loader
Recommandé

Principal

Les symptômes

Cancer du larynx 2 degrés - causes, diagnostic et principales méthodes de traitement

Toutefois, il convient de noter que le cancer de la gorge est la tumeur la plus répandue parmi les tumeurs des voies respiratoires supérieures (50 à 70%) et conduit souvent à une invalidité. Il reste donc un problème grave en médecine clinique.

Pronostic de survie et types de cancer de la gorge

Les perspectives de survie dans le cancer de la gorge dépendent directement du type et du stade de la tumeur, ce que confirment de nombreuses études cliniques. De plus, c'est le type de tumeur qui joue un rôle important dans le choix de la méthode de traitement, dont dépendent la mortalité et l'espérance de vie.

Le cancer de la gorge est classé selon son emplacement:

La défaite de la partie supérieure du larynx (préfixe ou région vestibulaire) dans 50 à 70% des cas;

Le centre dans la section centrale (zone de stockage) à 30-40%;

Le processus dans les sections inférieures (région du sous-stock) dans 3-5%.

Cette subdivision est due aux caractéristiques anatomiques de la structure de la muqueuse laryngée, à la nature de l’approvisionnement en sang et à la circulation de la lymphe.

Le cancer de la gorge est également divisé en sous-espèces en fonction de la forme de croissance tumorale:

Croissance exophytique (dans la lumière du larynx) - 53,5% des cas;

Endophyte (profondément dans les tissus) - 28,5%;

Ces facteurs déterminent souvent la nature de la maladie, les symptômes et la capacité de métastaser. En 1982, Krugovov, après avoir pratiqué une autopsie sur des patients, a montré que les néoplasmes malins de la tête et du cou donnent dans 40,6% des métastases à distance, avec cancer du larynx. Ce chiffre est de 29,4%. Les métastases dans les nœuds régionaux et dans les tissus distants étaient chez 23,5% des patients, chez 5,9% seulement des patients distants.

Le plus malin est le cancer des parties supérieures du larynx, car il se caractérise par un long trajet asymptomatique, une croissance rapide et un degré élevé de métastases (40 à 60%). Lorsque la tumeur atteint une taille importante, des signes cliniques apparaissent (inconfort et douleur en avalant sont considérés comme majeurs) et les patients demandent de l'aide. Par conséquent, dans 60% des cas, le diagnostic précoce de la pathologie est impossible et les patients sont enregistrés en présence d'un processus cancéreux courant.

Les métastases de la lésion primaire se propagent par la voie lymphogène: c'est dans la partie vestibulaire de la gorge que se situe le réseau le plus développé du système lymphatique. Dans le même temps, dans la plupart des cas, les métastases du côté affecté sont détectées - de 32 à 62%, mais les processus bilatéraux ne sont pas exclus - 15 à 18%.

Pronostic plus favorable pour le cancer du larynx dans les zones de stockage et de sous-stockage. Dans ces types de maladies, la fréquence des métastases varie de 5 à 12%. Dans ces régions, les vaisseaux lymphatiques sont minces et étroits, ce qui rend difficile la propagation des métastases. De plus, dans ces parties de la gorge, même de petites formations provoquent l’apparition de symptômes négatifs: enrouement, difficultés respiratoires, aphonie et autres, qui incitent à consulter un spécialiste.

Tous les types de cancer énumérés passent par plusieurs étapes de développement:

Stade 0: une petite tumeur est située dans la muqueuse. La tumeur est difficile à diagnostiquer, mais à ce stade, les mesures thérapeutiques permettent une survie à cinq ans à 100%.

Stade 1: la tumeur se propage au-delà de la membrane muqueuse, mais n'affecte pas les ganglions lymphatiques ni les tissus environnants; le taux de survie à 5 ans est de 80%;

Étape 2: le cancer affecte les tissus environnants, la respiration devient difficile, les changements de voix, le taux de survie sur 5 ans - 70%;

Étape 3: métastases dans les parois du larynx, elles perturbent la mobilité des cordes vocales et entraînent une perte de voix (aphonie), taux de survie à cinq ans - pas plus de 50%;

Stade 4: métastases à distance, taux de survie à 5 ans - 25%.

Pronostic de survie au cancer de la gorge, selon le type et le stade

Stade du processus oncologique

Cancer de la gorge de la région vestibulaire

Cancer de la gorge de la zone de stockage

Cancer de la gorge

Selon des statistiques de sources étrangères, les taux de survie à cinq ans en Europe et aux États-Unis sont légèrement différents:

Épidémiologie

Les tumeurs malignes de la tête et du cou occupent la 6ème place mondiale en termes de prévalence et la 5ème place en Russie, tandis que le cancer du larynx parmi ce groupe de pathologies se présente le plus souvent. Il fait partie des maladies socialement significatives, car il affecte fortement la qualité de la vie et la capacité de travail.

Les scientifiques ont observé une augmentation constante de l'incidence du cancer de la gorge. Dans la seule période de 1985 à 1991, le nombre de patients en phase primaire a augmenté de 15,5% et a atteint une fréquence de 3,9: 100 000 dans la population. En 2000, le nombre a encore augmenté et la fréquence a approché de 4,7: 100 000, tandis, 8% des patients étaient en âge de travailler.

Selon les statistiques, plus de 12 000 nouveaux cas de pathologie ont été détectés aux États-Unis en 2000 et en Angleterre, l'incidence du cancer du larynx était de 4: 100 000. L'incidence la plus élevée de cancer de la gorge est observée en Pologne, Thaïlande, Ohio, France, Espagne et Italie. Une faible incidence est enregistrée en Norvège, en Suède et au Japon, où l’incidence de la maladie n’est pas supérieure à 2: 100 000.

Selon les prévisions mondiales, plus de 25 000 nouveaux patients atteints d'un cancer de la gorge seront détectés chaque année. Dans ce cas, les hommes les plus touchés âgés de 50 à 65 ans. Selon les statistiques, il n'y a que 8 femmes pour 1 000 cas masculins.

