loader
Recommandé

Principal

La cirrhose

Adénocarcinome de l'utérus

Article précédent: Os d'ostéome

Les tumeurs glandulaires des organes reproducteurs de la femme constituent un groupe assez important de maladies oncologiques. Les adénocarcinomes peuvent se développer dans les ovaires, le col utérin et l'endomètre.

Dans tous ces organes et tissus, il existe un tissu glandulaire qui produit du mucus ou un autre fluide sécréteur. Des cellules anormales du tissu glandulaire peuvent commencer une division non contrôlée et donner lieu à une tumeur cancéreuse. Plus souvent, les adénocarcinomes malins surviennent chez les femmes avant ou après la ménopause.

Examinons en détail quels sont les symptômes de la maladie, quels facteurs peuvent provoquer une dégénérescence cellulaire anormale, comment cette maladie est traitée et s'il est possible de prévenir un adénocarcinome utérin.

  • Toutes les informations sur le site sont à titre informatif seulement et ne constitue pas un manuel pour l'action!
  • Seul le MÉDECIN peut vous fournir le DIAGNOSTIC EXACT!
  • Nous vous exhortons à ne pas vous auto-guérir, mais à vous inscrire auprès d'un spécialiste!
  • Santé à vous et à votre famille! Ne pas perdre courage

Raisons

La principale cause de l'adénocarcinome utérin sont des mutations dans les cellules glandulaires, à la suite desquelles elles acquièrent la capacité de division incontrôlée: elles conduisent à la formation d'une tumeur maligne.

Progressivement, les cellules cancéreuses pénètrent dans les systèmes lymphatique et circulatoire et se propagent dans tout le corps. Les médecins ne peuvent pas répondre sans ambiguïté à la question de savoir pourquoi les cellules mutent: c'est vraisemblablement le résultat de l'influence simultanée de plusieurs facteurs pathogènes.

Les circonstances qui provoquent les tumeurs glandulaires utérines incluent:

  • infertilité causée par des désordres organiques de l'appareil reproducteur;
  • les défaillances du cycle menstruel, provoquées par une inhibition de l'ovulation sur fond de taux élevés d'œstrogènes et d'abaissement de la progestérone;
  • manque d'accouchement: chez les femmes qui n'ont pas encore accouché, le risque de cancer de l'utérus est deux à trois fois plus élevé;
  • premières règles - apparition des règles avant l'âge de 12 ans et fin du cycle menstruel: plus une femme a ses règles, plus l'effet de l'œstrogène sur l'endomètre est long et, partant, plus le risque de cancer de l'utérus est élevé;
  • cycles anovulatoires (périodes anormales sans la libération d'un œuf mature au milieu du cycle);
  • obésité: non seulement les ovaires, mais aussi les tissus adipeux produisent des œstrogènes;
  • médicaments hormonaux - plus le traitement est long et la posologie élevée, plus le risque de développer une tumeur maligne est élevé;
  • la présence d'ovaires polykystiques (encore une fois, augmente le niveau d'œstrogène dans le corps);
  • la présence de tumeurs ovariennes bénignes produisant des hormones;
  • thérapie pour le traitement des tumeurs malignes des glandes mammaires: en particulier, utilisation à long terme du médicament "Tamoxifène";
  • diabète sucré;
  • l'hypertension;
  • causes héréditaires - antécédents familiaux de patients atteints d'oncologie de l'utérus et des glandes mammaires;
  • autres maladies de l'endomètre.

Étant donné que les adénocarcinomes utérins se développent plus souvent avant et après la ménopause, l'âge d'une femme de plus de 50 ans peut également être considéré comme un facteur de risque supplémentaire.

Augmentez la probabilité d’adénocarcinome et de facteurs cancérigènes courants - malnutrition (abus de nourriture grasse et carnée, malbouffe), travail dans des industries dangereuses, tabagisme, radiations.

Symptômes de l'adénocarcinome utérin

Les adénocarcinomes se développent souvent dans le contexte de comorbidités (polypes ou hyperplasie de l'endomètre), d'où l'importance de différencier à terme les maladies malignes des autres processus pathogènes.

Les signes de division incontrôlée de cellules anormales peuvent être détectés par un examen cytologique ou histologique du matériel obtenu lors du curetage diagnostique.

La présence de cellules atypiques dans le frottis incite à suspecter le processus de malignité et prend un certain nombre de mesures préventives. Cancer glandulaire en l'absence de pathologies de fond dans les premiers stades de son développement ne diffère pas dans la gravité des symptômes, la maladie ne se manifeste pas pendant une longue période.

À un jeune âge, les symptômes suivants peuvent être préoccupants:

  • échec du cycle menstruel, saignements menstruels abondants et prolongés;
  • douleur constante dans la région lombaire;
  • augmentation déraisonnable de l'abdomen.

Le dernier symptôme peut être présent à tout âge, mais chez les femmes de plus de 45 ans, tout est considéré comme une manifestation de la ménopause. Les femmes habituées à consulter régulièrement un gynécologue ont plus de chances de réussir à temps pour le traitement commencé.
Lorsque la ménopause est établie, un saignement irrégulier est la norme. Toutefois, si, au fil des mois, le nombre de sorties n’est pas réduit et que le laps de temps qui s’écoule entre elles ne diminue pas, c’est un sujet de préoccupation et une raison de se soumettre à un examen clinique complet.

Symptômes indépendants de l'âge - douleur pendant les rapports sexuels, inconfort et douleur dans le bas de l'abdomen, diminution des performances, fatigue accrue, perte de poids soudaine, irritabilité, insomnie, fièvre sans raison apparente.

Vidéo: À propos du cancer de l'utérus

Diagnostics

Premièrement, un examen gynécologique général avec un miroir est requis. Cette procédure permet au médecin d’examiner les parois vaginales et d’éliminer les causes de saignement associées aux pathologies de ces organes.

Après l'examen initial et la conversation, qui ont pour but d'établir un historique détaillé de la maladie, le médecin prescrit les procédures de diagnostic suivantes:

  • examen échographique de l'utérus: aide à évaluer la taille et l'état général de l'organe, des trompes de Fallope et des ovaires (l'épaisseur et la structure de l'endomètre sont déterminées);
  • Curetage (curetage diagnostique) et examen de l’échantillon de tissu obtenu: c’est la méthode de diagnostic la plus importante (la procédure est réalisée sous anesthésie générale et nécessite un placement à l’hôpital pendant 1-2 jours);
  • tests sanguins pour les marqueurs du cancer et autres signes de processus pathologiques;
  • autres méthodes d'imagerie: TDM, IRM, TEP CT (selon les indications).

