de l'iode;
  • décoction de camomille, calamus, calendula, bardane, origan;
  • infusion et décoction d'éponge de bouleau.

Le traitement des remèdes populaires sera efficace si vous suivez un régime et un régime approprié. Pour aider le patient à un stade avancé, on peut recourir à des remèdes populaires qui améliorent la motilité de l'estomac et augmentent l'appétit: sirop de raifort au miel, jus de légumes fraîchement pressé (pommes de terre, chou, betteraves).

Suivi

Après excision de la tumeur et élimination des métastases, le patient est enregistré et subit des examens réguliers. Deux fois par an, un examen endoscopique est effectué avec une biopsie, ce qui permettra de déterminer rapidement le processus pathogène dans l'estomac. Tous les 3 mois, le sang est donné à des marqueurs tumoraux spécifiques, ce qui permet de révéler le reste ou l'apparition de nouvelles métastases. D'autres tests de laboratoire et des ultrasons permettent de détecter d'éventuelles complications après une chimiothérapie et une radiothérapie.

Le patient est tenu de consulter rapidement un médecin en cas d'apparition de symptômes suspects de mauvaise santé. Les principales mesures de vérification:

  • examen médical;
  • examen sanguin complet;
  • radiographie;
  • Scanner;
  • gastroscopie.

Prévisions

Les options et les perspectives de guérison du cancer dépendent du degré de propagation à d'autres organes et ganglions lymphatiques, de la profondeur de pénétration dans les parois de l'estomac, de la nature et du type de tumeur. La propagation de l'enseignement primaire au-delà du corps de l'estomac est considérée comme incurable.

Cancer gastrique stade 1

Pendant longtemps, le cancer de l'estomac peut continuer sans manifestations visibles. Cependant, l'évolution de la maladie dépend de la taille et de l'emplacement de la tumeur.

Il est extrêmement rare que les médecins traitent les symptômes du cancer gastrique au stade 1.

En règle générale, les patients n'attachent pas beaucoup d'importance aux manifestations non spécifiques de la tumeur.

Raisons

Presque toujours, les causes des néoplasmes malins dans l'estomac sont enracinées dans une perturbation interne du corps. Les experts en oncologie identifient plusieurs facteurs pouvant déclencher l'apparition de symptômes du cancer gastrique au stade 1:

  • Tabagisme et abus d'alcool;
  • Nutrition déséquilibrée (utilisation de légumes et de fruits à haute teneur en nitrites, aliments épicés et frits, viandes fumées);
  • Maladies précancéreuses du tractus gastro-intestinal (gastrite à faible acidité de l'estomac, ulcères et polypes, anémie pernicieuse, ablation d'une partie de l'estomac).

Si le patient a l'une des maladies chroniques ci-dessus, il doit examiner attentivement l'évolution des symptômes. Souvent, les patients s'habituent à la douleur constante et aux problèmes qui causent les pathologies existantes et ne remarquent pas les symptômes légers du cancer au stade 1. En règle générale, le moindre changement dans l'état de santé est le premier signe que quelque chose ne va pas dans le corps, ce qui signifie que vous devez contacter votre médecin en cas de malaise ou de suspicion.

Les symptômes

Malheureusement, les symptômes du cancer de l'estomac au stade 1 ne sont ni très visibles ni spécifiques, bien que la tumeur dans ce cas affecte presque toute la membrane muqueuse de l'organe. Un peu plus tard, une tumeur maligne se propage aux ganglions lymphatiques voisins et la lésion du tissu musculaire de l'estomac commence. Au stade initial, la tumeur est complètement formée, mais ses dimensions ne sont pas encore très grandes, ce qui élimine la pression exercée sur les organes voisins. Les symptômes du cancer de l'estomac de stade 1 sont à peine perceptibles également parce que les cellules cancéreuses à ce stade ne se multiplient pas aussi rapidement et que le corps lui-même gère avec succès le traitement de leurs produits métaboliques. Le plus souvent, au tout début du développement d'une tumeur, on observe les manifestations suivantes:

  • Léthargie et apathie;
  • Perte de poids déraisonnable;
  • Dépression, perte d'intérêt pour le monde;
  • L'anémie;
  • Une forte diminution de l'appétit;
  • Pickiness et intelligibilité dans le choix de la nourriture;
  • Aversion pour les produits autrefois préférés (notamment le poisson, la viande, le café).

Dans de rares cas, le patient peut présenter d'autres symptômes du cancer gastrique au stade 1: par exemple, douleur douloureuse intermittente à l'abdomen, nausée et sensation de lourdeur dans la partie supérieure de l'abdomen. Mais très souvent, le stade initial du cancer est asymptomatique, ce qui ne permet pas un diagnostic précoce de la maladie. S'il réussit, le patient pourra compter sur un rétablissement complet et durable, respectivement, avec un traitement médical adéquat et sur l'absence de métastases aux ganglions lymphatiques et aux organes sains.

Traitement

Le traitement du cancer gastrique de stade 1 est destiné au rétablissement complet du patient et à la prévention de la récurrence de la maladie. La technique principale utilisée à ce stade est la chirurgie. Après une gastrectomie, le médecin peut prescrire un traitement supplémentaire pour le cancer gastrique au stade 1 sous forme de radiothérapie ou de chimiothérapie. Cependant, selon certains oncologues, la radiothérapie pour les tumeurs malignes de l'estomac est totalement inefficace. Environ 80% des patients ont un pronostic favorable pour une survie à 5 ans après une intervention chirurgicale réussie.

Cependant, il existe très peu de cas de guérison complète dans la pratique médicale. Malgré les grandes réalisations de la médecine moderne en oncologie, même le traitement le plus efficace du cancer gastrique au stade 1 ne fait que prolonger la vie du patient et en améliorer la qualité. Dans la très grande majorité des cas, même après une intervention chirurgicale opportune, des patients atteints d'un cancer de l'estomac quelques années plus tard présentent une rechute et une tumeur réapparaissent dans le corps. Médecins dans ce cas, il ne reste plus qu’à réutiliser les méthodes traditionnelles de traitement du cancer gastrique stade 1.

