loader
Recommandé

Principal

Fibrome

Chimiothérapie adjuvante et néoadjuvante: de quoi s'agit-il?

Le traitement chimiothérapeutique avec utilisation de médicaments anticancéreux est une procédure efficace et populaire pour lutter contre le cancer. L'objectif principal de cette technique est de ralentir la croissance des cellules tumorales ou de les détruire complètement.

Un schéma de chimiothérapie individuel est sélectionné pour chaque patient de la clinique Yusupov en fonction du stade de la maladie, ce qui permet d'obtenir un effet maximal et d'éliminer complètement la tumeur du corps. Des traitements thérapeutiques spéciaux ont été développés, chacun impliquant la prise de certains médicaments anticancéreux ou leur association, ce qui augmente considérablement l'efficacité du traitement. Le processus de traitement est divisé en plusieurs phases, de sorte que le corps puisse récupérer plus rapidement après une exposition à de puissants médicaments toxiques.

Chimiothérapie adjuvante et néoadjuvante: de quoi s'agit-il?

Outre le fait que la chimiothérapie est utilisée comme méthode indépendante de traitement des maladies oncologiques (à but radical ou palliatif), elle peut également être utilisée dans le cadre d’un traitement combiné ou complexe - chimiothérapie néoadjuvante et adjuvante.

La chimiothérapie néoadjuvante: de quoi s'agit-il?

Ce type de traitement chimiothérapeutique est une procédure préopératoire avec laquelle il est possible d’obtenir une réduction significative de la taille de la tumeur lors d’une intervention chirurgicale ultérieure. Par exemple, chez les patients atteints d'un cancer de la vessie au stade 1, la chimiothérapie est utilisée pour détecter la sensibilité des cellules cancéreuses à certains médicaments. L'acceptation des médicaments de chimiothérapie pour le cancer du pancréas est prescrite pour déterminer l'efficacité des médicaments de chimiothérapie après une chirurgie.

La chimiothérapie adjuvante: de quoi s'agit-il?

Cette procédure est prescrite à des fins de prévention afin de réduire le risque de rechute après des opérations radicales. L'objectif principal de la chimiothérapie adjuvante est de minimiser le risque de développer des métastases.

La justification théorique de cette technique est que les tumeurs de petits volumes (tumeurs résiduelles microscopiques ou micrométastases) devraient être plus sensibles à l'effet chimiothérapeutique, car ils ont moins de lignées cellulaires, réduisant ainsi le risque de clones chimiorésistants. En outre, dans les petites tumeurs, un plus grand nombre de cellules se divisant activement, qui sont les plus sensibles aux préparations d’action cytostatique. La chimiothérapie adjuvante est particulièrement efficace dans les situations cliniques telles que le cancer du sein, le cancer colorectal et les tumeurs du système nerveux central.

A quoi sert la chimiothérapie?

Comme tout autre type de traitement, une chimiothérapie adjuvante est prescrite s'il existe certaines indications. Avant de commencer un traitement avec des médicaments cytostatiques, un examen médical approfondi du patient est effectué. Après avoir évalué tous les risques, le médecin conclut à l’opportunité d’un traitement de chimiothérapie.

La chimiothérapie adjuvante est prescrite par les oncologues de la clinique Yusupov pour le traitement des patients en oncopathologie présentant les problèmes suivants:

  • tumeurs du système hématopoïétique (leucémies): dans ces cas, la chimiothérapie est la seule méthode de lutte contre les cellules tumorales;
  • tumeurs du tissu musculaire - rhabdomyosarcomes, ainsi que des carcinomes chorioniques;
  • Tumeurs de Burkitt et Wilms;
  • tumeurs malignes des glandes mammaires, des poumons, de l'utérus et des appendices, du système urogénital, du tube digestif, etc. - en cas d'oncopathologie similaire, une chimiothérapie adjuvante est utilisée comme méthode supplémentaire de traitement et est prescrite après une intervention chirurgicale pour enlever la tumeur;
  • cancer inopérable. L'action des médicaments cytotoxiques vise à réduire la taille de la formation de tumeur en vue d'une intervention chirurgicale ultérieure (par exemple, dans le cancer de l'ovaire). De plus, cette technique est utilisée pour réduire l’ampleur de l’opération (par exemple, pour les tumeurs du sein). Dans ces cas, une chimiothérapie néoadjuvante est prescrite aux patients.

La chimiothérapie est également utilisée comme traitement palliatif pour les patients atteints de cancers à un stade avancé. Cette technique aide à soulager l’état des patients, le plus souvent elle est prescrite aux enfants.