Des procédures de diagnostic supplémentaires peuvent être utilisées pour détecter les métastases - études avec contraste, scintigraphie.

Le pronostic de l'adénocarcinome rectal modérément différencié est décrit dans cet article.

L'adénocarcinome de l'utérus est divisé par le degré de différenciation cellulaire.

Il existe trois types de maladie:

  • adénocarcinome hautement différencié - le polymorphisme des cellules n’est pas observé, cependant, la taille des noyaux des cellules anormales est agrandie et étendue en longueur;
  • adénocarcinomes modérément différenciés avec un polymorphisme cellulaire prononcé, la plupart d'entre eux en état de division (mitose);
  • adénocarcinome peu différencié: de nombreuses cellules composent l'utérus malade.

Les étapes

Comme tous les autres cancers, l'adénocarcinome se développe par étapes.

Les oncologues distinguent 4 stades de cancer glandulaire:

  • dans la première étape, le néoplasme ne dépasse presque pas la muqueuse et a une petite taille;
  • dans un deuxième temps, la tumeur pénètre dans le col utérin mais ne se propage pas aux organes environnants;
  • la troisième étape est caractérisée par la propagation du processus malin aux organes voisins et la pénétration dans les ganglions lymphatiques;
  • au quatrième stade, le cancer donne de multiples métastases à des organes distants.

Traitement

Aux premiers stades de l'adénocarcinome utérin, il est considéré comme curable: plus la maladie est détectée tôt, plus le traitement sera couronné de succès. À l'heure actuelle, la méthode de traitement la plus efficace est toujours l'excision chirurgicale de la lésion tumorale primitive.

Comme il n'est pas possible de déterminer les limites exactes du néoplasme ni l'étendue de la propagation aux tissus voisins au cours de l'opération, l'opération implique le plus souvent l'ablation complète de l'utérus, des ovaires, des trompes de Fallope et des ganglions lymphatiques voisins.

Actuellement, ils essaient d'utiliser des opérations moins invasives (laparoscopiques et endoscopiques) sans incision abdominale étendue. Après la chirurgie, une chimiothérapie et / ou une radiothérapie peuvent être prescrites. Si la tumeur est inopérable, ces méthodes de traitement sont prescrites en tant que thérapie indépendante, quelle que soit l'intervention chirurgicale.

Comme médicaments de chimiothérapie, utilisez des médicaments tels que "Cisplatine", "5-Fluorouracile", "Docétaxel", "Mitomycine". Il est également traité avec des médicaments hormonaux.

Photo: "5 - Fluorouracile"

La radiothérapie peut être utilisée à n'importe quel stade de la maladie en tant que méthode de traitement indépendante ou auxiliaire. La radiothérapie externe et interne (curiethérapie) sont utilisées. Dans le premier cas, le traitement est effectué à l'hôpital pendant plusieurs semaines, dans le second cas, une thérapie en ambulatoire peut être effectuée: les séances ne prennent que quelques minutes par jour.

Quel est le pronostic de l'adénocarcinome du sein dans cette section.

Il est écrit ici à propos de ce qui constitue un adénocarcinome très différencié de l'estomac.

Pronostic (combien de vies) et prévention

Le pronostic pour le premier stade de la maladie est assez favorable - les chances de guérison totale sont de 85 à 90%. Avec le traitement initié à la deuxième étape, les chances sont réduites à 76%. En cas de propagation du cancer aux organes voisins et de réalisation de la maladie en 3 étapes, les oncologues estiment les chances de survie des patients de plus de 5 ans à 50%. Au stade des métastases, il est presque impossible de parvenir à un rétablissement complet: pendant plus de 5 ans, seulement 10 à 25% vivent.

Malheureusement, il n’existe aucun agent prophylactique efficace contre l’adénocarcinome utérin. La seule véritable mesure préventive consiste en des examens gynécologiques réguliers de toutes les femmes de plus de 30 ans.

Ces examens doivent être effectués au moins deux fois par an, en particulier pour les femmes qui ont des antécédents familiaux de maladie de l'utérus, des ovaires et du sein. Ce qui compte, c'est le traitement complet et rapide des maladies inflammatoires et infectieuses des organes reproducteurs.

Les remèdes populaires les plus efficaces dans la lutte contre la tumeur utérine

Le contenu

Le cancer de l'utérus occupe la 4e position sur la liste des cancers des femmes.Le traitement d'un cancer de l'utérus hautement différencié par des remèdes populaires ne fonctionne que de manière combinée à la médecine traditionnelle et à une nutrition appropriée. Avant d'utiliser quelque moyen que ce soit, il est nécessaire de consulter l'expert.

Caractéristiques de la maladie

La croissance cellulaire dans 70% des cas est due à des perturbations hormonales. La cause de la maladie peut être l'hérédité ou le mode de vie. Un cas sur quatre est enregistré chez des patients en âge de procréer.

Les femmes sont à risque:

  • ne pas avoir d'enfants;
  • à l'âge de 50-59 ans;
  • souffrant d'hypertension, d'obésité, de diabète;
  • stimulation de l’endomètre à long terme avec des œstrogènes.

Distinguer cancer du col utérin - carcinome et corps utérin - adénocarcinome. Les deux types de tumeurs ont 4 stades de développement. Le succès de la récupération dépend du moment du diagnostic. Plus tôt le problème est identifié, plus il est probable qu'il s'en débarrassera et évitera une rechute.

Selon le degré de différenciation, le cancer est distingué: indifférencié, peu différencié, modérément différencié et hautement différencié. Cette dernière forme est caractérisée par la similitude des cellules saines et malades. Elle se caractérise par une propagation superficielle et une faible métastase.

La maladie se caractérise par un certain nombre de symptômes:

  1. Saignements abondants pendant les règles et entre les cycles. Le symptôme se manifeste par une tumeur, un polype ou un myome dans l'utérus. Dans tous les cas, vous devez passer un examen.
  2. Écoulement vaginal ou circulation sanguine de couleur bronze.
  3. La douleur dans le bas de l'abdomen montre clairement qu'il y a eu un échec quelque part. Identifier la cause de la douleur. Elle peut parler d'oncologie.
  4. La douleur pendant l'intimité survient souvent après la ménopause. Mais, si les hydratants ne vous aident pas, consultez un médecin.
  5. Minceur - les néoplasmes entraînent une perte de poids.

Les symptômes sont accompagnés d'une détérioration générale de la santé et d'un affaiblissement du système immunitaire.

