loader
Recommandé

Principal

Fibrome

Pourquoi le cancer du sang

Il est difficile de dire pourquoi le cancer du sang se produit. Actuellement, il n'y a que quelques raisons qui peuvent causer l'oncologie sanguine. Le terme latin "leucémie" signifie littéralement "sang blanc".

Le cancer du sang est causé par une augmentation du nombre de leucocytes (globules blancs). Le changement de leucocytes est observé non seulement quantitatif, mais aussi qualitatif. Ils peuvent être immatures - leucémie aiguë et mature - leucémie chronique. Malgré son excès, les cellules ne sont pas en mesure de remplir leurs fonctions normales dans le corps. Ils sont si nombreux qu'ils remplissent tout l'espace de la moelle osseuse et pénètrent parfois plus loin dans d'autres organes.

L'ADN des leucocytes immatures est quelque peu endommagé. Cette perturbation conduit à une division cellulaire chaotique. Les cellules normales meurent en temps voulu et sont remplacées par de nouvelles qui sont produites dans la moelle osseuse. Les cellules anormales ne meurent pas si vite, elles s'accumulent, elles prennent de plus en plus de place. De ce fait, les cellules normales en manquent et leur nombre diminue. Il s'avère que la substitution. Les cellules défectueuses déplacent les bonnes cellules dans le sang.

  • Toutes les informations sur le site sont à titre informatif seulement et ne constitue pas un manuel pour l'action!
  • Seul le MÉDECIN peut vous fournir le DIAGNOSTIC EXACT!
  • Nous vous exhortons à ne pas vous auto-guérir, mais à vous inscrire auprès d'un spécialiste!
  • Santé à vous et à votre famille! Ne pas perdre courage

Pourquoi le cancer du sang? Il existe de nombreux types de tumeurs malignes du sang. Les causes de son apparition ne sont pas complètement connues. Les scientifiques n'ont pu établir que certains des facteurs influençant le développement de la maladie.

Rayonnement ionisant

Les principales sources de rayonnement sont les éléments radioactifs et les rayons X.

Les rayonnements ionisants sont capables de produire des radicaux libres dans les cellules, d'interrompre les liaisons chimiques et d'en créer de nouvelles, perturbant ainsi les processus vitaux des cellules de l'ADN, de l'ARN, des protéines.

Avec de faibles doses de rayonnement, les cellules sont capables de restaurer indépendamment certains niveaux de dommages. Des doses plus élevées causent sa mort.

L'exposition à des doses élevées et modérées de rayonnement augmente le risque de leucémie. Preuve de cela par des personnes ayant survécu à une bombe nucléaire au Japon. Après ces événements, l’incidence du cancer du sang a augmenté plusieurs fois, en particulier chez les enfants. Étant donné que l'irradiation viole les informations génétiques dans les cellules, celles-ci commencent à se partager de manière incontrôlable et aléatoire - cela devient la cause du processus tumoral dans le sang.

Les leucocytes sont responsables de l'immunité du corps, leur action vise à lutter contre les virus et les bactéries. Pendant l'exposition aux radiations, leur nombre diminue fortement. Le corps perd sa capacité à combattre les infections. De plus, les rayonnements ionisants peuvent endommager la moelle osseuse, dans laquelle sont produits les globules blancs, ce qui entraîne leur carence.

Certains cancers nécessitent de fortes doses de rayonnement pendant la radiothérapie. Les radiations peuvent avoir pour conséquence une maladie de la moelle osseuse pouvant entraîner une leucémie. Le risque de cette maladie dépend de la quantité de moelle osseuse exposée au rayonnement, du volume de rayonnement et du débit de dose du rayonnement (fréquence, durée des doses).

Cet article décrit ce que devrait être la prévention du cancer du sang.

Facteurs chimiques

Certains produits chimiques peuvent déclencher un cancer du sang. Par exemple, contact professionnel avec du benzène. Ce produit chimique est très toxique. Le benzène est utilisé dans les solvants, dans l'industrie pétrochimique, etc.

Certaines chimiothérapies utilisées pour traiter le cancer avec l'utilisation d'agents alkylants, des inhibiteurs de la topoisomérase, augmentent également le risque de tumeur sanguine.

Il existe également un groupe de facteurs de risque perçus. Ce sont des substances cancérigènes. Les solvants organiques, le chrome, de nombreux produits pétroliers, le radon, ainsi que les herbicides, les pesticides, le tabac et l'arsenic. Les produits chimiques contenus dans certains colorants capillaires peuvent également affecter cette formidable maladie.

Les peintures destinées à un usage domestique, ainsi que les colorants professionnels utilisés dans des salons de luxe contiennent des substances présentant un risque potentiellement accru de leucémie. Les substances contenues dans les colorants permanents peuvent interagir avec la fumée de tabac et d'autres polluants atmosphériques.

En conséquence, de puissants agents cancérigènes, connus de l'humanité sous le nom de N-nitrosamines, peuvent se former. Et alors que l’industrie cosmétique tente de contester ce fait, les scientifiques ont identifié des substances contenant tous les colorants capillaires - il s’agit d’amines secondaires, elles sont capables de pénétrer dans le cuir chevelu et sont cancérogènes.

Les N-nitrosamines peuvent causer le cancer, il est donc interdit de les utiliser dans les produits cosmétiques. Mais les experts disent qu’elles peuvent être formées par de simples réactions chimiques entre les substances contenues dans la peinture et l’air pollué.

Prédisposition héréditaire

Beaucoup se demandent si le cancer du sang est héréditaire. Certaines personnes ont une prédisposition génétique à développer une oncologie sanguine. Cela est dû à la mutation de certains gènes qui sont transmis par le sang d'un parent à l'autre. Les personnes héritées de l'un de ces changements génétiques auront une probabilité élevée de développer un cancer tout au long de leur vie.

S'il y a eu des cas de leucémie dans les antécédents familiaux, le risque de cancer du sang est considérablement accru. Le plus souvent, une personne atteinte de leucémie a la même forme de cancer.

Mais il existe des cas où un type différent de tumeur sanguine se développe chez un parent malade.

Il existe actuellement des informations sur plusieurs gènes qui augmentent le risque de développer une oncologie sanguine.

  • Le syndrome de Li-Fraumeni est une maladie génétique rare caractérisée par un risque élevé de développer certains types de cancer, notamment la leucémie. La plupart des personnes atteintes de cette maladie ont un changement dans le gène TP53;
  • Syndrome de Down - les personnes atteintes du syndrome de Down ont un risque très élevé de développer une leucémie aiguë;
  • L'anémie de Fanconi est une maladie héréditaire rare dans laquelle la moelle osseuse produit un nombre insuffisant de cellules ou produit de nombreuses immatures, incapables de fonctionner normalement. Cela pose de graves problèmes de sang, le risque de développer une leucémie est élevé.

