loader
Recommandé

Principal

La cirrhose

Causes des papillomes sur le corps et comment les obtenir

Les principales causes des papillomes sont les infections virales et une faible immunité. Lorsqu'il est ingéré, l'agent pathogène se multiplie par voie intracellulaire, ce qui entraîne une prolifération épithéliale.

La nature des manifestations externes de la réplication est déterminée non seulement par le type de HPV, mais également par la localisation de l'éducation. S'il y a un papillome dans le col de l'utérus, une infection par des virus hautement oncogènes ne peut être exclue.

Les verrues génitales pendant la grossesse peuvent également être déclenchées par des agents pathogènes cancérigènes. Dans le contexte d'une immunité réduite dans le processus de procréation, l'éducation se développe activement.

Si la croissance génitale est formée par un virus de type 16, le bébé risque d'être infecté. En passant par le canal de naissance, le bébé peut respirer. Ce comportement entraîne la pénétration du VPH dans les voies respiratoires et la formation de papillomatose de la trachée, des bronches et du larynx. Pour prévenir de telles complications chez les femmes atteintes d'une infection à papillomavirus humain, un accouchement par césarienne est recommandé.

Pourquoi les papillomes apparaissent-ils sur le corps chez les femmes?

Les papillomes apparaissent sur le corps pour plusieurs raisons:

  • Infection à HPV;
  • Immunité réduite;
  • Dommages à la peau.

Risque d'infection considérablement réduit en respectant les principes de prévention de la maladie.

De nombreuses études cliniques n'ont pas identifié les principales causes de prédisposition des personnes au VPH. Après l'infection, la plupart des patients ne développent pas de symptômes cliniques. Des manifestations externes de la maladie peuvent être observées 20 ans après la pénétration du virus. L'évolution clinique de la papillomatose dépend grandement de l'état du système immunitaire.

La tendance à l'apparition de papillomes sur le corps est accrue chez les personnes souffrant de maladies de la peau, de maladies auto-immunes et d'allergies. Chez les femmes, sur le fond d'irrégularités menstruelles, des troubles hormonaux se forment, ce qui est un facteur provoquant la croissance du papillomavirus humain lors de l'infection par le VPH.

Certains auteurs soulignent le rôle de l'hérédité dans l'apparition de verrues et de verrues dans certains tissus.

La vaccination est efficace contre le virus du papillome humain avant l’infection. Il est rationnel de le présenter aux jeunes filles trois fois avant l’infection. L'âge traditionnel de vaccination est de 11 à 12 ans. Avant la procédure, il est nécessaire de diagnostiquer la présence ou l'absence de HPV en utilisant la réaction en chaîne de la polymérase.

Causes du papillome chez l'homme

Des représentants de la moitié forte des papillomes apparaissent sur le pénis, le corps et le visage. Les causes de la nosologie sont similaires aux facteurs étiologiques chez les femmes. Il est nécessaire de souligner le rôle négatif des mauvaises habitudes (tabagisme, alcool), de la vie sexuelle présomptueuse, du rejet des préservatifs.

Une prévention de haute qualité protège contre les infections. Même si le virus du papillome humain est détecté, cela ne signifie pas que l’immunité a été formée. Les scientifiques ont identifié plus de 200 types d'agents pathogènes, parmi lesquels il existe un virus à haut risque oncogénique.

Les causes du papillome sur le corps chez les hommes peuvent être associées à des risques professionnels. Des formations papillomateuses sont observées chez des ouvriers de hot shops, d'usines chimiques.

Papillomes sur le corps: traitement

Nous allons décrire le traitement des papillomes sur le corps sur la base d'une expérience clinique menée dans une clinique russe.

Un groupe de 78 patients a été sélectionné pour le test de dépistage: 31 femmes, 47 hommes. Formes nosologiques de personnes:

  • Verrues communes;
  • Verrues plantaires et palmaires;
  • Verrues plates;
  • Verrues génitales (un grand nombre de femmes).

Les critères suivants ont été utilisés pour sélectionner un groupe:

  1. Âge supérieur à 3 ans;
  2. Diagnostic vérifié des verrues génitales ou des verrues;
  3. Consentement d'information obligatoire pour participer à l'expérience.

