loader
Recommandé

Principal

La cirrhose

Gonflement des tissus mous

À la suite de divers troubles du corps humain, les liquides sanguins et lymphatiques peuvent pénétrer dans les tissus environnants. La majeure partie de ce liquide est de l’eau, mais il contient également une petite quantité de protéines et d’autres substances. L'accumulation de liquide en excès dans les tissus s'appelle œdème ou œdème. Le gonflement des tissus résultant d'un œdème peut être local, comme par exemple en cas de blessure ou d'inflammation, ou généralisé, ce qui est observé dans les cas d'insuffisance cardiaque ou rénale.

Un œdème des tissus mous peut survenir dans n’importe quelle partie du corps. L'accumulation de liquide se produit souvent dans la peau, les muqueuses ou le tissu conjonctif du corps. Cet œdème est généralement indolore. Les œdèmes peuvent également apparaître dans diverses cavités et organes du corps humain. Le gonflement des organes vitaux, tels que les poumons, le cerveau, etc. (en raison de la violation de leurs fonctions) est particulièrement dangereux.

Causes de

Des poches de tissus mous peuvent survenir en raison de stimuli mécaniques, tels que le gonflement post-traumatique des tissus. Cependant, dans la plupart des cas, leur apparition est une violation de l'équilibre eau-sel dans le corps. Par exemple, si le sang manque de certains sels ou protéines, ses propriétés chimiques changent. Bien entendu, le fluide tissulaire formé nourrit toujours les tissus des capillaires artériels, mais ce fluide ne peut pas se résorber dans les capillaires veineux. Le système lymphatique ne permet pas non plus un écoulement suffisant du fluide tissulaire à partir des tissus. En plus des lésions organiques lourdes, un gonflement des paupières et des cuisses apparaît.

Dans notre région, les causes de l'enflure des tissus mous ne sont que dans de rares cas, la malnutrition, le plus souvent - il s'agit de divers troubles du foie et des reins. Chez la femme, un œdème est parfois dû à des perturbations métaboliques hormonales. La principale cause de l'œdème des tissus mous est une diminution du débit sanguin due à une insuffisance cardiaque, des crises cardiaques et des modifications du système circulatoire (par exemple, une inflammation ou des varices). Dans ce cas, le sang des veines des membres inférieurs ne coule pas suffisamment vers le cœur et il en résulte une accumulation de liquide dans les jambes, qui les fait gonfler. Si, lorsque vous appuyez votre doigt sur le tissu enflé à cet endroit, la fosse ne disparaît pas pendant assez longtemps - il s'agit d'un symptôme caractéristique de l'œdème. Cette maladie touche près de 80% des femmes.

Un danger immédiat pour la vie du patient se produit si, en raison d'une insuffisance cardiaque, un œdème pulmonaire se produit, rendant la respiration difficile. Un traitement immédiat est nécessaire en cas d'accumulation de liquide dans la cavité abdominale (causes possibles: insuffisance hépatique, pulmonaire et rénale).

Traitement

Tout d'abord, les rayons X, l'auscultation et la palpation du patient sont effectués et ses antécédents de la maladie sont évalués. Le médecin établit le diagnostic principal pour lequel des analyses de sang et d’urine sont effectuées.

Comment vous aider? Le principal moyen de protection contre les œdèmes associés aux troubles du système cardiovasculaire est l’exercice régulier, le sport et un mode de vie sain. Le maintien d'un mode de vie sain réduit le risque d'insuffisance hépatique et rénale. Cependant, il est impossible d'éviter complètement l'œdème.

Quand devrais-je voir un médecin? Les patients présentant une altération de la fonction cardiaque et d'autres organes sont généralement soumis à une surveillance médicale constante. Cependant, vous devriez consulter votre médecin si vous ressentez un essoufflement, une faiblesse grave ou un gonflement important des membres inférieurs.

La principale mesure de premiers soins consiste à éliminer l'excès de liquide du corps. Les diurétiques (diurétiques) sont généralement prescrits. Tout d'abord, il est nécessaire de diagnostiquer et de traiter la maladie sous-jacente.

Un œdème de Quincke peut survenir en raison d'allergies. Il s'agit d'un gonflement soudain de la peau, des tissus sous-cutanés et des muqueuses. Il apparaît plus souvent sur le visage. Peut contenir plusieurs jours. Si les muqueuses de la cavité buccale et du larynx sont affectées, la respiration peut être perturbée.

Les patients prédisposés au gonflement des tissus mous doivent limiter leur consommation de sel. Le sel retient les liquides dans le corps, ce qui augmente le risque d'œdème secondaire.

Inflammation des tissus mous: traitement et symptômes

Le groupe des maladies inflammatoires des tissus mous (VZMT) est constitué de formes nosologiques distinctes d’étiopathogenèse générale. L'inflammation des tissus mous peut être de plusieurs types. Tous feront l’objet d’attention dans cet article, ainsi que des méthodes pour les traiter.

Inflammation des tissus mous - symptômes du phénomène

Le tableau clinique de l’inflammation des tissus mous, malgré la diversité des formes nosologiques et la localisation du processus, présente des manifestations communes pour tous, qui sont importantes pour la tactique de la physiothérapie et du fait principalement du processus inflammatoire. C'est le développement d'un infiltrat inflammatoire et douloureux avec œdème, hyperémie de la peau au-dessus de celle-ci (avec une faible profondeur du processus) et hyperthermie locale, fièvre.

En cas d'inflammation purulente-nécrotique des tissus mous, le symptôme de fluctuation est caractéristique, la réaction générale sous forme de syndrome d'intoxication avec fièvre prononcée de résorption purulente est en augmentation.

Le développement de ce syndrome est dû notamment à la pathogénicité de l'agent infectieux. La lymphangite et la lymphadénite, étant des formes nosologiques indépendantes, compliquent souvent le déroulement de toutes les inflammations des tissus mous. Les lésions et les inflammations du visage particulièrement graves sont dangereuses pour la vie. Dans le même temps, des foyers purulents peuvent être spontanément révélés.

Principaux symptômes de l'inflammation des tissus mous:

troubles métaboliques et trophiques.

Types d'inflammation et de symptômes des tissus mous

Le groupe d'inflammations des tissus mous comprend:

furoncle - inflammation aiguë purulente-nécrotique du follicule pileux et du tissu conjonctif environnant;

La furonculose est une maladie cutanée récurrente chronique caractérisée par l'apparition de multiples furoncles (à différents stades de développement).

phlegmon - inflammation purulente diffuse des tissus mous de la fibre. Contrairement à un abcès, qui est délimité des tissus environnants par la membrane pyogénique, le phlegmon a tendance à se répandre dans les espaces cellulaires.

anthrax - inflammation aiguë purulente-nécrotique de plusieurs follicules pileux et de glandes sébacées, s'étendant jusqu'à la peau et aux tissus sous-cutanés;

abcès - accumulation délimitée de pus dans divers tissus et organes;

bursite - une maladie inflammatoire des poches synoviales, accompagnée de l'accumulation d'exsudat dans leurs cavités; mastite - inflammation du parenchyme et de l'interstitium de la glande mammaire;

félon - inflammation aiguë des tissus mous du doigt. Ce groupe comprend presque toutes les formes de félins, à l'exception des articulations, des os et des pandactylites, dans lesquels les formations tissulaires structurelles denses du doigt sont affectées.