Chimiothérapie: commande de

Les patients tolèrent la chimiothérapie, en règle générale, assez difficile. Le plus souvent, il s'accompagne d'effets indésirables graves, dus à l'introduction de cytostatiques. Les patients refusent souvent un traitement de chimiothérapie. La chimiothérapie adjuvante implique l'administration de médicaments. Le traitement dure de trois mois à six mois ou plus. Lors du choix d'un oncologue, le cours tient compte de l'état du patient. Dans la plupart des cas, six à sept cycles de chimiothérapie sont administrés en six mois. La fréquence des cours de chimiothérapie affecte l'efficacité du résultat. Par exemple, un cours de trois jours peut être répété toutes les deux à quatre semaines. Pendant le traitement, l'état du patient est étroitement surveillé. En outre, des tests sanguins sont effectués dans les intervalles entre les cours.

Effets de la chimiothérapie

Une méthode chimiothérapeutique de traitement du cancer est accompagnée d'effets secondaires, qui constituent sa gravité principale. En plus des manifestations externes des effets indésirables des médicaments affecte la numération globulaire. L'effet secondaire principal est l'inhibition du système hématopoïétique, vis-à-vis de la pousse principalement leucocytaire. La défaite des globules blancs conduit à une dépression du système immunitaire du corps, ce qui entraîne une faiblesse générale chez les patients, ainsi que diverses infections. En raison des effets neurotoxiques des médicaments, les patients constatent l’apparition de larmoiements, un état dépressif, des troubles du sommeil, des nausées, des vomissements et des diarrhées. L'utilisation de médicaments cytostatiques entraîne une modification de l'apparence des patients: leurs cheveux tombent (une alopécie se produit), la peau devient pâle.

Chimiothérapie adjuvante et néoadjuvante à l'hôpital Yusupov

Bien que le traitement par cytostatiques soit très efficace, il n’est pas prescrit dans tous les cas. Ce n'est un secret pour personne que la chimiothérapie adjuvante entraîne la mort non seulement des cellules cancéreuses, mais également des cellules saines. L'utilisation de certains médicaments a des effets néfastes sur les systèmes respiratoire et cardiovasculaire. Ce traitement est contre-indiqué chez les patients souffrant de pathologies sévères du foie et des reins, de la cholécystite. La chimiothérapie n’est pas réalisée en présence de modifications de la numération globulaire totale. En outre, le traitement par des médicaments cytotoxiques est inacceptable pour les patients présentant un syndrome d'asthénie prononcé (le poids corporel minimal du patient doit être de 40 kg).

Les statistiques des dernières années sont inexorables: chaque année, le nombre de patients atteints de cancer augmente. Cependant, dans le même temps, le nombre de patients qui ont réussi à se rétablir avec l'aide de divers types de chimiothérapie est en augmentation. Les résultats des études ont montré que la chimiothérapie anticancéreuse aidait plus de la moitié des patients qui, malgré les effets secondaires de la procédure et une faible tolérance de l’organisme, n’hésitaient pas à utiliser cette méthode pour lutter contre l’oncopathie. Les chimiothérapeutes de l'hôpital Yusupov utilisent avec succès une chimiothérapie adjuvante et néoadjuvante dans le traitement de diverses formes de cancer. L'enregistrement de la consultation est effectué par téléphone.

Traitement adjuvant du cancer

Le traitement adjuvant est un traitement utilisé en plus des méthodes thérapeutiques principales (initiales) en tant que procédures auxiliaires. Ce type de soins médicaux est conçu pour atteindre l'objectif ultime.

En fonction du stade et de la propagation du processus malin, le traitement adjuvant vise à guérir complètement, en mettant le cancer en rémission ou est le principal outil du traitement palliatif (amélioration de la qualité de la vie). En outre, cette thérapie peut améliorer les symptômes de maladies spécifiques et augmenter le taux de survie global.

Même après une intervention chirurgicale réussie pour éliminer tous les signes visibles de malignité, il est possible que des particules microscopiques restent et que le cancer réapparaisse. Par conséquent, dans de nombreux cas, les médecins recommandent de recourir à un traitement supplémentaire, utilisé après le traitement primaire.

Principales méthodes

La méthode de traitement prévoit l’utilisation de produits chimiques médicaux pour affecter les cellules cancéreuses, indépendamment de leur localisation dans le corps. Cependant, la chimiothérapie n'est pas toujours recommandée. Par conséquent, vous devriez consulter votre médecin pour connaître les avantages spécifiques de cette méthode thérapeutique.

Certains cancers sont sensibles aux hormones. Pour influencer les formations malignes hormono-dépendantes, arrêtez efficacement le fonctionnement des hormones dans le corps ou bloquez leur action.

