loader
Recommandé

Principal

Prévention

Causes et traitement de l'adénome du foie

Sous adénome hépatique, comprendre la pathologie sous la forme de tumeurs à caractère initialement bénin. Une tumeur se développe dans les vaisseaux hépatiques ou le tissu épithélial d'un organe. L'adénome est constitué de cellules hépatiques normales et atypiques. Les nouvelles pousses atteignent souvent des tailles impressionnantes, de 15 à 19 cm. Les femmes en âge de procréer (20 à 40 ans) risquent de développer des adénomes, tandis que chez les hommes, la pathologie est 4 fois moins fréquente.

Classification

En hépatologie, il existe plusieurs approches pour la classification des adénomes du foie. Du point de vue des caractéristiques quantitatives, un adénome unique et plusieurs néoplasmes (adénomatose) sont isolés. Sur la base des caractéristiques de la structure et de la structure d’une tumeur bénigne émettent:

  • adénome trabéculaire constitué de faisceaux hépatiques (trabécules) alternant au hasard avec des cellules hépatiques saines;
  • adénome tubulaire, caractérisé par la présence dans les interstices hépatiques des interstices remplis de bile stagnante.

Il convient de noter une classification différente de la pathologie:

  • hépatome, ou adénome hépatocellulaire - une lésion bénigne du foie, représentée par des cellules du foie (hépatocytes); l'hépatome affecte souvent les hommes;
  • Le cholangioadénome hépatique est un type de tumeur représenté par les cellules des voies biliaires situées à l'intérieur du foie; Le cholangioadénome est caractéristique de la femme;
  • cystadénome du foie - une tumeur maligne sous la forme d'une cavité, à l'intérieur de laquelle se trouve un liquide clair; Les éléments constitutifs des cystadénomes sont la bilirubine et le cholestérol.

Les causes

Les mécanismes pathogéniques du développement de l'adénome du foie ne sont pas complètement compris. Il est prouvé qu'il existe une relation directe entre le pourcentage élevé d'incidence d'adénomes du foie chez les femmes et l'utilisation à long terme de contraceptifs oraux. Provoque la croissance d'adénome et la prise de médicaments contenant des hormones.

Les autres causes de la formation d'une tumeur bénigne dans le foie comprennent:

  • prendre des stéroïdes anabolisants pendant une longue période (plus de 2 ans);
  • hérédité chargée;
  • aliments mal organisés avec un excès de graisse animale et un manque de fibres;
  • mauvaise écologie (air pollué, eau).

Les symptômes

La maladie prend beaucoup de temps sous une forme latente, en particulier dans les tumeurs simples de petite taille. Aux premiers stades, l'adénome est souvent détecté par hasard, lors d'examens de routine, si l'on suspecte d'autres maladies des voies biliaires ou du TIT. Des signes cliniques significatifs apparaissent lorsque la tumeur se développe activement, ce qui comprime le foie, les voies biliaires et les organes adjacents.

L'adénome hépatique se manifeste par des symptômes anxieux:

  • douleur au côté droit sous les côtes, parfois une douleur apparaît dans la zone épigastrique; la douleur dans l'adénome est épisodique, aggravée par la flexion;
  • malaise du côté droit sous les côtes sous forme de sensation de pincement et de lourdeur;
  • soif constante;
  • accès de nausée associé à des éructations;
  • hypotension artérielle et, par conséquent, maux de tête fréquents, vertiges;
  • l'anémie;
  • faiblesse générale;
  • peau pâle non naturelle.

Souvent, chez les patients atteints d'adénome, un dysfonctionnement du système digestif se produit. Avec la croissance intensive de la tumeur, le jaunissement est ajouté à la pauvreté de la peau, ce qui indique une compression des canaux biliaires et un écoulement médiocre de la sécrétion biliaire. L'apparition de ces symptômes est un signal pour l'accès immédiat à un médecin qui peut différencier un adénome du foie d'une autre pathologie ou d'une hémorragie interne.

Apparition de complications

En dépit de sa nature bénigne, l'adénome est potentiellement dangereux pour le patient et nécessite une surveillance et une observation constantes. Le principal danger de l'adénome hépatique est la possibilité de malignité et de transformation en cancer. Il existe une forte probabilité de malignité en présence de néoplasmes de grande taille, supérieurs à 10 cm, ce qui peut occasionnellement provoquer des métastases même avec une bénignité.

En cas de changements hormonaux intenses chez les femmes pendant la menstruation et la grossesse, des conditions sont créées pour la rupture d'un néoplasme avec nécrose ultérieure du site tumoral. Les femmes présentant un adénome hépatique confirmé ne sont pas souhaitables pour devenir enceintes.

La rupture spontanée de l'adénome du foie survient chez 30% des patients présentant un traumatisme abdominal, une pression élevée et une torsion des jambes de la tumeur. Une hémorragie interne se produit dans le contexte de la rupture de l'adénome. Plus la taille de la tumeur est grande, plus la perte de sang est intense, ce qui crée parfois une menace pour la vie du patient et, dans 8% des cas, la mort.

Les signes d'une rupture soudaine de l'adénome du foie, nécessitant des soins médicaux d'urgence, sont:

  • douleur intolérable grave dans l'abdomen;
  • perte de conscience;
  • baisse de la pression artérielle à faible;
  • palpitations douloureuses;
  • avoir très soif.

Diagnostic de pathologie

Le dépistage d'un adénome hépatique suspecté est complexe. Au stade initial, le médecin recueille l'anamnèse en prêtant attention au mode de vie du patient et à ses habitudes alimentaires. Il est important de savoir si le patient prend des hormones ou des stéroïdes anabolisants. Au cours de l'examen physique, le médecin attire l'attention sur l'état de la peau en effectuant un examen numérique de la région abdominale.

À l'étape suivante, le patient passe des tests sanguins - généraux et biochimiques. En présence d'une pathologie dans les résultats des analyses, on peut trouver des signes indirects d'une tumeur bénigne dans le foie - une diminution de l'ALT et de l'AST (enzymes hépatiques), une diminution de la concentration en hémoglobine. Un test sanguin pour les marqueurs tumoraux est un point important pour confirmer le diagnostic.

Confirmez avec précision la présence d'une tumeur bénigne dans le foie par des diagnostics instrumentaux:

  • une échographie du foie est nécessaire pour détecter les tumeurs;
  • Un examen radiographique vous permet de définir la taille et l'emplacement de la tumeur.
  • L'élastographie permet d'analyser les tissus hépatiques et de déterminer leur élasticité.
  • Une cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique est nécessaire pour évaluer l’état des voies biliaires.

Le moment décisif pour déterminer la structure et la nature de la tumeur appartient à la biopsie hépatique. La méthode permet de déterminer la forme de l'adénome et la nature de sa survenue. De plus, en cas de doute sur le diagnostic, un scanner des organes abdominaux est utilisé.

