loader
Recommandé

Principal

La cirrhose

Cancer du sang: premiers symptômes, diagnostic, traitement et survie

Les maladies oncologiques du sang elles-mêmes se manifestent de différentes manières et présentent un assez grand nombre de symptômes, qui peuvent également indiquer des maladies courantes. C’est pourquoi, dans l’ensemble, il est nécessaire de savoir comment le cancer du sang agit sur le corps humain pour pouvoir le diagnostiquer à temps et plus tard pour le guérir. Aujourd'hui, nous allons apprendre à identifier le cancer du sang et bien plus encore.

Qu'est-ce qu'un cancer du sang?

Habituellement, il s’agit d’une combinaison de diverses pathologies, à la suite desquelles le système hématopoïétique est complètement inhibé, de sorte que les cellules saines de la moelle osseuse sont remplacées par des cellules malades. Dans ce cas, le remplacement peut être presque toutes les cellules. Les cancers du sang se divisent et se multiplient rapidement, remplaçant ainsi les cellules saines.

Il existe à la fois des cancers du sang chroniques et des leucémies aiguës, généralement une tumeur maligne dans le sang présente différentes variétés en fonction du type de lésion de certains groupes de cellules dans le sang. Cela dépend également de l'agressivité du cancer et de la rapidité de sa propagation.

Leucémie chronique

Habituellement, la maladie modifie les leucocytes, avec des mutations qui deviennent granulaires. La maladie elle-même est plutôt lente. Plus tard, à la suite du remplacement des leucocytes malades par des leucocytes sains, la fonction de formation du sang est perturbée.

Sous-espèces

  • Leucémie mégacaryocytaire. La cellule souche est modifiée, de multiples pathologies apparaissent dans la moelle osseuse. Plus tard, apparaissent des cellules malades qui se divisent très rapidement et ne remplissent que le sang. Le nombre de plaquettes augmente.
  • Leucémie myéloïde chronique. La chose la plus intéressante est que ce sont les hommes qui souffrent davantage de cette maladie. Le processus commence après la mutation des cellules de la moelle osseuse.
  • Leucémie lymphocytaire chronique. La maladie présente peu de symptômes au début. Les leucocytes s'accumulent dans les tissus des organes et deviennent très actifs.
  • Leucémie monocytaire chronique. Cette forme n'augmente pas le nombre de leucocytes, mais le nombre de monocytes augmente.

Leucémie aiguë

En général, le nombre de cellules sanguines augmente déjà, alors qu'elles se développent très rapidement et se divisent rapidement. Ce type de cancer se développe plus rapidement en raison de laquelle la leucémie aiguë est considérée comme une forme plus grave pour le patient.

Sous-espèces

  • Leucémie lymphoblastique. Ce cancer est plus fréquent chez les enfants de 1 à 6 ans. Dans ce cas, les lymphocytes sont remplacés par les malades. Accompagné d'une intoxication grave et d'une baisse de l'immunité.
  • Leucémie érythromyoblastique. Une augmentation du taux de croissance des érythroblastes et des normoblastes commence dans la moelle osseuse. Le nombre de globules rouges augmente.
  • Leucémie myéloïde. Habituellement, il y a une rupture au niveau de l'ADN des cellules sanguines. En conséquence, les cellules malades remplacent complètement les cellules saines. Dans ce cas, une déficience de l'un des principaux commence: leucocytes, plaquettes, érythrocytes.
  • Leucémie mégacaryoblastique. Augmentation rapide des mégacaryoblastes de la moelle osseuse et des explosions indifférenciées. En particulier, il affecte les enfants atteints du syndrome de Down.
  • Leucémie monoblastique. Au cours de cette maladie, la température augmente constamment et l'intoxication générale du corps se produit chez un patient atteint d'un cancer du sang.

Causes du cancer du sang

Comme vous le savez probablement, le sang est constitué de plusieurs cellules principales qui remplissent leur fonction. Les globules rouges fournissent de l'oxygène aux tissus de tout le corps, les plaquettes peuvent boucher les plaies et les crevasses, et les leucocytes protègent notre corps des anticorps et des organismes étrangers.

Les cellules naissent dans la moelle osseuse et sont, à un stade précoce, plus sensibles aux facteurs externes. Toute cellule peut se transformer en cancer qui se divisera et se multipliera ensuite à l'infini. Dans le même temps, ces cellules ont une structure différente et ne remplissent pas leur fonction à 100%.

Les scientifiques ne connaissent pas encore les facteurs exacts par lesquels une mutation cellulaire peut se produire, mais il existe quelques soupçons:

  • Rayonnement et rayonnement de fond dans les villes.
  • Écologie
  • Produits chimiques.
  • Mauvais cours de drogues et de drogues.
  • Mauvaise nourriture.
  • Les maladies graves, telles que le VIH.
  • L'obésité.
  • Fumer et alcool.

Pourquoi le cancer est-il dangereux? Les cellules cancéreuses commencent dans un premier temps à muter dans la moelle osseuse. Elles s'y divisent sans fin, absorbent les nutriments des cellules saines et libèrent une grande quantité de déchets.

Lorsqu'elles deviennent trop nombreuses, ces cellules commencent déjà à se propager par le sang dans tous les tissus du corps. Le cancer du sang provient généralement de deux diagnostics: leucémie et lymphosarcome. Mais le nom scientifique correct est toujours "hémoblastose", c'est-à-dire que la tumeur est apparue à la suite d'une mutation de cellules hématopoïétiques.

L'hémoblastose qui apparaît dans la moelle osseuse est appelée leucémie. Auparavant, on l'appelait aussi leucémie ou leucémie - c'est à dire quand un grand nombre de leucocytes immatures apparaissent dans le sang.

Si la tumeur provient de l'extérieur de la moelle osseuse, on parle alors d'hématosarcome. Il existe également une maladie plus rare du lymphocytome - une tumeur infecte des lymphocytes matures. Le cancer du sang ou l'hémablastose a une mauvaise évolution en raison du fait que les cellules cancéreuses peuvent infecter n'importe quel organe. Dans ce cas, sous n'importe quelle forme, la lésion tombe sur la moelle osseuse.

Une fois que les métastases ont commencé et que les cellules malignes se sont propagées dans différents types de tissus, elles se comportent ensuite différemment et, de ce fait, le traitement s'aggrave. Le fait est que chacune de ces cellules perçoit le traitement à sa manière et peut réagir différemment à la chimiothérapie.

Quelle est la différence entre cancer du sang malin et cancer bénin? En fait, les tumeurs bénignes ne se propagent pas aux autres organes et la maladie elle-même évolue sans symptômes. Les cellules malignes se développent très rapidement et métastasent encore plus rapidement.

Symptômes du cancer du sang

Considérez les tous premiers signes de cancer du sang:

  • Maux de tête, vertiges
  • Douleur osseuse et articulaire
  • Aversion pour la nourriture et l'odorat
  • La température augmente sans certains signes et maladies.
  • Faiblesse générale et fatigue.
  • Maladies infectieuses fréquentes.

Les premiers symptômes d'un cancer du sang peuvent indiquer d'autres maladies, à cause desquelles le patient se rend rarement chez un médecin à ce stade et perd beaucoup de temps. Plus tard, d’autres symptômes peuvent attirer l’attention de parents et d’amis:

  • Pâleur
  • Peau jaune.
  • Somnolence
  • L'irritabilité
  • Des saignements qui ne s'arrêtent pas longtemps.