La paraproctite est un processus inflammatoire du tissu adipeux péri-rectal, causé par la présence d’une source d’infection dans la paroi rectale.

Hydradénite - inflammation purulente des glandes sudoripares apocrines.

La lymphadénite est une inflammation des ganglions lymphatiques qui survient, en règle générale, pour la deuxième fois, comme une complication de diverses maladies inflammatoires purulentes et d'infections spécifiques.

Symptômes d'inflammation des tissus mous à différents stades

Le problème est un processus qui se déroule en trois étapes. Le premier stade de l'inflammation, En règle générale, l’inflammation des tissus mous provoque une altération, c’est-à-dire une perturbation de la microcirculation, qui est associée à un changement ou à une altération de la structure des tissus. La diminution des capillaires dans l'inflammation des tissus mous entraîne généralement une malnutrition, c'est-à-dire un affaiblissement et une réduction du volume des muscles. Si vous ne gérez pas immédiatement le premier stade de l'inflammation, cela passera au deuxième - l'exsudation, qui est un gonflement, puis au troisième.

Deuxième stade d'inflammation des tissus mous déjà causer de la douleur. Les tissus mous éclatent littéralement avec le liquide accumulé et ils sont obligés de le signaler.

Les muscles signalent ces lésions tissulaires à l'aide de leurs récepteurs via une jonction neuromusculaire.

Ainsi, la source de douleur dans le corps au cours de l'inflammation des tissus mous sont les muscles endommagés, et seule l'information sur ces blessures des muscles parvient au système nerveux par le biais de la connexion neuromusculaire.

Par conséquent, il est important d’interpréter correctement la douleur au lieu de prendre des analgésiques pour traiter l’inflammation des tissus mous, comme cela se produit dans un très grand nombre de situations. De ce fait, la jonction neuromusculaire tombe tôt ou tard en panne et le muscle ne peut donc pas communiquer d'informations concernant ses dommages au neurone moteur. Ce traitement entraîne une atrophie musculaire et une contracture des tendons. Après tout, chaque douleur est une réaction défensive du corps.

La troisième étape de l'inflammation appelé prolifération, qui est la résorption de l'œdème. Cela peut se produire naturellement, pour cela, vous devez effectuer des exercices spécialement sélectionnés. Ainsi, il est possible de créer le phénomène de drainage naturel lors d'une inflammation tissulaire.

Inflammation des tissus mous - traitement de la maladie

Les principes de traitement communs à tous les types d'inflammation des tissus mous sont un traitement anti-inflammatoire (y compris antibactérien), de désintoxication et de renforcement général, prescrit dans le cadre d'un traitement opératoire effectué selon les indications.

L'évolution des maladies et la tactique de leur traitement postopératoire de l'inflammation des tissus mous avant l'ouverture opérée ou spontanée d'un foyer purulent sont inextricablement liées au traitement des plaies purulentes et de leur infection. Le traitement conservateur des infections purulentes, y compris le traitement physique des tissus mous, est effectué en présence d'infiltration dense ou d'une petite quantité de pus et en l'absence de transfert d'inflammation dans le vagin des tendons, de la cavité articulaire, des cavités séreuses, des tissus, des symptômes d'intoxication, car dans ces cas, une intervention chirurgicale immédiate est recommandée quel que soit le stade du processus suppuratif.

Physiothérapie dans le traitement de l'inflammation des tissus mous

À tous les stades du développement des maladies inflammatoires des tissus mous, la physiothérapie a pour objectif principal l’élimination de la source de l’infection (méthodes bactéricides), l’élimination du processus inflammatoire. Dans la phase d'infiltration sans signes de fusion purulente des tissus ou avec une quantité insignifiante de pus (sans fluctuation prononcée ni absence de réaction générale), la physiothérapie vise à inverser le développement de l'inflammation avec résorption de l'infiltrat et à réduire l'œdème (méthodes anti-inflammatoires du traitement des tissus mous), soulager le syndrome douloureux (méthodes analgésiques). ).

En cas de ralentissement de la formation d'un abcès, des méthodes physiques de traitement peuvent être prescrites afin de ramollir l'infiltrat inflammatoire et d'accélérer le rejet des masses nécrotiques (méthodes nécrolytiques de traitement des tissus mous). La physiothérapie est également prescrite pour améliorer la régénération réparatrice (méthodes régénératives réparatrices de traitement de l'inflammation des tissus mous), augmenter le niveau de résistance non spécifique de l'organisme (méthodes immunostimulantes) et réduire l'ischémie (méthodes antihypoxiques). Ces tâches aident à mettre en œuvre les méthodes de physiothérapie suivantes:

Méthode bactéricide pour le traitement de l'inflammation des tissus mous: électrophorèse de médicaments antibactériens.

Méthodes anti-inflammatoires de traitement de l'inflammation des tissus mous: thérapie UHF, irradiation rapide (doses érythémales), électrophorèse d'une solution de chlorure de calcium, thérapie au CMB de faible intensité.

Méthodes immunostimulantes: COV, magnétothérapie haute fréquence (thymus), sous-irradiation totale (doses sub-érythémales), double irradiation, électrophorèse d'immunomodulateurs, héliothérapie.

Méthodes nécrolytiques: thérapie UHF à haute intensité, thérapie par micro-ondes à haute intensité, rayonnement infrarouge.

Méthodes analgésiques pour le traitement de l’inflammation des tissus mous: SUF - rayonnement (doses érythémales), thérapie diadynamique et amplipulse (et préparations anesthésiques forez), électrophorèse des préparations anesthésiques locales.

Méthodes réparatrices régénératives de traitement de l'inflammation des tissus mous: thérapie au laser infrarouge, thérapie par micro-ondes (doses thermiques), thérapie magnétique à haute fréquence (doses thermiques) et thérapie magnétique à basse fréquence, paraffine, ozocéritothérapie.

Méthodes de fibromodulation: thérapie par ultrasons, ultraphonophorèse de médicaments de défibrose (iode, Lidaza), électrophorèse de médicaments de défibrose, pélothérapie.

Méthodes vasodilatatrices: irradiation infrarouge, électrophorèse des vaso-dilatateurs.

Méthode antihypoxique: oxygénothérapie.

Méthode de désintoxication: AUFOK.

Traitements anti-inflammatoires des tissus mous

Électrophorèse de médicaments de calcium. Le médicament utilisé réduit la perméabilité de la paroi vasculaire, empêchant ainsi le renforcement de l'œdème, contribue à la délimitation du foyer inflammatoire. Lorsqu'une inflammation séreuse survient pendant la période subaiguë, une solution à 2,5% de chlorure de calcium est appliquée sur la zone inflammatoire, transversalement ou longitudinalement, 15 à 20 minutes chacune, chaque jour; traitement de l'inflammation des tissus mous 5-8 procédures.

