loader
Recommandé

Principal

Les symptômes

Ce qui fait des fibromes utérins, un groupe à risque

De nombreuses maladies des organes de l'appareil reproducteur féminin ont un lien direct avec les processus hormonaux se produisant dans le corps. Les pathologies résultent du déséquilibre des hormones sexuelles féminines, ainsi que des facteurs qui le provoquent. De telles violations peuvent notamment être la cause de fibromes et d'autres tumeurs bénignes et même malignes de l'utérus. Les signes de la maladie peuvent ne pas apparaître immédiatement. Plus le traitement est fréquent, plus le traitement est difficile et plus le risque de complications est grand.

Fibromes utérins et ses types

Le myome est une tumeur de nature bénigne, formée à partir du tissu musculaire et conjonctif de l'utérus. Le plus souvent, il apparaît chez les femmes après 30 à 40 ans. Dans la plupart des cas, il n’ya pas de signes évidents de fibromes utérins. Par conséquent, les examens préventifs chez le gynécologue jouent un rôle important. Voir la tumeur aide à l'échographie.

Cette tumeur est hormono-dépendante, c'est-à-dire que, sous l'influence des hormones sexuelles féminines, sa croissance commence. Par conséquent, il commence à augmenter pendant la grossesse, lorsque le taux d'hormones dans le sang et dans l'obésité change considérablement. Le tissu adipeux est capable de produire des œstrogènes, comme les ovaires. Des niveaux excessifs de ces hormones conduisent à un développement cellulaire anormal, à l'apparition de tumeurs pathologiques.

Les fibromes sont des nœuds dans le myomètre (fibres musculaires). La formation de tumeurs se produit à partir d'une seule cellule atypique, qui commence alors à se diviser, provoquant la croissance du néoplasme. Il existe différentes options pour la croissance de la tumeur dans l'utérus. Selon le sens du développement, on distingue les types de fibromes suivants:

  1. Interstitiel Formé dans l'épaisseur du myomètre.
  2. Sous-muqueux (ou sous-muqueuse). Il se développe du muscle vers la muqueuse utérine.
  3. Subserous. De plus en plus dans la direction de la cavité abdominale.
  4. Intraligamentaire - formé entre les ligaments de l'utérus.

L'apparition de fibromes utérins se produit généralement dans son corps, mais elle est également possible dans de rares cas au niveau du col de l'utérus. Les fibromes qui se développent dans les tissus musculaires sont considérés comme typiques et ceux qui se forment dans le cou ou sur les ligaments sont une forme atypique de la maladie.

Les néoplasmes s'étendant à la surface interne ou externe de l'utérus (fibromes sous-muqueux et sous-séreux) sont un épaississement du pédicule, pénétré par les vaisseaux sanguins. Il existe des nœuds simples qui peuvent remplir la totalité de l'utérus avec la croissance, voire aller dans la région péritonéale. Le plus souvent apparaît fibromes sous la forme de plusieurs nœuds de tailles différentes. Cela change la forme de l'utérus, augmente son poids.

Vidéo: Pourquoi les fibromes surviennent-ils? Symptômes et traitement

Facteurs contribuant à la formation de tumeurs

Les fibromes résultent de la mutation d'une cellule unique. Sa division ultérieure et le développement de la tumeur sont affectés par un changement du fond hormonal dans le corps, une violation du ratio œstrogène et progestérone. À la ménopause, lorsque la production d'hormones sexuelles féminines est réduite, la tumeur peut disparaître d'elle-même.

En outre, les causes de la formation de nœuds dans l'utérus sont les suivantes:

  1. Troubles métaboliques, maladies du foie, du pancréas, du diabète.
  2. La présence d'hypertension, en particulier chez les moins de 35 ans.
  3. Processus inflammatoires dans le col utérin et la cavité utérine.
  4. L'obésité, qui contribue à la malnutrition, au manque d'activité physique. Le risque de développer une telle tumeur est moindre chez les femmes dont le régime alimentaire est dominé par les légumes, les fruits, les légumes verts ou les aliments d'origine animale hypocaloriques.
  5. Le moment d'apparition de la première période menstruelle, le début de l'activité sexuelle. La ménopause précoce provoque également la formation de cette tumeur.
  6. La présence de grossesses (à terme et interrompu). La probabilité de formation de fibromes est plus faible chez les femmes qui ont accouché au moins une fois et qui ont allaité plus de six mois.
  7. La cause des fibromes utérins peut être une lésion de l'endomètre pendant l'avortement, l'installation du dispositif intra-utérin. Des lésions de la muqueuse surviennent également lors du curetage afin de diagnostiquer et de traiter des maladies gynécologiques (endométriose, formation de kystes, polypes).
  8. Les surcharges nerveuses permanentes et la dépression peuvent contribuer à la survenue de troubles hormonaux. Les citadins vivent dans un rythme plus intense, c'est pourquoi leurs fibromes sont plus présents que chez les femmes rurales. La situation environnementale dans la ville est également plus grave. La probabilité de mutations cellulaires ici est accrue.
  9. Le rôle le plus important est joué par l'hérédité.

Avertissement: Le myome apparaît le plus souvent à l’origine d’autres maladies graves. Il peut croître rapidement, rendant le traitement beaucoup plus difficile. Pour éviter des conséquences graves, il doit être diagnostiqué le plus tôt possible, sans retarder la visite chez le médecin et sans perdre de temps pour l'auto-guérison.

Symptômes et signes

Des symptômes évidents de la maladie peuvent apparaître si la taille de la tumeur est déjà suffisamment grande. À un stade précoce, lorsque les raisons de la formation de fibromes utérins sembleraient, et non, la femme ne peut deviner sa présence. Vous pouvez ressentir une faible sensation de lourdeur dans la partie inférieure de l'abdomen, une gêne lors des rapports sexuels.