Traitement

Le traitement médicamenteux de l'adénome hépatique confirmé n'est pas indiqué. Le traitement est entièrement chirurgical. Si la tumeur est de petite taille (moins de 1 cm), le patient est enregistré auprès d'un oncologue et applique des tactiques d'attente. Les médecins surveillent régulièrement l'état de la tumeur - le patient est examiné tous les 3 mois. En outre prescrire un traitement fortifiant. Si la taille de l'adénome est réduite, les tactiques d'attente sont justifiées.

Indications pour l'ablation chirurgicale de l'adénome du foie:

  • grande taille de la tumeur;
  • l'apparition de signes de malignité de l'adénome (germination dans les vaisseaux sanguins, augmentation de la bilirubine, envahissement de la capsule);
  • nature agressive de la tumeur, sa croissance active;
  • compression des voies biliaires;
  • planification de la grossesse par la patiente.

L'excision des tissus hépatiques affectés s'effectue dans les limites des tissus sains du corps, conformément aux principes des ablastiques, afin d'éviter la récurrence du processus tumoral. Les adénomes en vrac sont enlevés par une résection anatomique étendue.

Prévention

La prévention spécifique de la maladie n'existe pas. Il est possible de réduire le risque de développer un adénome du foie en corrigeant la nutrition et le mode de vie. En fait, la pathologie est plus souvent diagnostiquée chez les personnes qui abusent de l'alcool, de la nicotine et de la malbouffe. Pour préserver la santé du foie, il est important de corriger le régime en l'enrichissant d'aliments riches en fibres.

Le rejet de l'utilisation à long terme de contraceptifs oraux est une direction importante dans la prévention de l'adénome chez les femmes. Mais s'il est impossible de changer de méthode contraceptive, il est important de subir un diagnostic du foie par échographie (au moins une fois par an) et de passer des tests hépatiques. Au moindre des manifestations négatives du foie devrait consulter un médecin.

Adénome du foie: personnes à risque, traitement, prévention

Les néoplasmes bénins, qui incluent les adénomes du foie, n’ont pas la capacité de germer au-delà des limites de l’organe et de propager des métastases.

Cependant, leur croissance entraîne certaines complications dans le foie, de sorte que la pathologie nécessite une détection et un traitement rapides.

Certificat médical

Adénome se réfère à des néoplasmes bénins. En raison du fait qu'elle est formée de particules glandulaires, la maladie est associée à un fond hormonal. Pendant longtemps, la pathologie peut se développer et ne pas être ressentie. Il se développe dans une capsule, sans germer au-delà de ses limites.

Le plus souvent, la tumeur est détectée dans le lobe droit de l'organe. Cela ressemble à un nœud dense, dont le diamètre est en moyenne d’environ 5 cm, mais avec le temps, la tumeur peut atteindre une taille impressionnante (jusqu’à 20 cm de diamètre).

Les phoques nodulaires peuvent être plusieurs. Lors du diagnostic de cinq tumeurs ou plus, les spécialistes diagnostiquent l'adénomatose d'un organe.

L'éducation peut être formée de plusieurs types de particules. Ainsi, le cholangiodénome, qui est souvent détecté chez les femmes, consiste en des particules épithéliales des voies biliaires. L'hépatome, qui se développe principalement dans le foie des hommes, est formé à partir de cellules organiques.

Certains cholangioadénomes peuvent devenir malins. Ces tumeurs sont appelées cystadénomes. Elles contiennent dans leurs capsules de la bilirubine, du cholestérol et d'autres cellules du corps.

Les patients sont plus souvent des femmes âgées de 20 à 40 ans. Avant de commencer la planification familiale, un traitement obligatoire de la pathologie est nécessaire afin que la future mère ne soit pas menacée. Rarement, la maladie survient chez les hommes jeunes, ainsi que dans l'enfance.

Dans cette vidéo du moniteur à ultrasons, vous pouvez voir à quoi ressemble la tumeur:

Raisons

En ce qui concerne les raisons qui provoquent la survenue d'un adénome du foie, il n'y a pas de réponse définitive. Les spécialistes ont découvert la relation entre la prise de certains médicaments et la formation de tumeurs.

  • Médicaments hormonaux - chez les jeunes femmes, le pourcentage de maladies a augmenté après la distribution de contraceptifs oraux à base d'hormones. Parmi les patients de sexe masculin, nombreux sont ceux qui ont pris des stéroïdes anabolisants.
  • Hérédité - l'identification des cas de maladie dans la famille nécessite une plus grande attention portée à l'apparition possible d'une pathologie.
  • Alimentation - l'utilisation d'aliments gras conduit à ce que le corps soit constamment confronté à des agents cancérigènes, qui doivent éliminer le foie. Cela perturbe le travail du corps mais aussi de tout le corps et contribue au développement de processus pathologiques au niveau cellulaire.

Les médicaments hormonaux n'augmentent le risque de développer un adénome que dans le cas d'une utilisation prolongée et non contrôlée. La même chose s'applique à manger de la malbouffe.

Dans cet article, des commentaires sur les médicaments pour la cirrhose du foie.

De nombreux experts estiment que la cause de la maladie peut être non seulement des substances cancérogènes dans les aliments, mais également dans l'environnement. Par conséquent, il faut être plus attentif à la santé de ceux qui vivent dans des zones environnementales défavorables.

Les symptômes

Avec de petites tailles, l'adénome du foie ne se manifeste pas. Il ne peut être détecté que par hasard lors d'un examen de routine. La symptomatologie survient lorsque la tumeur a atteint une taille importante.

Les principaux symptômes qui peuvent donner l'impression d'être malades:

  • Syndrome douloureux - la tumeur serre le corps. Plus souvent, le symptôme apparaît du côté droit sous les côtes, à la place de la localisation de l'organe. La douleur peut augmenter lors d'une inclinaison du corps. Il peut être coupant, étouffé.
  • Gravité dans l'hypochondre droit - le néoplasme exerce une pression sur le foie et les organes adjacents, provoquant un inconfort permanent.
  • Transpiration et gonflement - la formation dans le foie affecte négativement la circulation sanguine, de sorte qu'une certaine quantité de liquide s'accumule dans le corps. Il est souvent collecté sous la peau dans les yeux, les doigts et les orteils. L'apparition d'une ascite est possible.
  • Pâleur de la peau, croissance plus lente des ongles et des cheveux, saignements des gencives - symptômes associés au fait que le foie résiste mal à la production de sang. Cela conduit à des problèmes de métabolisme et de production d'hormones.
  • Nausées, éructations - des symptômes apparaissent lors de l’utilisation de certains aliments, en particulier ceux contenant de grandes quantités de graisse. Le corps ne peut pas remplir ses fonctions à cause d'une tumeur.
  • La tachycardie avec diminution de la pression est le signe d’une rupture tumorale. Il y a un besoin urgent d'aller à l'hôpital, car il y a une possibilité de mort.

La plupart des symptômes peuvent être associés non seulement à un adénome, mais également à toute autre maladie du foie. Seule la référence à un spécialiste et un diagnostic ultérieur aideront à traiter les symptômes et à déterminer leur cause réelle.

Diagnostics

La petite taille de l'adénome est difficile à diagnostiquer. Pour une plus grande précision des informations en utilisant plusieurs méthodes.

