loader
Recommandé

Principal

Sarcome

Sensation de biopsie de l'utérus

La biopsie cervicale est une procédure simple qui a une grande valeur diagnostique. Son essence est qu'un spécialiste coupe un petit morceau de tissu du col de l'utérus et l'envoie ensuite au laboratoire pour une recherche détaillée. Le matériel est collecté dans la partie la plus suspecte du corps.

Les femmes qui vont étudier pour la première fois s’intéressent souvent à la biopsie cervicale, est-ce douloureux? Cette question ne peut pas être répondue sans ambiguïté. Cela dépendra de la sensibilité de la femme, de son attitude psychologique et, naturellement, du professionnalisme du gynécologue.

Néanmoins, vous ne devriez pas abandonner l'étude. Grâce à une biopsie, les médecins peuvent détecter les cellules atypiques du col utérin, déterminer leur taille et leur forme. Déjà sur la base des résultats obtenus, un diagnostic sera établi et, si nécessaire, un plan de traitement est établi.

Une biopsie ne nécessite pas beaucoup de temps ni d’investissements financiers importants, mais c’est avec elle que le cancer du col de l’utérus extrêmement courant qui existe aujourd’hui peut être diagnostiqué à temps. Pour cette raison, cette procédure est souvent attribuée.

Des sensations

Pour répondre à la question, que la biopsie cervicale soit douloureuse ou non, vous devez considérer que la sensibilité du corps à l'intervention est différente pour tout le monde.

Dans la plupart des cas, la procédure est presque indolore. Cela est dû au fait que les récepteurs de la douleur sont presque totalement absents du col de l’utérus et que les actes du médecin eux-mêmes ne prendront pas plus de deux minutes. Pour cette raison, avant d'effectuer une biopsie, une femme n'est généralement pas anesthésiée.

Quant à l'inconfort mineur, il sera probablement présent. Ceci est très similaire à la douleur dans le bas-ventre avant la menstruation. Pour réduire au minimum la gravité de l'inconfort, le patient doit se détendre, car les muscles contractés réagissent spasmodiquement au processus de biopsie.

Le fait qu'une biopsie cervicale soit douloureuse ou non dépend du type de procédure. Il y en a plusieurs:

  • Onde radio. Dans ce cas, le matériel est pris avec un couteau radio spécial. Les dommages au col sont minimes.
  • Bouclage Avec elle, un spécialiste détache une petite section de tissu à l'aide d'une boucle à travers laquelle le courant électrique passe.
  • Observation L’essence d’une telle biopsie est que le médecin prélève une petite colonne de tissu (qui contiendra les cellules de toutes les couches nécessaires) avec une aiguille spéciale.
  • Couteau Pour effectuer une telle biopsie, le spécialiste utilise un scalpel chirurgical ordinaire, dans lequel ne passent ni les ondes radio ni le courant électrique.

Le choix de l'instrument de biopsie est effectué par un gynécologue. Cela dépendra du tableau clinique de la maladie de la femme.

De toutes les variétés de procédures, la plus douloureuse est celle réalisée avec un scalpel chirurgical. Il est beaucoup plus facile de porter l'observation et la biopsie en boucle.

Le plus confortable de toutes les procédures ci-dessus est une biopsie par ondes radio. Avec elle, la femme ressent peu d'inconfort et ne saigne pas.

Sous anesthésie

Dans la plupart des cas, une biopsie est réalisée sans anesthésie. Cependant, il existe des cas où l'utilisation d'anesthésiques locaux est simplement nécessaire.

Une biopsie cervicale n'est douloureuse que dans certains cas. Par exemple, si une femme est très sensible. Dans ce cas, le gynécologue peut traiter la zone dans laquelle le travail sera effectué avec de la lidocaïne ou effectuer une injection anesthésique directement dans le col utérin.

Certaines cliniques proposent aujourd'hui de faire une biopsie sous anesthésie locale. Cependant, la plupart des experts considèrent ces actions comme injustifiées. Cela équivaut à remplir une petite rayure de vert brillant sous anesthésie générale.

Chez certains patients, non pas une mais plusieurs zones suspectes sont présentes sur le col. Dans ce cas, le matériel doit être prélevé de plusieurs zones à la fois. Ces actions augmenteront considérablement les spasmes douloureux. Une anesthésie locale est également donnée à ces patients.

Pour cette raison, une biopsie cervicale fera mal, il est préférable de demander au gynécologue.

La douleur peut être grave en présence d'un processus inflammatoire. La zone enflammée elle-même peut être inconfortable et, si elle est perturbée de quelque manière que ce soit, l'inconfort augmentera considérablement. Bien que les médecins préfèrent généralement ne pas faire de biopsie en présence de maladies inflammatoires. Ils prescrivent d’abord un traitement, puis prélèvent des tissus du col de l’utérus.

Avant la procédure, de nombreux patients effectuent une recherche sur Internet pour savoir s’il est douloureux de pratiquer une biopsie cervicale. Cela n'a aucun sens, car tout le monde a des organismes différents et réagit également différemment à l'intervention.

Des complications

Malheureusement, l'inconfort physique pendant la procédure n'est pas le seul problème auquel le patient peut être confronté. Dans certains cas, les femmes peuvent développer des saignements ou une infection.

Il est recommandé de contacter un établissement médical avec:

  • augmentation de la température corporelle à 37,2 degrés ou plus;
  • pertes vaginales avec une odeur désagréable;
  • la survenue de saignements graves;
  • la présence de saignements qui ne disparaissent pas 7 jours après l'intervention.

Ces complications peuvent survenir si le médecin n’a pas exécuté correctement la procédure ou si la femme n’a pas suivi les règles d’hygiène personnelle par la suite.

Il est maintenant clair s'il est douloureux de faire une biopsie du col de l'utérus et quelles en seront les conséquences. Pour éviter les ennuis, il est recommandé à une femme de suivre des recommandations simples.

Leur essence est de refuser de visiter les bains, les saunas et les piscines, de soulever des poids, d’utiliser de l’aspirine, des tampons, ainsi que de se doucher. Idéalement, le patient devrait également éviter les contacts sexuels.

Ainsi, le processus de régénération tissulaire sera considérablement accéléré. Dans la plupart des cas, la guérison prend plusieurs jours, mais parfois ce processus prend plusieurs semaines.

Sur la base de ce qui précède, on peut conclure que la biopsie cervicale n'est pas une procédure terrible. Le maximum qu'une femme puisse ressentir au cours de sa vie est un léger inconfort. Dans tous les cas, les médecins feront tout ce qui est en leur pouvoir pour ne pas faire de mal. En ce qui concerne les complications après la procédure, elles peuvent être facilement évitées si vous suivez les recommandations du médecin traitant.

Quand une biopsie cervicale est-elle indiquée pendant l'érosion, comment se fait la biopsie et quelle est la période de récupération?

Biopsie cervicale avec érosion: de quoi s'agit-il? Après un examen colposcopique, l'étape suivante est souvent microscopique. Au cours de cette procédure, le patient prélève un petit morceau de tissu à la surface de cet organe pour un examen au microscope.

Indications d'étude

La biopsie par érosion ne doit pas toujours être effectuée. Habituellement, pour un tel diagnostic, il suffit de passer un test de Papanicolaou et de subir une colposcopie.

L'étude n'est désignée que si, parallèlement à l'érosion ou à la pseudo-érosion, les signes dits colposcopiques suspects ont été retrouvés:

  • les sites qui ne sont pas peints à l'iode après le test de Schiller;
  • zones blanches après exposition à une solution d'acide acétique.

Une biopsie du col utérin au cours de l'érosion confirme ou réfute ce diagnostic et sert également à exclure le précancéreux et l'oncopathologie.