Il affecte la croissance et la propagation des formations malignes en utilisant l'énergie d'un puissant rayonnement. Ce type de traitement adjuvant peut tuer les cellules cancéreuses restantes et augmenter considérablement l’effet thérapeutique. Selon la cible, les rayonnements externes ou internes se concentrent sur le site d'origine de la formation de la tumeur, ce qui réduit le risque de répétition du processus oncologique dans cette zone.

Fonctionne avec les propriétés protectrices du corps. Elle peut soit stimuler le système immunitaire pour qu'il résiste seul à l'oncologie, soit l'aider à prendre des médicaments.

Il cherche à modifier les troubles spécifiques présents dans les cellules cancéreuses en modifiant leur structure interne.

Types et utilisation de traitements adjuvants du cancer

Les oncologues utilisent des données statistiques pour évaluer le risque de récurrence de la maladie avant de décider d'un type spécifique de traitement adjuvant:

  1. Utilisation d'une seule méthode thérapeutique: par exemple, radiothérapie après résection d'un cancer du sein ou chimiothérapie postopératoire chez des patientes atteintes d'un cancer du colon.
  2. La thérapie systémique consiste en une chimiothérapie, une immunothérapie, des modificateurs de la réponse biologique (traitement ciblé) ou une hormonothérapie.
  3. La thérapie systémique adjuvante du cancer et la radiothérapie dans un complexe sont souvent pratiquées après une chirurgie dans de nombreux types de processus malins, en particulier les cancers du côlon, du poumon, du pancréas et de la prostate, ainsi que certains cancers gynécologiques.
  4. Le traitement néoadjuvant, par opposition au traitement adjuvant, est administré avant le traitement principal. Il est destiné au traitement primaire, à la réduction de la taille de la tumeur et à l'amélioration des résultats du traitement principal.

Traitement anticancéreux adjuvant: indications

Chaque type de processus malin prévoit une utilisation particulière du traitement adjuvant. Les principales méthodes utilisées sont:

  1. L'hormonothérapie adjuvante est particulièrement efficace pour:
  • Cancer du sein. Dans ce cas, le traitement adjuvant endocrinien bloque l'effet de l'œstrogène sur la tumeur de la glande mammaire. Les médecins prescrivent principalement «Tamoxifen» et le médicament «Femara»;
  • Après le retrait du cancer de la prostate. Actuellement, les médecins utilisent des hormones libérant de la LH (goséréline, leuproréline) pour éviter les éventuels effets secondaires.
  1. Le traitement adjuvant du cancer du sein est utilisé aux premier et deuxième stades, ainsi que pour l'inclusion dans le processus malin des ganglions lymphatiques. La méthode de traitement peut également comprendre une chimiothérapie («Doxorubicine», «Herceptine», «Paclitaxel», «Docétaxel», «Cyclophosphamide», «Fluorouracile») et une radiothérapie.
  1. La thérapie adjuvante sous forme de produits chimiques («cisplatine», «paclitaxel», «docétaxel», etc.) et la radiothérapie sont utilisées dans le carcinome à petites cellules, ainsi que dans le cancer du poumon afin de prévenir les récidives locales ou les métastases cérébrales.

Efficacité de la thérapie adjuvante

Pour évaluer l'efficacité du traitement adjuvant, au moins une fois par mois, une analyse de la biochimie générale du sang, incluant l'identification de l'état de l'hématocrite, de l'hémoglobine, de la fonction hépatique et de la fonction rénale, doit être réalisée.

Le traitement adjuvant est particulièrement efficace contre les types de cancer suivants:

  • processus malin colorectal;
  • cancer du poumon;
  • médulloblastome (avec résection complète et traitement adjuvant, la survie à 5 ans est de 85%);
  • leucémie lymphoblastique aiguë.

Le traitement adjuvant, à l'exception de la radiothérapie, n'améliore pas le pronostic des stades I, II et III du carcinome à cellules rénales. Lorsque la radiothérapie a été utilisée, la récidive locale a diminué de 41% à 22%.

Valeur dans le traitement du cancer

Le choix d’un traitement général des processus oncologiques, y compris la thérapie adjuvante du cancer, prévoit une évaluation complète de l’état du patient et de la réponse de la tumeur aux procédures thérapeutiques. À cet égard, un diagnostic précis, qui sert de base au calcul de la régression de la maladie, est effectué. Tous les avantages et les effets secondaires éventuels sont comparés.

Chimiothérapie adjuvante - Une méthode supplémentaire pour lutter contre le cancer

La chimiothérapie adjuvante consiste à utiliser de puissants poisons d’action cytostatique, destinés à la destruction des cellules cancéreuses. Elle est prescrite pour prévenir le développement de cellules cancéreuses qui pourraient subsister après la chirurgie.

