loader
Recommandé

Principal

Prévention

Basalioma du visage: signes d’apparition, stades de formation et méthodes de traitement

Quelle est la peau des cellules basales? Il s'agit d'une tumeur maligne affectant les couches basales de la peau. Classer cette tumeur comme maligne permet sa tendance à germer dans les tissus environnants et une probabilité élevée de re-développement. Bazalioma sur le visage - la localisation préférée de la tumeur.

Un carcinome basocellulaire, par rapport aux autres formes de cancer, se caractérise par un faible pourcentage de métastases et une croissance lente. Cet article répond à la question: "Qu'est-ce que la peau de cellule basale et comment la traiter correctement?".

Raisons

Jusqu'à présent, le principal facteur étiologique contribuant au développement de ce cancer n'a pas encore été identifié. Cependant, plusieurs affections responsables de la formation de carcinomes basocellulaires:

  • Histoire héréditaire chargée.
  • La présence de cicatrices cutanées formées sur le fond d'une blessure mécanique ou due à des brûlures.
  • Blessure régulière.
  • Immunosuppression à la suite d'une pathologie somatique à long terme.
  • Il y a eu des cas où une exposition régulière aux radiations a provoqué une tumeur.

Classification

Il existe plusieurs types de carcinome basocellulaire, en fonction des caractéristiques histologiques.

  1. Forme de surface. Il se caractérise par une croissance en surface avec formation d'une plaque arrondie de couleur rouge. En règle générale, la quantité d'une telle plaque atteint 1 cm ou plus. La surface et la couleur ne sont pas uniformes et une barrière en nacre est formée le long de la périphérie. En analysant les données statistiques sur cette maladie, nous pouvons conclure que ses résultats sont principalement favorables.
  2. Forme nodulaire. Visuellement, ce type de carcinome basocellulaire est un nodule ne dépassant pas 5 mm de diamètre. Dans la plupart des cas, des nodules apparaissent sur le visage (lèvres, paupières, ailes du nez). Le nodule a une surface transparente à travers laquelle il est possible d’examiner les petits vaisseaux sanguins. Ce type de carcinome basocellulaire a tendance à germer dans les tissus voisins et, dans sa structure, ressemble au tissu cartilagineux. Le pronostic pour le type nodulaire de carcinome basocellulaire varie en fonction de l'actualité des mesures thérapeutiques. L'accès à une infection secondaire, qui complique l'évolution de la pathologie sous-jacente, est assez souvent observé.
  3. Forme de cicatrice. Contrairement aux types précédents de carcinome basocellulaire, les lésions pathologiques en forme de cicatrice ne dépassent pas le niveau de la peau. Il a une densité élevée et une couleur gris-rose. Il y a une tendance à la formation de bords de perles qui renaissent dans l'érosion.

Les étapes

Au stade initial, le basaliome se manifeste sous la forme de petits boutons apparaissant sur la peau du front, du nez et des lèvres.

Un trait distinctif qui distingue le basalioma des formations cutanées de la genèse infectieuse est l'absence totale de douleur au toucher.

Les derniers stades sont caractérisés par la formation d'un ulcère, une sorte de cratère qui a un fond et s'élève au-dessus de la peau du bord. Au cours de son développement, le basiliome commence à s’épaissir et, lorsque nous retirons la peau, il est figé et immobile. Le dernier symptôme est considéré comme une conséquence de la germination dans les tissus voisins. Aux derniers stades de sa formation, le fond de l'ulcère a un lustre graisseux et les vaisseaux sont clairement visibles le long de ses bords.

Signes de

La peau du visage est la localisation la plus courante du carcinome basocellulaire. Les symptômes de la maladie varient selon le stade du cours. Au début, de petits nodules avec une nuance nacrée se forment sur la peau. Dans les milieux médicaux, ces nodules sont également appelés "perles". Des croûtes apparaissent progressivement sur les nodules, avec la séparation de laquelle il y a un saignement de faible intensité.

Au début de la maladie, il n’ya aucune douleur. À l'avenir, avec la progression du processus pathologique et la germination de la tumeur dans les tissus voisins, une douleur locale apparaît, qui est aggravée par la pression.

Indépendamment du type de carcinome basocellulaire, ils ont tous tendance à se développer lentement. L’analyse statistique suggère qu’en moyenne, la croissance tumorale prend de 3 mois à 4 ans. Dans ce cas, la spécificité du carcinome basocellulaire est la croissance non pas en largeur, mais en profondeur avec la défaite des structures sous-jacentes.

Diagnostics

Le diagnostic final incombe à un oncologue. Ce médecin est spécialisé dans les maladies causées par la formation de néoplasmes d’origine différente. Le diagnostic de basalioma de la peau visible du visage est posé sur la base d'une enquête, d'une anamnèse, d'un examen physique et de méthodes d'examen complémentaires.