Des scientifiques américains ont mené de nombreuses études en 2005-2006 et identifié le pourcentage d’âge des nouveaux cas de cancer de la gorge:

Pronostic de la morbidité en fonction de l'étiologie

Bien sûr, les experts ne peuvent nommer les causes exactes du cancer de la gorge, mais plusieurs facteurs de risque augmentent les risques de développement. Parmi eux, le tabagisme et l'abus d'alcool sont de la plus haute importance. Ceci a été établi par une étude approfondie des mécanismes de la formation de tumeurs. Les scientifiques ont découvert que le gène p53 joue un rôle important dans le développement du cancer du larynx, puisque sa mutation a été découverte chez près de 50% des patients. Chez les personnes qui abusent de l'alcool et des fumeurs, une mutation a été détectée dans 58% des cas, chez les fumeurs - dans 33% des cas, chez les personnes sans mauvaises habitudes - dans 17% des cas.

Les précancéreuses obligatoires (papillomatose, pachidermie, dyskératose), qui peuvent ozlokachestvlyatsya et transformé en cancer du larynx, sont d'une grande importance. Les papillomes sont particulièrement dangereux, ils représentent environ 40% de toutes les tumeurs bénignes de la gorge, alors que 7 à 20% d'entre eux peuvent se transformer en cancer en 1 à 20 ans.

Récemment, l'importance du virus du papillome humain (VPH) dans le développement du cancer du larynx a augmenté. Le VPH se retrouve chez environ 28% des patients. Lorsque l'on compare les tissus cancéreux et normaux, les tests de recherche de virus dans les foyers d'endommagement sont positifs 5,4 fois plus souvent que dans les tissus inchangés.

On estime que si vous excluez les facteurs ci-dessus (tabagisme, alcool, HPV et précancers), vous pouvez réduire de 90% la probabilité de développer un cancer.

Méthodes de survie et de traitement modernes

Le choix de la méthode de traitement détermine en grande partie le pronostic de survie du cancer de la gorge. Le choix des procédures thérapeutiques repose sur la classification internationale du cancer du larynx selon le système TNM. T - tumeur primaire. TO - une tumeur n'est pas détectée, T1 - c'est dans une zone, T2 - une tumeur de plusieurs parties du larynx, TZ - elle s'est étendue aux régions voisines, la T4 est une large distribution du néoplasme à tous les tissus et départements voisins. N - ganglions lymphatiques régionaux, M - métastases à distance.

En cas de cancer du larynx de la zone T1N0M0 avant l'entrepôt, il est conseillé d'effectuer une radiothérapie efficace à 95% et contribuant à préserver toutes les fonctions du larynx. T2N0M0 de cette localisation nécessite une opération de préservation des organes, car la radiothérapie entraîne une rechute de 80%.

La zone de pliage T1N0M0 commence par la radiothérapie; son efficacité est de 75 à 78%. Si la tumeur a diminué de moins de 70%, une opération est effectuée. Avec la propagation de la tumeur est montré la résection du larynx. T3N0M0 - T4N0M0 implique la mise en œuvre séquentielle de la radiothérapie, du stade chirurgical et de la chimiothérapie. La survie à cinq ans des patients sous traitement complexe est de 73%.

Le problème du traitement des patients cancéreux est qu’une tumeur est détectée aux stades 3 et 4 dans 70% des cas. Environ 60% d'entre eux subissent une radiothérapie radicale, un traitement combiné - 25%, une intervention chirurgicale - 15%, une chimiothérapie - 8%. Par conséquent, l'objectif principal des oncologues est d'améliorer les méthodes de diagnostic pour améliorer les indicateurs d'efficacité et de survie du traitement.

La fréquence de récurrence de la pathologie aux stades précoces est faible (12-15%), cela est devenu possible grâce aux méthodes de traitement intégrées modernes. Mais dans le même temps, le traitement du cancer de la gorge est considéré comme le plus coûteux par rapport aux autres tumeurs malignes, car il inclut des procédures chirurgicales, une chimioradiothérapie et une phase difficile de rééducation. Les taux de survie sont plus élevés chez les personnes sous traitement d'association. Le traitement combiné améliore considérablement la qualité de vie et les résultats de la maladie.

L'enlèvement du larynx, qui est pratiqué dans le cancer de la gorge, entraîne une incapacité et une invalidité. Par conséquent, ils se tournent de plus en plus vers d'autres méthodes de thérapie. Les méthodes les plus récentes d’exposition aux radiations peuvent non seulement sauver le corps, mais aussi assurer la survie à trois ans dans 70% des cas. Par conséquent, au Royaume-Uni, 97% des patients atteints d'un cancer du larynx passent une chimiothérapie, et ce n'est qu'en cas de dynamique négative qu'ils subissent une intervention chirurgicale. En Europe et aux États-Unis, cette technique est suivie à 81% et les radiations dans la première étape ne sont pratiquées que chez 59% des patients.

Mais le traitement chirurgical donne le maximum d’effet, il ne peut donc pas être complètement rejeté. En outre, la chirurgie moderne permettant de préserver les organes vous permet d’élargir les indications pour les interventions chirurgicales, en raison du risque élevé de récupération complète de toutes les fonctions. Bien qu'ils n'excluent pas le développement de récidives de cancer du larynx et la formation de complications, telles que pneumonie, aspiration d'aliments dans la trachée, rétrécissement du larynx, etc.

Taux de mortalité

Le pronostic de la mortalité dans le cancer de la gorge est assez favorable, ils dépendent d'un diagnostic opportun, des méthodes de traitement, de la probabilité de récidive et d'autres facteurs. En moyenne, la mortalité de ce type de tumeur est de 17%. Selon des statistiques canadiennes, plus de 32 000 décès en 2005 sont liés au cancer du larynx, l'incidence chez les femmes est de 1,5: 100 000, chez les hommes de 2,6: 1 000. En Russie, le taux de mortalité par cette maladie est de 3,4. : 100 000; chez les hommes, 6,9: 100 000; chez les femmes, 0,29: 100 000. Le cancer du larynx occupe le 11e rang pour le niveau de mortalité chez les hommes et le 19e chez les femmes.

Sur la base de nombreuses études, les scientifiques ont prouvé que le décès chez la plupart des patients était dû à un saignement, à une croissance tumorale progressive, à des rechutes et à des métastases. Tous les patients présentaient des symptômes d'intoxication.