Les causes du développement de la maladie sont déterminées individuellement. En règle générale, il en existe plusieurs et il est difficile de déterminer le facteur qui est devenu décisif dans le développement de la pathologie.

Recettes folkloriques

Aconite Dzhungarsky. La plante contient des alcaloïdes - des substances toxiques pouvant apporter des propriétés thérapeutiques à petites doses. Ils tuent les cellules cancéreuses et empêchent leur croissance. L'abus de poison provoque une intoxication, il faut donc être prudent lors de la préparation et de l'utilisation du médicament. Ils travaillent avec aconite dans des gants. Évitez le contact des jus et des morceaux de plantes sur les muqueuses de la bouche et des yeux.

Pour préparer la teinture:

  • On écrase 150 g de racines sèches ou 100 g de racines fraîches;
  • placé dans un bocal en verre;
  • verser 0,5 litre de vodka;
  • insister 14 jours ou plus;
  • filtrer.

Prenez le remède le matin à jeun, 1 goutte par jour. Après 3-5 jours, la posologie est augmentée quotidiennement goutte à goutte. Atteindre 10 gouttes, puis réduire progressivement à un et suspendre la réception pendant deux mois.

La pratique montre que pour une récupération complète, vous devez passer de 3 à 10 cours. Les patients remarquent des améliorations après la première étape.

Tatyarnik piquant

La bouteille en verre est à moitié remplie de fleurs de courtepointes. Le volume restant est complété avec de la vodka. Le bateau est bien fermé. Insister au moins 14 jours. La teinture est filtrée et prise avant les repas, 15 g trois fois par jour. Liquide arrosé de lait ou d'eau. Utilisez une plante fraîche.

Teinture de vin

La composition comprend:

  • écorce de noix;
  • racines de pissenlit;
  • feuilles de sauge;
  • blanc de gui.

20 grammes de tous les composants sont broyés et mélangés dans des récipients en verre. Rempli d'un litre de vin rouge fortifié, recouvert d'un morceau de gaze. Laisser insister dans un endroit sombre et chaud pendant 24 heures. Buvez une heure après avoir mangé trois fois par jour.

Pruche

La teinture de pruche est particulièrement utile pour préparer des graines et des inflorescences fraîches. Ils sont versés avec de la vodka - ils prennent 2 fois plus d'alcool. Insister 21 jours et filtrer. Prenez le premier jour deux fois avant un repas goutte à goutte. Progressivement, la posologie est augmentée à 20 gouttes par jour. Puis réduit à un. La pause entre les cours est de 2 semaines. Le traitement répété est autorisé pas plus de 3 fois par an.

Celandine

Préparer une infusion d'eau d'herbe sèche en poudre et de 500 ml d'eau bouillante. Laisser infuser 1 heure. Il est préférable de vaporiser dans un thermos pour que la chaleur soit maintenue et que l'herbe transfère complètement les substances bénéfiques à l'eau. Le liquide est filtré et bu une cuillère à soupe par jour pendant un mois. Le cours ne se répète pas plus de trois fois par an.

Douches

Les fleurs d'oseille de cheval brassent 1,5 litre d'eau bouillante et restent pendant une demi-heure. Lavez le vagin avec une solution tiède. À la fin de la semaine, la douche est arrêtée.

Une procédure similaire est effectuée en utilisant une décoction de chélidoine. 20 g d'herbe cuit à la vapeur dans 2 litres d'eau bouillante. La cuisson en double volume et l'utilisation pour les bains assis sont autorisées.

Recettes avec produits apicoles

Tout ce que les abeilles produisent est bénéfique pour la malignité.

En médecine traditionnelle, les conseils suivants ont été diffusés:

  1. Miel - Mangez 30 g par jour, en divisant ce montant par 3.
  2. Propolis - utilisez 5 g 30 minutes avant un repas.
  3. Gelée royale - Avant le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner absorbent lentement 4 g de substance.
  4. Prenez la même quantité de miel et d'aloès (par cuillère à thé). Ajouter une pincée de pollen recueilli à partir de fleurs. Tampons de gaze humide humidifiés dans un mélange et insérés dans le vagin pendant la nuit. Les procédures sont répétées pendant 3 semaines.
  5. Les fleurs de pommier à récolter pendant la période de floraison, sèchent, forment la poudre Ajoutez la même quantité de miel en mai et prenez-la deux fois par jour pendant 8 g.
  6. Dans un verre de lait chaud, mélangez une cuillère à café de miel en mai, du jus d'aloès et du viorne. Buvez 1 fois par jour. La durée du traitement est de 2 semaines. Le traitement est répété à intervalles de 2 mois.

Frais de fines herbes

Les herbes fraîches sont utilisées à différents stades du cancer utérin hautement différencié.

Lorsque les premiers symptômes de la médecine recommandent cette recette:

  • herbe de burnet et d'absinthe et racines de pivoine - 100 g chacune;
  • fleurs de calendula et de gomme urbaine - 50 g;
  • Chélidoine - 25 g.

Les ingrédients sont broyés, mélangés et stockés dans un bocal en verre. La nuit, prendre 2 cuillères à soupe du mélange, verser un litre d'eau bouillante. Dans la matinée, filtrer et boire 4 fois pendant la journée dans un verre.

De même, préparez et prenez un mélange des composants suivants:

  • fruits et tiges de gui - 100 g;
  • écorce de sureau noir - 100 g;
  • feuilles et herbe chélidoine - 50 g;
  • écorce de viorne - 50g.

Ces options sont utilisées pour réduire la douleur, renforcer le système immunitaire, prévenir la croissance tumorale.

Un moyen efficace d’améliorer la santé après une chimiothérapie: mélangez 100 g de fleurs d’échinacée, de tournesol et de gui blanc. Brasser dans une tasse de cuillère à café et boire au lieu de thé.

Ce médicament était à l'origine destiné aux animaux. Cependant, il trouva rapidement une application dans le traitement de l'oncologie. À en juger par les commentaires, il a une grande efficacité.

Utilisez la seconde fraction du schéma SDA:

  • 15-30 gouttes diluées dans 100 ml d'eau;
  • boire 40 minutes avant les repas deux fois par jour;
  • la procédure est effectuée pendant 5 jours, repose pendant trois jours et recommence à zéro.

Avec l'aide de la technique, ils obtiennent une amélioration significative de la santé ou une récupération complète.

L'ingrédient s'est bien révélé dans le traitement et la prévention de diverses maladies. Pour stabiliser le niveau d'acidité, on dissout 10 g de soude dans 200 ml d'eau et on le prend le matin à jeun. La consommation régulière de la solution améliore l'état général du corps, favorise le traitement médicamenteux.