Combien de personnes vivent avec le cancer de l'estomac au stade 1

Le cancer de l'estomac est une maladie qui se développe relativement lentement. Avec la détection précoce de la maladie, les médecins ont le temps et la possibilité de mener une thérapie compétente et adéquate, ce qui permet d'espérer une évolution favorable de la maladie.

Caractéristiques du cancer de stade 1

Pour le cancer de stade 1, la nature de la tumeur se situe exclusivement dans la couche muqueuse ou sous-muqueuse de l'estomac, sans se propager aux tissus sains ni pénétrer dans l'épaisseur de la paroi de l'organe. Il n'y a aucun signe de métastase, les ganglions lymphatiques ne sont pas élargis, bien que les cellules cancéreuses puissent déjà pénétrer dans le système lymphatique.

Parfois, un cancer de l'estomac d'un degré (ce que les médecins appellent ce stade 1B) affecte les tissus musculaires de l'estomac, bien que la tumeur elle-même soit petite (pas plus de 3 cm). En raison de la petite taille de la tumeur, n'exerce pas de pression sur les organes voisins et n'affecte pas la perméabilité des aliments.

  • Toutes les informations sur le site sont à titre informatif seulement et ne constitue pas un manuel pour l'action!
  • Seul le MÉDECIN peut vous fournir le DIAGNOSTIC EXACT!
  • Nous vous exhortons à ne pas vous auto-guérir, mais à vous inscrire auprès d'un spécialiste!
  • Santé à vous et à votre famille! Ne pas perdre courage

Les cellules tumorales se multiplient moins intensément, de sorte que les effets de l'intoxication ne sont pas - le corps fait face aux produits de la vie de la tumeur.

En raison de ces circonstances, au stade 1, la maladie ne présente souvent aucun symptôme prononcé et les patients n'ont tout simplement aucune raison de consulter un médecin.

Parfois, il y a des manifestations telles que:

  • perte d'appétit;
  • des nausées;
  • inconfort;
  • indigestion récurrente;
  • faiblesse

Cependant, ces symptômes se produisent avec d'autres maladies et affections gastriques. Mais si les phénomènes douloureux ne disparaissent pas au bout de quelques semaines, il est nécessaire de vérifier l'état de l'estomac dans la clinique.

Une attention particulière à leur bien-être doit être accordée aux personnes atteintes de maladies gastriques chroniques telles que la gastrite, les polypes et les ulcères d'estomac. Dans de nombreux cas, le tissu épithélial endommagé par de telles maladies est sujet à la renaissance.

Il est préférable que les personnes souffrant d'exacerbation chronique de gastrite et d'ulcère gastroduodénal subissent un examen endoscopique régulier de l'estomac. Si le cancer est détecté au premier stade voire à zéro, il peut être guéri même sans opération compliquée de l'incision.

Photo 4 étapes du cancer de l'estomac ici.

Les patients atteints de gastrite et d'ulcères d'estomac doivent également prêter attention à la nature de leurs symptômes. Les ulcères s'habituent habituellement à leurs douleurs, mais ils ne doivent pas ignorer de petits changements dans leur état de santé. Ces changements peuvent constituer un signal d’avertissement et une raison directe de consulter un médecin.

Tout d’abord, vous devez faire attention au manque de lien entre les douleurs et les repas. Si plus tôt au cours des exacerbations de maladies gastriques après avoir mangé, la douleur a diminué, puis avec l'apparition d'une tumeur, cela ne se produit plus - des sensations douloureuses apparaissent à tout moment. Les préférences de goût peuvent changer. Les médicaments avec lesquels la douleur a été facilement arrêtée plus tôt n’aident plus.

Vidéo: le plus important sur le cancer de l'estomac

Traitement et pronostic

Dans certaines cliniques, les tumeurs de l’estomac de 1 degré, localisées sur la membrane muqueuse, sont enlevées par voie endoscopique, sans incision. Pour ce faire, un tube flexible est inséré dans l'estomac par la bouche et l'œsophage - un endoscope avec une source de lumière et une caméra vidéo. Avec son aide, les instruments chirurgicaux pénètrent également à l'intérieur. Cette méthode est moins traumatisante, entraîne moins de complications et ne nécessite pas de longue phase de rééducation.

En médecine moderne, les opérations endoscopiques deviennent de plus en plus importantes - leur utilisation au stade 1 du cancer permet d’éviter la résection de l’estomac et de permettre au patient de manger normalement.

La chirurgie laparoscopique est également réalisée - pénétration dans la cavité abdominale à travers de petites incisions dans la paroi abdominale antérieure. Ces opérations sont également effectuées avec l'utilisation d'équipements technologiques modernes. La progression de l'opération est contrôlée à l'aide d'une caméra vidéo qui transmet une image sur l'écran du moniteur.

Beaucoup de patients sont intéressés par la question - combien de temps ont-ils après une chirurgie avec un cancer gastrique de grade 3? Plus dans cette section.

Il détaille le traitement du cancer gastrique à Moscou.

Avec une opération effectuée en temps voulu - avant que la tumeur ne se propage à travers les systèmes lymphatique et circulatoire - le pronostic de survie à 5 ans est de 80 à 90%. Certaines cliniques étrangères fournissent des données sur la survie à 100% des patients.

Le succès du traitement du cancer au stade 1 dépend bien entendu de l'âge du patient et de l'état de son système immunitaire. Si le traitement est effectué de manière opportune et effectué par de bons spécialistes, il est même possible de réaliser une rémission à vie des patients sans provoquer de récurrence de la maladie.

Stades du cancer gastrique

Après qu'une personne a un cancer, elle est soumise à divers examens pour établir le stade de la maladie. Cela est nécessaire pour choisir un traitement ultérieur et prévoir l'espérance de vie du patient. Des informations sur la signification de chaque stade du cancer gastrique, leurs symptômes, leur traitement et leur pronostic sont disponibles dans cet article.