Symptômes du cancer de la gorge à différents stades de la maladie

Le cancer de la gorge est un cancer mortel associé à la formation d'une tumeur maligne dans le pharynx ou le larynx. Le succès du traitement du cancer dépend de la rapidité avec laquelle le patient a recherché une aide médicale. Différentes étapes du cancer de la gorge nécessitent différentes approches de traitement. C'est pourquoi il est nécessaire de savoir quels symptômes du cancer de la gorge se manifestent à différents stades de la maladie.

Contenu de l'article

Comme vous le savez, le premier stade du développement de la tumeur est le mieux traité, mais les chances d’une issue favorable existent même aux stades avancés du cancer. Parlons maintenant des premiers signes d’un cancer de la gorge, de la détermination du stade de développement de la tumeur et du traitement requis à chacune de ces étapes.

Caractéristiques du cancer de la gorge

Les cancers de la gorge et du larynx, comparés à d'autres cancers, sont peu fréquents (environ 2 à 5% des cas de détection en oncologie). Certains facteurs augmentent considérablement le risque de développer cette maladie. Parmi eux se trouvent:

  • tabagisme;
  • consommation d'alcool;
  • abus de plats et de boissons très chauds;
  • nutrition insuffisante ou déséquilibrée;
  • inhalation fréquente d'air pollué;
  • facteurs viraux (p. ex. infection par le virus du papillome humain, virus d'Epstein-Barr);
  • facteurs génétiques, c'est-à-dire prédisposition génétique au cancer.

La plupart des patients atteints d'un cancer de la gorge sont des hommes plus âgés. Cela est peut-être dû à la prévalence plus élevée chez les hommes de mauvaises habitudes telles que le tabagisme et l'alcoolisme. De plus, ce sont souvent les hommes qui sont forcés de travailler dans des conditions de mauvaise ventilation.

Bien que la maladie soit très rare, le cancer de la gorge occupe une place particulière dans la médecine et nécessite une attention accrue. Le danger du cancer du pharynx et du larynx est dû au fait que la gorge est un organe multifonctionnel. Ainsi, la gorge est impliquée dans les processus de respiration, d’avalage des aliments, de formation des sons. Lors du choix d'un traitement, le médecin prend en compte le risque potentiel de violation de ces fonctions et sélectionne le type de traitement le plus doux.

Quels sont les signes à prendre en compte lors de la détermination du stade du cancer?

Lors de la détermination du stade de développement des maladies oncologiques, les indicateurs clés suivants sont pris en compte:

  • T (de l'anglais. Tumor - tumeur) - décrit la taille d'une tumeur maligne;
  • N (de l'anglais. Node - node) - indique si les cellules cancéreuses se sont propagées aux ganglions lymphatiques régionaux (c'est-à-dire situés dans la région de la tumeur);
  • M (de l'anglais. Metastasis - metastases) - détermine la présence ou l'absence de cellules cancéreuses dans d'autres organes.

Chaque indicateur - T, N et M - se voit attribuer un score sur une échelle de 0 à 4x. Plus le nombre est élevé, plus l'indicateur est prononcé. Par exemple, T1 décrit une tumeur plus petite que T2; M0 dit qu'il n'y a pas de métastases et M3 - qu'il y en a beaucoup.

Une fois les scores attribués aux indicateurs T, N et M, le médecin tire une conclusion sur le stade de développement de la maladie oncologique. La classification la plus courante comprend 4 stades de développement du cancer, dont nous discuterons plus tard. Évaluer le degré de cancer n’est possible qu’après un examen complet du patient.

La taille de la tumeur est généralement déterminée par pharyngoscopie (ou laryngoscopie, si la tumeur est localisée dans le larynx). Dans certains cas, une échographie (échographie de la gorge, du larynx) ou une tomodensitométrie est nécessaire.

Sur la propagation des cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques indique leur augmentation et la douleur.

D'autres études peuvent être nécessaires - une analyse sanguine clinique générale, une échographie des ganglions lymphatiques, etc. Le diagnostic de "cancer de la gorge" doit être confirmé par l'examen histologique d'un fragment du tissu touché.

Cancer de la gorge - Stades de développement de la maladie

Le cancer se développe progressivement. La tumeur grossit, les cellules cancéreuses se propagent à d'autres organes du corps. En général, le processus oncologique dans la gorge se déroule en 4 étapes principales:

  1. Le cancer dit stade zéro consiste en une petite accumulation de cellules mal régénérées qui ne vont pas au-delà de la membrane muqueuse du pharynx / du larynx. À ce stade, il n'y a aucun symptôme de la maladie, c'est pourquoi on l'appelle aussi «préclinique». Le cancer au stade zéro est détecté par hasard lors de l'examen du pharynx ou du larynx chez un oto-rhino-laryngologiste (à des fins prophylactiques, par exemple). Il est à noter que le traitement initié au stade préclinique conduit à un rétablissement complet dans presque 100% des cas.
  2. Le premier stade est une petite tumeur (jusqu'à 4 cm), les cellules cancéreuses ne s'étendent pas au-delà de l'organe affecté (pharynx ou larynx). Métastases non, les ganglions lymphatiques ne sont pas touchés. Un exemple de description du cancer du premier stade selon la classification TNM - T1, N0, M0.
  3. La deuxième étape est caractérisée par des tailles de tumeur plus grandes (environ 7 cm) que dans la première étape. Dans le même temps, il n’ya aucune preuve de la propagation de la tumeur aux ganglions lymphatiques ou aux organes voisins. Un exemple est T2, N0, M0.
  4. Cancer de la gorge de stade 3 - Grande tumeur, moins souvent de petite taille. La particularité de ce stade - les cellules cancéreuses peuvent se propager aux organes voisins ou aux ganglions lymphatiques. Cela menace une détérioration importante de l'état du patient et des difficultés de traitement. Des exemples sont T2, N1, M0 ou T1, N2, M0.
  5. Le quatrième stade du développement du cancer est associé à la propagation des cellules cancéreuses aux organes voisins et éloignés (c’est-à-dire qu’il se produit une métastase). Dans ce cas, la taille de la tumeur peut être petite ou grande. Un ou plusieurs ganglions lymphatiques sont touchés. Exemple - T 1-4, N 1-4, M1-4.