Les méthodes de diagnostic les plus efficaces:

  • Numération sanguine complète - le début de la transformation de l'adénome en une tumeur maligne du foie ou le développement du processus inflammatoire peuvent indiquer une augmentation des leucocytes, des plaquettes, de la RSE.
  • L'analyse sur la biochimie - la méthode permet de suspecter une tumeur par des anomalies de protéine, albumine, bilirubine.
  • Oncomarkers CEA, APF, CA19-9 - cette méthode permet d’identifier le processus de cancer dans le foie. Pour en témoigner, ce sera l'excès de concentration de marqueurs tumoraux dans le sang. Une biopsie est souvent prescrite pour confirmer le diagnostic.
  • Ultrasons - la méthode permet d’identifier le joint dans le corps et de déterminer sa taille.
  • IRM - l'étude prend moins de 40 minutes. Dans ce cas, le corps est étudié de la manière la plus détaillée possible. Le contraste doit être utilisé pour détecter l'adénome.
  • Rayon X - la méthode détermine les paramètres généraux du corps. La présence d'une pathologie peut indiquer une augmentation du foie, une modification de sa forme.
  • Élastographie - L'étude fournit les informations les plus fiables sur l'état du foie, la présence de fibrose et d'autres pathologies. Dans de nombreux cas, il remplace la biopsie.
  • La cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique est une méthode très informative, mais elle présente un risque pour la santé. Vous permet d'explorer le système biliaire et pancréatique.
  • Biopsie - Un prélèvement de ponctions sur des tissus d'adénomes hépatiques est effectué en vue d'un examen approfondi au microscope. La méthode a certaines contre-indications et ne peut pas être effectuée fréquemment.

Les résultats de toute étude font l’objet d’une analyse détaillée par des spécialistes qui peuvent poser un diagnostic final et décider des mesures à prendre en cas d’adénome.

Cet article répertorie les méthodes de diagnostic de la cirrhose chez l’adulte.

Thérapie

La méthode de traitement dépend de la taille de l'adénome situé dans le foie et de son effet sur le fonctionnement de l'organe.

Les experts appliquent les méthodes suivantes:

  • Observation - dans une tumeur dont la taille n’atteint pas 1 cm, une position d’attente est sélectionnée. Le patient est observé par un spécialiste et est examiné tous les trois mois au cours de la première année après la découverte de la pathologie. À l'avenir, l'adénome est étudié une fois par an.
  • Traitement médicamenteux - la méthode implique l’arrêt des médicaments hormonaux. Les médicaments pour le traitement de l'adénome du foie ne sont pas fournis. Il existe des remèdes populaires pour lutter contre la pathologie, mais leur efficacité n'a pas été prouvée.
  • Chirurgie - la croissance de l'adénome est son retrait par la méthode laparoscopique. Si la tumeur a atteint une taille de 8 cm ou commence à pincer les voies biliaires, une résection hépatique est effectuée pour éviter la rupture de la formation lors du retrait. Le corps est capable de récupérer rapidement de la procédure.

Comment éviter la maladie

Étant donné que la survenue d'un adénome est associée à l'utilisation à long terme de contraceptifs hormonaux, vous devez prendre des pauses lors de leur utilisation. Lorsque vous consommez des drogues pendant plus de 7 ans, vous devriez être plus attentif à votre santé et l'examiner une fois par an.

Il est important de rationaliser les aliments, d'éviter la malbouffe qui charge le foie et le système digestif. Il comprend les aliments très frits et gras, les viandes fumées, les cornichons. Il est nécessaire d'augmenter l'utilisation de fibres, tout en refusant l'alcool et le tabagisme.

Photo: produits utiles pour la maladie

Si vous soupçonnez le développement d'une pathologie dans le foie, contactez immédiatement un spécialiste pour obtenir un diagnostic.

Prévisions

Le traitement de l'adénome hépatique a un pronostic favorable. Parfois, une tumeur peut disparaître d'elle-même. L'intervention chirurgicale se caractérise par une grande efficacité dans l'élimination de la pathologie.

La décision d’observation ou de chirurgie doit être prise par le médecin, sur la base des résultats du diagnostic.

L'adénome peut entraîner un certain nombre de problèmes de santé. Dans 10% des cas, l'adénome peut dégénérer en une tumeur maligne. Le risque augmente si le nœud existant dans le foie est initialement gros ou progresse rapidement.

Il existe un risque élevé de rupture d'adénome dans le foie, ce qui entraînera une nécrose. Cela peut être provoqué par la grossesse, le post-partum et les règles. L'adénome hépatique est une contre-indication sérieuse pour porter un enfant. Si une tumeur est détectée pendant la grossesse, une interruption immédiate est recommandée.

Une tumeur peut se rompre spontanément, par exemple, s'il y a une blessure dans la région abdominale, une pression accrue. Une rupture tumorale se produit dans 30% des cas, dont 8% des patients décèdent de cette complication. Parfois, un adénome du foie saigne dans le péritoine.

Tumeur du foie - adénome

Une telle tumeur du foie, comme l'adénome, est beaucoup moins fréquente que d'autres formations de cet organe (par exemple, des kystes) et presque exclusivement chez les femmes de la troisième à la quatrième décennie de la vie. La survenue d'un adénome à 90% est associée à une violation du niveau d'hormones sexuelles, qui est souvent causé par les contraceptifs oraux de la première génération. On pense que la durée d'administration de ces médicaments avant l'apparition d'une tumeur est en moyenne de 5 à 7 ans. En outre, des adénomes du foie peuvent se développer chez les femmes pendant la grossesse, en particulier au cours des trois derniers mois ou immédiatement après l'accouchement, ainsi que dans les tumeurs de l'ovaire. Cette tumeur du foie se retrouve également chez l'homme, mais là encore, son apparition est associée à une violation du niveau d'hormones sexuelles, par exemple l'administration d'androgènes. Les deux tiers des adénomes sont multiples. Selon la structure cellulaire, ces tumeurs peuvent provenir à la fois des hépatocytes et de l'épithélium des voies biliaires, ou présenter une structure mixte. Une caractéristique des adénomes du foie est l'absence des voies biliaires et des voies portales. La variété de la structure cellulaire explique la grande variabilité de la cartographie des adénomes au cours des études de rayonnement et l'absence d'un motif spécifique. De ce fait, il est difficile de distinguer ces tumeurs du foie des autres lésions des organes focaux. Le symptôme clinique de la maladie (douleur dans l'hypochondre droit) ne survient que lors d'adénomes volumineux compliqués d'hémorragie. Tumeur maligne possible de la tumeur. Mais il faut garder à l'esprit que tous les adénomes du foie ne sont pas des conditions précancéreuses. Si la formation du cancer passe par le stade de l'adénome, tous ne se transforment pas nécessairement en cancer. Cependant, le diagnostic différentiel du cancer du foie étant complexe, un traitement chirurgical de tous les adénomes est recommandé.