Nourriture pour le cancer de l'utérus

Les produits contiennent des substances pouvant affecter positivement ou négativement la croissance des cellules cancéreuses. Ceci est pris en compte dans la préparation du régime. La consommation de pommes de terre, de glucides raffinés et de sucre devrait être éliminée ou minimisée. Ils augmentent les niveaux d'insuline dans le corps. Interférer avec la récupération de fast-food, plats cuisinés, café, boissons gazéifiées et alcoolisées, lait.

Les protéines animales peuvent nuire aux patients. Leur utilisation est réduite. Dans la journée devrait être au moins 12 heures sans aliments protéinés. Les enzymes qui la divisent ne font pas face à une autre tâche - le contrôle de la croissance des cellules pathologiques. Mais nous devons garder à l'esprit que cela dépend beaucoup du corps d'une personne en particulier. Si nécessaire, il est recommandé de limiter les protéines au bœuf, à la volaille et au poisson fraîchement pêché.

Légumes et fruits frais à faible teneur en amidon. La préférence est donnée aux produits avec une quantité accrue de vitamines A et B. Ils choisissent les fruits de plantes contenant de la cellulose mais sans gluten.

Les produits les plus populaires utiles dans le cancer:

  • des pommes;
  • les épinards;
  • les tomates;
  • les pêches;
  • les champignons;
  • les amandes;
  • sardines.

Pendant le développement de la tumeur, réduisez la consommation de graisse (même bénéfique) à 15%. Cela aide à accélérer le processus de digestion. Pour la cuisson, utilisez de l'huile de coco non raffinée. Les huiles de lin et les huiles d’olive concentrées sont utilisées sans chauffage.

La curcumine a un effet significatif sur le corps. La substance est contenue dans le curcuma. Il agit dans un complexe: renforce le système immunitaire, guérit les tissus endommagés, soulage la douleur.

Patients cancéreux attendant un traitement à long terme. La chimiothérapie et la chirurgie sont distinguées des procédures. Les recettes folkloriques sont conçues pour renforcer la santé affaiblie et aider à récupérer d'une intervention médicale. Mais ils ne sont efficaces qu’avec les méthodes de traitement officielles.

Pronostic et traitement de l'adénocarcinome utérin

L'adénocarcinome de l'utérus est une maladie maligne de l'endomètre (paroi interne de l'utérus), qui survient lorsque des cellules de l'endomètre subissent des mutations, commençant à se développer et à se multiplier de manière aléatoire.

Il existe deux principaux types de cancer de l'endomètre: l'adénocarcinome (le plus fréquent) et le sarcome (formé dans le tissu conjonctif et les muscles).

Adénocarcinome de l'utérus signifie que le processus oncologique est né dans le tissu glandulaire (tissu sécrétoire).

Adénocarcinome du col utérin

Le col de l'utérus contient des cellules glandulaires dispersées le long de la face interne de la membrane muqueuse reliant le col de l'utérus à l'utérus lui-même. À cet égard, un adénocarcinome de ces tissus peut survenir. Ces dernières années, la maladie est devenue plus courante (1 cas de cancer du col utérin sur 10): de 10 à 15%.

Il existe également un type mixte de carcinome contenant à la fois des cellules squameuses et des cellules d'adénocarcinome.

À l'heure actuelle, l'adénocarcinome cervical est une maladie cancéreuse bien différenciée, car il comporte un stade précancéreux, qui peut être facilement déterminé par un examen.

L’état précancéreux du col de l’utérus inclut les tumeurs malpighiennes (identifiées dans tous les cas de ce type d’oncologie) et glandulaires. En raison du diagnostic précoce, il est souvent possible d'éviter une forme invasive.

Adénocarcinome utérin: différenciation

Afin de déterminer la classe de la tumeur, un examen de laboratoire est effectué, au cours duquel des cellules saines sont distinguées des cellules cancéreuses. Les tissus sains contiennent généralement de nombreux types de cellules, regroupés.

Selon le type de tissu, on distingue ces types de tumeurs malignes de l'utérus:

  1. Adénocarcinome différentiel de l'utérus: le cancer s'apparente à un tissu sain et contient des groupes hétérogènes de cellules (également appelée tumeur de bas grade);
  2. Tumeur maligne de différenciation faible (ou oncologie complète): le tissu cancéreux est significativement différent du tissu sain.

Adénocarcinome utérin hautement différencié

Il existe de tels types de différenciation élevée d'adénocaocine:

Il a de fines tiges de fibres vasculaires bordées de colonnes cubiques de cellules. Il envahit seulement superficiellement le myomètre, il a donc un très bon pronostic aux stades précoces.

Cependant, cet adénocarcinome utérin bien différencié doit être distingué du cancer séreux. Ce type de cancer peu différencié forme des faisceaux de mamelons (petites grappes de cellules qui se détachent des feuilles papillaires).

Donne moins de 1% du total. Ce type de cellule est accompagné d'une métaplasie squameuse et utérine. Il est important de distinguer cette espèce du carcinome cellulaire distinct, car elle est de faible grade. L'adénocarcinome sécrétoire a un bon pronostic après la chirurgie au stade I.

Cette variante du cancer de l'endomètre est extrêmement rare. Il représente une lésion de cellules ciliaires métaplasiques et présente des contours nucléaires irréguliers avec des nucléoles prononcés.

Adénocarcinome utérin modéré

L'adénocarcinome avec différenciation épidermoïde est un cancer modéré de l'endomètre, ce qui signifie que la tumeur peut se propager au myomètre. Cela signifie que le cancer de l'endomètre se compose de cellules de la glande et contient également un certain pourcentage d'éléments squameux.

Par le nombre d'occurrences, la maladie occupe une place prépondérante dans l'environnement diagnostique (elle survient dans 25% des cancers de l'utérus).

Si, au microscope, les cellules glandulaires semblent cancéreuses, mais que les tissus épithéliaux sont absents, cela signifie que la tumeur peut être causée par l'adénocantome de sous-type d'adénocarcinome. Il représente également un adénocarcinome bénin de l'utérus.

Adénocarcinome de l'utérus: traitement moderne

À ce jour, cinq types de traitement standard pour l'adénocarcinome utérin sont utilisés:

En fonction de l'évolution de la maladie, ces types de chirurgie peuvent être appliqués:

  • L'hystérectomie complète implique l'ablation de l'utérus et du col de l'utérus;
  • ablation bilatérale de l'utérus (ovaires et trompes de Fallope);
  • L'hystérectomie radicale prédit l'excision de l'utérus, du col utérin et d'une partie du vagin.