Thérapie SMW de faible intensité. L'énergie du rayonnement électromagnétique de la bande d'ondes centimétriques est principalement absorbée par les structures membranaires des cellules - groupes de protéines de protéines, glycol-pides et dipôles d'eau liée. Les processus de polarisation qui en résultent dans le domaine de l'inflammation des membranes cellulaires entraînent des modifications de leur structure et de leur fonction, notamment l'induction de l'activité phagocytaire des macrophages et des leucocytes à cellules polymorphes. Cela garantit l'élimination des fragments cellulaires et des micro-organismes de la source d'inflammation. Appliqué avec les formes séreuses VZMT, une petite quantité d'exsudat. La fréquence d'exposition est 2375 MHz, la méthode de contact ou de distact, la puissance est non thermique (selon la nature du radiateur), pendant 12-15 minutes, quotidiennement; Traitement de l'inflammation des tissus mous 5 à 10 procédures.

Suf-irradiation de la thérapie UHF. La thérapie anti-inflammatoire en présence d'infiltration dense sans signes de fusion purulente-nécrotique dans les tissus mous vise à renforcer le flux sanguin local, à éliminer la congestion en drainant le foyer inflammatoire et à en éliminer rapidement les médiateurs inflammatoires. Les méthodes appliquées contribuent également à la désorganisation et à la dépolymérisation des structures infiltrées, à l’amélioration des processus thrombolytiques dans cette zone, à l’inhibition de la peroxydation lipidique, qui est associée à des mécanismes de dommage universels au cours des processus inflammatoires, induisant le développement de tissu conjonctif au site d’infiltration.

Lors de la prescription d'un tel traitement de l'inflammation des tissus mous pour un certain nombre de méthodes, l'intensité de l'exposition est importante. Les méthodes à haute intensité d'électrothérapie à haute fréquence avec effet thermique accélèrent la résorption de l'infiltrat et sont utilisées dans la phase infiltrante-proliférante de l'inflammation. Cependant, en présence d'une microflore purulente pathogène viable (éventuellement putride), des méthodes de traitement des tissus mous de haute intensité peuvent provoquer la progression du processus et le passage de la forme d'inflammation séreuse à une forme purulente (purulente-nécrotique).

Une tactique similaire pour le traitement de l'inflammation des tissus mous (UHF, irradiation SUF à des doses érythémales) devrait être appliquée en cas de passage d'un exsudat séreux dans un purulent (développement d'une forme purulente des formes nosologiques), mais seulement pendant la période initiale de ce processus, avec un foyer purulent non formé avec une petite quantité exsudat. La thérapie UHF contribue dans ce cas à la délimitation du foyer inflammatoire en stimulant le développement du tissu conjonctif.

Magnétothérapie HF, rayonnement IF. D'autres méthodes présentant un effet thermique doivent être prescrites pour une confiance totale en l'absence de leur effet provocateur sur la progression de la maladie, non pas au cours des 2-3 premiers jours, mais après une thérapie UHF de faible intensité ou après une irradiation suffisante à des doses érythémales, lorsque l'inflammation passe de l'altération-exudative. phase infiltrante-proliférative. À des fins antibactériennes en cas d'inflammation séreuse, principalement avec la localisation superficielle du foyer, l'électrophorèse d'antibiotiques, les sulfamides peuvent être prescrits. Pour distinguer le foyer inflammatoire, une électrophorèse de calcium est montrée. Cependant, ceci devrait être attentif à la généralisation du processus due à l'effet vasodilatateur du courant galvanique.

Le développement inverse du processus dans les tissus mous à partir de la phase exsudative de l'inflammation séreuse ou purulente (avec un foyer non formé avec une petite quantité d'exsudat) en phases infiltrante-proliférante et réparatrice-régénératrice élargit les possibilités de la physiothérapie. Cliniquement, cela se manifeste par une diminution de la douleur, une hyperémie de la peau, des symptômes de lymphadénite et de la lymphangite, une diminution de la température corporelle. Il n'est pas possible de tracer une ligne de démarcation nette entre la phase infiltrante-proliférante et la phase de régénération réparatrice en cas d'inflammation des tissus mous qui survient sans ouvrir le foyer, ce qui n'est pas nécessaire, car la plupart des méthodes sont utilisées dans les deux phases. Les points de référence pour la transition peuvent être la normalisation de la température corporelle, la réduction et la disparition de l'œdème, la réduction de la taille de l'infiltrat, la période à partir du début de la maladie. Dans ces phases d'inflammation, des méthodes physiques sont prescrites pour arrêter la lymphostase, corriger les troubles métaboliques et trophiques.

Méthodes immunostimulantes de traitement de l'inflammation des tissus mous

Héliothérapie Les produits de photolyse des protéines, qui se forment en faible quantité lorsqu’ils sont exposés à des radiations suffisante et diffuse, induisent la migration des cellules de Langerhans dans le derme avec activation ultérieure de l’immunité cellulaire et humorale. Attribuer comme physiothérapie prophylactique dans la phase de rémission des processus inflammatoires récurrents et, si possible, pendant la phase de récupération, dans les modes faible et moyen; traitement de l'inflammation des tissus mous 10-20 procédures.

Électrophorèse Immunomodulateur (Solution à 0,5-2% de Dibazol, solution à 3 - 5% de nucléinate de sodium; interféron - 1 ampoule, I ml de solution à 0,01% de Timalin, Timagen - de l'anode). Les médicaments donnent un effet thymomimétique. Le nucléinate de sodium stimule la migration et la coopération des lymphocytes T et B, l'activité phagocytaire des macrophages et l'activité des facteurs de protection non spécifique. Le dibazol stimule sélectivement la fonction régulatrice des lymphocytes T, renforçant la faible fonction de l'immunité cellulaire et n'agissant pas normalement. La méthode est présentée dans n'importe quelle phase du processus inflammatoire. Attribuer par voie intranasale, avec une intensité de courant de 0,3 à 3 mA, 10-12 minutes chacun, quotidiennement; traitement de l'inflammation des tissus mous 10-12 procédures.

Traitements antihypoxiques et antioxydants pour l'inflammation des tissus mous

Oxygénobarothérapie. L'utilisation de cette méthode est recommandée pour le syndrome d'intoxication (augmentation de l'hypoxie tissulaire, activation du système prooxydant). Le procédé contribue à l'activation des enzymes du système antioxydant et à la stimulation de l'oxydation microsomale de produits métaboliques toxiques dans le foie. En tant que thérapie de désintoxication, il est prescrit dans la période aiguë de l'évolution clinique dans la phase alternée de l'inflammation.

De plus, pour accélérer les processus de réparation réparatrice, on peut appliquer la phase proliférative de l'inflammation. Les procédures sont effectuées dans des chambres de pression à décompression continue, dosant la pression atmosphérique (jusqu'à 0,2 MPa), lorsque la teneur en oxygène dans la chambre est de 100%, pendant 45 à 60 minutes, par jour (pour le syndrome d'intoxication sévère jusqu'à 2 à 3 fois par jour); traitement de l'inflammation des tissus mous 8-10 procédures.

Traitement de désintoxication des tissus mous

AUFOK. L'irradiation KUV du sang natif augmente son activité bactéricide, la teneur en immunoglobulines de différentes classes conduit à la neutralisation des produits toxiques en raison de l'impact des radicaux réactifs et des hydroperoxydes, qui se forment lorsque les rayons UV sont appliqués aux membranes des cellules sanguines et à la destruction du? -Tphérol dans le sang. La méthode est montrée dans la phase aiguë du processus purulente-inflammatoire. Utilisé pour traiter les maladies inflammatoires des tissus mous (abcès, phlegmon, mastite). Le sang est irradié à raison de 0,5 à 0,8 ml / kg de poids corporel pendant 10 à 15 minutes (5 premières procédures), puis la quantité de sang irradié est augmentée à 1 - 2 ml / kg par jour; Le cours de traitement de l'inflammation des tissus mous 5 - 7 procédures.