Chimiothérapie adjuvante - Informations générales

L'effet de la chimiothérapie adjuvante est réalisé au niveau de l'ADN lorsque les molécules des médicaments utilisés sont introduites dans la chaîne de nucléides, ce qui les rompt.

La cellule sous cette influence n'est plus capable de se diviser et tombe en dehors de la synthèse de l'ADN. Les cytostatiques prescrits pour la chimiothérapie adjuvante ont une base différente - des agents à base de plantes (Vincristine) et des agents alkylants (Cyclophosphamide). En outre, divers antibiotiques, anthracyclines et préparations à base de platine (par exemple, l’Adriamycine et la Rubominicine) sont utilisés.

Pour un traitement supplémentaire (ou adjuvant), la confirmation officielle de la présence de métastases après une chirurgie n'est pas requise - ceci est pris en compte a priori. C'est la probabilité perçue de processus tumoraux cachés qui est à la base de la chimiothérapie, à laquelle le patient accepte ou la refuse en raison d'effets secondaires importants.

La chimiothérapie adjuvante consiste à détruire les cellules cancéreuses à l'aide de poisons cytostatiques.

Indications principales

Les principales indications d'un traitement postopératoire supplémentaire sont les suivantes:

  • cancer des ovaires, de l'utérus, des glandes mammaires chez la femme;
  • carcinome chorionique des organes génitaux masculins;
  • tumeurs dans les poumons;
  • destruction du tissu musculaire (rhabdomyosarcome);
  • néphroblastome (ou tumeur de Wilms et Burkitt), habituellement retrouvée chez les enfants.

La chimiothérapie adjuvante est également utilisée en cas de leucémie, qui se manifeste par la défaite du système hématopoïétique. Dans ce cas, le traitement avec des produits chimiques est la méthode principale, car avec ce diagnostic, il est irréaliste de réaliser l'opération.

L'interdiction de la chimiothérapie postopératoire inclut les patients dont le poids ne dépasse pas 40 kg.

Caractéristiques de l'introduction

Les cytostatiques sont disponibles sous différentes formes, mais les préparations en comprimés et les pommades ne donnent pas l'effet souhaité. Par conséquent, l’introduction de drogues toxiques s’effectue le plus souvent par d’autres méthodes:

  • la principale méthode d'administration du médicament consiste à administrer des compte-gouttes intraveineux;
  • parfois des injections par les artères;
  • rarement par injection dans la cavité abdominale.
La méthode d'administration des médicaments - à travers des compte-gouttes intraveineux.

Le moment optimal pour commencer une chimiothérapie adjuvante est dans les prochains jours après la chirurgie. D'autres procédures sont effectuées en plusieurs étapes, car l'une ne suffira pas (dans ce cas, la nature cyclique du développement des tumeurs cancéreuses est prise en compte).

Généralement, l’administration des médicaments est prescrite selon ce schéma: 3 séances par jour, puis une pause de 2, 3 ou 4 semaines (selon l’ampleur de la maladie et le diagnostic). Et ainsi cela va de 3 à 6 mois (parfois plus).

Le long cycle de chimiothérapie est dû au fait que toutes les cellules du corps ne sont pas divisées en même temps - certaines d'entre elles sont en hibernation et ne sont pas affectées par des substances toxiques à ce moment-là. Les cellules cancéreuses doivent avoir la possibilité de se réveiller et de participer à la synthèse de l'ADN. Pendant la période de division, ils sont les plus flexibles pour la pénétration dans la chaîne des médicaments actifs.

Au moment du traitement, le patient doit faire l’objet d’une surveillance médicale constante. Vous devez donc vous rendre à l’hôpital de temps à autre. Un contrôle sanguin est administré entre les séances, ce qui montrera l’efficacité de la tentative d’arrêt des métastases.

Efficacité de la chimiothérapie adjuvante

Au total, l’introduction de produits chimiques après une intervention chirurgicale donne un bon résultat, en ralentissant la croissance de la tumeur (et en l’arrêtant parfois complètement). Mais tous les types d’oncologie ne se prêtent pas à un traitement supplémentaire:

  • dans le cancer gastrique, les cytostatiques ne fonctionnent pas toujours efficacement; plus sensible au traitement du diagnostic "d'adénocarcinome";
  • réagit bien au traitement avec ces médicaments contre le cancer du poumon; dans certains cas, un traitement adjuvant est prescrit, même si aucune intervention chirurgicale n’a été réalisée - dans le cas d’une tumeur diffuse à petites cellules; mais le 4ème stade de l'oncologie pulmonaire n'est plus sujet aux cytostatiques; ne pas prescrire de médicaments et de maladies pulmonaires décompensées;
  • dans le cancer du sein, la chimiothérapie peut arrêter les métastases dans certaines zones (impliquant des ganglions lymphatiques); avec de petits foyers (moins de 1 cm), les cytostatiques ne sont pas attribués.

