loader
Recommandé

Principal

La cirrhose

Détails sur le cancer

Si vous traduisez le nom de la maladie du grec, vous obtenez l'expression "tumeur de crabe". Pour beaucoup de personnes, le cancer est avant tout un cancer de la peau. Mais ce n'est pas tout à fait vrai, car il existe de nombreuses variétés de cette maladie. Par cancer, on entend des modifications des cellules épithéliales malignes. De telles transformations peuvent être observées sur la peau, les muqueuses et les parois des organes internes.

Si vous traduisez le nom de la maladie du grec, vous obtenez l'expression "tumeur de crabe". Pour beaucoup de personnes, le cancer est avant tout un cancer de la peau. Mais ce n'est pas tout à fait vrai, car il existe de nombreuses variétés de cette maladie. Par cancer, on entend des modifications des cellules épithéliales malignes. De telles transformations peuvent être observées sur la peau, les muqueuses et les parois des organes internes.

Étymologie de la formation de carcinome

Le carcinome est formé uniquement sur les tissus épithéliaux. Il couvre non seulement la surface externe de la peau, mais couvre également les organes internes, la couche supérieure des muqueuses. La plupart des glandes endocrines sont formées à partir des cellules du tissu épithélial.

Un carcinome peut affecter simultanément plusieurs organes d'une même personne. Ils peuvent être à la fois internes et externes: à la surface de la peau, sur les organes internes, sur les glandes.

Le mécanisme d'apparition des néoplasmes malins est presque le même: le cancer affecte les cellules et celles-ci perdent progressivement leur fonctionnalité. Dans le même temps, les tissus affectés commencent à se multiplier très rapidement. De ce fait, le nombre de cellules endommagées augmente rapidement, ce qui entraîne la destruction des organes voisins.

Types de carcinomes

Il existe ces types de carcinomes:

  • cellule basale;
  • cervical;
  • bronchique;
  • cellule squameuse;
  • papillaire.

Il existe une autre classification des types de tumeurs malignes, basée sur le type d'organes affectés. C'est:

  • carcinome du système respiratoire;
  • cancer du foie (aussi appelé hépatocellulaire);
  • une tumeur affectant le système reproducteur féminin;
  • cancer infiltrant du sein;
  • cancer de la vessie;
  • malignité dans la prostate est également appelé carcinome;
  • Le carcinome nasopharyngé affecte la partie supérieure du nasopharynx (il cède souvent à la population du continent africain).

En outre, le cancer peut être détecté sur les ovaires, les lèvres, le pancréas, etc.

Cellule basale

Cette forme de tumeurs malignes de la peau se produit le plus souvent. Plus de 90% des cancers de la peau peuvent être qualifiés de carcinomes basocellulaires. Cette maladie se caractérise par le fait qu'elle ne forme pas de métastases dans d'autres parties du corps, mais peut pénétrer profondément dans le corps et toucher les cellules des organes internes.

Les carcinomes malins du type basocellulaire se développent le plus souvent sous l'action du rayonnement solaire. Ce fait cause la maladie à près de 80% de toutes les maladies de ce type. Les 20% restants des cas ne sont aucunement liés au rayonnement solaire. Dans la plupart des cas, cela peut arriver à la peau de l'épaule, de l'avant-bras, de la tête, de la cuisse, du dos, de la jambe ou de la poitrine.

Le plus souvent, une tumeur basocellulaire apparaît sur la peau du visage. La principale raison de sa formation est une diminution de l'immunité du corps due au transfert d'une maladie grave. Certains médicaments peuvent augmenter le risque de cancer.

Cervical

Ce type de cancer affecte le col utérin. Ce carcinome se développe à partir de l'épithélium qui recouvre le col de l'utérus (également appelé tumeur squameuse). Si la formation du cancer commence par l'épithélium du canal cervical, on parle alors d'adénocarcinome.

Ce carcinome se développe très rapidement et affecte rapidement les organes voisins: la vessie et le rectum.

Si une telle maladie est détectée à temps, le cancer peut être vaincu avec succès. Si le cancer est démarré jusqu'aux stades ultérieurs, les conséquences peuvent être irréparables.

Bronchique

La tumeur maligne des poumons est un gros problème pour le monde moderne. Chaque année, les personnes atteintes de cette maladie deviennent de plus en plus nombreuses. En outre, le pourcentage de femmes et d’hommes augmente, puisqu’il ya récemment eu beaucoup plus de femmes qui fument. La maladie progresse constamment, le nombre de cas mortels augmente.

La cause du cancer du poumon est plutôt courante - pollution de l'air, émissions d'amiante industrielle. Mais pas le dernier agent causal de la maladie et du tabagisme. Près de 90% de tous les cas de détection d’une tumeur maligne de ce type incombent à des fumeurs. Un plus grand nombre de patients sont des fumeurs passifs et seul un faible pourcentage de non-fumeurs peut développer un carcinome bronchique.

Squameux

Ce type de cancer affecte la surface de la peau. En termes de nombre de maladies, il est le deuxième plus important après les tumeurs basocellulaires. Ce carcinome se caractérise par le fait qu'il se développe très rapidement et métastase rapidement. Les personnes à la peau claire, qui passent beaucoup de temps sous le soleil (les personnes à la peau claire sont plus susceptibles aux rayons du soleil), ont tendance à être touchées par ce type de maladie.

Chaque année, un tel diagnostic est établi à plus de 80 000 personnes. Fait intéressant, le pourcentage d'hommes dans ce nombre est beaucoup plus élevé que celui des femmes. Le plus souvent, une tumeur squameuse se forme sur la tête (partie ouverte), notamment sur les oreillettes et les lèvres inférieures.

Papillaire

Le carcinome papillaire ou papillaire affecte des parties de la glande thyroïde. Ce type de cancer se caractérise par le fait qu'il ne donne qu'un pronostic positif. Il se développe à la fois chez les femmes et les hommes, l’âge n’importe pas non plus - il peut arriver même chez les nouveau-nés. Mais le plus souvent, une telle tumeur peut se développer chez les personnes âgées de 30 à 50 ans.

En outre, de nombreux cas de cancer papillaire sont observés chez les adolescents, chez qui le corps est formé, ce qui affecte la survenue d'un carcinome. Plus commun chez les femmes (ratio 2 à 5).

Les causes

Les causes communes du cancer jusqu'à aujourd'hui sont inconnues. Mais les médecins, qui mènent constamment des recherches dans ce sens, ont conclu que l’apparition de tumeurs cancéreuses était directement liée à certains facteurs et substances. Ils sont appelés cancérogènes (du latin peut être traduit par "la naissance d'un cancer"). Il existe plus de 100 substances de ce type. Tous sont combinés en plusieurs groupes.