Dans certains cas, les ganglions lymphatiques du foie et de la rate peuvent considérablement augmenter, ce qui entraîne une augmentation de la taille de l’estomac et une sensation de ballonnement. Plus tard, une éruption cutanée apparaît sur la peau et les muqueuses de la bouche commencent à saigner.

Si les ganglions lymphatiques sont touchés, vous verrez leur consolidation dure, mais sans symptômes douloureux. Dans le même temps, vous devez immédiatement consulter un médecin et procéder à une échographie des zones nécessaires.

NOTE! Une rate hypertrophiée du foie peut également être due à d'autres maladies infectieuses. Un examen supplémentaire est donc nécessaire.

Diagnostic du cancer du sang

Comment reconnaître le cancer du sang à un stade précoce? Habituellement, cette maladie est déterminée lors du premier test sanguin général. Plus tard, une ponction cérébrale est effectuée - une opération plutôt douloureuse - avec une aiguille épaisse, ils percent l'os pelvien et prélèvent un échantillon de moelle osseuse.

Plus tard, ces analyses sont envoyées au laboratoire, où elles examinent les cellules au microscope, puis indiquent le résultat. En outre, vous pouvez analyser les marqueurs tumoraux. En général, les médecins effectuent autant d'examens que possible, même après l'identification de la tumeur.

Mais pourquoi - le fait est que la leucémie a tellement de variétés et que chaque maladie a son propre caractère et est plus sensible à certains types de traitement - c'est pourquoi vous devez savoir exactement ce que le patient est malade afin de comprendre au médecin comment traiter correctement le cancer du sang.

Étapes du cancer du sang

Habituellement, la séparation en plusieurs étapes permet au médecin de déterminer la taille de la tumeur, l’étendue de ses dommages, ainsi que la présence de métastases et ses effets sur les tissus et organes distants.

Étape 1

Premièrement, à la suite de la défaillance du système immunitaire lui-même, des cellules mutantes apparaissent dans le corps. Elles ont une apparence et une structure différentes et se divisent constamment. Dans cette phase, le cancer est traité assez facilement et rapidement.

Étape 2

Les cellules elles-mêmes commencent à se disperser et à former des masses tumorales. Dans ce cas, le traitement est encore plus efficace. Les métastases n'ont pas encore commencé.

Étape 3

Il y a tellement de cellules cancéreuses qu'elles infectent d'abord les tissus lymphatiques, puis se propagent par le sang dans tous les organes. Les métastases sont courantes dans tout le corps.

Étape 4

Les métastases ont commencé à affecter profondément d'autres organes. L'efficacité de la chimiothérapie est considérablement réduite, du fait que d'autres tumeurs commencent à réagir différemment au même réactif chimique. La pathologie chez les femmes peut se propager aux organes génitaux, à l'utérus et aux glandes mammaires.

Comment traite-t-on le cancer du sang?

Afin de lutter contre cette maladie, la chimiothérapie est couramment utilisée. À l’aide d’une aiguille, des réactifs chimiques sont injectés dans le sang et dirigés directement vers les cellules cancéreuses. Il est clair que d'autres cellules sont également touchées, ce qui entraîne une perte de cheveux, des brûlures d'estomac, des nausées, des vomissements, une diarrhée, une diminution de l'immunité et une anémie.

Le problème avec cette thérapie est que, bien sûr, les réactifs eux-mêmes ne visent qu'à détruire les cellules cancéreuses, mais ils ressemblent beaucoup à ceux de nos proches. Et plus tard, ils peuvent muter et changer leurs propriétés, à cause desquelles un réactif cesse tout simplement d’agir. En conséquence, utilisez plus de substances toxiques qui affectent déjà négativement le corps lui-même.

Une maladie sanguine maligne est une maladie très désagréable. Par rapport à d'autres tumeurs, elle est très rapide. Si vous ne la diagnostiquez pas et ne la soignez pas à temps, le patient décède dans les 5 mois.

Il existe une autre méthode de traitement plutôt dangereuse en cas de greffe de moelle osseuse. Dans le même temps, avec l’aide d’une chimiothérapie, la moelle osseuse du patient est complètement détruite afin de détruire complètement les cellules cancéreuses.

NOTE! Chers lecteurs, rappelez-vous qu’aucun guérisseur ni guérisseur ne peut vous aider à guérir cette maladie et qu’elle se développe très rapidement, vous devez absolument consulter un médecin à temps. Vous pouvez utiliser: vitamines, décoctions d'herbes de camomille, achillée, huile d'argousier - elles ont des propriétés anti-inflammatoires et aident à arrêter le sang en cas de n'importe quoi. Ne pas utiliser de remèdes populaires du type: teintures de champignons, pruches, chélidoine et autres moyens d'envoi de substances. Vous devez comprendre que dans ce cas, le corps du patient a un effet très affaibli, et cela peut tout simplement être terminé.

Peut-on guérir le cancer du sang ou pas?

Est-il possible de guérir le cancer du sang? Tout dépend de l'étendue et du stade du cancer, ainsi que de l'espèce elle-même. Dans la leucémie aiguë, la maladie est généralement très agressive et rapide - les médecins ont besoin de plus de cycles de chimiothérapie. Dans ce cas, le pronostic est plus sombre. Pour la leucémie chronique, tout est beaucoup plus optimiste, car la maladie ne se propage pas et se développe si rapidement.

Cancer du sang chez les enfants

En fait, cette maladie est assez fréquente chez les patients jeunes de 1 à 5 ans. Cela est principalement dû aux radiations que les mères reçoivent pendant la grossesse, ainsi qu’à un trouble génétique chez l’enfant.

Dans ce cas, la maladie évolue de la même manière que chez l'adulte, avec tous les symptômes qui l'accompagnent. La différence est que les enfants ont beaucoup plus de chances de se rétablir - cela est dû au fait que la régénération des cellules et des tissus chez les bébés est beaucoup plus importante que chez les adultes.

Pronostic pour le cancer du sang

  • Malade 4-10 personnes pour 100 000 personnes.
  • Une fois et demie, les hommes tombent plus souvent malades. Chez les femmes, la maladie est observée moins fréquemment.
  • Les personnes âgées de 40 à 50 ans souffrent de leucémie chronique.
  • La leucémie aiguë affecte souvent les jeunes de 10 à 18 ans.
  • 3-4 enfants atteints de leucémie pour 100 000 habitants.
  • La leucémie lymphoblastique aiguë est guérie dans les premiers stades - 85-95%. Aux stades ultérieurs, 60-65%.
  • Avec le bon traitement, même dans le contexte de la leucémie aiguë, vous pouvez obtenir des résultats allant jusqu'à 6-7 ans.

Combien de temps vivent les patients atteints de leucémie? Avec un traitement approprié et une détection précoce de la maladie, on peut vivre plus de 5 à 7 ans. En général, les médecins donnent des prévisions ambiguës pour la forme aiguë et chronique du cancer du sang.

Pourquoi le cancer du sang

Il est difficile de dire pourquoi le cancer du sang se produit. Actuellement, il n'y a que quelques raisons qui peuvent causer l'oncologie sanguine. Le terme latin "leucémie" signifie littéralement "sang blanc".

Le cancer du sang est causé par une augmentation du nombre de leucocytes (globules blancs). Le changement de leucocytes est observé non seulement quantitatif, mais aussi qualitatif. Ils peuvent être immatures - leucémie aiguë et mature - leucémie chronique. Malgré son excès, les cellules ne sont pas en mesure de remplir leurs fonctions normales dans le corps. Ils sont si nombreux qu'ils remplissent tout l'espace de la moelle osseuse et pénètrent parfois plus loin dans d'autres organes.