Traitements nécrolithiques des tissus mous

UHF-thérapie. Afin de former un foyer suppuratif dans le processus lent du processus inflammatoire en vue d'une intervention chirurgicale ultérieure ou du rejet spontané de masses purulentes nécrotiques, la physiothérapie peut être utilisée comme une sorte de "facteur provoquant". L'activation du processus nécrotique est associée à la formation de chaleur. Il y a une transformation de l'énergie du champ UHF (thérapie UHF), du rayonnement électromagnétique de la gamme des hyperfréquences (thérapie SMV et UHF), de la gamme optique du spectre infrarouge en un spectre thermique. La température des tissus dans le foyer de l'inflammation augmente de 0,5 à 1 ° C. Il en résulte que l'activité des microorganismes est stimulée dans la phase inflammatoire exsudative alternative, suivie de la formation de polypeptides vasoactifs.

Lorsqu'un foyer suppuratif est formé après les procédures, il est ouvert rapidement. Attribuez au foyer de l’inflammation une capacité maximale de 60 W ou plus, en fonction de la taille des plaques du condensateur, 10 à 12 minutes chaque, quotidiennement; traitement de l'inflammation des tissus mous 3 - 5 procédures.

Thérapie par micro-ondes. Il s'agit de l'exposition au rayonnement électromagnétique des plages de San-ti (2375 MHz) et décimétriques (460 MHz) par la méthode du contact ou à distance en dosages thermiques (le niveau de puissance de sortie dépend du dispositif et du type de radiateur utilisé) pendant 15-20 minutes par jour; le cours du traitement de l'inflammation des tissus mous 3 - 5 procédures (jusqu'à ce que l'effet est obtenu).

Avantages et contre-indications de la physiothérapie dans le traitement de l'inflammation tissulaire

Les méthodes ci-dessus de traitement de l'inflammation des tissus mous visent à résorber l'infiltration et entraînent une augmentation du flux sanguin linéaire, du débit veineux et du drainage lymphatique avec un effet anti-œdémateux, renforcent la fonction des fibroblastes, des lymphocytes, aidant à nettoyer le centre de l'inflammation et à former des structures ordonnées de fibres de collagène.

La thermothérapie (applications à la paraffine et à l'ozocérite), la péloïdothérapie et la balnéothérapie peuvent être prescrites ultérieurement, dès le début de la maladie, pour améliorer la régénération tissulaire réparatrice, principalement lorsque le processus est localisé aux extrémités (par exemple, le phlegmon), selon la méthode des bains locaux (hydrogène sulfuré, radon)., mais les possibilités d'utilisation pour des raisons évidentes sont limitées). Lorsque les douleurs persistent pendant ces phases du développement, lorsqu'elles peuvent être provoquées par une compression des vaisseaux sanguins et des nerfs, une infiltration, des méthodes analgésiques sont utilisées.

Contre-indications: signes prononcés du syndrome d'intoxication avec fièvre (supérieure à 38 ° C). S'il y a une zone recouverte de cellules purulentes avant son ouverture, aucune physiothérapie locale n'est effectuée.

La physioprophylaxie vise à augmenter la réactivité du corps en corrigeant les états d'immunodéficience (méthodes immunostimulantes) chez les individus prédisposés à de telles maladies (diabète sucré, hypovitaminose, diverses enzymopathies, pyoderma, etc.).

Causes de l'inflammation des tissus mous

Les agents responsables des maladies inflammatoires des tissus mous sont les bactéries pyogènes, en particulier divers types de staphylocoques. Agents causant rarement des infections putréfactives (E. coli, etc.) et anaérobies. La pénétration des microbes dans le tissu se produit lors de lésions ouvertes, microtraumatismes (avec éraflures cutanées, injections, réalisées en violation des règles d'asepsie).

Dégradation possible de la microflore par les voies hématogènes, lymphogènes et par contact à partir des foyers inflammatoires primaires. L'inflammation des tissus mous se développe au cours des phases alternative-exsudative et proliférative, ce qui entraîne une régénération réparatrice et des modifications sclérotiques. En fonction de la nature des tissus, des modifications se produisent:

moins souvent - formes putrides d'inflammation des tissus mous.

Parmi ces pathologies, seul un abcès est une maladie avec un exsudat purulent déjà formé.

Œdème des tissus mous de la cheville

Un grand nombre de personnes éprouvent certains problèmes au niveau des membres inférieurs. Parmi les nombreuses plaintes peuvent être identifiés œdème de la cheville. Avec la douleur, c’est l’un des symptômes les plus courants chez les patients qui consultent leur médecin. Cela peut indiquer une pathologie différente, parfois sans lien avec les articulations. Pourquoi cela se produit-il et ce qui doit être fait dans de tels cas, le spécialiste le dira.

Raisons

Si la cheville se gonfle, pensez d'abord à la pathologie articulaire. Compte tenu de la localisation de l'œdème, cela est pleinement justifié. De plus, les panneaux d’accompagnement aident à établir une hypothèse similaire. Ils peuvent parler du développement de troubles inflammatoires, dégénératifs ou traumatiques directement dans la région de l'articulation. Ensuite, il est nécessaire d'estimer la probabilité des états suivants:

Mais il existe d'autres conditions dans lesquelles vous pouvez remarquer l'apparition d'un œdème à la cheville. Dans ce processus, des mécanismes généraux peuvent être impliqués: cardiovasculaire, endocrinien, excréteur. La manifestation spécifiée est le résultat de telles maladies:

  • Insuffisance cardiaque.
  • Varices.
  • Maladie du foie.
  • L'hypothyroïdie.
  • Réactions allergiques.
  • Lymphostase.

Compte tenu de la variété des causes de l'œdème de la cheville, vous ne devez pas essayer de les résoudre vous-même. Dans cette affaire, il est préférable de faire confiance à un spécialiste.

Pourquoi des articulations enflées, vous pouvez le savoir après un examen médical et des méthodes de recherche supplémentaires.

Les symptômes

Pour établir un diagnostic préliminaire, le médecin devra déterminer ce qui dérange le patient. Toutes les plaintes sont évaluées, leurs détails sont effectués. L'œdème de la cheville n'est généralement pas le seul symptôme disponible pour l'étude, mais ses caractéristiques aideront à choisir la bonne direction:

  • Unilatéral ou bilatéral.
  • Local ou commun.
  • Épais ou doux.
  • Froid ou chaud.
  • Périodique ou permanent.

Dans la plupart des cas, il existe d'autres signes sur lesquels il est facile d'établir l'identité du syndrome oedémateux.

L'arthrite

Lorsque la cheville gonfle à cause de modifications inflammatoires de l'articulation elle-même, une arthrite devrait se développer. Dans ce cas, le gonflement sera local, éventuellement unilatéral, et la douleur, la rougeur de la peau et l’augmentation de la température locale sont également caractéristiques. Le mouvement dans l'articulation est limité.