Diagnostic par ultrasons

Quand un adénome du foie par ultrasons est une formation avec des contours clairs. La clarté des contours est due à la présence d'une fine capsule de tissu conjonctif, tandis que la capsule elle-même peut ne pas être clairement visible. La structure des petits adénomes est homogène, mais l'échogénicité n'est pas cohérente. Sur la base de la structure, il y a des formations hypoéchogènes, isoéchogènes et hyperéchogènes. Dans les grandes tumeurs du foie, les zones aux contours flous ayant une échogénicité différente de celle de la masse principale sont détectées. À des tailles suffisamment grandes, l'adénome a un effet de volume sur les vaisseaux adjacents du foie, ce qui se manifeste clairement lors de l'utilisation des méthodes de cartographie Doppler couleur. Les adénomes sur les dopplerogrammes de contraste par ultrasons sont caractérisés par une vascularisation riche, mais contrairement à l'hyperplasie nodulaire focale, la vascularisation ne prévaut pas dans la partie centrale de la tumeur.

Diagnostics CT et IRM

Il est assez difficile de reconnaître la tumeur uniquement en fonction de l'échographie. En même temps, il n’existe pas non plus de tableau spécifique des adénomes du foie avec CT et IRM, ce qui rend difficile le diagnostic différentiel. On peut noter que les adénomes sur T1-Les images pondérées ont un signal relativement élevé en raison de la forte teneur en glycoprotéines dans les cellules (photo IRM ci-dessus).

Adénome du foie. Dans le cas d'un scanner natif (a), dans le septième segment, une formation légèrement hypo-intensive n'est pas clairement déterminée, laquelle est intensément colorée dans la phase artérielle de rehaussement du contraste (b). Dans la phase veineuse (c), une hyperdivision légèrement prononcée subsiste.

Les petits adénomes sur les tomographies natives sont difficiles à détecter, ils sont l'iode avec le parenchyme hépatique. De par la nature de la distribution de l'agent de contraste dans l'amélioration du bolus, l'adénome diffère peu de l'hyperplasie nodulaire du foie. En plus du site d'hyperplasie, la tumeur montre une augmentation significative des phases artérielle et veineuse précoce (photo-tomodensitométrie ci-dessus).

Hémorragie d'un adénome du foie. Dans le septième segment de l'organe, on détermine une formation hypoxivative dans laquelle se trouve une structure hyperdisensive - un caillot sanguin.

Lorsque cela se produit, une amélioration relativement uniforme du composant solide de la tumeur se produit, tandis que l'indicateur densitométrique des zones reflétant une hémorragie et une nécrose reste inchangé. Les adénomes hépatiques volumineux en TDM se manifestent par une structure hétérogène avec un indice densitométrique prédominant bas en raison de la teneur en graisse, des hémorragies et de la nécrose. Parallèlement à cela, il existe également des courbes hyper-intenses présentant une teneur élevée en glycogène ou une hémorragie récente. Dans les gros adénomes du foie, une mince capsule est détectée. Une telle structure hétérogène de l'adénome n'est pas très différente de la structure d'un cancer du foie. Des hémorragies à l'intérieur de l'adénome se produisent souvent (jusqu'à 30% des cas), elles peuvent être assez massives et peuvent être facilement détectées à la fois sur les images CT et IRM (la photo CT est plus élevée). En l'absence de lésion ou de traitement anticoagulant, la présence d'une hémorragie intrahépatique doit suggérer un adénome du foie.

Ainsi, il découle de ce qui précède qu’il est difficile de distinguer un adénome du foie et une hyperplasie nodulaire des tissus de l’organe. Cependant, un symptôme important en faveur de l'adénome peut être un saignement dans la tumeur du foie. Avec moins de spécificité en faveur de l'adénome, une coloration moins intense et la visualisation d'une capsule mince avec rehaussement de contraste, ainsi que l'absence d'une cicatrice centrale, sont indicatives. Mais la découverte de ces signes rend nécessaire la réalisation de diagnostics différentiels avec une autre formation - le carcinome.

Méthodes de traitement de l'adénome du foie et de quoi s'agit-il?

L'adénome est une tumeur bénigne. Il se développe à partir de vaisseaux et de tissu épithélial. Un tel danger est caractérisé par une telle tumeur dans le foie. Si non traité, ses cellules risquent de devenir malignes. Par conséquent, il est important de pouvoir reconnaître les premiers signes de pathologie et de consulter un médecin à temps.

Causes et types de pathologie

Pourquoi un adénome du foie est formé n'est pas connu avec certitude. Les causes possibles de son apparition incluent:

  • prédisposition génétique. Si l'un des membres de la famille a un adénome du foie, la probabilité de formation de cette pathologie augmente plusieurs fois;
  • utilisation à long terme de médicaments hormonaux. Le risque de développer un adénome est plus élevé chez les femmes âgées de 20 à 40 ans qui prennent des médicaments contraceptifs. L’apparition de telles tumeurs chez l’homme peut entraîner l’utilisation de stéroïdes anabolisants;
  • mauvaise nutrition. Si le corps ne reçoit pas suffisamment de fibres, une maladie du foie peut survenir.
  • traumatisme abdominal;
  • environnement pollué.
Adénome du foie

Les tumeurs rénales multiples peuvent également déclencher l’adénome hépatocellulaire. Établir indépendamment la cause du développement de tumeurs est impossible: vous devez être examiné.

L'adénome hépatique peut atteindre 19 cm ou plus. Mais on diagnostique généralement des tumeurs de taille moyenne - 5,5 cm. Extérieurement, elles sont entourées d'une capsule et n'affectent pas les tissus environnants. Compte tenu du nombre de tumeurs, on distingue les adénomes simples et multiples.

Selon le type de cellules à l'origine de la tumeur, ces types d'adénomes hépatiques sont distingués:

  • cholangioadénome - se développe à partir de l'épithélium des voies biliaires. On le trouve principalement dans le beau sexe;
  • cystadénome - se produit rarement. Il n'est détecté que dans 5% des cas. Cette formation est un type de cholangioadénome, mais elle est maligne. On dirait une capsule remplie de liquide. À l'intérieur d'une telle tumeur se trouvent des particules de cholestérol, la bilirubine. Cela augmente le risque de décès et nécessite un traitement médical urgent;
  • hépatocellulaire - de tels adénomes se développent à partir de cellules hépatiques. Le plus souvent, ils sont détectés chez les hommes;
  • hépatocholangiome - néoplasme formé à partir de cellules épithéliales des voies biliaires et des hépatocytes.

Séparément, adénome trabéculaire ou tubulaire isolé. La première consiste en faisceaux hépatiques, similaires aux formations lamellaires d'hépatocytes situées radialement dans les lobes du foie. Mais les faisceaux d'adénome trabéculaire sont beaucoup plus épais, placés de manière chaotique et ne forment pas de lobules. L'adénome tubulaire est caractérisé par la présence dans les vides glandulaires de trabeculae dans lesquels la bile s'accumule. En règle générale, les patients reçoivent un diagnostic de tumeur de type mixte.