Les symptômes du cancer du sang chez l'adulte sont décrits ici.

Tout sur l'espérance de vie avec le cancer du sang dans cet article.

Les virus

Les virus oncogènes associés au développement probable d’un cancer du sang incluent les rétrovirus. Une fois dans le corps, ils sont capables de changer la cellule, l'endommageant. L'un d'entre eux est le virus des cellules T humaines (HTLV-1), responsable de la leucémie. Ce virus est le plus souvent transmis de mère en enfant, sexuellement.

La période allant du début de l’infection à l’apparition de la maladie est souvent longue. Pourrait atteindre 40 ans. La leucémie due à cette cause est généralement détectée chez les patients âgés de 40 à 60 ans.

Bien que le cancer du sang reste l'un des types d'oncologie les plus dangereux, sa détection précoce garantit une rémission complète.

Description détaillée de tous les premiers signes de cancer du sang

Les changements pathologiques dans la composition structurelle du sang combinent un assez grand nombre de diagnostics, dont toute la diversité nécessite la nécessité d'un diagnostic précoce de la maladie.

Dans la très grande majorité des situations, c’est ce facteur qui est considéré comme la condition première d’un rétablissement réussi.

Certificat médical

Le cancer du sang est une anomalie de la nature maligne de la formation, qui affecte, agit négativement et détruit finalement complètement le système hématopoïétique de la personne malade. Les médecins estiment que sa spécificité réside non seulement dans les processus de division cellulaire apitique, mais aussi dans l'accumulation excessive de leucocytes immatures.

La pathologie peut se développer dans les tissus de la moelle osseuse, dans les vaisseaux sanguins périphériques et dans les organes et systèmes internes. En conséquence, la tumeur se forme initialement dans les sections de la moelle osseuse, après quoi elle se substitue aux processus normaux de formation du sang.

Tableau clinique

Le stade initial du cancer du sang est le principal processus de formation de formations cellulaires atypiques, dont la cause principale est le dysfonctionnement du système immunitaire. Dans le même temps, la pathologie est tout à fait capable de se développer uniquement à partir d’une seule cellule mutée, une fois celle-ci complètement mûrie et capable de subir une mutation supplémentaire.

Cette période du cours est caractérisée par une lente progression de l'anomalie et une faible activité des cellules du souffle, dont la tâche principale est la survie et la reproduction.

Le diagnostic de la maladie dans la première étape est la chance du patient pour un rétablissement complet.

Pour la forme aiguë de la pathologie du stade initial de développement, certains symptômes graves sont caractéristiques, alors que son évolution chronique à ce stade ne donne pas de signes manifestes externes permettant de juger de la présence de la maladie, qui ne peut être diagnostiquée que par hasard.

Premiers signes

La difficulté de détecter une anomalie est déterminée non seulement par l’absence presque complète de ses symptômes, mais également par le fait que tous les signes observables au stade de la formation de processus cancéreux dans le système hématopoïétique sont considérés comme plus généraux que spécifiques et caractéristiques d’un certain nombre d’autres maladies.

Rhumes permanents

Dans le contexte de la leucémie, une personne devient faible et vulnérable à tout microorganisme pathogène et toute infection virale. Cela se produit dans le contexte d'une forte diminution de l'immunité causée par des changements qualitatifs dans la composition du plasma sanguin. La capacité de résister à la plus petite charge infectieuse est presque complètement perdue.

De plus, même le rhume est plus prolongé et difficile que chez une personne en bonne santé - souvent avec une température élevée, difficile à arrêter et avec un certain nombre de complications, principalement au niveau du système respiratoire.

Récurrence des maladies chroniques

La transition de la maladie du stade chronique au stade aigu est plus fréquente chez les personnes dont le système immunitaire est déprimé, de même que l'incapacité totale ou partielle du corps du patient à maintenir ses pathologies chroniques au stade de la rémission prolongée.

La raison de ce phénomène est la même que dans le cas précédent. Un dysfonctionnement immunitaire provoqué par une déficience en un certain nombre de composants sanguins provoque activement une aggravation des diagnostics, qui jusqu'à présent ne perturbaient qu'une personne de façon sporadique et dont l'évolution pouvait être réprimée et contrôlée.

Cet article a publié une photo d'un lymphome des amygdales.

Sueurs nocturnes

En cas d'intoxication par le cancer, de troubles endocriniens, ainsi que de lésions fragmentaires des terminaisons nerveuses, souvent présentes dans la leucémie dès le début de sa progression, les sueurs nocturnes peuvent constituer l'un des principaux symptômes permettant de diagnostiquer le cancer du sang chez le patient.

En règle générale, ce phénomène n’est rien d’autre - il résulte d’une légère augmentation de la température du patient, qui est observée presque constamment aux premiers stades du cancer. La température n'augmente que de quelques dixièmes de degré, surtout la nuit, mais cela suffit amplement pour que la personne commence à transpirer.

Si le symptôme commence à être très dérangeant et que la concentration de transpiration est trop élevée, le médecin peut recommander de prendre des médicaments ayant un spectre d'action stabilisant la végétation. Très souvent, un médecin, n'ayant pas entièrement compris la cause de ce phénomène, l'arrête et érode les symptômes déjà peu vifs des premiers stades de la leucémie.

Somnolence et faiblesse

Déjà dans la première phase de l'évolution de la maladie, on peut observer un degré extrême de fatigue du patient, qui est particulièrement prononcé dans la détérioration de l'état mental et physique.

La faiblesse causée par le cancer du sang ne doit pas être confondue avec la somnolence ordinaire - dans ce cas, un repos et un sommeil correct peuvent résoudre le problème, alors qu'en présence d'un cancer, la sensation de fatigue et de somnolence accompagne le patient immédiatement après son réveil et ne dépend pas de l'énergie de travail dépensée par la personne pendant la journée.

Le sentiment de faiblesse donne un sentiment paralytique prononcé qui apparaît sans raison apparente et est mal éliminé.

Essoufflement

Le cancer du sang, traité dans la pratique médicale comme une leucémie, provoque une forte diminution de la concentration de globules rouges dans le système, ce qui entraîne un apport insuffisant et une nutrition insuffisante des tissus et des organes contenant de l'oxygène. Le corps humain tente de résoudre le problème par lui-même, en essayant d'inhaler plus d'air, ce qui provoque une sensation d'essoufflement.

Une déficience en oxygène particulièrement aiguë se manifeste dans le contexte d’une augmentation de l’effort physique ou des sports actifs.

Réduction de l'appétit

L’intérêt humain pour l’alimentation régule les processus de remplissage du corps avec les nutriments, les vitamines et les micro-éléments nécessaires à son fonctionnement normal. La déviation du réflexe d'appétit, à la fois vers le haut et vers le bas, est un signe de la présence de processus anormaux dans l'activité des organes et des systèmes du corps humain.

