loader
Recommandé

Principal

Les symptômes

Hémangiome de la colonne vertébrale

Connu pour de nombreux hémangiomes de la colonne vertébrale - pas tout à fait le terme correct. La pathologie ne concerne qu'une ou plusieurs vertèbres. Le vrai terme médical est l'hémangiome vertébral. La formation pathologique est une tumeur bénigne constituée de tissu vasculaire. Cette maladie ne peut se manifester d'aucune façon et ne se rencontre souvent que lors d'examens portant sur d'autres maladies. Dans une faible proportion des patients atteints d'hémangiome, la douleur survient (environ 10% des personnes).

Dans la zone à risque d'hémangiomes vertébraux, ce sont surtout les femmes de plus de 40 ans qui tombent. Mais parfois, les hommes et même les enfants sont sujets à des changements pathologiques. Bien que la tumeur progresse lentement, le traitement doit commencer immédiatement après la détection.

Hémangiome vertébral - de quoi s'agit-il?

Certains vaisseaux sanguins, en expansion, se mêlent à d'autres vaisseaux. Des tumeurs se forment dont la partie interne est l'épithélium. Il est important de comprendre que de telles tumeurs bénignes peuvent se former dans presque tout le corps, sauf dans certaines régions. Mais l'hémangiome du corps vertébral, comme aucun autre, peut être vraiment dangereux. Bien que la taille de la tumeur grossisse lentement, elle continue de croître et, tôt ou tard, peut provoquer une fracture de la colonne vertébrale par compression. La localisation la plus fréquente des formations pathologiques - la colonne vertébrale thoracique et lombaire.

Le traitement de l'hémangiome spinal est une procédure très réelle, mais le danger réside précisément dans le fait que la pathologie peut être trop tardive.

Qu'est-ce qui est dangereux?

Puisque l'hémangiome vertébral est une formation bénigne, vous ne devriez pas avoir trop peur. Mais une telle formation pathologique a une propriété, bien que lente, mais augmente en taille. Dans un état négligé, l'hémangiome vertébral a tendance à se développer à travers le tissu osseux, violant ainsi son intégrité et sa structure.

Les vertèbres deviennent fragiles et une fracture de compression peut survenir à un moment donné.

Le degré de danger en présence d'un hémangiome vertébral dépend de certains paramètres:

  • Corps féminin ou masculin (la colonne vertébrale masculine a des vertèbres plus massives);
  • L'âge de la personne (le plus âgé, le plus dangereux);
  • Localisation de l'éducation pathologique;
  • Le nombre de vertèbres touchées.

Un autre point dangereux est que même sans fracture par compression, une pression excessive sur le canal rachidien peut se produire et que la personne peut paralyser, des problèmes peuvent survenir dans le fonctionnement des organes internes.

Raisons

Après la formation d'une formation pathologique de vaisseaux se produit souvent leur destruction. Le sang, sortant des vaisseaux, se déverse dans la cavité formée et s'en va bientôt. À sa place commencent à former des tumeurs, remplissant toute la cavité et augmentant au-delà de sa taille.

L'hémangiome vertébral peut se former pour un certain nombre de raisons:

  • Prédisposition génétique. Le facteur héréditaire peut jouer un rôle énorme dans la formation de formations pathologiques;
  • Niveau hormonal. Dans le corps féminin, le niveau d'oestrogène est beaucoup plus élevé. C'est cette hormone qui intervient dans la formation de l'hémangiome des corps vertébraux;
  • Augmentation de l'exercice. Avec une pression excessive, les vertèbres vieillissent rapidement et des microfissures apparaissent.
  • Exposition aux radiations;
  • L'action de certains composants de médicaments.

L'hémangiome de la colonne lombaire et l'hémangiome thoracique sont les plus courants. Pour la colonne cervicale, cette pathologie est encore plus dangereuse. Mais la division principale en états de plus en plus dangereux est la classification en fonction du degré d’agressivité:

  • Hémangiomes agressifs. Cette condition est caractérisée par une augmentation rapide de la taille de la tumeur. Bientôt des fissures dans les vertèbres et des fractures de compression vont se former.
  • Hémangiomes non agressifs. En présence de telles tumeurs dans la colonne vertébrale, les symptômes peuvent être absents ou se manifester très faiblement. L'évolution de la maladie est favorable, le patient peut même ne pas être conscient de la présence d'une telle pathologie toute sa vie.

Types de tumeurs

Les hémangiomes des corps vertébraux ont une division conditionnelle en espèces. Si nous les évaluons par le nombre d'un patient, nous pouvons alors distinguer:

  • Single Le cas le plus commun de la formation de pathologies;
  • Multiple. C'est très rare, un tel cas est plus dangereux avec n'importe quel cours de la maladie.

Par la nature du contenu des hémangiomes dans le corps de la vertèbre, ils peuvent être classés comme suit:

  • Vasculaire. Les principaux composants des formations pathologiques sont les vaisseaux couverts de tissu adipeux;
  • Caverneux. Formé par des parties de tissu solide (os), composé de plusieurs sections;
  • Vasculaire - caverneux. Cette formation pathologique est partiellement remplie de tissu vasculaire et partiellement d'os.
  • Nous vous conseillons de lire: hémangiome de la colonne cervicale.

Les symptômes

L'hémangiome rachidien peut présenter des symptômes ou être absent. Les manifestations dépendent de la durée de l’éducation, de la localisation et du degré d’agressivité de la pathologie:

  • L'hémangiome vertébral non agressif peut être asymptomatique tout au long de la vie et sa présence ne peut être détectée que par un pathologiste. Cependant, de telles tumeurs peuvent également être détectées lors de différents examens (IRM, TDM), visant à identifier d'autres pathologies.
  • Un hémangiome rachidien agressif commence bientôt à perturber une personne, lui causant des douleurs et altérant certaines fonctions du corps.

Dans la plupart des cas, les symptômes n'apparaissent que lorsque la tumeur a atteint une certaine taille et interfèrent avec le fonctionnement normal. Pour les femmes et les hommes, ces tailles sont différentes.

Selon le site de localisation, l'hémangiome de la colonne vertébrale présente des symptômes chez les patients atteints:

  • Hémangiome de la colonne thoracique. Le cas le plus fréquent de pathologie. Atteindre une certaine taille peut provoquer des maux de dos, un engourdissement des mains ou une mauvaise sensibilité, une perte d’appétit.
  • Hémangiome de la colonne lombo-sacrée. Également trouvé souvent en raison de la charge accrue sur le bas du dos. Il peut y avoir de tels signes d'hémangiome: douleur, irradiation des jambes et de l'aine, perturbation du système génito-urinaire, altération des selles.
  • Hémangiome de la colonne cervicale. C'est le cas le plus rare et le plus dangereux. Symptômes prononcés de l'hémangiome cervical: altération de la fonction visuelle, coordination motrice, apport sanguin au cerveau, sommeil, maux de tête.

Lorsque la taille de la tumeur devient critique, dans presque tous les cas, il y a violation du fonctionnement moteur, paralysie et engourdissement des extrémités.

Symptômes radiculaires: douleurs lancinantes, douleur en toussant ou éternuant, douleur irradiante, provoquant une boiterie.

Diagnostics

En sachant ce qu'est l'hémangiome des vertèbres, on peut comprendre qu'un simple test sanguin ne conviendra pas pour le diagnostic. Besoin d'un examen plus précis et de haute qualité.

Les médecins proposent plusieurs types d'examens:

  • Radiographie Plusieurs images de la colonne vertébrale, affichant une image dans différentes projections, donneront beaucoup d'informations. Cette méthode est budgétisée, mais peu d’informations seront reçues, cela n’est pas toujours suffisant.
  • Tomographie par ordinateur. Une méthode assez informative, souvent utilisée pour identifier les hémangiomes.
  • Imagerie par résonance magnétique. Le dispositif aide à déterminer le plus efficacement possible les formations pathologiques et constitue la meilleure option.
  • Échographie. Conduit en présence de problèmes d'approvisionnement en sang du corps et de compression des vaisseaux sanguins.