Chez différentes personnes, le cancer progresse à des rythmes différents. Dans certains cas, une petite tumeur est inerte pendant des années, alors que dans d’autres, les métastases se développent très rapidement et l’état du patient se détériore rapidement.

Le taux de développement du cancer dépend en grande partie des caractéristiques du système immunitaire du patient et de son âge. On sait que chez les jeunes patients, la maladie progresse plus rapidement car chez les jeunes, les cellules humaines, y compris les cellules cancéreuses, se divisent beaucoup plus souvent. Cela conduit à une croissance tumorale rapide et à des métastases.

Symptômes du cancer précoce

Par cancer au début du développement, on entend généralement le cancer du premier ou du deuxième stade, caractérisé par une petite taille de la tumeur et l'absence de cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques et d'autres organes. Les premières étapes peuvent être affectées aux codes T1-2, N0, M0. Dans de tels cas, il est souvent possible de se passer de chirurgie, de limiter les radiations ou de la chimiothérapie.

Parfois, le cancer «à un stade précoce» est une tumeur qui endommage un ganglion lymphatique proche, s'il peut être retiré chirurgicalement avec un minimum de dommages pour la santé du patient.

Ainsi, le cancer à un stade précoce est appelé tumeur au stade 1-2, avec un pronostic favorable pour le traitement.

En effet, avec un accès opportun à un médecin, la probabilité d'une issue favorable du traitement du cancer de la gorge dépasse 90%. Quels signes devraient servir de motif pour postuler à la clinique?

Le signe le plus important qui permet de diagnostiquer le cancer de la gorge dès les premiers stades de développement est un changement de la voix. Cependant, ce symptôme n'apparaît que si la tumeur affecte les cordes vocales.

Si la voix a changé sans raison apparente et ne se rétablit pas dans les 2 semaines, contactez votre otolaryngologue.

Les autres symptômes pouvant survenir avec le cancer de la gorge sont les premiers stades de développement:

  • maux de gorge, qui s'inquiète depuis longtemps;
  • inconfort en avalant;
  • sensation d'un corps étranger dans la gorge;
  • essoufflement;
  • toux
  • douleur à l'oreille;
  • fatigue, faiblesse

Trouver l'un de ces symptômes en vous-même ne signifie pas que vous avez un cancer de la gorge. Très probablement, ces violations sont causées par d'autres facteurs - rhume, surmenage, etc. Cependant, si ces symptômes vous dérangent pendant une longue période, vous devriez consulter un médecin et en découvrir la cause.

Cancer de troisième stade

À partir du troisième stade, les symptômes du cancer de la gorge deviennent plus prononcés. Mais, malgré la progression significative du processus oncologique, le patient peut ne pas être conscient de la présence d'une tumeur. Quels sont les signes caractéristiques du cancer du troisième stade?

Les symptômes les plus courants sont les suivants:

  • ganglions lymphatiques élargis et douloureux dans le cou;
  • souffle putride;
  • goût désagréable dans la bouche;
  • mal de gorge, parfois au nez;
  • toux sèche persistante;
  • apparition de sang dans la salive, hémoptysie;
  • sensation de corps étranger persistante dans la gorge;
  • violation de l'acte d'avaler (une personne s'étouffe souvent en mangeant, ne peut pas avaler des aliments solides);
  • perte de poids (causée par un manque d'appétit ou une gêne lors de la déglutition);
  • enrouement ou perte de voix.

Les symptômes du cancer observés peuvent varier en fonction de l'emplacement de la tumeur, de sa taille, de l'âge du patient, de la présence de maladies concomitantes.

Par exemple, si une tumeur est située dans la partie supérieure du pharynx, le mal de gorge est pire lors de la déglutition et, dans le larynx, lorsqu’il parle.

Au troisième stade du cancer, il existe un risque de sepsie dans la zone touchée. En outre, le patient peut s'étouffer avec de la nourriture ou du sang. Ainsi, la troisième phase du cancer de la gorge nécessite une intervention médicale urgente.

Cancer de quatrième stade

Le tableau clinique du cancer de la gorge du quatrième stade est à bien des égards similaire au troisième stade. Les symptômes généraux deviennent plus prononcés - fatigue constante, fièvre jusqu'à 37-37,5 ° C, perte de poids. Les symptômes locaux sont également aggravés. Le patient souffre d'un mal de gorge constant, ne peut normalement pas manger ni parler.

Une caractéristique de la quatrième étape est la formation de métastases. Ils peuvent être trouvés dans les vaisseaux sanguins, les tissus mous, les organes internes.

Les métastases compliquent considérablement le traitement. Premièrement, il n’est pas toujours possible de les identifier à temps, et deuxièmement, pour atténuer ce processus, il est nécessaire de soumettre tout le corps à un puissant effet pharmacologique - plusieurs cycles de chimiothérapie.

Cette étape s'appelle terminal. Mais ne croyez pas que le cancer de la gorge au stade 4 est une phrase. En dépit de la gravité de la maladie, un traitement approprié conduit à un résultat positif dans plus de 25% des cas.

Traitement précoce du cancer

Les cancers de la gorge aux stades 1 et 2 se prêtent bien au traitement thérapeutique - radiothérapie et chimiothérapie. Par rapport à la chirurgie, le traitement thérapeutique est plus doux.

Cependant, des traitements prolongés de radiothérapie ou de chimiothérapie nuisent considérablement au corps. Par conséquent, si la tumeur est volumineuse, elle est retirée et le patient subit un traitement de chimiothérapie ou de radiothérapie.

La chimiothérapie est une méthode de traitement du cancer utilisant des préparations pharmaceutiques à effet cytostatique. Ils ralentissent la multiplication des cellules et détruisent les cellules les plus actives. Tout d’abord, le cancer en souffre (les cellules cancéreuses se divisent très souvent), ainsi que les cellules cutanées, les cheveux, les ongles, la muqueuse intestinale, les cellules hématopoïétiques. C'est pourquoi, lors de la chimiothérapie, les patients se plaignent de nausées, de fatigue, de perte de cheveux, etc. L'avantage de la chimiothérapie est son effet sur tout le corps. Cela joue un rôle important dans les cas de suspicion de métastases dans d'autres organes.