L'ADN des leucocytes immatures est quelque peu endommagé. Cette perturbation conduit à une division cellulaire chaotique. Les cellules normales meurent en temps voulu et sont remplacées par de nouvelles qui sont produites dans la moelle osseuse. Les cellules anormales ne meurent pas si vite, elles s'accumulent, elles prennent de plus en plus de place. De ce fait, les cellules normales en manquent et leur nombre diminue. Il s'avère que la substitution. Les cellules défectueuses déplacent les bonnes cellules dans le sang.

  • Toutes les informations sur le site sont à titre informatif seulement et ne constitue pas un manuel pour l'action!
  • Seul le MÉDECIN peut vous fournir le DIAGNOSTIC EXACT!
  • Nous vous exhortons à ne pas vous auto-guérir, mais à vous inscrire auprès d'un spécialiste!
  • Santé à vous et à votre famille! Ne pas perdre courage

Pourquoi le cancer du sang? Il existe de nombreux types de tumeurs malignes du sang. Les causes de son apparition ne sont pas complètement connues. Les scientifiques n'ont pu établir que certains des facteurs influençant le développement de la maladie.

Rayonnement ionisant

Les principales sources de rayonnement sont les éléments radioactifs et les rayons X.

Les rayonnements ionisants sont capables de produire des radicaux libres dans les cellules, d'interrompre les liaisons chimiques et d'en créer de nouvelles, perturbant ainsi les processus vitaux des cellules de l'ADN, de l'ARN, des protéines.

Avec de faibles doses de rayonnement, les cellules sont capables de restaurer indépendamment certains niveaux de dommages. Des doses plus élevées causent sa mort.

L'exposition à des doses élevées et modérées de rayonnement augmente le risque de leucémie. Preuve de cela par des personnes ayant survécu à une bombe nucléaire au Japon. Après ces événements, l’incidence du cancer du sang a augmenté plusieurs fois, en particulier chez les enfants. Étant donné que l'irradiation viole les informations génétiques dans les cellules, celles-ci commencent à se partager de manière incontrôlable et aléatoire - cela devient la cause du processus tumoral dans le sang.

Les leucocytes sont responsables de l'immunité du corps, leur action vise à lutter contre les virus et les bactéries. Pendant l'exposition aux radiations, leur nombre diminue fortement. Le corps perd sa capacité à combattre les infections. De plus, les rayonnements ionisants peuvent endommager la moelle osseuse, dans laquelle sont produits les globules blancs, ce qui entraîne leur carence.

Certains cancers nécessitent de fortes doses de rayonnement pendant la radiothérapie. Les radiations peuvent avoir pour conséquence une maladie de la moelle osseuse pouvant entraîner une leucémie. Le risque de cette maladie dépend de la quantité de moelle osseuse exposée au rayonnement, du volume de rayonnement et du débit de dose du rayonnement (fréquence, durée des doses).

Cet article décrit ce que devrait être la prévention du cancer du sang.

Facteurs chimiques

Certains produits chimiques peuvent déclencher un cancer du sang. Par exemple, contact professionnel avec du benzène. Ce produit chimique est très toxique. Le benzène est utilisé dans les solvants, dans l'industrie pétrochimique, etc.

Certaines chimiothérapies utilisées pour traiter le cancer avec l'utilisation d'agents alkylants, des inhibiteurs de la topoisomérase, augmentent également le risque de tumeur sanguine.

Il existe également un groupe de facteurs de risque perçus. Ce sont des substances cancérigènes. Les solvants organiques, le chrome, de nombreux produits pétroliers, le radon, ainsi que les herbicides, les pesticides, le tabac et l'arsenic. Les produits chimiques contenus dans certains colorants capillaires peuvent également affecter cette formidable maladie.

Les peintures destinées à un usage domestique, ainsi que les colorants professionnels utilisés dans des salons de luxe contiennent des substances présentant un risque potentiellement accru de leucémie. Les substances contenues dans les colorants permanents peuvent interagir avec la fumée de tabac et d'autres polluants atmosphériques.

En conséquence, de puissants agents cancérigènes, connus de l'humanité sous le nom de N-nitrosamines, peuvent se former. Et alors que l’industrie cosmétique tente de contester ce fait, les scientifiques ont identifié des substances contenant tous les colorants capillaires - il s’agit d’amines secondaires, elles sont capables de pénétrer dans le cuir chevelu et sont cancérogènes.

Les N-nitrosamines peuvent causer le cancer, il est donc interdit de les utiliser dans les produits cosmétiques. Mais les experts disent qu’elles peuvent être formées par de simples réactions chimiques entre les substances contenues dans la peinture et l’air pollué.

Prédisposition héréditaire

Beaucoup se demandent si le cancer du sang est héréditaire. Certaines personnes ont une prédisposition génétique à développer une oncologie sanguine. Cela est dû à la mutation de certains gènes qui sont transmis par le sang d'un parent à l'autre. Les personnes héritées de l'un de ces changements génétiques auront une probabilité élevée de développer un cancer tout au long de leur vie.

S'il y a eu des cas de leucémie dans les antécédents familiaux, le risque de cancer du sang est considérablement accru. Le plus souvent, une personne atteinte de leucémie a la même forme de cancer.

Mais il existe des cas où un type différent de tumeur sanguine se développe chez un parent malade.

Il existe actuellement des informations sur plusieurs gènes qui augmentent le risque de développer une oncologie sanguine.

  • Le syndrome de Li-Fraumeni est une maladie génétique rare caractérisée par un risque élevé de développer certains types de cancer, notamment la leucémie. La plupart des personnes atteintes de cette maladie ont un changement dans le gène TP53;
  • Syndrome de Down - les personnes atteintes du syndrome de Down ont un risque très élevé de développer une leucémie aiguë;
  • L'anémie de Fanconi est une maladie héréditaire rare dans laquelle la moelle osseuse produit un nombre insuffisant de cellules ou produit de nombreuses immatures, incapables de fonctionner normalement. Cela pose de graves problèmes de sang, le risque de développer une leucémie est élevé.

Les symptômes du cancer du sang chez l'adulte sont décrits ici.

Tout sur l'espérance de vie avec le cancer du sang dans cet article.

Les virus

Les virus oncogènes associés au développement probable d’un cancer du sang incluent les rétrovirus. Une fois dans le corps, ils sont capables de changer la cellule, l'endommageant. L'un d'entre eux est le virus des cellules T humaines (HTLV-1), responsable de la leucémie. Ce virus est le plus souvent transmis de mère en enfant, sexuellement.

La période allant du début de l’infection à l’apparition de la maladie est souvent longue. Pourrait atteindre 40 ans. La leucémie due à cette cause est généralement détectée chez les patients âgés de 40 à 60 ans.

Bien que le cancer du sang reste l'un des types d'oncologie les plus dangereux, sa détection précoce garantit une rémission complète.

Symptômes du cancer du sang chez l'adulte: causes et traitement

Le cancer du sang est une pathologie maligne et est le nom général des maladies oncologiques du système hématopoïétique, lymphatique et de la moelle osseuse.