Tableau clinique

Le danger d'un adénome du foie est qu'il n'y a aucun symptôme dans les premiers stades de son développement. Les premiers signes de pathologie apparaissent lorsque la tumeur grossit. Le patient présente les symptômes suivants:

  • pâleur ou jaunissement de la peau;
  • transpiration accrue, gonflement des tissus. Quand une tumeur dans le foie détériore la circulation sanguine. Cela conduit à une accumulation de liquide dans le corps et à l'apparition d'un œdème. Ils sont généralement localisés dans la région des yeux, des doigts et des orteils, parfois dans la cavité abdominale;
  • hypotension artérielle;
  • Œdème dans l'adénome du foie

soif constante;

  • nausées et éructations fréquentes (apparaissent après avoir mangé des aliments gras);
  • croissance lente des ongles et des cheveux;
  • mal de tête;
  • clignotant "voler" devant mes yeux;
  • saignement des gencives;
  • faiblesse générale;
  • vertiges (perte de conscience possible);
  • palpitations cardiaques;
  • perturbation du tube digestif;
  • douleur dans l'hypochondre droit. Ils peuvent être à la fois tranchants et étouffés. L'intensité de la douleur augmente lorsque le corps est incliné.
  • malaise et lourdeur dans le foie - surviennent si la tumeur est volumineuse: elle serre le corps.
  • Lorsqu'un au moins un des symptômes de l'adénome du foie est nécessaire de consulter un médecin. Ces signes peuvent indiquer une hémorragie abdominale: ceci est dangereux pour la vie du patient.

    Confirmer ou nier la présence d'adénome dans le foie ne peut que médecin après avoir passé le patient à un examen complet. En premier lieu, le spécialiste collecte les antécédents et les plaintes du patient, puis attribue les méthodes de diagnostic en laboratoire et instrumentale suivantes:

    • test sanguin (total) - lors de la transformation d’une tumeur en un cancer, la présence d’une inflammation dans le foie peut indiquer: taux élevés de leucocytes et de plaquettes, augmentation de la RSE;
    • test sanguin avancé - montre une diminution de l'hémoglobine, un écart par rapport aux indicateurs standard de la protéine totale, de l'albumine et de la bilirubine;
    • rechercher les marqueurs tumoraux - si la tumeur a un caractère malin, les protéines produites par les cellules cancéreuses sont détectées;
    • examen échographique de la cavité abdominale - vous permet de voir la tumeur dans le foie, afin de déterminer sa taille;
    • Rayon X - aide à déterminer les paramètres généraux de l'organe. Les signes d'adénome peuvent être: un changement de la forme du foie et une augmentation de sa taille;
    • tomographie (CT ou IRM) - les méthodes de recherche les plus informatives. Ils vous permettent de voir l'état du tissu hépatique, sa structure, de déterminer le type de tumeur et sa localisation. La procédure dure environ 40 minutes. Souvent, les diagnostics sont effectués à l'aide d'un agent de contraste.
    • élastographie - permet d'évaluer l'élasticité du tissu hépatique, de confirmer ou d'infirmer la présence d'une fibrose;
    • Une cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique est réalisée pour déterminer si les voies biliaires sont en train de se coincer. Cette méthode de diagnostic est très informative, mais son utilisation présente un risque de maladie.

    Traitements traditionnels

    Si un adénome du foie est diagnostiqué, aucun traitement médicamenteux n'est effectué. Il est recommandé d’arrêter de prendre des médicaments contenant des hormones et de s’inscrire auprès d’un oncologue. Si la taille de la tumeur est petite, on ne l'observe que. Le patient subit des examens réguliers tous les 3 mois. Après ce diagnostic prophylactique est effectué une fois par an.

    Si l'adénome continue de croître, une opération est prescrite: elle est enlevée avec un laparoscope. Lorsqu'une tumeur est diagnostiquée à plus de 8 cm ou qu'elle serre les voies biliaires, il existe un risque de saignement interne dû à une rupture du néoplasme. Dans de tels cas, immédiatement recours à une intervention chirurgicale: partie excisée du foie. La quantité de résection dépend de la taille de la tumeur.

    Si un adénome du foie est détecté, il n’ya pas de restrictions strictes à l’utilisation de divers produits. Mais comme le travail du corps est altéré, il est recommandé de suivre un régime rationnel. Il convient de limiter la consommation d'aliments frits, fumés et gras.

    Une telle nourriture n'affecte pas la croissance des tumeurs. Mais cela force le foie à travailler dans un mode amélioré et affecte gravement l'écoulement de la bile. Vous devriez également abandonner complètement les boissons alcoolisées, le café et le thé, ce qui aurait un effet extrêmement négatif sur le corps. Et respecter cette règle est nécessaire même après le traitement, jusqu'à la fin de la vie.

    Méthodes traditionnelles de thérapie

    En cas d'adénome du foie, des remèdes populaires peuvent également être utilisés. Les recettes données dans le tableau ont de bonnes propriétés curatives.

    Adénome du foie: méthodes de détection et de traitement

    La maladie, qui selon les statistiques affecte souvent les jeunes femmes, est appelée adénome du foie. Il s’agit d’une tumeur unique ou multiple dans l’épaisseur de l’épithélium du foie. Dans la plupart des cas, la tumeur est bénigne et ne germe pas en dehors de l'organe. Cependant, cela ne signifie pas que la maladie ne peut pas progresser et ne nécessite pas de traitement. La tumeur peut atteindre une taille importante et interférer avec le fonctionnement normal du corps. C’est pourquoi la maladie doit être identifiée à un stade précoce et choisir un ensemble de mesures thérapeutiques.

    Notion de maladie

    L'adénome est une tumeur de nature bénigne (photo), incluse dans le bloc D10 de la classification internationale des maladies de la 10e révision (CIM 10), code D13.4. Le plus souvent, il affecte l'épithélium ou le système vasculaire du foie des femmes âgées de 20 à 40 ans. La proportion de patients atteints de la maladie des hommes et des femmes est de 1 à 4. Le plus souvent, la formation est localisée dans le lobe droit de l'organe interne et se compose de cellules atypiques et d'hépatocytes. C'est pourquoi la maladie s'appelle souvent adénome hépatocellulaire du foie.

    Selon la négligence de l'état de la tumeur peut atteindre des dimensions énormes. Les adénomes sont détectés dans des tailles allant de 1 à 20 cm. Dans ce cas, plus le volume de la tumeur est grand, plus le risque de devenir une tumeur maligne est élevé. Une détection précoce de la maladie et une intervention rapide peuvent améliorer de manière significative la qualité de vie du patient.

    La tumeur est palpable et donne des sensations douloureuses lors de la palpation du foie. La petite taille de la formation est visualisée à l'aide d'études par ultrasons ou par imagerie par résonance magnétique (IRM). Le joint a des contours clairs, sa structure est hétérogène. À certains endroits, il peut être très dense, mais il y a parfois des portions lâches.

    L'adénome est souvent confondu avec l'hyperplasie nodulaire focale, qui présente des symptômes similaires. La maladie peut également devenir une tumeur maligne. Souvent, le diagnostic est entravé par des formations folliculaires du foie, des kystes. De par leur nature, leur contenu est similaire à celui de l'adénome, ce qui rend difficile le diagnostic de la maladie.