Vous permet de débarrasser le corps des cellules cancéreuses et d'inhiber leur croissance.

Utilise des médicaments pour affecter les cellules cancéreuses. Cela peut arrêter leur croissance ou interférer avec la division.

C'est un traitement qui régule le niveau d'hormones sécrétées ou bloque leur action pour arrêter la croissance des cellules cancéreuses.

Utilise le système immunitaire du patient pour lutter contre le cancer. Les substances fabriquées dans des conditions de laboratoire sont utilisées pour augmenter ou restaurer directement les défenses de l'organisme.

Une méthode moderne de traitement est la thérapie ciblée, qui utilise des médicaments anticancéreux, qui déterminent des cellules cancéreuses spécifiques et les attaquent sans nuire aux cellules normales.

Adénocarcinome de l'utérus: pronostic

Comme pour toute autre maladie cancéreuse, le pronostic dépend du type de cancer et de sa propagation dans le corps.

Tous les adénocarcinomes utérins hautement différenciés après un traitement chirurgical sans métastase ont un bon pronostic.

Survie à cinq ans avec un diagnostic d'adénocarcinome utérin:

  • Stade 0: 90%;
  • stade 1A (seul l'endomètre est atteint ou moins de la moitié du myomètre): 88%;
  • stade 1B (cancer retrouvé sur une grande partie du myomètre): 75%;
  • Stade 2 (tumeur détectée dans le tissu cervical): 69%;
  • stade 3A (le cancer touche les séreuses et / ou les trompes de Fallope et les ovaires): 58%;
  • stade 3B (le cancer s'est propagé aux organes génitaux externes): 50%;
  • stade 3C (ganglions lymphatiques régionaux affectés): 47%;
  • stade 4A (le cancer a pénétré dans la membrane muqueuse du rectum ou de la vessie): 17%;
  • stade 4B (l'adénocarcinome de l'utérus s'est propagé aux ganglions lymphatiques distants): 15%.

Adénocarcinome de l'utérus (cancer de l'endomètre)

Le cancer de l'utérus se caractérise par l'apparition d'une lésion maligne de l'endomètre, tapissé de l'utérus. Les manifestations de l'adénocarcinome du corps de l'utérus comprennent l'apparition, dans le tractus génital, d'écoulements sanglants, de blanchiment liquide, de douleurs, de saignements utérins acycliques ou atypiques. Cliniquement, le cancer de l’utérus est reconnu sur la base d’un examen gynécologique, d’une analyse cytologique des aspirations, d’une échographie, d’une hystéroscopie avec curetage diagnostique distinct et de résultats histologiques. Le cancer de l'endomètre doit être traité en association, y compris les composants chirurgicaux, hormonaux, radiologiques et chimiothérapeutiques.

Classification de l'adénocarcinome utérin

L'oncologie clinique utilise la classification par étapes (FIGO) et le système TNM, avec lesquels il est possible d'estimer la prévalence de la tumeur primitive (T), les dommages aux ganglions lymphatiques (N) et la présence de métastases distantes (M).

La classification de l'adénocarcinome utérin comprend:

  • Stade 0 (Tis), lorsque la présence d'un cancer de l'utérus préinvasif est diagnostiquée (in situ);
  • Stade I (T1), dans lequel la tumeur est située dans le corps de l'utérus;
  • IA (T1a), lorsque le cancer de l'utérus s'infiltre dans moins de la moitié de l'épaisseur de l'endomètre;
  • IB (T1b), lorsque la moitié de l'épaisseur de l'endomètre s'infiltre dans le cancer de l'utérus;
  • IC (T1c), lorsque plus de la moitié de l'épaisseur de l'endomètre s'infiltre dans le cancer de l'utérus;
  • Stade II (T2), au moment de la détection duquel la tumeur passe au col utérin mais se situe à l'intérieur de celui-ci;
  • IIA (T2a), lorsqu'un endocervix est impliqué dans la tumeur;
  • IIB (T2b), dans lequel un stroma cervical est envahi par un cancer;
  • Stade III (T3), caractérisé par la propagation de la tumeur au niveau local ou régional;
  • IIIA (T3a), dans laquelle la tumeur se propage ou se métastase à l'ovaire ou à la séreuse. De plus, des cellules anormales sont détectées dans les épanchements ascitiques ou les eaux de lavage;
  • IIIB (T3b), lorsque la tumeur se propage ou se métastase dans le vagin;
  • IIIC (N1), dans lequel le cancer utérin se métastase aux ganglions lymphatiques pelviens ou para-aortiques;
  • Stade IVA (T4), caractérisé par la propagation de la tumeur vers la membrane muqueuse de la vessie ou du gros intestin;
  • Stade IVB (M1), lorsque la tumeur se métastase aux ganglions lymphatiques et aux organes distants.

Le degré de différenciation du cancer de l'endomètre

Les degrés de différenciation suivants du cancer de l'endomètre sont distingués:

  • adénocarcinome hautement différencié de l'utérus, qui est l'un des types de tumeurs à caractère malin. La maladie appartient au groupe des cancers dont le développement est possible dans l'épithélium des tissus glandulaires. Il existe un degré minimal de polymorphisme, dans lequel les cellules affectées diffèrent très peu des cellules saines. Les symptômes et manifestations évidents de l'adénocarcinome utérin de haut grade comprennent une augmentation de la taille des noyaux de cellules ayant subi une dégénérescence pathologique et leur allongement. Le diagnostic différencié et le diagnostic dans ce cas provoque certaines difficultés. Dans les adénocarcinomes utérins hautement différenciés, il se propage superficiellement dans le myomètre. La probabilité de complications significatives et l'apparition de métastases d'origine lymphogène lorsqu'elle est localisée, ne dépassant pas la membrane muqueuse au fond de l'utérus, est minime et ne dépasse pas 1%;
  • adénocarcinome modérément différencié de l'utérus, dont les cellules altérées sont caractérisées par un degré élevé de polymorphisme dans l'utérus, dans la muqueuse ou dans le tissu musculaire. Cette oncologie de l'utérus sur le mécanisme d'action est très similaire au développement et au cours d'un type d'adénocarcinome hautement différencié. Une différence significative est l'implication dans les phénomènes pathologiques d'un nombre significativement plus grand de cellules avec lesquelles se déroulent les processus actifs de la mitose et de la division cellulaire. L'adénocarcinome utérin modérément différencié est plus susceptible de provoquer l'apparition de diverses complications et pathologies en cas de diagnostic tardif et de traitement précoce. Les tumeurs cancéreuses se propagent principalement avec le flux lymphatique dans les ganglions pelviens. En présence d'adénocarcinome utérin modérément différencié, des métastases d'origine lymphocytaire sont détectées chez 9% des patientes. Dans la très grande majorité des cas, les métastases ne sont pas détectées chez les jeunes femmes de moins de 30 ans;
  • adénocarcinome utérin peu différencié, qui est le troisième degré de cancer histopathologique de l’utérus. Un néoplasme oncologique comprend un ensemble de cellules qui se révèlent être sous forme de bandes ou de masses de forme irrégulière. La mucine intracellulaire n'apparaît que dans un cas sur deux.