À mesure que la taille de la tumeur augmente et que de nouveaux nœuds se forment, l'inconfort s'intensifie de plus en plus. L'un des premiers symptômes du trouble est un changement de la nature de la menstruation. Leur durée augmente à 8-10 jours. Il y a des fluctuations importantes dans la durée des pauses entre les périodes. Le flux menstruel devient abondant, contient des caillots sanguins. Peut apparaître des pertes sanglantes entre les règles.

La tumeur en croissance exerce une pression sur la vessie, si bien que le besoin d'uriner est fréquent, cela devient plus difficile. La pression sur les intestins entraîne une constipation, une distension abdominale. La compression des terminaisons nerveuses dans les organes pelviens provoque l'apparition d'une douleur qui donne dans le dos et les jambes.

Augmente la sensation de lourdeur, la présence de quelque chose en dehors de l'estomac. Le contact sexuel devient douloureux (si les nœuds sont situés sur le côté vaginal). Le ventre grossit comme pendant la grossesse. Une entorse augmente la douleur tirante dans l'abdomen.

Une perte de sang abondante entraîne une anémie (déficit en hémoglobine dans le sang conduisant à une privation d'oxygène des cellules). La femme a des signes tels que pâleur, faiblesse, vertiges, rythme cardiaque irrégulier et maux de tête.

Le myome, contrairement à une tumeur cancéreuse, se développe lentement, de sorte que les chances de le détecter dès les premiers signes sont beaucoup plus grandes.

Des complications

Une tumeur en croissance bloque les vaisseaux sanguins, ce qui perturbe son apport sanguin. En conséquence, le tissu tumoral meurt (nécrose) ou la formation de sites de suppuration. Dans ce cas, une femme augmente la quantité de leucocytes dans le sang. La température corporelle augmente.

Une complication grave est la torsion des jambes du nœud de surface. En même temps, le flux sanguin est perturbé et une nécrose des tissus se forme. Cette pathologie se manifeste par une douleur spasmodique aiguë.

La renaissance de fibromes dans une tumeur maligne (sarcome) se produit rarement. La dégénérescence maligne peut indiquer une croissance tumorale rapide, en particulier pendant la ménopause, lorsqu'elle apparaît extrêmement rare. Par conséquent, lors de la détection de fibromes, même de petite taille, il est nécessaire de procéder régulièrement à des ultrasons afin de surveiller son état.

Une anémie survient à la suite de saignements menstruels abondants et prolongés, ce qui est dangereux pour la santé et entraîne une perturbation de tous les organes et de tous les systèmes de l'organisme.

Une telle tumeur peut provoquer une infertilité ou une fausse couche, car la prolifération des ganglions et la modification de la forme de l'utérus entravent la progression normale de l'ovule fécondé et sa fixation à l'endomètre.

Fibromes utérins pendant la grossesse

La grossesse peut déclencher la formation de telles tumeurs. Si elles sont apparues plus tôt chez une femme, leur croissance au cours de cette période s'arrête généralement (le diamètre atteint un maximum de 5 cm). Une femme s'inquiète des nausées et parfois d'une légère fièvre.

Cependant, il existe un risque de complications suivantes:

  • accouchement jusqu'à 37 semaines, si les fibromes sont situés près du placenta, en particulier lorsqu'il y a plusieurs nœuds;
  • avortement spontané précoce;
  • exfoliation partielle du placenta, accompagnée de saignements;
  • présentation anormale du fœtus due à une déformation utérine;
  • diminution de la capacité de l'utérus à se contracter normalement pendant l'accouchement.

Par conséquent, généralement en présence de fibromes utérins, une femme subit une césarienne. Il est également possible de supprimer des nœuds. Après une telle opération, l'infertilité ne menace pas. Elle peut plus tard tomber enceinte et donner naissance à un bébé en bonne santé. Pendant la grossesse, les fibromes n'affectent pas le développement du fœtus, il ne peut provoquer sa mort fœtale.

Vidéo: symptômes de fibromes, complications après traitement

Traitement

L'objectif principal du traitement est d'éliminer la cause de la maladie et les effets néfastes de la tumeur sur les tissus environnants de l'utérus, de réduire sa taille, de stopper sa croissance. Des méthodes médicales et chirurgicales sont utilisées.

Les médicaments sont prescrits en fonction de la cause et des manifestations de la maladie. Peut-être l'usage d'antibiotiques (pour éliminer les processus inflammatoires), de médicaments hormonaux (afin de rétablir l'équilibre hormonal, la normalisation du cycle menstruel). On prescrit à la femme un traitement contenant du fer, des préparations contre l’anémie, ainsi que des vitamines complexes (notamment A, E, C), qui contiennent également du zinc, de l’iode et du cuivre. Ils aident à accélérer la régénération des cellules de l'endomètre détruites par une tumeur et augmentent les défenses de l'organisme. Si nécessaire, utilisez des analgésiques et des sédatifs.

Remarque: les médicaments hormonaux sont sélectionnés individuellement après un test sanguin pour les hormones. La violation du schéma thérapeutique ou de la posologie peut avoir l’effet inverse. Traitement inacceptable et incontrôlé de fibromes avec des herbes ou des remèdes à base de plantes.

Le traitement chirurgical est utilisé dans les cas où le nœud est gros, le myome est accompagné de saignement, d'anémie. L'opération est réalisée si la tumeur se développe rapidement, perturbe la miction ou la fonction intestinale, et couvre également le col utérin.

La conséquence de l'opération peut être une infertilité due à la formation de cicatrices et d'adhérences dans l'utérus. Par conséquent, en âge de procréer, ils ont souvent recours à des médicaments. Chez les femmes plus âgées, le myome est enlevé en cas de croissance rapide.