Les principales causes de cancer sont:

  • La génétique. La preuve de la cause génétique du cancer n'existe pas à l'heure actuelle. Mais des études montrent un pourcentage élevé de maladies chez les personnes dont les proches avaient déjà eu un carcinome. Ce facteur est associé à la présence de défauts dans l'ADN des cellules, ce qui entraîne un risque élevé de perte de la limite de Hayflick.
  • Facteurs infectieux. Les causes de la tumeur incluent certains types d'infections et de virus. Aujourd’hui, ce fait n’est prouvé que pour certains types de la maladie. Par exemple, le carcinome cervical peut être provoqué par le papillomavirus. Les virus de l'herpès peuvent causer un lymphome. Pour d'autres types de cancer, cette relation n'est que partiellement due. Ainsi, le cancer du foie se forme souvent chez les personnes atteintes d'hépatite B ou C. Le but de la recherche dans ce sens est le fait que les virus ne se développent qu'après avoir pénétré dans l'ADN des cellules. Et déjà, ce facteur peut entraîner la perte de la limite Hayflick.
  • Raisons physiques. Ceux-ci incluent divers types de rayonnement (y compris le rayonnement ultraviolet, le rayonnement X). Le principe de leur impact est qu'ils peuvent détruire la coquille d'un atome, ce qui entraîne des changements dans la molécule elle-même. Déjà à cause de cela, des violations de l'ADN de la cellule sont commises, notamment la limite de Heilika.
  • Chimique. Ce groupe comprend les produits chimiques qui ont la capacité de pénétrer dans le noyau de la cellule et de réagir avec lui. Cela conduit à des changements dans l'ADN des molécules.
  • Violations du fond hormonal. Un carcinome peut se développer en raison d'une altération de la fonctionnalité des glandes endocrines. Une telle défaillance est due à des taux d'hormones faibles ou élevés dans le corps humain. Le plus souvent, ce type de carcinome affecte les glandes mammaires et la glande thyroïde.

Une autre cause de cancer est la réduction de l'immunité chez l'homme. De nombreux spécialistes préfèrent ne pas distinguer ce groupe dans une catégorie distincte, car une faible immunité affecte la formation de cellules cancéreuses en général. Cela est dû à la faible efficacité des lymphocytes T tueurs, qui détruisent les cellules dont la structure est déviée de la norme.

Stades du carcinome

Le carcinome malin se développe en plusieurs étapes:

  • La taille de la tumeur ne dépasse pas 2 centimètres. Les ganglions lymphatiques régionaux n'ont pas été touchés, la formation de métastases n'a pas commencé. Il s'agit d'un stade précoce, appelé également in situ, ce qui signifie "in situ".
  • Le diamètre de la tumeur atteint 2 à 5 centimètres. La formation de métastases rares dans les ganglions lymphatiques.
  • La taille de la formation en diamètre est supérieure à 5 centimètres. La germination de la tumeur commence dans le tissu le plus proche. Métastases formées sous la forme d'un conglomérat.
  • Le dernier stade du cancer est caractérisé par la présence d'une tumeur de différentes tailles. Les métastases peuvent germer même dans des organes distants et dans les tissus environnants.

Cette classification est principalement utilisée dans les pays de l'ex-URSS. À l'étranger appliquent d'autres classifications.

Symptomatologie

La maladie se manifeste dans différents cas de différentes manières. Elle affecte le lieu de la formation du carcinome, ainsi que le taux de croissance et la possibilité de métastases.

Les principaux symptômes sont:

  • faiblesse dans tout le corps;
  • léthargie dans les mouvements;
  • une forte diminution de l'appétit;
  • le poids chute brusquement;
  • de temps en temps il y a des fluctuations rapides de la température;
  • conserve la chaleur pendant une longue période, ce qui est difficile à réduire;
  • l'anémie;
  • l'anémie.

Si un carcinome se forme sur la peau, la manifestation principale peut être des nodules, entourés d’une zone presque transparente. Au bout d'un moment, elles apparaissent comme des croûtes qui ne guérissent pas.

Les symptômes restants du carcinome sont très différents et dépendent du lieu de formation de la tumeur.

Méthodes de diagnostic de base

La médecine moderne dans le domaine de l'oncologie vise à détecter le carcinome à un stade précoce, ce qui augmente considérablement les chances d'obtenir un résultat positif. Mais depuis 20 ans, les méthodes de diagnostic n'ont pas changé. Diagnostiquer le cancer en se basant sur plusieurs principes.

Prise d'histoire

Cette procédure est de deux types:

  • histoire de la vie;
  • histoire de la maladie.

Dans le premier cas, des données générales sur la santé humaine sont collectées: son développement, la présence de maladies de nature chronique, s'il a eu des blessures graves, etc.

L'anamnèse de la maladie comprend la collecte de toute information sur la maladie elle-même: début de son développement, symptômes, forme de fuite, etc.

Essais cliniques généraux

Plusieurs analyses générales sont effectuées:

  • test sanguin;
  • analyse d'urine;
  • test sanguin biochimique.

L'étude du sang permet de déterminer le niveau de sédimentation des érythrocytes, le taux d'hémoglobine, le glucose. L'indice d'hémoglobine peut également montrer la présence ou l'absence d'anémie.

L'analyse urinaire montre la fonctionnalité des reins, l'efficacité du métabolisme des protéines et du sel de l'eau.

L'analyse biochimique révèle la présence de cellules cancéreuses spéciales, également appelées oncomarkers. De plus, cette étude aide à évaluer plus en détail le travail des organes, sur certains types de métabolisme.

Méthodes de diagnostic spéciales visant à examiner un organe particulier

Ces méthodes incluent:

  • radiographie;
  • tomographie;
  • méthodes endoscopiques.

La radiographie est utilisée pour diagnostiquer les petites tumeurs (jusqu'à 1 centimètre). Il est utilisé dans l'examen de la poitrine, de la taille et de l'abdomen.

Une des méthodes les plus modernes est la résonance magnétique ou la tomodensitométrie. Grâce à cette étude, vous pouvez voir des néoplasmes dont la taille varie de 1 millimètre.

Les méthodes endoscopiques sont utilisées pour examiner les appendices de l'estomac, du rectum, du larynx, de l'utérus et de l'utérus. En utilisant ces méthodes, la tumeur peut être visualisée visuellement. De plus, beaucoup d'entre eux permettent de prélever des tissus pour un examen histologique.

Méthodes cytologiques

De telles méthodes nous permettent d'étudier la structure de la cellule et de voir quels changements ont eu lieu en elle. Grâce à eux, vous pouvez établir le diagnostic final.

Méthodes de traitement du carcinome

Plusieurs techniques sont utilisées pour traiter le carcinome. Leur choix dépend de plusieurs facteurs, parmi lesquels figurent les caractéristiques de la tumeur elle-même et l'état du patient (âge, sexe, etc.).

En présence de carcinome, les méthodes de traitement suivantes sont utilisées:

  • Chirurgical Leur but est d'éliminer le tissu tumoral. Leur progression et leur volume sont affectés par la structure du carcinome, sa localisation, ainsi que par l'état de santé du patient.
  • Conservateur. Utilisé pour traiter le cancer sans chirurgie.

Les méthodes conservatrices sont divisées en plusieurs sous-espèces:

  • Chimiothérapie - pendant le traitement, des médicaments spéciaux sont utilisés pour détruire les cellules cancéreuses.
  • La radiothérapie (la radiothérapie peut également être incluse ici) - les cellules cancéreuses sont détruites à l'aide de différents types de radiations.
  • Thérapie neutronique - les neutrons sont utilisés pour le traitement, ce qui peut détruire sélectivement les cellules cancéreuses.

Dans la médecine actuelle, il est habituel de combiner plusieurs méthodes. Par exemple, en Israël depuis plus de 30 ans dans le traitement du cancer, il est impératif d’utiliser deux méthodes. Dans ce cas, le traitement du cancer prend beaucoup moins de temps.