L'évaluation de l'état des ganglions lymphatiques est une étape importante après l'inspection visuelle de la peau affectée. Les tumeurs malignes de ce type ont tendance à endommager les ganglions lymphatiques, ce qui se manifeste par leur grossissement, leur compactage et leur cohésion avec les tissus environnants.

Avec la localisation du carcinome basocellulaire sur la peau du visage, il est nécessaire d'évaluer l'état des ganglions lymphatiques cervicaux, sublinguaux, sous-maxillaires et occipitaux. La prochaine étape consistera à collecter du matériel biologique pour évaluer le stade et la nature du processus pathologique.

À cette fin, plusieurs techniques ont été développées, mais dans la plupart des cas, on a eu recours à la biopsie. Pour un diagnostic fiable du basalioma, le basalioma doit être différencié des autres tumeurs malignes de la peau.

En plus des méthodes de diagnostic de base, y compris l'examen histologique, d'autres types d'examen sont utilisés pour détecter la lésion métastatique d'autres organes et systèmes. Par exemple, grâce à l'utilisation des ultrasons, vous pouvez déterminer la présence et la taille des métastases dans les organes abdominaux. Le diagnostic final est établi sur la base d'une enquête complète comprenant une analyse immunohistochimique.

Traitement

Les mesures thérapeutiques visant à combattre les formations tumorales sont divisées en: chirurgicales, médicinales et combinées. Aux stades terminaux, en raison de l'impossibilité d'éliminer le néoplasme, des méthodes de traitement combinées sont utilisées, consistant en l'utilisation combinée de la radiothérapie et de la chirurgie. En raison de l'exposition aux radiations, il est possible de réduire la taille du carcinome basocellulaire et de le rendre disponible pour un retrait chirurgical. La radiothérapie est prescrite en association avec un traitement antibactérien et immunostimulant.

Le traitement médicamenteux comprend l’utilisation de médicaments cytotoxiques qui inhibent la croissance tumorale. En règle générale, les techniques médicales sont également complétées par des manipulations opérationnelles.

Le traitement chirurgical consiste en l’élimination complète et unique du carcinome basocellulaire. À ces fins, les techniques opérationnelles sont principalement utilisées. L'intervention chirurgicale est le moyen le plus populaire de traiter les formations pathologiques de la peau du visage. Cependant, plusieurs limitations rendent impossible la réalisation d'une telle manipulation:

  • La localisation de la tumeur doit être dans un endroit sûr. Sinon, l'opération risque d'endommager les vaisseaux sanguins, les plexus nerveux et d'autres structures, ainsi que de violer l'intégrité et de mettre la vie en danger.
  • Dans les cas avancés, lorsque la tumeur se développe dans les os du crâne.
  • Pathologie somatique sévère, causant une défaillance multiorganique du patient.

Si le basaliome est petit, le traitement au laser chirurgical est considéré comme le traitement préféré. Cette méthode présente plusieurs avantages, ce qui la distingue des autres procédures chirurgicales:

  • Complètement sans douleur;
  • La vitesse;
  • Pas de saignement;
  • Faible risque de récurrence.

En plus du laser, une méthode de cryodestruction est un moyen très populaire de guérir le basaliome. La procédure consiste à utiliser de l'azote liquide pour geler la tumeur. La combinaison du traitement par ultrasons et de la cryodestruction augmente considérablement les chances de guérison complète. Le traitement cryogénique peut être effectué en ambulatoire, sans hospitalisation préalable ni anesthésie.

Pronostic et prévention

Le résultat du processus pathologique dépend de la rapidité des mesures thérapeutiques. Au début, il est possible de récupérer complètement dans 90% des cas, et si le basalioma est de type local, il est au total de 100%. Dans les cas avancés, les mesures de traitement nécessitent une approche plus sérieuse utilisant toutes les mesures disponibles.

Pour réduire le risque de carcinome basocellulaire, vous devez suivre certaines recommandations:

  • Nécessaire pour protéger les cicatrices des traumatismes mécaniques.
  • Essayez de protéger la peau du contact avec les toxines et autres composés toxiques.
  • N'allez pas au solarium.
  • Évitez les longues expositions en plein soleil. À cet égard, il faut être particulièrement prudent pour les personnes de race blanche.
  • Appliquez une crème pour hydrater la peau.
  • En été, protégez votre peau des rayons ultraviolets avec un écran solaire.

En dépit de sa malignité, le basalioma est toujours considéré comme une maladie très favorable, avec un faible risque de métastases. Cette éducation présente un certain nombre de caractéristiques qui facilitent le diagnostic. Avec un traitement rapide, il est possible d'éviter les effets indésirables sous la forme de lésions aux ganglions lymphatiques régionaux et aux tissus faciaux sous-jacents.