Des méthodes telles que la myomectomie (élimination des ganglions tumoraux, préservation de l'utérus) et la méthode d'embolisation de l'artère utérine (arrêt de l'apport sanguin à la tumeur par le blocage des vaisseaux, après quoi le myome se dessèche) sont utilisées.

Qu'est-ce qui rend les fibromes utérins?

Les fibromes sont un problème commun, avec des plaintes sur les symptômes des patients qui vont à un gynécologue. Cette maladie est fréquente chez les jeunes filles et les patients adultes avec enfants.

Veuillez noter que ce texte a été préparé sans le soutien de notre conseil d'experts.

Selon les statistiques, la pathologie est présente chez 85% des patients, mais seulement 30% des femmes développent la maladie avec certains symptômes. Chez les jeunes filles, les fibromes utérins peuvent apparaître avec la même probabilité que chez les patientes âgées.

Toute femme soucieuse de sa santé veut savoir ce qui cause les fibromes et si cela peut être fait pour que cela n'apparaisse pas. Si elle connaît les causes du développement de la pathologie et de ses symptômes, elle pourra consulter un spécialiste à temps pour des recommandations et un examen approfondis. Une jeune femme devrait adopter une approche responsable dans le choix du médecin traitant et de la clinique de traitement des fibromes, car le succès du traitement dépend en grande partie de la qualification du spécialiste et de l'équipement de l'établissement médical.

Types de nœuds de myome

Myoma est diagnostiqué chez les jeunes filles et les femmes en âge de procréer. Cette pathologie survient lorsque le fonctionnement des cellules musculaires de l'organe reproducteur est altéré. Cette maladie est généralement classée en fonction de la localisation des ganglions myomateux, qui peuvent apparaître dans différentes couches de la paroi utérine.

La paroi de l'utérus est formée de trois couches de cellules:

  • L'endomètre, ou membrane muqueuse qui recouvre l'utérus, constitue la couche interne;
  • Le myomètre est la couche de muscle la plus épaisse, il forme la couche musculaire;
  • La membrane séreuse est la couche externe.

La pathologie peut apparaître dans l'une de ces couches. Le nom des nœuds est donc déterminé par leur localisation. En gynécologie moderne, il existe trois types de nœuds de myome:

  • les nœuds sous-muqueux se développent dans la cavité de l'organe;
  • le muscle, ou les noeuds intramuraux sont localisés dans le muscle;
  • à l'extérieur de l'organe reproducteur se trouvent des nœuds sous-séreux.

Les médecins-gynécologues identifient les types intermédiaires de formations, qui comprennent les néoplasmes intramuraux séreux et intramuraux sous-muqueux.

Les symptômes du myome dépendent de la couche dans laquelle se trouvent les tumeurs bénignes. Cependant, dans le traitement des fibromes, il est important de déterminer pourquoi le myome apparaît. L'obstétricien-gynécologue Dmitry Mikhailovich Lubnin a une vaste expérience dans le traitement des formations myomateuses. Il recommande aux patients de ne pas négliger la visite chez le spécialiste afin de maintenir la santé de la reproduction.

Myome chez les jeunes: pathologies congénitales

Parmi les gynécologues, il n'y a pas de consensus sur l'apparition des fibromes. Les scientifiques ont déterminé que chaque nœud de myome est formé d'une seule cellule présentant un défaut. En médecine, deux concepts sont considérés: pourquoi apparaissent les cellules qui précèdent la formation des noeuds myomateux.

Les nœuds chez les jeunes femmes apparaissent en raison du fait qu'il y avait une violation dans la période de développement intra-utérin. Les cellules musculaires lisses se forment sur une longue période, ce processus est achevé à la 38e semaine de grossesse. Cependant, il existe une période instable au cours de laquelle ils sont les plus susceptibles de présenter des défauts dus à divers types d’effets.

Le moment de la formation de la menstruation commence le travail actif des cellules endommagées, c’est à partir de ce moment que les fibromes peuvent apparaître chez les jeunes. Cette raison est suffisamment grave pour que les jeunes filles qui reportent une visite chez un gynécologue prennent rendez-vous et se fassent examiner.

Menstruations multiples

Le second concept est basé sur les dommages aux tissus du corps résultant de règles répétées, après lesquelles une tumeur apparaît.

Les cellules musculaires lisses chez une jeune fille ou une femme en bonne santé dans la seconde moitié du cycle commencent à se diviser, le corps se prépare à une éventuelle grossesse. Si cet événement ne se produit pas et que la menstruation survient, il se produit une mort cellulaire spontanée ou une apoptose.

Les fibromes apparaissent lorsqu'une partie des cellules n'est pas détruite et entre dans le cycle suivant. Les rudiments myomateux ont les caractéristiques caractéristiques des cellules utérines pendant la grossesse. Ainsi, ces cellules ont une susceptibilité accrue à l'hormone progestérone. L'apparition de nouvelles cellules, leur division active, en particulier chez les jeunes patients, sont expliquées par la progestérone.

Les médecins-gynécologues distinguent plusieurs facteurs, sous l'action desquels des cellules myomateuses apparaissent chez les jeunes:

  • processus inflammatoires;
  • grattage;
  • avortements;
  • chirurgie de l'utérus;
  • petit nombre de naissances;
  • première naissance à un âge plus avancé;
  • complications post-partum;
  • début précoce des règles.

Une idée fausse commune est que l'apparition de fibromes se produit avec un déséquilibre hormonal. Cette affirmation n’a pas de fondement scientifique, c’est réfuté par les plus grands gynécologues et scientifiques. Il est scientifiquement prouvé que les fibromes n'apparaissent pas comme des perturbations hormonales dans le corps de la femme. Certaines hormones déclenchent leur croissance.

Il y a de nombreuses années, cette théorie était à la base de la nomination des femmes au traitement des hormones, comme Duphaston, qui, selon les experts médicaux, était censé vaincre l'apparence des myomes. Cependant, dans la pratique, l'effet inverse a été obtenu: la croissance des nœuds a été constatée chez les jeunes.