Caractéristiques de la procédure

Une biopsie est effectuée 5 à 7 jours après le cycle menstruel, immédiatement après la fin de la menstruation. Cela est nécessaire pour guérir la plaie avant le début du prochain flux menstruel. Autrement, le risque d'infection dans le col utérin augmente, ainsi que la probabilité d'une nouvelle endométriose.

La collecte de matériaux n'est possible qu'en l'absence de maladies infectieuses. Par conséquent, la préparation à la biopsie cervicale implique un frottis sur la microflore. Si une infection est détectée, le traitement approprié est d'abord prescrit à la femme, puis une biopsie est effectuée après le rétablissement.

La procédure est effectuée en ambulatoire pendant plusieurs minutes.

Est-ce que ça fait mal ou pas de faire une biopsie cervicale en présence d'érosion?

Cette étude est indolore, car il n’ya pas de terminaisons nerveuses sensibles dans le cou, elle est donc réalisée sans anesthésie. Une sensation désagréable peut être associée à l'introduction de miroirs gynécologiques dans le vagin. En outre, en réponse à l'action des instruments, l'utérus peut se contracter légèrement, provoquant une gêne à court terme dans le bas de l'abdomen.

La biopsie doit être réalisée sous le contrôle de la colposcopie. Le col de l'utérus est traité avec la solution de Lugol, tandis que les zones pathologiques restent claires. Pour une capture plus précise du matériau, le col est inspecté sous un grossissement avec un colposcope.

Préparation à l'étude

2 jours avant la biopsie, il est nécessaire d'abandonner l'utilisation de tampons vaginaux et de les remplacer par des serviettes hygiéniques. Il est recommandé de laver tous les soirs avec de l'eau tiède et du savon, en évitant les douches. Les suppositoires et les comprimés vaginaux ne peuvent être utilisés que selon les directives du médecin. 2 jours avant la manipulation devrait s'abstenir de tout rapport sexuel.

Le rasage périnéal n'est généralement pas requis, mais cette question peut être clarifiée avec un gynécologue.

Avant une biopsie, des tests sont effectués pour exclure le processus infectieux dans le vagin et les organes les plus proches:

  • numération globulaire complète;
  • frottis sur la flore (gonorrhée, trichomonase);
  • tests de mycoplasmose, ureaplasmose, chlamydia, infection par le VIH, syphilis, hépatite.

La coagulabilité dans le sang est contrôlée à l'aide d'un test de coagulation.

Avant la biopsie, une colposcopie doit être réalisée pour préciser l'emplacement de l'ingestion de matériel.

L'étude n'est pas menée dans les maladies inflammatoires aiguës des organes génitaux, pendant la menstruation, ainsi que pendant la grossesse. L'érosion n'est pas si dangereuse que la santé de l'enfant à naître.

Avant l'intervention, les faits suivants doivent être rapportés au médecin:

  • une liste des médicaments pris, en particulier pour éclaircir le sang;
  • allergie aux drogues ou aux aliments;
  • troubles sanguins chez les membres de la famille ou chez le patient;
  • diabète, hypertension ou maladie coronarienne concomitants;
  • thrombose transférée de séchoir à cheveux en profondeur, thrombophlébite, thromboembolie pulmonaire.

Variantes de la procédure

Le matériel d'examen microscopique peut être obtenu de différentes manières. Comment faire une biopsie du col utérin avec érosion:

  • le plus souvent, des forceps spéciaux sont utilisés (conchote), ce qui vous permet de prélever des morceaux de tissu de différentes parties du cou - dans ce cas, vaporisez de la lidocaïne sur la surface du corps pour soulager la douleur;
  • la biopsie de ponction est réalisée avec une aiguille, qui récupère une partie du tissu modifié;
  • Il est possible d'obtenir un matériau de biopsie pendant le traitement par érosion avec l'appareil Surgitron en utilisant des ondes radio (biopsie par ondes radio); après une telle procédure, il ne reste pratiquement plus de cicatrice du col utérin, ce qui permet d'utiliser un couteau au radium chez la femme jeune; Cependant, la qualité du matériel obtenu n'est pas toujours bonne;
  • les autres options - biopsie au laser et à boucle - sont moins courantes; le laser est bien toléré mais nécessite une anesthésie intraveineuse; après une excision électrique en boucle, des cicatrices peuvent rester sur le cou, ce qui empêche en outre de porter un enfant;
  • Le moyen le plus fiable d'obtenir des tissus pour la recherche consiste à exciser la zone suspecte avec un scalpel.

Dans ce dernier cas, l’étude est attribuée aux femmes qui ont déjà accouché et ne planifient pas d’enfants. Cette manipulation est réalisée sous anesthésie locale ou intraveineuse et, dans certains cas, dans un hôpital.

Comment se fait une biopsie?

Lorsque la biopsie par érosion est réalisée en ambulatoire, dans le bureau du gynécologue. Le patient est situé sur le fauteuil d'examen gynécologique. À l’aide de miroirs, le médecin élargit le vagin et examine bien le cou. La membrane muqueuse est nettoyée avec un coton-tige imbibé de solution saline stérile. À ce stade, une colposcopie avec le test de Schiller peut être effectuée.

Si nécessaire, un anesthésique est introduit dans la région cervicale ou pulvérisé en spray. Ensuite, un petit morceau de tissu est excisé d'une zone suspecte par l'une des méthodes énumérées ci-dessus. Il est placé dans une solution stérile et envoyé au laboratoire.

Placez une biopsie avec un coton-tige est traitée avec un antiseptique. Lorsque le site saigne, il est traité avec une solution de nitrate d'argent. Ensuite, la zone des organes génitaux externes est désinfectée. La plaie sur la membrane muqueuse du col est très petite, les points de suture ne s’imposent pas.

L'étude ne dure pas plus d'une demi-heure, puis le patient reçoit les recommandations du médecin et rentre chez lui. Réception répétée pour évaluer l'état des organes génitaux et familiariser le patient avec les résultats de l'étude est nommé après 2 semaines.

Période de récupération

Dans la plupart des cas, la procédure est sûre et ne provoque pas de complications. En l'espace de 3 à 5 jours, il se peut que le vagin ne saigne que très peu et se résorbe progressivement.

Facteurs de risque de complications après biopsie:

  • surpoids;
  • longue expérience du tabagisme;
  • âge avancé;
  • taux élevés de sucre dans le sang;
  • insuffisance rénale et hépatique;
  • hypertension artérielle;
  • maladie pulmonaire chronique;
  • malnutrition et anorexie;
  • saignements de nez fréquents;
  • maladies auto-immunes;
  • immunodéficience.

Si une femme présente un ou plusieurs de ces facteurs, elle peut avoir des effets négatifs tels qu'une biopsie du col utérin pour le diagnostic de l'érosion:

  • saignements durant plus d'une semaine;
  • odeur désagréable de décharge;
  • changer de couleur;
  • douleur abdominale;
  • augmentation de la température corporelle à 37,5 degrés ou plus;
  • se sentir mal.

Si ces symptômes apparaissent, vous devez contacter un gynécologue.

Ces signes ne se manifestent pas si la femme respecte toutes les prescriptions du médecin: il est déconseillé d'utiliser des tampons de douche vaginale ou vaginale. Pendant la même période, le sexe n'est pas recommandé.

À ce stade, vous ne devez pas soulever des objets pesant plus de 3 kg, visiter le bain, la piscine, le sauna et prendre un bain chaud.

En cas de douleur abdominale faible, vous pouvez prendre l’analgésique habituel, par exemple le paracétamol ou le No-shpu.