Mesures préventives

Protéger totalement contre le cancer est impossible. Mais la probabilité de tomber malade peut être considérablement réduite. Pour prévenir le cancer, plusieurs règles doivent être suivies:

  • Arrêtez de fumer (ou mieux ne même pas commencer). Bien que la nicotine ne soit pas une substance cancérigène, d'autres composants de la cigarette jouent ce rôle. Les fumeurs augmentent leur risque de cancer par 10 à 20 fois.
  • Moins de temps passé en plein soleil. Les rayons ultraviolets affectent le système immunitaire et entraînent également des mutations au niveau génétique.
  • La consommation d'alcool est minimisée ou pas du tout. Si la consommation d'alcool à petites doses et affecte positivement le système cardiovasculaire, il contribue de manière significative au développement du cancer.
  • Les personnes en surpoids sont beaucoup plus susceptibles d'avoir le cancer que les personnes minces. Chez ces personnes, le cancer du sein, du côlon et des reins est beaucoup plus fréquent.
  • Activité physique Les experts affirment que près de 5% des décès par tumeur maligne sont dus à un mode de vie sédentaire.
  • Protège contre les virus. Certains microorganismes peuvent affecter l’ADN des cellules en les modifiant. Il convient donc de prendre des mesures pour renforcer l’immunité.
  • Pour les personnes à risque accru, des médicaments spéciaux doivent être pris comme prophylaxie afin d’améliorer le pronostic. Parmi ces médicaments, on peut citer l'aspirine, le raloxifène, le finastéride, le dutastéride, la matroformine et d'autres.

L'efficacité du traitement du cancer dépend en grande partie du stade de la maladie; par conséquent, le résultat positif du traitement en affecte considérablement le dépistage. N'oubliez pas les mesures préventives, car un mode de vie sain réduit considérablement le risque de contracter cette maladie.

Vous avez trouvé une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée

Qu'est-ce qu'un carcinome? Stade de la maladie et pronostic

Parmi les maladies les plus dangereuses de la planète, avec le nombre écrasant de décès, le carcinome ou le cancer occupe une place prépondérante. Nous discuterons des étapes du développement de cette pathologie et du pronostic de son rétablissement ultérieurement dans l'article.

Qu'est-ce qu'un carcinome?

Le carcinome est une tumeur maligne, le cancer. Les lésions sont l'épithélium cutané et les cellules des organes internes.

Le tissu épithélial est une barrière protectrice à la surface du corps. En outre, il forme les membranes muqueuses des organes internes. L'épithélium est formé et le grand nombre de cellules glandulaires.

Le carcinome est la phase initiale et cachée de la formation d'une maladie cancéreuse, quand il n'y a toujours pas de symptômes spéciaux. Par conséquent, le traitement du carcinome apporte un résultat positif au stade initial de sa formation. Si le cancer a provoqué la formation de métastases sur d'autres organes, le traitement se déroule en plusieurs étapes longues, avec utilisation de chimiothérapie et de médicaments spéciaux.

La formation de tumeurs affecte souvent les glandes mammaires et de la prostate, l'utérus, les poumons, les intestins. Dans n'importe quel endroit localisé, le carcinome se développe et peut avoir un aspect différent. Il y a les types suivants:

  • cellule squameuse;
  • cellule basale;
  • adénocarcinome.

Et à quoi ressemble un carcinome, les photos de l'article vous aideront à le comprendre.

Tumeur basocellulaire

Le carcinome basocellulaire est une tumeur maligne qui se développe lentement. Sur la peau, cela ressemble à une croissance séparée d'une couleur rouge ou rose avec une surface lisse.

Au fur et à mesure qu'il grandit, son centre devient en croûte. Les bords sont ceints de points de couleur blanche ou transparente. Les métastases avec ce type de carcinome ne sont pas formées.

Le carcinome basocellulaire est présenté sur la photo ci-dessous.

Tumeur squameuse

Le carcinome épidermoïde peut se former partout où il y a du tissu épithélial. Il se développe à partir de la couche de cellules squameuses. Extérieurement, cela ressemble à une croûte de peau séchée et non décollée. Ses cellules ressemblent beaucoup à des cellules saines et sont capables d’exécuter leurs fonctions correspondantes pendant un certain temps.

Mais en général, un cancer, ou carcinome, est une maladie à développement rapide dans laquelle les cellules se divisent activement, détruisant les cellules saines de l'organe interne affecté, ce qui entraîne son dysfonctionnement.

Qu'est-ce qui déclenche l'apparition du carcinome? Divers facteurs peuvent déclencher la formation d'une tumeur maligne:

  • agents cancérigènes;
  • produits chimiques;
  • certains médicaments et hormones;
  • rayonnement ionisant;
  • prédisposition génétique.

Symptômes et traitement

Les symptômes du carcinome peuvent se manifester de différentes manières. Leur nature dépendra de l'emplacement de la tumeur, des zones où les métastases du corps se sont propagées et de la rapidité avec laquelle la croissance cellulaire se produit. Cependant, il existe des symptômes généraux qui indiquent le développement de la maladie:

  1. Perte de poids rapide et perte d'appétit.
  2. Fièvre prolongée.
  3. Faiblesse générale.
  4. Faible taux d'hémoglobine et de globules rouges.

La chimiothérapie et la radiothérapie sont les principaux types de traitement du cancer. La chirurgie peut également être nécessaire. Le traitement est effectué après un examen approfondi du patient, identifiant le stade de la pathologie et les sites de métastases. En cas de chirurgie, non seulement la tumeur elle-même, mais aussi le tissu le plus proche, les ganglions lymphatiques sont sujets à un retrait.

Les résultats du traitement du cancer sont difficiles à prédire. La détection précoce de la maladie est presque toujours complètement guérie. Lancés au même stade sont traités pendant une longue période, et le résultat peut être décevant, même s'il semble que la maladie soit passée, comme ce ne sont pas les rares cas de rechute.

Dommages à la poitrine

Dans la très grande majorité des cas, le cancer du sein est diagnostiqué avec un retard; par conséquent, le résultat de son traitement est le plus souvent négatif. Provoquer le développement d'une tumeur au sein peut:

  1. Les troubles du système endocrinien, qui se manifestent dans le dysfonctionnement de la glande thyroïde, divers types de diabète, un ensemble vif de surpoids.
  2. Hérédité génétique. S'il y a eu et qu'il y a des femmes atteintes d'un carcinome des glandes mammaires de la famille, le risque d'apparition de ce cancer dans les autres augmente plusieurs fois.
  3. Cancer du sein précédemment reporté.
  4. Sous réserve de l'apparition d'une tumeur, les femmes qui n'ont jamais accouché ou qui n'ont pas été allaitées et celles qui ont eu leur première grossesse sont survenues après 35 ans. Cette catégorie comprend également les femmes qui ont connu la puberté à l'âge de 10-11 ans, ainsi que la ménopause tardive à l'âge de 60 ans.
  5. Continu, au fil des ans, l’utilisation de médicaments contenant des hormones.
  6. Rayonnement.

Pour identifier la présence d'un cancer du sein, il est nécessaire de connaître les symptômes de la maladie:

  • l'apparition d'un phoque dans la poitrine, souvent sous le mamelon (et le phoque est bien senti lors de la palpation);
  • les ganglions lymphatiques élargis sont bien palpés au niveau des aisselles;
  • en appuyant sur le mamelon, un liquide en sortira, ce qui ne devrait normalement pas se produire, sauf, bien entendu, en l'absence de grossesse ou de lactation;
  • carcinome peut être déguisé en une autre maladie inflammatoire, telle que la mastite.

Le cancer du sein peut se développer de manière presque asymptomatique et ne peut être détecté que par échographie ou mammographie. Par conséquent, les gynécologues et les mammologues recommandent vivement de subir un examen mammaire au moins une fois tous les six mois.

Pronostic pour le cancer du sein

Malgré le fait que le cancer reste la maladie la plus dangereuse, la médecine moderne nous permet de déterminer l'issue de la maladie en fonction de certains facteurs. Pour comprendre le comportement futur d'un carcinome, un pronostic est établi sur la base d'études individuelles. L'attention est portée sur les manifestations suivantes:

  • la taille et la forme de la tumeur, sa localisation et sa vitesse de propagation;
  • la structure de ses tissus cellulaires et le degré de malignité;
  • niveau de récepteurs de progestérone et d'œstrogènes;
  • la présence et le nombre de métastases.