Bien que la chimiothérapie ait un puissant effet de blocage sur les cellules cancéreuses, certains patients la refusent en raison d'effets secondaires graves. La chimiothérapie interfère avec le travail de nombreux systèmes du corps et, avec les cellules malades, affecte les systèmes sains.

Les complications associées à la particularité des médicaments agissent de manière destructive sur les tissus et les organes. La division cyclique des cellules tumorales est plus rapide que dans les cellules saines, ce qui est pris en compte lorsqu’il est exposé à des médicaments.

Et si les cellules tumorales sont simplement détruites, les tissus sains commencent à se décomposer, entraînant de graves perturbations des organes sains. Tout cela provoque des phénomènes négatifs importants dans les systèmes humains.

Effet négatif des cytostatiques:

  • il y a un effet dévastateur sur le foie, les reins, le tractus gastro-intestinal, le coeur;
  • les muscles sont atrophiés, les articulations et les os font mal;
  • altération des vaisseaux sanguins;
  • le patient souffre souvent de nausée grave, de vomissements, de diarrhée;
  • processus hématopoïétique est inhibé, à cause de laquelle l'immunité diminue fortement.

Chez l’homme, il n’ya pas qu’une panne: le corps tout entier n’est plus protégé contre les infections, et le plus petit d’entre elles provoquera de graves complications. Négatif et externe se manifeste - chez les patients avec les cheveux tombent brusquement, et la peau devient trop pâle (presque transparente).

La chimiothérapie interfère avec le travail de nombreux systèmes du corps et, avec les cellules malades, affecte les systèmes sains.

Les médicaments utilisés au cours d'une chimiothérapie supplémentaire ont également un effet neurotoxique sur les patients. Ils ont des troubles du sommeil, des larmoiements et une profonde dépression.

Dans les cas où il n'est pas réaliste de récupérer d'un cancer par chirurgie, les patients se voient prescrire une PCT, une chimiothérapie palliative, qui est effectuée un peu différemment de l'adjuvant, mais il est également utilisé comme cytostatique. Le PCT est tenu en permanence, quel que soit le moment de la maladie, et peut durer des années.

Le patient se sent relativement bien après la procédure. Mais l’abréviation elle-même est une phrase pour le patient, car cette thérapie ne vise pas tant à détruire la tumeur qu’à maintenir la vie de la personne.

Initié médical

Édition réseau médical

Thérapie adjuvante: que devez-vous savoir?

Le médecin présentera un plan de traitement au patient ayant reçu un diagnostic de cancer et expliquera ses prochaines étapes. Parfois, le médecin recommandera un traitement supplémentaire après une intervention chirurgicale ou une radiothérapie. C'est ce qu'on appelle un traitement adjuvant. Il est utilisé pour réduire le risque de récidive du cancer. Un traitement néo-adjuvant est effectué avant le traitement principal afin d'éliminer efficacement le cancer.

Types de traitement adjuvant

Les types de traitement adjuvant dépendent du type de cancer et des patients eux-mêmes. Il existe plusieurs types de traitement adjuvant utilisés aujourd'hui:

Chimiothérapie

Utilisé pour tuer les cellules cancéreuses en affectant toutes les cellules. Les médicaments sont traditionnellement injectés dans une veine, mais il existe également des pilules de chimiothérapie.

L'hormonothérapie

Affecte la production de certaines hormones pour arrêter le cancer. Tous les cancers ne sont pas sensibles aux hormones, aussi les médecins doivent-ils d'abord analyser chaque cas.

Radiothérapie

Tue les cellules cancéreuses à l'aide d'un puissant faisceau d'énergie qui ressemble à une radiographie. La radiothérapie peut être effectuée à l'intérieur ou à l'extérieur.

Thérapie ciblée contre le cancer

La thérapie ciblée fonctionne de la même manière que la chimiothérapie pour tuer les cellules cancéreuses. La différence principale et la plus importante est qu’elle se concentre uniquement sur les cellules cancéreuses.

Immunothérapie

C'est nouveau dans le traitement du cancer et montre des résultats encourageants. En utilisant le système immunitaire du corps, l’immunothérapie tue les cellules cancéreuses en utilisant le système de défense naturel du corps.

Quels types de cancer utilisent un traitement adjuvant?