Le médecin peut vous prescrire des médicaments qui accélèrent le processus de récupération de la membrane muqueuse:

  • suppositoires vaginaux de Terzhinan pour la prévention de l'infection;
  • Comprimés de métronidazole par voie orale dans le même but;
  • Les suppositoires rectaux Genferon, qui améliorent la protection immunitaire locale et accélèrent la cicatrisation des plaies;
  • Suppositoires vaginaux de Betadine, agissant efficacement non seulement sur les bactéries, mais aussi sur les champignons et les virus.

Du 10 au 20e jour après la procédure, des préparations sont prescrites pour améliorer les processus de régénération des tissus et prévenir la formation de cicatrices:

  • suppositoires vaginaux Depantol;
  • suppositoires vaginaux à action immunostimulante.

Après une biopsie pour érosion, la femme est généralement capable de travailler le lendemain. Dans un hôpital, la période d'invalidité peut durer plusieurs jours seulement si l'on retire une partie importante du cou d'un couteau à l'aide d'un couteau.

Après une biopsie au couteau, une petite cicatrice peut rester sur la membrane muqueuse. Parfois, il interfère avec la fécondation en déformant le canal cervical. Dans d'autres cas, le tissu cicatriciel ne peut pas bien s'étirer pendant l'accouchement, ce qui rend difficile leur écoulement naturel. Cependant, avec l'érosion, le volume du matériel de biopsie est très petit, il n'y a donc pas de changements cicatriciels bruts.

Les résultats

Pourquoi faire une biopsie du col utérin avec érosion?

L'objectif principal de cette étude est d'exclure les cancers concomitants, précancéreux ou cervicaux. Selon l'examen microscopique des cellules, le médecin peut déterminer les modifications suivantes:

  • dysplasie de gravité variable;
  • leucoplasie atypique ou simple;
  • tumeur maligne;
  • les polypes;
  • l'inflammation;
  • l'érosion.

L’étude doit être réalisée par des porteurs de types oncogènes de papillomatose humaine afin de permettre la reconnaissance rapide des changements précancéreux précoces. Ainsi, les résultats du test n'indiquent pas normalement la présence d'une intranéoplasie cervicale. En cas de complications dues à une ectopie (pseudo-érosion) ou à une véritable érosion (ectropion), le décodage comprend des données sur les degrés CIN I-III. C'est déjà une condition précancéreuse.

La véritable érosion au cours de la biopsie est caractérisée par l'apparition d'un défaut (endommagement) de l'épithélium multicouche tapissant la surface du col de l'utérus. Au bas de la surface érodée, la granulation (tissu conjonctif) grandit et les leucocytes s'accumulent. Il existe une pléthore d'artères et un gonflement des couches superficielles de la membrane muqueuse. La véritable érosion guérit souvent d'elle-même.

La pseudo-érosion se produit lorsque l'épithélium cylindrique du canal cervical dépasse le pharynx utérin externe et forme un cercle sur la partie vaginale du col de l'utérus. L'ectopie, ou pseudo-érosion, peut être de trois types:

  1. Ferrugineux.
  2. Papillaire.
  3. Squameux immature.

Le premier type est caractérisé par la présence de formations glandulaires sous l'épithélium. Les passages glandulaires ramifiés sont tapissés d'épithélium cylindrique élevé. Des signes microscopiques d'inflammation sont exprimés autour de ces glandes. Dans l'ectopie papillaire, des papilles en expansion sont formées, formées par le tissu conjonctif sous-jacent et recouvertes d'épithélium cylindrique.

La différence dans l'image microscopique permet de distinguer entre l'érosion vraie et fausse. Ces conditions ont différentes causes et méthodes de traitement.

Après avoir reçu les résultats de la biopsie, il est nécessaire de discuter avec le médecin des mesures à prendre pour traiter l’érosion détectée. Si des signes d'intranéoplasie cervicale sont trouvés dans le matériau, cela nécessitera un diagnostic approfondi.

Si le tableau colposcopique et la biopsie chez une femme érodée se situent dans la fourchette normale, le risque de développer un cancer du col utérin est faible. Il est recommandé à ce patient de faire régulièrement un test de Papanicolaou. Si le test Pap, la colposcopie et la biopsie ont donné des résultats différents, une autre biopsie est effectuée avec davantage de tissu prélevé.

Le résultat d'une biopsie peut être confié à un autre médecin afin de former un "deuxième avis". Cela réduira non seulement le risque d'erreur de diagnostic, mais aidera également le gynécologue traitant à élaborer le plan de traitement approprié pour le patient. Un «deuxième avis» sur les résultats de la biopsie peut être obtenu dans diverses cliniques, y compris étrangères, en envoyant des échantillons par courrier.

Comment effectuer une biopsie du col utérin pendant l'érosion. Contre-indications et complications

Pour clarifier la nature des pathologies du col utérin, une biopsie peut être prescrite. Ne connaissant pas les subtilités de la procédure, la patiente commence à craindre qu'elle ne soit douloureuse, ce qui laisse penser qu'elle souffre d'une maladie grave, car on lui avait prescrit un examen aussi complexe. Cependant, il est nécessaire de comprendre qu'il ne s'agit que d'une méthode de diagnostic importante, qui permet de choisir le traitement le plus efficace. Une biopsie du col de l'utérus pendant l'érosion est nécessaire afin de reconnaître les premiers signes de maladies possibles et d'éviter des conséquences graves.

Cible de biopsie

La procédure consiste à sélectionner un petit morceau de tissu de la région du col de l'utérus sur lequel des lésions ont été détectées au cours de la colposcopie. Après avoir effectué une biopsie, l'échantillon est examiné au microscope et il est vérifié si des cellules de structure atypique sont présentes (c'est-à-dire qu'une condition précancéreuse est observée) ou si la pathologie est maligne.

Dans quels cas prescrire une biopsie. Contre-indications

Une telle procédure est indiquée si, au cours de l'examen d'inflammation du col de l'utérus (cervicite), d'ulcérations, de zones de nécrose et de kératinisation des tissus, et que des fissures étaient découvertes à sa surface. Dans le même temps, on soupçonne la présence de leucoplasie, une dysplasie cervicale à divers degrés, la survenue de polypes, un cancer.

Une biopsie est prescrite sur la base des résultats d'une colposcopie étendue. Ceci vérifie la réponse des tissus au traitement de substances spéciales. Lorsque la surface est lubrifiée avec une solution d'acide acétique à 3%, les zones endommagées apparaissent pâles sur le fond d'un épithélium sain. Après application de la solution de lugol (iode), ils restent non peints. Le prélèvement et l'examen d'un échantillon de matériau sont nécessaires pour confirmer ou infirmer la présence d'érosion et d'autres pathologies.

Les contre-indications à la biopsie du col de l'utérus sont la présence d'une femme, en plus de l'érosion, de processus inflammatoires aigus ou chroniques des organes génitaux. Si un frottis vaginal indique qu'une infection est présente dans le corps, la procédure est retardée.

Une biopsie n’est pas non plus pratiquée si une femme présente des troubles sanguins (une violation de la coagulabilité), des pathologies vasculaires ou une insuffisance cardiaque.

Caractéristiques de la biopsie

Une biopsie est effectuée le lendemain de la fin de la menstruation (environ le 7ème jour du cycle), de sorte que la plaie au site de prélèvement soit retardée au début de la prochaine menstruation. Dans ce cas, le risque d'infection pendant les menstruations suivantes est réduit. En outre, la pénétration de sang menstruel dans une plaie non cicatrisée du col de l’utérus peut entraîner le développement d’une endométriose génitale.