La tumeur se développe à partir de la moelle osseuse et provoque sa division incontrôlée, dans laquelle les cellules saines sont supprimées et les cellules malignes se forment à leur place. Mais il est à noter que, en tant que telle, il n’ya pas de tumeur. Il ne peut pas être vu ou sondé, il est dispersé dans tout le corps. Les éléments affectés ont un effet négatif sur les ganglions lymphatiques et, par conséquent, sur tout le corps du patient.

Raisons

Bien que la médecine moderne ait progressé dans l'identification des principales causes des maladies, les scientifiques n'ont pratiquement pas réussi à comprendre pourquoi un cancer du sang se formait.

Mais il existe un certain nombre de facteurs pour lesquels le risque de tomber malade est beaucoup plus élevé. Les causes du cancer du sang sont les suivantes:

  • les patients qui ont déjà subi une oncologie et qui ont subi une chimiothérapie sont plus sensibles à la pathologie;
  • la présence de maladies génétiques, anomalies congénitales;
  • dépassant l'exposition au rayonnement autorisée;
  • troubles sanguins, en particulier syndrome myélodysplasique;
  • exposition constante à des produits chimiques toxiques;
  • hérédité - cancer du sang chez les membres de la famille.

Dans de rares cas, la maladie survient sur le fond de:

  • rayonnements ionisants fréquents;
  • après avoir utilisé un certain nombre de produits chimiques ou de drogues;
  • ou après une infection virale.

C'est important! Vous devez savoir que le cancer du sang peut survenir chez une personne qui ne présente aucun des facteurs énumérés.

Les symptômes

Le cancer du sang, comme les autres cancers au stade initial, ne présente aucun symptôme défini. Les patients ne ressentent aucun changement pathologique et ne se plaignent donc de rien.

Les premiers symptômes visibles du cancer du sang peuvent ressembler à:

  • fatigue accrue;
  • l'insomnie;
  • somnolence;
  • en raison de problèmes d'approvisionnement en sang du cerveau, la mémoire se détériore;
  • la cicatrisation des plaies et des ulcères prend beaucoup plus de temps et entraîne des complications;
  • la peau devient pâle;
  • des ecchymoses apparaissent sous les yeux;
  • le symptôme principal et commun de l'oncologie sanguine se manifeste par des saignements de nez.

Des maladies infectieuses fréquentes sont associées à une baisse de la productivité sanguine et, par conséquent, à une faible défense du corps contre les virus. La température corporelle augmente périodiquement à des taux gonflés. Les ganglions lymphatiques, la rate et le foie sont hypertrophiés.

Ces symptômes communs de la maladie sont présents chez pratiquement tous les patients, mais n'apparaissent pas au stade initial.

Les premiers signes d'oncologie sanguine se confondent facilement avec d'autres maladies. Vous pouvez vous familiariser ci-dessous avec tous les signes et symptômes connus de la maladie:

  • Des taches de violet et de rouge apparaissent sur la peau. Cela est dû à un déficit en plaquettes dans le système circulatoire.
  • En raison de l'augmentation de la moelle osseuse, un syndrome douloureux apparaît dans les os longs des membres. Il est vif ou douloureux dans la nature.
  • Maux de tête graves dus à une mauvaise circulation sanguine dans le cerveau.
  • Une diminution des leucocytes provoque une augmentation des ganglions lymphatiques, alors que le patient ne ressent aucune douleur ou inconfort.
  • Une carence en globules rouges conduit à un essoufflement, une faiblesse et une fatigue. Les érythrocytes transportent l'oxygène dans les tissus et les organes du sang. L'anémie est due à une diminution de leur nombre.
  • En raison de l’absence de plaquettes, responsables de la coagulation du sang, des saignements se produisent chez les patients.
  • Le risque de maladies infectieuses augmente. Ceci est dû à un déficit en leucocytes. Ils sont responsables du système immunitaire humain.
  • Perte de poids nette et déraisonnable.
  • Douleur dans l'abdomen

Tous ces symptômes peuvent indiquer qu'il existe une maladie: le cancer du sang.

Les signes suivants doivent également être identifiés séparément:

  • Forte aversion pour les odeurs, plats préférés;
  • Sensation de lourdeur sous les cuisses;
  • Maladies virales fréquentes, herpès, pneumonie, fièvre;
  • Saignements constants des gencives, saignements du nez;
  • Étymologie incompréhensible des taches et des ecchymoses sur la peau;
  • Transpiration excessive la nuit;
  • Un gonflement fréquent se produit dans l'aine et dans les bras;
  • Une sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit ou gauche - cela indique une hypertrophie de la rate ou du foie;
  • Douleur dans les articulations, les os;
  • Faible taux d'hémoglobine;
  • Les navires deviennent plus fragiles;
  • Les ganglions lymphatiques axillaires et cervicaux sont élargis;

C'est important! En cas d’accumulation importante de cellules cancéreuses dans une région du corps, d’autres symptômes de la maladie peuvent également apparaître. Ceux-ci incluent des vomissements, des nausées, des migraines, un essoufflement, des crampes à l'aine et aux jambes, des troubles de la coordination, de la confusion. Mais il convient de souligner que, ayant trouvé un ou plusieurs signes en soi, il ne faut pas sombrer dans le désespoir et poser un diagnostic - le cancer. Ce n'est qu'après des tests et d'autres types de diagnostics qu'un spécialiste peut le faire.

De tels symptômes peuvent survenir au stade précoce de la leucémie aiguë: un test sanguin révèle une anémie et une ESR élevée.

Pour la leucémie progressive:

  • les numérations globulaires se détériorent dramatiquement - le nombre de cellules est beaucoup plus bas
  1. Les leucocytes;
  2. Les globules rouges;
  3. Les plaquettes;
  4. L'hémoglobine;
  • Beaucoup de cellules de souffle apparaissent;
  • Les indicateurs d'une ESR dépassent la norme admissible.

Au stade avancé de la maladie, l'état du patient se dégrade fortement - la respiration devient difficile, les interruptions du système cardiovasculaire, la peau pâlit, les lèvres et les ongles deviennent bleutés.

Signes de leucémie chronique

Au début, cette pathologie sanguine cancéreuse ne présente aucun symptôme grave. Ce n'est que dans l'analyse du sang que l'on peut voir des leucocytes et des granulocytes granulaires.

En d'autres termes, la manifestation du cancer présente les signes suivants:

  • L'intoxication du corps;
  • Le nombre d'explosions est augmenté;
  • La défaite du système lymphatique.

Signes caractéristiques du lymphome:

  • Les ganglions lymphatiques sont agrandis, mais il n’ya pas de syndrome douloureux et, avec le temps, ils ne retrouvent pas leur apparence antérieure;
  • Les fonctions gastro-intestinales se détériorent;
  • Transpiration excessive;
  • Faiblesse générale.

Symptômes du myélome multiple:

  • ESR;
  • En se déplaçant, il y a une sensation de douleur dans la colonne vertébrale, les côtes;
  • Les os peuvent se décomposer;
  • Anomalies des reins;
  • Viscosité sanguine trop élevée;
  • Harcèlement possible de la moelle épinière;
  • Perte de poids;
  • Somnolence accrue;
  • Emaciation du corps.

Au stade tardif du cancer du sang, des signes tels que:

  • Sévère douleur au péritoine, cœur;
  • Sensation de pression dans la poitrine;
  • Respiration sifflante;
  • Crampes
  • Tachycardie;
  • Changement de conscience - indifférence, anxiété
  • Évanouissements fréquents.

C'est important! Si vous trouvez les symptômes ci-dessus, consultez immédiatement un médecin.