L'IRM crée un champ magnétique dans lequel une personne est placée. Le capteur détecte les changements dans les molécules de charge du corps humain et fournit une image complète. L'étude est très informative et fournit des informations sur la taille de la tumeur, son emplacement, sa structure, etc.

Traitement

Comment traiter les hémangiomes rachidiens? Vous pouvez faire une division conditionnelle en 3 types: opérationnel, conservateur et spécial. La nécessité d'une méthode particulière est déterminée par le médecin traitant. Si la tumeur est petite et que la croissance est très lente, il vaut mieux ne rien faire. De telles méthodes de traitement ne peuvent pas guérir complètement la maladie, mais peuvent arrêter la progression et soulager l’état de la personne.

Médicamenteux

Soulager ou éliminer la douleur dans le dos de l'hémangiome aidera certains médicaments. En outre, certains d'entre eux renforcent la colonne vertébrale et empêchent la croissance de la tumeur.

Le médecin peut prescrire de tels médicaments:

  • Analgésiques à effet analgésique;
  • Médicaments anti-inflammatoires;
  • Complexe de vitamines;
  • Médicaments hormonaux;
  • Myorelaxants.

L'utilisation est possible uniquement sur ordonnance.

Massage et physiothérapie

Dans le traitement de l'hémangiome rachidien, quelque chose sera contre-indiqué. Cette liste comprend les procédures de massage et de physiothérapie. Le fait est qu'un tel traitement peut améliorer le flux sanguin, ce qui augmente la croissance de la tumeur. Il existe des procédures autorisées à partir de ce complexe, mais un médecin vous donnera des recommandations plus précises. Les massages non autorisés et les cours de physiothérapie sont interdits.

Méthodes folkloriques

Tous les fonds ayant un effet de réchauffement sont interdits. S'il existe un hémangiome de la colonne vertébrale, le traitement traditionnel ne peut qu'aggraver la situation. Toute tentative de traitement à domicile doit être coordonnée avec votre médecin et obtenir son approbation.

Traitements spéciaux

Comme toutes les maladies oncologiques, les hémangiomes vertébraux ont des méthodes de traitement spéciales:

  • Injection de la solution avec de l'alcool dans la formation pathologique. La tumeur est détruite, le tissu vasculaire remplace rapidement le tissu conjonctif.
  • L'introduction d'un médicament spécial qui forme des caillots sanguins. L'action de l'injection viole la circulation sanguine au lieu de la localisation de la pathologie et ne progresse plus;
  • Rayonnement spécial. Une méthode plutôt dangereuse avec de nombreux effets secondaires.
  • Solution vertébroplastique, qui provoque une forte solidification de la tumeur, stoppant sa croissance, renforçant la vertèbre endommagée. Le processus d’introduction de ciment osseux est appelé embolisation. Les retours sur cette procédure sont pour la plupart positifs.

Opérationnel

Avec l'inefficacité des méthodes de traitement conservatrices et spéciales, le médecin donne une référence pour une intervention chirurgicale. Cette méthode de traitement peut nuire au patient, le rendre invalide. Le médecin comprend le risque et, par conséquent, la chirurgie n’est pratiquée qu’en présence d’un hémangiome vertébral agressif qui progresse rapidement ou a déjà atteint une taille critique. Dans de tels cas, la douleur est constante et empêche une personne de mener une vie normale.

L'opération est réalisée comme une élimination standard de la tumeur à travers une incision dans le dos. Cependant, à certains stades, la formation pathologique comprime gravement une partie de la vertèbre et, si elle est complètement retirée, une fracture de la colonne vertébrale ou une hémorragie interne peut survenir. Dans cet ensemble de circonstances, seule une partie de la tumeur est retirée, exerçant une pression sur le canal rachidien.

Réhabilitation

Pendant la période de rééducation, il est nécessaire de s’abstenir de surcharger, de porter des poids et de rester assis longtemps. Vous ne pouvez pas organiser un massage ou une thérapie manuelle, l'utilisation de remèdes populaires pouvant causer une augmentation de la température corporelle. Pour tout signe de récurrence de pathologie ou de douleur dans cette région, vous devez contacter votre médecin.

Des complications

Si les hémangiomes vertébraux atteignent une taille critique, le risque de fracture de compression est grand. La tumeur affaiblit la vertèbre en la faisant germer de l'intérieur et en exerçant une pression constante. Quand une vertèbre est fracturée, il se produit un engourdissement des extrémités et une douleur intense (localisée et s'étendant à d'autres parties du corps). Une autre complication est une fracture des processus de la vertèbre, caractérisée par de graves douleurs de strings, une incapacité à lever la jambe et une paralysie.

Hémangiome rachidien de 3 tailles - lequel est considéré comme dangereux?

Navigation de l'article:

Les tumeurs de la colonne vertébrale ne sont pas courantes, mais leur croissance a considérablement augmenté au cours de la dernière décennie. Selon les statistiques, l'hémangiome vertébral survient le plus souvent (la maladie est diagnostiquée sur 10 habitants dans le monde). C'est une petite tumeur bénigne formée dans le corps vertébral. Le groupe à risque comprend les athlètes et les femmes âgées de 25 à 40 ans.

Qu'est-ce qu'un hémangiome de la colonne vertébrale et en quoi est-il dangereux?

Considérez la nature de l'angiome. En substance, l'hémangiome dans la colonne vertébrale est une accumulation de vaisseaux sanguins apparaissant en raison d'anomalies vasculaires congénitales. En règle générale, il se développe lentement et ne permet pas les métastases. Le plus souvent, ce type de néoplasme ne se manifeste pas (dans 85% des cas).

Pour déterminer le danger d'un hémangiome de la colonne vertébrale, vous devez tout d'abord étudier son type et la nature de ses symptômes. Le principal symptôme de l'hémangiome est le mal de dos. Dans ce cas, il est recommandé de faire immédiatement appel à un spécialiste.

Classification des hémangiomes - types et taille des tumeurs

L'hémangiome vertébral est de plusieurs types.

  • Type I L'hémangiome est concentré dans la vertèbre et la domine complètement.
  • Type II Surmonte seulement le corps de la vertèbre;
  • Type III Il est situé à l'arrière semiring;
  • Type IV Affecte immédiatement 2 zones - une partie du demi-cercle postérieur et de la vertèbre;
  • Type V. Situé dans la partie inférieure de la colonne vertébrale (néoplasmes épiduraux).
  • Caverneux. Il est créé par des vaisseaux sanguins de grande taille. Il se produit avec des douleurs au dos, il y a une forte probabilité de fracture pathologique.
  • Capillaire. La tumeur est formée par de petits vaisseaux à paroi mince, pouvant être formée sur n’importe laquelle des vertèbres.
  • Mixte Il est formé de gros et de petits vaisseaux.

La maladie peut être localisée dans différentes parties vertébrales. Il est généralement classé en fonction du nombre de vertèbres touchées.
L'hémangiome de la colonne thoracique (65 à 70% des cas) survient dans une plus grande mesure, en particulier l'hémangiome du corps de la vertèbre Th12. Dans cette section, le contrôle du travail d'organes importants a lieu. C'est pourquoi les symptômes sont particulièrement prononcés: troubles de la sensibilité des extrémités, accès douloureux de la colonne vertébrale et troubles du système digestif.

L'hémangiome de la colonne lombaire est le deuxième type de maladie le plus répandu (25-30%). Les personnes chez qui on a diagnostiqué une néoplasie lombaire s'intéressent à ce qu'est l'hémangiome du corps vertébral: l1, l2, l3, l4 et l5. Les chiffres indiquent exactement quelle vertèbre a affecté la tumeur. L'hémangiome des vertèbres du corps l4 et l'hémangiome du corps se trouvent principalement dans la vertèbre l2.

Une tumeur de la colonne cervicale (c6, c7) est rarement observée, mais elle est très dangereuse. Avec sa croissance rapide possible violation du flux sanguin. L'hémangiome de la colonne cervicale présente les symptômes suivants: vertiges, troubles du sommeil, migraine.

Une maladie bénigne dans la région sacrée (s1-s5) ne survient presque jamais (moins de 5% des cas).