Son déclin marqué est l’un des symptômes fondamentaux de la présence de formations tumorales dans tous les départements. La nature de ce phénomène réside dans la forte intoxication du système circulatoire causée par l'activité des cellules cancéreuses.

En outre, la leucémie est souvent accompagnée de nausées et de vomissements, ce qui est également capable de pousser intuitivement le patient à ne plus manger et de devenir un facteur de perte d'intérêt pour la nourriture.

Caractéristiques des manifestations initiales chez les femmes

En raison des caractéristiques anatomiques du corps, la maladie peut survenir chez les femmes avec des symptômes légèrement différents de ceux des hommes, et déjà au stade initial du développement du cancer du sang, notamment.

Les fonctionnalités suivantes peuvent être ajoutées à:

  • l'émergence de problèmes psychologiques - une femme, dans le contexte de changements introduits dans son corps, sans le savoir, commence à montrer les premiers signes d'insatisfaction quant à son apparence et à son corps. La raison de cela - des troubles hormonaux causés par des violations du sang;
  • échec du cycle menstruel - en règle générale, il se rallonge en nombre de jours et le flux menstruel, en revanche, se fait plus rare.

Les premiers signes de cancer des ganglions lymphatiques dans le cou sont mentionnés dans cet article.

Il existe une opinion http://stoprak.info/vidy/zlokachestvennye-z-k/lejkoz/mozhet-li-virusnyj-porazhat-chelovecheskij-organizm.html l'hépatite virale provoque une leucémie aiguë. Que pensent les scientifiques à ce sujet et comment prévenir la maladie?

Caractéristiques des manifestations initiales chez les enfants

Le système immunitaire de l’enfant n’est pas aussi puissant et invulnérable que l’adulte. C’est pour cette raison que la résistance du corps de l’enfant aux maladies et aux infections virales est beaucoup plus faible.

Et les symptômes de pathologies graves chez cette catégorie de patients sont sujets à des manifestations plus profondes et plus prononcées. Ainsi, avec la leucémie infantile, on peut ajouter aux signes généraux de sa présence un organisme spécifique, propre au jeune organisme immature:

  • altération de la mémoire - se produit en raison d'un apport sanguin insuffisant aux cellules cérébrales de l'enfant. Le manque d'apport en oxygène est discuté plus en détail dans la section des symptômes de l'adulte;
  • blessures, égratignures et abrasions - elles deviennent beaucoup plus nombreuses et le processus de guérison - associé à long terme à une inflammation, une infection de la surface, des suppurations et des abcès, lorsqu'une blessure mineure de la peau peut entraîner de graves problèmes;
  • apparence - les enfants atteints de cancer du sang, dès le moment de la formation de la pathologie deviennent pâles. Souvent sous leurs yeux, on peut observer des cernes qui ne disparaissent pas, même à partir du moment où ils se réveillent;

saignements de nez fréquents - le phénomène se produit sans raison apparente. Dans le même temps, il est difficile d'arrêter le sang, ce qui effraie l'enfant et affecte négativement son état psychologique. La raison en est la faible qualité de la coagulabilité dans le sang causée par la violation de la concentration normale de ses composants principaux.

De nombreux parents commettent une grave erreur en arrêtant le phénomène des médicaments vasoconstricteurs, tels que l'askorutine, en érodant les symptômes et en compliquant le processus de diagnostic de la maladie et en identifiant la véritable cause des saignements de nez fréquents;

  • la température corporelle, qui est supérieure à celle d'un patient adulte, et une transpiration excessive. Souvent, ces enfants se lèvent presque dans un lit humide et doivent changer de vêtements plusieurs fois par nuit.
  • Il convient de noter qu’outre les signes spécifiques de la présence de leucémie, qui ne sont caractéristiques que des patients de ce groupe d’âge, les symptômes qui subsistent chez ces enfants sont plus vifs et plus prononcés que chez les adultes.

    Dans la vidéo suivante, le patient parle de ses sentiments au début du cancer du sang:

    Cancer du sang

    Qu'est-ce qu'un cancer du sang? Afin de répondre à cette question, commençons par comprendre ce qu'est le cancer.

    Ainsi, le cancer est une tumeur maligne du tissu épithélial, c'est-à-dire des cellules qui recouvrent nos organes: la membrane muqueuse de l'estomac, des intestins, de la cavité buccale, des bronches, etc., ainsi que de la peau. Autrement dit, le cancer n’est qu’un concept étroit d’un certain type de tumeurs malignes. Outre le cancer, il existe d'autres formes, telles que le sarcome, extrêmement malignes et plus agressives que le cancer, notamment le sarcome sanguin.

    Le cancer du sang est une tumeur qui se développe à partir d'une (!) Cellule de moelle osseuse par le biais de sa division incontrôlée constante pendant une certaine période (de plusieurs semaines à plusieurs mois), déplaçant et supprimant la croissance et le développement d'autres cellules sanguines normales. En conséquence, les symptômes de la maladie seront associés précisément à un manque de certaines cellules de travail normales dans le corps.

    Sur la photo, une cellule sanguine cancéreuse au microscope.

    Bien entendu, une tumeur spécifique, visible ou touchée, n’existe pas dans le corps, elle est «dispersée» par celui-ci - dans la moelle osseuse (le plus souvent dans le sternum interne, les os pelviens), ainsi que les cellules tumorales circulent avec le flux sanguin.

    Causes du cancer du sang

    Pourquoi la cellule commence-t-elle à se diviser sans fin? Notre corps fonctionne comme une équipe étroitement liée, dans laquelle chaque joueur fait son travail, communique avec les autres et les aide à remplir leur fonction. Cellules universelles - auxiliaires pour les cellules sanguines, nées dans la moelle osseuse, après la maturation, elles font un voyage dans le corps: érythrocytes - alimentant d'autres cellules en oxygène, globules blancs - les protégeant de l'invasion de virus et de microbes, plaquettes - préservant l'intégrité du tissu, formant des caillots et arrêtant le saignement si nécessaire. Mais à un moment donné, n'importe quelle cellule sanguine peut se transformer en cancer (les cellules jeunes et immatures sont plus susceptibles) sous l'influence de divers facteurs: radiations, poisons chimiques que nous consommons avec de la nourriture ou respirons avec de l'air, prédisposition génétique, ainsi que des traitements antérieurs avec des agents chimiothérapeutiques. sur une autre maladie maligne. Parfois, la cause ou le facteur déclencheur peut être un virus, par exemple le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Par exemple: parmi les enfants de la zone touchée par la catastrophe de Tchernobyl, un grand nombre de maladies sanguines cancéreuses ont été observées. Dans ce cas, la cellule perd sa connexion avec le corps et commence à travailler pour elle-même: partager sans cesse, encore et encore, donnant lieu à une population de milliers et de centaines de milliers de personnes.