Parfois, le cytoplasme cellulaire comprend des contenus oxyphiles, légèrement mousseux, possédant une grande quantité de glycogène ou saturés de lipides.

Dans les adénocarcinomes utérins peu différenciés, un polymorphisme cellulaire prononcé est détecté. Il est à noter qu'il existe une malignité claire, qui s'exprime dans la formation de tissus ayant subi des modifications pathologiques. Dans ce cas, la prévision est la moins favorable. La probabilité d'une invasion profonde du myomètre est de 3 à 4 fois supérieure et le risque de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux est de 16 à 18 fois supérieur à celui d'un adénocarcinome utérin avec un degré de différenciation plus élevé.

Types d'adénocarcinome non endométrioïdes

La défaite de la couche musculaire plus profonde est moins fréquente et sa détection est difficile en raison de la difficulté à prélever des échantillons de tissus. Dans le cas de lésions des couches musculaires et autres de l'utérus, il existe des types d'adénocarcinomes non endométriaux:

  • séreux, dont le développement n'a aucun lien avec un surplus d'oestrogène. C'est très agressif et malin. Elle capture les structures papillaires et glandulaires. Pour les cellules atypiques est caractérisée par la possession d'une forme arrondie, ayant un grand ou plusieurs noyaux. Il y a une tendance à la reproduction rapide;
  • cellule claire, qui affecte les glandulocytes et les structures glandulaires. En fonction du type de changement cellulaire, le degré de malignité est déterminé et l’évolution possible de la maladie. La survie à cinq ans varie de 34 à 75%;
  • mucineux, caractérisé par la présence d'un grand nombre de mucine dans les cellules et de multiples cavités kystiques. Se compose de nœuds avec des frontières floues floues. Ce type d’adénocarcinome ne se prête pas au traitement par radiothérapie. La probabilité de récidive et de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux est très élevée;
  • squameux, que l'on rencontre assez rarement, souvent dans le contexte de la présence d'un cancer du col utérin de l'endomètre;
  • mixte, qui est diagnostiqué lors de la détection de plusieurs types de cellules d’une tumeur.

Causes de l'adénocarcinome utérin

En règle générale, le cancer de l'endomètre et le cancer du corps de l'utérus se développent chez les femmes ménopausées, après 50 à 65 ans.

Les causes de l'adénocarcinome utérin peuvent être:

  • la présence d'obésité;
  • détection du diabète;
  • diagnostic de l'hypertension;
  • la présence de taux élevés d'œstrogènes dans le sang;
  • le début de la ménopause tardive;
  • diagnostic d'infertilité;
  • détection du cancer de l'ovaire ou du sein chez une femme ou ses proches parents;
  • traitement du cancer du sein à l'aide du médicament Tamoxifen pendant plus de 5 ans;
  • diagnostiquer le cancer de l'endomètre chez une mère ou une soeur.

Symptômes de l'adénocarcinome utérin

Dans la plupart des cas, le développement du cancer de l'endomètre est précédé par le transfert du fond de l'endomètre et des maladies précancéreuses: polypes de l'endomètre, adénomatose de l'endomètre. Les symptômes de l'adénocarcinome utérin peuvent inclure:

  • l'apparition de saignements utérins chez la femme pendant la ménopause;
  • la survenue de saignements menstruels longs et abondants chez les jeunes femmes qui ne sont pas encore ménopausées;
  • l'apparition de douleurs constantes dans le bas du dos.

Pendant longtemps, le cancer du corps de l'utérus peut être asymptomatique, mais la maladie se manifeste souvent par l'apparition de saignements utérins, une augmentation de la taille de l'abdomen ou l'apparition de douleurs au dos.

Grâce aux visites préventives régulières chez le gynécologue, le cancer de l’utérus peut être détecté à un stade précoce, quand il est possible de stopper la maladie.

Diagnostic de l'adénocarcinome utérin

En cas de saignement utérin chez les femmes ménopausées, un appel urgent à un gynécologue est recommandé, qui réalisera toutes les études nécessaires et déterminera la cause du saignement. Les principales méthodes de diagnostic de l'adénocarcinome utérin comprennent:

  • effectuer un examen gynécologique, à l'aide duquel un gynécologue est capable de sonder un volume dans l'utérus. En cas de détection d’écarts par rapport à la norme, des études supplémentaires sont programmées par le médecin;
  • effectuer des ultrasons des organes pelviens, en raison desquels un épaississement de la couche interne de l'utérus est détecté dans le cancer de l'endomètre. Dans le cas de la présence de polypes dans la cavité utérine, les ultrasons révèlent la présence d'excroissances limitées de l'endomètre. Si le diagnostic de cancer de l'endomètre est déjà établi, une échographie des organes pelviens sera utilisée pour rechercher des métastases;
  • effectuer un curetage diagnostique de l'utérus, grâce auquel le gynécologue, à l'aide d'outils spéciaux, racle la paroi interne de l'utérus (endomètre). Le matériau résultant est ensuite examiné au microscope. Si le cancer de l'endomètre est présent, les cellules cancéreuses sont détectées;
  • effectuer une hystéroscopie avec biopsie de l'endomètre, méthode moderne de diagnostic du cancer de l'endomètre. Pour sa mise en œuvre, un dispositif optique spécial (hystéroscope) est utilisé, qui est inséré dans la cavité utérine. Au cours de l'hystéroscopie, la structure de l'endomètre est évaluée par le médecin, puis une biopsie de la zone suspecte est réalisée (à l'aide d'une petite pince à épiler, un morceau de l'endomètre se détache). Le matériel obtenu est ensuite examiné au microscope pour détecter les cellules cancéreuses.

Traitement de l'adénocarcinome utérin

Le traitement du cancer de l'utérus (endomètre) est prescrit en fonction du stade du processus.

Je met en scène. Dans le traitement de l'adénocarcinome utérin de la première étape, comprend généralement une opération visant à retirer l'utérus et ses appendices.