Dans ce dernier cas:

  • Si les métastases ont pénétré au moins 4 ganglions lymphatiques, le pronostic sera décevant.
  • Plus les métastases tumorales principales sont éloignées, plus le pronostic sera sombre.
  • Sur la base des recherches, il a été constaté qu'une tumeur d'une taille allant jusqu'à 2 cm donne 2-15% de métastases, jusqu'à 5 cm - 20-60%, plus de 5 cm - 70-80%.

Prendre en compte les indicateurs de marqueurs tumoraux:

  • Si leur niveau augmente, le risque de récidive ou de métastase augmente.
  • L'efficacité du traitement est déterminée par le taux de survie des patients dans les 5 ans suivant le diagnostic de la maladie. Pour les patientes atteintes d'un cancer du sein, ce taux de survie est de 55%.

Cancer utérin

Le carcinome utérin (cancer de l'endomètre) est une masse tumorale qui se développe à partir de cellules utérines et est capable de métastases. Outre le cancer du sein, le cancer de l’utérus est la tumeur la plus répandue et touche des centaines de milliers de femmes chaque année. Et le risque de la maladie est exposé aux femmes plus âgées.

Les raisons de la formation de carcinome sont les suivantes:

  1. La présence d'un excès de poids (la cause peut être le diabète).
  2. Le corps d'une femme n'a jamais été soumis au travail.
  3. Le début de la ménopause tardive (après 50 ans).
  4. Ovaire polykystique.
  5. Prédisposition héréditaire.
  6. Cancer du sein précédemment transféré.

Les symptômes du carcinome utérin sont les symptômes suivants:

  • Saignements prolongés dans la période de formation de la ménopause. Au début de la ménopause, il est également nécessaire de surveiller l'apparition de saignements - normalement, il ne devrait pas y en avoir.
  • Douleur intense au bas de l'abdomen et au bas du dos.
  • Douleur et apparition de sang pendant et après les rapports sexuels.
  • Perte de poids

Pronostic pour le cancer de l'utérus

La prédiction du développement et de l'issue de la maladie est influencée par plusieurs facteurs. Ce qui compte, c’est l’emplacement du cancer, son degré de pénétration dans la paroi musculaire de l’utérus, la présence de métastases dans les ganglions lymphatiques.

Le pronostic se détériore lorsque la tumeur approche du col de l'utérus.

Stades du carcinome

Indépendamment de la localisation, il existe 4 stades de développement du carcinome, qui diminuent avec l’augmentation du risque de guérison.

Avec un diagnostic de carcinome, les stades de développement sont les suivants:

  1. En «interceptant» le cancer à ce stade de développement, il est possible de le guérir rapidement et facilement. La tumeur a une petite taille, ne pénètre pas dans les tissus et les organes adjacents, ne forme pas de métastases. Les ganglions lymphatiques à ce stade ne sont pas enflammés.
  2. Cette période est marquée par une forte augmentation des paramètres du carcinome. Le cancer affecte les tissus adjacents et se métastase aux ganglions lymphatiques les plus proches.
  3. Le cancer de ce stade est considérablement augmenté en taille. Il se développe, dépasse les limites de l'organe affecté et pénètre dans d'autres organes internes. Les métastases tumorales sont localisées dans des nœuds régionaux.
  4. La taille de la tumeur est considérable. Il pénètre dans les organes voisins et métastase non seulement dans les ganglions lymphatiques les plus proches, mais également dans les régions les plus éloignées du corps.

Quel que soit le stade du cancer, le traitement doit commencer immédiatement, dès que la maladie est détectée.

Nutrition pour le cancer

Description générale de la maladie

Le carcinome est l’un des types de cancer cancéreux qui se développe à partir du tissu épithélial de divers organes humains.

Causes du carcinome:

  1. 1 prédisposition génétique;
  2. 2 échec hormonal;
  3. 3 virus différents (herpès, virus du papillome, hépatites B et C);
  4. 4 amiante;
  5. 5 rayonnements ionisants (rayons ultraviolets, rayons X, rayonnements alpha, bêta, gamma);
  6. 6 rayonnement micro-ondes;
  7. 7 facteur environnemental.

Les types de carcinome peuvent être divisés en groupes:

Groupe 1: en fonction de la structure de la tumeur maligne

  • Squamous - tumeur maligne constituée de plusieurs couches de tissu épithélial plat (provenant de cellules en contact avec l'environnement extérieur: cancer de la peau, œsophage, rectum, gorge, muqueuse buccale).
  • L'adénocarcinome est une tumeur maligne provenant de l'épithélium des glandes (par exemple, cancer des glandes bronchique, mammaire, de la prostate).

Groupe 2: en fonction du degré de différenciation

  • Élevé (la structure de la tumeur est proche de la structure des cellules du tissu à partir de laquelle elle s'est formée).
  • Medium (la structure de la tumeur est moins semblable à la structure du tissu d'origine).
  • Peu différencié (faible similarité de la structure de la tumeur avec les tissus).
  • Indifférencié (atypisme prononcé, il est presque impossible de savoir à quel tissu appartient la tumeur). Ils sont considérés comme les plus malins, peuvent former des métastases.

Groupe 3: en fonction de la prévalence des cellules cancéreuses (parenchyme) et du tissu conjonctif (stroma)

  • Simple - également développé.
  • Les cellules cancéreuses médullaires prévalent.
  • Fibreux - plus de tissu conjonctif.

Les symptômes du carcinome dépendent de la localisation de la tumeur, de son développement et de la présence de métastases.

Signes communs de carcinome

  1. 1 Apparition d’un gonflement sur une partie du corps, entourée d’ecchymoses. Parfois, un ulcère profond peut apparaître sur le gonflement.
  2. 2 Changement du timbre vocal.
  3. 3 Il est difficile d'avaler, de mâcher de la nourriture.
  4. 4 Origine toux incompréhensible.
  5. 5 Nourriture difficile à traverser l'œsophage.
  6. 6 perte de poids forte.
  7. 7 J'ai perdu l'appétit.
  8. 8 température corporelle élevée.
  9. 9 Se sentir faible, fatigué (peu importe la charge).
  10. 10 Manque de cellules sanguines dans le sang (anémie).
  11. 11 Seins serrés, obscurs et saignants au mamelon.
  12. 12 Sang en urinant.
  13. 13 miction difficile.
  14. 14 Douleur abdominale.
  15. 15 Douleur intense au sternum, au coeur, etc.

Produits utiles pour le cancer

Afin d'aider le corps à combattre le carcinome, il est nécessaire de consommer une variété d'aliments pouvant être divisés en plusieurs catégories.

  • Produits qui purifient le sang: concombre, carottes, betteraves et jus fraîchement préparés.
  • Aliments qui inhibent la croissance du cholestérol sanguin: pommes, avocats, oignons, légumes verts, carottes, légumineuses (en particulier les haricots), fruits de mer et poissons, noix, olives et leurs huiles, céréales: flocons d’avoine, sarrasin.
  • Produits de protection contre le développement de cancers intestinaux: chou (toutes sortes), pain au son, kéfir, yaourt, légumes verts, ail, céréales complètes et germées, fruits de mer, légumes de couleur jaune et fruits (toujours frais).
  • Aliment qui protégera contre le cancer du sein ou arrêtera le processus de développement: chou, légumineuses, soja, poisson gras, blé germé, légumes verts. Ces produits contiennent des substances qui suppriment l'œstrogène.
  • Produits qui éliminent les métastases: tous les types de chou, ail, légumes et fruits sont vert vif et jaune vif, poissons de variétés grasses (hareng, morue, maquereau).