La radiothérapie consiste à irradier une tumeur avec des rayons X. L'irradiation inhibe la croissance cellulaire, sa reproduction conduit au développement de processus irréversibles dans les cellules cancéreuses, ce qui conduit finalement à leur mort. La radiothérapie a certains effets secondaires, tels que l'apparition d'ulcères de la bouche, le ternissement ou la perte de goût, l'odorat, la fatigue.

Si la tumeur a atteint une taille significative et qu'il existe des preuves de la propagation de cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques ou les organes, utilisez un traitement complexe, incluant plusieurs instructions.

Tout d'abord, la tumeur est enlevée chirurgicalement. En fonction de sa taille et de sa localisation, plusieurs variantes de l'opération sont possibles:

  1. Enlèvement de cellules malignes. L'opération est aussi douce que possible, en utilisant un laser ou en grattant. Sa mise en œuvre est possible si la tumeur n'a pas pénétré dans les couches profondes du larynx / pharynx.
  2. Élimination partielle des tissus mous. Lorsqu'une partie du larynx est retirée, le discours d'une personne peut changer, un bruit de respiration et d'autres complications peuvent survenir. La médecine moderne est capable de corriger ces effets après le retrait du cancer et la guérison de la personne.
  3. Enlèvement du larynx ou d'une partie du pharynx. La procédure a des conséquences graves - perte de la voix, problèmes respiratoires, etc. Cependant, une telle opération peut arrêter le processus oncologique et sauver la vie d'une personne.

Deuxièmement, les cellules cancéreuses sont détruites dans les ganglions lymphatiques. Si un ou plusieurs ganglions lymphatiques proches sont touchés, ils sont également retirés par voie chirurgicale. Le retrait d'un grand nombre de ganglions lymphatiques n'est pas recommandé (cela pourrait entraîner de gros problèmes avec le système immunitaire à l'avenir). Si les cellules cancéreuses affectent plusieurs ganglions lymphatiques, elles sont irradiées mais non éliminées.

Plus le traitement est commencé tôt, plus le résultat est favorable. Cependant, les patients chez qui un cancer est détecté aux stades avancés ne doivent pas perdre espoir, car la médecine se développe, et le pourcentage de survie dans les cancers des stades 3-4 est en augmentation constante.

Stades du cancer de la gorge

Le cancer de la gorge (cancer du larynx) est un cancer plutôt grave caractérisé par la formation d'une tumeur maligne basée sur les tissus de la gorge. Cancer de la gorge, les symptômes peuvent être déclenchés par un certain nombre de facteurs chez les hommes âgés de 40 à 70 ans.

Comment commence le cancer de la gorge

À un stade précoce, la maladie se développe à partir de l'épithélium. L'éducation peut se produire dans n'importe quelle partie du larynx, mais le cancer des cordes vocales est le plus fréquent. La maladie, dans toutes ses manifestations, est très agressive et, si elle n'est pas traitée, elle permet la métastase aux ganglions lymphatiques et aux organes les plus proches et les plus éloignés.

Dans le monde moderne, il est courant de définir quatre stades de cancer de la gorge. En outre, une condition précancéreuse, c'est-à-dire l'étape zéro, relève d'une catégorie spéciale.

Cancer de la gorge à 0 stade

Le stade zéro indique la présence d'une formation de tumeur, de taille insignifiante, ne dépassant pas la muqueuse, qui recouvre le larynx de l'intérieur. Détecter une tumeur à ce stade est presque impossible, car les symptômes du cancer de la gorge sont tout simplement absents. Mais, si néanmoins une tumeur est trouvée, la probabilité de guérison est suffisamment grande. Le taux de survie sur 5 ans est de 100%.

Cancer de gorge de stade 1

L'éducation augmente considérablement en taille, affecte la membrane muqueuse, mais n'affecte pas les organes et tissus adjacents, les métastases ne sont pas détectées. Le cancer de la gorge, stade 1 (degré), implique la possibilité de vibration des cordes vocales et la génération de sons par ceux-ci. Il existe des symptômes initiaux, tels qu'une légère respiration sifflante ou une toux. Avec le bon traitement, le taux de guérison pour les 5 prochaines années est d'environ 80%.

Cancer de la gorge de grade 2

Cancer de la gorge de stade 2, multiplié dans tout le larynx, mais ne touche pas les autres tissus ni les ganglions lymphatiques. Il y a une violation dans les cordes vocales, ce qui conduit à une difficulté à respirer le patient. Ce degré est caractérisé par un vomissement important de la voix, une douleur lors de l'ingestion et d'autres symptômes. Avec le bon traitement, il est possible de déterminer le taux de survie à 5 ans dans les 70%.

Cancer de la gorge de stade 3

Au cours de ce stade du cancer de la gorge, se produit la germination de la tumeur à toutes les parois du larynx et des métastases aux ganglions lymphatiques. Cancer de la gorge à 3 degrés, caractérisé par un manque total de voix, dû à la défaite des cordes vocales. Le pronostic du cancer au stade 3 de la maladie est loin d'être rassurant: avec un traitement bien choisi, le taux de survie à cinq ans est d'environ 60%.

Cancer de la gorge de stade 4

Cette étape indique la pénétration de la formation, dans tous les organes et tissus, a déclenché un nombre multiple de métastases, dans l'œsophage, les poumons et les bronches et les organes digestifs. Plus rarement, mais il y a des métastases dans des organes distants, que ce soit le foie ou le cerveau. Pour le cancer de la gorge à 4 degrés, le pronostic est mauvais, le taux de survie est inférieur à 25%.

Causes du cancer de la gorge

La principale cause de l'influence sur l'apparition de cellules anormales, la médecine moderne ne le sait pas. Cependant, un certain nombre de facteurs augmentent la probabilité de cancer du larynx:

  • la maladie touche plus les hommes que les femmes;
  • immunodéficience;
  • maladies chroniques des voies respiratoires supérieures;
  • goitre chronique;
  • le tabagisme, en raison des effets thermiques sur le larynx, plus une teneur élevée en agents cancérigènes;
  • la consommation de boissons contenant de l'alcool, qui provoque une brûlure superficielle du tissu épithélial;
  • âge supérieur à 60 ans;
  • travailler dans une production dangereuse, que ce soit de l'amiante, du nickel, du soufre;
  • négligence de l'hygiène buccale;
  • l'hérédité;
  • les patients qui ont déjà subi un type d'oncologie;
  • aliments de qualité inférieure ou quantité insuffisante dans le régime alimentaire de vitamines et d’oligo-éléments;
  • au contraire, consommation excessive d'aliments salés, fumés et frits;
  • Le virus d'Epstein-Barr, facteur de la mononucléose infectieuse, fait l'objet d'une grande attention.