Stades du cancer gastrique

Le cancer de l'estomac prend la 2e place après le cancer du poumon. C’est la maladie la plus grave du tractus gastro-intestinal, dont la ruse réside dans le fait qu’elle ne se manifeste pas longtemps. L'évolution de la maladie dépend principalement du stade du cancer gastrique, de la nature de la tumeur, de son emplacement et du traitement prescrit.

Stades du cancer gastrique

Après confirmation de la présence de cellules cancéreuses, une série d’études est prescrite au patient afin de déterminer l’ampleur du cancer de l’estomac en vue d’un traitement approprié.

  • 0 étape. À ce stade, les cellules saines commencent tout juste à se transformer en cellules cancéreuses. Ils sont situés dans l'épithélium de la muqueuse gastrique et ne pénètrent pas dans les couches internes. La maladie est asymptomatique, il est donc extrêmement difficile de l'identifier au cours de cette période.
  • L'étape 1 est admissible aux sous-étapes 1A et 1B, en fonction de l'emplacement et de l'étendue de la tumeur. Stade 1A signifie que la tumeur n'affecte que l'épithélium muqueux de l'estomac et qu'au stade 1B, elle pénètre dans 1 à 6 ganglions lymphatiques adjacents à l'organe. En outre, la couche musculaire peut être affectée, mais sans métastases régionales.
  • L'étape 2 est caractérisée par la pénétration de cellules cancéreuses à travers toutes les couches de l'estomac, mais sans se propager aux ganglions lymphatiques. Ou ce peut être une tumeur dans la couche sous-muqueuse avec des métastases dans 7-15 UL, ou avec une infiltration de la couche sous-séreuse et des six premiers groupes de ganglions lymphatiques.
  • Au stade 3, la tumeur traverse les parois de l'estomac pour se répandre dans les tissus voisins, affecte jusqu'à 15 ganglions lymphatiques et la tumeur se développe continuellement.
  • L'étape 4 est divisée en 3 phases. La phase 4A indique le processus qui s'est propagé à travers le péritoine viscéral jusqu'aux organes adjacents et à un nombre quelconque de ganglions lymphatiques. La phase 4B est une tumeur de toute taille qui n’a pas pénétré dans d’autres organes, mais présente des métastases dans plus de 15 groupes de LN. Le dernier stade du cancer gastrique est le plus difficile et le dernier, dans lequel les métastases se propagent dans la lymphe et le sang et créent des foyers tumoraux secondaires dans différents organes. Absolument, tout organe peut être endommagé, quelle que soit sa proximité avec l'estomac: os, foie, pancréas, ganglions lymphatiques (plus de 15 morceaux), poumons et même le cerveau.

Symptômes du cancer gastrique par étapes

Au stade 1 du cancer gastrique, les symptômes peuvent être totalement absents ou être légers; le plus souvent, le patient ne leur prête donc pas attention.

Plus souvent pendant cette période il y a:

  • diminution du taux d'hémoglobine dans le sang, anémie;
  • perte d'appétit et perte de poids;
  • pâleur et fatigue;
  • lourdeur périodique, inconfort et ballonnements dans l'abdomen après avoir mangé.

Faites attention! Les symptômes de chaque personne peuvent différer pour un certain nombre de raisons. L'article énumère les manifestations les plus courantes de la maladie, mais vous ne les avez peut-être pas.

Les symptômes chez un patient présentant un diagnostic de cancer gastrique au stade 2 sont plus prononcés.

Les symptômes suivants sont ajoutés aux symptômes précédents:

  • douleur dans l'estomac (selon l'emplacement et la taille de la tumeur). Il est à noter que très souvent, il existe des formes de cancer indolores, qui commencent à se manifester au stade terminal;
  • élévation de la température jusqu'à 38 degrés (pas commun);
  • l'aversion des aliments qui étaient auparavant aimés;
  • douleur lors de l'ingestion d'aliments (apparaît avec la défaite de l'œsophage).

Si les symptômes peuvent être absents aux stades précédents, ils apparaîtront certainement à 3 stades.

Aux fonctionnalités ci-dessus peuvent être ajoutées:

  • perte de poids spectaculaire, allant jusqu'à l'anorexie;
  • nausées et vomissements systématiques, souvent mélangés avec du sang. Si le sang n'a pas d'écarlate, mais une nuance de café, il est resté dans l'estomac pendant un certain temps.
  • augmentation de la douleur;
  • problèmes intestinaux, constipation ou vice versa, selles molles.

Au stade 3, diverses complications peuvent survenir (bien que cela puisse se produire plus tôt). Par exemple, lorsque la tumeur est située dans la région pylorique de l'estomac, le pylore se chevauche souvent et la nourriture ne peut pas passer dans l'intestin. Pour cette raison, la personne est tourmentée par le surpeuplement de l'abdomen, les nausées et les vomissements accompagnés de nourriture.

Progressivement, du fait que le corps ne reçoit pas assez de produits, il se produit un trouble métabolique. Il manque de protéines, de potassium, de sodium et d’autres substances essentielles. L'état du patient s'aggrave, il souffre d'anémie, s'épuise, perd du poids et réduit ses performances. Le corps souffre également des effets toxiques du carcinome lui-même.

Les symptômes du cancer gastrique de stade 4 combinent tous les précédents. Ils sont rejoints par de fortes douleurs, dans la lutte avec laquelle la majorité des médicaments n’aide pas.

Métastases dans des organes distants entraînant une perturbation de leur travail. Par exemple, les métastases hépatiques provoquent une insuffisance hépatique, une jaunisse. Les lésions intestinales sont souvent accompagnées d'une obstruction intestinale, de fistules intestinales et de poumons (difficultés respiratoires et toux). L'estomac, colonisé par le cancer, augmente de taille avec une perte de poids globale. Cela est dû à l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale (ascite).

Diagnostic du cancer gastrique

Pour clarifier le stade d'une tumeur de l'estomac, il est nécessaire de connaître exactement sa taille, son degré d'invasion dans les tissus environnants et la présence de métastases proches et distantes.

