loader
Recommandé

Principal

La cirrhose

Fibromes utérins - qu'est-ce que c'est, quelles en sont les causes, les premiers signes, les symptômes, le traitement et les complications

Le myome est une tumeur bénigne qui se développe à partir du tissu conjonctif sur les murs ou dans l'utérus. Le taux d'incidence sur 35 ans est compris entre 35 et 45% dans l'ensemble de la population féminine. L'incidence maximale se produit dans le groupe d'âge des 35 à 50 ans.

La taille des fibromes utérins peut aller d'un petit nodule à une tumeur pesant environ un kilo, lorsqu'elle est facilement déterminée par la palpation de l'abdomen. Les signes de la maladie peuvent ne pas apparaître immédiatement. Plus le traitement est fréquent, plus le traitement est difficile et plus le risque de complications est grand.

Examinons de plus près ce qu'est la maladie, quels sont les signes et symptômes caractéristiques et ce qui est prescrit pour le traitement d'une femme.

Myoma: Quelle est cette maladie?

Fibromes utérins (fibromes, léiomyomes) - il s'agit de la tumeur bénigne de l'utérus la plus répandue, hormono-dépendante (se développant avec un contenu accru d'œstrogènes).

Le myome a certes des signes de tumeur, mais il diffère également de lui-même; il est donc plus correct de le relier à des formations ressemblant à une tumeur. Malgré sa nature bénigne, les fibromes peuvent causer de nombreux problèmes, notamment des saignements utérins et des complications lors du port de l'enfant. Il est donc nécessaire de traiter le traitement de manière responsable.

L'apparition de fibromes utérins se produit généralement dans son corps, mais elle est également possible dans de rares cas au niveau du col de l'utérus. Les fibromes qui se développent dans les tissus musculaires sont considérés comme typiques et ceux qui se forment dans le cou ou sur les ligaments sont une forme atypique de la maladie.

Le nœud myomateux commence son développement à partir de la zone de croissance située autour du vaisseau sanguin à paroi mince. En taille, cette croissance peut atteindre quelques millimètres, ainsi que quelques centimètres. Le plus souvent, chez les femmes, il existe plusieurs myomes lorsque plusieurs tumeurs se forment en même temps.

Les causes

Le myome dans la structure des maladies gynécologiques prend la 2e place. Sa fréquence en âge de procréer est en moyenne de 16% à 20% des cas et en pré-ménopause, elle atteint 30 à 35%.

Les fibromes résultent de la mutation d'une cellule unique. Sa division ultérieure et le développement de la tumeur sont affectés par un changement du fond hormonal dans le corps, une violation du ratio œstrogène et progestérone. À la ménopause, lorsque la production d'hormones sexuelles féminines est réduite, la tumeur peut disparaître d'elle-même.

Les raisons du myome utérin sont les suivantes:

  • Troubles hormonaux - diminution ou augmentation marquée du niveau de progestérone ou d’œstrogènes, qui se manifeste cliniquement par divers troubles menstruels.
  • Irrégularité de la vie sexuelle, surtout après 25 ans. En raison de l'insatisfaction sexuelle, le flux sanguin dans le petit bassin se modifie, les phénomènes de stagnation prévalent.
  • Violation de la production d'hormones sexuelles dans les maladies des ovaires
  • Longs stress, travail physique dur
  • La présence de maladies infectieuses chroniques telles que pyélonéphrite chronique, amygdalite chronique, etc.
  • Maladies des glandes endocrines: thyroïde, surrénales, etc.
  • Violations du métabolisme des graisses dans le corps (obésité).
  • Dommages mécaniques, accouchement difficile avec pauses, avortements, complications après une chirurgie, effets du grattage.
  • Facteur héréditaire. Augmente de manière significative le risque de fibromes chez les femmes dont les grand-mères et les mères avaient un tel néoplasme.

Il a été prouvé que les femmes qui accouchent sont moins susceptibles de développer des nœuds. Souvent, cette tumeur peut apparaître pendant la grossesse. Surtout si la première grossesse est tardive.

Classification

J'ai plusieurs classifications de ce genre. En fonction du nombre de nœuds de myomes utérins, il existe de telles espèces:

Selon les tailles il y a:

  • Grand;
  • Moyenne;
  • Petites tumeurs du myome.

En fonction de la taille des noeuds myomateux comparés à la durée de la grossesse, émettent

  • le myome est petit (5-6 semaines),
  • moyen (7-11 semaines),
  • grandes tailles (plus de 12 semaines).

Selon la taille et l'emplacement des nœuds, il existe 3 types de fibromes utérins:

  • leiomyoma - composé de tissu musculaire lisse;
  • fibrome - constitué de tissu conjonctif;
  • fibromyome - se compose de tissu conjonctif et musculaire.

Par emplacement par rapport à la couche musculaire - myomètre - les fibromes sont classés comme suit:

Myome utérin interstitiel

Situé au centre du myomètre, c.-à-d. couche musculaire de l'utérus. Il se caractérise par sa grande taille. Il est complètement situé dans l'épaisseur de la couche musculaire de la paroi utérine (présent dans 60% des cas).

Myome sous-muqueux

Qu'est ce que c'est Sous-muqueux ou sous-muqueux - se développe dans la direction de l'endomètre. Si un tel noeud est partiellement (plus de 1/3) situé dans le myomètre, il est appelé intermusculaire avec croissance centripète (dans la cavité utérine). Il peut aussi avoir un pied ou une large base. Les fibromes de la jambe peuvent parfois «tomber» du canal cervical, être tordus et infectés.

Subserous

Sous-péritonéal (ou sous-séreux) - le nœud est situé sous la membrane muqueuse de la couche externe de l'utérus, près du péritoine. Le myome sous-séreux est divisé en types suivants:

  • "Type 0". Le nœud sur une large base est 0-A, le nœud “sur la jambe est 0-B.
  • "Type 1". La majeure partie du site est située dans la membrane séreuse.
  • "Type 2". La majeure partie de la tumeur est dans l'épaisseur du myomètre.

Les étapes

La morphogenèse des fibromes comporte trois étapes:

  • Formation dans le myomètre du rudiment (zone de croissance active).
  • Croissance tumorale indifférenciée.
  • Croissance et maturation de la tumeur avec des éléments différenciés.

La vitesse de développement des noeuds du myome dépend de nombreux facteurs:

  • La présence de pathologies chroniques sphère gynécologique;
  • Utilisation à long terme de contraceptifs hormonaux;
  • Avoir un grand nombre d'avortements dans le passé;
  • Exposition prolongée aux UV;
  • Manque d’accouchement et d’allaitement chez les femmes après 30 ans.

Avec la croissance rapide du myome, la femme observe des modifications ménorragiques (profusion de saignements pendant la menstruation), des signes anémiques et des modifications hyperplasiques des tissus dans l'utérus.

Une augmentation de la taille de la tumeur ne se produit pas toujours sans ambiguïté et se distingue donc:

  1. Simple Myome utérin à croissance lente et à faible symptôme, de petite taille et souvent simple. Souvent, les fibromes simples sont diagnostiqués par hasard.
  2. En prolifération. Il se développe rapidement, provoque des manifestations cliniques. Diagnostiqué comme plusieurs fibromes utérins ou un seul gros.

Il est généralement recommandé de traiter les ganglions myomateux chez les jeunes femmes, surtout si les tumeurs gênent ou empêchent une grossesse. En fonction de l'emplacement du site et de sa taille, le médecin peut vous prescrire un premier traitement conservateur - médicament et, en l'absence d'effet - chirurgie.