Cancer de la gorge précurseur:

  • papillome long courant;
  • la pachydermie;
  • leucoplasie muqueuse associée à une dyskératose;
  • fibrome à base large;
  • Kystes branchiogéniques et autres types d'origine, concentrés dans la région des ventricules laryngés.

Symptômes et pronostic du cancer de la gorge

Les symptômes de la maladie sont directement liés au stade du processus oncologique, car avec une prévalence et une localisation différentes du néoplasme, les symptômes peuvent varier, pour ainsi dire. Mais, néanmoins, il est possible d'identifier des symptômes communs directement associés au cancer de la gorge (larynx).

Les symptômes incluent:

  • changement dans le son de la voix (sip, enroué);
  • difficulté et douleur en avalant;
  • maux de gorge sans raison apparente;
  • hémoptysie sanglante;
  • ganglions lymphatiques enflés;
  • sensation de présence d'un objet étranger dans la gorge;
  • essoufflement;
  • toux
  • mauvaise haleine
  • douleur dans les oreilles ou les dents avec possibilité de perte égale des dents;
  • fatigue et dépression;
  • perte d'appétit et perte de poids;
  • maux de tête.

La photo du stade initial du cancer de la gorge donne l’occasion de montrer des modifications de l’épithélium du larynx avec l’apparition de cellules anormales. Le plus souvent, à ce stade, la formation de pas plus de 2-3 cm.En outre, les symptômes peuvent être déterminés par le lieu de l'éducation.

La localisation dans la partie médiane du larynx s'accompagne d'un changement de ton de la voix, jusqu'à sa perte complète. Être dans d'autres zones provoque l'expression la plus tardive des symptômes, ce qui entraîne une détection tardive de l'éducation. Si vous avez un mal de gorge qui dure plus de deux semaines, faites-le soigneusement.

Le pronostic favorable dans les premiers stades de la maladie, et même dans les deux premiers stades, est d'environ 80 à 95%. La valeur est élevée en fonction de l'âge et de l'état cumulatif de l'organisme, y compris mental. Il est également important de terminer une rééducation complète après le traitement et de suivre les recommandations du médecin pour éviter les rechutes.

Cancer de la gorge en dernier stade

Le cancer de la gorge est une maladie caractéristique des hommes âgés, avec une longue histoire de tabagisme et de consommation d'alcool contenant de l'alcool. Parmi les nombreuses maladies oncologiques, le cancer du larynx est considéré comme le plus douloureux. Si les premiers stades de la maladie sont presque impossibles à détecter, des symptômes évidents apparaissent déjà.

Caractéristiques du cancer de la gorge de grade 4 et de pronostic

Toute la gravité et l'agonie de la maladie sont révélées au dernier stade, car la formation d'une taille arbitraire engloutit le larynx tout entier et pénétra dans d'autres organes et tissus, ce qui permit la formation de métastases.

Je définis plusieurs sous-types du quatrième stade de la maladie:

  • 4A, le degré de formation de gorge est caractérisé par la reproduction de la formation dans des organes et des tissus adjacents;
  • 4B, le degré de formation de la gorge est caractérisé par la propagation de l'éducation dans une zone importante du larynx et sa divergence dans les tissus sous-jacents;
  • 4C degré de formation de gorge caractérisé par la présence de multiples métastases immobiles dans les ganglions lymphatiques du cou;
  • Le degré 4D de cancer de la gorge est caractérisé par la présence de métastases à distance.

C'est à ce stade que se développent tous les principaux processus pathologiques irréversibles, conduisant pour la plupart à une issue fatale. Le traitement du cancer de la gorge de grade 4 n’est presque pas un succès, de ce fait, le patient n’est qu’un traitement palliatif conçu pour soulager son état. Cependant, même dans une telle situation, vous devez être fort d'esprit et ne pas abandonner.

Le pronostic à ce stade dépend en grande partie de l'âge, du degré de réactivité de l'organisme au traitement et de l'effet des cellules anormales sur le lieu de formation et sa taille. Tout type de cancer, dangereux la survenue d'une rechute.

Dans la pratique médicale, il existe des cas où les patients atteints d’un cancer de la gorge de degré 4 ont vécu jusqu’à 3, voire 5 ans, mais ces données ne sont pas incluses dans les statistiques globales.

Le facteur de survie est influencé par la forme de formation et le lieu de sa détection:

  • cancer supérieur ou dit vestibulaire;
  • cancer du milieu ou soi-disant des cordes vocales;
  • cancer inférieur ou soi-disant podskladochny.

Le plus favorable est le cancer des cordes vocales, en raison de son retard et de ses métastases rares. Taux de survie suffisamment élevé, environ 80% sur 5 ans.

Le cancer de Podkladochnaya, à son tour, a un parcours caché, une caractéristique est la pénétration de métastases dans le corps, affecte les ganglions lymphatiques et les organes voisins. Les prévisions sont décevantes, en raison de la destruction des organes internes par les métastases et des intoxications par les toxines des tissus en décomposition.

Le carcinome vestibulaire, ou nadzvyazochny, affecte la partie supérieure du larynx et est la plus agressive. Le flux rapide est dû à la présence dans la région d'un système lymphatique développé, en raison duquel des cellules anormales se dispersent à une vitesse incroyable dans tout le corps. Le pronostic est extrêmement défavorable et conduit dans la plupart des cas à la mort.

Après avoir visionné la vidéo, vous apprendrez: quels sont les symptômes de la maladie et quelles sont les causes du cancer du pharynx?

Traitement du cancer de la gorge

Les recherches et les observations effectuées au fil des ans dans ce domaine montrent que le cancer primitif de la gorge offre plus de chances de guérison après le traitement et la réhabilitation ultérieure qu'une maladie récurrente. Bien que la plupart des personnes âgées soient sensibles à cette maladie, leur taux de survie est élevé en raison de la lente progression de la maladie au cours de cette période de la vie.