Pour obtenir ces données, effectuez un ensemble d’études:

  1. La radiographie est effectuée comme suit. La zone requise est irradiée et numérisée simultanément. En conséquence, obtenir l'image du tissu dans l'image. C'est la méthode de base utilisée pour détecter les métastases pulmonaires.
  2. Gastroscopie ou œsophagogastroduodénoscopie (EGDS). Elle est réalisée à l'aide d'un gastroscope, qui est inséré par la bouche. À l'intérieur, le système de fibres optiques permet d'obtenir une image des organes internes du tube digestif. Après la gastroscopie, le médecin recevra des informations sur le degré de prévalence et la forme de croissance de la tumeur. Il est prescrit dans tous les cas de diagnostic de cancer gastrique à tous les stades.
  3. L'échographie endoscopique est une combinaison d'endoscopie et de diagnostic par ultrasons. EndoUSI aide à clarifier le degré d'invasion tumorale dans les parois de l'estomac et des tissus environnants, ainsi que les métastases dans les ganglions lymphatiques périgastriques.
  4. La tomodensitométrie (TDM) est réalisée sur un appareil fonctionnant sur le principe de la radiographie, mais il est beaucoup plus précis. Un scanner prend des photos à la fois dans de nombreuses projections et envoie une image couche par couche de l'orgue à un ordinateur. Pour augmenter l'efficacité de l'étude, un agent de contraste est administré au patient. Dans le cancer de l'estomac, ils peuvent prescrire un scanner des organes de l'abdomen ou du thorax, ainsi que d'autres zones du corps afin de détecter les métastases qui s'y trouvent.
  5. La laparoscopie est une intervention chirurgicale pouvant être utilisée à des fins de diagnostic. Un laparoscope est inséré dans de petits trous dans la paroi abdominale. En même temps, l’estomac est rempli de gaz, ce qui laisse un espace libre pour les manœuvres. Avec l'aide de la laparoscopie, obtenez une image claire et élargie de la cavité abdominale, ce qui vous permet de contrôler tous les organes et toutes les structures qui s'y trouvent. Une telle opération peut suggérer la localisation de foyers secondaires de cancer qui ne sont pas détectés par d'autres méthodes. Un autre avantage est la possibilité de prélever simultanément une biopsie à partir de métastases.

La laparoscopie est utilisée aux stades 3 à 4. Le stade est confirmé ou réfuté après l'ablation chirurgicale de la tumeur et les tests de laboratoire.

Traitement du cancer gastrique par étapes

Traitement au stade 1

Les carcinomes qui ne touchent que la couche sous-muqueuse (1A) peuvent être enlevés par résection endoscopique. Une telle opération pour le cancer gastrique est réalisée à l'aide d'un endoscope, elle ne nécessite donc pas d'incisions. Mais il nécessite un équipement spécial et un tomographe à ultrasons endoscopique à haute résolution.

Lorsque le cancer intramucosal chez les patients gravement malades ou âgés peut utiliser la photocoagulation au laser. Consolider l’effet des médicaments antibactériens utilisés contre Helicobacter pilory.

Au stade 1B, la chirurgie est utilisée comme traitement, à savoir la résection partielle de l'estomac. Le reste de l'estomac est relié à l'œsophage ou aux intestins. La résection comprend la lifectomie habituelle (retirer les 6 premiers groupes de ganglions lymphatiques) ou radicale (de 1 à 15). Le retrait des ganglions lymphatiques est nécessaire car les métastases du cancer gastrique y pénètrent le plus souvent.

Selon la situation, il est possible d’utiliser la radiothérapie et la chimiothérapie en association avec une opération visant à prévenir les métastases et les récidives tumorales. Une chimiothérapie et une radiothérapie peuvent être prescrites avant une intervention chirurgicale pour réduire la taille de l’éducation et améliorer le déroulement de la chirurgie.

Traitement au stade 2

La base du traitement du cancer gastrique stade 2 - la chirurgie. Mais alors, il y a un problème, car toutes les tumeurs ne sont pas réséquables.

Une tumeur opérable est une tumeur qui peut être enlevée sans conséquences pour le corps. Une tumeur inopérable est une formation qui ne peut pas être complètement réséquée, car elle se situe à proximité des principales artères sanguines ou s'étend largement à des organes importants. Les patients peuvent être inopérables s'ils sont plus âgés ou s'ils ont des problèmes de cœur, de foie ou d'autres organes importants.

Si la personne est toujours opérationnelle, utilisez l’une des méthodes chirurgicales appropriées:

  • résection partielle de l'estomac, comme pour le stade 1;
  • résection complète de l'organe. L'estomac est coupé de l'œsophage et de l'intestin grêle, puis relie leurs extrémités. Le volume de la dissection des ganglions lymphatiques peut varier de radical à radical avancé, ce qui signifie l'ablation de tous les groupes de ganglions lymphatiques.

La gastrectomie est une opération grave pouvant entraîner des complications. Après le retrait de l'estomac, le patient doit suivre un régime et manger par petites portions. Souvent, les personnes opérées développent le syndrome de dumping. C’est une combinaison de symptômes tels que crampes, nausées et vertiges, troubles intestinaux. Cela se produit après un repas, en raison d'une libération trop rapide de l'œsophage dans l'intestin.

Pour atténuer ce problème, prescrire des médicaments spéciaux. En règle générale, l'état s'améliore après quelques mois, mais chez certains patients, le syndrome de dumping ne disparaît pas.

A l'étape 2, une approche intégrée est possible avec d'autres méthodes:

  • hormonothérapie (prise de médicaments - analogues de la somatostatine);
  • radiothérapie. Le mode de radiothérapie du cancer gastrique consiste généralement en un certain nombre de procédures d'irradiation, qui sont effectuées une fois par jour pendant 30 minutes (le cours dure en moyenne deux semaines, cinq fois par semaine);
  • chimiothérapie. La chimiothérapie pour le cancer de l'estomac utilise des médicaments pour tuer les cellules cancéreuses. Ils sont administrés par voie orale ou intraveineuse. Le régime de chimie comprend généralement plusieurs cycles (en moyenne, 3-5 avant l'opération et autant après). Le médecin choisit combien de temps ils dureront et quel médicament sera appliqué. Les plus efficaces contre le cancer gastrique sont le cisplatine, le 5-fluorouracile, la capécitabine, le docétaxel, etc., pouvant être prescrits seuls ou en association.