  1. Non agressif (stable). Ce type d'angiome est le plus commun. Ils ne causent pas de gêne, sont asymptomatiques, ne grossissent pratiquement pas. Il y a des cas où ces tumeurs elles-mêmes se sont résolues sans l'invasion des médecins.
  2. Agressif. L'hémangiome rachidien agressif, contrairement à l'hémangiome non agressif, se développe rapidement. Il affecte négativement l'état du patient, car il porte atteinte à l'intégrité de la structure des vertèbres, serre la moelle épinière et s'accompagne de sensations douloureuses. De telles tumeurs sont assez rares et ne surviennent que dans 5% des cas.
  1. Single Ils n'affectent qu'un segment de la colonne vertébrale.
  2. Multiple. Le nombre de tumeurs peut atteindre 5 pièces. Dans ce cas, les hémangiomes rachidiens multiples sont extrêmement rares.

Il existe des cas où l'hémangiome rachidien est d'une taille dangereuse.

  1. Jusqu'à 10 mm. Les experts disent que les angiomes d’une taille inférieure à 10 mm ne sont pas dangereux et ne nécessitent aucun traitement.
  2. De 10 à 50 mm. Lors du diagnostic d'une tumeur de cette taille, un traitement est nécessaire.
  3. Plus de 50 mm. Ils sont les plus dangereux car ils peuvent déclencher une fracture de compression. Dans le même temps, il est noté que des tumeurs de 5 à 8 cm sont retrouvées dans de rares cas.

Symptômes et causes de la maladie

Hémangiome de la colonne vertébrale le plus souvent diagnostiqué chez les adultes âgés de 25 à 40 ans. Les causes de l'apparition des tumeurs ne sont pas encore complètement établies, mais il existe un certain nombre de facteurs déterminants:

  • Prédisposition génétique. Les scientifiques ont établi que l'hérédité est directement liée à la maladie. Le risque d'angiome est considérablement accru si la maladie a été diagnostiquée dans la famille proche;
  • Sexe féminin Selon les statistiques, les tumeurs bénignes de la colonne vertébrale se produisent plusieurs fois plus souvent chez les femmes que chez les hommes. Les médecins attribuent cela à des taux élevés d'hormones féminines dans le sang (œstrogènes);
  • Insuffisance de la circulation sanguine des vaisseaux. Cela entraîne une forte diminution de l'oxygène dans les tissus des vaisseaux sanguins (hypoxie locale);
  • Diverses blessures à la colonne vertébrale. Ils peuvent affecter l’accélération de la croissance de la composante vasculaire, ce qui conduit à la formation d’une tumeur;
  • Exercice excessif. La survenue de la maladie est affectée par les athlètes professionnels, dont les activités sont directement liées à la levée de gros poids (par exemple, le dynamophilie).
  • Mauvaises habitudes (abus d'alcool et de produits du tabac);
  • Conditions environnementales défavorables.

Le danger d'une tumeur est qu'elle ne se manifeste presque jamais. La perturbation de la maladie commence à un moment où la tumeur se développe rapidement (plus de 1 cm).

Vidéo

Vidéo - hémangiome de la colonne vertébrale

Méthodes de diagnostic de la maladie

  • Imagerie par résonance magnétique.
  • Tomographie par ordinateur.
  • Rayons X.

Ces méthodes sont capables de reconnaître une tumeur de n'importe quelle localisation, que ce soit un hémangiome de la colonne vertébrale dans la région thoracique ou un hémangiome de la colonne lombosacrée. L'angiographie est utilisée pour approfondir l'examen de la tumeur: une substance spécifique est injectée dans les vaisseaux, ce qui permet de déterminer par quels vaisseaux se forme la tumeur.

Méthodes de traitement des maladies

Lors du diagnostic de l'hémangiome de la colonne vertébrale, la question qui se pose est de savoir quel médecin dois-je contacter? Après le diagnostic, vous devriez vous inscrire pour une consultation avec un neuropathologiste pour un examen plus approfondi. Il peut surveiller l'état de manière indépendante, mais lors du développement d'un angiome, un neurologue transfère toutes les informations à un neurochirurgien. Le spécialiste analyse l'état du patient, l'emplacement et la taille de la tumeur et détermine sur cette base la méthode la plus appropriée pour le traitement du patient. Laissez-nous analyser la manière de traiter l'hémangiome de la colonne vertébrale de plusieurs manières principales.

Si la tumeur est agressive, le médecin vous prescrit un traitement.

  • la taille de la tumeur augmente rapidement;
  • gonflement provoque une gêne sévère (dans le cas d'un type agressif);
  • la tumeur touche 1/3 de la vertèbre;
  • complications graves (par exemple, fracture pathologique).

Le principal inconvénient de l'intervention chirurgicale est le risque d'hémorragie et de récurrence de la maladie. Laissez-nous examiner plus en détail comment guérir l'hémangiome de la colonne vertébrale avec des méthodes conservatrices plus bénignes.

Hémangiome de la colonne vertébrale

L'hémangiome rachidien est une tumeur bénigne qui affecte une ou plusieurs vertèbres et est l'une des néoplasies rachidiennes les plus courantes. Ceci est un type de tumeur bénigne, non sujet à la dégénérescence maligne.

Selon différentes sources, 1 à 11% de la population souffre d'hémangiome de la colonne vertébrale. Plus souvent, il est diagnostiqué chez les femmes âgées de 20 à 30 ans. Dans l'enfance est extrêmement rare. Dans la structure globale des tumeurs bénignes du squelette, l'hémangiome de la colonne vertébrale est compris entre 1 et 1,5%.

Habituellement, l'hémangiome de la colonne vertébrale se trouve dans une vertèbre, les hémangiomes multiples impliquant 2 à 5 vertèbres dans le processus pathologique sont diagnostiqués beaucoup moins fréquemment.

Synonyme: hémangiome vertébral.

Causes et facteurs de risque

Les causes exactes de la maladie ne sont pas établies. On présume que le rôle principal est joué par les prédispositions génétiques. En présence de proches parents atteints d'hémangiomes situés à différents endroits, le risque d'hémangiome de la colonne vertébrale est multiplié par cinq. On pense que la tumeur vasculaire est formée pendant un exercice excessif sur le fond d'une faiblesse génétiquement déterminée des parois vasculaires.

Les facteurs de risque comprennent des taux élevés d'œstrogène, une hypoxie tissulaire et des lésions à la colonne vertébrale.

Selon différentes sources, 1 à 11% de la population souffre d'hémangiome de la colonne vertébrale. Plus souvent, il est diagnostiqué chez les femmes âgées de 20 à 30 ans.

Formes de la maladie

En fonction du schéma histologique, on distingue les formes d'hémangiome rachidien suivantes:

  • capillaire - formé par des capillaires entrelacés séparés par des couches de tissu fibreux et adipeux;
  • racémique - formé par des vaisseaux plus gros que les capillaires;
  • caverneux - est un ensemble d'un grand nombre de cavités interconnectées de taille et de forme reliées, dont les parois sont constituées de tissu conjonctif recouvert d'une couche de cellules endothéliales;
  • mixte

Selon l'emplacement et l'étendue des dommages à l'hémangiome de la colonne vertébrale sont divisés en types:

  1. Toute la vertèbre est touchée.
  2. Le corps vertébral est affecté.
  3. Le demi-anneau dorsal d'une vertèbre est affecté.
  4. Le corps et une partie du demi-anneau postérieur de la vertèbre sont touchés.
  5. Le néoplasme est localisé épiduralement.

Les hémangiomes vertébraux sont actifs (agressifs) et inactifs. Sur la base des critères cliniques et radiologiques d’agressivité, on distingue les types d’hémangiomes rachidiens suivants:

  • asymptomatique non agressif - il n’ya pas de signes cliniques et radiologiques d’agressivité;
  • symptomatique non agressif - en présence de manifestations cliniques, il n'y a aucun signe radiologique d'agressivité;
  • asymptomatique agressif - asymptomatique, il existe des signes radiographiques d’agressivité;
  • symptomatique agressif - il existe des signes cliniques et radiologiques d'agressivité.

Les symptômes

L'hémangiome rachidien est souvent asymptomatique (selon certaines données, chez 85% des patients) et constitue un diagnostic accidentel lors de l'examen pour une autre raison.