Si l'inflammation articulaire est systémique, la polyarthrite est souvent détectée et les symptômes courants sont déterminés. Après des recherches approfondies, il s'avère que de nombreux systèmes corporels sont affectés. Cela se produit dans la polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux, le rhumatisme.

Arthrose déformante

Si l'articulation est enflée et douloureuse, la présence d'une inflammation n'est pas du tout nécessaire. Des processus dégénératifs-dystrophiques peuvent se développer, entraînant l’apparition d’une arthrose. La cheville est plus souvent atteinte chez les femmes, en particulier après la ménopause. En même temps, l'arthrose se caractérise par les caractéristiques suivantes:

  • Crunch, friction et clics dans l'articulation.
  • Douleur au tout début du mouvement - "départ".
  • Déformation de la cheville.
  • Restriction de mobilité.

En règle générale, la douleur survient au cours de l'exercice: monter les escaliers, s'accroupir et porter des poids. Mais avec le temps, il apparaît en paix et devient presque constant. Avec l'arthrose, la météoro-sensibilité des articulations est perceptible.

Il n'y a pas beaucoup de cas d'œdème dans la région de la cheville. Plus souvent avoir à faire face à d'autres maladies.

Insuffisance cardiaque

Si non seulement l'articulation, mais aussi le pied ont enflé et que la jambe a enflé au-dessous du genou, il est nécessaire de réfléchir à l'origine cardiaque de l'enflure. Cette caractéristique devient un compagnon constant des patients atteints de pathologie cardiovasculaire et de déficience fonctionnelle. Cet œdème sera assez doux, sous pression, la fosse reste, la peau environnante est bleuâtre et froide. Vous remarquerez peut-être d'autres signes de la maladie:

  • Douleur dans le coeur.
  • Essoufflement.
  • Augmentation du pouls, arythmie.
  • Instabilité de la pression.

En cas d'insuffisance grave, l'œdème peut se propager vers le haut, jusqu'à la paroi abdominale, et les liquides peuvent s'accumuler non seulement dans les tissus, mais également dans les cavités du corps: la plèvre, le péricarde.

Varices

Si l'œdème de la cheville est associé à un écoulement veineux altéré, il se développera progressivement. Au début, seule la sensation de lourdeur et de fatigue dans les jambes après un effort est dérangeante. Il y a ensuite une douleur douloureuse accompagnée de crampes au niveau des muscles gastrocnémiens.

Puffiness apparaît plus dans la soirée, sur les tibias sont visibles les veines superficielles élargies. La longue évolution de la pathologie s'accompagne de l'apparition de troubles trophiques.

Lymphostase

Les patients présentant une jambe et un pied gravement enflés doivent être examinés pour rechercher une possibilité de lymphostase. Il peut s'agir d'une complication de l'érysipèle, d'une lymphadénite, de lésions traumatiques, de tumeurs. La pathologie est souvent de nature idiopathique lorsque la cause ne peut être établie. L'œdème dans la lymphostase présente les caractéristiques suivantes:

  • Asymétrique.
  • D'abord doux, puis dense.
  • Au début, impermanent.
  • La peau est épaissie, le tissu fibreux se développe.
  • Augmente la transpiration et la croissance des cheveux.

Développent souvent des complications sous la forme d'ulcères trophiques, l'ajout d'une infection, le flux de lymphe à travers des fissures de la peau.

Après des mesures de diagnostic appropriées, il ne sera pas difficile pour le médecin d’établir l’origine de l’œdème dans la zone de la cheville.

Traitement

Si la cheville est enflée, le traitement doit immédiatement commencer après le diagnostic. L'œdème est avant tout un symptôme de la maladie sous-jacente, il est donc nécessaire de diriger toutes les forces pour en éliminer la cause. Cela peut être fait en utilisant des méthodes conservatrices ou opérationnelles, mais le programme de traitement sera déterminé par le type de pathologie et l'état du patient.

Traitement médicamenteux

Le rôle principal dans l'élimination de l'œdème appartient aux médicaments. Ils affectent la source du problème, le mécanisme de développement de la maladie et les symptômes. Le traitement de l'œdème est effectué à l'aide des médicaments suivants:

  • Diurétique (Thorcid, Lasix).
  • Anti-inflammatoire (Ksefokam, Dikloberl).
  • Décongestionnants (L-lysine escinate).
  • Venotonics (Detralex).
  • Antiallergique (Suprastin, Aleron).

Dans de nombreux cas, d'autres médicaments sont prescrits:

  • Dans la polyarthrite rhumatoïde - hormones et cytostatiques.
  • Chez les patients souffrant d’arthrose - chondroprotecteurs.
  • En cas d'insuffisance cardiaque - bêta-bloquants, glycosides, agents métaboliques.
  • Avec les varices - agents antiplaquettaires. Affichage et médicaments pour usage local.

Seul un médecin peut traiter les médicaments contre le syndrome d'œdème. L'automédication peut entraîner des effets indésirables.

Physiothérapie

Certaines méthodes de traitement physique aident également à soulager l'enflure et la douleur à la cheville. Ils sont indiqués pour les maladies articulaires et l'insuffisance veineuse. Dans ces cas, les méthodes suivantes peuvent être envisagées:

  • Électrophorèse.
  • Thérapie par ondes.
  • Traitement au laser.
  • Magnétothérapie.
  • Traitement à la paraffine.

Avec beaucoup de maladies chroniques, le traitement de sanatorium est indiqué.

Massages

Pour réduire l'enflure au niveau de l'articulation, vous pouvez effectuer un massage. Il a un effet positif sur l'arthrose, les varices, la lymphostase. L’effet principal est d’améliorer l’écoulement du sang et de la lymphe, ce qui réduit le contenu en liquide dans les tissus. Peut utiliser des éléments de ces types de massage:

Opération

Si une solution conservatrice pour résoudre le problème de gonflement grave échoue, faites appel à des méthodes chirurgicales. L'opération est souvent réalisée avec une maladie variqueuse ou une lymphostase avancée. Dans le premier cas, effectuez une phlébectomie (ablation des veines altérées) et dans le second cas: imposition d'une anastomose des ganglions lymphatiques, greffe d'un ganglion lymphatique, résection de tissus mous.

Si la jambe gonfle au niveau de l'articulation de la cheville, il est nécessaire de prendre les mesures diagnostiques et thérapeutiques appropriées en temps utile. Étant donné que ce symptôme peut masquer une pathologie grave, tout retard est dangereux et entraîne d'autres complications.

La question de savoir pourquoi les pieds et les chevilles gonflent, presque chaque personne est confrontée au cours de sa vie. Ce phénomène n'apporte pas seulement de l'inconfort physique et de la douleur, mais engendre également certaines souffrances morales associées à la vision disgracieuse du membre. Les pieds peuvent gonfler sous l’influence d’une variété de facteurs internes et externes. Puffiness peut être situé à un endroit ou frapper les jambes des pieds aux articulations de la hanche, affectant les genoux et les hanches. Considérez les causes les plus courantes de gonflement des chevilles: il existe des malformations graves et douloureuses du bas des jambes.

Dommages mécaniques

Si, après une chute, une blessure ou une blessure, la jambe autour de la cheville est enflée, il s'agit d'une violation de l'intégrité des vaisseaux sanguins et lymphatiques. Les dommages mécaniques entraînent une accumulation de liquide dans la région des pieds. Cela est dû à la diminution de la pression dans les vaisseaux. La stagnation des liquides provoque un gonflement grave de la cheville, passant progressivement à l'articulation du genou.