Les premiers signes d'une femme

Le myome ne peut être reconnu que lorsqu'il a atteint une taille suffisamment grande. À mesure que les fibromes utérins se développent, les premiers signes peuvent apparaître:

  • L'apparition de douleurs aiguës non menstruelles du caractère de crampes dans le bas de l'abdomen;
  • règles longues, abondantes et irrégulières;
  • la constipation;
  • saignements;
  • mictions fréquentes;
  • lourdeur et douleur constante dans le bas de l'abdomen;
  • saignements pendant les rapports sexuels;
  • maux de dos;
  • une augmentation de l'abdomen n'est pas associée à une augmentation significative du poids;
  • fausses couches fréquentes.

Tous ces signes peuvent être présents avec d'autres problèmes gynécologiques. Par conséquent, ils ne suffisent pas pour poser un diagnostic. La présence d'une tumeur ne peut que parler parfaitement et échographie.

Symptômes de fibromes utérins

Souvent, les fibromes utérins ne provoquent aucun symptôme et sont révélés lors d'un examen de routine par un gynécologue. Ou bien il arrive que les symptômes soient assez lisses et soient souvent perçus comme une variante de la norme.

La croissance des fibromes utérins s'accompagne de l'apparition de symptômes dont les plus fréquents sont:

  • Douleur dans la période intermenstruelle, de durée différente, apparaissant dans le bas de l'abdomen, irradiant parfois vers la région lombaire, le haut de l'abdomen ou les jambes;
  • Ménoragie - augmentation du flux menstruel. Les saignements excessifs sont dangereux car une anémie peut survenir quelque temps plus tard. Des saignements plus abondants suggèrent que les muscles de l'utérus se contractent davantage, auquel cas une assistance médicale est nécessaire.
  • Violations de la fonction des organes pelviens, qui manifestent une envie fréquente d'uriner et une constipation. Ces symptômes surviennent lorsque le sous-séreux de la jambe, des ganglions cervicaux ou ligamentaires, ainsi qu’avec un volume important de la tumeur.
  • Augmente la sensation de lourdeur, la présence de quelque chose en dehors de l'estomac. Le contact sexuel devient douloureux (si les nœuds sont situés sur le côté vaginal). Le ventre grossit comme pendant la grossesse. Une entorse augmente la douleur tirante dans l'abdomen.
  • Fausse couche, infertilité - surviennent chez 30% des femmes atteintes de myomes multiples.

Sur la photo ci-dessous, vous pouvez voir un myome sous différents angles:

Déterminer indépendamment la présence de la maladie est impossible. À l'apparition des symptômes ci-dessus, vous devriez absolument être examiné par un gynécologue. Ces signes peuvent être accompagnés de maladies plus dangereuses, telles que le cancer de l'utérus ou des ovaires, l'endométriose.

  • se manifeste par divers troubles menstruels,
  • périodes abondantes et prolongées,
  • saignements utérins, ce qui provoque souvent une anémie.

Le syndrome de la douleur pour de tels fibromes n’est pas typique, mais si le nœud du myome de la couche sous-muqueuse tombe dans la cavité utérine, il se produit une douleur très intense, à l’étroit des crampes.

  • Apparaît dans la couche moyenne du tissu musculaire utérin et s'accompagne d'une violation du cycle et de douleurs dans la région pelvienne
  • Elle se manifeste le plus souvent sans symptômes. Par conséquent, la douleur est mineure et apparaît rarement: douleur dans le bas du dos, le dos, ainsi que des troubles urinaires et de la constipation.

Des complications

Les fibromes utérins sont un danger pour la santé des femmes en termes de développement de complications de la maladie. Avec une surveillance régulière par le gynécologue traitant et une attention particulière à sa santé, une femme peut réduire considérablement le risque de complications.

Complications des fibromes utérins:

  • nécrose du noeud du myome;
  • naissance sous-muqueuse;
  • anémie post-hémorragique;
  • tumeur maligne de la tumeur;
  • infertilité;
  • fausse couche;
  • hémorragie postpartum;
  • processus hyperplasiques de l'endomètre.

Afin de ne pas faire face à des complications, il est nécessaire de commencer le traitement des fibromes (immédiatement après la détection). Une intervention chirurgicale est rarement nécessaire et est plus souvent associée à des complications de la maladie déjà survenues.

Myome et grossesse

Les fibromes utérins sont présents chez 8% des femmes enceintes suivies pendant la grossesse. Chez la plupart des femmes, pendant la grossesse, la taille reste inchangée ou diminue.

  • développement d'une insuffisance placentaire (modification des propriétés structurelles et fonctionnelles du placenta pouvant entraîner une altération du développement du fœtus);
  • la menace de fausse couche à des conditions diverses.

Le plus souvent, les femmes atteintes de fibromes utérins peuvent accoucher par césarienne en raison du risque de complications diverses, telles que:

  • écoulement intempestif de liquide amniotique (en raison de la tonicité accrue de la couche musculaire de l'utérus ou de la mauvaise localisation du fœtus);
  • risque d'hémorragie postpartum lourde;
  • risque de décollement prématuré du placenta (le plus souvent, cela se produit si le fibrome est situé derrière le placenta).

Au cours d'une césarienne, une femme peut retirer immédiatement la tumeur afin de pouvoir planifier une autre grossesse dans le futur.

Diagnostics

Les premiers signes de fibromes ressemblent beaucoup aux symptômes d'autres pathologies gynécologiques. Par conséquent, pour poser un diagnostic correct, il est nécessaire de mener une série d’études instrumentales en laboratoire. Seul un diagnostic correct et opportun peut garantir un traitement réussi et un rétablissement rapide.

  • Examen gynécologique. Il est effectué sur la chaire gynécologique à l'aide des instruments nécessaires. La taille du corps utérin, l'emplacement des ovaires, la forme et la mobilité du cou, etc.
  • Échographie des organes pelviens avec une sonde vaginale. Pour une meilleure visualisation, l’étude est réalisée avec une vessie remplie. La méthode est très informative et vous permet d'identifier la taille de la tumeur et sa forme;
  • Laparoscopie - utilisée uniquement dans les cas où le myome ne peut être distingué des tumeurs ovariennes;
  • Hystéroscopie - examen de la cavité et des parois de l'utérus à l'aide d'un dispositif optique-hystérésus. L'hystéroscopie est réalisée à des fins diagnostiques et thérapeutiques: l'identification et l'élimination des fibromes utérins de certaines localisations.
  • Biopsie. Dans certains cas, un petit échantillon de tissu est prélevé pendant l'hystéroscopie ou la laparoscopie, qui est ensuite examiné plus en détail au microscope.
  • Curetage diagnostique de l'utérus: il est indiqué de procéder à tous les myomes identifiés de l'utérus afin d'établir une pathologie de l'endomètre et d'exclure le cancer de l'utérus.

Comment traiter le myome utérin?

L'objectif principal du traitement des fibromes est d'éliminer la cause de la maladie et les effets néfastes de la tumeur sur les tissus environnants de l'utérus, en réduisant sa taille et en arrêtant sa croissance. Des méthodes médicales et chirurgicales sont utilisées.

En règle générale, les tactiques de traitement sont choisies en fonction de la taille, de l'emplacement et de la version clinique et morphologique de la tumeur, du statut hormonal de la patiente, de l'état de son système de reproduction, etc. ménopause.