    Pourquoi apportent-ils tant de problèmes? Multiplier les cellules cancéreuses prend des aliments à partir de cellules normales, les empêchant de croître et de se diviser, remplissant leurs fonctions, prenant de plus en plus de places dans la moelle osseuse, quand il y a trop peu d'endroits, les cellules la quittent et vont dans la circulation sanguine, remplissant d'autres tissus et organes En formant la similitude entre les colonies et en perturbant leur fonction, il peut s'agir de: foie, cœur, ganglions lymphatiques, reins, peau, poumons et même cerveau.

    «Cancer du sang» est un terme incorrect pour désigner les maladies oncologiques de l’approvisionnement en sang et du système hématopoïétique, mais il est bien établi chez les patients.

    Il existe plusieurs types de tumeurs sanguines:

    - leucémies (leucémie, du latin «leucos» - blanc): tumeurs provenant de cellules de la moelle osseuse:
    • Aiguë - des cellules sanguines jeunes et immatures coulent de manière extrêmement agressive;
    • Chronique - des cellules matures qui s'écoulent plus facilement.
    - hématosarcomes (du latin "hemos" - sang) - extrêmement malignes, provenant du tissu lymphatique (ganglions lymphatiques) - lymphosarcomes, par exemple, cellules B et autres.

    Le plus souvent, quand ils parlent de «cancer du sang», ils impliquent une forme de leucémie ou un lymphosarcome, car ce sont les maladies les plus fréquentes dans la pratique hématologique. Le nom cliniquement plus correct pour «cancer du sang» est hémoblastose, c’est-à-dire un groupe de tumeurs provenant de cellules hématopoïétiques. Une tumeur est un corps mal contrôlé de tissu en expansion active, provenant d'une seule cellule mutée; ce n'est pas dû à une inflammation ou à une accumulation de cellules non métabolisées. L'hémablastose, dans laquelle les cellules tumorales infectent principalement la moelle osseuse, est appelée leucémie. Dans le passé, les leucémies étaient souvent appelées leucémie ou leucémie en raison de l'apparition d'un grand nombre de leucocytes immatures dans le sang. Mais, cette caractéristique n'étant pas caractéristique de tous les types de leucémie sans exception, le terme leucémie a été abandonné.

    L'hématoblastose comprend également, outre la leucémie, l'hématosarcome, une formation issue des cellules hématopoïétiques, mais représentant des excroissances cérébrales extra-cérébrales. Ce type d'hémoblastose est beaucoup moins courant, à l'instar du lymphocytome - une tumeur constituée de lymphocytes matures ou une croissance similaire à celle d'un ganglion lymphatique, alors que la moelle osseuse n'est pas du tout affectée.

    Avec les hématosarcomes et les lymphocytomes, les cellules tumorales sont capables de se répandre dans tout le corps au fil du temps et d’affecter la moelle osseuse. A ce stade, il est généralement impossible de distinguer l'hématosarcome de la leucémie aiguë et le lymphocytome de la leucémie lymphocytique chronique.

    Pour toute hémablastose, la nature systémique de la lésion est caractéristique, ce qui permet d’endommager d’autres organes et tissus. Une autre caractéristique de l'évolution de ces maladies est que toute hémoblastose extra-cérébrale (néleucémique) est capable de leucémie, c'est-à-dire métastaser à la moelle osseuse.

    Les métastases d'hémoblastose au niveau d'organes et de tissus non liés à la formation de sang reflètent un nouveau stade de la maladie: l'apparition d'un sous-clone (la prochaine génération de cellules tumorales) adapté à ce tissu. Souvent, les métastases dans différents organes se comportent de manière indépendante et ont souvent une sensibilité différente aux schémas de chimiothérapie.

    Pour la séparation de l'hémablastose en maligne et bénigne, la présence ou l'absence de progression tumorale est généralement prise comme critère. C'est à dire Les tumeurs bénignes se caractérisent par un parcours monotone sans apparition de modifications qualitatives. En fait, elles ne se propagent pas dans tout le corps. Les tumeurs malignes, au contraire, progressent assez rapidement et se distinguent par un dynamisme clinique - une augmentation rapide des symptômes déjà visibles à l'œil nu.

    Symptômes du cancer du sang

    Les premières sonneries alarmantes peuvent être: faiblesse, vertiges, élévation irrégulière de la température, sans lien avec le froid, douleurs osseuses, aversion pour les odeurs ou la nourriture, maux de tête. Ces symptômes sont non spécifiques et, le plus souvent, n'obligent pas les patients à consulter un médecin. Les proches remarquent souvent des changements dans l'état: pâleur excessive, perte de poids, sécheresse et jaunisse de la peau, somnolence ou, au contraire, irritabilité inhabituelle des patients. Dans certains types de la maladie, la rate et le foie augmentent fortement, les patients se plaignent d'une augmentation de la taille abdominale, d'un gonflement, d'une lourdeur de l'hypochondre, généralement de précurseurs d'un stade très avancé. En outre, il peut y avoir une augmentation du saignement des membranes muqueuses, de petites éruptions cutanées sur la peau.

    Dans le cas des tumeurs lymphatiques, le premier symptôme est l'apparition d'un nœud serré et indolore sous la peau à des endroits de plis naturels (dans l'aine, dans les aisselles, sur la clavicule, sur le cou) - il s'agit de ganglions lymphatiques. (!) Consultez immédiatement un médecin, prenez des tests sanguins et effectuez une échographie des ganglions lymphatiques hypertrophiés, puis le thérapeute consultera le spécialiste approprié (chirurgien, oncologue ou hématologue).
    Un hématologue est un médecin qui traite des maladies du système hématopoïétique.

    Photos de patients atteints d'un cancer du sang (droit Korobchenko Viktor 10.27.1992.-03.10.2007. Diagnostic hybride de la leucémie lymphoblastique aiguë (rechute précoce à cellules T et myéloïde)

    Enquête

    Le diagnostic de leucémie ne se fait qu’à partir de tests sanguins: il s’agit tout d’abord d’une analyse générale, qui donne une première idée de la nature de la maladie. La variante la plus fiable de la leucémie est basée sur les données de ponction de la moelle osseuse: une aiguille épaisse perce le sternum ou le pelvien, une petite quantité de moelle osseuse est collectée dans la seringue et examinée au microscope.

    Un cytologiste expérimenté (un médecin travaillant au microscope) vous dira sûrement le type de tumeur, son degré d'agressivité, l'ampleur des dommages causés à la moelle osseuse. De plus, dans des cas complexes, les diagnostics sont de plus en plus utilisés au niveau biochimique: par immunohistochimie, il est possible de déterminer sa nature par la quantité de certaines protéines dans les cellules tumorales avec une précision allant jusqu'à 100%.