Les méthodes de thérapie antitumorale peuvent être combinées selon différents schémas.

Ils sont également utilisés dans les tumeurs inopérables pour:

  • améliorer la qualité de vie du patient;
  • réduire la douleur;
  • suspendre la croissance de la tumeur et réduire son volume, réduisant ainsi la pression sur les organes internes;
  • mettre en garde contre la propagation des métastases.

Cancer de l'estomac stade 3: traitement

Les opérations radicales sur le stade 3 du cancer gastrique sont rarement utilisées, car les patients de ce stade sont souvent inopérables. Une thérapie de soutien leur est assignée, ce qui prolonge la vie et améliore autant que possible sa qualité. Mais chaque cas est individuel, si après le diagnostic d'un cancer gastrique de 3 degrés, le médecin juge approprié d'utiliser la méthode chirurgicale, celle-ci est réalisée de manière obligatoire.

La résection palliative de l'estomac est utilisée pour réduire la taille de la tumeur, qui ferme l'intégralité de la lumière dans l'estomac ou les artères comprimées, ainsi que pour arrêter le saignement. Souvent, au stade 3-4 du cancer, des chirurgies sont pratiquées pour placer une anastomose de pontage entre l'œsophage et l'intestin.

Traitement en 4 étapes

Le traitement à ce stade est conçu pour réduire la douleur, améliorer la qualité de vie du patient et son extension. Les médecins prescrivent la radiothérapie palliative et la chimiothérapie, ainsi que d’autres méthodes alternatives, en fonction des capacités et des désirs du patient.

Avec un diagnostic de cancer de l'estomac de grade 4, une thérapie au laser endoluminal peut être prescrite. En utilisant cette méthode, la lumière de l'estomac est rétablie sans recourir à une chirurgie abdominale, sans aggraver l'état de santé.

Outre le stade, le succès du traitement du cancer gastrique dépend de la localisation des formations primaire et secondaire, de l'état général du patient et de son âge.

Le pronostic pour chaque stade de cancer gastrique

Pour le soi-disant cancer gastrique précoce, qui se limite à la couche muqueuse ou sous-muqueuse, le pronostic de survie à 5 ans après résection atteint 70 à 80%.

Si la tumeur a pénétré plus profondément que la couche sous-muqueuse ou est entrée dans les ganglions lymphatiques (il s’agit du stade 1B), les indices diminuent à 57% et à 2% à 40%.

Les patients atteints d'un cancer gastrique au stade 3 ont un pronostic décevant. Les chances d'un rétablissement complet sont faibles, elles ne dépassent pas 35%.

Le pronostic pour le cancer gastrique de stade 4 est de 4% de la survie à 5 ans.

La longévité peut varier en fonction du nombre de ganglions affectés. Ainsi, s’il existe des métastases dans 1 à 6 nœuds, le taux de survie à 5 ans atteint 45%, de 7 à 15-30%. Pour les patients ayant des processus plus avancés, le pronostic chute à 10%.

Prévention du cancer gastrique

Les scientifiques n'ont toujours pas précisé la raison exacte de l'apparition des cellules cancéreuses. On sait que cela se passe au niveau génétique.

Mais il y a des facteurs qui peuvent affecter l'apparition de la maladie:

  1. Puissance Abuser des aliments gras, fumés et frits, manger des légumes contenant des nitrates et des nitrites, trop manger - tout cela a une influence considérable sur le développement de maladies dans l'estomac. Selon l'OMS, 35% des causes possibles de cancer relèvent précisément du mauvais régime. Pour la prévention de la maladie, les aliments consommés doivent être remplis du complexe vitaminique nécessaire, ne doivent pas être lourds pour la digestion et, bien sûr, ne doivent pas contenir de substances cancérigènes ou chimiques4. Usage du tabac. Pas d'habitude moins destructive qui affecte la formation de cellules cancéreuses.
  2. Le tabagisme est dans le tableau des facteurs les plus dangereux après une mauvaise alimentation et a un poids spécifique de 30%. La fumée et les substances cancérogènes qu’elle contient ont des effets néfastes non seulement sur les poumons et les bronches, mais également sur l’estomac, le pancréas, le foie et d’autres organes. Cesser de fumer est considéré comme la meilleure prévention du cancer.
  3. Traitement tardif des maladies de l'estomac. La gastrite et les ulcères créent un environnement favorable au développement du cancer, il est donc intéressant de lutter contre eux. En outre, les polypes qui se forment sur la muqueuse gastrique doivent être éliminés car, dans la moitié des cas, ils renaissent en tumeurs cancéreuses.
  4. Réception de l'alcool. L'alcool contient de l'alcool éthylique, un puissant cancérigène qui entraîne une intoxication du corps. Par conséquent, le refus ou la réduction de la consommation d’alcool est une bonne méthode de prévention.

N'oubliez pas que l'examen médical annuel aidera à identifier les changements pathologiques dans le corps, y compris le développement du cancer gastrique à un stade précoce.

Le cancer est une maladie qui n’épargne personne, sans distinction de sexe, de race ou d’âge. Après avoir entendu le diagnostic de cancer, les patients sont submergés par la confusion et l'incompréhension de ce qui se passe. Certaines personnes refusent de croire jusqu'à la fin des événements et ne perçoivent pas la réalité, d'autres sont désespérées, refusent le traitement, laissent la maladie suivre son cours, d'autres croient en la possibilité de guérir et n'abandonnent pas. Bien sûr, la troisième position est correcte. Si vous ne vous commencez pas à vous aider dès les premiers jours, heures ou minutes après avoir entendu le diagnostic, aucun expert, même le meilleur, ne peut être que désemparé, car il se dépensera sans compter pour vous convaincre et non pour le traitement requis.

Le cancer est un problème difficile à aborder, mais vous ne pouvez pas vous taire, vous devez le combattre!