Il existe aujourd'hui un traitement du cancer de grade 4, il est pratiqué uniquement dans des cliniques étrangères, mais en raison de son coût, il n'est pas disponible pour tout le monde et l'efficacité de ce traitement n'est pas encore complètement connue.

L'espérance de vie à ce stade de la maladie dépend du diagnostic opportun de la maladie et de la méthode de traitement correcte.

Quelle était l'utilité de l'article pour vous?

Si vous trouvez une erreur, sélectionnez-la et appuyez sur Maj + Entrée ou cliquez ici. Merci beaucoup!

Merci pour votre message. Nous allons corriger l'erreur bientôt

Cancer de la gorge: symptômes, signes

✓ Article vérifié par un médecin

Le cancer de la gorge est un cancer du pharynx ou du larynx, caractérisé par la formation d'une tumeur maligne, qui consiste en cellules épithéliales des muqueuses. Si la tumeur est localisée dans la partie supérieure de l'œsophage, un cancer de la gorge est également diagnostiqué. La maladie est plus susceptible chez les hommes âgés de 40 à 45 ans, qui consomment de l'alcool et souffrent de dépendance à la nicotine. Chez les femmes, la pathologie est moins fréquente: la maladie est le plus souvent détectée chez les enseignants, les chanteuses d'opéra et pop et les représentantes d'autres professions dont le travail est associé à la tension constante des cordes vocales.

Le cancer de la gorge peut être traité à un stade précoce. Le pronostic de survie pour la circulation aux premier et deuxième stades du développement de la tumeur est supérieur à 60%. Si la maladie a atteint le stade 3 ou 4, les chances d'une issue favorable du traitement sont très faibles, il est donc important de connaître les signes et les symptômes de la pathologie (en particulier pour les personnes à risque).

Cancer de la gorge: symptômes, signes

Qui est à risque?

Les experts estiment que la nicotine et l’alcoolisme sont les principaux facteurs qui influent sur l’évolution des processus oncologiques dans la gorge. Si une personne fume ou souffre d'une intoxication chronique à l'alcool, le risque de croissance des cellules cancéreuses est de près de 50%. Dans les cas où la situation est aggravée par l’influence d’autres facteurs déterminants, le pourcentage sera beaucoup plus élevé.

Pas moins important est l'âge du patient. La probabilité de développer une lésion maligne de la gorge après 60 ans est très élevée. Ceci est facilité par les troubles hormonaux et les processus physiologiques naturels qui se produisent dans presque tous les organes et systèmes au cours de cette période. Le groupe à risque comprend également les personnes âgées de 40 à 45 ans vivant dans des zones défavorisées sur le plan écologique ou proches d'une grande production industrielle: usines métallurgiques, usines de pâtes et papiers, entreprises de fabrication de lampes électriques.

Qu'est-ce que le cancer du larynx?

L'utilisation de certains médicaments peut également augmenter le risque de cancer. Fondamentalement, cela inclut les médicaments hormonaux du groupe des contraceptifs oraux, qui contiennent des œstrogènes et de la progestérone, sont utilisés pour protéger contre une grossesse non désirée et pour traiter certaines maladies de la femme: endométriose, hyperplasie de l'endomètre et fibromes. Il est nécessaire d’utiliser les médicaments de ce groupe selon les indications vitales strictes après consultation avec un spécialiste.

Les médecins ont également évoqué certaines maladies chroniques et des interventions sur les organes du cou et de la tête. Ceux-ci comprennent:

  • une tumeur maligne au cou ou à la tête dans les antécédents du patient (même en cas de succès du traitement et de rémission);
  • mononucléose infectieuse;
  • amygdalite chronique et amygdalite;
  • sinusite chronique (sinusite, ethmoïdite, sinusite frontale);
  • le papillomavirus humain;
  • la syphilis;
  • la tuberculose;
  • lésions kystiques et polypes dans les cordes vocales;
  • caries et autres dommages aux dents.

Epidémiologie du cancer du larynx

Le régime alimentaire d'une personne compte également. Avec une utilisation accrue d'aliments salés, marinés (avec ajout de vinaigre), fumés et en conserve, le risque de cancer du larynx et du pharynx est plus élevé que ceux qui suivent les règles d'une saine alimentation.

Faites attention! Dans la prévention du cancer de la gorge, il est également nécessaire de prendre en compte un facteur héréditaire. Si l'un des membres du groupe sanguin a reçu un traitement pour les tumeurs malignes avec localisation dans les tissus du larynx et du pharynx, la probabilité de développer un cancer sera plusieurs fois supérieure. Vous devez donc surveiller de près votre état de santé et faire attention aux signes et symptômes possibles de la maladie.

Qui est à risque de cancer du larynx

Premiers signes de cancer de la gorge (stade 1-2)

Le cancer de la gorge est une maladie difficile à diagnostiquer au stade initial en raison de l'absence de symptômes spécifiques évidents. Au stade précoce du cancer, le patient ne présente aucun symptôme de douleur, de toux ou d'autres manifestations cliniques de la pathologie. Le seul signe par lequel on peut suspecter le développement du processus pathologique est une augmentation périodique de la température dans les limites infra fébriles.

Ce symptôme apparaît dans toutes les formes de cancer du larynx et de l'oropharynx, bien que les valeurs de température puissent varier de manière significative selon les patients. Dans certains cas, le thermomètre ne dépasse pas 37,0-37,2 °; chez certains patients, la croissance de la croissance maligne commence par une température de 37,5 à 37,6 °, mais l'indicateur de thermomètre ne dépasse généralement pas 38,0 °.

Cancer de la gorge à stade zéro

La température peut rester plusieurs semaines, voire plusieurs mois, ou fluctuer, augmentant et diminuant après quelques heures ou quelques jours.