La manifestation principale de l'hémangiome vertébral est un syndrome douloureux provoqué par une irritation des récepteurs sensoriels du ligament longitudinal postérieur et du périoste. En règle générale, la douleur est de nature sourde et exacerbée après un effort physique et la nuit. Avec les hémangiomes, ne dépassant pas 1 cm, la douleur survient parfois, ont le caractère douloureux. Avec des tumeurs de plus de 1 cm, la douleur est plus intense et se reproduit plus fréquemment.

Dans certains cas, des signes d'irritation de la moelle épinière et des racines nerveuses apparaissent, du fait de la pression exercée par le néoplasme situé dans l'espace épidural. Chez environ 4% des patients, une croissance agressive de la tumeur est observée, ce qui entraîne une diminution de la résistance des os et peut entraîner des fractures pathologiques. Lorsque le sang s'accumule dans l'espace extradural, des troubles de la sensibilité, de la parésie, de la paralysie se développent, les fonctions des organes pelviens sont perturbées.

Le tableau clinique dépend de l'emplacement de la tumeur dans la colonne vertébrale. Les hémangiomes les plus courants de la colonne thoracique, qui représentent environ 80% de tous les hémangiomes vertébraux. Cette forme de la maladie se manifeste par une faiblesse, une douleur et une sensation d'engourdissement des extrémités supérieures et inférieures, des troubles digestifs et des mictions, la formation de calculs dans la vésicule biliaire et des troubles du rythme cardiaque.

Dans les hémangiomes lombaires, les patients se plaignent de douleurs à l'aine et / ou à la hanche, d'atrophie musculaire et de faiblesse des membres inférieurs, de diarrhée, de constipation, d'incontinence urinaire, de dysfonctionnement érectile.

La proportion d'hémangiomes de la colonne cervicale est d'environ 1% dans la structure globale de la maladie. Leurs manifestations peuvent être des maux de tête persistants, des étourdissements, des troubles du sommeil, une perte d'acuité visuelle et auditive, des engourdissements et des fourmillements dans les doigts des membres supérieurs et inférieurs, une douleur sourde et une faiblesse des membres, une atrophie des muscles du bras.

Diagnostics

Le diagnostic peut nécessiter la consultation d'un neurologue, d'un oncologue et d'un vertébrologue. Le diagnostic de l'hémangiome rachidien est basé sur les manifestations cliniques de la maladie ainsi que sur les données obtenues lors de l'examen instrumental.

Habituellement, l'hémangiome de la colonne vertébrale se trouve dans une vertèbre, les hémangiomes multiples impliquant 2 à 5 vertèbres dans le processus pathologique sont diagnostiqués beaucoup moins fréquemment.

Au cours de l'examen aux rayons X, les modifications structurelles de la vertèbre sous forme réticulaire, colonnaire ou de type vacuole sont déterminées. Dans la forme réticulaire, la tumeur a l'aspect d'une éponge à mailles fines. Lorsque la colonne a trouvé un septum osseux, qui sont clairement visibles sur le fond de la zone de raréfaction. Dans les tumeurs ressemblant à des vacuoles, la tumeur se présente sous la forme de zones de raréfaction (vacuoles) de forme ovale, qui sont limitées à l'os compacté sclérotique.

Pour clarifier le diagnostic, il peut être nécessaire de recourir à l’imagerie par résonance magnétique ou par ordinateur. Les néoplasmes des tissus mous découverts dans l'espace épidural et les cellules de forme irrégulière sont des signes de l'agressivité de l'hémangiome de la colonne vertébrale.

Traitement de l'hémangiome rachidien

Le traitement de l'hémangiome rachidien dépend de la forme de la maladie. Les hémangiomes rachidiens asymptomatiques non agressifs ne nécessitent pas de traitement. Dans ce cas, ainsi que dans certains autres cas, la tactique anticipée avec observation du patient par le dispensaire est justifiée.

La méthode de choix pour traiter la plupart des hémangiomes vertébraux est la vertébroplastie par ponction percutanée, au cours de laquelle le ciment osseux (de 4 à 7 ml) est injecté dans le néoplasme par ponction (ponction) à l'aide d'une aiguille, ce qui provoque la compression et la destruction des vaisseaux ou des cavités de l'hémangiome. La cavité du néoplasme est remplie d'un matériau qui assure l'intégrité et la résistance de la vertèbre affectée. La manipulation est effectuée sous contrôle radiographique. L'anesthésie générale n'est pas requise, une anesthésie locale est appliquée. La douleur disparaît le premier jour après l'intervention. La méthode fait référence à la chirurgie mini-invasive.

L'embolisation de l'hémangiome rachidien peut être réalisée de deux manières. Lors de l'embolisation transvasale, des embolies sont insérées dans les vaisseaux sanguins voisins, stoppant ainsi la circulation du sang. Lors de l'embolisation sélective, des embolies sont injectées dans la zone tumorale. L'embolisation transvasale est moins efficace, car les vaisseaux de petit calibre qui restent après la chirurgie peuvent continuer à nourrir la tumeur, ce qui augmente le risque de récidive.

La probabilité de développer des complications postopératoires, selon la méthode utilisée, est estimée à 1–10%. Les effets à long terme du traitement de l'hémangiome rachidien sont extrêmement rares.

En comprimant la moelle épinière et les racines nerveuses, ils réséquent les zones touchées des os et des tissus mous. Cette méthode a une utilisation limitée en raison du risque relativement élevé de saignements abondants dans les cavités ou les vaisseaux sanguins formant un néoplasme.

La radiothérapie peut être utilisée pour traiter les hémangiomes rachidiens. À la suite d'une irradiation, les vaisseaux sanguins du néoplasme se collapsent et les tissus mous de la tumeur subissent une dégénérescence fibreuse. La méthode est rarement utilisée en raison de la possibilité de développer des troubles neurologiques.

La méthode d’alcoolisation de l’hémangiome rachidien consiste à injecter 96% d’éthanol dans le néoplasme du néoplasme, ce qui conduit à une thrombose des vaisseaux sanguins tumoraux et à la destruction de l’endothélium, suivie d’une diminution de la taille du néoplasme. La méthode n'est pas répandue en raison du risque d'effets indésirables à long terme.

Complications possibles et conséquences

Les complications de l'hémangiome de la colonne vertébrale comprennent les saignements de ses vaisseaux, les fractures vertébrales accompagnées de troubles neurologiques dus à la compression des terminaisons nerveuses et de la moelle épinière, ainsi que les accidents vasculaires cérébraux.

Prévisions

Avec un diagnostic opportun et un traitement correctement sélectionné, le pronostic est favorable.

La probabilité de développer des complications postopératoires, selon la méthode utilisée, est estimée à 1–10%. Les effets à long terme du traitement de l'hémangiome rachidien sont extrêmement rares.

Prévention

Afin de prévenir le développement de la maladie, ainsi que de prévenir la croissance d'un hémangiome de la colonne vertébrale déjà existant, les mesures suivantes sont recommandées:

  • examens préventifs réguliers;
  • Consultation de la génétique en présence d'hémangiomes et en particulier d'hémangiomes rachidiens dans les antécédents familiaux;
  • activité physique suffisante, mais éviter les efforts physiques excessifs;
  • prévention des blessures à la colonne vertébrale;
  • alimentation équilibrée;
  • rejet de mauvaises habitudes.

Hémangiome rachidien (corps vertébraux): causes, signes, comment traiter, à enlever

L'hémangiome rachidien est considéré comme l'une des tumeurs vasculaires les plus fréquentes du système squelettique. Selon les statistiques, il souffre chaque dixième habitant de la Terre. Parmi les patients, les femmes prédominent et l’âge moyen des patients est de 20 à 30 ans. On estime que jusqu'à 80% des personnes de sexe juste après 40 ans peuvent souffrir de cette pathologie.

Un hémangiome vertébral peut rester asymptomatique pendant une longue période, mais il survient par hasard, mais le tout premier symptôme d'une tumeur devient généralement une douleur, avec laquelle le patient est envoyé pour une radiographie ou une IRM. L'hémangiome révélé nécessite la résolution de la question de la nécessité et de l'opportunité d'un traitement chirurgical. La tumeur ne présente aucune tendance à la malignité, mais le risque de complications dangereuses nécessite une approche sérieuse.