Les femmes modernes peuvent obtenir des conseils par courrier électronique et choisir un moment opportun pour se rendre à la clinique. La santé de la patiente dépend non seulement des actions des spécialistes, mais également de l’attitude de la femme à l’égard des recommandations médicales, de son intérêt pour un résultat positif.

Les principaux signes de fibromes

Les formations myomateuses commencent à apparaître sans aucun symptôme, de sorte qu'une femme peut ne pas être consciente de la présence de ce trouble pendant une longue période. Le développement d'une éducation bénigne peut être indiqué par des perturbations mineures dans le fonctionnement du système reproducteur, mais elles peuvent également être absentes. La pathologie est souvent détectée lors d'un examen gynécologique de routine.

Du début de l'apparition du nœud à l'apparition des symptômes, cela peut prendre plusieurs années, cette période est individuelle pour chaque femme. Les principaux symptômes des fibromes utérins chez les jeunes filles et les femmes sont les suivants:

  • nature altérée du flux menstruel. La durée et la profusion de la menstruation avec l'apparition des fibromes peuvent varier. Les saignements menstruels intensifs entraînent des complications, dont l’anémie;
  • une augmentation de l'abdomen dans la région inférieure indique un gros noeud. Le traitement pathologique à ce stade implique l’utilisation de méthodes chirurgicales ou l’embolisation des artères utérines;
  • des mictions fréquentes surviennent lorsque la tumeur exerce une pression sur la vessie et d'autres organes voisins;
  • les douleurs sont caractéristiques de la myomatose dans le cas où la tumeur meurt par torsion de la jambe. Lorsque le patient semble douloureux, vous devriez consulter un gynécologue, qui vous prescrira des analgésiques et procédera à un examen. La nécrose, ou la mort d'un nœud, est un résultat favorable dans cette pathologie;
  • Des problèmes liés à la conception apparaissent du fait que les fibromes empêchent la pénétration du sperme ou de l’implantation d’embryons.

L'augmentation de la taille de l'utérus est l'un des signes du développement des fibromes, qui ont une taille importante. De nombreux spécialistes dans la détermination de la taille d'une tumeur utilisent une méthode dans laquelle l'utérus du myome est comparé à l'organe pendant la grossesse. Gynécologue expérimenté D.M. Lubnin considère cette approche obsolète. Les méthodes de recherche modernes permettent de déterminer la taille exacte des fibromes, même au stade où les nœuds commencent tout juste à apparaître.

Diagnostic de la maladie

Les équipements modernes utilisés dans le diagnostic des fibromes vous permettent de définir avec précision la taille de l’éducation et ses relations avec certaines parties de l’utérus. Un gynécologue avec une pathologie constate une augmentation de l'utérus, ce qui devient la base d'un examen complet.

En règle générale, les jeunes filles ne disposent pas d'informations sur la maladie. Par conséquent, lorsqu'un problème est identifié au cours de l'examen, elles paniquent. Afin de préserver la santé reproductive, il est nécessaire de passer par les études prescrites et de suivre les recommandations du médecin traitant.

Au cours de la période où l'examen de la chaise était la principale méthode de diagnostic des fibromes, sa taille a été comparée à la taille de l'utérus pendant la grossesse. Cette méthode de diagnostic ne permet pas d’établir à partir de quelle couche la tumeur se développe, la taille exacte de la tumeur. En l'absence d'informations fiables, il est impossible de choisir la tactique de traitement appropriée et de prévoir l'évolution future de la pathologie.

Le gynécologue, chargé de déterminer le stade de la maladie, envoie le patient à une échographie, ce qui permet de décrire la taille des myomes et d'élaborer un schéma de localisation. Une image graphique de la localisation des tumeurs nous permet d’estimer leur degré de relation avec les structures de l’utérus: col de l’utérus, cavité et fond.

En cas de myome utérin important chez les patients jeunes et les femmes du même âge, une IRM est réalisée, car une échographie est impossible dans ce cas en raison de la pénétration de l'échographie dans le tissu sur une courte distance. Dans cette étude, le gynécologue reçoit des images dans lesquelles se trouve une image de l'organe, le rapport fibromes par rapport à lui, sa taille.

Le diagnostic et le traitement de grands sites nécessitent une approche particulière du gynécologue, en particulier pour les jeunes femmes qui envisagent d'avoir un bébé. L'embolisation de l'artère utérine est utilisée pour traiter les patients atteints de cette pathologie. La période de récupération après cette opération est plus courte que celle d’autres interventions.

Méthodes de traitement des tumeurs du myome

Les jeunes filles se tournent souvent vers le gynécologue qui se plaint de symptômes désagréables et se posent la question de savoir ce qui cause les fibromes utérins. En gynécologie moderne, les causes et les facteurs contribuant au développement de cette pathologie sont activement étudiés et des méthodes de traitement sont en cours de développement.

Dans le traitement de la myomatose chez les jeunes filles et les femmes avec enfants à naître, des méthodes médicales, chirurgicales et l’embolisation des artères utérines sont utilisées. Chaque méthode appartenant à ce groupe a certaines indications et efficacité.

Un traitement médicamenteux efficace n’est pratiqué qu’avec l’utilisation d’un seul médicament non hormonal - Esmia. Cet outil bloque les récepteurs de la progestérone, accélérant la croissance des myomes. Ce médicament peut réduire la tumeur à sa taille minimale, mais un effet positif peut ne pas être observé chez tous les patients.

Selon les recommandations de la communauté médicale européenne, nous suspendons la prescription du médicament Esmia aux patients atteints de fibromes utérins jusqu'à ce que soient identifiées les causes de certains effets toxiques du médicament sur le foie. En savoir plus

Un traitement médicamenteux est indiqué dans les cas où l'embolisation de l'artère utérine est excessive. Ainsi, les médicaments sont utilisés dans le traitement des patients jeunes, ainsi que des femmes présentant de petits nœuds dans l'utérus. Pour le traitement des fibromes, les gynécologues modernes utilisent d'autres médicaments, mais les experts estiment qu'ils sont moins efficaces.