Malheureusement, le traitement conservateur des myomes n’est efficace que sous certaines conditions, à savoir:

  • taille relativement petite du noeud (la taille de l'utérus ne dépasse pas la grossesse de 12 semaines);
  • cours oligosymptomatique;
  • le désir du patient de préserver l'utérus et, par conséquent, la fonction de reproduction;
  • arrangement inertiel ou subserous de nœuds avec une base exceptionnellement large.

Avec un diagnostic confirmé de fibromes utérins, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  1. Contraceptifs oraux combinés contenant du désogestrel et de l’éthinylestradiol. Ces médicaments aident à supprimer et à atténuer les premiers symptômes du fibromyome chez la femme. Cependant, les médicaments de ce groupe ne contribuent pas toujours à la réduction des tumeurs, ils ne sont donc utilisés que dans les cas où la taille des nœuds ne dépasse pas 1,5 cm.
  2. Dérivés androgènes: Danazol, Gestrinon. L'action de ce groupe repose sur le fait que les androgènes inhibent la synthèse des hormones stéroïdes de l'ovaire. En conséquence, la taille de la tumeur est réduite. Appliquer jusqu'à 8 mois en mode continu.
  3. Antiprogestatifs. Promouvoir la cessation de la croissance tumorale. Le traitement peut atteindre une période semestrielle. Le médicament le plus connu dans ce groupe est la mifépristone;
  4. Antigonadotropins (Gestrinone) - préviennent une augmentation de la taille des fibromes utérins, mais ne contribuent pas à la réduction des tailles existantes.

Ablation par FUS. L'un des moyens modernes de traiter les fibromes. Dans ce cas, la tumeur est détruite par ultrasons sous le contrôle d'un imageur à résonance magnétique.

Une femme recevant un traitement conservateur pour les fibromes utérins devrait être examinée au moins une fois tous les 6 mois.

Recommandations pour les femmes atteintes de myome

Pour ces patients, un ensemble de recommandations a été développé:

  1. Il est catégoriquement impossible de soulever des objets lourds, ce qui peut entraîner un prolapsus du corps utérin et d’autres complications;
  2. Stress inacceptable, qui affecte négativement le fond hormonal;
  3. Augmenter la consommation de fruits, baies, herbes, légumes, ainsi que du poisson et des fruits de mer;
  4. Marcher plus souvent (cela aide à améliorer le flux sanguin);
  5. Abandonner les sports dans lesquels la charge est dirigée vers les muscles abdominaux (vous pouvez nager librement et faire du yoga);
  6. Il convient également de noter que les patients chez lesquels un myome a été diagnostiqué doivent éviter toute exposition à la chaleur. Cela signifie que vous devez abandonner les longs bains de soleil, les visites au bain, au sauna et au solarium, ainsi que la douche chaude.
  7. 4 fois par an pour suivre un traitement de rééducation contenant des vitamines (choisir le complexe en collaboration avec un médecin).

Traitement chirurgical: chirurgie

Les indications obligatoires du traitement invasif sont:

  • tumeur de plus de 12 semaines et exerce une pression sur les organes voisins;
  • les formations de myomes provoquent des saignements utérins abondants;
  • il y a une accélération de la croissance du fibromyome (pendant 4 semaines en moins d'un an);
  • changements nécrotiques dans la tumeur;
  • nœud sous-jambes de torsion des jambes;
  • myome sous-muqueux naissant (laparotomie en urgence est indiquée);
  • combinaison de ganglions myomateux avec adénomyose.

Il existe différentes options pour le traitement chirurgical des fibromes utérins. Parmi eux se trouvent trois domaines principaux:

  • retrait de l'utérus avec des nœuds entièrement;
  • retrait des ganglions myoma avec préservation de l'utérus;
  • insuffisance circulatoire chirurgicale dans les fibromes, ce qui conduit à leur destruction.

En fonction du type de fibromes, de son emplacement, de sa taille, le médecin choisit le type d'intervention chirurgicale pour enlever les fibromes. La myomectomie aujourd'hui se fait de 3 manières:

  • Laparoscopie - à travers de petits trous dans l'abdomen
  • Pour l'hystéroscopie, un instrument spécial est inséré dans l'utérus par le vagin.
  • La chirurgie de la bande à travers une incision dans le bas-ventre est très rare.

Rééducation après chirurgie

La rééducation du corps de la femme dépend de nombreux facteurs:

  1. Par exemple, si l'opération a été effectuée par une méthode ouverte, le processus de récupération est plus lent.
  2. Le patient se voit proposer une limitation de son effort physique, sans oublier que la marche dosée ne peut être que bénéfique et contribuera à une guérison accélérée.

Maintenir une nutrition adéquate

Il n’existe pas de régime alimentaire spécial, il suffit d’adhérer à un régime alimentaire sain.

  • Tout d’abord, c’est une alimentation variée et équilibrée qui répond aux besoins énergétiques de la femme, avec l’ajout de vitamines et d’oligo-éléments.
  • La nourriture est prise 5 fois par jour, il est interdit de trop manger et de longues pauses entre les réceptions.
  • Une alimentation saine implique l’élimination de la friture et l’utilisation du rôtissage, de la cuisson ou de la cuisson à l’ébullition.
  • huile végétale - tournesol, graine de lin, rose sauvage, maïs, etc.
  • des fruits, des herbes, des légumes, des baies;
  • pains bruns, additionnés de farine grossière et de son;
  • céréales, légumineuses;
  • produits à base de poisson, principalement poisson de mer;
  • produits laitiers (frais);
  • noix, graines, graines;
  • variétés de qualité de thé vert et noir, tisane;
  • fruits ou gelée à base de fruits.
  • margarine, mélanges à base de beurre (pâtes à tartiner), à teneur limitée en beurre;
  • viande grasse, saindoux;
  • saucisses, produits fumés;
  • fromage à pâte dure avec un pourcentage élevé de matière grasse, fromage fondu, fromage à la saucisse;
  • muffins et pâtisseries à la farine blanche;
  • bonbons, y compris les gâteaux, crème glacée, gâteaux à la crème.

Remèdes populaires

Avant de commencer à utiliser des remèdes traditionnels pour le myome, assurez-vous de consulter votre médecin.

  1. Tampons utilisés localement avec du jus de racine de bardane. Le miel, l'argousier et l'huile de millepertuis sont ajoutés au jus, momie, bien mélanger. Le tampon est mis dans la nuit pendant 21 jours.
  2. Huile de baies d'argousier. Pour ce faire, faites des cotons-tiges, humidifiez-les avec de l'huile et mettez-les matin et soir. Le cours dure 2 semaines. Si nécessaire, cela peut être répété.
  3. Prenez 4 c. graines de lin, versez de l'eau bouillante sur un demi-litre et faites bouillir à feu doux pendant 10 minutes. A ce moment, le bouillon intervient. Quand il refroidit boire un demi-verre, 4 fois par jour. Le cours dure 15 jours, puis 15 jours - une pause et répétez le cours.
  4. Teinture de cloisons en noyer. Vous pouvez acheter dans une pharmacie prête à l'emploi et appliquer conformément aux instructions, et vous pouvez vous préparer vous-même: 30 grammes de cloisons pour vodka (1 tasse) et insistez dans un endroit sombre pendant 3-4 semaines. Prendre 30 gouttes en 30 minutes avant un repas avec un verre d'eau. Le cours dure 1 mois, 2 semaines de pause et peut être répété.
  5. Préparez une infusion de plusieurs fleurs, en les brassant avec un verre d'eau bouillante pendant 10 minutes. Il est nécessaire de boire longtemps avant le petit-déjeuner. La durée de réception est déterminée par un phytothérapeute Les infusions de calendula sont utilisées pour la douche. Cette plante peut être utilisée à l'intérieur comme teinture de production pharmaceutique.
  6. Versez finement de l’utérus de bore (50 g) et versez 500 ml de vodka. Insister dix jours dans un endroit sombre, en secouant régulièrement. Les dix premiers jours, prenez une cuillère à thé une fois par jour, les dix jours suivants - une cuillère à soupe. Ensuite, prenez une pause de dix jours et répétez le traitement.
  7. Bon résultat donne l'utilisation de tampons imbibés de liquides médicinaux. Mumie doit être dilué avec de l’eau dans un rapport de 2,5: 10. Dans une solution préparée, humidifiez un coton et placez-le dans le vagin. Parallèlement, la momie devrait être consommée à l'intérieur de 0,4 g. Le traitement doit durer 10 jours, après quoi une pause d'une semaine est requise. Après vous pouvez répéter le cours.