Le rôle de la colonne vertébrale ne peut pas être surestimé. C'est le support principal de tout le corps, des organes internes, du réceptacle de la moelle épinière, ce qui nous permet de ressentir la douleur, la température, le toucher et d'effectuer des mouvements ciblés. Les fonctions de tous les organes internes obéissent aux signaux qui leur parviennent de la moelle épinière. Une nouvelle formation dans une vertèbre ne peut pas dépasser ses limites pendant une longue période et n’affecte pas la moelle épinière, mais la destruction de la structure de la vertèbre, sa fragilité et son instabilité sont lourdes de déplacements, de fractures et de compressions de structures nerveuses très importantes. Habituellement, la lésion est localisée dans la partie thoracique (th12) ou lombaire (l1-l4) de la colonne vertébrale, touchant une ou plusieurs vertèbres.

Causes et types d'hémangiomes

Un hémangiome est une tumeur vasculaire, qui est un enchevêtrement de vaisseaux de différents types entrelacés et altérés. On observe généralement des lésions des corps vertébraux, mais une croissance tumorale est également possible dans les couches cartilagineuses.

emplacement typique de l'hémangiome dans la colonne vertébrale

Les vaisseaux initialement inférieurs de la vertèbre forment une tumeur à l'intérieur. Sous l'action de blessures ou de lourdes charges, des hémorragies se produisent, une thrombose, le sang drainé stimule les cellules ostéoclastes à "nettoyer" la zone de dommage, puis l'espace vide est rempli de nouveaux vaisseaux tumoraux défectueux. Ce processus se poursuit de manière continue, conduisant à la croissance d'un néoplasme. La taille d'un hémangiome vertébral dépasse rarement 1 cm.

Les causes de l'hémangiome vertébral peuvent être:

  • Prédisposition héréditaire;
  • Sexe féminin;
  • Blessures vertébrales.

Il a été établi qu'en présence de proches parents atteints de tumeurs vasculaires rachidiennes, le risque d'hémangiome est jusqu'à cinq fois plus élevé. Cela est peut-être dû à une défaillance héréditaire des parois vasculaires, contribuant à la transformation néoplasique.

Le rôle de l'œstrogène dans la formation d'une tumeur est mis en évidence par l'apparition plus fréquente de pathologies chez les femmes, qui tombent malades plusieurs fois plus souvent que les hommes. De plus, pendant la grossesse, en particulier au troisième trimestre, il y a une augmentation intensive de la tumeur, non seulement en raison du fond hormonal modifié, mais également en raison de la charge croissante de la colonne vertébrale.

Les blessures et la charge excessive peuvent favoriser la croissance de la composante vasculaire et la survenue d'une tumeur. En même temps, si l'hémangiome est déjà présent, des effets mécaniques répétés augmentent sa croissance.

La colonne thoracique (Th12) est la plus fréquemment touchée, puis la colonne lombaire. Une tumeur cervicale est considérée comme l'une des plus dangereuses car elle comporte un risque de troubles circulatoires du cerveau. Dans la région lombaire, les arcs 11 à 14 sont généralement affectés, ce qui entraîne divers troubles neurologiques.

exemples de croissance d'hémangiome de la colonne vertébrale

En fonction de la nature du flux émis:

  1. Hémangiome agressif;
  2. Non agressif.

Une augmentation rapide de la taille du néoplasme, des symptômes graves sous forme de syndrome de compression et des fractures vertébrales pathologiques indiquent une évolution agressive. Une tumeur sur dix identifiée s'avère agressive.

Les hémangiomes non agressifs sont relativement favorables, se développent lentement et de manière asymptomatique, et dans de rares cas de petites tumeurs, leur résorption spontanée est possible.

Selon l'étendue de la lésion, l'hémangiome ne peut être limité que par le corps vertébral, le demi-cercle postérieur, la vertèbre entière et une croissance épidurale sur la pia-mère est possible.

La structure histologique vous permet de sélectionner différents types de tumeurs:

Capillaire - construit de petits vaisseaux capillaires et habituellement bénin en écoulement;

  • Caverneux - représenté par des cavités vasculaires remplies de sang, provoque un syndrome de douleur intense et un risque élevé de fracture pathologique;
  • Mixte
  • La structure, la taille et l'emplacement de l'hémangiome déterminent son évolution, les caractéristiques des symptômes, les approches de traitement et le pronostic.

    Manifestations d'hémangiome de la colonne vertébrale

    Les symptômes d'une tumeur dépendent de sa taille et de son emplacement par rapport au corps vertébral. Pendant longtemps, la tumeur reste cachée sans causer de soucis. Une tumeur asymptomatique est détectée par hasard lors d'examens liés à une blessure ou à une autre pathologie de la colonne vertébrale.

    Le signe le plus précoce d'un hémangiome en croissance est une douleur, initialement non intensive, qui se produit périodiquement. À mesure que le néoplasme augmente, l'intensité de la douleur augmente et devient insupportable. La taille dangereuse de la tumeur (plus de 1 cm) contribue à la progression de la douleur mais également aux troubles neurologiques associés à la violation de la structure de la vertèbre et à la compression de la moelle épinière.

    En cas de petites tumeurs, la douleur est modérée, elle gêne le plus souvent les patients la nuit ou après un effort physique, est localisée à proximité de la vertèbre touchée. Avec l'implication des structures de la moelle épinière peut engourdir, parésie et paralysie, dysfonctionnement des organes pelviens.

    L'hémangiome de la colonne thoracique se manifeste:

    1. Douleur dans la région de la vertèbre touchée;
    2. Engourdissement dans les membres;
    3. Parésie et paralysie (rare);
    4. Les violations du rythme cardiaque, la fonction du système digestif, le désordre des organes pelviens.

    Avec la défaite de la colonne cervicale, la circulation sanguine dans le cerveau peut être altérée, entraînant des maux de tête, une diminution des performances mentales, une insomnie, des vertiges, des troubles de l'audition et de la vision.

    La région lombaire est la deuxième région la plus touchée. Lorsque des hémangiomes de cette localisation (l1, l2, l3, l4) sont possibles:

    • Maux de dos, aine, cuisses;
    • Engourdissement dans les membres;
    • Parésie et paralysie des jambes;
    • Dysfonctionnement des organes pelviens (surtout avec la défaite de l3-4).

    Chez l'adulte, en plus des symptômes neurologiques décrits, l'infertilité et l'impuissance peuvent être un signe d'hémangiome agressif.

    Un hémangiome dont l'évolution est agressive peut entraîner de très graves complications: fractures de compression des corps vertébraux, compression de la moelle épinière et de ses racines, paralysie, paralysie et dysfonctionnement des organes internes pouvant devenir permanents et irréversibles. Pour éviter cela, lorsque les symptômes ci-dessus devraient consulter un spécialiste.

    Il est important de détecter l'hémangiome à temps, jusqu'à l'apparition de complications et de modifications irréversibles de la moelle épinière. L'examen des patients souffrant de maux de dos chez lesquels un hémangiome est suspecté nécessite la participation d'un neurologue, d'un neurochirurgien et d'un vertébrologue.

    Le diagnostic des hémangiomes implique:

    1. Examen aux rayons X de la colonne vertébrale dans différentes projections - la méthode la plus simple, la moins chère et le plus abordable.
    2. CT
    3. IRM - vous permet d’établir non seulement le degré de lésion de la vertèbre, mais également les tissus mous environnants.

    hémangiome rachidien sur image diagnostique

    Traitement de l'hémangiome rachidien

    Le traitement de l'hémangiome rachidien peut présenter des difficultés importantes en raison de la localisation particulière. La simple élimination de la tumeur peut entraîner une instabilité de la vertèbre, une fracture par compression et des lésions de la moelle épinière ou de ses racines. Le choix d’un traitement rationnel est réservé par un neurochirurgien après évaluation de l’état du patient et des caractéristiques de sa tumeur.

    Les patients présentant un petit hémangiome asymptomatique peuvent se voir proposer une observation dynamique avec un contrôle IRM régulier.