Le traitement chirurgical des fibromes est réalisé par plusieurs méthodes: la myomectomie et l'hystéroresectoscopie. Ces méthodes sont utilisées si la patiente a des fibromes qui violent ses plans de grossesse. Le gynécologue lors de la nomination de l’opération doit déterminer en quoi celle-ci sera traumatisante pour l’organe reproducteur.

Dans des cas exceptionnels, une amputation de l'utérus ou une hystérectomie peut être réalisée. Lors du traitement de jeunes filles, cette méthode n'est généralement pas utilisée. Les principales indications de l'ablation chirurgicale de l'utérus sont les énormes fibromes, de nombreux ganglions utérins et la présence de maladies concomitantes.

L’embolisation des artères utérines permet de résoudre enfin le problème des ganglions de myome chez les jeunes femmes. L'embolisation peut être utilisée pour le traitement de divers types de myomes, après quoi ils sèchent comme les raisins avant les raisins secs. Après cette procédure, il n'y a pas de complications.

Si vous avez reçu un diagnostic de fibromes utérins, contactez un spécialiste expérimenté et prenez rendez-vous en ligne.

Traitement efficace des fibromes: embolisation de l'artère utérine

De nombreux gynécologues, qui ne tiennent pas compte des problèmes historiques en médecine, estiment que l’embolisation de l’artère utérine est une nouvelle méthode. Dans les années 1990, cette méthode a commencé à être utilisée pour traiter la myomatose. L'apparition des fibromes est associée à des cellules altérées, qui sont alimentées par un réseau de vaisseaux. S'ils sont bloqués, la tumeur mourra.

Le mécanisme de l'EMA repose sur l'arrêt du flux sanguin dans les artères utérines, tandis que les branches alimentant l'utérus ne sont pas endommagées. Lors de l'embolisation, une substance contenant des particules d'embolisation est introduite dans les vaisseaux. Une fois que la circulation sanguine des noeuds a cessé, un tissu conjonctif apparaît sur le site du tissu altéré. Le processus de conversion des nœuds est comparable au séchage des raisins en raisins secs.

Les résultats de l'embolisation de l'artère utérine deviennent perceptibles dans les premières heures suivant l'intervention: les symptômes disparaissent, le bien-être se normalise et la tumeur diminue progressivement. Le rétablissement complet et la récupération du patient se produit dans l'année. Après l'opération, les fibromes n'apparaîtront plus et ne se développeront plus dans l'organe.

Le spécialiste russe de l'embolisation est le chirurgien endovasculaire Boris Y. Bobrov. La méthode d'embolisation pour la première fois en Russie a été utilisée par ce médecin, qui a longtemps été formé et pratiqué par des spécialistes étrangers. Boris Yuryevich est actuellement directeur de la clinique européenne.

Il est important pour une femme de comprendre ce qui cause les fibromes, quels facteurs influencent sa formation. Les jeunes filles croient à tort que la maladie ne se développe pas à leur âge. Les fibromes apparaissent chez les jeunes femmes en âge de procréer, qui peuvent ne pas être conscientes de leur pathologie pendant une longue période. Cependant, au début de la période de reproduction, chaque femme doit consulter un gynécologue et surveiller son état de santé.

Les causes des fibromes utérins chez les femmes

Actuellement, les causes des fibromes utérins sont bien étudiées. Cela permet une prévention et un traitement efficaces. Les principales causes des fibromes utérins chez les femmes sont associées aux processus de changements pathologiques du système endocrinien (hormonal). La principale cause de fibrose utérine est une stase sanguine permanente dans les vaisseaux sanguins de la cavité pelvienne. Très souvent, cela est associé à la perte et à l’inflammation des hémorroïdes. Il existe d'autres causes de fibromes utérins, certaines indirectement, d'autres jouent un rôle crucial. Tout cela se trouve dans le matériel proposé. Cela explique également pourquoi les fibromes utérins se développent et comment ce processus peut être arrêté.

Les causes de l'apparition et de la croissance des fibromes utérins chez la femme

Fibromes utérins - un tel diagnostic est entendu par de plus en plus de femmes qui viennent pour un examen gynécologique régulier ou un diagnostic par échographie sans se plaindre, il suffit de vérifier. Au cours des 15 à 20 dernières années, le nombre de myomes utérins a augmenté pour permettre la détection de chaque femme sur quatre de 16 à 45 ans. Un tel diagnostic prend 25-30% de toutes les maladies féminines. Et la majorité des femmes, ayant reçu une telle conclusion ou diagnostic, la perçoivent comme une phrase de leur santé future et de leur capacité à avoir des enfants. Fibromes utérins - pas une phrase! Les causes des fibromes utérins chez les femmes sont souvent telles qu'elles ne peuvent être complètement exclues. Par conséquent, il est nécessaire de procéder à des examens réguliers et, en cas de détection de la maladie, à un traitement.

Considérant les causes des fibromes utérins, la plupart des chercheurs modernes pensent que le mécanisme de développement des maladies gynécologiques hormono-dépendantes n’est pas expliqué par le niveau excessivement élevé d’hormones féminines produites par les ovaires, mais par les déséquilibres hormonaux du corps de la femme, qui dépendent de nombreux facteurs et ne peuvent être déterminés comme le résultat d’un seul événement. test sanguin. Il est généralement observé en violation de la fonction ovarienne. On comprend maintenant pourquoi les fibromes utérins se développent chez les femmes atteintes de diverses formes d’annexite. Selon cette déclaration, les fibromes sont dus à un trouble de la fonction hormonale du corps. Il a été établi que la masse du tissu musculaire utérin dépend de la concentration d'hormones et d'un certain rapport entre différents types d'hormones féminines. Les raisons de la croissance des fibromes utérins ne sont pas sans équivoque, car une violation du rapport des hormones stimule la croissance des groupes musculaires individuels. Le fait que les fibromes soient une tumeur hormono-dépendante est également indiqué par le fait que les cas de développement de fibromes chez les filles avant l'apparition de la première menstruation et chez les femmes en période de ménopause sont extrêmement rares. Pour savoir pourquoi les fibromes et comment éviter cette maladie, lisez la suite.