La durée de la procédure est généralement de quelques minutes. Selon la technique utilisée, la biopsie est réalisée en ambulatoire (si une anesthésie locale est utilisée) ou à l'hôpital (lorsqu'un tissu est prélevé sous anesthésie générale).

La procédure est contrôlée à l'aide d'un colposcope, un dispositif permettant de produire un grossissement optique et une illumination de la surface du vagin. Le matériel sélectionné est placé dans une solution de formol et envoyé à un laboratoire pour examen histologique.

La procédure de biopsie est-elle douloureuse?

Comme les terminaisons nerveuses du col de l'utérus sont absentes, il n'y a pas de douleur intense lors de la sélection du matériau lors de l'érosion. En fonction de la méthode de biopsie et de l'ampleur du site d'érosion à partir duquel l'échantillon est prélevé, la procédure est réalisée sans anesthésie ou sous anesthésie locale (la lidocaïne est injectée). Les contractions de l'utérus, qui se manifestent lors d'une exposition au col de l'utérus, peuvent entraîner une légère gêne au bas de l'abdomen.

Vidéo: à quoi est assignée une biopsie et comment

Types de biopsie

Les méthodes suivantes de prélèvement de la surface du col utérin sont utilisées:

  • conisation - couper une seule pièce de tissu sous la forme d'un cône à l'aide d'un rayon laser, d'un scalpel ou d'un autre dispositif;
  • Biopsie excisionnelle (ponction) - pincer un morceau de tissu d'un site d'érosion à l'aide d'une pince médicale (conchotome);
  • biopsie endocervicale, quand une petite quantité de matériel est enlevée de la surface du col utérin à l'aide d'un appareil spécial (curette), qui est ensuite examiné selon la méthode histologique;
  • trépanobiopsie - prélèvement pendant l'érosion de plusieurs parties du cou.

Selon le type d'appareil utilisé pour conquérir lors d'une biopsie cervicale lors du diagnostic de l'érosion, il existe plusieurs types de procédure.

Biopsie simple. Le matériel est pris avec des aiguilles de différents diamètres. Il est possible de l'extraire sous forme de colonne contenant des cellules situées à différentes profondeurs.

Biopsie au couteau. La coupe d'un petit morceau de tissu pendant l'érosion se fait avec un scalpel. La procédure la plus efficace, mais la plus douloureuse, est réalisée sous anesthésie générale.

Biopsie par ondes radio. Elle est réalisée à l’aide de l’appareil Surgitron, qui permet de pratiquer une incision sans prélèvement de tissu avec un couteau radio (une électrode spéciale émettant des ondes radio haute fréquence). L'inconvénient de la méthode est la cautérisation des tissus, ce qui réduit quelque peu la qualité de l'échantillon et la précision des résultats obtenus.

Laser. Le tissu est coupé à l'aide d'un rayon laser.

Bouclage La coupe du matériau pendant l'érosion est réalisée par l'électrode sous la forme d'une mince boucle en métal, à travers laquelle un faible courant est passé.

Remarque: lors du choix de la méthode de mise en œuvre de la procédure, le degré de développement de l'érosion cervicale et l'âge du patient sont pris en compte. Il n'est pas recommandé aux femmes fœtales de subir une piqûre, une conchotomie et une biopsie en boucle, car il y a une cicatrice sur le col de l'utérus. Cela réduit l'élasticité du mur, ce qui peut par la suite compliquer l'accouchement.

Se préparer à une biopsie

Avant la désignation de la procédure, des études sont menées pour déterminer la coagulation du sang, ainsi que des analyses de sang, l'urine et le mucus du vagin et du col de l'utérus afin de détecter des infections et des processus inflammatoires.

  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • analyse biochimique de la glycémie, de l'urée, des enzymes hépatiques;
  • coagulogramme (test sanguin pour la coagulation);
  • frottis pour l'examen microscopique de la composition de la microflore du vagin;
  • tests sanguins pour la syphilis et autres infections sexuellement transmissibles, ainsi que pour le VIH et les virus de l'hépatite.

En l'absence de contre-indications à la biopsie, le jour de la procédure est désigné. Dans ce cas, une semaine avant sa mise en œuvre, il est nécessaire d'abandonner l'utilisation de médicaments anticoagulants (aspirine, warfarine, ibuprofène). La veille de la procédure, il est nécessaire d'arrêter l'utilisation de tampons, de douches vaginales, l'utilisation de comprimés vaginaux et de bougies d'érosion.

Avant le début de la manipulation, la femme doit avertir le médecin de la présence de tout médicament, allergie alimentaire, hypertension, maladie cardiaque, diabète sucré, pathologies vasculaires. Il est également nécessaire de faire rapport sur les opérations précédentes pour supprimer l'appendice, la vésicule biliaire et, en particulier, les complications survenues.

Dans certains cas, à la demande de la patiente ou si la région du col utérin est trop grande, la biopsie est réalisée sous anesthésie générale à l'hôpital. Dans le même temps, il est nécessaire d'arrêter l'ingestion d'aliments, de liquides et de médicaments 12 heures avant le début des repas.

Biopsie et complications possibles

Avant la procédure, le cou est irrigué avec un spray de lidocaïne ou une injection de lidocaïne dans son muscle. Le expandeur est installé dans le vagin, à travers lequel sont insérés les outils de manipulation. En cas de suspicion d'érosion, la surface à l'étude est traitée avec de l'acide acétique ou de l'iode et un échantillon est prélevé. Après cela, une suture est imposée ou une coagulation vasculaire est réalisée en utilisant diverses méthodes.

Complications après la procédure

En règle générale, les complications après la manipulation ne se produisent pas. Au bout de quelques jours, une femme peut avoir de petites quantités de sang dans son écoulement, puis son état redevient normal. Dans de rares cas, il y a des saignements prolongés et des douleurs abdominales, ce qui indique une mauvaise cicatrisation.

Il est possible de changer la couleur de l'écoulement et l'apparition d'une odeur désagréable (qui indique une infection de la plaie et la survenue d'un processus inflammatoire). Après la procédure, une légère augmentation de la température corporelle est possible.

La survenue de complications peut être déclenchée par une diminution de l’immunité résultant de maladies antérieures, d’une mauvaise alimentation, de stress. Une femme doit nécessairement informer le médecin de tous ces maux.

Peut être prescrit l'utilisation de suppositoires vaginaux avec des médicaments antibactériens (terzhinan, métronidazole), des agents antiviraux (bétadine). Pour améliorer la défense immunitaire et accélérer le processus de guérison des tissus, des suppositoires rectaux Genferon sont prescrits.

Résultats de recherche

Les résultats sont prêts dans environ 2 semaines. Ils peuvent refléter:

  1. La présence d'érosion avec confirmation du degré de changements dans les tissus. En fonction de ceux-ci, un traitement conservateur ou chirurgical sera prescrit au patient.
  2. La formation d'une cervicite chronique, qui nécessite une thérapie avec des médicaments anti-inflammatoires, ne nécessite pas d'opération.
  3. Changement atypique du tissu cervical. Le traitement dépend du degré de dysplasie. En cas de maladie de grade 2 et 3, une intervention chirurgicale est nécessaire car cette affection est précancéreuse.

Recommandations après la procédure

Afin que la guérison ait lieu le plus rapidement possible et qu'aucune complication ne survienne, les médecins recommandent à la femme de suivre certaines règles après une biopsie du cou. Il est nécessaire dans les 4 prochaines semaines pour éviter l'épuisement nerveux et physique, restez dans le sauna, sous les rayons du soleil. Vous ne pouvez nager que sous une douche chaude.