    Les indications pour la chirurgie sont:

    • Croissance tumorale rapide;
    • La défaite de plus d'un tiers de la vertèbre;
    • Tumeur agressive;
    • Le développement de complications (compression de la moelle épinière, ses racines, fracture pathologique).

    Il est nécessaire de traiter les hémangiomes dans les services de neurochirurgie spécialisés. L’expérience et les qualifications du médecin sont également importantes. Le traitement médicamenteux n’est que de nature symptomatique et vise à éliminer la douleur et l’inflammation.

    Différentes méthodes ont été proposées pour le traitement de l'hémangiome vertébral:

    1. Ablation classique de la tumeur et résection d'une partie de la vertèbre;
    2. Alcoolisation de la tumeur;
    3. Embolisation des vaisseaux tumoraux;
    4. Radiothérapie;
    5. Vertébroplastie par ponction percutanée.

    Le retrait de la tumeur avec accès libre et la résection d'une partie de la vertèbre sont utilisés depuis les années 1930, mais cette opération est très dangereuse avec des complications graves: saignement des vaisseaux de la formation, malnutrition de la moelle épinière, fracture de la vertèbre. En raison du risque de telles conséquences, l’intervention est rarement utilisée pour des indications graves, telles que la compression de la moelle épinière ou de ses racines. Il est techniquement impossible de retirer complètement la tumeur par une opération à ciel ouvert, le chirurgien ne pouvant retirer que sa partie située dans la zone épidurale.

    S'il n'y a pas d'issue et qu'une telle intervention est nécessaire, la préférence est donnée aux techniques de décompression visant à éliminer la compression des structures de la moelle épinière par la tumeur. Le traitement chirurgical est souvent pratiqué chez les enfants, lorsque l’introduction d’une substance cimentante peut provoquer un arrêt de la croissance vertébrale et une déformation de la colonne vertébrale à l’avenir.

    L'alcoolisation du néoplasme implique l'introduction d'une solution d'alcool éthylique dans les vaisseaux tumoraux, tandis que le néoplasme est réduit en raison d'une sclérose vasculaire. Les résultats immédiats de l'alcoolisme peuvent être satisfaisants, car la tumeur rétrécira, mais le revers de la médaille sera l'appauvrissement du tissu osseux de la vertèbre, sa déstabilisation et, par conséquent, la fracture pathologique plusieurs mois après la procédure. Cette circonstance ne permet pas l'utilisation intensive de l'alcoolisation dans l'hémangiome de la colonne vertébrale, bien que l'effet puisse être bénéfique pour les tumeurs d'une autre localisation.

    L'embolisation des vaisseaux tumoraux consiste en l'introduction d'une solution spéciale conduisant à une embolie des vaisseaux du néoplasme et à une perturbation de sa nutrition. La substance active peut être introduite directement dans la tumeur (embolisation sélective) et dans les vaisseaux voisins. L'inconvénient d'un tel traitement peut être considéré comme une rechute en raison de la sécurité des petits vaisseaux qui nourrissent l'hémangiome, ainsi que d'une violation de la structure de la vertèbre. Dans certains cas, l’embolisation est techniquement très difficile, voire impossible, et un trouble circulatoire aigu de la moelle épinière peut être une complication.

    La radiothérapie est l'une des méthodes classiques de traitement de l'hémangiome de la colonne vertébrale. Il est plus sûr de retirer une tumeur que la chirurgie ouverte. Cette méthode de traitement pourrait être utilisée chez de nombreux patients, car l'irradiation est assez efficace, mais des complications telles que la myélopathie, la radiculite, les lésions des fibres nerveuses et les réactions cutanées ne permettent pas son utilisation à grande échelle. En outre, pour éliminer une tumeur, une dose importante de rayonnement est nécessaire. La radiothérapie est contre-indiquée chez les enfants et les femmes enceintes. Un autre problème insoluble au cours de la radiothérapie est la violation de l'intégrité de la vertèbre après le rétrécissement de la tumeur, ce qui contribue aux fractures pathologiques après le traitement. Actuellement, la radiothérapie peut être prescrite aux patients âgés présentant un risque opérationnel élevé.

    L’utilisation de la vertébroplastie par ponction, proposée par les médecins français, a constitué une avancée décisive dans le traitement des hémangiomes vertébraux. La méthode consiste à introduire dans la vertèbre une substance de cimentation spéciale dans un mélange de sulfate de baryum (substance radio-opaque) et de titane. Lorsque plusieurs objectifs sont atteints en même temps: la tumeur se contracte et cesse de croître, le corps vertébral est stabilisé avec du ciment osseux et compacté, le risque de fracture est minime. La vertébroplastie par ponction est considérée comme la méthode de choix pour l'hémangiome vertébral, en particulier en cas de flux tumoral agressif. C'est possible comme méthode principale de traitement ou dans le cadre d'un traitement combiné.

    vertébroplastie de ponction - hémangiome "cimentant" moderne

    Pour l'opération, le patient est placé sur l'abdomen, une anesthésie locale est effectuée et le patient est conscient. Un cimentant est injecté dans la vertèbre endommagée par une tumeur à l'aide d'un conducteur spécial. La densité élevée du ciment, qui élimine la déstabilisation, la fragilité et la fracture de la vertèbre, produit un effet positif.

    Si nécessaire, une fixation supplémentaire des vertèbres avec des vis et une décompression de la moelle épinière peuvent être réalisées. Chez la majorité des patients après une vertébroplastie ponctuée, le syndrome douloureux est éliminé, les troubles neurologiques sont éliminés et le mode de vie habituel ainsi que la capacité de travail sont restaurés. La période postopératoire se déroule généralement bien, dans deux à trois semaines, le patient sort de l’hôpital.

    Il convient de rappeler qu’il existe des contre-indications à certains types de traitement chez les patients atteints d’un hémangiome diagnostiqué. Donc, vous ne pouvez pas utiliser de vitamines et de médicaments qui stimulent le système immunitaire, car ils peuvent provoquer une augmentation des tumeurs. Il est nécessaire d'exclure les activités physiques lors de la visite du gymnase et dans la vie quotidienne, l'haltérophilie. Solarium et coup de soleil au soleil, toutes sortes de procédures de réchauffement (bains, sauna) sont contre-indiquées.

    Les amoureux de la kinésithérapie préfèrent abandonner tout type de thérapie magnétique. Avec les hémangiomes, le massage ne peut pas être effectué, car un effet mécanique sur la colonne vertébrale peut non seulement provoquer une croissance tumorale due à une augmentation du flux sanguin, mais également provoquer une complication aussi dangereuse qu'une fracture de compression nécessitant un traitement immédiat.

    Il est presque impossible d'empêcher la croissance de l'hémangiome de la colonne vertébrale, en particulier chez les personnes prédisposées, mais il est conseillé de ne pas exposer les vertèbres à un effort physique excessif et d'éviter les blessures. Si la tumeur est déjà détectée, ne progresse pas et ne présente aucun symptôme, il suffit d'observer et de réaliser une IRM au moins une fois par an. Avec des hémangiomes symptomatiques et agressifs, le patient se verra proposer un traitement. Le pronostic de l'hémangiome de la colonne vertébrale est dans la plupart des cas favorable.

    Causes et méthodes de traitement de l'hémangiome rachidien

    L'hémangiome de la colonne vertébrale n'est pas une tumeur maligne qui se forme dans le corps de la vertèbre à partir de vaisseaux anormalement envahis et entrelacés.

    Une telle tumeur est considérée comme une malformation veineuse - un défaut dans le développement et la jonction des vaisseaux. Un autre terme médical faisant référence à une pathologie est l'angiome vertébral (vertébral). Il y a un hémangiome dans d'autres organes, mais lisez ceci dans notre travail séparé.

    • affecte plus souvent les vertèbres thoraciques (index th12) ou la colonne lombaire supérieure (vertèbres d'indice L1 - L4);
    • apparaît généralement dans une vertèbre;
    • Un hémangiome de la colonne vertébrale est présent chez presque tous les dix adultes et chez les femmes âgées de 25 à 45 ans, il est observé 4 à 5 fois plus souvent que chez les hommes;
    • souvent diagnostiqué chez les enfants et les nourrissons;
    • généralement détecté par hasard et procède sans symptômes marqués;
    • dans 99% des cas ne se transforme pas en cancer;
    • chez la plupart des patients, sa croissance est très lente et ne se manifeste pas;
    • la pathologie peut récidiver après l'ablation chirurgicale;
    • La taille de l'hémangiome varie de quelques millimètres à 3 à 4 cm, bien qu'il existe parfois des angiomes géants qui capturent la quasi-totalité du corps d'une vertèbre.