Cancer de l'estomac - symptômes et manifestation des premiers signes, stades de développement, diagnostic, traitement

Le cancer de l'estomac est la reproduction incontrôlée de cellules épithéliales de la muqueuse gastrique. Lorsque cela se produit, des modifications structurelles intracellulaires de la muqueuse gastrique entraînent des modifications des fonctions inhérentes aux cellules saines.

La dégénérescence maligne recouvre d'abord la couche muqueuse des parois de l'organe, puis va en profondeur. Les métastases dans le cancer de l'estomac surviennent chez plus de 80% des patients, en liaison avec cette pathologie est assez difficile.

Qu'est-ce que le cancer de l'estomac?

Le cancer de l'estomac est un cancer qui s'accompagne de l'apparition d'une tumeur maligne qui se forme à partir de l'épithélium de la muqueuse gastrique.

Le cancer de l'estomac est sujet à des métastases rapides aux organes du tube digestif; il se développe souvent dans les tissus et organes adjacents par la paroi de l'estomac (dans le pancréas, l'intestin grêle), souvent compliqué de nécrose et de saignements. Avec le flux sanguin métastase principalement aux poumons, le foie; les vaisseaux du système lymphatique - dans les ganglions lymphatiques.

La paroi de l'estomac est composée de cinq couches:

  • couche interne ou doublure (muqueuse). Dans la plupart des cas, le cancer de l'estomac commence dans cette couche;
  • la sous-muqueuse est le support du tissu de la couche interne;
  • couche musculaire - les muscles de cette couche sont des aliments mélangés et broyés;
  • le tissu conjonctif (sous-séreuse) est le support du tissu pour la couche externe;
  • couche externe (séreuse) - elle recouvre l'estomac et soutient l'estomac.

Dans près de 90% des cas, lorsqu'une tumeur cancéreuse est détectée dans l'estomac, une bactérie telle que Helicobacter Pylori est détectée, ce qui suggère sa participation définitive à la transformation des cellules normales en cellules atypiques.

Chez les hommes, il est un peu plus fréquent que chez les femmes. De plus, le risque de faire face à cette pathologie est plus élevé chez les membres de la race négroïde et chez les pauvres. En ce qui concerne l'âge: le pic d'incidence du cancer gastrique représente 65 à 79 ans. Cependant, la maladie est souvent détectée chez les personnes âgées de 50 à 55 ans.

Classification

Selon le type histologique, le cancer de l'estomac est divisé en types suivants:

  • Adénocarcinome. Détecté dans près de 95% des cas. La tumeur tire son développement des cellules sécrétoires de la couche muqueuse.
  • Squamous. Une tumeur de ce type est le résultat d'une dégénérescence cancéreuse des cellules épithéliales.
  • Chevalière La tumeur commence à se former à partir des cellules caliciformes responsables de la production de mucus.
  • Cancer glandulaire. La formation de ce type de cancer est due à la transformation atypique des cellules glandulaires normales.

Il diffère sous la forme de croissance:

  • Polypes - ressemble à un champignon sur la jambe, se développant dans la lumière de l'estomac, la forme dont la croissance est la plus lente;
  • La forme en forme de soucoupe a l'apparence d'un ulcère clairement limité, bordé par un haut manche autour de la périphérie, donnant des métastases plus tardives;
  • Infiltrant-ulcératif - les bords du foyer ulcératif sont flous, les cellules cancéreuses diffusent profondément dans les parois de l'estomac;
  • Infiltrer - Oncochag n'a pas de frontières visibles.

Les deux derniers types sont particulièrement malins: ils infectent rapidement toute l'épaisseur de la paroi gastrique, métastasent activement à un stade précoce, en dispersant des métastases dans tout le péritoine.

La classification du cancer gastrique par ses formes ne s'arrête pas là: une partie distincte de celle-ci est basée sur le département spécifique dans lequel la tumeur s'est développée, les variantes de cancer suivantes sont distinguées:

  • Cardiaque. Cette forme de cancer se développe dans la partie supérieure de l'estomac, plus précisément à l'endroit où elle «s'insère» dans l'œsophage.
  • Corps de l'estomac. Sous cette forme, le cancer affecte la partie médiane de l'organe.
  • Petite courbure. Couvre la zone de la paroi gastrique droite.
  • Pylore (pylorique). Dans ce mode de réalisation, le cancer se développe du côté à partir duquel la transition de l'organe au duodénum est réalisée de manière anatomique.

Les premiers signes de manifestation

Les premiers signes de cancer gastrique sont tellement flous et inexpressifs que le traitement en cas de manifestation de ceux-ci commence dans des cas extrêmement rares et, en règle générale, ne convient pas à la maladie. Après tout, la plupart des maladies du tractus gastro-intestinal ont des manifestations similaires et il est extrêmement difficile de diagnostiquer un cancer à partir de celles-ci.

Si le patient est préoccupé par les points suivants, il convient de prêter attention à ceux-ci, qui peuvent être les premiers signes d'un cancer de l'estomac:

  • perte d'appétit ou sa perte complète, ce qui entraîne une aversion complète de la nourriture;
  • une forte détérioration de l'état du patient, qui survient en 2 à 3 semaines et s'accompagne de faiblesse, de perte de force et d'une fatigue rapide;
  • malaise dans les intestins, douleur, sensation de plénitude et, dans certains cas, nausée et envie d'émétique;
  • perte de poids déraisonnable.

L'état précancéreux de cette maladie dure parfois 10 à 20 ans. À ce stade, seul un médecin expérimenté pourra suspecter un cancer si les premiers symptômes de la maladie sont présents. L'oncologie de l'estomac est souvent détectée à un stade avancé:

  • Premièrement, une personne souffre de gastrite qui, en l’absence de traitement approprié, devient chronique.
  • Il y a ensuite une atrophie de la muqueuse gastrique, la formation de cellules atypiques et cancéreuses.

Les personnes qui ont un mode de vie sain ont un cancer qui évolue plus lentement que les personnes qui consomment du tabac, de l’alcool, des aliments trop cuits et trop chauds.