Les joints doivent être utilisés comme produits hygiéniques, les tampons ne doivent pas être utilisés. Vous ne pouvez pas retenir les douches vaginales, utilisez des onguents et des suppositoires non prescrits par un médecin. Pendant la période de récupération, les rapports sexuels doivent être évités.

Biopsie cervicale

Les méthodes de diagnostic invasives ne sont utilisées que dans les cas où d'autres méthodes n'ont pas permis d'obtenir le résultat approprié. Cependant, une biopsie du col utérin est toujours nécessaire pour diagnostiquer ou exclure un diagnostic de cancer. Sans cet examen, il est difficile de dire avec certitude si une tumeur bénigne ou maligne a été découverte chez un patient.

Qu'est-ce qu'un cancer du col utérin dangereux?

Le cancer du col utérin est fréquent chez les femmes de tous âges, y compris les femmes en âge de procréer. Toute formation maligne est dangereuse car elle peut se propager dans tout le corps et perturber l'activité des organes internes, provoquer l'épuisement et la mort. Par conséquent, le cancer est traité de manière agressive et s'accompagne nécessairement d'une intervention chirurgicale.

Le danger du cancer du col utérin est qu'il affecte les jeunes femmes. Le traitement chirurgical à n'importe quel stade, à l'exception du cancer «in situ» (tumeur débutante située dans l'épiderme), est associé à la nécessité de prélever le col de l'utérus et de l'utérus avec les ovaires. Naturellement, après un tel traitement, une femme ne pourra plus avoir d'enfants.

La détection précoce d'une tumeur donne la possibilité d'utiliser le traitement préservant les organes en préservant la fonction de procréation. Pour ne pas déclencher la maladie, il est nécessaire de faire un suivi annuel chez le gynécologue et de traiter les pathologies identifiées.

Qu'est-ce qu'une biopsie et que montre-t-elle?

La biopsie est une méthode d'étude de la composition cellulaire de la peau, des muqueuses et des organes internes. Chaque organe a normalement sa propre structure cellulaire: pour le col de l'utérus, un épithélium squameux stratifié est typique. Dans certaines conditions pathologiques, cet épithélium peut changer - une dysplasie et une leucoplasie se développent. Dans les cas les plus difficiles, dans le contexte des cellules normales de l'épithélium squameux stratifié, apparaissent des cellules malignes, responsables de la croissance et du développement du cancer.

Au cours de la biopsie, le tissu est prélevé sur l’organe examiné. Un petit nombre de cellules est nécessaire pour le diagnostic - l'organe ne présente aucune déficience après une biopsie. Ensuite, le matériel prélevé est traité et disséqué. Le produit fini est étalé sur des lames de verre et examiné au microscope. Après que le médecin ait conclu sur la qualité de la composition cellulaire de la zone étudiée.

Indications de la biopsie cervicale

Une biopsie cervicale est réalisée dans les cas suivants:

  1. Dysplasie - apparition dans l'épithélium squameux stratifié de cellules sujettes à une dégénérescence atypique. La maladie fait référence au précancer.
  2. Leucoplasie - l'apparition de zones de kératinisation, qui n'est pas caractéristique du col de l'utérus. La pathologie se réfère également au précancéreux.
  3. Polypes cervicaux, verrues génitales - tumeurs bénignes pouvant dégénérer en cancer.
  4. Ectopie - la présence de zones érosives et saignantes.

Les indications pour la nomination d'une biopsie sont déterminées en effectuant une colposcopie - un examen instrumental non invasif du col de l'utérus. Dans le même temps, le col de l'utérus est examiné sous le colposcope, un dispositif optique qui augmente plusieurs fois la surface inspectée.

Contre-indications

Il est interdit d'effectuer la procédure dans de telles conditions:

  • Inflammation active de l'un des organes pelviens (colpite, myométrite, annexite et autres);
  • Grossesse (premier et troisième trimestres), au deuxième trimestre, s’il existe des indications, la procédure peut être effectuée;
  • Infections aiguës de toute localisation;
  • Coagulation sanguine réduite;
  • Pathologies somatiques graves (maladies du cœur et des vaisseaux sanguins, troubles du système respiratoire).

Quelle est la procédure douloureuse?

La douleur dépend de l'endroit où le médecin procède à une biopsie et de l'étendue de l'échantillonnage tissulaire. En prenant une surface superficielle sur une petite surface, le patient ne note que l’inconfort et les prélèvements de tissus dans la région de l’isthme risquent d’être douloureux.

L'humeur du patient joue un rôle dans le caractère des sensations lors de la manipulation. L'utérus et son col utérin sont pratiquement dépourvus de récepteurs de la douleur. Par conséquent, si elle s'adapte correctement à la procédure, la femme ne ressentira pas de douleur.

Comment se déroule une biopsie cervicale?

Une biopsie du col utérin est réalisée à l'aide d'un colposcope pour augmenter avec précision le col utérin et mettre en évidence la lésion. Afin de mieux visualiser les endroits suspects, le médecin peint le col de l'utérus avec une solution d'iode ou d'acide acétique, qui modifie la couleur des zones douloureuses.

Ensuite, une biopsie est effectuée directement - avec une aiguille spéciale ou d'autres instruments, le médecin sépare une section de tissu et place le matériel recueilli dans une solution de formol, qui est envoyée au laboratoire d'histologie. Ensuite, la place de la clôture est traitée avec un antiseptique. Le besoin de points de suture est absent, car les dégâts sont mineurs. Environ une demi-heure, la patiente doit se reposer, après quoi elle peut rentrer chez elle. Après 2-3 semaines, vous devriez revenir pour une visite de suivi afin d'examiner le col de l'utérus et d'évaluer la nature de la cicatrisation.

Se préparer à une biopsie cervicale

Deux jours avant la biopsie devrait être:

  1. Arrête le sexe.
  2. Ne pas utiliser de tampons, ne pas se doucher.
  3. N'utilisez pas de suppositoires vaginaux sans consulter un gynécologue.

Avant la procédure devrait effectuer des organes génitaux de toilette.

Avant la prise du matériel, les contre-indications doivent être exclues. Par conséquent, une analyse de sang et d'urine est requise, ainsi qu'un frottis du col de l'utérus pour la flore. En outre, un frottis est effectué sur des cellules atypiques, des tests de certaines infections sont effectués. Les patients d'âge subissent une consultation avec un thérapeute, où ils effectuent un ECG.

Complications possibles et conséquences

Après une biopsie, le patient peut développer les réactions suivantes:

  • La fièvre;
  • Douleur abdominale basse;
  • Faiblesse, détérioration de l'état général;
  • Mettez en surbrillance le mucus vert, le sang.

Ces effets suggèrent l'apparition de complications telles que des saignements et l'ajout d'une infection secondaire. Ces complications sont rarement observées et sont exclues si la biopsie a été réalisée par un spécialiste compétent.

Parmi les effets à long terme, on peut observer la sténose cervicale et la faiblesse du canal cervical. Cette dernière complication conduit à un travail prématuré et la sténose cervicale est dangereuse avec l'infertilité. Par conséquent, la biopsie chez les jeunes filles débutantes n’est pratiquée que s’il ya des indications strictes et avec la clôture d’une petite quantité de matériel. La biopsie par ondes radioélectriques est la plus sûre, et la conisation en forme de coin du col de l'utérus est la plus traumatisante.

Que se passe-t-il s'il y a un écoulement après une biopsie du col utérin?

Si, après l'examen, des saignements abondants ou des écoulements mucopuruleux sont apparus, vous devez contacter immédiatement le gynécologue. Vous ne devriez pas vous soigner vous-même, n'utilisez aucune bougie, ne mettez pas froid à l'estomac, etc. Le médecin examinera et prescrira le traitement.