Prévisions

Avec une détection rapide et un traitement approprié des fibromes utérins, le pronostic ultérieur est favorable. Après une opération de préservation des organes chez la femme en période de procréation, une grossesse est probable. Cependant, la croissance rapide des fibromes utérins peut nécessiter une opération radicale à l'exception de la fertilité, même chez les femmes jeunes.

Prévention

Les principales mesures préventives sont les suivantes:

  • une bonne nutrition avec une prédominance de fruits et légumes frais;
  • prendre des vitamines et des oligo-éléments qui contribuent à la synthèse normale des hormones sexuelles;
  • mode de vie actif, faire du sport;
  • sexe régulier;
  • examens préventifs annuels chez le gynécologue avec échographie.

Nous avons découvert ce que sont les fibromes utérins et le traitement le plus efficace. Rappelez-vous qu’avec une visite régulière chez le médecin en cas de néoplasme, il sera trouvé au tout début, tant que sa taille est petite et que la femme n’a même pas conscience de la présence de fibromes. La détection rapide de la tumeur permettra de la guérir sans recourir à des moyens chirurgicaux et maintiendra la capacité de procréer.

Qu'est-ce qui rend les fibromes utérins?

Les fibromes sont un problème commun, avec des plaintes sur les symptômes des patients qui vont à un gynécologue. Cette maladie est fréquente chez les jeunes filles et les patients adultes avec enfants.

Veuillez noter que ce texte a été préparé sans le soutien de notre conseil d'experts.

Selon les statistiques, la pathologie est présente chez 85% des patients, mais seulement 30% des femmes développent la maladie avec certains symptômes. Chez les jeunes filles, les fibromes utérins peuvent apparaître avec la même probabilité que chez les patientes âgées.

Toute femme soucieuse de sa santé veut savoir ce qui cause les fibromes et si cela peut être fait pour que cela n'apparaisse pas. Si elle connaît les causes du développement de la pathologie et de ses symptômes, elle pourra consulter un spécialiste à temps pour des recommandations et un examen approfondis. Une jeune femme devrait adopter une approche responsable dans le choix du médecin traitant et de la clinique de traitement des fibromes, car le succès du traitement dépend en grande partie de la qualification du spécialiste et de l'équipement de l'établissement médical.

Types de nœuds de myome

Myoma est diagnostiqué chez les jeunes filles et les femmes en âge de procréer. Cette pathologie survient lorsque le fonctionnement des cellules musculaires de l'organe reproducteur est altéré. Cette maladie est généralement classée en fonction de la localisation des ganglions myomateux, qui peuvent apparaître dans différentes couches de la paroi utérine.

La paroi de l'utérus est formée de trois couches de cellules:

  • L'endomètre, ou membrane muqueuse qui recouvre l'utérus, constitue la couche interne;
  • Le myomètre est la couche de muscle la plus épaisse, il forme la couche musculaire;
  • La membrane séreuse est la couche externe.

La pathologie peut apparaître dans l'une de ces couches. Le nom des nœuds est donc déterminé par leur localisation. En gynécologie moderne, il existe trois types de nœuds de myome:

  • les nœuds sous-muqueux se développent dans la cavité de l'organe;
  • le muscle, ou les noeuds intramuraux sont localisés dans le muscle;
  • à l'extérieur de l'organe reproducteur se trouvent des nœuds sous-séreux.

Les médecins-gynécologues identifient les types intermédiaires de formations, qui comprennent les néoplasmes intramuraux séreux et intramuraux sous-muqueux.

Les symptômes du myome dépendent de la couche dans laquelle se trouvent les tumeurs bénignes. Cependant, dans le traitement des fibromes, il est important de déterminer pourquoi le myome apparaît. L'obstétricien-gynécologue Dmitry Mikhailovich Lubnin a une vaste expérience dans le traitement des formations myomateuses. Il recommande aux patients de ne pas négliger la visite chez le spécialiste afin de maintenir la santé de la reproduction.

Myome chez les jeunes: pathologies congénitales

Parmi les gynécologues, il n'y a pas de consensus sur l'apparition des fibromes. Les scientifiques ont déterminé que chaque nœud de myome est formé d'une seule cellule présentant un défaut. En médecine, deux concepts sont considérés: pourquoi apparaissent les cellules qui précèdent la formation des noeuds myomateux.

Les nœuds chez les jeunes femmes apparaissent en raison du fait qu'il y avait une violation dans la période de développement intra-utérin. Les cellules musculaires lisses se forment sur une longue période, ce processus est achevé à la 38e semaine de grossesse. Cependant, il existe une période instable au cours de laquelle ils sont les plus susceptibles de présenter des défauts dus à divers types d’effets.

Le moment de la formation de la menstruation commence le travail actif des cellules endommagées, c’est à partir de ce moment que les fibromes peuvent apparaître chez les jeunes. Cette raison est suffisamment grave pour que les jeunes filles qui reportent une visite chez un gynécologue prennent rendez-vous et se fassent examiner.

Menstruations multiples

Le second concept est basé sur les dommages aux tissus du corps résultant de règles répétées, après lesquelles une tumeur apparaît.

Les cellules musculaires lisses chez une jeune fille ou une femme en bonne santé dans la seconde moitié du cycle commencent à se diviser, le corps se prépare à une éventuelle grossesse. Si cet événement ne se produit pas et que la menstruation survient, il se produit une mort cellulaire spontanée ou une apoptose.

Les fibromes apparaissent lorsqu'une partie des cellules n'est pas détruite et entre dans le cycle suivant. Les rudiments myomateux ont les caractéristiques caractéristiques des cellules utérines pendant la grossesse. Ainsi, ces cellules ont une susceptibilité accrue à l'hormone progestérone. L'apparition de nouvelles cellules, leur division active, en particulier chez les jeunes patients, sont expliquées par la progestérone.

Les médecins-gynécologues distinguent plusieurs facteurs, sous l'action desquels des cellules myomateuses apparaissent chez les jeunes:

  • processus inflammatoires;
  • grattage;
  • avortements;
  • chirurgie de l'utérus;
  • petit nombre de naissances;
  • première naissance à un âge plus avancé;
  • complications post-partum;
  • début précoce des règles.

Une idée fausse commune est que l'apparition de fibromes se produit avec un déséquilibre hormonal. Cette affirmation n’a pas de fondement scientifique, c’est réfuté par les plus grands gynécologues et scientifiques. Il est scientifiquement prouvé que les fibromes n'apparaissent pas comme des perturbations hormonales dans le corps de la femme. Certaines hormones déclenchent leur croissance.

Il y a de nombreuses années, cette théorie était à la base de la nomination des femmes au traitement des hormones, comme Duphaston, qui, selon les experts médicaux, était censé vaincre l'apparence des myomes. Cependant, dans la pratique, l'effet inverse a été obtenu: la croissance des nœuds a été constatée chez les jeunes.