Diagnostic de la maladie

Le cancer du sang est une maladie difficile à diagnostiquer. Pour un diagnostic précis, vous devez subir un examen comprenant:

  • Consultation avec des spécialistes - hématologue, oncologue;
  • Analyse générale et biochimique du sang;
  • Avec l'aide de la trépanobiopsie ou de la ponction sternale, l'étude de la moelle osseuse;
  • Immunophénotypage - détermine les sous-espèces d'oncologie sanguine;
  • La recherche cytogénétique révèle le degré d’agression cancéreuse, les dommages chromosomiques;
  • La méthode de diagnostic moléculaire vous permet de détecter toute déviation de gènes au niveau moléculaire;
  • Ponction du liquide céphalo-rachidien pour rechercher des cellules cancéreuses;
  • La tomographie informatisée peut déterminer la présence de métastases et leur distribution.

L’une des tâches importantes de l’enquête consiste à déterminer la tumeur, son type, son stade de développement, son degré d’agressivité et le nombre de lésions de la moelle osseuse. Selon les données obtenues par les spécialistes, un régime de traitement individuel sera élaboré. Le patient ayant appris son diagnostic se posera une question: comment traiter le cancer du sang?

Thérapie contre le cancer du sang

Alors, comment traiter la pathologie, quelles sont les méthodes de thérapie?

Chimiothérapie

La chimiothérapie est obligatoire dans le traitement de la maladie. Cette méthode implique l'utilisation de différents médicaments anticancéreux pouvant inhiber la croissance et la croissance des cellules cancéreuses.

Contrairement aux tissus sains, les cancers ont un niveau d'activité vital élevé et une capacité de division accrue.

Par conséquent, tous les médicaments utilisés pour cette thérapie visent à inhiber la capacité de multiplication des cellules.

La chimiothérapie comporte deux phases:

  • Le premier est l'induction. La durée du traitement est calculée de deux mois à six mois. Dans la plupart des cas, après cela, le patient est en rémission. Le nombre de cellules malades est considérablement réduit et leur activité diminue. Mais sans thérapie continue, ils peuvent à nouveau avoir un effet pathogène sur le corps.
  • La deuxième phase est un traitement d'entretien qui dure trois ans. Le but de ce traitement est de supprimer les tissus pathogènes restants.

La première étape est réalisée dans un hôpital afin d’éviter l’empoisonnement du sang ou les saignements. Étant donné que les médicaments utilisés en chimiothérapie suppriment la production de globules blancs, le patient a besoin de transfusions sanguines fréquentes. Comment se passe la procédure?

Pour ce faire, on injecte par voie intraveineuse au patient une grande dose de médicaments hautement toxiques pouvant détruire les cellules cancéreuses. Ce traitement a des avantages et des inconvénients. Le revers d’une méthode efficace consiste à détruire non seulement les cellules étrangères, mais également les cellules saines. Ceux-ci incluent des cellules du tractus gastro-intestinal, des organes reproducteurs, de la moelle osseuse et des follicules pileux. Pour cette raison, le traitement de chimiothérapie a des effets secondaires - vomissements, perte de cheveux, anémie et diarrhée.

En cas de cancer du sang, un traitement répété par chimiothérapie peut être nécessaire, mais avec l’utilisation de médicaments plus puissants. Cela est nécessaire au cas où les tissus des cellules oncologiques deviendraient insensibles aux médicaments précédemment utilisés. Si vous n'effectuez pas un tel traitement, la maladie sera fatale dans quelques mois.

La médecine moderne ne cesse de travailler à la mise au point de médicaments qui ne peuvent affecter que le cancer et non le corps entier. Mais jusqu'à présent, aucun médicament «parfait» n'a été trouvé.

Greffe de moelle osseuse

Dans les formes sévères de cancer ou dans les cas où la «chimie» n’a pas donné de résultats positifs, les médecins ont recours à la greffe de moelle osseuse. Cette procédure est réalisée par voie parentérale, c’est-à-dire qu’à l’aide d’un compte-gouttes, on administre au patient un concentré de cellules de moelle osseuse en bonne santé, prélevées sur le donneur. Auparavant, le receveur, par chimiothérapie, détruisait les cellules cancéreuses afin d’exclure la reprise de clones malins.

C'est important! La greffe de moelle osseuse est une procédure dangereuse et est désignée en dernier recours. Le patient risque fortement d’être infecté. Après la chirurgie, le patient est déterminé en soins intensifs et y est laissé jusqu'à ce que l'état soit complètement stabilisé.

Une greffe de moelle osseuse est divisée en deux types:

  • Allogénique - le matériau provient d'un proche parent d'un patient ou d'un donneur qui n'était pas apparenté.
  • Auto-immune - les propres cellules souches non différenciées du patient sont transplantées chez le patient.

La technologie moderne permet la procédure non seulement pour les patients jeunes, mais aussi pour les patients adultes. Après la chirurgie, les patients doivent suivre une rééducation dans des cliniques spécialisées.

Traitement des remèdes populaires

Est-il possible de guérir le cancer du sang avec une médecine alternative? Tout traitement national n'est autorisé qu'avec le consentement du médecin et en tant que traitement adjuvant. Les herbes utilisées pour faire des teintures et décoctions sont les noms suivants: pulmonaire, myrtille, mauve des bois, baies de la camarine, noix de pin. Les matières premières sont utilisées en combinaison avec d'autres ingrédients ou individuellement.

Intéressant Le groupe sanguin d'une personne est directement lié à sa santé. Les personnes du deuxième groupe sont plus susceptibles de développer une leucémie aiguë et un cancer de l'estomac.

Est-il possible de guérir le cancer du sang? Tout dépend du stade de la maladie au moment du début du traitement.

Étapes de la maladie

Pour déterminer le stade de la maladie dans l'étude prend en compte la taille de la tumeur, s'il existe une prolifération de la pathologie dans d'autres tissus et organes, la présence de métastases.

  • Étape 1 En raison d'une défaillance du système immunitaire, des cellules atypiques sont sujettes à une division incontrôlée. Cela peut conduire à la formation de cellules cancéreuses.
  • Étape 2 A ce stade, les cellules cancéreuses commencent à s'accumuler à un endroit, une tumeur apparaît. A ce stade de la maladie, la thérapie donne des résultats positifs.
  • Étape 3 Les cellules pathologiques ainsi que le sang et la lymphe pénètrent dans tous les organes et systèmes. La métastase active commence. Tous les symptômes de la maladie sont vifs. Le traitement n'est possible que chez un tiers des patients, mais il est impossible de parvenir à une guérison complète. La chimiothérapie peut prolonger la vie du patient pendant sept ans.
  • Étape 4. À ce stade, les cellules cancéreuses infectent les tissus du corps. Les métastases se produisent dans d'autres organes. La condition du patient est grave. Une délivrance complète de la maladie est impossible. La mort survient dans quelques mois.

Durée de vie

L'espérance de vie du patient dépend directement du type de cancer et de la rapidité du début du traitement.

Les patients atteints de leucémie chronique ont plus de chances d'avoir un bon pronostic que ceux atteints d'une forme aiguë. L'espérance de vie peut atteindre vingt ans.

Mais si le type chronique de la maladie est passé au stade aigu, le décès peut survenir dans la période de six mois à un an.

Si à temps pour se tourner vers un spécialiste et suivre un traitement, la vie sera prolongée pour une période de cinq à sept ans.