Les causes

La maladie oncologique provoquée par la formation d'une tumeur maligne à partir des cellules de la muqueuse gastrique, prend 4 place parmi les maladies cancéreuses. Les Asiatiques en souffrent souvent. Une tumeur maligne peut se développer dans n'importe quelle partie de l'estomac.

Dans environ 90% des cas, la tumeur est maligne et environ 95% de ces tumeurs malignes sont des carcinomes. Le cancer gastrique chez les hommes est diagnostiqué principalement entre 50 et 75 ans.

Facteurs provoquant le développement du cancer gastrique:

  • bactérie Helicobacter pylori dont la présence dans le corps humain augmente, selon les statistiques, le risque de lésions de la membrane muqueuse et, par conséquent - la survenue d'un cancer de 2,5 fois;
  • la génétique (la maladie est plus fréquente chez les personnes du groupe sanguin A (II), ainsi que chez celles qui souffrent d'anémie maligne héréditaire;
  • conditions environnementales négatives;
  • aliments de mauvaise qualité: utilisation de produits nocifs (aigus, acides, en conserve, séchés, fast-food);
  • abus d'alcool, le tabagisme;
  • traumatisme, résection de l'estomac;
  • états d'immunodéficience;
  • conditions de travail dangereuses: travail avec des substances chimiques et radioactives.

Il existe des soi-disant maladies précancéreuses qui affectent négativement la membrane muqueuse, provoquant l'apparition d'épithélium inhabituel:

  • excroissances polypeuses;
  • Anémie déficiente en vitamine B12 (carence en vitamines aggrave la formation de l'épithélium gastro-intestinal);
  • certaines sous-espèces de gastrites chroniques (en particulier les gastrites atrophiques conduisant à la mort des cellules de l'estomac);
  • Pathologie de Ménétrie contribuant à une croissance anormale de la membrane muqueuse;
  • ulcère d'estomac.

Il est à noter que le cancer le plus fréquent se produit dans l'antre (partie inférieure de l'estomac). Une des raisons est la survenue chez les patients de reflux duodénogastrique, dans lequel le contenu du duodénum est capable de retomber dans l'estomac (promotion alimentaire rétrograde) et d'entraîner une gastrite.

Etapes de développement + photo

Le développement de la maladie comprend 4 étapes principales. Ils montrent à quelle vitesse et comment se développe le cancer de l'estomac:

  1. Les premiers stades se manifestent par une petite formation dans les couches de l'estomac.
  2. La deuxième étape: la tumeur grossit, s'agrandit, s'étend jusqu'aux ganglions lymphatiques voisins. Il y a une violation de la digestion.
  3. La tumeur envahit la paroi du corps, se déplace vers le tissu adjacent.
  4. Métastases - Les cellules cancéreuses se propagent à différentes parties du corps, perturbant le travail des systèmes.

L'étape 4 est divisée en 3 phases:

  • La phase 4A indique le processus qui s'est propagé à travers le péritoine viscéral jusqu'aux organes adjacents et à un nombre quelconque de ganglions lymphatiques.
  • La phase 4B est une tumeur de toute taille qui n’a pas pénétré dans d’autres organes, mais présente des métastases dans plus de 15 groupes de LN.
  • Le dernier stade du cancer gastrique est le plus difficile et le dernier, dans lequel les métastases se propagent dans la lymphe et le sang et créent des foyers tumoraux secondaires dans différents organes. Absolument, tout organe peut être endommagé, quelle que soit sa proximité avec l'estomac: os, foie, pancréas, ganglions lymphatiques (plus de 15 morceaux), poumons et même le cerveau.

Symptômes du cancer de l'estomac chez l'adulte

Les symptômes du cancer gastrique ne sont pas toujours les mêmes chez différents patients. Selon la localisation de la tumeur et son type histologique, les symptômes peuvent varier considérablement.

  • La localisation de la tumeur dans la partie cardiaque de l'estomac (la partie adjacente à l'œsophage) est principalement indiquée par des difficultés à avaler des aliments grossiers ou ses gros morceaux, une salivation accrue.
  • À mesure que la tumeur se développe, les symptômes deviennent plus prononcés. Au bout d'un moment, d'autres signes tumoraux se développent: vomissements, sensation de lourdeur dans la poitrine, entre les omoplates ou dans la région du cœur, douleur.

Avec la germination de gonflés dans les vaisseaux sanguins, des saignements gastriques peuvent survenir. Conséquences du cancer:

  • l'anémie,
  • nutrition réduite
  • l'intoxication par le cancer entraîne l'apparition d'une faiblesse générale et d'une fatigue élevée.

La présence de l'un des symptômes ci-dessus n'est pas suffisante pour diagnostiquer un cancer gastrique, d'autres maladies de l'estomac et de l'appareil digestif peuvent également apparaître.

Symptômes communs du processus de cancer

Comme mentionné ci-dessus, il existe un certain nombre de symptômes inhérents à presque toutes les maladies oncologiques. Ceux-ci comprennent:

  • perte de poids drastique;
  • manque d'appétit;
  • apathie, fatigue constante;
  • fatigue accrue;
  • couleur anémique de la peau.

Les symptômes ci-dessus sont caractéristiques de tout cancer. C'est pourquoi, dans le but de dépister précocement le cancer gastrique (en l'absence d'autres symptômes cliniques), les scientifiques traitant de l'oncologie de l'estomac et de l'ensemble du tractus gastro-intestinal ont suggéré d'utiliser un complexe de symptômes appelé "syndrome des petits symptômes" en cours de diagnostic.

Le syndrome des petits signes comprend:

  • Inconfort constant dans la partie supérieure de l'abdomen.
  • Ballonnements (flatulences) après avoir mangé.
  • Perte déraisonnable de l'appétit, et après lui et du poids.
  • Se sentir nauséeux et la légère bave qui l'accompagne.
  • Brûlures d'estomac. Peut-être l'un des symptômes du cancer quand une tumeur est située dans la moitié supérieure de l'estomac.