Quelle est la peau des cellules basales?

Basalioma est une tumeur maligne sur la peau. Le visage et le cou - le lieu le plus fréquent de sa luxation. Le cancer de la peau occupe le troisième rang en termes de fréquence d'apparition parmi tous les cancers. La maladie s'appelle cela parce que la couche superficielle de la peau est la base, et la pathologie commence à se propager. Le basaliome survient le plus souvent dans des zones ouvertes de la peau constamment exposées au soleil. Souffrir (dans 90% des cas) après 60 ans, hommes et femmes. Malheureusement, par suite de plusieurs circonstances et facteurs provocants, le cancer de la peau peut également survenir à un jeune âge.

Types de tumeurs cutanées

1. ulcératif nodulaire. C’est le type de maladie le plus répandu, et d’autres commencent à se développer. En apparence, ce phoque en forme de boule, s'élevant légèrement au-dessus de la surface, est de couleur rose (parfois, il ne diffère pas de la couleur générale de la peau). Cela ressemble à un simple bouton qui pique, mais au centre d'un tel tubercule, il y a une légère dépression. Il peut y en avoir plusieurs, ils seront localisés les uns à côté des autres, puis fusionneront en une seule plaque (environ 1 cm). Il a remarqué la grille vasculaire, il saigne au moindre dommage, des ulcères se forment, lors de la guérison, ils se recouvrent d'une croûte.

Aux stades suivants du développement d'une tumeur, des bulles apparaissent étroitement autour des bords de la plaque, bordant le point rouge, dans lequel se produit un processus inflammatoire - la plaque se dilate, capturant de plus en plus de nouveaux patchs cutanés. À la dernière étape, la tumeur cancéreuse se recouvre d'une croûte constamment enlevée et le basalioma lui-même prend la forme d'un cratère, s'enfonçant de plus en plus bas.

2. Vue superficielle du carcinome basocellulaire - il est plus facile à traiter que les autres. Une tumeur maligne de ce type est souvent située sur les membres et la poitrine. Il a l'apparence d'une plaque rosâtre à bords surélevés (environ 3-4 cm de diamètre). En raison de la pigmentation différente, il ressemble à une mosaïque. Un tel basalioma peut ne pas déranger pendant longtemps une personne présentant des symptômes et ne pas se développer pendant de nombreuses années.

3. Type cicatriciel de carcinome basocellulaire. Il diffère des précédents par sa couleur - du brun foncé au noir, parfois il ressemble à un grain de beauté. Le processus ulcératif se produit dans le plan du carcinome basocellulaire cicatriciel, mais il est situé juste en dessous du niveau de la peau. Lors de la guérison, une cicatrice se forme et elle élargit constamment sa portée.

Le danger de tout type réside dans l'évolution facile des symptômes du carcinome basocellulaire aux premiers stades. Les signes au fil des ans peuvent ne pas être ressentis, lançant le processus malin plus profondément dans le corps. À son tour, il entraîne la destruction des couches profondes de la peau, du cartilage et même des os, ce qui aggrave le traitement.

L'infection est un autre danger grave des carcinomes basocellulaires. Une inflammation constante augmente parfois le risque d'abcès purulent. De plus, située près des orifices naturels (nez, oreilles, yeux), la tumeur détruit le cartilage et les os, prive la personne de la vue ou de l’ouïe et mutile simplement le visage.

La qualification histologique internationale distingue les types de basaliomes suivants:

  • épithélial fibreux;
  • surface multicentrique;
  • crypttoderme.

Diagnostic du carcinome basocellulaire

En cas de néoplasmes sur la peau d'origine inconnue, vous devez contacter un oncologue dès que possible pour écarter la possibilité d'un carcinome basocellulaire.

Pour le diagnostic, le médecin procède à un examen approfondi du patient, à une analyse cytologique et à d'autres tests de laboratoire. Des diagnostics différentiels sont effectués. Ce dernier est nécessaire en raison de la similitude du carcinome basocellulaire avec certaines maladies cutanées anciennes.

Causes du cancer de la peau

Plusieurs facteurs jouent souvent un rôle. Il s’agit principalement de modifications de la peau et du corps liées à l’âge, qui réduisent sa résistance. Mais les impulsions provocantes sont:

  • Abus du soleil ou du solarium. À la poursuite d'un beau bronzage, vous pouvez obtenir trop de radiations. L'exposition intense au soleil a un effet néfaste sur la peau;
  • contact régulier avec des produits chimiques et des poisons (facteur professionnel): arsenic, produits pétroliers, résines, etc.
  • prédisposition génétique. Les personnes à la peau claire et aux taches de rousseur, qui ont eu des cas de basalioma dans la famille, ont de très grandes chances de développer la même pathologie. Malheureusement, les scientifiques ont effectivement conclu que la propension à toute lésion maligne est héritée;
  • dommages mécaniques à la peau au même endroit sur une longue période;
  • Rayons X, rayonnement radioactif, radiothérapie;
  • états d'immunodéficience.