    Pourquoi avez-vous besoin de connaître la nature de la tumeur? Dans notre corps, un grand nombre de cellules se développent et se développent simultanément, ce qui permet de supposer qu'il peut exister une grande variété de variantes de la leucémie. Ce n'est pas tout à fait vrai: les plus courantes d'entre elles ont été étudiées depuis longtemps, mais plus les méthodes de diagnostic seront sophistiquées, plus nous connaîtrons une variété de tumeurs. Différentes tumeurs sont différemment sensibles au traitement, différents médicaments sont utilisés ou leurs combinaisons. Afin de choisir un médicament adapté au traitement et qu'il est nécessaire, il est nécessaire de connaître la nature de la tumeur.

    Traitement du cancer du sang

    La chimiothérapie est utilisée en tant que traitement: il s'agit d'une injection intraveineuse (compte-gouttes) de médicaments puissants hautement toxiques, à fortes doses, conçus pour détruire toutes les cellules cancéreuses agressives étrangères, tout en évitant bien entendu de nuire à la fois aux bonnes et aux nécessaires. De ce fait, les cellules à développement rapide souffrent particulièrement de tissus normaux: cellules des follicules pileux (d'où la chute des cheveux), cellules gastro-intestinales (nausées et vomissements et troubles des selles), cellules du système reproducteur et également de la moelle osseuse (possibilité d'anémie). réduction du nombre de globules rouges et leucopénie - réduction des leucocytes - immunité). Des scientifiques du monde entier travaillent sans cesse à la mise au point de médicaments capables de ne pas affecter les cellules normales. Malheureusement, nous n’avons pas encore trouvé ce moyen, car les cellules cancéreuses sont trop similaires à nos propres cellules. De plus, la situation est compliquée par la capacité de certaines cellules tumorales à changer de structure et, en même temps, à devenir insensibles aux médicaments thérapeutiques, à échapper à leur impact. Dans ce cas, vous devez choisir des médicaments plus puissants et plus toxiques, mais même dans ces cas, l'effet peut ne pas se produire.

    Sans chimiothérapie, les chances de survie sont minimes. En règle générale, le délai entre la détection de la maladie et le décès de patients non traités est de 1 à 5 mois.

    Une autre méthode de traitement mérite d'être mentionnée: la «greffe de moelle osseuse». Bien entendu, personne ne greffe quoi que ce soit, ce qui signifie l'administration par voie parentérale (compte-gouttes) d'un concentré de cellules de moelle osseuse provenant d'un donneur en bonne santé, qui est prélevé par ponction. Avec une forte dose de chimiothérapie, toutes les cellules de la moelle osseuse du patient sont détruites (afin de détruire au maximum la population de cellules cancéreuses), après quoi une perfusion intraveineuse est effectuée. La procédure est très dangereuse et est effectuée selon des indications strictes, généralement pour les tumeurs de haut grade et chez les patients jeunes. À l'heure actuelle, les patients sont extrêmement vulnérables aux infections et se trouvent dans des unités de soins intensifs.

    Malheureusement, aucune autre méthode de traitement de la leucémie n’a encore été mise au point.

    Vous ne devez pas faire confiance à différents guérisseurs et à un homéopathe qui offrent leurs services en grand nombre; c’est une perte de temps précieux pour le patient, vous devez commencer le traitement avec un spécialiste qualifié dès que possible. En tant que traitement auxiliaire, diverses vitamines peuvent être utilisées (vitrum, multitabs, etc.) pour prévenir les complications du tube digestif. Il est recommandé de prendre des décoctions d'herbes (camomille, achillée millefeuille, huile d'argousier) ayant un effet local anti-inflammatoire, hémostatique et cicatrisant. Il est formellement interdit d'utiliser de tels "remèdes populaires" au cours d'un traitement par des agents chimiothérapeutiques tels que des teintures d'amanite, de pruche, de chélidoine et d'autres substances toxiques! Tous ont un effet toxique prononcé et empoisonnent le corps, dont les défenses sont sapées par une maladie oncologique, aggravant encore l’état du patient.

    La prévention du cancer du sang n'existe pas.

    Pronostic de la maladie

    Le pronostic et les résultats de la maladie dépendent principalement de la forme de la tumeur: dans le cas d'une leucémie aiguë, le pronostic est pire, ils s'écoulent rapidement et mènent rapidement au décès des patients. Les leucémies chroniques sont plus bénignes, la rémission de la maladie est réalisée plus rapidement (rétablissement clinique) et nécessite moins de traitements de chimiothérapie sévère.

    Cancer du sang chez les enfants

    Les maladies sanguines malignes sont assez courantes chez les enfants. Dans ce cas, le plus souvent des enfants malades âgés de 2 à 5 ans. Les garçons sont plus souvent malades. La survenue de la maladie dans l’enfance est probablement due à l’action des radiations: la mère irradie pendant la grossesse, ainsi qu’à une violation de l’appareil génétique des cellules des enfants malades (raisons héréditaires). Les tumeurs sanguines chez les enfants se manifestent cliniquement, comme chez les adultes, avec une multitude de symptômes: douleurs dans les os, les articulations, la faiblesse, les vertiges, la somnolence et la fatigue rapide de l'enfant, peau pâle, foie élargi, rate et ganglions lymphatiques. Chez les enfants, on détecte souvent une forme telle que la «neuroleucémie»: maux de tête, vertiges, symptômes neurologiques (lésion méningée des méninges, lésion encéphalique du tissu cérébral) et une autre forme qui se développe avec la récurrence de la maladie. la période après la fin du traitement), le traitement est assez difficile, de nouvelles combinaisons de médicaments de chimiothérapie sont utilisées.

    Pour le traitement de la leucémie chez l’enfant comme chez l’adulte, on utilise la chimiothérapie dont l’effet chez l’enfant est plus souvent meilleur que chez l’adulte, en raison de la capacité du corps de l’enfant à se rétablir plus rapidement après le traitement. De plus, dans l'enfance, on utilise la greffe de moelle osseuse provenant de donneurs, qui peut être le plus proche parent (frères et sœurs compatibles pour un certain nombre d'indicateurs). La récupération chez les enfants est généralement observée dans 70% des cas de leucémie lymphoblastique aiguë, à la différence des adultes, et dans 40% des cas de leucémie myéloblastique aiguë.

    Pronostic et survie pour la leucémie.