La liste des produits ayant une action antitumorale:

  • légumes: aubergines, chou (tous), radis, radis, citrouille, tomates,
  • Poivre bulgare;
  • persil, aneth, épinards, laitue;
  • le gingembre;
  • le soja;
  • fruits et baies: kiwi, avocat, pamplemousse, framboise, orange, mandarine, citron, melon d'eau, abricot et noyaux, grenade, myrtille (ces produits ont un effet antioxydant et contiennent de l'acide ellagique, qui stoppe la croissance des cellules cancéreuses);
  • noix: dattes, amandes, brésilienne, noix, noisettes;
  • poisson;
  • le foie;
  • graines de tournesol: citrouille, tournesol, lin;
  • huile d'olive, de tournesol et de lin;
  • thé vert;
  • jus de légumes frais (pas de fruits);
  • le curcuma;
  • céréales: sarrasin, riz (avec riz brun).

Le sucre est préférable pour remplacer le miel.

Médecine traditionnelle pour le cancer

La méthode de traitement des tumeurs malignes Otto Warburg - le prix Nobel, créateur de la "théorie biochimique du cancer". Selon cette théorie, le cancer est une maladie parasitaire causée par Trichomonas. Pour vous débarrasser de la "peste" du XXIe siècle, il vous faut:

  1. 1 pour que le corps reçoive la quantité requise d'iode (pour cela, vous devez manger des algues, des algues, faire une grille d'iode ou une goutte d'iode dans un verre d'eau et boire);
  2. 2 boivent des bouillons de feuilles de bardane et de bouleau, il est également souhaitable de manger du cornel, du chaga, du sureau);
  3. 3 il y a des noyaux de noyaux d'abricots (il n'y a pas plus de 10 morceaux par jour - sinon, vous pouvez être intoxiqués, ils ont B17, qui combat bien les cellules cancéreuses);
  4. 4 débarrassez-vous de Trichomonas avec de l'huile de lin (prenez une cuillère à soupe dans la bouche, gargarisez-vous pendant 10 minutes, recrachez-la);
  5. 5 cellules cancéreuses ne tolèrent pas un environnement alcalin, ce qui leur est favorable est acide (avec un manque de calcium - il existe un environnement acide dans le corps, de sorte que les patients atteints de carcinome doivent manger des aliments riches en calcium et en magnésium (le calcium ne peut pas absorber le corps sans magnésium).
  • La propolis est un bon outil qui inhibe le développement des tumeurs malignes. Avec une utilisation constante et à long terme du cancer, vous pouvez gagner complètement. Pour ce faire, vous devez mâcher 7 grammes de propolis pure jusqu'à 5 fois par jour (50 à 60 minutes avant un repas). En plus de la propolis peut être traité avec 15 pour cent d'huile. Pour le préparer, vous aurez besoin de 1 kilogramme de beurre (habituellement crémeux, pas salé). Il devrait être mis dans une casserole d'émail et porter à ébullition. Ensuite, on ajoute 160 grammes de propolis (pré-râpé). Bien mélanger le tout pour obtenir une masse homogène. Prenez l'huile obtenue dans 3 cuillères à soupe par jour pendant 3 fois avant les repas. Buvez avec ½ cuillère à soupe de lait tiède ou avec de l'eau.
  • Teinture à base de pruche. Prenez un pot de 3 litres, versez un demi-litre de vodka et commencez à couper les pousses de pruche (vous devez remplir le pot d'herbe pour un tiers). Complétez avec de la vodka. Réfrigérer pendant 2-2,5 semaines. Chaque jour, la teinture doit être pilée. La méthode d'application est inhabituelle. Vous devez commencer à prendre une goutte par jour dans un verre d'eau. Chaque jour, augmentez la dose d'une goutte. Il faut atteindre 40. Après avoir pris 40 gouttes, commencez dans l’ordre inverse (et ainsi de suite, jusqu’à 1 goutte). Ceci est considéré comme le premier tour dans la lutte contre le carcinome. Il devrait y avoir au moins 2, mais mieux que 3.
    Attention! Assurez-vous de respecter la dose et la durée du traitement.
  • Infusion de champignons de bouleau - chaga. Prendre un champignon, bien rincer, hacher sur une râpe. Remplissez avec de l'eau chaude dans un rapport de 1 à 5 (c'est-à-dire que l'eau devrait être 5 fois plus que le champignon). Insister 2 jours. Filtrer. Réception à effectuer péniblement 30 minutes avant le repas sur 100 millilitres. Le nombre de réceptions - 3.
    Note! La perfusion ne doit pas être conservée plus de 4 jours et, lors de l'administration du champignon, il ne faut pas injecter de glucose par voie intraveineuse ni utiliser de pénicilline.
  • Teinture de la racine de la chélidoine. Les racines de chélidoine fraîchement récoltées doivent être lavées et mises à sécher pendant quelques heures. Ensuite, incorporer un hachoir à viande et filtrer à travers une étamine. Vous avez besoin d'un demi-litre de ce jus. Ajoutez-y un demi-litre de vodka, mélangez et insistez 21 jours dans un endroit sombre. Vous devez prendre 2 semaines à 4 cuillères à café par jour (4 fois). À la fin du terme, commencez à boire une cuillère à soupe à la fois. Consommez jusqu'à ce que vous récupériez.
  • Jus de chou. Il peut être bu en toute quantité. La chose principale avant l'utilisation, donnez-lui une petite infusion dans le réfrigérateur. Ceci est fait pour s'assurer que les substances provoquant des réflexes nauséeux sont partis.

Produits dangereux et nocifs pour le cancer

Devrait refuser:

  • café
  • boissons alcoolisées;
  • thé noir;
  • du chocolat;
  • le cacao;
  • les médicaments contenant de la caféine.

Ces produits contiennent des méthylxanites. Ce sont des stimulants de la sécrétion de liquide dans diverses cavités, ce qui contribue à la croissance du tissu cicatriciel.

En outre, vous devriez limiter la consommation de levure. Ils provoquent la croissance des cellules cancéreuses.

Vous ne pouvez pas manger d'aliments qui augmentent le cholestérol et des aliments contenant des substances cancérogènes et le code E.

Au moins pendant un certain temps, pendant le traitement, vous devez abandonner la viande, les produits laitiers et les sucreries. Tous ces produits sont un sang très oxydant, et c'est cet environnement qui favorise le développement des cellules cancéreuses.

Durée de vie de l'homme sur la détection du carcinome

Les statistiques modernes sont les suivantes: dans le monde, un millième de personnes sur qui on diagnostique un cancer meurt du cancer. La mortalité due à cette pathologie a augmenté de 20% au cours des 20 dernières années, en particulier chez les 30 à 50 ans. La maladie rajeunit et acquiert de nouvelles formes. La science ne peut pas créer de pilule magique pour le traitement, et les patients se demandent en quoi consiste un carcinome et combien de temps une personne vivra.

Informations générales

Le carcinome est une tumeur maligne qui se développe à partir des cellules du tissu épithélial des organes humains. La maladie présente des caractéristiques communes, malgré la localisation du processus pathologique, comme le cholangiocarcinome ou le carcinome du col utérin. Le premier est l'atypisme des cellules, ce qui entraîne la perte de leur spécificité tissulaire d'origine. Les cellules d'un organisme infecté par une tumeur deviennent de structure différente, se développent rapidement et de manière aléatoire. Un courant lymphatique et du sang sont ensuite transférés dans d'autres organes et tissus.