La forme aiguë de la leucémie dans sa phase initiale est complètement curable, elle a un résultat ultime - une mortelle.

C'est important! Il est nécessaire de commencer le traitement de la leucémie immédiatement après le diagnostic, car la maladie est rapide. Une fois que le patient a suivi le traitement nécessaire, il doit être surveillé par un médecin. Ceci est nécessaire afin de révéler rapidement la récurrence de la pathologie.

Cancer du sang

Qu'est-ce qu'un cancer du sang? Afin de répondre à cette question, commençons par comprendre ce qu'est le cancer.

Ainsi, le cancer est une tumeur maligne du tissu épithélial, c'est-à-dire des cellules qui recouvrent nos organes: la membrane muqueuse de l'estomac, des intestins, de la cavité buccale, des bronches, etc., ainsi que de la peau. Autrement dit, le cancer n’est qu’un concept étroit d’un certain type de tumeurs malignes. Outre le cancer, il existe d'autres formes, telles que le sarcome, extrêmement malignes et plus agressives que le cancer, notamment le sarcome sanguin.

Le cancer du sang est une tumeur qui se développe à partir d'une (!) Cellule de moelle osseuse par le biais de sa division incontrôlée constante pendant une certaine période (de plusieurs semaines à plusieurs mois), déplaçant et supprimant la croissance et le développement d'autres cellules sanguines normales. En conséquence, les symptômes de la maladie seront associés précisément à un manque de certaines cellules de travail normales dans le corps.

Sur la photo, une cellule sanguine cancéreuse au microscope.

Bien entendu, une tumeur spécifique, visible ou touchée, n’existe pas dans le corps, elle est «dispersée» par celui-ci - dans la moelle osseuse (le plus souvent dans le sternum interne, les os pelviens), ainsi que les cellules tumorales circulent avec le flux sanguin.

Causes du cancer du sang

Pourquoi la cellule commence-t-elle à se diviser sans fin? Notre corps fonctionne comme une équipe étroitement liée, dans laquelle chaque joueur fait son travail, communique avec les autres et les aide à remplir leur fonction. Cellules universelles - auxiliaires pour les cellules sanguines, nées dans la moelle osseuse, après la maturation, elles font un voyage dans le corps: érythrocytes - alimentant d'autres cellules en oxygène, globules blancs - les protégeant de l'invasion de virus et de microbes, plaquettes - préservant l'intégrité du tissu, formant des caillots et arrêtant le saignement si nécessaire. Mais à un moment donné, n'importe quelle cellule sanguine peut se transformer en cancer (les cellules jeunes et immatures sont plus susceptibles) sous l'influence de divers facteurs: radiations, poisons chimiques que nous consommons avec de la nourriture ou respirons avec de l'air, prédisposition génétique, ainsi que des traitements antérieurs avec des agents chimiothérapeutiques. sur une autre maladie maligne. Parfois, la cause ou le facteur déclencheur peut être un virus, par exemple le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Par exemple: parmi les enfants de la zone touchée par la catastrophe de Tchernobyl, un grand nombre de maladies sanguines cancéreuses ont été observées. Dans ce cas, la cellule perd sa connexion avec le corps et commence à travailler pour elle-même: partager sans cesse, encore et encore, donnant lieu à une population de milliers et de centaines de milliers de personnes.

Pourquoi apportent-ils tant de problèmes? Multiplier les cellules cancéreuses prend des aliments à partir de cellules normales, les empêchant de croître et de se diviser, remplissant leurs fonctions, prenant de plus en plus de places dans la moelle osseuse, quand il y a trop peu d'endroits, les cellules la quittent et vont dans la circulation sanguine, remplissant d'autres tissus et organes En formant la similitude entre les colonies et en perturbant leur fonction, il peut s'agir de: foie, cœur, ganglions lymphatiques, reins, peau, poumons et même cerveau.

«Cancer du sang» est un terme incorrect pour désigner les maladies oncologiques de l’approvisionnement en sang et du système hématopoïétique, mais il est bien établi chez les patients.

Il existe plusieurs types de tumeurs sanguines:

- leucémies (leucémie, du latin «leucos» - blanc): tumeurs provenant de cellules de la moelle osseuse:
• Aiguë - des cellules sanguines jeunes et immatures coulent de manière extrêmement agressive;
• Chronique - des cellules matures qui s'écoulent plus facilement.
- hématosarcomes (du latin "hemos" - sang) - extrêmement malignes, provenant du tissu lymphatique (ganglions lymphatiques) - lymphosarcomes, par exemple, cellules B et autres.

Le plus souvent, quand ils parlent de «cancer du sang», ils impliquent une forme de leucémie ou un lymphosarcome, car ce sont les maladies les plus fréquentes dans la pratique hématologique. Le nom cliniquement plus correct pour «cancer du sang» est hémoblastose, c’est-à-dire un groupe de tumeurs provenant de cellules hématopoïétiques. Une tumeur est un corps mal contrôlé de tissu en expansion active, provenant d'une seule cellule mutée; ce n'est pas dû à une inflammation ou à une accumulation de cellules non métabolisées. L'hémablastose, dans laquelle les cellules tumorales infectent principalement la moelle osseuse, est appelée leucémie. Dans le passé, les leucémies étaient souvent appelées leucémie ou leucémie en raison de l'apparition d'un grand nombre de leucocytes immatures dans le sang. Mais, cette caractéristique n'étant pas caractéristique de tous les types de leucémie sans exception, le terme leucémie a été abandonné.

L'hématoblastose comprend également, outre la leucémie, l'hématosarcome, une formation issue des cellules hématopoïétiques, mais représentant des excroissances cérébrales extra-cérébrales. Ce type d'hémoblastose est beaucoup moins courant, à l'instar du lymphocytome - une tumeur constituée de lymphocytes matures ou une croissance similaire à celle d'un ganglion lymphatique, alors que la moelle osseuse n'est pas du tout affectée.

Avec les hématosarcomes et les lymphocytomes, les cellules tumorales sont capables de se répandre dans tout le corps au fil du temps et d’affecter la moelle osseuse. A ce stade, il est généralement impossible de distinguer l'hématosarcome de la leucémie aiguë et le lymphocytome de la leucémie lymphocytique chronique.

Pour toute hémablastose, la nature systémique de la lésion est caractéristique, ce qui permet d’endommager d’autres organes et tissus. Une autre caractéristique de l'évolution de ces maladies est que toute hémoblastose extra-cérébrale (néleucémique) est capable de leucémie, c'est-à-dire métastaser à la moelle osseuse.

Les métastases d'hémoblastose au niveau d'organes et de tissus non liés à la formation de sang reflètent un nouveau stade de la maladie: l'apparition d'un sous-clone (la prochaine génération de cellules tumorales) adapté à ce tissu. Souvent, les métastases dans différents organes se comportent de manière indépendante et ont souvent une sensibilité différente aux schémas de chimiothérapie.

Pour la séparation de l'hémablastose en maligne et bénigne, la présence ou l'absence de progression tumorale est généralement prise comme critère. C'est à dire Les tumeurs bénignes se caractérisent par un parcours monotone sans apparition de modifications qualitatives. En fait, elles ne se propagent pas dans tout le corps. Les tumeurs malignes, au contraire, progressent assez rapidement et se distinguent par un dynamisme clinique - une augmentation rapide des symptômes déjà visibles à l'œil nu.