    Signes de

    Au début du développement, la tumeur ne se manifeste pas. Les symptômes primaires sont caractéristiques d’une tumeur de taille considérable. Ensuite, le patient peut sentir:

    • douleur et lourdeur constantes dans l'hypochondre droit (il peut être aigu ou étouffé, s'intensifier lorsque le corps est incliné);
    • gonflement du corps (une néoplasie contribue à ralentir la circulation sanguine, ce qui permet au corps de retenir les liquides, ce qui se manifeste par un gonflement du visage et des extrémités);
    • transpiration excessive (perturbation des glandes sudoripares);
    • pâleur de la peau, fragilité et croissance plus lente des ongles de cheveux, saignements des gencives (problèmes de métabolisme et de production d'hormones dus à un dysfonctionnement du foie);
    • symptômes d'intoxication: nausées, maux de tête, fatigue (se manifestant souvent lors de l'utilisation d'un certain type d'aliments, en particulier d'aliments gras, le foie ne peut traiter le traitement de produits nocifs dus à une tumeur);
    • une tachycardie et une chute brutale de la pression artérielle (indiquant une rupture de la tumeur; dans ce cas, une intervention chirurgicale immédiate est nécessaire, sinon le décès est hautement probable).

    La plupart des manifestations sont capables de parler non seulement d'adénome du foie, mais également de maladies associées. La cause exacte de la maladie ne peut être déterminée que par le médecin, après avoir effectué les recherches et le diagnostic appropriés.

    Classification

    La classification de la pathologie comprend trois types:

    1. Hépatocellulaire (basé sur les hépatocytes, bénin, le plus souvent trouvé chez les hommes);
    2. Cholangiocellulaire (à base de cellules épithéliales, bénignes, rencontrées le plus souvent chez la femme);
    3. Cystoadénome (il s'agit d'une sous-espèce de cholangioadénome, une induration maligne basée sur des dépôts de bilirubine et de cholestérol). Le cystoadénome est diagnostiqué extrêmement rarement et a tendance à se reproduire.

    Avec la croissance de l'adénome ou l'augmentation du nombre de néoplasmes, le risque de développer une tumeur maligne augmente. Un diagnostic opportun du patient et un traitement approprié sont nécessaires.

    Les concepts de grossesse et d'adénome sont incompatibles. Lorsqu'une tumeur est détectée, la grossesse est interrompue pour des raisons de santé. Cela s'explique par le risque élevé de rupture d'un néoplasme lors d'une restructuration hormonale dans le corps d'une femme enceinte, d'hémorragie et de nécrose du tissu hépatique ayant une issue fatale.

    Diagnostics

    Lorsque vous vous référez au médecin pour commencer à avoir à répondre à un certain nombre de questions. Le médecin a des antécédents et doit connaître certains aspects de la vie du patient:

    • les manifestations dérangeant le patient et combien de temps elles durent;
    • la présence de maladies chroniques et la liste des médicaments pris;
    • mode de vie du patient;
    • la présence d'un cancer chez des parents proches.

    Le médecin écrit soigneusement la réponse à toutes les questions posées sur la fiche du patient. Par la suite, ils deviendront un élément important pour diagnostiquer le problème.

    La médecine moderne implique un certain nombre d'études à mener pour établir le tableau de la maladie. Le médecin procède à la palpation abdominale du patient et une série de tests est effectuée pour révéler la pathologie.

    • tests sanguins (général, biochimique, marqueurs tumoraux);
    • Échographie, tomodensitométrie ou IRM;
    • biopsie (un petit morceau de tissu est envoyé pour histologie).
    Installation pour IRM

    Il est important d'exclure l'hyperplasie du foie, caractérisée par des symptômes similaires, mais précancéreuse. L'adénome est souvent confondu avec l'hyperplasie nodulaire (VNG) en raison de la similitude des phoques. Cela crée des difficultés pour établir un diagnostic, pour lequel des tests supplémentaires ou répétés (par exemple, une échographie) peuvent être prescrits ultérieurement. Vous ne pourrez commencer à traiter le patient qu’après un examen complet et la détermination de la cause de la maladie.

    Traitement

    Aujourd'hui, en médecine, il n'existe aucun médicament capable de vaincre la maladie. Pour se débarrasser d'une tumeur, une opération est nécessaire, il est possible d'améliorer la qualité de vie en suivant un certain nombre de prescriptions médicales:

    • il est nécessaire d'éliminer la cause de la maladie;
    • arrêter de prendre des médicaments hormonaux;
    • les autres actions dépendent de la taille de la tumeur:
      • si la tumeur a atteint une taille importante, la tumeur doit être enlevée;
      • si la tumeur est de petite taille, il ne reste plus qu'à observer son développement et à mener une vie saine (observer un régime alimentaire, suivre une thérapie par l'exercice et effectuer d'autres procédures médicales possibles avec cette maladie);
    • il est possible de retirer la tumeur par laparoscopie (la procédure ne nécessite pas d'ouvrir la cavité abdominale, il suffit d'un petit trou dans lequel le matériel doit passer). Le coût de la chirurgie laparoscopique varie dans les cliniques, mais constitue une bonne alternative à la chirurgie classique;
    • de nombreuses critiques sur le réseau suggèrent que certaines recettes populaires peuvent réduire la taille de l'adénome et améliorer la qualité de la vie humaine. Par exemple, le jus de chélidoine ou la verge d'or aident à améliorer l'état du patient. Il y a des cas où la taille de la tumeur est devenue plus petite.

    Les conséquences de la maladie

    Le cancer du foie est la conséquence de l’absence ou du traitement inopportun d’une maladie. Il se manifeste par plusieurs signes:

    • teneur élevée en bilirubine dans le sang;
    • hémorragies internes multiples et fréquentes;
    • la propagation des formations tumorales dans les vaisseaux sanguins;
    • nécrose du foie et des organes adjacents;
    • adénome invasion (du mot latin "invasion", les cellules d'une tumeur maligne sont séparées et pénètrent dans les organes adjacents, les frappant).

    Le cancer du foie est fatal au patient. Par conséquent, ne courez pas votre condition avant de telles complications.

    Pronostic et prévention

    Si la tumeur est bénigne et détectée à temps, le pronostic est très favorable. Sous la supervision du médecin traitant, en observant toutes les prescriptions, une personne peut vivre heureuse pour toujours.

    Une tumeur maligne est imprévisible et tend à se développer rapidement, voire fatale. Ignorer l'opération n'en vaut pas la peine.

    À titre préventif, vous devez suivre un certain nombre de recommandations médicales:

    • adhérer à la nutrition diététique;
    • abandonner les mauvaises habitudes, boire de l'alcool;
    • refuser des médicaments contenant des hormones ou réduire leur consommation;
    • les femmes qui préfèrent les contraceptifs oraux les refusent souvent en faveur d'autres méthodes de protection.

    Une action préventive importante est également le diagnostic opportun et un examen médical régulier.
    L'adénome du foie est une maladie dangereuse qui entraîne de graves complications si vous ne traitez pas le traitement en temps voulu de la maladie. Il convient de surveiller strictement leur propre santé et, si nécessaire, d'appliquer un effet thérapeutique.