Après la procédure, il convient de vérifier auprès du médecin s'il peut y avoir un écoulement considéré comme normal. En fonction de l’étendue de l’étude, des pertes sanguines muqueuses apparaissent au cours des 2-3 jours suivant la biopsie. Il est important que seuls des tampons puissent être utilisés. L'utilisation de tampons pendant 2 semaines après une biopsie est interdite.

Récupération après

Afin d'accélérer la guérison et d'éviter le développement de réactions négatives, dans les deux semaines suivant la manipulation diagnostique, vous devez:

  1. Éliminer l'utilisation de tampons.
  2. Exclure le sexe.
  3. Ne nagez pas dans les étangs, les piscines, la mer.
  4. Pour exclure l'utilisation de médicaments qui fluidifient le sang (si ces fonds ont été nommés par un spécialiste dans un autre domaine, cette question doit être discutée avec lui).
  5. Ne soulevez pas la charge de plus de 3 kilogrammes.
  6. Ne pas aller au sauna, ne pas se baigner dans la salle de bain, ne pas prendre de douche chaude, ne pas rester au soleil, c.-à-d. éliminer complètement la surchauffe du corps.

Après cette période, la consultation d'un gynécologue suit généralement. Très probablement, la zone de biopsie sera déjà cicatrisée et la période de récupération prendra fin.

Prix ​​pour BSM

Le coût de la biopsie cervicale (prélèvement de matériel) en Ukraine coûte environ 400 à 500 UAH. en fonction de la méthode d'échantillonnage et du niveau de la clinique. Une biopsie avec examen histopathologique coûte à partir de 800 UAH. jusqu'à 2000 UAH., qui dépend encore une fois du niveau du centre médical.

Le prix d'une procédure de diagnostic et d'un examen histopathologique en Russie est en moyenne de 6 000 roubles.

Conclusions

Le principal avantage de cette technique est la possibilité de confirmer ou d’exclure une pathologie cancéreuse. En cas de suspicion de cancer, l’étude mérite d’être menée. Un diagnostic précoce est la clé d'un traitement efficace et préservant les organes. La biopsie du col utérin est une méthode extrême pour examiner une femme, mais les données qu'elle fournit ne correspondent pas à celles d'autres méthodes de diagnostic.

Comment effectuer une biopsie du col de l'utérus avec érosion et combien cette procédure est douloureuse

L'érosion révélée lors de l'examen chez le gynécologue nécessite une série d'études pour établir un diagnostic précis et déterminer la tactique du traitement.

La biopsie cervicale est l’une des méthodes de recherche importantes pour l’érosion. Cependant, cette procédure ne concerne pas toutes les femmes présentant une pathologie similaire. Dans cet article, nous comprendrons pourquoi et dans quels cas pendant l’érosion une biopsie est nécessaire, à qui elle est assignée et comment cette analyse est effectuée.

La biopsie est-elle toujours nécessaire pour les maladies du col utérin?

Le terme "érosion" peut masquer divers états, y compris l'ectopie. Aujourd'hui, les experts de l'OMS disent que l'ectopie (pseudo-érosion) est un phénomène courant chez la femme, mais ce n'est pas une maladie et il n'est pas nécessaire de la traiter.

Les médecins modernes croient qu'il ne s'agit pas d'un défaut de l'épithélium ni d'un ulcère qui se transforme en cancer. Il se forme en «rampant» de l'épithélium intrathécal sur la surface externe du col de l'utérus. Lors de l'examen, le médecin peut voir une tache rouge vif autour du pharynx cervical. Et c'est le stade de développement normal du système génital féminin.

Avec l'âge, le corps commence à fermer de lui-même cette zone avec un épithélium protecteur plus complet, qui pénètre profondément dans le canal cervical, et l'ectopie congénitale à l'âge de 30 ans n'est plus visible.

En raison du fait que l'érosion non compliquée n'a pas de manifestations cliniques distinctes et est asymptomatique, il semble possible de l'identifier uniquement après un examen par un gynécologue.

Cependant, sachez que le site d’érosion est très vulnérable aux infections. Tout agent inflammatoire (virus, bactérie) pénétrant dans le vagin peut le blesser. Dans ce cas, l'érosion prend un parcours compliqué et nécessite un examen supplémentaire.

Les cellules de la zone ectopique (pseudo-érosion) doivent être examinées pour le cancer! Vous devez être absolument sûr que les processus survenant sur le col utérin ont un cours bénin.

Une biopsie pendant l'érosion n'est pas montrée à toutes les femmes, mais uniquement à celles qui risquent de développer un cancer ou des maladies précancéreuses.

Les facteurs de risque sont:

  • Début précoce de l'activité sexuelle;
  • Sexe promiscuous;
  • La présence dans le corps de types oncogènes du papillomavirus humain (VPH) 16, 18;
  • Un grand nombre d'avortements antérieurs;
  • Diminution du statut immunitaire (surtout en présence d'une infection par le VIH);
  • Violation des niveaux hormonaux;
  • Inflammation fréquente des organes génitaux.

Le début précoce de l'activité sexuelle peut être l'un des facteurs défavorables contribuant à la formation d'une érosion sur le col de l'utérus.

Lorsque l'érosion est constatée chez les femmes à risque, des études obligatoires sont menées:

  • Prise de frottis cytologiques pour la détection de cellules atypiques (test PAP);
  • Colposcopie;
  • PCR pour la détection des types oncogènes HPV;
  • Examen pour d'autres IST (si indiqué).

Après cela, le médecin peut décider de la nécessité d'une biopsie.

Quand une biopsie est-elle prescrite pour l'érosion cervicale?

L’essence de cette analyse consiste à pincer ou à exciser un morceau en forme de coin de la zone affectée de la surface du col de l’utérus pour clarifier la nature des modifications pathologiques de l’organe.

Cela semble, bien sûr, effrayant. Mais il s’agit d’une procédure médicale simple nécessaire pour établir un diagnostic précis en oncologie et en gynécologie modernes. À l'aide de l'examen histologique de la biopsie obtenue (morceau de tissu excisé) avec une grande précision, les modifications pathologiques dans les tissus peuvent être détectées et la pathologie du col de l'utérus peut être détectée aux premiers stades de son développement.

Il existe certaines conditions préalables à la biopsie. Mais la pratique médicale montre qu'il est préférable de réaliser cette opération sans respecter scrupuleusement les indications suivies d'un diagnostic histologique plutôt que de sous-estimer la gravité du processus et d'effectuer cette analyse trop tard.

La biopsie du col est nécessaire dans les cas suivants:

  • Si, après un examen de routine, le médecin a constaté des anomalies dans la structure normale du col de l'utérus (décoloration de la membrane muqueuse, zones érodées ou ulcérations), une probabilité élevée indique la présence d'une infection par le VPH ou d'une dégénérescence maligne.
  • Un frottis est positif pour le papillomavirus humain ou d'autres infections génitales;
  • Si dans un frottis d'oncocytologie (test de Pap), il y a une altération des cellules et des signes d'un processus inflammatoire;
  • Après examen co-cytologique, la présence d'épithélium atypique a été détectée (lorsque le col de l'utérus est traité avec une solution à 5% d'iode ou d'acide acétique, les zones pathologiques deviennent blanches et c'est à partir de ce dernier qu'elles subissent une biopsie ciblée);
  • Si des polypes cervicaux sont trouvés, des verrues;
  • Avant d'effectuer un traitement chirurgical du col de l'utérus (par exemple, avant la cautérisation du foyer pathologique).

Si le résultat du test du papillomavirus humain (VPH) est positif, une biopsie est nécessaire.