Le traitement adjuvant est le plus efficace contre les cancers agressifs. Ces types de cancer sont associés à un risque élevé d'avoir des cellules cancéreuses dans d'autres parties du corps (métastases).

Voici une liste des cancers habituellement traités avec un traitement adjuvant:

  • Cancer du cerveau;
  • Cancer de la tête et du cou;
  • Cancer du sein;
  • Cancer du poumon;
  • Cancer de la gorge et de l'estomac;
  • Cancer du pancréas;
  • Cancer colorectal;
  • Cancer de la prostate;
  • Cancer du col utérin;
  • Cancer de l'endomètre;
  • Cancer de l'ovaire;
  • Cancer de la vessie;
  • Cancer du testicule

Tout le monde ne peut utiliser un traitement adjuvant. Tous les patients ne sont pas en mesure de faire face à un traitement supplémentaire. Pour cette raison, il est important de discuter des options de traitement avec votre médecin.

«Un bon candidat au traitement adjuvant sera une jeune femme atteinte d'un cancer du sein, chez qui le cancer s'est propagé aux ganglions lymphatiques de l'aisselle», explique Patrick Kupelian. «L'opération est réalisée pour enlever une tumeur dans la poitrine et des ganglions lymphatiques dans la région axillaire. Ce patient a toujours un risque élevé de propagation du cancer dans le cerveau, les poumons ou les os. Après la chirurgie, le patient reçoit une radiothérapie et une chimiothérapie adjuvantes, ce qui réduit les risques de récidive du cancer. »

En outre, il est important que les personnes puissent faire face à un traitement adjuvant.

«Le patient idéal pour un traitement adjuvant est un patient présentant un risque de cancer récurrent modérément élevé, sans autre maladie cardiaque ou hépatique grave», a déclaré Hanna Luu.

Elle décrit les différentes évaluations données aux patients en fonction de leur santé et de leurs capacités:

  • Grade 0: Totalement actif, capable de travailler;
  • 1re année: restriction de l'activité physique, mais possibilité d'effectuer des travaux ménagers légers, de travailler au bureau;
  • 2e année: apte au libre-service, mais incapable d'exercer des activités professionnelles;
  • Grade 3: capable de ne prendre que des soins personnels limités, alité pendant plus de 50% du temps de veille;
  • 4e année: incapable de cuisiner seul, complètement clouée au lit;

Les effets secondaires du traitement adjuvant dépendent du traitement reçu par le patient et de son état de santé.

Y a-t-il des alternatives?

Il n'y a pas d'alternative au traitement adjuvant. Il est basé sur le risque de récidive du cancer dans chaque cas. Les médecins peuvent recommander un traitement adjuvant moins intensif, mais cette décision doit être prise en fonction de chaque situation personnelle.

Les gens peuvent faire certaines choses pour augmenter leurs chances de survie. Un mode de vie sain, fondé sur une alimentation appropriée et des activités régulières, peut aider les personnes atteintes de cancer à vivre plus longtemps. La méditation, le yoga et l’acupuncture peuvent atténuer certains des effets secondaires associés au traitement. Les médecins incitent donc les patients à participer à ces activités.

Références:

  1. Buffart L. M. et al. Lignes directrices, orientations des connaissances et futures orientations // Examens du traitement du cancer. - 2014. - T. 40. - №. 2. - pp. 327-340.
  2. Shneerson C. et al. Survivants de la vie du cancer: thérapies complémentaires en médecine. - 2013. - T. 21. - №. 4. - Pages 417-429.

Plus intéressant et utile sur notre chaîne "Medical Insider" dans I ndeks. Dzen

Thérapie adjuvante et néoadjuvante

En fonction du stade du cancer, de la propagation de la tumeur, de son type, le traitement adjuvant vise à guérir de manière parfaite la cancérologie, à transférer la maladie dans un état stable de rémission ou à agir en tant que traitement palliatif - chimiothérapie palliative (PCT).

Qu'est-ce qu'un traitement adjuvant?

La thérapie adjuvante est une méthode totalement nouvelle de traitement des tumeurs malignes utilisant les technologies de pointe. Lors de l'utilisation de cette espèce, les médicaments et substances prescrits sont administrés au patient - agents antinéoplasiques ayant un effet antitumoral spécifique. L'action de ces substances a un effet néfaste sur les cellules cancéreuses, alors que sur les cellules saines du corps humain, ces substances ont un effet destructeur beaucoup moins important. Cette méthode peut améliorer qualitativement les symptômes du cancer et augmenter le taux de survie pour le cancer.

Quelle est la différence entre un traitement adjuvant et une pharmacothérapie?