Les femmes modernes peuvent obtenir des conseils par courrier électronique et choisir un moment opportun pour se rendre à la clinique. La santé de la patiente dépend non seulement des actions des spécialistes, mais également de l’attitude de la femme à l’égard des recommandations médicales, de son intérêt pour un résultat positif.

Les principaux signes de fibromes

Les formations myomateuses commencent à apparaître sans aucun symptôme, de sorte qu'une femme peut ne pas être consciente de la présence de ce trouble pendant une longue période. Le développement d'une éducation bénigne peut être indiqué par des perturbations mineures dans le fonctionnement du système reproducteur, mais elles peuvent également être absentes. La pathologie est souvent détectée lors d'un examen gynécologique de routine.

Du début de l'apparition du nœud à l'apparition des symptômes, cela peut prendre plusieurs années, cette période est individuelle pour chaque femme. Les principaux symptômes des fibromes utérins chez les jeunes filles et les femmes sont les suivants:

  • nature altérée du flux menstruel. La durée et la profusion de la menstruation avec l'apparition des fibromes peuvent varier. Les saignements menstruels intensifs entraînent des complications, dont l’anémie;
  • une augmentation de l'abdomen dans la région inférieure indique un gros noeud. Le traitement pathologique à ce stade implique l’utilisation de méthodes chirurgicales ou l’embolisation des artères utérines;
  • des mictions fréquentes surviennent lorsque la tumeur exerce une pression sur la vessie et d'autres organes voisins;
  • les douleurs sont caractéristiques de la myomatose dans le cas où la tumeur meurt par torsion de la jambe. Lorsque le patient semble douloureux, vous devriez consulter un gynécologue, qui vous prescrira des analgésiques et procédera à un examen. La nécrose, ou la mort d'un nœud, est un résultat favorable dans cette pathologie;
  • Des problèmes liés à la conception apparaissent du fait que les fibromes empêchent la pénétration du sperme ou de l’implantation d’embryons.

L'augmentation de la taille de l'utérus est l'un des signes du développement des fibromes, qui ont une taille importante. De nombreux spécialistes dans la détermination de la taille d'une tumeur utilisent une méthode dans laquelle l'utérus du myome est comparé à l'organe pendant la grossesse. Gynécologue expérimenté D.M. Lubnin considère cette approche obsolète. Les méthodes de recherche modernes permettent de déterminer la taille exacte des fibromes, même au stade où les nœuds commencent tout juste à apparaître.

Diagnostic de la maladie

Les équipements modernes utilisés dans le diagnostic des fibromes vous permettent de définir avec précision la taille de l’éducation et ses relations avec certaines parties de l’utérus. Un gynécologue avec une pathologie constate une augmentation de l'utérus, ce qui devient la base d'un examen complet.

En règle générale, les jeunes filles ne disposent pas d'informations sur la maladie. Par conséquent, lorsqu'un problème est identifié au cours de l'examen, elles paniquent. Afin de préserver la santé reproductive, il est nécessaire de passer par les études prescrites et de suivre les recommandations du médecin traitant.

Au cours de la période où l'examen de la chaise était la principale méthode de diagnostic des fibromes, sa taille a été comparée à la taille de l'utérus pendant la grossesse. Cette méthode de diagnostic ne permet pas d’établir à partir de quelle couche la tumeur se développe, la taille exacte de la tumeur. En l'absence d'informations fiables, il est impossible de choisir la tactique de traitement appropriée et de prévoir l'évolution future de la pathologie.

Le gynécologue, chargé de déterminer le stade de la maladie, envoie le patient à une échographie, ce qui permet de décrire la taille des myomes et d'élaborer un schéma de localisation. Une image graphique de la localisation des tumeurs nous permet d’estimer leur degré de relation avec les structures de l’utérus: col de l’utérus, cavité et fond.

En cas de myome utérin important chez les patients jeunes et les femmes du même âge, une IRM est réalisée, car une échographie est impossible dans ce cas en raison de la pénétration de l'échographie dans le tissu sur une courte distance. Dans cette étude, le gynécologue reçoit des images dans lesquelles se trouve une image de l'organe, le rapport fibromes par rapport à lui, sa taille.

Le diagnostic et le traitement de grands sites nécessitent une approche particulière du gynécologue, en particulier pour les jeunes femmes qui envisagent d'avoir un bébé. L'embolisation de l'artère utérine est utilisée pour traiter les patients atteints de cette pathologie. La période de récupération après cette opération est plus courte que celle d’autres interventions.

Méthodes de traitement des tumeurs du myome

Les jeunes filles se tournent souvent vers le gynécologue qui se plaint de symptômes désagréables et se posent la question de savoir ce qui cause les fibromes utérins. En gynécologie moderne, les causes et les facteurs contribuant au développement de cette pathologie sont activement étudiés et des méthodes de traitement sont en cours de développement.

Dans le traitement de la myomatose chez les jeunes filles et les femmes avec enfants à naître, des méthodes médicales, chirurgicales et l’embolisation des artères utérines sont utilisées. Chaque méthode appartenant à ce groupe a certaines indications et efficacité.

Un traitement médicamenteux efficace n’est pratiqué qu’avec l’utilisation d’un seul médicament non hormonal - Esmia. Cet outil bloque les récepteurs de la progestérone, accélérant la croissance des myomes. Ce médicament peut réduire la tumeur à sa taille minimale, mais un effet positif peut ne pas être observé chez tous les patients.

Selon les recommandations de la communauté médicale européenne, nous suspendons la prescription du médicament Esmia aux patients atteints de fibromes utérins jusqu'à ce que soient identifiées les causes de certains effets toxiques du médicament sur le foie. En savoir plus

Un traitement médicamenteux est indiqué dans les cas où l'embolisation de l'artère utérine est excessive. Ainsi, les médicaments sont utilisés dans le traitement des patients jeunes, ainsi que des femmes présentant de petits nœuds dans l'utérus. Pour le traitement des fibromes, les gynécologues modernes utilisent d'autres médicaments, mais les experts estiment qu'ils sont moins efficaces.

Le traitement chirurgical des fibromes est réalisé par plusieurs méthodes: la myomectomie et l'hystéroresectoscopie. Ces méthodes sont utilisées si la patiente a des fibromes qui violent ses plans de grossesse. Le gynécologue lors de la nomination de l’opération doit déterminer en quoi celle-ci sera traumatisante pour l’organe reproducteur.

Dans des cas exceptionnels, une amputation de l'utérus ou une hystérectomie peut être réalisée. Lors du traitement de jeunes filles, cette méthode n'est généralement pas utilisée. Les principales indications de l'ablation chirurgicale de l'utérus sont les énormes fibromes, de nombreux ganglions utérins et la présence de maladies concomitantes.

L’embolisation des artères utérines permet de résoudre enfin le problème des ganglions de myome chez les jeunes femmes. L'embolisation peut être utilisée pour le traitement de divers types de myomes, après quoi ils sèchent comme les raisins avant les raisins secs. Après cette procédure, il n'y a pas de complications.

Si vous avez reçu un diagnostic de fibromes utérins, contactez un spécialiste expérimenté et prenez rendez-vous en ligne.

Traitement efficace des fibromes: embolisation de l'artère utérine

De nombreux gynécologues, qui ne tiennent pas compte des problèmes historiques en médecine, estiment que l’embolisation de l’artère utérine est une nouvelle méthode. Dans les années 1990, cette méthode a commencé à être utilisée pour traiter la myomatose. L'apparition des fibromes est associée à des cellules altérées, qui sont alimentées par un réseau de vaisseaux. S'ils sont bloqués, la tumeur mourra.