La structure d'une tumeur maligne dépend de sa localisation. Il existe les types de processus pathologiques suivants:

  • cellule basale (cancer de la peau);
  • cervical (cancer du col utérin);
  • bronchique (cancer du poumon);
  • squameux (carcinome de la lèvre);
  • carcinome papillaire ou papillaire (cancer de la thyroïde, de la vessie).

Une tumeur hautement différenciée est capable de se développer de manière si semblable à un tissu sain qu'elle ne peut être suspectée qu'après un examen approfondi du patient. Cependant, cela présente également des avantages: le néoplasme pathologique se développe lentement et n'est pas sujet aux métastases. Le cancer de bas grade est le plus dangereux, car les cellules affectées se divisent rapidement et, avec le sang et la lymphe, se propagent à d'autres organes cibles.

Chaque type de cancer a son propre stade du processus pathologique. Par exemple, un carcinome gastrique est caractérisé par cinq étapes - de 0 à 4 (A, B, C) et un carcinome hépatocellulaire est de quatre.

Causes de développement

La base la plus commune pour le développement de tumeurs malignes est une prédisposition héréditaire. La probabilité de développer un cancer chez les enfants dont les parents sont décédés d'une tumeur maligne est de 25 à 50%. De plus, il n'est pas du tout nécessaire qu'une pathologie similaire soit diagnostiquée.

Les véritables causes de la mutation des cellules épithéliales n'ont pas encore été établies, mais les médecins identifient les facteurs suivants susceptibles de provoquer le cancer:

  • augmentation du rayonnement de fond ou du rayonnement ionique;
  • les maladies virales, y compris le VIH;
  • certains médicaments;
  • troubles hormonaux;
  • exposition à des agents cancérigènes (aliments frits, boissons colorées, tabac, alcool);
  • stress chronique.

Par exemple, le carcinome gastrique peut aussi être causé par la présence à long terme de la bactérie HelicobacterPylori dans le corps. Le microbe pathogène modifie la structure de la membrane muqueuse de l'organe et crée par conséquent un environnement favorable au développement de la tumeur.

Un carcinome hépatocellulaire et un cholangiocarcinome peuvent se former en raison d'un abus d'alcool. Pour les personnes atteintes de cirrhose du foie en raison d'une exposition à des boissons alcoolisées, ces diagnostics sont établis dans 10 cas sur 1000.

Le diagnostic commun de "carcinome papillaire" ou de cancer de la thyroïde est plus souvent exposé aux personnes présentant les circonstances aggravantes suivantes:

  • des perturbations dans le travail d'autres glandes endocrines;
  • longue carence en iode;
  • sexe féminin;
  • maladies du sein (carcinome, mastopathie);
  • plus de 50 ans.

Chez les femmes, le cancer du col utérin est souvent diagnostiqué, ce qui a des causes de développement plus spécifiques. Parmi celles-ci figurent les infections virales sexuellement transmissibles, les avortements précoces, les relations sexuelles avec promiscuité et certaines maladies du col utérin.

Méthodes de diagnostic

Tout carcinome (estomac, rein, peau ou cholangiocarcinome) nécessite un diagnostic opportun et étendu, qui comprend:

  • prise d'histoire;
  • examen physique du patient;
  • examen de laboratoire (KLA, BAK, sang pour les marqueurs tumoraux);
  • biopsie ou ponction avec examen morphologique;
  • Échographie.

Si un cancer du foie est diagnostiqué (carcinome hépatocellulaire), une laparoscopie et des rayons X sont ajoutés à toutes les études ci-dessus. Lorsque le carcinome papillaire est détecté, une biopsie par aspiration doit être effectuée pour procéder à un examen cytologique et histologique du matériel sélectionné. Le cancer du col utérin est diagnostiqué par colposcopie et test de Schiller. En cas de suspicion de cancer du rectum, les patients subissent une sigmoïdoscopie et une irrigoscopie.

Les méthodes les plus informatives pour diagnostiquer tout type de cancer sont la tomodensitométrie et l'IRM. Avec leur aide, vous pouvez détecter un cancer dans les ganglions lymphatiques de métastases régionales ou de petites métastases, ainsi que déterminer la topographie de la tumeur. Avec l'introduction d'un agent de contraste, il est possible d'évaluer la nature de la croissance d'un néoplasme et de déterminer le degré de sa vascularisation. Le diagnostic final n'est encore confirmé que par biopsie.

Les symptômes

Les symptômes d’un carcinome dépendent de sa localisation dans le corps. Il existe des signes similaires de la maladie pour tous les types de cancer. Ceux-ci comprennent:

  • perte d'appétit;
  • perte de poids non motivée;
  • température corporelle basse (jusqu'à 37,5 degrés) pendant une longue période;
  • douleur d'une nature différente;
  • l'anémie;
  • faiblesse générale ou vertiges.

Le cancer de l'estomac, souvent diagnostiqué, présente de nombreux symptômes spécifiques: brûlures d'estomac prolongées, peau pâle, sensation de douleur et lourdeur après avoir mangé. Les patients confondent souvent les signes initiaux d'un processus malin avec une gastrite ordinaire et ne consultent pas de médecin. Lorsque le processus est bien avancé, un tabouret noir ou une masse sombre vomissante apparaît.

Si un carcinome hépatocellulaire ou un cholangiocarcinome se développe, au début de sa taille, elle ne gêne pratiquement pas la patiente. Parfois, il peut y avoir des symptômes courants d'intoxication du corps - perte d'appétit, faiblesse ou faible performance. Plus tard, des signes spécifiques de la maladie sont ajoutés: varicosités, perturbation du système endocrinien, jaunisse, ascite et augmentation marquée de l'organe. Dans certains cas, le processus malin se manifeste par des troubles dyspeptiques.

On pense que le carcinome papillaire affecte le plus souvent la thyroïde et la vessie. Les premiers symptômes sont des anomalies dans le travail de ces organes. Si la vessie est atteinte, les patients se plaignent de mictions fréquentes ou rares, de sang dans les urines et d'une fausse envie d'aller aux toilettes. Avec la croissance d'une tumeur dans la glande thyroïde, les symptômes suivants sont observés:

  • difficulté à avaler la nourriture;
  • sensation d'une boule dans la gorge;
  • vaisseaux lymphatiques élargis et nœuds dans le cou;
  • le timbre des changements de voix.

En outre, chaque femme doit savoir comment se manifeste le carcinome invasif au stade initial du processus tumoral afin de prévenir la détérioration de son état. Le premier signe de cancer du sein est un phoque bosselé qui est palpé par un examen manuel du sein. Plus tard, la femme commence à perturber l’apparition du sein. Il y a une déformation du mamelon et de l'organe lui-même, la peau devient flasque et squameuse, il y a de petites éruptions cutanées de nature inflammatoire. Lorsque le processus est bien avancé, du pus s'échappe des mamelons et des douleurs au toucher apparaissent.

Traitement

Les tumeurs malignes dans 10% des cas entraînent toujours la mort du patient, même avec un traitement adéquat en temps voulu, en raison des complications associées. Plus le processus pathologique est révélé tôt, plus il a de chances de vivre encore 10 à 15 ans. Par exemple, le cancer invasif entraîne la mort si le diagnostic est posé aux stades 3-4 de la maladie, comme le cancer de la prostate. Mais le pronostic vital d'un carcinome basocellulaire ou d'un mélanome (cancer de la peau) est presque toujours favorable.