À mesure que la maladie progresse et que la tumeur grandit, tous les nouveaux symptômes peuvent apparaître:

  • Tabouret cassant
  • Inconfort dans la partie supérieure de l'abdomen.
  • Saturation rapide.
  • Augmenter la taille de l'abdomen.
  • Anémie ferriprive.
  • Vomissements avec du sang.

Tous les symptômes ci-dessus indiquent le plus souvent un cancer de l'estomac. Les symptômes et les manifestations de la maladie ne sont pas suffisants pour confirmer le diagnostic, car ils peuvent indiquer d'autres pathologies du tractus gastro-intestinal. Il est extrêmement important de subir un examen détaillé.

Lorsque les symptômes apparaissent, assurez-vous de vous montrer à un spécialiste. Vous n'avez pas besoin de vous auto-diagnostiquer, car Ceci est lourd de conséquences graves pour le corps.

Diagnostics

Un spécialiste en traitement de plaintes relatives à un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal effectue un examen externe du patient avec palpation de la cavité abdominale (à gauche, à droite, en arrière, en position debout). La tumeur détectée par cette méthode d'examen est indolore, peut être dense ou souple, avec des bords inégaux et rugueux.

Ensuite, le médecin collecte les antécédents du patient (pathologies gastriques de la famille, habitudes alimentaires, présence ou non de mauvaises habitudes, maladies chroniques), prescrit des méthodes de diagnostic en laboratoire et par instruments.

Les méthodes de recherche en laboratoire comprennent les tests sanguins (tests généraux et biochimiques), l’urine, le coprogramme et la détermination de la concentration en marqueurs tumoraux.

Le diagnostic du cancer gastrique est impossible, et le patient est soumis à un test sanguin afin de détecter un antigène du cancer, c'est-à-dire la présence de protéines (marqueurs tumoraux) dans le sang qui ne sont sécrétées que par les cellules cancéreuses.

  1. Endoscopie gastrique: le médecin peut examiner l’ensemble du tractus gastro-intestinal à l’aide d’un fin tube flexible et d’un illuminateur. Si une zone suspecte y est détectée, une biopsie est effectuée afin de procéder à un examen microscopique.
  2. Échographie: une des caractéristiques de la technique est qu’une onde sonore est utilisée pour établir le diagnostic. L’échographie est réalisée avec une sonde spécialisée injectée dans la cavité buccale. Cela vous indiquera dans quelle mesure la tumeur s'est propagée à l'intérieur du tractus gastro-intestinal, des tissus environnants et des ganglions lymphatiques.
  3. La tomodensitométrie (CT) vise principalement à clarifier les données ultrasonores concernant la présence de métastases d'organes internes situés dans la cavité abdominale. Grâce à l'image de l'estomac et de ses tissus sous différents angles, la tomodensitométrie aide les oncologues à déterminer plus précisément le stade du cancer gastrique.
  4. IRM - pour obtenir l'image ne pas utiliser les rayons X, et un champ magnétique sécurisé. Le diagnostic par IRM donne une «image» claire de presque tous les tissus et organes.
  5. Laparoscopie diagnostique. Il s'agit d'une opération réalisée sous anesthésie intraveineuse à travers des ponctions dans la paroi abdominale, où une caméra est insérée pour inspecter les organes abdominaux. L'étude est utilisée dans des cas peu clairs, ainsi que pour identifier la germination de la tumeur dans les tissus environnants, les métastases hépatiques, le péritoine et la biopsie.
  6. Radiographie avec un agent de contraste. C'est une radiographie de l'œsophage, de l'estomac et de la première partie de l'intestin. Le patient boit du baryum, qui délimite l'abdomen sur la radiographie. Cela aide le médecin, à l'aide d'un équipement d'imagerie spécial, à détecter d'éventuelles tumeurs ou autres zones anormales.

Traitement

La tactique des mesures thérapeutiques dépend du stade de développement du cancer gastrique, de la taille de la tumeur, de la germination dans les régions voisines, du degré de colonisation des ganglions lymphatiques par des cellules malignes, de l'atteinte de métastases d'autres organes, de l'état général du corps et de maladies concomitantes d'organes et de systèmes.

Le succès du traitement du cancer gastrique dépend directement de la taille et de l’étendue de la tumeur sur les organes et tissus voisins, ainsi que des métastases. Très souvent, une laparoscopie diagnostique est réalisée avant l'opération afin d'exclure les métastases du péritoine.

Opération

Le traitement principal est chirurgical, il consiste à enlever la tumeur avec l'estomac (gastrectomie) ou une partie de celle-ci. S'il est impossible d'effectuer une opération radicale, une radiothérapie ou une chimiothérapie préopératoire peut être réalisée pour réduire la taille et la croissance de la tumeur.

Le traitement chirurgical du cancer gastrique implique un examen préliminaire - le patient subit un diagnostic laparoscopique pour identifier d'éventuelles métastases dans la cavité abdominale et sur le manchon pour la planification préalable de l'étendue de l'intervention chirurgicale.

Selon le degré d'endommagement de la tumeur corporelle, deux types de chirurgie sont utilisés: la résection endoscopique et la chirurgie intracavitaire. Dans le premier cas, l'intervention est minimale.

Chimiothérapie

Les meilleurs résultats avec un effet positif soutenu peuvent être obtenus en complétant la chirurgie de chimiothérapie. Cette thérapie est une introduction au corps de produits chimiques destinés à inhiber les cellules tumorales subsistant après la chirurgie - des sites tumoraux locaux invisibles et des lésions secondaires sous la forme de métastases distantes. La durée de la chimiothérapie est déterminée en fonction de la dynamique des événements.

Combien de personnes vivent avec un cancer à différents stades: prévisions

Les médecins peuvent donner un pronostic positif s’ils parviennent à diagnostiquer le développement de cellules cancéreuses dans l’estomac au stade initial de la maladie. Dans ce cas, le résultat du traitement sera efficace dans 90% des cas. Lorsque les métastases se propagent aux organes voisins, les chances de guérison sont réduites, mais elles existent toujours et dépendent principalement du nombre de métastases courantes.