Le mécanisme de l'EMA repose sur l'arrêt du flux sanguin dans les artères utérines, tandis que les branches alimentant l'utérus ne sont pas endommagées. Lors de l'embolisation, une substance contenant des particules d'embolisation est introduite dans les vaisseaux. Une fois que la circulation sanguine des noeuds a cessé, un tissu conjonctif apparaît sur le site du tissu altéré. Le processus de conversion des nœuds est comparable au séchage des raisins en raisins secs.

Les résultats de l'embolisation de l'artère utérine deviennent perceptibles dans les premières heures suivant l'intervention: les symptômes disparaissent, le bien-être se normalise et la tumeur diminue progressivement. Le rétablissement complet et la récupération du patient se produit dans l'année. Après l'opération, les fibromes n'apparaîtront plus et ne se développeront plus dans l'organe.

Le spécialiste russe de l'embolisation est le chirurgien endovasculaire Boris Y. Bobrov. La méthode d'embolisation pour la première fois en Russie a été utilisée par ce médecin, qui a longtemps été formé et pratiqué par des spécialistes étrangers. Boris Yuryevich est actuellement directeur de la clinique européenne.

Il est important pour une femme de comprendre ce qui cause les fibromes, quels facteurs influencent sa formation. Les jeunes filles croient à tort que la maladie ne se développe pas à leur âge. Les fibromes apparaissent chez les jeunes femmes en âge de procréer, qui peuvent ne pas être conscientes de leur pathologie pendant une longue période. Cependant, au début de la période de reproduction, chaque femme doit consulter un gynécologue et surveiller son état de santé.

Les causes des fibromes utérins

Une tumeur bénigne qui se produit dans la couche musculaire de l'utérus est appelée fibrome. Cette pathologie gynécologique est assez fréquente et elle est principalement détectée chez les femmes en âge de procréer tardif. L'éducation vous fait prendre conscience de votre apparence avec des règles irrégulières, des douleurs abdominales persistantes ou intermittentes et d'autres symptômes désagréables. L'utilisation de médicaments hormonaux modernes aide à résoudre le problème. Dans certains cas, un traitement chirurgical est nécessaire.

Actuellement, les causes exactes des fibromes utérins ne sont pas connues. Il existe de nombreuses versions, mais aucune d’entre elles ne donne une réponse complète à la question de savoir ce qui se passe dans le corps d’une femme. Essayons de comprendre la diversité des opinions et de comprendre pourquoi le noeud de myome est formé et que faire de cette maladie.

Pourquoi le myome apparaît: théories modernes, versions, hypothèses

L'étiologie et la pathogenèse de cette pathologie ne sont pas entièrement comprises. La gynécologie considère plusieurs théories sur l’apparition des fibromes utérins:

Hyperestrogénisme

Une des théories les plus populaires expliquant pourquoi il existe des fibromes. Selon cette hypothèse, pour une raison ou une autre, il se produit une production insuffisante de progestérone, l'une des principales hormones sexuelles féminines. Dans le contexte d’une pénurie de progestérone, on observe régulièrement un excès d’œstrogènes. Ensemble, ces deux substances sont responsables du fonctionnement normal du système de reproduction d'une femme et déterminent également la possibilité de concevoir et de porter un enfant.

Une augmentation des taux d'œstrogènes dans le corps d'une femme entraîne un déséquilibre hormonal qui affecte la croissance des tumeurs bénignes.

Facteurs conduisant à l'hyperestrogénie:

  • Les premières règles - les premières règles jusqu'à 10-12 ans (si elles ne sont pas dues à une prédisposition héréditaire);
  • Longue période de reproduction - ménopause tardive à l’âge de 50 ans et plus;
  • Maladies inflammatoires des organes pelviens: endométrite, salpingoophorite;
  • Pathologie ovarienne dans laquelle la production d'hormones est perturbée: kystes, tumeurs, maladies inflammatoires;
  • Fonction de reproduction non réalisée: absence de grossesse et d'accouchement;
  • Première naissance tardive (après 30 ans sans infertilité préalable, fausses couches, etc.);
  • Pas d'allaitement ou de lactation courte (moins de 6 mois);
  • Avortements ou fausses couches fréquents. Le risque de développer des fibromes augmente après deux avortements ou plus. Plus la période de gestation est longue, plus la probabilité de perturbation hormonale est élevée;
  • Vie sexuelle irrégulière (facteur controversé, aucune preuve claire n’ayant été obtenue);
  • Pathologie endocrinienne (notamment l'obésité en tant que facteur d'accumulation d'œstrogènes, maladie de la thyroïde);
  • Médicaments hormonaux irrationnels et incontrôlés, y compris la mauvaise sélection de contraceptifs.

L’utilisation incontrôlée de médicaments pour modifier les niveaux hormonaux dans le corps de la femme peut entraîner une hyperestrogénie.

La production excessive d'oestrogènes conduit au fait que le germe du noeud du myome apparaît dans la couche musculaire de l'utérus. Ceci est probablement dû à des cycles répétés d'hyperplasie du myomètre avec chaque cycle menstruel dans le contexte de l'hyperestrogénie. Normalement, les cellules musculaires tout au long de la vie d'une femme se forment et meurent, se remplaçant les unes les autres, mais une fois ce système rationalisé peut échouer. Les processus d'apoptose naturelle sont perturbés, les cellules prolifèrent activement et deviennent sensibles à divers facteurs dommageables:

  • Les changements inflammatoires dans l'utérus - les conséquences de l'endométriométrie;
  • Ischémie des artères spiralées de l'utérus, due à leur spasme pendant la menstruation;
  • Blessures à l'utérus pendant l'accouchement, lors de manipulations gynécologiques, diverses opérations.

Le dernier facteur mérite une attention particulière, car l’une des théories du développement des fibromes est basée précisément sur cette version (elle sera décrite en détail ci-dessous).

À chaque nouveau cycle menstruel, le nombre de cellules altérées du myomètre augmente. Une partie des cellules avec le temps sort de l'utérus, tel que conçu par la nature, mais il reste quelques tissus modifiés. Le rudiment du noeud de myome est formé - une petite tumeur qui n'est pas détectable par la palpation ou par ultrasons. Ce processus est long et peut prendre plusieurs années. Après coup, il est impossible de savoir exactement quand les fibromes sont apparus et il est parfois difficile d'identifier les facteurs qui ont influencé sa croissance.

Dans la formation d'autres maladies gynécologiques courantes - l'endométriose et l'hyperplasie de l'endomètre - les mêmes facteurs qui déterminent le développement et la croissance de la matière fibreuse. Il n’est pas surprenant que de nombreuses femmes détectent simultanément plusieurs maladies. Il a également été observé que le myome est souvent associé à la mastopathie, une prolifération bénigne du tissu mammaire, et qu’il faut à nouveau parler d’hyperestrogénie.

Le déséquilibre hormonal affecte les glandes mammaires, de sorte que la mastopathie accompagne souvent le myome.

L'effet des hormones n'est important que dans les phases initiales du développement du noeud du myome. Avec le temps, atteignant une certaine taille, la tumeur devient autonome et les hormones ovariennes ont peu d'effet sur elle. Sa croissance ultérieure est due à la production locale d'œstrogènes à partir d'androgènes et à la formation de tissu conjonctif dans l'épaisseur du myomètre. De là suit deux conclusions:

  1. Les fibromes utérins répondent bien à la thérapie hormonale uniquement avec une taille de nœud allant jusqu'à 2,5–3 cm. À l'avenir, on ne pourra plus se passer d'une opération;
  2. Le nœud myomateux est capable de produire des œstrogènes seul, ce qui affecte les hormones d'une femme et peut être considéré comme l'une des causes de l'infertilité dans cette maladie.