La médecine moderne a appris à traiter rapidement et efficacement de nombreux types de cancer. Les principales méthodes de traitement sont:

  • Excision chirurgicale de la tumeur. Le retrait des tissus tumoraux est effectué avec une marge pour réduire le risque de récurrence de la maladie. Les interventions endoscopiques qui minimisent le développement de complications postopératoires sont maintenant très répandues et associées à une chimiothérapie, elles donnent de grandes chances de survie, même si le diagnostic est posé à 3 stades de la maladie.
  • Thérapie avec des médicaments chimiques (cytostatiques). Introduction de produits chimiques capables de réduire ou de détruire le taux de croissance des cellules cancéreuses. L'inconvénient de ce type de traitement est le développement de nombreux effets secondaires: perte de cheveux, vomissements, ostéoporose, anémie, décoloration de la peau et des ongles.
  • Radiothérapie. Le patient est irradié par des rayons X ou gamma, des neurones et des protons, qui endommagent le matériel génétique des cellules. Le procédé est efficace dans le traitement de tumeurs indifférenciées sensibles au rayonnement. Dans la plupart des cas, il est utilisé en association avec d'autres méthodes de destruction des cellules agressives.
  • Thérapie photodynamique La méthode repose sur l'utilisation de photosensibilisateurs de la lumière visible d'une certaine longueur d'onde, capables de s'accumuler de manière sélective dans les cellules d'un néoplasme malin et d'augmenter sa sensibilité à la lumière. Après l'introduction de médicaments, le tissu affecté est irradié avec une lumière dont la longueur correspond à l'absorption maximale du colorant. Lorsqu'une réaction photochimique se produit, la destruction des cellules malignes commence. Ainsi, le carcinome épidermoïde est traité.
  • Immunothérapie (utilisation de médicaments qui augmentent le travail du système immunitaire).

Les méthodes innovantes de lutte contre le cancer malin comprennent la cryothérapie, la thérapie génique et la thérapie neutronique. Jusqu'à présent, ce traitement est expérimental et peu répandu. Dans le premier cas, le froid extrême est utilisé pour détruire le cancer (moins 40-50 degrés). La thérapie génique est basée sur l'effet sur le système STAT, de sorte que le processus de division cellulaire puisse être régulé. Le principe du traitement des neurones est similaire à celui de la radiothérapie, seules les cellules saines ne sont pas irradiées.

Prévisions de vie

Comment la vie future du patient dépendra-t-elle des facteurs suivants:

  • détection rapide d'une tumeur;
  • localisation tumorale;
  • stades de développement de la tumeur;
  • niveau de soins médicaux;
  • la présence de métastases.

Les réalités modernes sont telles que même lors du diagnostic du cancer du sein des 3ème et 4ème stades, une femme peut vivre 5 à 10 ans si elle a suivi un traitement complet avec l'ablation d'un sein blessé.

Lors de la détection de formes de cancer peu différenciées, le pronostic est moins réconfortant. Dans 50% des cas, cette pathologie progresse rapidement et donne plusieurs métastases. La survie est faible malgré un traitement adéquat avec les techniques les plus modernes.

En général, ne paniquez pas immédiatement si vous avez un cancer découvert chez le médecin. La question «qu'est-ce que c'est et combien de temps une personne vivra-t-elle» n'est pertinente que si le diagnostic est confirmé par biopsie. Par conséquent, vous devez surveiller attentivement leur état de santé et passer en temps voulu des examens préventifs à la clinique.

Carcinome du sein et de l'utérus. Carcinome épidermoïde et papillaire

Le carcinome (carcinome) est un cancer, une tumeur maligne. Le nom vient du fait qu'elle ressemblait à un crabe. Il s'agit d'un stade caché et initial de l'apparition du cancer, lorsque les signes de la maladie ne sont pas encore perceptibles. Les cellules des organes internes, l'épithélium de la peau et les muqueuses sont les plus touchées.

L'épithélium, qui recouvre l'intérieur de la plupart des organes ou constitue la couche supérieure de la peau, est mis à jour en permanence, ce qui s'accompagne d'une segmentation cellulaire constante. Lorsque les cellules sont séparées de manière intensive, reproduisant ainsi de nouvelles cellules, il est possible qu’à un certain stade un échec se produise, ce qui entraînera l’apparition d’une mutation génétique soudaine. Ensuite, une formation peut se former à partir de cellules en mutation, qui différeront à la fois de structure et de structure par rapport à celle d'origine. Son trait malin déterminera la capacité à se dilater intensément, à se développer dans l’espace environnant, à se propager à l’aide du sang ou de la lymphe dans tout l’organisme.

Si vous commencez un traitement anticancéreux au stade initial de sa formation, vous obtiendrez des résultats positifs. Mais, si la maladie a causé des métastases à d'autres organes, le traitement aura lieu pendant de longues périodes avec la nomination d'une chimiothérapie et d'autres médicaments spéciaux.

Comment et pour quelle raison le carcinome se forme?

La cause de la formation de carcinome dans le corps peut être une quantité accrue de carcinogènes et un facteur héréditaire.

L'un des principaux facteurs de la formation de carcinomes est l'affaiblissement de l'immunité, conséquence d'une mauvaise alimentation, du tabagisme, de la consommation d'alcool, de substances narcotiques et de l'exposition directe aux rayons ultraviolets. La structure de l'ADN déclenche le processus de développement du cancer, qui dépendra du nombre et de la spécificité des substances cancérogènes, car il ne peut pas reprendre complètement sous l'influence de tous ces facteurs négatifs.

Les patients âgés et ceux qui ont eu la moindre défaillance hormonale augmentent considérablement le risque de perturbation du développement des cellules épithéliales. Cela est dû au fait que l'épithélium des organes génitaux féminins et de la prostate s'adapte à l'influence des hormones et induit une métamorphose complexe au même endroit.

Le carcinome n'apparaît pas brusquement sur le site de l'épithélium inchangé, il est constamment précédé d'un changement précancéreux.

Types de carcinome

Collection du monastère du père George. La composition de 16 herbes est un outil efficace pour le traitement et la prévention de diverses maladies. Contribue à renforcer et à restaurer l’immunité, à éliminer les toxines et à de nombreuses autres propriétés utiles.

Les carcinomes diffèrent à la fois à l'extérieur et à l'intérieur, mais en se basant sur des caractéristiques similaires, ils sont divisés en groupes.

Selon des données externes, le cancer ressemblera à la périphérie ou se présentera comme un infiltrat. Il n'y a pas de limites définies pour une tumeur, elle peut donc être ancrée dans les tissus environnants. Ensuite, nous devrions nous attendre à une inflammation de la même zone et à une ulcération de la peau et des muqueuses.

Selon le type d'épithélium à l'origine de la formation du carcinome, différenciez les types de carcinome suivants:

  • Adénocarcinome - autrement adénosquameux, est une tumeur de type glandulaire, qui affecte généralement les membranes muqueuse et glandulaire.
  • Le carcinome épidermoïde - également appelé épidermoïde, ressemble parfois à une verrue laide. Apparaît le plus souvent dans les zones de peau longtemps exposées au soleil. Ce peut être aussi le lieu de la métaplasie sur les muqueuses, si les lésions sont survenues là où elles ne devraient pas être;
  • Les formes mixtes sont également appelées tumeurs dimorphes, où il peut y avoir à la fois des composants squameux et glandulaires, dont chacun est malin.

Adénocarcinome

Les adénocarcinomes peuvent être similaires à la structure de tissus sains et avoir une grande variété de structures. C'est pourquoi certains types ont été identifiés:

  • Carcinome papillaire - dans ce cas, les cellules tumorales formeront des excroissances papillaires ramifiées;
  • Des complexes tubulaires adénocarcinome-cancer sont formés de la même manière que les tubes et les conduits;
  • Acinar - ressemble à un acini ou à une collection ronde de complexes cancéreux.