La limitation pour faire une biopsie est:

  • Processus inflammatoires aigus ou exacerbation de maladies chroniques du tractus génital féminin;
  • Maladies associées aux troubles de la coagulation.

Comment se préparer à la procédure et quand est-il préférable de pratiquer une biopsie?

Le médecin prescrit une biopsie pour l'érosion du col utérin afin d'exclure les processus malins et, s'il est confirmé, commence le traitement immédiatement.

Cette procédure est effectuée avec le consentement écrit de la femme et les conditions suivantes sont réunies pour sa mise en œuvre:

  • Colposcopie préliminaire;
  • Il est nécessaire de faire un frottis sur la microflore du vagin avec un bon résultat (degré de pureté I-II);
  • Diagnostic de laboratoire de nature générale (test sanguin clinique et biochimique, coagulogramme, analyse d'urine, détermination du groupe sanguin et du facteur Rh);
  • Test sanguin sérologique pour le VIH, la syphilis, l'hépatite B et C.

Les deux derniers points sont indiqués si la biopsie est réalisée sous anesthésie générale.

Si un processus inflammatoire a été identifié, un traitement anti-inflammatoire et une réorganisation du vagin sont effectués à l'avance. La biopsie est prescrite uniquement après avoir subi des tests de contrôle de frottis.

En outre, la formation devrait inclure d'autres aspects tout aussi importants:

  • S'abstenir d'avoir des rapports sexuels 1 à 2 jours avant de procéder à une analyse;
  • Ne pas utiliser de tampons, ne pas se doucher;
  • Si vous prévoyez d'utiliser l'anesthésie, vous ne pouvez pas prendre de nourriture ni de liquide dans les 12 heures précédant l'analyse.

Le matériel est pris à la fin du mois, entre 5 et 7 jours du cycle menstruel. Cela est nécessaire pour que, avant la prochaine menstruation, la plaie provenant de l'ingestion de matière ait le temps de traîner. Cela prendra 2 semaines.

Types de biopsie pour pathologie cervicale

À ce jour, il existe plusieurs types de biopsie. Quelle méthode utiliser - le médecin décide. Le choix dépend du diagnostic préliminaire, des résultats de l'examen colposcopique et de la zone de la zone modifiée.

  1. Trépanobiopsie. Il est généralement constitué de plusieurs zones cervicales, relativement éloignées les unes des autres, afin de déterminer la zone de lésion de l'organe;
  2. Circulaire ou circulaire. Dans l'analyse, le tissu cervical modifié est excisé sous la forme d'un cône avec un laser ou un scalpel dans un tissu sain;
  3. Biopsie à l'aiguille. L'étude prend un morceau minimal de tissu modifié;
  4. Biopsie cible. Tenue sous le contrôle de la colposcopie. Après les tests de Schiller (avec la solution de Lugol ou l'acide acétique), les tissus altérés pathologiquement deviennent négatifs pour l'iode ou deviennent blancs, ce qui aide le médecin à effectuer l'analyse avec précision à partir de la zone souhaitée.
  5. Bouclage Pour l'excision tissulaire, un dispositif est utilisé: une boucle en fil métallique à travers laquelle une petite décharge de courant électrique est passée;
  6. La méthode des ondes radio est la plus moderne. A ce jour, une préférence spéciale lui est accordée en raison de nombreux avantages. Cette méthode est optimale pour les femmes nullipares, n'a pas d'effets négatifs, ne nécessite pas d'anesthésie, la guérison se produit rapidement, il n'y a pas de complications;
  7. Curetage du canal cervical. Lorsqu'un cancer du canal cervical est suspecté, il est gratté avec une curette spéciale, comme une cuillère à long manche.
  8. Biopsie au couteau. L'ancienne méthode consistait à exciser une partie suspecte du col de l'utérus avec un scalpel.

En fonction de la méthode d'échantillonnage d'un tissu, les biopsies par ponction et circulaires (ou en forme de coin) sont isolées.

La ponction, la biopsie ciblée et la méthode des ondes radio sont des méthodes courantes.

Comment se déroule la procédure et est-ce douloureux?

La procédure est réalisée dans le respect des règles d'asepsie et d'antisepsie. L'opération dure environ 5 minutes et comprend plusieurs étapes:

  1. Le patient est situé sur la chaise gynécologique;
  2. Après désinfection des organes génitaux externes et de la peau du périnée, le médecin ouvre le vagin à l'aide de miroirs gynécologiques et la partie vaginale du col de l'utérus devient clairement visible.
  3. La partie visible du col de l’utérus est nettoyée avec une solution antiseptique (alcool, iode) et capturée avec un outil spécial - une pince à balles. De plus, les "balles" devraient capturer le cou en dehors du site de destruction;
  4. La méthode choisie plus tôt et l'outil excisent le foyer modifié sous la forme d'un cône dans un tissu sain. Cela signifie que le médecin tente de capturer non seulement la zone touchée, mais également les éléments d'un tissu sain. La taille de la pièce à analyser doit être d'environ 1 cm.
  5. En fonction de la taille de la zone sculptée et du degré de saignement, on réalise une électrocoagulation de la plaie (cautérisation de la plaie avec un courant électrique) ou une couture de celle-ci. Si la manipulation a été réalisée avec un conchotome, une tamponnade vaginale est effectuée à l'aide d'une solution d'acide aminocaproïque à 5%. Si un cancer du col utérin est suspecté, les plaies ne sont jamais cousues. Les cellules tumorales ainsi qu’une chaîne peuvent tomber profondément dans l’épaisseur du col de l’utérus, ce qui contribue à la propagation du processus tumoral;
  6. Le morceau de cou excisé est lavé du mélange de sang et placé dans une bouteille avec une solution de formol à 10% ou de l'alcool à 96 degrés;
  7. Ensuite, la direction est complétée, où le nom complet est indiqué. patient, âge, diagnostic préliminaire, à partir duquel une pièce a été prise pour analyse;
  8. Le matériel est livré au laboratoire pour un examen histologique.

La biopsie en boucle est l'une des méthodes les plus modernes. Cette procédure est pratiquement indolore et exempte de sang, après quoi aucune suture n’est requise.

Une biopsie du col de l'utérus pendant l'érosion peut être réalisée dans un hôpital gynécologique ou en consultation externe dans une clinique prénatale.

Le prix de l'opération varie énormément: tout dépend du type de biopsie, du statut de la clinique et, bien sûr, de la région de résidence. Dans la partie européenne de la Russie (Moscou, Saint-Pétersbourg), le coût de l'opération sera de 6 000 à 13 000 roubles. En dehors de l'Oural, en Sibérie et en Extrême-Orient, le coût de ce service médical est compris entre 300 et 5 500 roubles. S'il existe une politique OMS dans les établissements médicaux de l'État, la procédure est gratuite.

Observation post-biopsie: aspects importants

Après une chirurgie ambulatoire, le patient est apte au travail ou libéré du travail pendant 1 à 2 jours.

Après une biopsie avec curetage du canal cervical réalisé dans des conditions stationnaires, un certificat d’invalidité est délivré à la femme pour une période de 10 jours.

Le taux de participation à une visite de suivi chez un gynécologue est fixé après 4 semaines.

L’une des questions importantes qui préoccupent une femme avant la manipulation est la difficulté de cette procédure. Certains patients, en raison de l'attente de la douleur, peuvent même différer cette analyse pendant un certain temps, mais en vain. On sait que le col de l'utérus n'a pas de terminaison nerveuse et que toutes les manipulations effectuées avec lui sont pratiquement indolores. Des sensations désagréables peuvent se produire si, éprouvant de la peur, une femme est très tendue et ne peut pas se détendre.