    L'incidence des tumeurs sanguines dans les différents pays varie dans une large gamme: de 3 à 10 personnes pour 100 000 habitants. Dans le même temps, les hommes sont malades 1,5 fois plus souvent que les femmes. L'incidence maximale de leucémie chronique est observée chez les personnes âgées de 40 à 50 ans et les maladies aiguës de 10 à 18 ans. Le pic de la maladie est observé entre 2 et 5 ans avec une diminution progressive du nombre de cas âgés de 7 ans et plus. Une augmentation moins perceptible du nombre de cas tombe entre 10 et 13 ans. Les garçons souffrent plus souvent de leucémie aiguë que les filles. La fréquence de la leucémie chez les enfants est de 3,2 à 4,4 cas pour 100 000 habitants.

    Le pronostic pour la leucémie aiguë est bien pire que pour le chronique. Les leucémies aiguës se développent rapidement, de manière agressive et répondent mal au traitement.
    Parmi les leucémies aiguës, il existe une prédominance des cas de leucémie aiguë lymphoblastique, dont la fréquence est comprise entre 75 et 85%.

    Les leucémies aiguës sans traitement entraînent très rapidement la mort des patients, mais avec un traitement approprié, le pronostic, en particulier chez les enfants, est favorable.
    La probabilité de guérison des patients atteints de leucémie lymphoblastique aiguë va de 60 à 65% à 85 à 95%.

    Le rétablissement des patients atteints de leucémie myéloblastique aiguë avec un traitement adéquat est de 40 à 50%. Dans le cas d'une greffe de cellules souches, 55-60%.

    Les leucémies chroniques se développent lentement, progressivement, sur une période d'un an ou plus, mais jusqu'à un certain point appelé crise d'explosion, lorsque la leucémie chronique devient réellement aiguë et se comporte de manière extrêmement agressive, l'espérance de vie de ces patients ne dépasse pas 6 à 12 mois.

    La mort par leucémie chronique survient pendant la crise de souffle provoquée par des complications. Avec le traitement opportun de la leucémie chronique, la rémission peut être atteinte pendant de nombreuses années. Avec la chimiothérapie, l'espérance de vie moyenne est de 5 à 7 ans.

    Les hématosarcomes sont-ils des tumeurs extracrâniennes d'origine hématopoïétique? très semblable à la leucémie, et au fil du temps se transformer en eux. Mais la rémission dure généralement deux fois plus longtemps qu'avec la leucémie chronique. Le pronostic des hématosarcomes est influencé par la présence de symptômes d'intoxication tumorale: faiblesse générale, élévation de la température corporelle, modifications des tests sanguins biochimiques (augmentation de la lactate déshydrogénase). Plus la gravité des symptômes est élevée, plus la réponse au traitement est mauvaise et, partant, plus le pronostic est sombre.

    Consultation avec un oncologue sur le cancer du sang

    1. Quelles sont les tumeurs sanguines les plus dangereuses?
    Bien sûr, il s’agit d’une leucémie aiguë. Ils se développent à partir de cellules jeunes et immatures de la moelle osseuse (blastes) et sont de plusieurs types, en fonction de la nature du germe hématopoïétique:
    lymphoblastique - à partir de cellules de germes lymphoïdes (stade final - lymphocytes);
    myéloblastique - à partir des cellules de la pousse myéloïde (érythrocytes, plaquettes).
    Le pronostic de ces tumeurs est généralement médiocre, ils sont peu sensibles à la chimiothérapie et entraînent rapidement la mort des patients. L'exception est la leucémie infantile aiguë.

    2. Quelles sont les complications possibles d'une chimiothérapie?
    Étant donné que les médicaments affectent presque toutes les cellules du corps, les effets secondaires peuvent être très variés, les plus fréquents: stomatite - inflammation de la muqueuse buccale, associée à l’effet toxique direct des médicaments sur les cellules sensibles de la muqueuse et à leur mort, tandis que l’infection peut se produire plus aggravé la condition, il convient de noter que non seulement la muqueuse buccale mais aussi tous les organes internes du système digestif "meurent" (il peut y avoir de la diarrhée, des douleurs abdominales); Nausée - est associée à l'effet irritant des médicaments sur le centre des vomissements du cerveau, car ses médicaments de suppression sont utilisés pour réduire la sensibilité du centre des vomissements aux médicaments de chimiothérapie (par exemple, eset, ondansétron); La complication la plus redoutable et la plus dangereuse est l’agranulocytose - la disparition complète de tous les groupes d’éléments cellulaires du sang (leucocytes - menace d’infection, plaquettes - la menace de saignements, à un moindre degré de globules rouges - leur espérance de vie est plus longue), cette complication met la vie en danger et nécessite un traitement. conditions département de réanimation.

    3. Un cancer du sang est-il curable?
    Il n’est pas toujours possible de parler de traitement curatif, mais seulement quand il est possible de détecter une tumeur à un stade précoce, quand les organes internes ne sont pas endommagés et que les défenses de l’organisme ne sont pas compromises. Le plus souvent, il est possible d'obtenir une rémission à long terme de la tumeur, lorsque les analyses sanguines et la structure de la moelle osseuse sont normalisées, le patient se sent bien, il n'y a aucun signe de la maladie, c'est-à-dire que l'espérance de vie des patients est prolongée, mais même dans ce cas, la maladie peut revenir. On pense que s'il n'y a pas de signes de la maladie pendant plus de 5 ans, le patient est considéré comme guéri.

    4. Le cancer est-il transmis par transfusion sanguine et de mère à enfant?
    Non, le cancer ne se transmet pas par transfusion sanguine. Cela est dû au fait que certaines des cellules tumorales meurent immédiatement après le prélèvement de sang, le reste étant détruit par le système immunitaire en bonne santé du patient.

    Le cancer n'est pas non plus transmis de mère à enfant, il est lié au fonctionnement de la barrière hémato-placentaire, où les cellules sanguines de la mère et du fœtus sont en contact mais non mélangées et n'atteignent pas l'enfant à travers la barrière. Les patients dont la mère est la mère peuvent présenter d'autres anomalies dans le développement du fœtus: développement lent, manque d'oxygène en raison d'une détérioration de la nutrition due au manque de cellules sanguines normales de la mère.

    Signes, symptômes, stades et traitement du cancer du sang

    Qu'est-ce qu'un cancer du sang?

    Le cancer du sang est une maladie maligne qui affecte et détruit le système hématopoïétique. Son caractère distinctif doit être considéré comme une division incontrôlée, ainsi que par l’accumulation de leucocytes liée à la forme immature.

    Cette reproduction peut se produire non seulement dans la moelle osseuse, mais également dans le sang circulant à la périphérie, ainsi que dans les organes internes. En conséquence, la tumeur se développe initialement dans la moelle osseuse, puis remplace les processus «sains» de la formation du sang.

    Au cours du développement ultérieur de la maladie, un patient atteint d'un cancer du sang contracte de nombreuses maladies associées à:

    Augmentation du taux de saignement;

    Affaiblissement général du système immunitaire;

    Ajout de complications infectieuses.

    Le nom alternatif et plus scientifique du cancer du sang est la leucémie, ainsi que la leucémie.