Symptômes du cancer du sang

Les premières sonneries alarmantes peuvent être: faiblesse, vertiges, élévation irrégulière de la température, sans lien avec le froid, douleurs osseuses, aversion pour les odeurs ou la nourriture, maux de tête. Ces symptômes sont non spécifiques et, le plus souvent, n'obligent pas les patients à consulter un médecin. Les proches remarquent souvent des changements dans l'état: pâleur excessive, perte de poids, sécheresse et jaunisse de la peau, somnolence ou, au contraire, irritabilité inhabituelle des patients. Dans certains types de la maladie, la rate et le foie augmentent fortement, les patients se plaignent d'une augmentation de la taille abdominale, d'un gonflement, d'une lourdeur de l'hypochondre, généralement de précurseurs d'un stade très avancé. En outre, il peut y avoir une augmentation du saignement des membranes muqueuses, de petites éruptions cutanées sur la peau.

Dans le cas des tumeurs lymphatiques, le premier symptôme est l'apparition d'un nœud serré et indolore sous la peau à des endroits de plis naturels (dans l'aine, dans les aisselles, sur la clavicule, sur le cou) - il s'agit de ganglions lymphatiques. (!) Consultez immédiatement un médecin, prenez des tests sanguins et effectuez une échographie des ganglions lymphatiques hypertrophiés, puis le thérapeute consultera le spécialiste approprié (chirurgien, oncologue ou hématologue).
Un hématologue est un médecin qui traite des maladies du système hématopoïétique.

Photos de patients atteints d'un cancer du sang (droit Korobchenko Viktor 10.27.1992.-03.10.2007. Diagnostic hybride de la leucémie lymphoblastique aiguë (rechute précoce à cellules T et myéloïde)

Enquête

Le diagnostic de leucémie ne se fait qu’à partir de tests sanguins: il s’agit tout d’abord d’une analyse générale, qui donne une première idée de la nature de la maladie. La variante la plus fiable de la leucémie est basée sur les données de ponction de la moelle osseuse: une aiguille épaisse perce le sternum ou le pelvien, une petite quantité de moelle osseuse est collectée dans la seringue et examinée au microscope.

Un cytologiste expérimenté (un médecin travaillant au microscope) vous dira sûrement le type de tumeur, son degré d'agressivité, l'ampleur des dommages causés à la moelle osseuse. De plus, dans des cas complexes, les diagnostics sont de plus en plus utilisés au niveau biochimique: par immunohistochimie, il est possible de déterminer sa nature par la quantité de certaines protéines dans les cellules tumorales avec une précision allant jusqu'à 100%.

Pourquoi avez-vous besoin de connaître la nature de la tumeur? Dans notre corps, un grand nombre de cellules se développent et se développent simultanément, ce qui permet de supposer qu'il peut exister une grande variété de variantes de la leucémie. Ce n'est pas tout à fait vrai: les plus courantes d'entre elles ont été étudiées depuis longtemps, mais plus les méthodes de diagnostic seront sophistiquées, plus nous connaîtrons une variété de tumeurs. Différentes tumeurs sont différemment sensibles au traitement, différents médicaments sont utilisés ou leurs combinaisons. Afin de choisir un médicament adapté au traitement et qu'il est nécessaire, il est nécessaire de connaître la nature de la tumeur.

Traitement du cancer du sang

La chimiothérapie est utilisée en tant que traitement: il s'agit d'une injection intraveineuse (compte-gouttes) de médicaments puissants hautement toxiques, à fortes doses, conçus pour détruire toutes les cellules cancéreuses agressives étrangères, tout en évitant bien entendu de nuire à la fois aux bonnes et aux nécessaires. De ce fait, les cellules à développement rapide souffrent particulièrement de tissus normaux: cellules des follicules pileux (d'où la chute des cheveux), cellules gastro-intestinales (nausées et vomissements et troubles des selles), cellules du système reproducteur et également de la moelle osseuse (possibilité d'anémie). réduction du nombre de globules rouges et leucopénie - réduction des leucocytes - immunité). Des scientifiques du monde entier travaillent sans cesse à la mise au point de médicaments capables de ne pas affecter les cellules normales. Malheureusement, nous n’avons pas encore trouvé ce moyen, car les cellules cancéreuses sont trop similaires à nos propres cellules. De plus, la situation est compliquée par la capacité de certaines cellules tumorales à changer de structure et, en même temps, à devenir insensibles aux médicaments thérapeutiques, à échapper à leur impact. Dans ce cas, vous devez choisir des médicaments plus puissants et plus toxiques, mais même dans ces cas, l'effet peut ne pas se produire.

Sans chimiothérapie, les chances de survie sont minimes. En règle générale, le délai entre la détection de la maladie et le décès de patients non traités est de 1 à 5 mois.

Une autre méthode de traitement mérite d'être mentionnée: la «greffe de moelle osseuse». Bien entendu, personne ne greffe quoi que ce soit, ce qui signifie l'administration par voie parentérale (compte-gouttes) d'un concentré de cellules de moelle osseuse provenant d'un donneur en bonne santé, qui est prélevé par ponction. Avec une forte dose de chimiothérapie, toutes les cellules de la moelle osseuse du patient sont détruites (afin de détruire au maximum la population de cellules cancéreuses), après quoi une perfusion intraveineuse est effectuée. La procédure est très dangereuse et est effectuée selon des indications strictes, généralement pour les tumeurs de haut grade et chez les patients jeunes. À l'heure actuelle, les patients sont extrêmement vulnérables aux infections et se trouvent dans des unités de soins intensifs.

Malheureusement, aucune autre méthode de traitement de la leucémie n’a encore été mise au point.

Vous ne devez pas faire confiance à différents guérisseurs et à un homéopathe qui offrent leurs services en grand nombre; c’est une perte de temps précieux pour le patient, vous devez commencer le traitement avec un spécialiste qualifié dès que possible. En tant que traitement auxiliaire, diverses vitamines peuvent être utilisées (vitrum, multitabs, etc.) pour prévenir les complications du tube digestif. Il est recommandé de prendre des décoctions d'herbes (camomille, achillée millefeuille, huile d'argousier) ayant un effet local anti-inflammatoire, hémostatique et cicatrisant. Il est formellement interdit d'utiliser de tels "remèdes populaires" au cours d'un traitement par des agents chimiothérapeutiques tels que des teintures d'amanite, de pruche, de chélidoine et d'autres substances toxiques! Tous ont un effet toxique prononcé et empoisonnent le corps, dont les défenses sont sapées par une maladie oncologique, aggravant encore l’état du patient.

La prévention du cancer du sang n'existe pas.

Pronostic de la maladie

Le pronostic et les résultats de la maladie dépendent principalement de la forme de la tumeur: dans le cas d'une leucémie aiguë, le pronostic est pire, ils s'écoulent rapidement et mènent rapidement au décès des patients. Les leucémies chroniques sont plus bénignes, la rémission de la maladie est réalisée plus rapidement (rétablissement clinique) et nécessite moins de traitements de chimiothérapie sévère.