Causes alimentaires des fibromes utérins

Afin de savoir quelles méthodes de prévention, vous devez comprendre ce qui cause les fibromes et quel mécanisme déclenche des changements pathologiques. Le déséquilibre hormonal dans le corps d'une femme contribue à la consommation de produits à haute teneur en glucides raffinés (purifiés), acides gras saturés avec une quantité insuffisante de fibres. C’est la propension à utiliser et la préférence pour la majorité de la population des restaurants à service rapide, dépourvue de protéines et de vitamines, souvent cuite à l’huile excessive. Ces produits contiennent principalement du «mauvais» gras, lourd pour la digestion, ce qui augmente le taux de cholestérol dans le sang. C'est pourquoi les fibromes utérins surviennent chez les femmes souffrant d'obésité de type alimentaire.

A ce niveau, les causes alimentaires de la formation de fibromes utérins ne s'arrêtent pas là. L'utilisation de la mayonnaise et du ketchup, également surchargée de sel et de «mauvaises» graisses, a considérablement augmenté. Tant dans les produits de restauration rapide que dans les produits lourds contenant de «mauvaises» graisses, les vitamines sont presque totalement absentes. Une hypovitaminose se forme (diminution de la quantité de vitamines dans le corps), ce qui provoque un dysfonctionnement de tous les organes, la respiration cellulaire se détériore - l’absorption de l’oxygène par les cellules.

Il y a aussi une baisse de la qualité, une détérioration de la nourriture et des magasins. Quelles sont les causes des fibromes utérins si, en principe, les règles d’une nutrition saine et rationnelle sont suivies? Nous mangeons de la viande de bétail qui, au cours de sa vie, était remplie d’hormones de croissance et d’antibiotiques pour prévenir, par exemple, la mammite chez les vaches et d’autres maladies animales infectieuses. Les légumes, les fruits et les légumes verts sont empoisonnés par les pesticides et les herbicides, les engrais azotés. Nous buvons de l’eau insuffisamment purifiée, elle doit donc également être filtrée à travers des filtres domestiques pour acheter de l’eau de boisson en bouteille. D'innombrables sucreries, marmelades, sucettes, chocolats surchargés de sucre, qui infestent toutes les étagères à proximité des caisses de supermarchés, dans des emballages lumineux qui attirent l'attention non seulement des enfants, mais également des adultes, s'ajoutent aux effets néfastes des fast-foods. Jus de fruits surchargés en sucre, yogourt aux fruits, même préparation lactée pour nourrissons! Cela conduit à une violation du métabolisme des graisses, une augmentation du nombre de patients atteints de diabète de type II.

En chiffres, cela s'exprime de la manière suivante: chez les femmes pesant plus de 70 kg, le risque de développer des fibromes utérins est multiplié par 3 par rapport à celles dont la masse ne dépasse pas 50 kg. Avec un gain de poids pour 10 kg, le risque de fibromes augmente de 20%. Une tendance similaire est observée chez les patients diabétiques: plus la glycémie est élevée et instable, plus le risque de fibromes utérins est élevé.

Ce qui rend les fibromes utérins chez les femmes

Nous continuons à comprendre la cause des fibromes et des facteurs pouvant jouer un rôle décisif à cet égard. De plus, le tissu adipeux accumule les hormones féminines, qui sont ensuite transformées en femme. Pour cette raison, les femmes atteintes de myome utérin (hormones redistribuées) ont une apparence de floraison, sont en bonne santé, énergiques et ont souvent l’air plus jeunes que leur âge. Mais pour cela, ils paient avec un manque d'harmonie dans leur vie intime: pendant l'intimité, ils n'atteignent pas l'orgasme. C'est ce qui cause les fibromes chez les femmes: la masse de sang qui afflue dans la région pelvienne au moment de l'excitation sexuelle ne disparaît pas immédiatement après un rapport sexuel, mais stagne, provoquant un débordement prolongé des vaisseaux veineux utérins. Et si cela se reproduit, au fil des ans, ces femmes sont plus susceptibles de développer des fibromes utérins.

Je me demande ce qui cause les fibromes utérins chez les femmes dont la vie est associée à des niveaux de stress constamment élevés. L'apparition de fibromes utérins, comme de toute maladie, est également associée à l'affaiblissement des forces de protection et de compensation du corps.

En outre, en ce qui concerne les fibromes utérins, la prédisposition génétique à la survenue de tels processus dans le corps joue un rôle important. Ici, le groupe à risque comprend les femmes dont les fibromes ont été diagnostiqués chez les mères ou les grand-mères. Très souvent, une femme associe l'apparition de fibromes utérins à une certaine situation de stress, ce qui entraîne un déséquilibre dans le fonctionnement du principal coordinateur de la régulation endocrinienne de l'organisme entier, notamment dans le travail de guidage des ovaires des centres cérébraux.

Le résultat est une violation de la régulation hormonale des ovaires chez une femme. Elle pense à ce qui cause les fibromes utérins et, dans son corps, il existe actuellement un état d'excès permanent d'une des hormones sexuelles féminines - l'œstrogène dans le contexte de l'absence d'une autre hormone - la progestérone. Selon les scientifiques, c'est ce déséquilibre hormonal qui conduit à la formation de nœuds myomateux.