Étape II. Lorsque l'adénocarcinome de l'utérus du deuxième stade est retiré, l'utérus, les appendices et les ganglions lymphatiques environnants, dans lesquels des métastases ont été identifiées.

Le traitement du cancer de l'endomètre aux stades plus avancés est dans la plupart des cas effectué au moyen d'une radiothérapie au cours de laquelle l'utérus est irradié ou d'une chimiothérapie, qui consiste en un traitement médicamenteux. Dans ce cas, le cisplatine, le carboplatine, la doxorubicine et d’autres médicaments peuvent être utilisés.

Prévisions

Je met en scène. Si une tumeur cancéreuse a été détectée et diagnostiquée au premier stade, le pronostic de l'adénocarcinome utérin est alors le plus favorable. Dans ce cas, il existe une possibilité de récupération complète, qui peut survenir après la chirurgie. Dans ce cas, l’opération n’a pas un degré de gravité élevé, et après elle suit le traitement approprié. Une femme peut reprendre une vie normale en moins d'un an.

Étape II. Si un adénocarcinome utérin a été détecté au cours de la deuxième phase, le traitement de la maladie est associé à des difficultés considérables, car nous devons traiter un champ chirurgical étendu et, pour la période postopératoire, une longue durée de radiothérapie et de chimiothérapie est nécessaire. Souvent, étant donné le degré de lésion de l'utérus à ce stade, il est nécessaire de l'éliminer complètement, en conséquence de quoi la femme perd sa capacité à avoir des enfants et provoque un fort déséquilibre hormonal. La durée du cours de rééducation peut aller jusqu'à 3 ans. Il est donc impossible d'atteindre un état de santé tout à fait en bonne santé, ce qui était antérieur à la maladie.

III ÉTAPE. Le pronostic de l'adénocarcinome utérin lors de la détection de la maladie au troisième stade est aggravé par le fait qu'avec de fortes métastases, en plus de l'ablation de l'utérus, il est nécessaire de retirer une partie du vagin ou le vagin en entier. Même après 3 ans de la période de récupération, une récupération complète est impossible.

Étape IV. Dans le traitement du quatrième stade de l'adénocarcinome utérin, il y a une lutte pour la vie du patient. Grâce aux mesures de restauration, il est possible d'obtenir un certain effet positif, mais à l'avenir, la vie est conjuguée à la présence de nombreux facteurs aggravants.

Prévention

Il n'est pas possible d'éviter complètement l'apparition et le développement du cancer de l'utérus, mais le respect de certaines mesures et principes permet de minimiser le risque de développer un cancer de l'utérus.

Pour la prévention de l'adénocarcinome utérin, il est important de maintenir un poids corporel optimal, en maintenant l'indice de masse dans les limites de la normale. Pour maintenir un poids corporel approprié, il est recommandé aux femmes de maintenir un mode de vie actif, d'augmenter le contenu alimentaire de fruits et de légumes frais et d'optimiser les calories quotidiennes.

La probabilité de développer un cancer diminue avec une diminution de l'intensité des facteurs cancérogènes dans l'air du lieu de travail.

La prévention de l'adénocarcinome utérin n'est efficace que si une femme a 30 ans et plus qu'un examen régulier avec un gynécologue au moins 2 fois par an. Visiter systématiquement une femme médecin est nécessaire dès le début de la vie sexuelle. Grâce à la mise en œuvre de tels examens, il est possible de détecter la maladie à un stade précoce, précédant le développement du cancer.

Symptômes et méthodes de traitement de l'adénocarcinome utérin

L'adénocarcinome de l'utérus est un type de tumeur maligne de cet organe. Ce type de cancer se caractérise par le fait qu’il affecte la muqueuse de l’utérus - l’endomètre. Les causes exactes de cette maladie n'ont pas été établies. Vous ne pouvez énumérer que les principaux facteurs ayant conduit au développement de tumeurs malignes de l'utérus: la période de ménopause et post-ménopause, l'obésité, le manque d'accouchement dans l'histoire, l'apparition tardive de la ménopause, les ovaires polykystiques. Le risque de développer cette maladie augmente le cancer du sein précédemment transféré. Le groupe à risque comprend les femmes qui ont des parents atteints d'un cancer de l'utérus.

Les principaux symptômes de la maladie

L'adénocarcinome a une structure nodulaire, la croissance tumorale est parfois accompagnée de son introduction dans le myomètre. Typiquement, une telle tumeur a une certaine localisation, elle capture rarement de grandes surfaces de l’endomètre. À ses débuts, l'adénocarcinome utérin présente des symptômes de maladies qui conduisent à sa formation. Polype endométrial - un phoque qui se produit sur la paroi interne de l'utérus. L'adénomatose de l'endomètre, une augmentation pathologique du nombre de cellules glandulaires, est un autre symptôme du cancer.

La condition précancéreuse peut être caractérisée par l'apparition de douleurs persistantes dans le bas de l'abdomen, de règles abondantes et prolongées, ainsi que de saignements pendant la période post-ménopause. Si ces symptômes apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin. Il détectera rapidement la maladie et prescrira un traitement adéquat. L'adénocarcinome du col utérin est une tumeur maligne constituée de cellules épithéliales plates. La croissance tumorale peut être dirigée à la fois vers le corps de l'utérus et vers le vagin.

L'adénocarcinome de l'utérus est une tumeur maligne qui se développe à partir de tissus musculaires ou épithéliaux. Étant donné que l'état de l'endomètre dépend directement de la concentration d'hormones dans le sang, ce type de cancer appartient aux tumeurs hormono-dépendantes. Aux stades ultérieurs, les limites de la tumeur peuvent s’étendre en raison de la capture de cellules saines adjacentes. Une tumeur maligne peut toucher les trompes de Fallope et les ovaires, ainsi que les tissus environnants et les ganglions lymphatiques.

L'adénocarcinome de l'utérus se déroule en 4 étapes. Au stade 1, la tumeur commence à se développer dans la paroi de l'utérus. La détection de la maladie à ce stade est totalement rétablie dans environ 80% des cas. Au stade 2, le néoplasme se propage au col sans affecter les tissus environnants. Le rétablissement en temps voulu avec un traitement survient dans environ 70% des cas. Au stade 3, les métastases se trouvent dans les ganglions lymphatiques les plus proches et les tissus adjacents. La probabilité de récupération complète est réduite à 60%. Au stade 4, les métastases se trouvent dans des organes éloignés de l'utérus, la possibilité de récupération est de 30%. La méthode de traitement est choisie en fonction du stade de la maladie.