La principale différence est que dans le traitement avec des moyens thérapeutiques, le processus de traitement comprend deux participants: le corps du patient et le médicament. Et avec la méthode adjuvante, un troisième participant est également impliqué - la cellule cancéreuse elle-même, qui doit être détruite. Une relation aussi complexe entre les trois composants revêt une grande importance dans le traitement du cancer.

Lors du choix d'une méthode de traitement, le médecin prend nécessairement en compte le type de tumeur, ses caractéristiques biologiques, la cytogénétique et la possibilité de propagation de métastases. Après avoir examiné les données de l'enquête, l'oncologue prend une décision quant à la possibilité de transférer la procédure médicale aux patients oncologiques. Cette thérapie est prescrite aux patients qui peuvent combattre un cancer par des méthodes inopérables, ou ce type de thérapie est utilisé en complément postopératoire.

Tâches de la thérapie adjuvante

Collection du monastère du père George. La composition de 16 herbes est un outil efficace pour le traitement et la prévention de diverses maladies. Contribue à renforcer et à restaurer l’immunité, à éliminer les toxines et à de nombreuses autres propriétés utiles.

Comme tout autre traitement prescrit aux patients atteints de cancer, cette espèce est conçue pour détruire, ou du moins ralentir le développement des cellules cancéreuses. En même temps, le traitement adjuvant produit des actions beaucoup moins destructrices dirigées vers les cellules saines du corps. L'objectif principal du traitement adjuvant est la suppression prolongée des micrométastases du cancer après une intervention chirurgicale ou un traitement par radiothérapie de la tumeur primitive. Parfois, ce type de traitement est appelé prophylactique, car il est effectué comme un auxiliaire, complémentaire aux traitements chirurgicaux et radiothérapeutiques en oncologie.

Quand utiliser un traitement adjuvant

Certains cancers ne nécessitent pas la participation d'un traitement adjuvant en raison de diverses circonstances. Par exemple, les carcinomes basocellulaires ne provoquent pas de métastases à distance et ne nécessitent donc pas l'utilisation d'un traitement adjuvant. Le cancer du col utérin au premier stade est traité dans 90% des cas et ne nécessite pas de traitement adjuvant. Mais pour un certain nombre de maladies, l'utilisation de ce type de thérapie est simplement nécessaire. Certaines de ces maladies comprennent le cancer du sein, le cancer de l'ovaire, le cancer du poumon intercellulaire, le sarcome ostéogène, la tumeur testiculaire, le cancer du colon, le sarcome d'Ewing, le néphroblastome, le rhabdomyosarcome, le médulloblastome, le neuroblastome de stade III chez l'enfant.

En outre, le traitement adjuvant peut être prescrit avec un risque élevé de récurrence de la maladie chez les patients présentant d'autres types de cancer (mélanome, cancer du corps de l'utérus). Avec ce type de traitement, il est possible d'augmenter le taux de survie des patients atteints de maladies oncologiques et d'augmenter la durée d'une période sans rechute. Ici, il est important de prendre en compte le fait que, dans le cas du retour de la maladie après le traitement adjuvant, la sensibilité du cancer aux médicaments est maintenue.

En oncologie moderne, on pense que le traitement adjuvant devrait être effectué non pas en un ou deux traitements, mais devrait durer plusieurs mois. Ceci est justifié par le fait que beaucoup de cellules cancéreuses ne prolifèrent pas pendant longtemps et qu'avec un traitement de courte durée, elles ne ressentiront tout simplement pas les effets des médicaments et pourraient par la suite entraîner une rechute de la maladie.

Le but du traitement adjuvant doit être justifié car, nommé sans raison suffisante, dans un régime toxique, il ne peut que contribuer à la rechute et au développement de l’immunosuppression.

Traitement adjuvant du cancer du sein

Dans le cancer du sein, le traitement adjuvant consiste à utiliser des médicaments anticancéreux et des cytostatiques. Pour un patient cancéreux, ils sont prescrits sous forme de compte-gouttes, de pilules ou d'injections intraveineuses. Ce type de traitement fait référence au système, de sorte que les cytostatiques, en pénétrant à l'intérieur du corps, arrêtent la croissance des cellules cancéreuses non seulement dans le corps où la tumeur se développe, mais dans tout le corps. L'indication d'un tel traitement est le diagnostic de tumeurs malignes à la poitrine. Le choix des médicaments utilisés dépend du stade de développement, de la taille, du taux de croissance du cancer ainsi que de l’âge du patient et de la localisation de la tumeur.

Bien sûr, il faut dire ici que cette méthode de traitement a ses contre-indications pour ce type de cancer. La polychimiothérapie adjuvante (APHT) est contre-indiquée chez les femmes ménopausées, les jeunes filles atteintes de formes tumorales hormono-dépendantes, ainsi que de faibles taux de progestérone et d'œstrogènes.