Le carcinome glandulaire est hautement différencié, modérément différencié et peu différencié, compte tenu du niveau de maturité des cellules cancéreuses. Celles très différenciées apparaissent lorsque la structure d'une tumeur est similaire à celle d'un épithélium sain, tandis que les différenciées peu différenciées perdent généralement leur similitude avec le tissu à partir duquel elles ont été créées.

Plus le niveau de formation de cellules cancéreuses, c'est-à-dire la différenciation, est faible, plus le niveau de malignité tumorale est élevé.

Carcinome épidermoïde

Le carcinome épidermoïde est une tumeur épithéliale maligne de la peau et des muqueuses, se développant à partir de kératinocytes sous l'influence de divers agents cancérigènes. Sur tous les cancers de la peau, environ 20% sont des carcinomes épidermoïdes. Le plus souvent, cette maladie est exposée aux hommes et aux personnes de plus de 50 ans.

De tous les cas, 90% des carcinomes épidermoïdes surviennent dans la région des lèvres, en particulier dans la région inférieure. Il a la propriété d'être situé également dans des zones ouvertes, il se trouve sur les jambes, la langue et les organes génitaux.

Hornward est une variante différenciée du carcinome épidermoïde, qui préserve la capacité de former une substance cornée et de s’accumuler sous forme de perles dans des circonstances plus pratiques. Une tumeur est considérée comme sans seuil si cette compétence est perdue par l'épithélium et qu'elle est faiblement différenciée.

Les chances d'un taux de survie à cinq ans sont de 90% si le carcinome épidermoïde est inférieur à 2 cm, mais cette probabilité est réduite à 50% si la taille est plus grande et que la lésion est passée dans la mâchoire inférieure.

Si le carcinome épidermoïde se trouve dans la région de l'audition, dans le triangle dans la région du nez et aussi derrière les oreilles, alors c'est la vie en danger. Il y a ensuite des effets infectieux ou des saignements de gros vaisseaux en ruine, car le cancer peut causer des métastases profondes.

Cancer du sein

Le cancer du sein est une tumeur provenant du tissu de la même glande et tapissant tout l'organe. La maladie débute au début des canaux lactifères et le cancer ne touche pas le reste de cet organe. Le risque de contracter cette forme de cancer augmente avec l'âge et cette tumeur est classée parmi les affections courantes du sein.

Dans le cancer du sein, l'écoulement du mamelon et de la tumeur est possible, mais il n'y a pas de sensations douloureuses, mais selon une simple étude de base du patient, il est presque impossible de détecter ce cancer.

Afin de déterminer le comportement ultérieur de la tumeur et d'établir un diagnostic, il convient de prêter attention à:

  • La taille et la forme du cancer, son emplacement et sa vitesse de propagation;
  • La structure de ses tissus cellulaires et le niveau de malignité;
  • Égalité des récepteurs de la progestérone et des œstrogènes;
  • La présence et le nombre de métastases.

Dans ce dernier cas:

  • Si les métastases se propagent à au moins 4 périphéries lymphatiques, un pronostic défavorable peut alors être attendu.
  • Si la métastase s'est étendue plus loin du foyer, le pronostic sera alors moins réconfortant.
  • Constaté que le cancer jusqu’à 2 cm donne 2-15% de métastases, jusqu’à 5 cm - 20-60%, plus de 5 cm - 70-80%.

Carcinome gastrique

Le carcinome gastrique est l'une des tumeurs épithéliales malignes les plus courantes, qui est plus fréquente chez les hommes. Sa structure est similaire à celle de l'adénocarcinome, elle peut aussi être papillaire, tubulaire, trabéculaire, etc.

Carcinome de l'utérus

Selon l'Organisation mondiale de la santé, les maladies parasitaires et infectieuses sont la cause de la mort de plus de 16 millions de personnes dans le monde chaque année. En particulier, la bactérie Helicobacter Pylori est présente dans près de 90% des cas de cancer gastrique diagnostiqué. De cela, il est facile de se protéger avec.

Le carcinome utérin est un cancer qui se développe à partir des cellules de l'utérus et est métastatique. Ce type de cancer ainsi que la tumeur au sein sont assez courants et des dizaines de milliers de femmes du monde entier en souffrent chaque année. Ce type de cancer se rencontre chez les femmes et la jeune génération.

Plusieurs facteurs influencent le diagnostic de la maladie et l’adoption de nouvelles mesures. La localisation de la tumeur, son niveau de pénétration dans l'organisme, la présence de métastases à la périphérie lymphatique sont importants. Si le cancer a atteint le col de l'utérus, un diagnostic défavorable est alors posé.

Carcinome urothélial

Le carcinome urothélial est un cancer de la vessie qui constitue 90% de toutes les formations de cette région. Ce type de cancer est causé par un épithélium muqueux instable, qui ressemble simultanément à un glandulaire multicouche et à une seule couche. Le cancer urothélial survient chez les hommes âgés et s'accompagne de saignements et d'un ordre dysurique.

Carcinome sarcomatoïde

Il s'agit d'un cancer du poumon, notamment causé par le tabagisme. La survie à cinq ans chez les patients atteints de ce type de cancer ne dépasse pas 20%.

Stades du carcinome

Identifié 4 stades de carcinome, quel que soit leur emplacement. Avec une augmentation de la taille de la tumeur, les chances de récupération diminuent.

  1. Dans la première étape, la tumeur peut être guérie facilement et en peu de temps. Le carcinome est petit, n'affecte pas les tissus et organes à proximité, ne métastase pas, les ganglions lymphatiques ne sont pas enflammés;
  2. Dans la deuxième étape, le cancer augmente. Le cancer enflamme les tissus et les organes à proximité, métastase aux ganglions lymphatiques adjacents;
  3. Dans la troisième étape, les paramètres augmentent considérablement. Il dépasse les limites de l'organe enflammé, se dilate et se faufile à l'intérieur d'autres organes. Les métastases du cancer sont situées dans les nœuds les plus proches;
  4. Au quatrième stade, la tumeur atteint une taille assez importante. Il enflamme les organes qui se trouvent à proximité, métastase à la fois dans les coins lymphatiques adjacents et dans des régions éloignées du corps.

Symptômes et traitement

Le diagnostic de cancer dépend de la localisation de la tumeur. Parfois, il suffit de mener une étude sur un patient normal pour détecter des cancers de la bouche, des lèvres et de la peau. D'autres types de cancer peuvent être détectés à l'aide de méthodes d'examen instrumentales et de laboratoire, telles que la tomodensitométrie, l'IRM, les ultrasons, les rayons X, l'analyse biochimique du sang et des urines et l'endoscopie.

Toutes les procédures médicales dépendent du lieu où la lésion a été identifiée, de son emplacement et de la profondeur de sa croissance, alors que le stade du cancer importe peu.

La chimiothérapie et la radiothérapie sont les principaux types de traitement du cancer. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Après avoir soigneusement examiné et examiné le stade du cancer et la région de la lésion, un traitement est prescrit. Si une intervention chirurgicale était nécessaire, alors la tumeur et les tissus et ganglions lymphatiques adjacents devraient être retirés.

La nouvelle forme de traitement du cancer est considérée comme la thérapie aux neutrons. Ils peuvent pénétrer profondément dans les tissus de l'organe enflammé, détruire les cellules cancéreuses sans endommager les cellules saines. Ce type de traitement a montré de grands progrès et atteint 72% de la guérison malgré la négligence de la maladie.