Si vous avez un seuil bas de sensibilité à la douleur ou si vous n'êtes pas psychologiquement adapté à cette procédure, partagez vos craintes avec votre médecin. Après avoir pris connaissance de vos expériences, le médecin vous proposera une anesthésie: soit par pulvérisation locale du col de l’utérus avec une solution anesthésique, soit par anesthésie intraveineuse.

Avis de l'opération: commentaires des patients

Il existe de nombreuses critiques sur Internet à propos de cette procédure, et la plupart d'entre elles disent que vous ne devez pas l'ignorer. Pas si effrayant.

«Lorsque le médecin a découvert l'érosion en moi, j'ai eu peur. Et après qu'on m'ait prescrit une biopsie cervicale, j'ai paniqué. Au début, elle craignait que ça fasse mal. Puis elle a commencé à penser que j'aurais un cancer. Mais le médecin m'a vite calmée (grâce à elle!) Et a expliqué pourquoi cette biopsie est nécessaire. Pour comprendre s'il y a des cellules cancéreuses ou non. Bien sûr, il vaut mieux savoir. En général, le jour de l'opération, je me suis installé. Et, je dois dire, tout est allé vite et sans douleur. Je sentais juste que quelque chose se faisait en moi. Et puis un petit ventre en l'air. Et une petite barbe du jour 2 était. Après 2 semaines, le résultat est venu - il n'y a plus de cellules cancéreuses! Cervicite. Le médecin a dit que vous pouvez cautériser mon érosion. En passant, tous les tests et opérations sont gratuits dans le cadre de la politique OMS. Donc ce n'est pas si effrayant!

Julia, 30 ans, région de Vladimir

Quelles recommandations faut-il suivre après la procédure?

Afin de minimiser les éventuelles conséquences négatives, il convient de suivre les recommandations suivantes après une biopsie du col utérin au cours de l'érosion:

  1. Refusez les rapports sexuels pendant 4 semaines (c’est exactement le temps qu’il faudra à la plaie pour guérir complètement);
  2. N'utilisez pas de tampons;
  3. Ne soulevez pas plus de 3 kg;
  4. Limiter l'activité physique, les sports;
  5. S'abstenir de prendre des bains chauds, des bains de visite, des saunas;
  6. Vous ne pouvez pas prendre de médicaments anticoagulants, tels que l'aspirine;
  7. Observer l'hygiène intime.

Après une biopsie du col de l'utérus, il est recommandé d'abandonner le sport et l'activité physique pour compléter la guérison de la plaie.

Si vous suivez ces conseils, il n'y aura pas de conséquences négatives graves. Parfois, si vous enfreignez les règles de comportement après une biopsie, une décharge de la chatte avec odeur peut apparaître, ainsi qu'une augmentation de la température corporelle. L'apparition de ces symptômes sera la raison du traitement immédiat d'un médecin.

Complications après biopsie

En règle générale, cette procédure ne provoque pas de complications ni de conséquences graves, car les interventions dans le corps sont minimes.

Les complications sous forme de saignements à partir du lieu de la biopsie pendant ou après la chirurgie, l’ajout d’un processus infectieux, l’apparition de modifications cicatricielles sur le col de l’utérus sont extrêmement rares.

La présence de saignements immédiatement après la chirurgie. Mais ils ne devraient pas être abondants et durer plus de 5-7 jours. Si les saignements modérés persistent pendant une longue période, vous devez consulter un médecin.

Une douleur ou un inconfort minime dans le bas de l'abdomen survient immédiatement après la manipulation, mais disparaît en quelques heures ou à la fin du premier jour.

Que disent les résultats de l'analyse?

Le résultat histologique obtenu par biopsie cervicale est le «gold standard» du diagnostic. Après «l'histologie», le diagnostic devient définitif et ne peut être mis en doute.

Les résultats du test doivent durer entre 10 et 14 jours, et leur interprétation doit être effectuée par un spécialiste.

  1. L'absence de changements dans les cellules est interprétée comme normale;
  2. Un changement mineur dans les cellules est considéré comme un changement cellulaire bénin ou une inflammation;
  3. Lorsque le virus du papillome humain circule dans le sang de la femme, on trouve des cellules mutées du col de l’utérus, des coilocytes. Normalement, ils ne se produisent pas. Leur découverte suggère un risque élevé de développer des conditions précancéreuses ou un cancer du col utérin;
  4. Cervicite - inflammation du canal cervical. Après la nomination du traitement anti-inflammatoire, le foyer modifié disparaît;
  5. Acanthiasis, parakératose, hyperkératose, leucoplasie - ces termes indiquent une kératinisation excessive de la muqueuse cervicale. Ce n'est pas une condition précancéreuse ou un cancer. Mais il est toujours préférable de supprimer ces zones suspectes.
  6. La dysplasie est une condition précancéreuse. Avec un degré de gravité peu élevé du processus, des tactiques d'attentisme et d'observation en dynamique sont acceptables;
  7. Microcarcinome. Maladie cervicale maligne, bien traitable;
  8. Carcinome - cancer du col utérin. Le prélèvement de l'orgue est montré.

Une analyse histologique est nécessaire pour déterminer la présence de cellules malignes. L'étude est précise et permet de déterminer le diagnostic final.

Avec le temps ou lorsque le processus inflammatoire est guéri, lorsque les troubles hormonaux sont corrigés, l'état de la muqueuse cervicale se modifie et que les processus dysplasiques peuvent devenir moins prononcés ou disparaître complètement. Par conséquent, une dysplasie légère ne doit pas être traitée mais observée.

Si une biopsie montre une dysplasie modérée à sévère, la probabilité de développer un cancer du col utérin est considérablement accrue. Après un tel examen histologique, un traitement chirurgical est indiqué.

Pour la destruction (destruction) du foyer pathologique est utilisé:

  • Diathermocoagulation (impact sur les zones pathologiques du cou du courant haute fréquence);
  • Cryodestruction (destruction des structures cellulaires par l'azote liquide);
  • Coagulation laser des zones atypiques;
  • Thérapie par ondes radio;
  • Ablation par plasma d'argon.

La cautérisation de l'érosion est réalisée après l'obtention des résultats d'une biopsie, c'est-à-dire après 14 jours ou plus. Une autre option est possible lorsque l'analyse est effectuée immédiatement avant la procédure. Dans ce cas, après avoir reçu les résultats de la biopsie, le médecin peut changer la tactique du traitement ultérieur.

Lors de la détection d'une dysplasie, d'un microcarcinome ou d'un carcinome modérés et graves, une consultation avec un oncogynécologue et un traitement urgent sont nécessaires.

Comme mentionné ci-dessus, le médecin prescrit une biopsie afin de comprendre quelles cellules (bénignes ou malignes) sont situées dans une partie modifiée du col de l'utérus. Et le résultat de cette analyse sera la réponse à la question: traiter ou ne pas traiter?

Aujourd'hui, il a été prouvé que l'ectopie cervicale ne nécessite pas de traitement. Le traitement n'est sujet qu'à l'érosion compliquée, aux maladies précancéreuses et au cancer du col de l'utérus.

Après une conclusion histologique, il peut s’avérer qu’une zone suspecte n’est pas du tout une pathologie, mais une ectopie, ce qui en soi n’est pas dangereux. En l'absence de signes d'inflammation, il n'est pas traité, mais est observé pendant une longue période.

Si les résultats de la biopsie ne vous satisfont pas, ce n'est pas une raison pour paniquer. Mauvaise biopsie n'est pas une phrase. En gynécologie moderne, de nombreux processus pathologiques du col utérin répondent bien au traitement. Après le traitement, la femme reprend sa vie normale.