Excès de progestérone

Ces dernières années, en gynécologie pratique, une attention particulière a été accordée aux œstrogènes, mais également à la progestérone. Des données intéressantes ont été obtenues:

  • Pendant la grossesse, la croissance de nodules est notée sur le fond de synthèse accrue de progestérone (principalement dans la première moitié de gestation);
  • Lorsqu'elles utilisent Duphaston (un analogue synthétique de la progestérone) et des médicaments similaires pour le traitement des fibromes, certaines femmes connaissent une augmentation paradoxale de l'éducation.

Ces études et d'autres ont permis de comprendre que la progestérone joue un rôle dans le développement de la maladie et que son excès est également nocif pour la femme, de même que le déficit. À cet égard, de nombreux médecins refusent progressivement d'utiliser un progestatif dans le traitement des fibromes utérins, préférant utiliser de nouveaux moyens modernes.

Récemment, des experts ont refusé de prescrire des progestatifs à des patients atteints de tumeurs bénignes, car il est plutôt difficile de contrôler la concentration de progestatifs féminins.

Le fibromyome est détecté non seulement dans le contexte d'une perturbation hormonale, mais également chez les femmes pratiquement en bonne santé qui ne se plaignent pas de menstruations irrégulières, qui n'ont pas de problèmes de conception et qui portent des enfants. Cela signifie que les choses ne sont pas si simples et que le niveau d'hormones ne détermine pas uniquement la probabilité d'une tumeur.

L'ovulation en tant que cause de la tumeur

Les autres noms de cette version sont la théorie de l'évolution. Selon cette hypothèse, les fibromes utérins ne sont rien de plus que le paiement régulier des femmes pour une activité sociale. Revenons il y a quelques siècles pour voir comment ils vivaient à cette époque. Les paysannes ordinaires et les femmes instruites se sont mariées assez tôt pour nous, ont donné naissance à des enfants et n’ont utilisé aucun moyen de contraception. Dans cette situation, la femme était presque toujours enceinte ou allaitante. L'ovulation était rare, les ovaires fonctionnaient à un rythme différent et la probabilité d'un déséquilibre hormonal était minime.

Qu'est-ce qui se passe maintenant? La femme moderne décide ensuite du premier enfant et s'y arrête souvent. Les familles nombreuses ne sont plus considérées comme la norme et dans la plupart des familles russes, il y a un ou deux enfants. Les statistiques sont implacables: le taux de natalité est en baisse constante. Il se trouve que depuis la ménarche, une femme ovule presque tous les mois - la maturation et la libération de l'œuf. Le corps se prépare constamment à une éventuelle grossesse, mais la conception de l'enfant ne se produit pas, mais il existe de multiples cycles d'hyperplasie des cellules de l'utérus. Rien d’étonnant à ce que l’incidence du myome utérin ait considérablement augmenté au cours des dernières années - une pathologie directement liée au comportement procréateur de la femme.

L'hyperplasie des cellules utérines est une conséquence du déséquilibre hormonal, dû à des "attentes injustifiées" du système reproducteur de la possible grossesse d'une femme.

Puisque l’ovulation et l’hyperplasie des tissus sont considérés comme les principaux facteurs de risque de cette théorie, les promoteurs suggèrent l’utilisation de contraceptifs oraux combinés pour prévenir les fibromes utérins. Ce schéma est justifié, car les COC bloquent la maturation de l'œuf et suspendent ainsi tous les autres processus dans la sphère reproductive. Malheureusement, les contraceptifs oraux ont un grand nombre d'effets secondaires, de complications et de contre-indications. En outre, ils ne sont pas recommandés pour les femmes de plus de 35 ans, ce qui limite considérablement leur utilisation dans cette pathologie.

Théorie génétique

Des recherches dans ce domaine ont été menées pendant longtemps, mais aucune donnée fiable n'a encore été obtenue. Les scientifiques ont seulement découvert que l'activité pathologique des cellules du myomètre est associée à la dérégulation des gènes HMGIG et HMGIY situés sur les chromosomes 12 et 6, respectivement. L'expression de ces gènes conduit à la formation de protéines, marqueurs du processus tumoral. L'identification de ces substances permettra probablement de diagnostiquer le myome dans les premiers stades de son développement, mais en général, la théorie ne donne pas de réponse claire à la question de savoir pourquoi le myome utérin est formé et pourquoi.

On sait que les fibromes, comme l'endométriose, sont souvent détectés plusieurs générations - par la femme elle-même, sa mère et sa grand-mère. Ceci suggère que la tendance à développer la maladie peut être héritée. Dans ce cas, la tumeur est souvent retrouvée chez le patient sans antécédents familiaux surchargés.

En faveur de la théorie génétique de l'émergence et du développement des fibromes dit que très souvent la tendance à cette pathologie se produit dans différentes générations de la même famille.

Les blessures comme facteur de risque

Parmi les causes probables de fibromes sont:

  • Accouchement sévère accompagné d'une rupture des tissus de l'utérus;
  • Avortements traumatiques (y compris la fin de la grossesse);
  • Intervention chirurgicale sur l'utérus (y compris césarienne);
  • Toute blessure au bas-ventre.

Toutes les situations traumatiques conduisent au fait que la croissance de nouvelles cellules est activée au site de la rupture du myomètre, et que ce processus est loin d'être toujours suffisant. Il est très probable que le schéma de débogage échouera et qu'à la place des tissus normaux, le germe des futurs fibromes utérins apparaîtra.

Cette hypothèse cadre bien avec le fait que les fibromes sont généralement détectés chez les femmes âgées de plus de 35 ans après l'accouchement. En même temps, la théorie ne donne pas de réponse à la question de savoir pourquoi une tumeur se produit chez des femmes jeunes et nullipares sans intervention chirurgicale de l'utérus dans l'anamnèse.

Quand un néoplasme se produit

Les scientifiques n’ont pas encore compris à quel stade de la vie d’une femme se formait une tumeur dangereuse dans son corps. Il existe deux théories sur les fibromes:

  • Le nœud est formé dans l'utérus du fœtus de la femme au cours du développement fœtal, même sous l'influence de divers facteurs néfastes (médication, infection, rayonnements ionisants, etc.);
  • Le myome survient après la puberté et se développe tout au long de la vie d'une femme. Ceci est démontré par le fait que, selon l'autopsie (post mortem), des nœuds sont détectés chez 80% des femmes.

Myome utérin volumineux après une hystérectomie (ablation de l'utérus avec une tumeur).

La première théorie n'est pas répandue. Les fibromes utérins ne sont jamais détectés chez les filles jusqu'à la puberté. Il est donc peu probable que la tumeur se soit produite même pendant la période prénatale. La plupart des médecins ont tendance à croire que le noeud du myome apparaît et se développe en âge de procréer - de 18 à 30 ans, mais se fait sentir plus souvent après 35 ans. Ceci est probablement dû à l'influence négative des facteurs discutés ci-dessus.