    La classification d'une tumeur vertébrale (vertébrale) est composée de plusieurs paramètres. Le nombre de vertèbres atteintes trouvé:

    1. Hémangiomes solitaires les plus courants.
    2. Plusieurs formations, souvent petites, affectant 2 à 5 (ou plus) des vertèbres (diagnostiquées 2 fois moins que les formes simples).

    Sur la structure émettent:

    • hémangiomes capillaires rachidiens constitués d'un plexus de capillaires entourés de tissu conjonctif gras et fibreux. De telles formations causent très rarement de la douleur et nécessitent un retrait chirurgical;
    • racémique, tissé à partir de gros vaisseaux sanguins;
    • caverneux, formé de cavités séparées - cavités reliées par des fragments de tissu osseux. Ce type de lésions vasculaires est moins fréquent et peut entraîner une douleur intense;
    • Les hémangiomes mixtes sont formés à partir de tissus vasculaires et osseux avec des cavernes.

    Dans de rares cas, un hémangiome atypique de la vertèbre est constitué de plusieurs sections remplies de sang, recouvertes de cellules cornéennes.

    Cette maladie est présente dans différentes parties de la colonne vertébrale. En fonction du lieu de localisation, les formations vasculaires sont classées comme suit:

    1. L'hémangiome thoracique est l'anomalie la plus courante chez près de 60% des patients atteints de tumeurs vertébrales vasculaires.
    2. Tumeur de la colonne lombaire (28 - 30%).
    3. Tumeur vasculaire de la colonne cervicale (chez 6% des patients).
    4. L'hémangiome sacré est l'éducation la plus rarement diagnostiquée (pas plus de 5%), qui se développe dans les vertèbres S1 - S5.

    Dans la perspective d'une localisation plus étroite, l'hémangiome du corps vertébral est le plus souvent détecté. Moins fréquemment, une tumeur vertébrale se forme dans les processus et les bras, et très rarement dans le canal rachidien.

    Raisons

    Les causes de l'hémangiome de la colonne vertébrale n'ont pas encore été établies, mais les experts identifient les facteurs probables suivants qui conduisent au développement de la maladie:

    • mutations génétiques et prédisposition héréditaire;
    • malformation tissulaire et anomalie vasculaire congénitale pendant la période de croissance intra-utérine de l'embryon;
    • manque d'oxygène dans les tissus d'une certaine partie de la colonne vertébrale en raison d'un débit sanguin réduit ou d'une structure anormale des vaisseaux;
    • augmentation d'oestrogène chez les femmes;
    • blessures à la colonne vertébrale, y compris génériques;
    • infections virales et maladies inflammatoires qui aggravent l'état des vaisseaux;
    • intoxications chroniques et aiguës;
    • utilisation à long terme de médicaments qui augmentent la perméabilité de la paroi vasculaire.

    Les facteurs provoquants sont: l'hypothermie, la charge à long terme de la colonne vertébrale.

    Qu'est-ce qu'un hémangiome rachidien dangereux?

    Les petites formations vasculaires (jusqu’à 10 à 15 mm) ne menacent pas le patient de complications et de conséquences inattendues et graves. Mais les hémangiomes en croissance active dans la colonne vertébrale, qui atteignent des tailles dangereuses, sont capables de:

    1. Croissez à travers le tissu osseux, remplacez les cellules de la vertèbre, cassant sa force.
    2. Serrez les nœuds nerveux, la moelle épinière et pincez les vaisseaux.

    De telles conditions anormales peuvent entraîner des conséquences graves. Ceux-ci comprennent:

    • fractures de compression vertébrales multiples et simples avec des charges mineures (chute, frappe, saut, levée de poids);
    • troubles de l'apport sanguin au tissu osseux et cartilagineux avec développement de foyers d'atrophie et de nécrose;
    • fracture des processus vertébraux, accompagnée de douleurs annulaires et de l'impossibilité de lever la jambe.

    Les signes cliniques dépendent du site des dommages aux plexus nerveux et aux vaisseaux de la moelle épinière. Les conditions sévères sont accompagnées de nombreux symptômes de dommages au système nerveux sous forme de:

    • douleur aiguë de localisation différente;
    • violations de la sensibilité des jambes et des bras, réduction de la force musculaire (paresthésie), paralysie partielle des membres;
    • dysfonctionnements dans les intestins, la vessie, les organes génitaux.

    Symptômes de l'hémangiome vertébral

    Une tumeur ne se manifeste pratiquement pas au cours de la vie si sa taille reste comprise entre 10 et 12 mm. Avec la croissance de l'éducation, la spécificité et la gravité des symptômes de l'hémangiome de la colonne vertébrale sont déterminées par sa taille, son type et sa localisation, en particulier si la tumeur affecte non seulement le corps vertébral, mais se propage également aux tissus voisins.

    Un hémangiome vertébral agressif de la vertèbre commence à gêner le patient, provoquant une douleur dans la région de la vertèbre touchée et une perturbation des fonctions du corps.

    Si même des douleurs faibles et d'autres manifestations désagréables apparaissent, il ne faut pas hésiter à contacter un neurologue ou un orthopédiste.

    Après l'examen diagnostique, le spécialiste traitant et le neurochirurgien détermineront le plan de traitement nécessaire.

    Signes de gros angiomes dans différentes parties de la colonne vertébrale

    Un hémangiome en croissance dans la région cervicale peut comprimer l'artère vertébrale, perturbant l'irrigation sanguine du cerveau et entraîner:

    1. Céphalée ne réagissant pas aux analgésiques.
    2. Insomnie, vertiges, mauvaise coordination.
    3. La répartition des fonctions visuelles et auditives.
    4. Douleur et raideur dans les vertèbres cervicales.
    5. Engourdissement du cou et des mains.

    L’éducation dans la partie supérieure de la région thoracique provoque des manifestations pathologiques associées au fonctionnement des organes voisins. Il y a:

    • douleur au coeur, crises d'arythmie;
    • douleurs dans l'estomac, la rate, le pancréas;
    • formation de pierres dans la vésicule biliaire;
    • faiblesse, engourdissement et douleur dans les bras et les jambes;
    • troubles digestifs.

    L'hémangiome lombaire et sacré en cours de croissance provoque:

    • douleur à l'aine, au périnée, à la cuisse;
    • douleur de nature différente dans la région sacro-lombaire;
    • atrophie musculaire, faiblesse des jambes, développement d'ulcères aux pieds;
    • difficulté avec la défécation, l'incontinence fécale et urinaire;
    • chez les hommes - le développement de l'impuissance.

    Diagnostics

    Pour déterminer avec précision s'il existe un hémangiome dans la colonne vertébrale et le différencier d'autres types de formations bénignes et cancéreuses, il est nécessaire de recourir à des méthodes de diagnostic du matériel.

    Types de base d'enquêtes:

    1. Radiographie L'option de diagnostic la plus budgétaire, suffisamment informative, si la radiographie est réalisée dans plusieurs projections.
    2. Tomodensitométrie (CT). Méthode fiable, mais coûteuse, qui donne beaucoup plus d'informations sur la structure et le type de tumeur, le degré d'endommagement de la vertèbre et des tissus voisins.
    3. Imagerie par résonance magnétique (IRM). Le plus efficacement révèle les caractéristiques d'une tumeur vasculaire et permet de distinguer un hémangiome vertébral d'une tumeur maligne.
    4. Échographie. Une échographie est réalisée en cas de suspicion de compression de l'hémangiome de gros vaisseaux et d'altération de l'irrigation sanguine des organes.

    Traitement

    Le choix de la méthode de traitement de l'hémangiome rachidien dépend de la taille, du taux de croissance de la formation des vertèbres, de la gravité des symptômes et des signes de lésions du système nerveux.