La pathologie du cancer est un symptôme quelque peu différent des autres maladies de la peau:

  • il a une texture dense et des limites claires;
  • sur les bords - épaississements en forme de rouleau;
  • près du centre - une petite dépression;
  • il a des formations semi-circulaires au-dessus de la surface.

Un médecin ne peut expliquer en face à face ce que c'est et comment le traiter si le patient a des soupçons de basalioma.

Si un néoplasme n’est sujet à aucun effet mécanique ou autre, il est alors gelé et ne se développe pas avant plusieurs années, voire plusieurs décennies. Mais si, dans le cas d’une blessure, même mineure, l’émergence rapide d’ulcères ou de cicatrices ne cicatrisant pas commençait - très probablement, il s’agit d’une maladie cancéreuse.

Ablation au laser du carcinome basocellulaire

La thérapie au laser est l’un des traitements les plus progressifs et les plus populaires du carcinome basocellulaire. Il est applicable sur le visage, car il ne laisse pas de cicatrices. Le laser est très pratique pour traiter la tumeur dans des endroits difficiles à atteindre: dans le coin des yeux, derrière les oreilles. Cette méthode vous permet de protéger le patient contre le risque de récurrence de la tumeur et un certain nombre de complications.

Malheureusement, le laser n'est applicable qu'au stade initial du développement du carcinome basocellulaire ou s'il n'a pas atteint une taille importante.

Autres types de traitement du carcinome basocellulaire

1. Congélation à l'azote liquide (cryothérapie). Méthode - contact ou application, à la discrétion du médecin. Dans le processus, la tumeur subit une congélation jusqu'aux couches les plus profondes. Les tissus meurent et rejettent. La cryothérapie est effectuée sur des tumeurs atteignant 2 centimètres de diamètre.

2. Chirurgie. Il vous permet de traiter des tumeurs plus volumineuses lorsqu'elles se sont développées sur la peau et profondément dans le cartilage et le tissu osseux affectés. Cependant, si un basaliome survient sur le visage, cette méthode est utilisée dans les cas extrêmes lorsque la maladie est agressive et que l'esthétique externe perd sa pertinence. Au cours de l'opération, les carcinomes basocellulaires sont excisés, saisissant 1 à 2 cm de peau saine adjacente et cousus.

3. Traitement par radiothérapie. Il est réalisé pour éliminer le carcinome basocellulaire dans les endroits dangereux du visage: près du pavillon, des yeux et du nez. Cette méthode de traitement est souvent associée à la chimiothérapie. Ensemble, ils donnent un bon résultat, en particulier au stade initial, lorsque le carcinome basocellulaire atteint 5 cm.L'inconvénient majeur est le risque accru de tumeur maligne au même endroit d'un autre type.

4. Enlèvement de la tumeur par courant haute fréquence (électrocoagulation). Le courant brûle une tumeur maligne, à sa place apparaît une légère érosion qui, avec les soins appropriés, laissera une marque minimale. Cependant, étant donné le danger, il n’est pas utilisé près des organes vitaux et, par exemple, il faudra choisir une méthode différente pour éliminer le carcinome basocellulaire au nez.

5. Photothérapie. Prévoit l'introduction d'une substance photosensibilisante dans le tissu tumoral, qui est activée par des éclairs lumineux. Sous cette influence, les cellules cancéreuses sont détruites de l'intérieur. La photothérapie est utilisée dans le traitement du visage ainsi que dans les endroits difficiles à atteindre (oreillettes).

Si la période du stade initial est manquée et que la pathologie maligne a affecté de plus en plus d'autres types de tissus, les experts conseillent alors de combiner les deux méthodes de traitement.

Prévision et mesures préventives

Heureusement, le carcinome basocellulaire ne propage pas les métastases, mais il est plus facile de le guérir en l'identifiant au stade initial. Pour ce faire, vous devez être attentif aux changements qui se produisent à la surface de la peau. En cas de phoques suspects de toute taille, il est préférable d’être en sécurité et de contacter le dermatologue ou l’oncologue avec des signes. Les mesures de prévention de la tumeur incluent également:

  • exposition modérée au soleil, pas dans la phase active;
  • cesser de fumer;
  • traitement rapide des maladies et des lésions cutanées;
  • Respect des mesures de précaution lors du travail avec des substances chimiques et toxiques;
  • protection de la couverture contre les blessures, particulièrement fréquente au même endroit.

Le basaliome est une tumeur maligne souvent localisée sur le visage. Détection et élimination rapides - la clé d'un bon pronostic quant à l'évolution de la maladie. Il existe de nombreuses techniques permettant de traiter avec succès le basalioma.