  • Chez les adolescents, les fibromes utérins sont extrêmement rares et les mécanismes exacts de ce phénomène n'ont pas été étudiés.
  • À un jeune âge (18-30 ans), les fibromes ne constituent pas le diagnostic le plus courant. Au cours de cette période, une pathologie différente est principalement détectée, avec des causes similaires de développement - l'endométriose;
  • À la ménopause, le myome n'est pas formé. Toutes les tumeurs détectées au cours de cette période sont des sites sous-traités qui restent de l’âge de la reproduction
  • Pendant la ménopause, après la cessation de la production d'hormones sexuelles, les fibromes devraient indépendamment diminuer de taille et disparaître. Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas, mais jusqu'à présent, les scientifiques n'ont pas été en mesure de déterminer la cause de ce phénomène.

Si les fibromes utérins à la ménopause se développent, il doit être enlevé. La croissance des fibromes à la ménopause est un signe probable d'une tumeur maligne.

Grossesse et fibromes: pourquoi les nœuds se développent

Selon les statistiques, de 0,5% à 4% des femmes ont un enfant dans le contexte des fibromes utérins. Il arrive qu'une tumeur ne soit détectée que lors de la première échographie et qu'il ne reste plus qu'à observer sa croissance. Pour certaines femmes, les fibromes nuisent à la conception d'un enfant et la grossesse ne survient qu'après le traitement.

En prévision du bébé myoma node peut se comporter différemment. Tous les changements dans la taille de la tumeur sont dus à l'influence de la progestérone et des œstrogènes, des hormones qui déterminent le déroulement de la grossesse et de l'accouchement.

Si les fibromes sont détectés pendant la grossesse, il est important de surveiller son développement, car il est difficile de prévoir avec précision le comportement de la tumeur pendant cette période.

  • Un peu plus de la moitié des femmes enceintes constatent une augmentation de l’éducation au moment de la naissance. Ceci est plus caractéristique des grands nœuds à croissance autonome;
  • De 8 à 27% des femmes indiquent que la taille de la tumeur diminue. Ce sont le plus souvent des fibromes de taille petite et moyenne;
  • La croissance du nœud se situe principalement dans les trimestres I et II, lorsque la production de progestérone augmente. Après 16 semaines, le placenta absorbe la production d'hormones, le taux de progestérone diminue. Au troisième trimestre, la formation peut se stabiliser ou diminuer en taille.

Après la naissance du bébé, le fibromyome se comporte différemment. Il est à noter que les petits nœuds ont tendance à régresser et que, avec les ultrasons de contrôle, ils peuvent ne pas être détectés. Dans d'autres situations, il est conseillé de consulter le médecin et de choisir le schéma thérapeutique optimal après l'accouchement et la fin de la lactation.

Comme le fibromyome se comporte de façon imprévisible, il est nécessaire de poursuivre le traitement de cette pathologie après la naissance d'un enfant et la fin de son alimentation.

Facteurs affectant la croissance tumorale

Pourquoi les fibromes augmentent-ils et qu'est-ce qui détermine sa croissance? Il n'est pas toujours possible d'identifier les causes exactes de cette affection chez un patient particulier. Parmi les principaux facteurs sont:

  • Le début de la vie sexuelle. On croit que certains changements dans les niveaux hormonaux déclenchent la croissance du nœud;
  • La grossesse a pris fin à la naissance d'un enfant. Pendant la gestation de l'éducation, agissez différemment, comme mentionné ci-dessus;
  • Période d'allaitement - à ce stade, la croissance des ganglions ralentit généralement (en particulier dans le contexte de l'aménorrhée liée à l'allaitement);
  • Une fausse couche ou un avortement provoqué modifie les hormones et provoque le développement de la maladie;
  • Maladies gynécologiques: processus inflammatoires dans les organes pelviens, les kystes et les tumeurs ovariennes;
  • Acceptation de médicaments hormonaux à des fins de contraception ou de traitement de toute maladie. Certains médicaments inhibent la croissance du nœud, alors que d’autres stimulent au contraire sa prolifération;
  • Point culminant. Avec l'apparition de la ménopause, les fibromes devraient régresser, mais cela ne se produit pas toujours.
  • La pathologie endocrinienne peut provoquer une rupture de la production d'hormones sexuelles et conduire à une intensification du processus (y compris l'obésité, les maladies de la thyroïde);
  • Le stress. Les mécanismes exacts de ce phénomène n'ont pas été étudiés, mais on pense que les expériences émotionnelles constantes peuvent provoquer la croissance du nœud.
  • Conditions environnementales défavorables.

Certains gynécologues estiment que des situations stressantes peuvent nuire à la croissance des nœuds de myomes.

Ces symptômes indiquent la croissance rapide des fibromes:

  • Violation du cycle menstruel. Tous les mois deviennent abondants et longs. Plus le nœud est violent avec l'architectonique de l'utérus, plus les violations sont visibles
  • Saignements utérins anormaux n'importe quel jour du cycle;
  • Douleurs abdominales basses et lombaires basses (l'irradiation dépendra de la localisation du nœud);
  • Signes de compression des organes pelviens: violation de la miction et des selles;
  • Une augmentation de la taille de l'abdomen (dans la formation de grandes tailles);
  • Des problèmes pour concevoir et porter un enfant.

L'apparition d'une symptomatologie manifeste est une raison pour consulter un médecin et se faire examiner. Une fois le diagnostic posé, le médecin choisira le traitement approprié en tenant compte de l'âge de la femme, de la taille de la tumeur et d'autres facteurs.

Qu'advient-il si vous ne guérissez pas le myome? Les conséquences d'une telle décision peuvent être très tristes:

  • Saignement conduisant au développement d'une anémie chronique;
  • La compression progressive des organes voisins myoma avec une violation de leur fonction;
  • Infertilité ou fausse couche;
  • Naissance d'un nœud sous-muqueux avec risque de renversement utérin;
  • Nécrose de la tumeur - une maladie qui menace la vie d'une femme.

Le développement de complications peut être une indication pour un traitement chirurgical, mais il serait possible de le faire sans mesures radicales. Myomu n'est pas toujours nécessaire de supprimer. Avec une petite taille de noeud et des manifestations cliniques inexprimées, une thérapie conservatrice est possible - la prise de médicaments hormonaux dans un cycle de 3-6 mois selon un schéma spécifique. Après un tel traitement, la taille des fibromes peut diminuer et ses symptômes disparaître, ce qui permettra à la femme de reprendre sa vie normale.

L'utilisation de l'hormonothérapie dans le traitement des tumeurs bénignes peut aider une femme à se débarrasser des symptômes de la maladie et même, dans certains cas, de la pathologie elle-même.

Un traitement hormonal réussi ne signifie pas que vous devez oublier le problème pour toujours. Le myome peut revenir et recommencer à grossir. Un traitement chirurgical sera alors nécessaire. L'activation de la tumeur pendant la période pré-ménopausique et après la ménopause est particulièrement dangereuse. La croissance rapide de l'utérus et la forte augmentation du nœud de taille chez les femmes de plus de 40 ans sont considérés comme l'un des signes du développement d'une tumeur maligne, et une consultation urgente avec un médecin est indispensable.

À ce jour, de nombreuses techniques ont été développées pour se débarrasser des fibromes et préserver la santé reproductive des femmes. Il s’agit principalement d’EMA - embolisation des artères utérines, au cours de laquelle le flux sanguin vers la tumeur s’arrête et sa régression régulière se produit. Selon les indications, une myomectomie est réalisée - excision du nœud avec préservation de l'utérus lui-même. Et seulement dans les cas où d'autres méthodes n'étaient pas efficaces, une hystérectomie est réalisée. Avec un traitement rapide chez le médecin, la femme a toutes les chances d'éviter les effets négatifs des fibromes utérins et de prévenir le développement de complications graves.