    Adénome du foie

    L'adénome hépatique est une tumeur bénigne qui se développe dans les vaisseaux et le tissu épithélial. Le site d'adénome le plus courant est le lobe droit du foie. Les composants de l'adénome hépatique sont des hépatocytes atypiques et normaux.

    La tumeur peut atteindre de grandes tailles. Le plus souvent, la maladie affecte les femmes âgées de vingt à quarante ans. La proportion d'hommes et de femmes adultes atteints de la maladie 1 à 4.

    Raisons

    La tumeur est bien visible, bien délimitée et limitée aux tissus hépatiques environnants. L'adénome hépatique a une capsule et une structure interne modérément hétérogène. En règle générale, ce type de formation n'occupe pas tout le lobe du foie et ne se situe pas à proximité des vaisseaux hépatiques.

    La taille de l'adénome peut être comprise entre un et dix-neuf centimètres. À la palpation, une tumeur solide faiblement sensible ou douloureuse à la surface lisse peut être détectée. Les adénomes du foie peuvent être simples et multiples.

    Types d'adénome du foie
    Adénome ou hépatome hépatocellulaire. Une tumeur bénigne qui se produit à partir des cellules du foie. Plus commun chez les hommes.

    Cholangioadénome. Une tumeur bénigne est dérivée des cellules glandulaires du canal biliaire intrahépatique. Se développe à partir de l'épithélium des canaux biliaires. Le plus commun chez les femmes.

    Cystoadénome. Un type de cholangiome. Une tumeur maligne, qui est une cavité remplie d'un liquide clair composé de cholestérol, de bilirubine et d'autres cellules.

    Les raisons du développement de la maladie ne sont pas bien comprises. Mais il y a certains facteurs dont l'effet est prouvé:

    1. Acceptation des médicaments hormonaux. Les femmes qui prennent des contraceptifs hormonaux sont les plus sensibles à la maladie. Avec la généralisation de ce type de contraception, le nombre de patientes présentant un adénome du foie a considérablement augmenté. Chez les hommes, l'adénome hépatique est moins fréquent, principalement à cause de l'utilisation de stéroïdes anabolisants. Cependant, la plupart des hommes atteints de cette maladie prennent des androgènes pendant plus de deux ans.
    2. L'hérédité. Le risque de développer la maladie augmente s'il existe de tels cas dans les antécédents familiaux.
    3. Mauvaise nutrition. Le risque d'adénome du foie augmente avec la consommation d'aliments gras et le manque de fibres.
    4. Conditions environnementales défavorables.

    Les symptômes

    Tant que l'adénome n'a pas atteint une taille importante, il ne se manifeste pas. Il peut être découvert par hasard lors d'un examen de routine. Si la tumeur est volumineuse, le patient dans ce cas peut présenter des symptômes caractéristiques.

    1. Douleur dans l'hypochondre droit ou la région épigastrique. Cela peut se produire périodiquement ou s'intensifier avec une certaine inclinaison du corps. Dans certains cas, la douleur peut être vive.
    2. La sensation de lourdeur et de pression dans l'hypochondre droit.
    3. Pâleur de la peau.
    4. Transpiration
    5. Basse pression
    6. Soif
    7. Nausées et éructations causées par l'air.

    Dans ses symptômes, l'adénome peut être similaire à n'importe quelle maladie du foie.

    Quel est adénome hépatique dangereux

    L'adénome hépatique risque de dégénérer en une tumeur maligne. C'est environ dix pour cent. Mais dans le cas d'adénomes multiples ou si le néoplasme atteint plus de dix centimètres, le risque augmente, car ces tumeurs sont potentiellement actives. Il existe des cas où, en l'absence d'activité histologique, des métastases d'adénomes hépatiques ont été détectées.

    Chez les femmes pendant la grossesse, après l'accouchement ou pendant la menstruation, le risque de rupture spontanée de la tumeur avec nécrose du site tumoral augmente. En présence d'un adénome du foie, la grossesse est contre-indiquée.

    Possibilité de rupture spontanée d'un adénome du foie avec lésions abdominales ou augmentation de la pression ou de la torsion d'une tumeur située sur le pédicule.
    Dans certains cas, un saignement dans la cavité abdominale à partir de la tumeur est possible.

    Analyses prescrites pour la détection de l'adénome

    • Analyse générale et biochimique du sang. Une diminution des enzymes hépatiques et de l'anémie peut être détectée.
    • Test sanguin pour les marqueurs tumoraux. Dans les néoplasmes malins, des protéines spécifiques sont produites (CEA, ACE, CA19-9).
    • Échographie du foie. Pour déterminer la tumeur.
    • Imagerie par résonance magnétique.
    • Radiographie de la cavité abdominale.
    • Elastographie Scanner le tissu hépatique avec l'établissement de son élasticité.
    • Biopsie de la tumeur. Prenez un morceau de tissu tumoral pour un examen histologique.
    • Cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique. Examiner les voies biliaires afin de déterminer si leur tumeur se contracte.

    En outre, le médecin recueille une histoire dans laquelle les points suivants sont notés:

    • à quel moment exactement les symptômes d'une maladie du foie ont commencé;
    • si un patient prend des hormones, cela s'applique tant aux femmes qu'aux hommes;
    • identifie les habitudes alimentaires et les mauvaises habitudes du patient;
    • analyse les antécédents familiaux en précisant s'il existait un cancer du foie chez les proches du patient;
    • attire l'attention sur la couleur de la peau (leur pâleur peut indiquer un saignement interne);
    • palpation de l'abdomen.

    Traitement

    La maladie n'est pas traitée avec des médicaments. La première étape consiste à arrêter de prendre des hormones. Si la taille de l'adénome est inférieure à un centimètre ou si la résection est compliquée, une tactique d'attente est utilisée, sous la supervision d'un oncologue. L'examen est effectué immédiatement après la détection de la tumeur, puis après trois, six, neuf et douze mois. Un examen supplémentaire est effectué une fois par an. Si le diagnostic montre que le néoplasme diminue, la tactique d'attente est alors justifiée. Si l'adénome augmente, une intervention chirurgicale est nécessaire, y compris en utilisant des méthodes laparoscopiques.

    Si la taille de l'adénome hépatique dépasse huit centimètres ou si elle serre les voies biliaires, la résection est immédiatement recommandée. Cela est dû au fait que l'adénome en croissance rapide peut se rompre, tout en endommageant les vaisseaux sanguins et en provoquant un saignement intense. La quantité de résection dépend de la taille de l'adénome. La résection peut être en forme de coin, segmentectomie ou hémihépatectomie unilatérale.

    Signes d'adénome hépatique devenant malin:

    • invasion de la capsule;
    • polymorphisme cellulaire et atypisme;
    • croissance des vaisseaux sanguins;
    • hémorragies et nécroses;
    • augmentation de la bilirubine dans la dynamique.