Après une chirurgie ou une radiothérapie, un traitement adjuvant est prescrit, lequel est effectué par cycles. Le nombre de cycles prescrits est prescrit en fonction de l'état du corps et d'autres facteurs. Le cours normal comprend un minimum de 4 et un maximum de 7 cycles.

Quel est le but d'une telle chimiothérapie après une chirurgie? Cette méthode de traitement consiste à prévenir les rechutes afin de les prévenir. Dans le cancer du sein, ces médicaments sont prescrits pour des traitements tels que le tamoxifène et le Femara.

Le traitement adjuvant est utilisé aux premier et deuxième stades de la maladie, ainsi que lorsque les ganglions lymphatiques sont impliqués dans le processus de la maladie.

Traitement adjuvant du cancer du rectum

En raison du grand nombre d'échecs après une intervention chirurgicale pour un cancer du rectum (tumeurs de stade II et III), le traitement adjuvant est devenu plus courant en tant que méthode de traitement. Dans le même temps, la combinaison de la radiothérapie et de l'utilisation de 5-fluorouracile montre une grande efficacité. Le taux de récidive lors de l’utilisation de cette méthode a diminué à 20-50%.

Traitement adjuvant des fibromes utérins

Pour le traitement de cette tumeur bénigne, des traitements adjuvants sont souvent utilisés. La première méthode, en règle générale, implique une réduction de la formation d'hormones ovariennes à un niveau minimum afin de réduire le niveau d'horménome local de l'utérus. Une autre méthode consiste à bloquer les zones pathologiques de croissance tumorale. Pour ce faire, utilisez de petites doses de progestatifs, qui réduisent le flux sanguin et réduisent la sensibilité du cancer aux effets de l'œstrogène.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, les maladies parasitaires et infectieuses sont la cause de la mort de plus de 16 millions de personnes dans le monde chaque année. En particulier, la bactérie Helicobacter Pylori est présente dans près de 90% des cas de cancer gastrique diagnostiqué. De cela, il est facile de se protéger avec.

En médecine moderne, les gestagènes, les antigestagènes, les anti-œstrogènes et les antigonadotropines sont utilisés. Le traitement est effectué avec divers médicaments: hormonaux et non hormonaux. Typiquement, un tel traitement comprend des médicaments anti-stress, nootropes, immunocorrecteurs, ainsi que des antioxydants et des vitamines.

Utilisation d'un traitement adjuvant dans la parodontite

La parodontite est un processus transitoire pour les sinus, les otites, les rhinites et se traduit par un processus inflammatoire dans la racine de la dent et les tissus durs à proximité. Parfois, cette maladie est causée par un traumatisme des gencives ou une pulpite de la dent. En plus de la méthode mécanique traditionnelle, une méthode de traitement adjuvant est utilisée. Cette méthode, appliquée aux periodonites, repose sur un traitement minutieux des canaux de la dent et sur l’ingestion de préparations de calcium.

Différence entre traitement adjuvant et traitement néoadjuvant

Quelle est la principale différence entre ces deux thérapies utilisées en oncologie? La différence réside principalement dans le fait que la chimiothérapie néoadjuvante est effectuée avant le traitement principal. Il vise à réduire la taille de la tumeur et à améliorer l'état après le traitement principal. Etant les étapes préparatoires pour un traitement primaire ultérieur, le traitement néoadjuvant contribue à réduire la taille de la tumeur, à faciliter la mise en œuvre d’interventions chirurgicales ultérieures ou à améliorer les résultats de l’utilisation de la radiothérapie.

Efficacité de la thérapie adjuvante

Pour évaluer l'efficacité du traitement adjuvant, il est nécessaire d'effectuer un test sanguin biochimique général au moins deux fois par mois, qui devrait contenir des données sur l'hémoglobine, l'hématocrite, la fonction rénale et le foie.

La haute efficacité du traitement adjuvant est observée dans les types de cancer suivants:

  • cancer du poumon;
  • leucémie lymphoblastique aiguë;
  • processus malin colorectal;
  • médulloblastome.

Il existe des types de maladies pour lesquelles le traitement adjuvant n’aide pas. Ces types de cancer comprennent le carcinome à cellules rénales (stades I, II et III).

Avantages du traitement adjuvant

Avec une application raisonnable, vous pouvez évaluer l'efficacité de cette méthode. Donc, adjuvant:

  • augmente l'espérance de vie du patient;
  • la fréquence des récidives de la maladie diminue et la durée du cours sans précédent de la maladie augmente.