    Si un petit hémangiome vertébral est détecté, la tâche principale du médecin est de surveiller le comportement du néoplasme dans le temps, de surveiller sa croissance, afin de ne pas manquer la propagation de la tumeur au corps vertébral, le clampage des vaisseaux sanguins, les ganglions et la destruction du tissu osseux.

    La croissance rapide de l'hémangiome dans la colonne vertébrale, la capture de 50 à 60% du corps vertébral par la tumeur, l'apparition de symptômes neurologiques, une douleur intense dans la colonne vertébrale et d'autres organes sont des indications pour un traitement immédiat. En règle générale, cela se produit lorsque la tumeur vasculaire atteint 25-30 mm ou plus.

    Traitement médicamenteux

    Il existe des médicaments qui ralentissent la croissance de l'hémangiome dans la colonne vertébrale. Ce sont principalement des glucocorticoïdes, qui sont pris à des doses strictement calculées par le médecin et selon un schéma individuel. L'efficacité a été prouvée chez 30 à 60% des patients, mais les médicaments hormonaux ont beaucoup de contre-indications et d'effets indésirables, de sorte que leur besoin dans le traitement de l'hémangiome vertébral est déterminé par un spécialiste.

    Les principaux médicaments: Prednisolone, Diprospan. Les médicaments hormonaux tels que la vincristine et le cyclophosphamide ont des effets secondaires particulièrement graves.

    Aujourd'hui, la nomination de Propranolol (Anaprilina) ou de Timolol est considérée comme une méthode thérapeutique productive et sûre pour supprimer la croissance des hémangiomes de la colonne vertébrale. Cependant, le traitement n’est administré qu’à des doses calculées en fonction du poids du patient, c’est-à-dire strictement individuellement et nécessairement sous le contrôle d’un cardiologue.

    Sclérothérapie percutanée (sclérothérapie)

    La méthode est utilisée pour éliminer les petites formations et est basée sur l’injection d’éthanol et d’autres sclérosants dans la tumeur vasculaire. Cela conduit à l'adhésion des parois des vaisseaux sanguins dans l'hémangiome et à la résorption progressive de l'éducation.

    Malgré l'efficacité de cette technique pour traiter l'hémangiome du corps vertébral, les médecins l'utilisent rarement en raison des complications probables. Parfois, en entrant dans la colonne vertébrale, le sclérosant détruit non seulement la tumeur, mais également le tissu osseux de la vertèbre, ce qui entraîne l’apparition de foyers de nécrose pouvant entraîner une suppuration et une fracture par compression.

    Radiothérapie

    Il est généralement utilisé chez l'adulte pour éliminer les petites lésions caverneuses, à condition que le tissu vertébral soit suffisamment résistant. Les rayons X détruisent les cellules anormales, arrêtent la croissance de l'hémangiome, réduisent la douleur et d'autres symptômes. Mais avec tous les avantages, la radiothérapie de l'hémangiome vertébral ne peut être efficace si la tumeur vasculaire s'est développée à un point tel que la structure osseuse a perdu de sa résistance. Les médecins pensent également que l’exposition aux radiations a un effet négatif sur le corps; par conséquent, la méthode est de plus en plus utilisée dans les cliniques modernes et n’est pas recommandée pour le traitement des enfants de moins de 6 mois.

    Vertébroplastie de ponction (cyphoplastie)

    À ce jour, cette méthode est considérée comme la plus prometteuse. Il est basé sur l'introduction dans le corps vertébral d'une composition spéciale - le ciment osseux. Un mélange de ciment remplit la cavité de l'hémangiome de la colonne vertébrale et renforce le tissu osseux, réduisant ainsi le risque de fracture pathologique.

    La procédure est simple, effectuée à travers une petite ponction dans les tissus et peut être effectuée sous anesthésie locale. Durée: pas plus d'une heure. L'intensité de la douleur après une vertébroplastie diminue fortement dans les 24 premières heures. S'il n'y a pas de complications pendant l'opération, le patient quitte la clinique le lendemain.

    Embolisation endovasculaire (transartérielle)

    Au cours de l'embolisation, une substance thrombante spéciale est injectée dans un grand vaisseau qui alimente l'hémangiome de la colonne vertébrale qui, lorsqu'il est gelé, forme un embole (thrombus) dans la lumière de l'artère. Le caillot ferme la lumière du vaisseau, empêchant le sang de pénétrer dans la tumeur.

    L'embolisation, en tant que procédure distincte, est considérée comme un moyen dangereux, car lorsque le vaisseau d'alimentation se chevauche, des hémangiomes récurrents de petits vaisseaux se forment souvent.

    Le plus souvent, ils préfèrent procéder à une embolisation préopératoire avec élimination chirurgicale ultérieure de la tumeur.

    Intervention chirurgicale

    Une chirurgie urgente ou élective de l'hémangiome rachidien peut être nécessaire dans les cas suivants:

    • en comprimant la tumeur de la moelle épinière et du plexus nerveux, entraînant des douleurs douloureuses et des troubles neuro-cérébraux;
    • germination étendue d'hémangiome dans le corps vertébral;
    • en cas de destruction critique du tissu osseux;
    • en violation de la miction et de la défécation;
    • s'il y avait une fracture de compression.

    La méthode chirurgicale d'élimination de l'hémangiome rachidien présente des inconvénients: le risque de saignement et la probabilité élevée de re-formation du ganglion vasculaire. Les patients sont toujours opérés sous anesthésie intraveineuse.

    La méthode opératoire est généralement associée à une pré-embolisation ou à une radiothérapie ultérieure si une partie seulement de la tumeur est retirée. Le traitement chirurgical comprend deux étapes de base: l'excision complète ou partielle de l'anomalie vasculaire et la fixation des parties endommagées de la vertèbre pour lesquelles une cyphoplastie est utilisée (comme pour une fracture par compression) et des techniques matérielles (si plusieurs vertèbres sont atteintes).

    Mode de vie avec hémangiome dans la colonne vertébrale

    Si une croissance est détectée et que les premiers symptômes de l'hémangiome apparaissent dans la colonne vertébrale, le patient doit prendre en compte des contre-indications spécifiques. Non autorisé:

    1. Massage (en raison du risque de saignement interne);
    2. Procédures thermiques qui améliorent la circulation sanguine (compresses, cataplasmes, bain, sauna, bains à remous);
    3. Stress physique et sportif dû à la forte probabilité de fracture;
    4. Poids soulever plus de 2 kilogrammes;
    5. Physiothérapie, y compris UHF, thérapie interférentielle et manuelle, ainsi que toute kinésithérapie entraînant le réchauffement des tissus - rayons ultraviolets, bains de paraffine;
    6. Acceptation des médicaments immunostimulants, notamment à base de plantes (ginseng, éleuthérocoque, pantocrine, aloès), provoquant la croissance de formations anormales.

    Il n'est pas recommandé au patient de marcher longtemps, de rester debout (pas plus de 2 à 3 heures).

    Si possible, alternez la charge verticale sur la colonne vertébrale avec le reste assis et allongé. Tout exercice, y compris la thérapie par l'exercice, doit être convenu avec votre médecin.

    Médecine populaire

    Le résultat thérapeutique dans le traitement de l'hémangiome rachidien par des remèdes et méthodes folkloriques n'a pas été prouvé, mais l'utilisation de recettes folkloriques est autorisée pour soulager les symptômes douloureux. Mais avant de commencer un traitement avec des remèdes maison, vous devez consulter un médecin et vous faire tester.

    Principalement utilisé des remèdes à base de plantes qui inhibent la croissance de formations ressemblant à des tumeurs, soulagent l'inflammation et ont un effet analgésique.

    Pour les formations de plus de 10 mm, il est interdit de frotter avec du poivre, de la moutarde et d'autres composés chauffants, tout comme la prise de bains chauds avec des herbes et des substances.

    Il est permis de prendre des décoctions et des infusions avec des champignons chaga, de la propolis, des fleurs de calendula, de l'écorce de chêne et des œufs séchés. Mais tansy, absinthe et chélidoine doivent être utilisés avec une extrême prudence. Il convient de garder à l'esprit que pendant la grossesse, ces herbes sont interdites.