Pourquoi les fibromes utérins apparaissent chez les femmes obèses

Compte tenu de la question de savoir pourquoi le myome apparaît, on peut constater que, dans la plupart des cas, les patientes sont des femmes obèses. En règle générale, les fibromes se développent chez les femmes avec la figure «pomme» - avec l’accumulation de tissu adipeux dans la partie supérieure du corps, ce qui n’est pas typique de la silhouette d’une femme normale. Il y a une explication simple de la raison pour laquelle les fibromes utérins apparaissent dans ce cas. Le fait est que l'accumulation de graisse corporelle sur le torse est caractéristique des hommes, il existe donc un déséquilibre hormonal. Et chez les femmes à la figure «poire», pour lesquelles la répartition des dépôts graisseux sur les cuisses et les fesses est caractéristique, le risque de développer des fibromes est plus faible. C’est l’importance de la dégradation du métabolisme des graisses pour le risque de formation de myomes.

Probablement assez de facteurs pour expliquer l'apparition de myomes chez les femmes obèses, vous devez comprendre ce qui suit: cette maladie «se promène souvent dans la jambe» avec l'hypertension. Et si elle se développe avant l'âge de 35 ans, le risque de développer des fibromes augmente considérablement, car l'hypertension provoque des spasmes vasculaires et une diminution de l'apport sanguin aux tissus et aux organes, en particulier ceux qui sont sensibles à l'apport sanguin. Nous parlons ici de l'utérus et des ovaires. Et le moins sensible à la faible circulation sanguine et à l'oxygène dans les tissus du tissu conjonctif, qui a une fonction de service, renforce les faisceaux musculaires, maintient la connexion des os et des articulations avec les muscles.

Dans l'utérus, les tissus conjonctif et musculaire sont étroitement liés. Et le myome utérin se développe lorsque, dans des conditions de circulation sanguine insuffisante et de diminution de l'oxygène, se produit une augmentation du nombre de tissus conjonctifs. Derrière, les fibres musculaires individuelles, étroitement liées aux fibres du tissu conjonctif les greffant, sont également «étirées». La sclérose en plaques se développe selon les mêmes lois: dans des conditions de faible circulation sanguine, la quantité d'éléments oxygénés fonctionnels du cerveau remplace le tissu conjonctif.

D'où viennent les fibromes utérins lorsque le déséquilibre hormonal

Les médecins sont bien conscients de l’origine des myomes, dans la mesure où ils contribuent à la formation de sites sclérosés dans les ovaires dans le contexte de processus inflammatoires. Pour comprendre l’origine des fibromes utérins lorsqu’un bien-être extérieurement visible, imaginez que l’aggravation de l’air inhalé et la pollution gazeuse croissante dans les villes entraînent la formation de déséquilibres hormonaux, entraînant une hypoxie - une réduction de l’apport en oxygène des organes et des tissus humains. L'hypoxie est un facteur dommageable universel, c'est-à-dire que tous les organes et tous les tissus du corps sont touchés. Mais plus que d’autres, ce sont les organes les plus sensibles à une réduction de la quantité d’oxygène dans le sang. Il s’agit tout d’abord du cerveau au sens large, du cortex cérébral et des structures sous-corticales.

Et dans les structures sous-corticales, des hormones sont formées qui contrôlent le travail de toutes les glandes de la sécrétion interne - la glande thyroïde, le pancréas, les glandes surrénales et les glandes sexuelles (ovaires chez les femmes). À propos, les glandes endocrines sont elles-mêmes très sensibles à la privation d'oxygène, car la libération d'hormones est un processus énergivore. Un dysfonctionnement ovarien survient également à la suite d'une dérégulation de leur fonction par les organes supérieurs, les principales glandes de la sécrétion interne. Par conséquent, chez les femmes rurales, le pourcentage de fibromes utérins est nettement inférieur à celui des femmes urbaines.

Pourquoi les fibromes utérins se forment-ils chez les jeunes filles?

Avant de commencer à comprendre pourquoi les fibromes se forment chez les jeunes filles, notons qu’un pourcentage accru de toxicomanies chez les adolescents, d’alcoolisme chronique et de toxicomanies chez les jeunes entraîne une augmentation de l’incidence du stress oxydatif. Et ceci est un dommage universel à tous les organes internes, y compris les glandes sexuelles, avec la peroxydation et la formation de radicaux libres, ce qui conduit à une diminution de l'oxygène.

Un tel stress se produit lorsque le tabac et l'alcoolisme, la toxicomanie. Ces phénomènes négatifs perturbent eux-mêmes la fonction ovarienne, déterminent le développement du tissu conjonctif. C'est pourquoi les fibromes utérins se forment chez les jeunes filles qui ne donnent pas naissance à des filles qui mènent un mode de vie incorrect.

Ces jeunes ont également un comportement sexuel irrationnel: leur âge au début de l'activité sexuelle est de 15,9 ans. Cela augmente le risque de fibromes, significativement "jeune" âge de la formation de la tumeur. Rappelez-vous ce qui se passe dans des conditions d'hypoxie, le tissu conjonctif remplace la couche musculaire normale de l'utérus.

En l'absence de retenue dans le choix des partenaires, l'avantage de «l'amour libre», l'augmentation du nombre de partenaires sexuels, le risque de propagation d'infections et de maladies sexuellement transmissibles, principalement sexuellement transmissibles, augmentent fortement. Et ces maladies sont un facteur universel dommageable pour la fonction ovarienne. L'absence d'informations correctes sur la nécessité de se protéger d'une grossesse non planifiée joue un rôle négatif à cet égard. Dans de nombreux cas, cette grossesse survient chez 40% des filles ayant un comportement sexuel irrationnel. Et cela met presque complètement fin à l'avortement. Et les avortements, notamment répétés, qui entraînent des perturbations hormonales et des lésions non seulement de la muqueuse interne de l’utérus (endomètre), mais également de la couche musculaire de l’utérus (myomètre), sont un terrain fertile pour le développement des myomes utérins.