Les patients des groupes à risque suivants ont été exclus de l'expérience:

  1. Maladies des reins, du coeur;
  2. Les femmes enceintes;
  3. Moins de 3 ans
  4. L'intolérance à l'isoprinozine.

Les critères suivants ont été utilisés pour évaluer la récupération:

  1. Pas de récidive pendant 9 mois;
  2. L'exclusion de l'éruption cutanée.

Le groupe le plus important de patients est atteint de verrues génitales. Parmi eux, la majorité des manifestations cliniques chez les femmes âgées de 25 à 30 ans. 37% se sont mariés et se sont mariés dans l'équipe. Quinze patients ont reçu un traitement médicamenteux antérieur:

  • Cryodestruction (azote liquide);
  • Feresol;
  • Allokin-alpha;
  • Cycloferon.

Chez les personnes du groupe expérimental, des maladies infectieuses ont été identifiées: chlamydia, trichomonase, gonorrhée, candidose.

Traitement complet des papillomes sur le corps

La thérapie combinée comprend les méthodes suivantes:

  • Cryodestruction avec l’azozkriod, l’isoprinosine, la contiline (podophyllotoxine);
  • Isoprinosine à la dose de 1000 mg deux fois par jour.

Pour les verrues plates et communes, la cryodestruction a été réalisée le cinquième jour après l'administration d'isoprinosine. Les verrues palmaires et plantaires sont traitées selon les méthodes suivantes:

La durée des méthodes de recherche est d’environ 10 jours. Pour augmenter l'efficacité, les excroissances cutanées ont été enduites de gel de panavir.

Le traitement des verrues génitales sur le corps chez la femme est réalisé par cryodestruction sur un cycle de traitement de cinq jours avec des intervalles intermédiaires mensuels. La durée d'observation des patients est de 9 mois. Après le traitement, les verrues planes et les verrues ne se reproduisent plus. Une guérison clinique a été observée dans la majorité des VPH infectés avec une association d'isoprinosine et de cryodestruction.

Après le traitement, 3 personnes ne se sont pas présentées à l'étude de contrôle. Les rechutes ont été enregistrées chez les femmes enceintes dans le contexte de l'apparition de la grossesse. La récupération clinique a été obtenue après le traitement dans la 3ème partie des patients.

L’efficacité globale du traitement lors de l’application des méthodes ci-dessus a atteint 93,3%. Procédures de transférabilité satisfaisantes:

  • Plaintes de nausée - 1%;
  • Faiblesse et somnolence - 2,7%.

Dans le contexte de la thérapie, aucun changement dans les paramètres biochimiques du sang n'a été observé.

  • Un traitement complet des verrues génitales, des verrues et des papillomes plats permet de récupérer à partir de 93,3% de K;
  • Des effets indésirables dans le traitement de l’isoprinosine sont observés dans 4% des cas;
  • Le traitement à l'isoprinosine lorsqu'il est associé à des méthodes de destruction est recommandé pour les maladies provoquées par le virus du papillome humain.

Traitement du papillome viral chez la femme

Avec des lésions minimes du col utérin pour le traitement du papillome chez la femme, il est rationnel d'utiliser des médicaments à double effet antiviral - l'isoprinosine. Le médicament est enregistré en Europe. Les scientifiques ont accumulé un riche arsenal d’aspect positifs de l’effet du médicament sur le virus du papillome humain pendant un long intervalle de consommation.

L’isoprinosine est un immunomodulateur qui stimule la défense antivirale du corps en produisant des anticorps. Le mécanisme d'action du médicament est l'insertion de l'acide orotique dans les ribosomes de la cellule et la prévention de la fixation de l'ARN viral. Le médicament a un effet antiviral, mais ne détruit pas le VPH. Indications d'admission:

  • Verrues génitales;
  • Papillomes sur le corps;
  • Traitement combiné de la papillomatose.

Le schéma classique implique l'utilisation d'isoprinosine à une dose quotidienne de 3 grammes. Le médicament est utilisé en complément de la chirurgie. Dans la définition morphologique de la dysplasie légère, l'administration d'isoprinosine évite la progression de la pathologie. L'utilisation de médicaments vous permet d'éliminer les papillomes, mais l'utilisation excessive d'effets secondaires dangereux.

Certaines études cliniques prouvent l'effet positif du médicament sur l'infection à papillomavirus humain. Lors de l'utilisation du médicament, un effet positif est observé chez 63% des patients. 15% ont une régression inverse des papillomes au cours de la première semaine de traitement.

L'effet placebo (amélioration imaginaire) peut être retrouvé chez 16% des personnes. Il existe des études cliniques prouvant la défaite de la couche épithéliale de l'exocervix lors de la reproduction du papillomavirus humain à l'intérieur du tractus génital. Dans le traitement de l’isoprinosine, on peut suivre l’involution inverse des verrues et des verrues.