    Prévention

    Les femmes prenant des contraceptifs oraux pendant une longue période devraient, si possible, changer leurs méthodes de contraception. Si les préparations hormonales sont prises pendant plus de sept ans, vous devriez être examiné régulièrement.

    Une méthode de prévention est une bonne nutrition. Ne pas abuser des aliments frits, épicés, salés et gras. Il est souhaitable d'augmenter la consommation d'aliments riches en fibres. Il vaut mieux arrêter de fumer et de boire de l'alcool.

    Si vous soupçonnez une tumeur du foie, vous devez immédiatement consulter un chirurgien ou un oncologue.

    Adénome du foie

    L'adénome hépatique est une tumeur bénigne d'origine parenchymateuse. C'est une maladie plutôt rare. Il est diagnostiqué dans seulement 0,3-3,6% de toutes les tumeurs bénignes du foie, chez les enfants - dans 4,6% des cas. Les femmes souffrent de cette maladie quatre fois plus souvent que les hommes. Malheureusement, il n'y a pas de traitement médicamenteux pour l'adénome du foie, les patients sont envoyés à un chirurgien.

    Causes de l'adénome

    La principale raison de l'apparition d'une tumeur est un échec génétique, dans lequel les cellules commencent à se diviser de manière incontrôlée. Des facteurs internes et externes peuvent déclencher ce processus. Les médecins pensent que l'adénome hépatique peut se développer pour les raisons suivantes:

    • médicaments hormonaux;
    • prédisposition génétique;
    • situation environnementale dans la région;
    • mode de vie du patient, la présence de mauvaises habitudes.

    Contraceptifs oraux - c’est l’une des principales causes de la maladie et, par conséquent, sa fréquence est si différente chez les hommes et les femmes. Dans la population masculine, les adénomes hépatiques se développent à la suite du traitement d'autres maladies androgènes, et la plupart des patients les prennent pendant au moins deux ans au moment de la découverte de la tumeur. Chez les enfants, la fréquence de la pathologie ne dépend pas du sexe.

    Classification

    L'adénome hépatique est une éducation qui peut atteindre 1 à 19 cm ou plus, en moyenne 5,5 cm, entourée d'une capsule et clairement séparée des tissus sains environnants. Selon les cellules qui ont donné lieu à sa croissance, on en distingue plusieurs types:

    • Adénome hépatocellulaire (adénome hépatocellulaire, hépatome) - éducation provenant d'hépatocytes, de cellules hépatiques. Plus souvent, les hommes sont touchés.
    • L'holagniome (adénome tubulaire, adénome des voies biliaires intrahépatiques) est une tumeur qui provient du tissu épithélial des voies biliaires. Plus souvent diagnostiqué chez les femmes.
    • Le cystadénome est l’une des variétés de cholangiome et ne survient que dans 5% des cas. C'est une formation dangereuse, qui est une cavité remplie de fluide.
    • L'hépatocholangiome est une tumeur mixte dans la formation de laquelle les hépatocytes et les cellules épithéliales des voies biliaires sont impliqués.

    Le plus souvent, ils sont situés dans le lobe droit du foie. Chez certains patients, plusieurs formations identiques peuvent apparaître simultanément. Dans ce cas, la maladie s'appelle adénomatose.

    Symptômes de la maladie

    Aux premiers stades, la maladie est asymptomatique. Il peut être détecté par hasard lors d'une laparoscopie lors du traitement chirurgical d'une autre maladie. Les premiers symptômes ne commencent à apparaître que dans certains cas:

    • si la tumeur atteint 5-10 cm de diamètre ou plus;
    • en cas de torsion de la formation, située sur la jambe;
    • avec hémorragie et nécrose tissulaire.

    Le signe clinique le plus prononcé est la douleur. Il peut être localisé dans l'hypochondre droit ou s'étendre dans toute la cavité abdominale. En outre, les patients se plaignent de lourdeur dans le foie et de faiblesse générale. Si les tissus tumoraux écrasent les voies biliaires, on observe une jaunisse chez le patient. La bile n'a pas de sortie et les muqueuses sont peintes en jaune.

    Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

    Diagnostics

    Les premiers soupçons d'adénome surviennent à l'échographie. L'adénome du foie ressemble à une éducation arrondie avec des bords clairs et une structure uniforme. Dans certains cas, une grande formation solitaire est détectée, mais parfois, la maladie consiste en quelques petites tumeurs. Pour distinguer l'adénome d'autres tumeurs bénignes sur l'échographie peut être pour plusieurs raisons:

    • il ne sera pas nécessairement situé à côté des vaisseaux sanguins;
    • n'occupe pas tout le lobe hépatique;
    • peut former une capsule.

    Une méthode plus précise est l’angiographie, qui examine les vaisseaux du foie. L'adénome est une région abondante en sang fournissant des vaisseaux pathologiques à l'intérieur de la tumeur. Ces vaisseaux ont presque le même diamètre mais sont inégaux. Des shunts auriculeux peuvent apparaître, des associations pathologiques entre les veines et les artères avec un mélange de deux types de sang.

    Complications possibles

    Le danger le plus fondamental des formations bénignes est la possibilité de leur malignité. Quelle que soit la méthode de traitement choisie, ainsi qu'après l'opération, le patient doit subir des examens périodiques pour éliminer ce risque.

    Les gros adénomes peuvent se rompre. Dans ce cas, des saignements dans la cavité abdominale se produisent, accompagnés de douleurs aiguës, d'une perte de conscience, d'une pâleur des muqueuses et d'une diminution de la pression artérielle. Les patients sont soumis à une hospitalisation d'urgence, car les ruptures d'adénomes peuvent être la cause du décès.

    Traitement

    Le traitement dépend du type et du stade de l'adénome. Si sa taille ne dépasse pas plusieurs centimètres, il est recommandé d'attendre l'opération. Le patient est examiné périodiquement par un médecin afin de suivre la nature et l'intensité de la croissance tumorale. Pendant cette période, vous devez arrêter de prendre des médicaments hormonaux. Il est nécessaire de mener des enquêtes programmées après 3, 6, 9 et 12 mois, puis une fois par an. Les adénomes peuvent diminuer en taille, puis continuer à surveiller le patient. Si la formation ne change pas ou si sa taille augmente, son retrait chirurgical est indiqué.

    L'opération est attribuée dans deux cas:

    • si la taille de la tumeur dépasse 5 à 8 cm;
    • la tumeur appuie sur les canaux biliaires et empêche l'écoulement de la bile.

    Les médicaments, la chimiothérapie, les remèdes populaires et les autres traitements de l'adénome du foie sont inefficaces. Il existe également un risque de rupture de la tumeur pendant la grossesse, il est donc préférable de ne pas le planifier avant la fin du traitement.

    Avis des patients

    L'adénome hépatique est une tumeur bénigne qui se développe à partir d'hépatocytes ou de l'épithélium des voies biliaires. Au début, les petites tumeurs ne sont pas dangereuses et n'ont pas besoin d'être enlevées. L'opération est nécessaire si la formation se développe, il existe un risque de rupture et de saignement dans la cavité abdominale. Il existe une relation entre la fréquence d'apparition de cette maladie et les médicaments hormonaux.