Ce qui rend les fibromes utérins chez les femmes

Il existe de nombreux facteurs qui rendent les fibromes chez les femmes déjà mûres qui ont accouché. Les processus inflammatoires chroniques de l'utérus et des ovaires, qui contribuent à la formation de fibromes utérins, à savoir le déséquilibre hormonal, sont également importants. Le risque d’apparition de fibromes chez les femmes augmente, ainsi que de lésions utérines directes lorsqu’on gratte l’utérus lorsqu’un avortement se produit, lorsqu’il ya un grattement qui, selon le médecin expérimenté, devrait être entendu par de jeunes médecins qui apprennent la technique de l’avortement chirurgical. Et un tel son indique que l'instrument chirurgical endommage le muscle utérus.

Il est important de comprendre les causes des fibromes utérins chez les femmes lors de l'accouchement, lorsqu'il devient nécessaire d'entrer manuellement dans la cavité utérine pour séparer le placenta (bébé) ou une partie de celui-ci qui reste dans l'utérus. Bien que cela aide à arrêter le saignement et contribue à la réduction de l'utérus, la main du médecin endommage involontairement non seulement la surface interne de l'utérus, mais également la couche musculaire. Un curetage répété pour avortement incomplet, un curetage diagnostique, insuffisamment justifié ou dû à une mauvaise tactique d'examen et de traitement, sont des éléments déclencheurs importants du développement des fibromes.

Facteurs de risque: les fibromes utérins peuvent-ils apparaître en vous?

Chaque femme se demande si elle peut avoir un fibrome et comment éviter cette maladie dangereuse. En tant que mécanisme de formation de nœuds myomateux, vous disposez d’un dispositif intra-utérin (si vous l’utilisez, retirez-le immédiatement). Cette méthode de contraception est considérablement dépassée. Et ce n'est que maintenant que nous avons compris les complications causées par la présence du stérilet dans l'utérus. En raison de la spirale dans la cavité entrouverte de l'utérus et malgré les fils de cuivre, d'argent, d'or et de platine, une inflammation chronique se forme, qui persiste après l'extraction de la marine. L'importance de l'inflammation chronique en tant que facteur de dommage et de risque de fibromes utérins a déjà été démontrée ci-dessus. Les endroits où les cornes ou les extrémités de la spirale s'appuient sur les parois de l'utérus deviennent très souvent le noyau de la croissance des ganglions myomateux. La compression de la couche interne et musculaire de l'utérus sous la pointe de l'hélice provoque une diminution de la circulation sanguine, la quantité d'oxygène et le tissu conjonctif, déjà bouché par de la vésicule biliaire.

Les facteurs de risque génétiques pour les fibromes utérins sont également importants, car il a été prouvé que la tumeur récidive souvent chez les sœurs, les grand-mères et les petites-filles (la troisième génération, qui est généralement un trait héréditaire).

Veuillez noter que tout ce temps parlait de la réduction du flux sanguin, de l'hypoxie, de la privation d'oxygène, de la compression des tissus (les extrémités de l'hélice), ce qui altère également l'irrigation sanguine. Ceci est directement lié à la structure préférentielle des fibromes.

Dans des conditions d'hypoxie et de réduction du flux sanguin, le tissu conjonctif le moins sensible à ces conditions défavorables et qui participe à la couche de muscle utérin en tant que lien de liaison des fibres individuelles du muscle lisse peut normalement exister. Les fibromes sont plus souvent composés de ce tissu conjonctif. Aux endroits de la compression musculaire aux extrémités de l'hélice, le tissu conjonctif apparaît comme un élément du nœud fibroïde en formation, dans lequel les fibres des tissus musculaires et ligamentaires sont entrelacées dans un désordre, à la manière d'une pelote de laine.

Pourquoi le myome et sa prévention

Prévention des fibromes - C'est le végétarisme, quand une grande quantité de fibres végétales et une quantité beaucoup plus faible de graisse dans les aliments réduisent la quantité d'hormones ovariennes, qui sont des substances grasses.

Certains soutiennent que le tabagisme est la prévention des fibromes utérins. Mais sois prudent. Récemment, en effet, de telles qualités positives de la nicotine sur le corps humain, malgré son énorme effet négatif, ont été découvertes. En ce qui concerne plus particulièrement le développement des myomes, la nicotine réduit le type le plus actif d’hormones féminines, éliminant ainsi le risque de déséquilibre hormonal et, par conséquent, de fibromes utérins. Selon des études récentes, les femmes qui fument ont 40% moins de risques de développer une telle tumeur que les non-fumeurs. Mais ne croyez pas que seul le tabagisme peut vous débarrasser des fibromes ou qu'il vaut la peine de fumer pour que les fibromes ne se développent pas. Le myome ne se développe peut-être pas, mais la bronchite du fumeur et un risque accru de cancer du poumon sont de l'autre côté de la balance!

En principe, il suffit de comprendre pourquoi un fibrome apparaît et, si possible, d’éliminer tous les facteurs importants. Et cet article vous aidera à en apprendre davantage sur eux, dans lesquels toutes les raisons probables de cet échec sont énumérées ci-dessus.

Les grossesses répétées peuvent réduire le risque de fibromes. Après tout, pendant la grossesse, l’échec hormonal ne peut être. Si la grossesse a eu lieu, les hormones vont bien, sinon cela ne viendra pas. Et la répétition de la grossesse, c’est-à-dire l’extension de l’ordre hormonal, est la prévention du risque de développement de tumeurs génitales.

Cela met en contraste l’interruption de la grossesse, qui génère une perturbation hormonale, et la poursuite de la grossesse, qui l’empêche.