Les résultats positifs du traitement sont évalués en arrêtant la libération du papillomavirus humain de la source de destruction. L'étude est réalisée par la méthode de la réaction en chaîne de la polymérase. Lors de l'utilisation d'isoprinosine, l'absence du pathogène peut être décelée dès le 10ème jour chez la plupart des femmes.

Il existe des expériences montrant l'efficacité du médicament en monothérapie. Cette approche n’est justifiée que par une forte immunité. Thérapie de combinaison rationnelle. Lorsque combiné avec d'autres agents antiviraux, l'action positive est réalisée plus rapidement.

Les tactiques comparatives de traitement médicamenteux ont montré une efficacité élevée du médicament dans les virus à risque cancérogène élevé. Le médicament dans une telle situation est prescrit avant et après la chirurgie. La phase postopératoire nécessite la nomination de médicaments de la série de l'interféron. Avec leur aide, la production d'anticorps contre le virus du papillome humain (VPH) est réalisée. Le renforcement de l'immunité aide à prévenir la réapparition des papillomes.

Aspects importants: comment obtenir des papillomes sur le corps

Un certain nombre de caractéristiques importantes permettent de surmonter efficacement la progression de l'infection par le VPH:

  • Colposcopie obligatoire avec l'apparition de verrues;
  • Dépistage cytologique chez les femmes plusieurs fois par an;
  • Détermination de la charge vpc;
  • Traitement antiviral à l'isoprinosine pour supprimer l'activité virale.

Des études pratiques prouvent l'efficacité de l'isoprinosine dans l'infection à papillomavirus humain. Le médicament vous permet d'afficher des papillomes sur le corps pendant 10 à 14 jours.

Pour obtenir des résultats plus rapidement, une évaluation du degré de dysplasie est requise. La persistance du VPH peut persister toute la vie, mais avec un traitement prophylactique occasionnel avec le médicament, il n’ya pas de formation de verrues ni de verrues.

En cas de dysplasie, le traitement est prolongé - trois cycles de 10 jours chacun.

Combinez le médicament devrait être avec nitric, acide trichloroacétique, solcoderm. L'acide trichloroacétique a un effet nécrosant. L'outil provoque l'apparition d'une nécrose de la coagulation (mort cellulaire). Les acides trichloroacétiques et nitriques sont appliqués directement sur la formation pathologique.

Les préparations sont présentées en cas de condylome de la vulve, du sulcus coronaire, du gland du pénis chez l'homme. Un effet nécrosant est observé chez 80% des patients. Dans de rares cas, ulcération de lésions endommagées, réaction inflammatoire locale.

Solkoderm - une solution aqueuse avec un effet régénérateur prononcé. La composition du médicament - acide lactique, oxalique, nitrique, acide acétique. Les ingrédients fournissent un certain nombre d’actions spécifiques:

  • Le médicament est utilisé uniquement localement (appliqué à la verrue);
  • Lorsqu'il est appliqué provoque la fixation instantanée du tissu;
  • Change la couleur de la peau endommagée;
  • Sèche et s'assombrit pendant la momification;
  • Les cicatrices sont rarement observées.
  • Il n'y a pas de complications.
  • Il a un effet toxique limité;
  • Cicatrisation rapide des foyers pathologiques.

Les principales indications pour l'utilisation de la solcodermie sont: verrues (anogénitales, plantaires, simples, plates), condylomes (génitaux), kératose (séborrhéique), carcinome basocellulaire (épithéliome basocellulaire).

En plus des médicaments nécrotiques, des médicaments cytotoxiques sont prescrits:

Ces médicaments sont obtenus à partir de plantes uniques de l'Himalaya et de l'Amérique du Nord. Pour éliminer les verrues anogénitales, une double application d'une semaine avec une durée totale de traitement allant jusqu'à 5 semaines est suffisante. Des effets indésirables sont observés chez 15% des patients:

  • Affection de la moelle osseuse;
  • Inhibition du système nerveux central;
  • Troubles de l'apport sanguin au myocarde, au foie et aux reins;
  • Douleur abdominale;
  • Vomissements;
  • Nausée

Une dermatite humide peut être retrouvée chez 15% des patients. Lorsque vous arrêtez de prendre le médicament, les complications cutanées disparaissent d'elles-mêmes.

Le mécanisme d'action des antiviraux à base de plantes est mal compris, de sorte qu'ils peuvent être utilisés après avoir été prescrits par un médecin.