    Classification du cancer du sang

    La subdivision habituelle de la maladie en catégories implique l’affectation de deux formes principales: le cancer du sang aigu et le cancer du sang chronique.

    L'évolution aiguë du cancer du sang est déterminée par un nombre important de cellules immatures inhibant la production de sang standard. Un signe de leucémie, sous forme chronique, est considéré comme la formation trop active de deux types de corps: les granulocytes ou les leucocytes de type granulaire. Comme indiqué ci-dessus, ce sont eux qui finissent par remplacer les cellules saines qui formaient auparavant le sang.

    Les formes aiguës et chroniques de la leucémie sont deux maladies hématologiques différentes. Contrairement à d'autres maladies, un type de cancer du sang aigu ne peut jamais être une forme chronique de leucémie et un type de cancer du sang chronique ne peut pas être plus grave.

    Combien vivent avec un cancer du sang?

    Le pronostic pour la leucémie chronique est beaucoup plus positif que pour les formes aiguës. Une évolution extrêmement rapide, voire agressive de la leucémie aiguë provoque toujours la même "extinction" rapide du patient.

    Forme présentée de leucémie:

    Pratiquement pas susceptible d'un traitement adéquat;

    C'est souvent un catalyseur pour la formation de leucémie lymphoblastique (environ 80% des cas).

    Avec ce type de leucémie, retrouvée tardivement, le compte dure des mois. En cas d'intervention rapide - de deux à cinq ans.

    Les leucémies chroniques sont déterminées par un cours plus lent. Cependant, cela se produit exactement à un certain stade, auquel la soi-disant "crise d'explosion" se produit. Dans ce cas, la leucémie de type chronique acquiert en fait toutes les caractéristiques de l'aigu.

    La mort à ce stade pourrait bien résulter des conséquences de la maladie. Une intervention médicale effectuée à temps permet une rémission prolongée pendant de longues années et même des décennies.

    La vie du patient s'il souffre d'un cancer du sang dépend de l'adéquation du traitement, du tableau général et du stade de la maladie. Dans le meilleur des cas, une personne peut être guérie et vivre jusqu'à un âge avancé. Plus le patient est jeune, plus il a de chances de récupérer à 100%.

    Symptômes du cancer du sang

    Leucémie aiguë de type précoce

    Les symptômes de la leucémie à un stade précoce doivent être distingués des signes d'un stade ultérieur. Au stade initial, le patient est confronté à:

    Sensations douloureuses dans la cavité abdominale, en particulier dans sa région supérieure;

    Douleur dans les articulations, qui peut être accompagnée de "douleur" dans les os;

    Saignements fréquents, ce qui est assez difficile à arrêter;

    Contusions ou saignements forcés;

    Une augmentation significative de la taille non seulement du foie, mais aussi des ganglions lymphatiques;

    Faiblesse constante, la léthargie et l'apathie;

    Un état ressemblant à de la fièvre;

    Maladies infectieuses fréquentes;

    Besoin fréquent d'uriner.

    En règle générale, ce stade du cancer du sang est déjà diagnostiqué après coup, lors du passage à un stade ultérieur de la maladie.

    Stade avancé du cancer du sang de type aigu

    La soi-disant «phase non pliée» est accompagnée de symptômes tels que:

    La nausée, que le patient perçoit comme une apparition soudaine d'indisposition, qui s'accompagne parfois de vertiges importants et même de haut-le-cœur;

    Mal des transports ou mal des transports dans n’importe quel moyen de transport, même s’il n’ya jamais eu de tels signes auparavant;

    Sueurs actives la nuit;

    Perte de poids rapide, qui se produit sans raison apparente.

    Après un traitement opportun, peut évoluer vers les étapes suivantes:

    Révision (dans le sang d'un patient, les cellules de type souffle ne se forment pas avant plusieurs années. On parle de cinq à sept ans);

    Terminal (lorsque cela se révèle inhibition absolue du système hématopoïétique, dans lequel le fonctionnement normal est tout simplement impossible).

    Stade avancé du cancer du sang de type aigu

    À un stade avancé, si la leucémie n'a pas été identifiée mais que les symptômes suivants apparaissent, le patient doit être hospitalisé de la manière la plus urgente:

    Les lèvres et les ongles deviennent bleus;

    Modifications de tous les niveaux de conscience ou augmentation du degré d'anxiété. Dans ce cas, une perte de conscience peut entraîner un évanouissement, ainsi que l'absence de toute réaction à une stimulation de nature externe;

    Douleur dans la région du coeur, oppression ou pression significative dans la poitrine, palpitations (battements cardiaques forcés à rythme irrégulier);

    Augmentation de la température corporelle (plus de 38 degrés);

    Fréquence extrêmement élevée de contractions du muscle cardiaque (tachycardie);

    Dyspnée - dysfonctionnement du système respiratoire, caractérisé par une difficulté ou un enrouement;

    Tremblements douloureux perceptibles dans la cavité abdominale;

    Flux sanguin incontrôlé ou assez fort.

    Symptômes de la forme chronique

    Le cancer du sang chronique se caractérise par des symptômes individuels:

    La phase initiale passe sans manifestations externes évidentes. Dans le cas de la recherche, il devient possible de détecter un nombre accru de leucocytes de type granulaire (on parle alors de phase monoclonale du cancer du sang);

    Le stade polyclone est caractérisé par la formation de tumeurs secondaires, un changement significatif du nombre de blastes. Ce stade est également caractérisé par la manifestation d'une complication sous la forme d'une lésion des ganglions lymphatiques, un changement significatif de la taille du foie et de la rate.

    Causes du cancer du sang

    Les facteurs exacts conduisant au développement de la leucémie n'ont pas encore été déterminés, mais certaines raisons contribuent à la formation de cette maladie:

    Oncologie dans l'histoire de la maladie. Chez les patients ayant déjà subi une chimiothérapie ou une radiothérapie pour tout autre type de cancer, le risque de développer une forme de leucémie est considérablement accru;

    Maladies de nature génétique. Certaines anomalies obtenues par une personne à la naissance, par exemple le syndrome de Down, augmentent considérablement le risque de leucémie;

    Certaines maladies liées au fonctionnement du sang et des vaisseaux sanguins, par exemple le syndrome de type myélodysplasique, augmentent également le risque de cancer du sang;

    L'influence d'un rayonnement important peut être un catalyseur pour la formation de diverses maladies oncologiques;

    L'influence active de certains produits chimiques. Les interactions avec des substances toxiques, par exemple le benzène, sont extrêmement dangereuses. Parce qu'il provoque une augmentation du risque de développement de la leucémie;

    Leucémie chez aucun des parents. Les experts ont prouvé que les patients, parents apparentés au sang et confrontés au cancer du sang, étaient les plus exposés à la leucémie. Il est conseillé à ces patients d'effectuer des examens médicaux aussi souvent que possible, surtout s'ils présentent d'autres facteurs de risque de leucémie.