Retour à Klasifikatsiya adénocarcinome de l'utérus

L'adénocarcinome utérin hautement différencié est un néoplasme qui se développe à partir de cellules glandulaires. Le degré de différence entre les cellules saines et les cellules cancéreuses est minime. Une caractéristique des cellules de cette tumeur est la présence de noyaux un peu plus gros que dans les cellules saines. Le diagnostic de ce type de néoplasme est assez compliqué. Les adénocarcinomes hautement différenciés se propagent généralement à la surface du myomètre. Si la tumeur est petite et située dans la région du fond de l'utérus, le risque de métastase est minime.

Adénocarcinome modérément différencié de l'endomètre de l'utérus - une tumeur, dont les cellules sont significativement différentes de celles en bonne santé. Le mécanisme de son développement est similaire au mécanisme de développement d'une tumeur du premier type. Une différence caractéristique de ce type de cancer est l'implication d'un grand nombre de cellules dans le processus pathologique. Un carcinome modérément différencié est plus susceptible de provoquer des métastases dans les tissus environnants.

L'adénocarcinome utérin de bas grade est un néoplasme constitué de plusieurs types de cellules qui forment des grappes de forme irrégulière. Les cellules peuvent contenir un cytoplasme mousseux riche en lipides. Ce type de tumeur est caractérisé par une malignité prononcée - la formation de tissus pathologiquement modifiés. Ce type de cancer a le pronostic le moins favorable.

L'adénocarcinome de l'endomètre est la forme la plus courante de cancer de l'utérus. Il se produit dans environ 75% des cas. Ce type de tumeur est constitué de plusieurs structures glandulaires contenant des cellules atypiques. Ce type de cancer peut survenir après une stimulation par les œstrogènes, ainsi que par l'endométriose. Le carcinome séreux est la forme de cancer la plus agressive chez la femme plus âgée. Carcinome à cellules claires - type de cancer caractérisé par une métastase précoce des membranes séreuses de la cavité abdominale. Le type de cancer utérin le plus rare est l'adénocarcinome sécrétoire. La maladie se termine par un rétablissement complet dans presque 100% des cas.

Retour au diagnostic de cancer utérin

En cas de saignement utérin après la ménopause, la femme doit immédiatement consulter un médecin qui en déterminera les causes. Si nécessaire, des procédures de diagnostic supplémentaires sont réalisées pour exclure ou confirmer la présence d'une tumeur maligne dans l'utérus. Un examen gynécologique est le principal moyen de diagnostic du cancer de l’utérus. À la palpation, le médecin peut identifier les phoques dans la cavité du corps.

Lors de l'échographie, un épaississement pathologique de l'endomètre et des métastases sont détectés. Le curetage diagnostique permet d'obtenir du matériel pour l'examen histologique. L'hystéroscopie avec biopsie simultanée de l'endomètre est la méthode de diagnostic des tumeurs malignes la plus moderne. Le diagnostic final est établi sur la base des résultats de l'analyse de l'état de l'endomètre et du tissu musculaire. À propos du cancer de l'utérus indique la présence de modifications nécrotiques dans les tissus, ainsi que la présence de cellules atypiques.

Retour au traitement de l'adénocarcinome utérin

Le choix de la méthode de traitement dépend du stade de la maladie, de la prévalence du processus pathologique et de l'état général du corps.

Au stade 1 de la maladie, un traitement chirurgical est utilisé: ablation complète de l'utérus et ovariectomie.

Au stade 2, les ganglions lymphatiques régionaux sont retirés simultanément.

Aux stades 3 et 4, avant le traitement chirurgical, la radiothérapie et la chimiothérapie sont ajoutées. L'irradiation des zones affectées du corps entraîne la dégradation des cellules malignes, ce qui entraîne une diminution de la taille de la tumeur.

La chimiothérapie vise à détruire la tumeur primitive et les métastases.

La durée de la période de récupération après l'ablation de l'utérus dépend de l'état général du corps. Le patient peut sortir de l'hôpital après une semaine. Toutefois, un rétablissement complet prendra au moins 8 semaines.

Après la chirurgie, une femme peut ressentir une douleur mineure, une faiblesse générale et une fatigue accrue.

Le retrait de l'utérus et des appendices entraîne une diminution du nombre d'hormones féminines dans le sang. Cela conduit à des symptômes de la ménopause. Pour faire face à ces phénomènes aider les médicaments hormonaux.

Toute maladie est préférable de prévenir que de guérir, en particulier le cancer. Il est impossible de se protéger complètement contre cette maladie. Cependant, il existe des mesures préventives pour réduire le risque d'adénocarcinome utérin.

L'une des méthodes les plus efficaces consiste à lutter contre l'obésité. Pour maintenir un poids corporel normal, une femme doit bien manger et mener une vie active. Le cancer peut être évité en évitant le contact avec des agents cancérigènes dans l'air et dans les aliments.

Retour au pronostic du cancer de l'utérus

Le pronostic le plus favorable est donné lorsqu'une maladie est détectée au stade 1.

Dans ce cas, le rétablissement complet est observé après un traitement chirurgical suivi d'un traitement médicamenteux. La patiente peut reprendre son mode de vie habituel environ un an après la chirurgie. Traitement du stade 2 de la maladie a certaines difficultés, après l'ablation de l'utérus nécessite le passage d'un cours plus long de radiothérapie. L'ablation complète de l'utérus, réalisée à ce stade du cancer, conduit à une défaillance hormonale et à la stérilité. La période de récupération peut durer jusqu'à 3 ans.

Au stade 3 de l'adénocarcinome doivent souvent enlever non seulement l'utérus, mais aussi une partie du vagin. Une récupération complète du corps dans ce cas n'est pas observée. Au stade 4, il s'agit de prolonger la vie du patient, un rétablissement complet est extrêmement rare. Les mesures de réadaptation ont un effet positif certain, cependant, de nombreux facteurs aggravants conduisent une femme à un handicap.

Le pronostic défavorable de la maladie a la propagation des métastases dans tout le corps. La mort peut survenir dans les 5 premières années suivant la découverte de la tumeur. La distribution de métastases dans les ganglions lymphatiques éloignés du foyer de la maladie peut y conduire. La survie pour le cancer de l'utérus dépend de la taille de la tumeur. La plupart des patients avaient une tumeur pouvant atteindre 2 cm et vivaient plus de 5 ans après le traitement.

Avec l'augmentation de la taille de la tumeur, deux fois plus de chances de guérison sont réduites de 30%. Pour les tumeurs de plus de 4 cm, la mort survient dans 40% des cas. Un pronostic défavorable est donné pour le cancer cervical profondément invasif.