Cancer du sang chez les enfants

Les maladies sanguines malignes sont assez courantes chez les enfants. Dans ce cas, le plus souvent des enfants malades âgés de 2 à 5 ans. Les garçons sont plus souvent malades. La survenue de la maladie dans l’enfance est probablement due à l’action des radiations: la mère irradie pendant la grossesse, ainsi qu’à une violation de l’appareil génétique des cellules des enfants malades (raisons héréditaires). Les tumeurs sanguines chez les enfants se manifestent cliniquement, comme chez les adultes, avec une multitude de symptômes: douleurs dans les os, les articulations, la faiblesse, les vertiges, la somnolence et la fatigue rapide de l'enfant, peau pâle, foie élargi, rate et ganglions lymphatiques. Chez les enfants, on détecte souvent une forme telle que la «neuroleucémie»: maux de tête, vertiges, symptômes neurologiques (lésion méningée des méninges, lésion encéphalique du tissu cérébral) et une autre forme qui se développe avec la récurrence de la maladie. la période après la fin du traitement), le traitement est assez difficile, de nouvelles combinaisons de médicaments de chimiothérapie sont utilisées.

Pour le traitement de la leucémie chez l’enfant comme chez l’adulte, on utilise la chimiothérapie dont l’effet chez l’enfant est plus souvent meilleur que chez l’adulte, en raison de la capacité du corps de l’enfant à se rétablir plus rapidement après le traitement. De plus, dans l'enfance, on utilise la greffe de moelle osseuse provenant de donneurs, qui peut être le plus proche parent (frères et sœurs compatibles pour un certain nombre d'indicateurs). La récupération chez les enfants est généralement observée dans 70% des cas de leucémie lymphoblastique aiguë, à la différence des adultes, et dans 40% des cas de leucémie myéloblastique aiguë.

Pronostic et survie pour la leucémie.

L'incidence des tumeurs sanguines dans les différents pays varie dans une large gamme: de 3 à 10 personnes pour 100 000 habitants. Dans le même temps, les hommes sont malades 1,5 fois plus souvent que les femmes. L'incidence maximale de leucémie chronique est observée chez les personnes âgées de 40 à 50 ans et les maladies aiguës de 10 à 18 ans. Le pic de la maladie est observé entre 2 et 5 ans avec une diminution progressive du nombre de cas âgés de 7 ans et plus. Une augmentation moins perceptible du nombre de cas tombe entre 10 et 13 ans. Les garçons souffrent plus souvent de leucémie aiguë que les filles. La fréquence de la leucémie chez les enfants est de 3,2 à 4,4 cas pour 100 000 habitants.

Le pronostic pour la leucémie aiguë est bien pire que pour le chronique. Les leucémies aiguës se développent rapidement, de manière agressive et répondent mal au traitement.
Parmi les leucémies aiguës, il existe une prédominance des cas de leucémie aiguë lymphoblastique, dont la fréquence est comprise entre 75 et 85%.

Les leucémies aiguës sans traitement entraînent très rapidement la mort des patients, mais avec un traitement approprié, le pronostic, en particulier chez les enfants, est favorable.
La probabilité de guérison des patients atteints de leucémie lymphoblastique aiguë va de 60 à 65% à 85 à 95%.

Le rétablissement des patients atteints de leucémie myéloblastique aiguë avec un traitement adéquat est de 40 à 50%. Dans le cas d'une greffe de cellules souches, 55-60%.

Les leucémies chroniques se développent lentement, progressivement, sur une période d'un an ou plus, mais jusqu'à un certain point appelé crise d'explosion, lorsque la leucémie chronique devient réellement aiguë et se comporte de manière extrêmement agressive, l'espérance de vie de ces patients ne dépasse pas 6 à 12 mois.

La mort par leucémie chronique survient pendant la crise de souffle provoquée par des complications. Avec le traitement opportun de la leucémie chronique, la rémission peut être atteinte pendant de nombreuses années. Avec la chimiothérapie, l'espérance de vie moyenne est de 5 à 7 ans.

Les hématosarcomes sont-ils des tumeurs extracrâniennes d'origine hématopoïétique? très semblable à la leucémie, et au fil du temps se transformer en eux. Mais la rémission dure généralement deux fois plus longtemps qu'avec la leucémie chronique. Le pronostic des hématosarcomes est influencé par la présence de symptômes d'intoxication tumorale: faiblesse générale, élévation de la température corporelle, modifications des tests sanguins biochimiques (augmentation de la lactate déshydrogénase). Plus la gravité des symptômes est élevée, plus la réponse au traitement est mauvaise et, partant, plus le pronostic est sombre.

Consultation avec un oncologue sur le cancer du sang

1. Quelles sont les tumeurs sanguines les plus dangereuses?
Bien sûr, il s’agit d’une leucémie aiguë. Ils se développent à partir de cellules jeunes et immatures de la moelle osseuse (blastes) et sont de plusieurs types, en fonction de la nature du germe hématopoïétique:
lymphoblastique - à partir de cellules de germes lymphoïdes (stade final - lymphocytes);
myéloblastique - à partir des cellules de la pousse myéloïde (érythrocytes, plaquettes).
Le pronostic de ces tumeurs est généralement médiocre, ils sont peu sensibles à la chimiothérapie et entraînent rapidement la mort des patients. L'exception est la leucémie infantile aiguë.

2. Quelles sont les complications possibles d'une chimiothérapie?
Étant donné que les médicaments affectent presque toutes les cellules du corps, les effets secondaires peuvent être très variés, les plus fréquents: stomatite - inflammation de la muqueuse buccale, associée à l’effet toxique direct des médicaments sur les cellules sensibles de la muqueuse et à leur mort, tandis que l’infection peut se produire plus aggravé la condition, il convient de noter que non seulement la muqueuse buccale mais aussi tous les organes internes du système digestif "meurent" (il peut y avoir de la diarrhée, des douleurs abdominales); Nausée - est associée à l'effet irritant des médicaments sur le centre des vomissements du cerveau, car ses médicaments de suppression sont utilisés pour réduire la sensibilité du centre des vomissements aux médicaments de chimiothérapie (par exemple, eset, ondansétron); La complication la plus redoutable et la plus dangereuse est l’agranulocytose - la disparition complète de tous les groupes d’éléments cellulaires du sang (leucocytes - menace d’infection, plaquettes - la menace de saignements, à un moindre degré de globules rouges - leur espérance de vie est plus longue), cette complication met la vie en danger et nécessite un traitement. conditions département de réanimation.

3. Un cancer du sang est-il curable?
Il n’est pas toujours possible de parler de traitement curatif, mais seulement quand il est possible de détecter une tumeur à un stade précoce, quand les organes internes ne sont pas endommagés et que les défenses de l’organisme ne sont pas compromises. Le plus souvent, il est possible d'obtenir une rémission à long terme de la tumeur, lorsque les analyses sanguines et la structure de la moelle osseuse sont normalisées, le patient se sent bien, il n'y a aucun signe de la maladie, c'est-à-dire que l'espérance de vie des patients est prolongée, mais même dans ce cas, la maladie peut revenir. On pense que s'il n'y a pas de signes de la maladie pendant plus de 5 ans, le patient est considéré comme guéri.

4. Le cancer est-il transmis par transfusion sanguine et de mère à enfant?
Non, le cancer ne se transmet pas par transfusion sanguine. Cela est dû au fait que certaines des cellules tumorales meurent immédiatement après le prélèvement de sang, le reste étant détruit par le système immunitaire en bonne santé du patient.

Le cancer n'est pas non plus transmis de mère à enfant, il est lié au fonctionnement de la barrière hémato-placentaire, où les cellules sanguines de la mère et du fœtus sont en contact mais non mélangées et n'atteignent pas l'enfant à travers la barrière. Les patients dont la mère est la mère peuvent présenter d'autres anomalies dans le développement du fœtus: développement lent, manque d'oxygène en raison d'une détérioration de la nutrition due au manque de cellules sanguines normales de la mère.