    L'utilisation de certains médicaments puissants.

    Il est important de rappeler que l'oncologie du système hématopoïétique est toujours l'un des maux les plus mystérieux. Il arrive souvent que ceux qui n’ont pas eu de facteurs associés à de tels risques soient atteints d’un cancer du sang. Par conséquent, le meilleur moyen de prévenir consiste à passer des examens médicaux tous les six mois et à maintenir un mode de vie sain.

    Cancer du sang stade 4

    Séparément, vous devez parler du quatrième stade du cancer du sang. Cette étape est dite ultime, c'est-à-dire irréversible ou réversible, mais au maximum 5% des cas.

    Dans le même temps, on observe une prolifération chaotique et forcée, ainsi que la propagation des cellules malignes dans tout le corps. Ce processus s'accompagne de lésions des organes et des tissus sains voisins et de la formation de foyers tumoraux métastatiques distants situés dans tous les organes du corps.

    Ainsi, au 4ème stade du cancer du sang devrait inclure des manifestations telles que:

    Les tumeurs de type malin, qui se développent extrêmement rapidement;

    La survenue d'un cancer des os (sous n'importe quelle forme);

    La lésion en croissance rapide de formations avec métastases des poumons, des os, du pancréas, de la région du cerveau;

    Éducation "extrêmement fatale", par exemple, cancer du pancréas.

    Cancer du sang chez les enfants

    La leucémie affecte également les enfants. Selon les statistiques, ils sont confrontés à l'âge de deux à cinq ans et les garçons sont principalement atteints d'un cancer du sang (plus de 60% des cas chez les enfants).

    Causes et symptômes

    Les principales raisons pour lesquelles le cancer du sang se manifeste à un âge aussi précoce doivent être considérées comme deux facteurs:

    Les effets des radiations, ainsi que l'exposition de la mère pendant n'importe quelle période de la grossesse;

    Dysfonctionnement de nature génétique (facteur héréditaire).

    Les manifestations de la maladie chez les enfants ressemblent à celles des adultes:

    Douleur dans les os et les articulations;

    Sentiment général de faiblesse et de somnolence;

    Changer la taille de certains organes (foie et rate), ainsi que des ganglions lymphatiques.

    On doit tenir compte des symptômes concomitants du fait que l’enfant ne veut pas jouer à quelque chose ici, son appétit est partiellement ou complètement perdu, ce qui entraîne une réduction assez importante de son indice corporel.

    Le premier signe de leucémie chez les enfants peut être une angine de poitrine. Il y a souvent des éruptions cutanées mineures sur la peau et un degré accru de saignement.

    Formes de la maladie

    La maladie est représentée par le type d'oncologie chez les enfants est déterminée par deux formes - aiguë et chronique. Les caractéristiques de la maladie peuvent être déterminées non par la durée des manifestations de nature clinique, mais par la structure des cellules de la formation maligne. La forme aiguë de la leucémie chez les enfants est déterminée par la présence de telles cellules dans le substrat cellulaire qui n’ont pas encore mûri. La forme chronique se manifeste en présence de formations matures dans les cellules tumorales.

    Souvent, on diagnostique chez les enfants une forme appelée neuroleucémie. Les symptômes de nature neurologique (perturbation de l’activité des méninges ou du tissu cérébral), les étourdissements soudains et les migraines indiquent le plus souvent sa présence dans le corps de l’enfant. Formed présente la catégorie de leucémie uniquement en cas de répétition des cas de formation de la maladie.

    Avec ce scénario, les experts utilisent de nouvelles combinaisons de médicaments, car il est très problématique de traiter un enfant présentant une maladie similaire.

    Traitement du cancer du sang chez un enfant

    Pour guérir le cancer du sang chez l’enfant, on utilise les mêmes méthodes que dans le cas des adultes: chimiothérapie et greffe de moelle osseuse. Le résultat après traitement chimique chez les enfants est souvent meilleur que chez les adultes.

    Cet effet est dû au fait que le corps de l'enfant est bien meilleur et qu'il redevient normal après la mise en place du traitement. Dans le cas d'une greffe de moelle osseuse, les donneurs sont presque toujours des parents proches de l'enfant - frères ou sœurs.

    Dans le processus de diagnostic du cancer du sang chez un enfant, il est souhaitable de procéder à une transfusion sanguine. Cela est dû au fait que chez un enfant malade, un cerveau de type osseux cesse de développer tous les types de cellules. Si aucune transfusion n’est effectuée, l’enfant peut mourir de toutes sortes d’infections simples et des pertes de sang les plus insignifiantes.

    Traitement du cancer du sang

    Afin de guérir la leucémie aiguë, on utilise:

    une combinaison de un à trois médicaments qui combattent les tumeurs;

    des doses importantes d'hormones de type glucocorticoïdes.

    Dans certaines situations, une greffe de moelle osseuse est probable. Les activités de soutien sont extrêmement importantes. Nous parlons de la transfusion de certains composants du sang et du traitement le plus rapide possible des maladies infectieuses adhérentes.

    Dans le cas de la leucémie chronique, des antimétabolites sont actuellement utilisés. C'est un type de médicament qui supprime l'augmentation de la formation d'un caractère malin. Dans certaines situations, a permis l'utilisation de la radiothérapie, ainsi que l'introduction de substances spécifiques, telles que le phosphore radioactif.

    Le spécialiste choisit la méthode de traitement de la leucémie uniquement en fonction de la forme et du stade auquel elle se trouve actuellement. Une surveillance continue de l'état du patient est effectuée conformément aux tests sanguins et aux examens de la moelle osseuse. Le traitement du cancer du sang sera nécessaire tout au long de la vie.

    Après la fin du traitement de la leucémie aiguë, une surveillance active et continue dans une clinique locale par un spécialiste du profilage sera requise. Une telle observation est extrêmement importante car elle permet à l’oncologue d’observer non seulement la récurrence probable de la maladie, mais également les effets secondaires du traitement. Il est également important d'informer le spécialiste dès que possible sur les signes apparus.

    Le plus souvent, une rechute de type aigu de leucémie se forme pendant le traitement ou quelque temps après son achèvement. Cependant, la récurrence de la maladie peut ne jamais se produire. Il se forme extrêmement rarement après le début de la rémission, dont la durée est supérieure à cinq ans.

    Le traitement du cancer du sang est tout à fait possible, mais avec cette maladie, comme pour toutes les autres, il est très important de la détecter le plus tôt possible. Dans ce cas, la récupération sera aussi rapide que possible.

    L'auteur de l'article: Bykov Yevgeny Pavlovich, oncologue; Maxim Shutov, hématologue