Si ce type de gonflement ne disparaît pas au bout de quelques jours, cela peut entraîner les conséquences suivantes:

  • la jambe va commencer à faire très mal, délivrant une souffrance tangible;
  • nécrose des tissus mous, pouvant affecter les os endommagés;
  • l'apparition de fistules affectant la chair et l'articulation dans la zone de la blessure;
  • la formation de caillots sanguins pouvant conduire à un blocage complet des vaisseaux sanguins à l'extérieur de la jambe;
  • empoisonnement du sang.

Un gonflement régulier dû à une lésion de la jambe peut être lourd de risques pour la santé. Si la jambe fait mal et que la tumeur ne tombe pas plus de trois jours, il est urgent de faire appel à un médecin. Le médecin vous prescrira des médicaments, de la physiothérapie ou un traitement chirurgical. Tout retard peut entraîner la perte d'un membre ou la mort.

Manifestations des varices

La cause de la cheville gonflée ou autre jambe inférieure est des varices. C'est une affection plutôt désagréable et douloureuse, accompagnée de la formation de nœuds volumineux et de convolutions sur les veines. En règle générale, il y a des varices de l'extérieur des muscles du mollet. Les conditions préalables à cette maladie sont des anomalies dans le travail des valvules veineuses, qui empêchent la congestion du sang dans les membres inférieurs. Dans ce cas, le genou peut également faire mal.

Les causes des varices sont les suivantes:

  • prédisposition génétique;
  • affaiblissement et réduction de l'élasticité des vaisseaux sanguins de la jambe, ce qui entraîne leur dilatation et leur rétention du sang;
  • articulation endommagée de la jambe, réduisant la mobilité de la personne et provoquant une stagnation du pied;
  • un mode de vie sédentaire, que ce soit en position assise ou debout prolongée, lorsque les chevilles et le genou gonflent;
  • la consommation d'aliments gras, ce qui conduit au fait que les vaisseaux de la cheville sont presque complètement bouchés par des plaques de cholestérol, ce qui entrave le mouvement de la lymphe et du sang.

En règle générale, de tels changements sont irréversibles. Afin de réduire les poches et d'empêcher toute nouvelle expansion des vaisseaux, un traitement est prescrit au patient sous forme de pommades et d'injections, de port de pansements élastiques et de bandages. Si vous faites une chirurgie simple, le gonflement des membres inférieurs cessera. Après cela, une personne doit changer radicalement son mode de vie afin qu'un phénomène tel que l'œdème ne se reproduise plus.

Erreurs dans le choix des vêtements et des chaussures

Si les jambes aux chevilles gonflent sans raison ni maladie identifiée, la mauvaise garde-robe peut en être la cause. Ceci s'applique également aux hommes et aux femmes, indépendamment de leur âge.

Si le membre inférieur gonfle soudainement et sans cause, alors cela peut être dû à une telle erreur dans le choix de la chaussure ou du vêtement:

  1. Chaussures serrées. Ceci est particulièrement vrai pour les femmes. Les femmes portent des talons hauts. Cela entraîne une augmentation des charges sur les ligaments et leur étirement. Le résultat est une douleur à la cheville, l'apparition d'une tumeur clairement visible. Si la cheville est enflée chez les hommes, cela peut indiquer que les lacets sont trop serrés, ce qui provoque une stagnation des pieds et des chevilles.
  2. Gomme serrée sur les chaussettes. Cela peut arriver à tout moment de l'année. Étant donné que les chaussettes sont principalement utilisées par les hommes, elles sont plus sensibles aux tumeurs d'origine similaire.
  3. Pantalon ou pantalon moulant. Une grande partie de la population aime porter des vêtements moulants. Cela peut être beau, mais le système circulatoire d'un tel élément de la garde-robe est soumis à un stress accru. Si le sang et la lymphe pénètrent encore aux pieds, le liquide ne peut pas remonter. Cela conduit à sa stagnation. Les membres inférieurs peuvent gonfler tellement qu'ils perdent presque leur vraie forme.

Si vous ne portez pas la mercerie gratuite et des chaussures confortables, alors l’une des maladies de l’appareil circulatoire ou du système musculo-squelettique peut se développer.

Symptôme pendant la grossesse

Un gonflement des tissus mous de la cheville près de l'os est observé chez presque toutes les femmes en train de porter un fœtus. C’est un phénomène tout à fait naturel qui ne devrait pas alarmer.

Les raisons pour lesquelles les femmes enceintes ont les jambes enflées et douloureuses peuvent être telles:

  1. Prise de poids importante et rapide. Les systèmes lymphatique et circulatoire n'ont tout simplement pas le temps de s'adapter aux nouvelles conditions.
  2. Augmentation de la consommation de liquide. C'est le besoin biologique du corps féminin. Cela forme une nouvelle vie. Et cela nécessite une grande quantité d'eau pour former la lymphe et du sang pour nourrir le fœtus.
  3. Emplacement bas de l'utérus. Cette situation est lourde de serrer les vaisseaux sanguins du bassin. Le résultat est une expansion des veines dans les jambes et une augmentation du volume des tissus mous.

L'inquiétude pendant la grossesse ne devrait causer que des poches qui affectent la cheville gauche. Ceci est un symptôme alarmant, alors quand il est détecté, vous devez contacter immédiatement la clinique prénatale. Votre médecin vous indiquera les mesures à prendre pour éviter des complications à l'enfant et à la future mère.

Intoxication et allergies

Très souvent, le gonflement dans les membres inférieurs se produit sous l'influence de facteurs externes. Cela peut être une réaction du corps aux morsures d'animaux, de serpents et d'insectes.

Ainsi, le gonflement des jambes peut, lorsqu’il mord:

  1. Serpent Dans notre pays, relativement peu de reptiles toxiques, mais en Asie et en Afrique abondent. La rougeur et le gonflement de la chair dans la région de la morsure constituent une réaction naturelle du corps au poison. Dans certains cas, des soins médicaux d'urgence et l'introduction d'un antidote sont nécessaires pour sauver la vie du patient.
  2. Lézard Certains membres de cette espèce sont toxiques ou portent un poison cadavérique sur les dents. Dans les deux cas, il existe une inflammation sévère, accompagnée de rougeur et d’enflure.
  3. Insecte Une réaction allergique aux morsures d'abeilles, de guêpes et de moustiques est diagnostiquée chez la plupart des victimes. Dans certains cas, développe un choc anaphylactique, entrainant un arrêt cardiaque et la mort.
  4. Un animal Presque tous les animaux, y compris les animaux domestiques, sont porteurs d'infection. En pénétrant dans le sang, il provoque une augmentation du volume des tissus mous de la jambe mordue.

Dans tous les cas, il est conseillé de consulter un médecin pour éviter des complications irréparables pour la vie et la santé.

Maladie infectieuse

Dans certains cas, le processus inflammatoire dans la partie inférieure des jambes se produit en raison d'une infection. Il peut être d'origine interne ou externe.