Cancer de gorge de stade 1

Cancer de la gorge de stade 2

Les autres symptômes de la maladie au stade initial peuvent être attribués aux signes d’une détérioration générale de la santé, notamment:

  • perte ou perte d'appétit (éventuel refus complet de nourriture);
  • perte de poids en maintenant le même régime alimentaire et le même niveau d'activité motrice;
  • troubles du sommeil;
  • changement d'état émotionnel;
  • la faiblesse;
  • besoin de dormir pendant la journée;
  • diminution de la capacité de travail

Classification internationale du cancer du larynx

C'est important! L'anémie est l'un des signes cliniques permettant de déterminer un processus pathologique possible. Si le patient passe un test sanguin général pendant cette période, il sera possible de constater une diminution du taux d'hémoglobine. Le taux normal pour un adulte est de 120 à 140 g / l (pour un enfant, de 118 à 120 g / l). Si le taux d'hémoglobine est nettement inférieur à la norme, il est nécessaire de consulter un spécialiste et de l'examiner pour en déterminer la cause.

Les signes d'une lésion maligne de la gorge (stade 3-4)

Lorsque la maladie atteint le stade 3, les symptômes deviennent prononcés et la plupart des patients ne consultent donc leur médecin qu'à ce stade, ce qui réduit les chances d'une espérance de vie favorable. Certains patients prennent à tort ces symptômes pour les manifestations cliniques de maladies infectieuses de l'oropharynx et commencent à se soigner eux-mêmes. Une telle approche est inacceptable: si l’un des symptômes suivants se manifeste, vous devez contacter l’otolaryngologiste ou le thérapeute. Seul un médecin après avoir examiné et examiné les résultats d'un examen biochimique de l'urine et du sang peut tirer une conclusion sur les causes possibles et prescrire le traitement nécessaire.

Cancer de la gorge de stade 3

Douleur en avalant

La douleur est le principal symptôme d'une tumeur cancéreuse dans la gorge. Son intensité dépend de la localisation de l'éducation, de sa taille, du stade du processus pathologique, du style de vie du patient. Dans la plupart des cas, la douleur ressemble à un mal de gorge ou à une pharyngite. Les patients ne se précipitent donc pas pour demander de l'aide et commencent à se soigner avec des drogues ou des recettes traditionnelles, ce qui aggrave la situation et fait perdre du temps.

C'est important! La douleur causée par le cancer de la gorge peut prendre une forme chronique avec des périodes d’exacerbation. Si le malaise disparaît alors sans traitement, consultez votre médecin.

Symptômes du cancer du larynx

"Bosse" dans la gorge

Les patients cancéreux peuvent ressentir une "boule" dans la gorge, qui est perçue comme un corps étranger. Une personne a toujours le désir d'avaler cette "masse". Après cela, il y a un léger soulagement, mais cela ne dure pas longtemps et, en quelques minutes, l'inconfort réapparaît.

Ce symptôme est particulièrement attentif aux personnes souffrant de pathologies du système digestif, caractérisées par la même manifestation clinique (gastrite, oesophagite). Lorsque les maladies du tractus gastro-intestinal "boule" dans la gorge devraient être après le traitement prescrit. Si cela ne se produit pas, la croissance du cancer peut en être la cause.

Stade du cancer du larynx

Gonflement du cou

Au cours du processus cancéreux dans les tissus de l'oropharynx, le cou du patient augmente de taille en raison d'une inflammation prononcée des ganglions lymphatiques et d'un gonflement des tissus mous. Dans certains cas, le gonflement peut être si grave qu'il rend difficile une respiration normale en raison de la compression de la trachée. Ce symptôme apparaît généralement lorsque la maladie atteint le stade 4, lorsque les chances de guérison ne dépassent pas 7%.

Incapacité de manger

Manger devient difficile à cause d'une douleur intense et d'une tumeur toujours croissante, qui bloque l'entrée de l'œsophage et empêche le passage des aliments. Premièrement, une personne commence à éprouver des difficultés avec l'utilisation d'aliments solides et épais. La nourriture est «repoussée» vers l'arrière: lors de la mastication, une grande quantité de sécrétion salivaire est libérée, ce qui coule de la bouche.

Une fois que la tumeur aura atteint une taille importante, le patient ne pourra plus prendre de nourriture liquide ou en purée.

Symptômes du cancer de la gorge

Toux

Une toux sèche et paroxystique peut apparaître même au stade 2 du processus malin, en particulier si le patient fume ou travaille avec des produits chimiques nocifs: produits de peinture et vernis, métaux lourds, poussière de charbon, etc. À mesure que la pathologie progresse, la toux devient permanente et peut augmenter à tout moment de la journée.

L'écoulement des expectorations ne se produit généralement pas. Aux stades 3 à 4 du cancer de la gorge, une petite quantité de crachats épais sans odeur désagréable contenant des traînées de sang est possible. Le sang peut également être contenu dans la salive qui se dégage du nez et d'autres structures liquides qui se forment dans le nasopharynx et l'oropharynx.

Changement de voix

Un changement de voix commence par un changement de timbre: il devient plus faible et un enrouement apparaît. Au fil du temps, la voix commence à "respirer", une respiration sifflante se produit, le volume de la parole diminue. La perte totale de la voix est généralement diagnostiquée à la dernière étape du processus pathologique.

Vidéo - Les premiers symptômes du cancer de la gorge

Autres symptômes

Un symptôme très commun des tumeurs malignes du pharynx est une distorsion du goût associée à un gonflement des papilles gustatives. Dans les cas graves, une perte totale de goût est possible. Le patient peut également présenter une asymétrie des tissus du visage. Sur la partie de la localisation du cancer, un engourdissement des tissus mous peut survenir, ce qui entraînera un changement dans l’expression du visage (ou son absence).

Les autres manifestations cliniques de la maladie incluent également les signes suivants:

  • essoufflement;
  • éternuements fréquents, fourmillements dans la gorge et la cavité nasale;
  • odeur putride de la bouche;
  • mobilité limitée du cou;
  • déformation de la peau du cou avec apparition d'hémorragies d'étiologie inconnue.

C'est important! Processus malins dans la gorge et affecter la netteté de l'audition. Le patient peut se plaindre de douleurs dans les oreilles, d'une sensation de pose d'oreille, de perte d'audition. Avec la progression rapide de la pathologie possible perte totale de l'audition.

Vidéo - Cancer du pharynx: signes, traitement

Symptômes de la maladie, en fonction de l'emplacement de la tumeur

Selon l’emplacement de la tumeur maligne, le patient peut présenter divers symptômes, énumérés dans le tableau ci-dessous.