Les causes externes incluent des égratignures ou des plaies ouvertes. À travers eux, les organismes pathogènes qui déclenchent les processus inflammatoires, les suppurations et la nécrose pénètrent dans la chair. C'est pourquoi les plaies externes doivent être traitées avec de l'alcool et du peroxyde d'hydrogène immédiatement après leur réception. Un pansement est nécessaire jusqu'à la guérison complète de la plaie.

Une infection interne peut pénétrer dans la cheville par une articulation du genou ou de la hanche arthritique. Très souvent, le gonflement de la jambe est le résultat du port d'un pansement serré ou d'un pansement élastique. Un gonflement vif de la cheville peut signifier une réaction allergique à un médicament, à un aliment ou à un tissu pour vêtement.

Signes douloureux de thrombophlébite

La thrombophlébite est une maladie plutôt dangereuse. La cause de son apparition est une violation de la couche d'endothélium tapissant les parois des vaisseaux sanguins. Cela conduit à une augmentation de la coagulation du sang et à la formation de caillots sanguins. La thrombophlébite est affectée par les veines internes et externes. Les cas cliniques sont particulièrement dangereux lorsqu'un caillot sanguin obstrue les vaisseaux internes. Les extrémités commencent à faire mal et à gonfler.

Les causes de thrombophlébite sont les suivantes:

  1. Abus de tabac et d'alcool. Ces addictions pernicieuses font épaissir le sang, formant de nombreux caillots et thrombi.
  2. Augmentation de l'oestrogène sur la base de troubles hormonaux. L'impulsion pour une telle pathologie peut être une maladie du foie, un traitement hormonal à long terme ou une grossesse.
  3. L'obésité. Un poids excessif entraîne une charge accrue sur les membres inférieurs, ce qui perturbe la circulation du liquide dans leurs vaisseaux.
  4. Troubles du système autonome dus au cancer et aux maladies cardiovasculaires.

La thrombophlébite nécessite un traitement long et qualifié, qui comprend la prise de médicaments, le port de corsets et la physiothérapie. Dans les cas graves, la chirurgie est effectuée.

Maladie d'éléphant

La jambe d'éléphant survient le plus souvent chez les femmes. Cela est dû au fait que des changements cardinaux se produisent dans leur corps pendant la grossesse et après l'accouchement. Cette caractéristique entraîne une perturbation de la structure des vaisseaux sanguins et lymphatiques, des modifications du poids et une détérioration métabolique. La maladie d'éléphant se développe lentement et progressivement. Dans certains cas, cette période peut être calculée pour des décennies. La principale cause de gonflement des jambes, atteignant une taille énorme, est l'arrêt du mouvement de la lymphe le long de celles-ci et l'apparition d'une stagnation progressive.

Les causes du lymphoedème peuvent être de tels facteurs:

  • prédisposition génétique;
  • la présence de cancer;
  • effectuer des opérations sur les membres inférieurs;
  • l'exposition aux radiations, conduisant à des changements pathologiques dans le corps;
  • la présence de parasites dans le sang et le système lymphatique;
  • une maladie infectieuse affectant la lymphe;
  • infection à streptocoque provoquant une vasoconstriction;
  • les engelures des membres inférieurs, entraînant une circulation sanguine altérée.

Avec un traitement approprié, la maladie de la patte d'éléphant peut être traitée avec succès.

Principales recommandations

Pour des raisons évidentes, les gens veulent savoir quoi faire avec les pieds enflés dans la partie inférieure.

Dans ce cas, vous devez procéder comme suit:

  1. Libérez vos membres inférieurs des chaussures et des vêtements à l'étroit. Prenez une position horizontale et soulevez vos jambes.
  2. Quelques jours pour utiliser des médicaments diurétiques. Cela aide à améliorer le métabolisme et à éliminer l'excès de liquide du corps.
  3. Limiter l'utilisation de produits salés, gras et fumés. Essayez de boire moins d’eau, de jus de fruits, d’éliminer l’alcool sous toutes ses formes
  4. Prendre des bains de pieds. Un bon effet tonique consiste en un bain électrique avec vibration, hydromassage et ultrasons.
  5. S'il n'y a pas de douleur grave aux articulations, vous devez alors bouger davantage sans surcharger les jambes. Une bonne option est le cyclisme.
  6. Remplissez un cours de thérapie manuelle.

Si de telles actions ne donnent pas le résultat souhaité, vous devez alors consulter un médecin. L'auto-traitement dans de tels cas est inacceptable.

Gonflement des pieds au niveau de la cheville

L'articulation de la cheville peut commencer à gonfler et à faire mal à cause d'actions négligentes ou d'autres causes. Dans ce cas, la seule question sera de déranger la personne: comment vous aider. Et pour comprendre comment se débarrasser des sensations désagréables, il est nécessaire de connaître les symptômes et les causes de cet état pathologique.

  • Informations générales
  • Quelles maladies sont caractéristiques?
    • L'arthrite
    • Ostéoarthrose
    • La goutte
    • Fasciite plantaire
    • Blessures
  • Choisir un médecin et diagnostic
  • Gonflement et plaie à la cheville: comment traiter une maladie
  • Traitement des blessures
  • Conclusion

Informations générales

Une articulation de la cheville est considérée comme la zone où les os du pied sont associés au bas de la jambe. C'est une connexion mobile de l'os fibulaire, tibial et du talus d'une personne.

Une telle articulation a une structure complexe. Cela ressemble à un bloc qui se forme à l'aide des surfaces articulaires des épiphyses distales des os du tibia qui, au moyen d'une fourche, entourent le bloc du talus.

Cette articulation ne peut se déplacer que dans certaines directions:

  • le long de l'axe sagittal. Dans ce cas, le pied est rétracté sur une distance considérable.
  • Sur l’axe frontal, lorsque le pied est simplement non plié et plié.

Quelles maladies sont caractéristiques?

Seul un médecin expérimenté peut sélectionner les méthodes les plus efficaces pour traiter une affection lorsque la cheville se gonfle. Selon les experts, diverses raisons peuvent provoquer de telles conditions.

  • Au site d'articulation, des blessures antérieures peuvent être douloureuses.
  • Une autre cause commune est le développement de diverses maladies.

L'arthrite

Ce processus inflammatoire peut déranger sous diverses formes. En fonction de cela, l'arthrite aiguë et chronique est isolée. Le principal symptôme de l'arthrite de la cheville est une douleur intense, qui est complétée par une mobilité réduite. En outre, le processus inflammatoire provoque un gonflement au niveau de l’articulation, des rougeurs et de la fièvre sur le site de la source de la douleur.

Ostéoarthrose

Dans cet état pathologique, des maladies dégénératives dystrophiques des articulations se développent activement, provoquées par des lésions des tissus cartilagineux des surfaces articulaires. L'arthrose de la cheville est l'une des complications qui provoque des troubles des grosses articulations. Par conséquent, pour une personne, cela devient un gros problème car, à cause de cela, il ne peut plus, comme avant, faire son travail habituel.

La goutte

Notre corps ne fonctionne pas toujours comme une horloge et il y a des moments où il décompose le métabolisme, ainsi que le processus de production d'acide urique. Cela peut entraîner une inflammation de la cheville. Une réaction corporelle similaire peut être observée à la suite d'une augmentation de la concentration de sels dans les articulations et le sang. C'est ce qui provoque l'apparition de douleur et de gonflement dans l'articulation.

Fasciite plantaire

Dans cette maladie, il existe également un processus inflammatoire qui affecte le fascia, qui est une épaisse bande de tissu conjonctif située dans la partie inférieure de la jambe. Les personnes les plus exposées à cette maladie pathologique sont les personnes qui doivent souvent s'exposer à des efforts physiques accompagnées d'une forte pression sur le talon. Très souvent, cette maladie est diagnostiquée chez les personnes dont la structure du pied est altérée et qui font de l'embonpoint. Il est à noter que des chaussures inadéquates peuvent également provoquer l'apparition d'une fasciite plantaire.

Blessures

Bien que les douleurs dans les jambes puissent être causées par diverses raisons, elles sont le plus souvent causées par des blessures.

Cette partie du corps présente des ecchymoses, des fractures, des entorses et des entorses causées par la force, une chute de hauteur ou un impact.

Selon les experts, l'entorse de la cheville accélère le processus d'œdème dans la zone touchée. La raison en est une hémorragie de l'extérieur ou de l'intérieur de l'articulation. En outre, une personne peut ressentir des douleurs aiguës dans les membres inférieurs, en particulier lorsqu'elle tente de rentrer ses pieds à l'intérieur.

Si vous essayez de sentir la zone située sous les chevilles, vous pouvez provoquer une douleur intense. Si une entorse se produit exactement au moment où la fracture de l'os métatarsien a été obtenue, la personne ressentira une douleur aiguë chaque fois qu'elle touchera sa base.

Un spécialiste expérimenté devrait choisir la méthode de traitement, car grâce à ses connaissances, il sait quelles méthodes et quels moyens contribueront à supprimer efficacement la maladie. Selon les médecins, le lieu d’apparition de la luxation peut être différent - il peut être le site de la connexion du calcanéum et du talus. Si la pathologie se manifeste sous une forme similaire, cela entraîne un épaississement important de l'articulation de la cheville et sa déformation. Le plus souvent, cela est observé dans la région du talon.

Choisir un médecin et diagnostic

Pour choisir les bonnes méthodes de traitement de la pathologie de la cheville, le spécialiste doit prendre en compte l’état du patient et les caractéristiques de la maladie. Il est généralement intéressant de ressentir de la douleur aux membres inférieurs et le patient demande immédiatement l'aide d'un thérapeute. Pour obtenir des données plus précises, il adresse une référence à des spécialistes de profil plus étroit - un arthrologue, un chirurgien, un rhumatologue ou un orthopédiste.

Lorsque le médecin a examiné et discuté avec le patient, il l'a envoyé se soumettre à un examen médical. Afin de déterminer avec précision le diagnostic, le patient devra se soumettre à une échographie, à une radiographie et à une série de tests obligatoires. Ce n’est que sur la base des résultats de toutes les recherches nécessaires que le médecin pourra choisir le traitement le plus efficace pour le patient.

Gonflement et plaie à la cheville: comment traiter une maladie

Aujourd'hui, les pharmacies proposent une vaste liste de médicaments pouvant aider à soulager la douleur à la cheville. Les plus courants sont les AINS. Les possibilités de ces médicaments permettent, en plus du soulagement de la douleur, d’éliminer les processus inflammatoires.

Ainsi, si le patient est confronté à un œdème de la jambe, il doit d'abord prendre la pilule d'un anti-inflammatoire non stéroïdien. Une injection intramusculaire peut également être administrée dans le cadre du traitement. Parfois, après examen, les médecins prescrivent aux patients diverses crèmes et onguents anti-inflammatoires. Ils sont une excellente aide pour soulager les symptômes de la douleur, ainsi que l’inflammation et le gonflement.

Les AINS ne sont pas les seuls médicaments qui aident à soulager l’état du patient. Les onguents locaux peuvent également être utilisés pour soulager l'œdème dans le traitement complexe de la maladie de la cheville. Ce sont des complexes multivitaminiques contenant du calcium et de la vitamine D3. À la maison, il est possible de traiter l'œdème de la cheville à l'aide de compléments alimentaires, dont l'effet positif se manifeste par le renforcement des os et l'accélération de la guérison du patient.

Traitement des blessures

Indépendamment de la nature des dommages aux articulations de la cheville, cela nécessite une attention particulière de la part du spécialiste. Si vous négligez les symptômes désagréables et ne consultez pas un médecin pendant longtemps, cela peut entraîner le développement du processus inflammatoire et, en outre, des complications peuvent survenir - hémorragie interne et autres phénomènes désagréables.

Selon les experts, si l'œdème de la cheville persiste longtemps sans traitement approprié, une lymphostase des tissus mous peut survenir à un moment donné. Cette maladie doit être prise au sérieux en raison du risque élevé pour la santé. De plus, en cas de traitement tardif, un traitement long et coûteux sera nécessaire. Si vous avez été blessé ou si vous avez remarqué un gonflement et des douleurs dans la région articulaire des os, vous ne devez pas percevoir calmement ces symptômes, vous devez vous rendre au service des urgences dès que possible pour subir un examen et commencer à traiter la pathologie survenue à la cheville.

Mais gardez à l'esprit que de nommer un traitement efficace de l'œdème de la cheville uniquement par un médecin expérimenté. Si, en raison de certaines circonstances, vous ne pouvez pas consulter un médecin, vous devez respecter un certain nombre de règles:

  • Prendre des mesures pour immobiliser le pied blessé;
  • Appliquez sur la zone touchée une crème pouvant soulager la douleur;
  • Effectuer un massage doux de l'articulation en utilisant une pommade appropriée;
  • Pour soulager l'inflammation, il est recommandé d'appliquer un rhume sur le site de la blessure.

Pour les petites lésions, les médecins recommandent de prendre des antidouleurs en combinaison avec des pommades anti-œdème. Si vous êtes confronté à une fracture ou à une luxation sévère, vous aurez peut-être besoin d'un plâtre ou d'un bandage élastique appliqué sur la cheville.

Les procédures physiothérapeutiques et la thérapie par l'exercice sont considérées comme l'une des méthodes les plus efficaces de traitement des blessures à la cheville. Mais gardez à l'esprit que dans le même temps, il est nécessaire de suivre un régime alimentaire, qui devrait contenir un grand nombre d'aliments riches en calcium.

Conclusion

Un gonflement de la cheville provoque de graves désagréments à chaque mouvement. Mais surtout c'est désagréable si, en plus de tout, cela s'accompagne de douleur. Déjà, ces symptômes constituent à eux seuls des motifs suffisants pour consulter un médecin pour le traitement de l’œdème. On peut supposer qu'il existe une pathologie grave à la cheville, qui nécessite un traitement chirurgical. Une personne qui n'est pas un spécialiste ne peut pas être sûre qu'une blessure ou une blessure n'entraînera pas de complications. Les diagnostics sont nécessaires ici, et dans certains cas, des examens supplémentaires peuvent être nécessaires.

Si la cheville est enflée et douloureuse, il est préférable de ne pas la risquer, mais vous devez sans attendre demander conseil à un spécialiste. Cependant, chacun de nous ne peut que supposer que l'œdème n'est qu'un dommage superficiel ou qu'il peut également entraîner des complications, y compris rendre une personne handicapée. Compte tenu de ces risques, il est toujours préférable de trouver le temps et de se rendre à l'urgence pour éliminer les suspicions de processus pathologiques désagréables.