loader
Recommandé

Principal

Prévention

Méthodes de traitement des brûlures par rayonnement

Les brûlures par rayonnement sont des lésions cutanées dues à une irradiation ionique ou lumineuse, ressemblant par nature à des brûlures causées par le soleil. De telles blessures peuvent être causées par les accidents d’installations nucléaires, les retombées de retombées radioactives, les méthodes de traitement par radiation et les diagnostics par rayons X. Tout d'abord, il se distingue du rayon de soleil par sa manifestation tardive, ce qui signifie qu'une personne ne découvre pas immédiatement les conséquences d'un incident ou d'une procédure.

Degré de brûlure

La brûlure par rayonnement des yeux ou de la peau peut avoir l’un des degrés de gravité suivants:

  • Je suis degré. Les brûlures se produisent environ 2 semaines après une dose mineure de rayonnement, sont les moins dangereuses. La lésion est petite et se manifeste par une légère rougeur et une exfoliation des couches supérieures de la peau.
  • Degré II. Avec une telle brûlure, les symptômes apparaissent moins de 2 semaines après avoir reçu des doses moyennes de rayonnement. Les dommages de ce degré sont caractérisés par l'apparition de cloques, d'érythème secondaire, de rougeurs étendues et parfois accompagnés de douleur;
  • III degré. L'apparition des symptômes est observée de 3 à 6 jours, accompagnée de l'apparition d'un œdème cutané, d'ulcères et d'érosions très tardifs, de vésicules avec nécrose possible.
  • Degré IV. Les brûlures de radiation de la peau de ce type sont considérées comme les plus graves et les plus dangereuses. Les symptômes apparaissent presque immédiatement après un impact négatif. Une telle brûlure se traduit par une lésion du ballon supérieur de la peau et des muscles, l'apparition d'ulcères, des processus nécrotiques.

Outre les manifestations ci-dessus, une lymphadénite, une fièvre et une leucocytose régionales peuvent être ajoutées aux lésions de grade II à IV.

Symptômes de brûlure par rayonnement

Les brûlures dues aux rayonnements et aux rayonnements ionisants peuvent avoir les symptômes suivants, qui diffèrent par leur gravité.

  • avec une légère gravité, des démangeaisons, une légère brûlure, apparaît, la peau commence à se décoller, des taches de pigmentation apparaissent, un léger gonflement et une alopécie de la zone lésée peuvent survenir
  • brûlures modérées accompagnées de cloques, maux de tête, nausées, érythème secondaire, léthargie et faiblesse;
  • les brûlures graves par radiation combinent l'apparition d'œdèmes, d'érythèmes douloureux d'érosions et d'ulcères, qui s'accompagnent de fortes leucocytoses et de la fièvre.

Le degré de dommage le plus grave, communément appelé extrêmement grave, comprend nombre des symptômes ci-dessus et est également connu pour la nécrose musculaire et la partie supérieure de la peau.

Progression de la maladie

Au cours des lésions de radiation de la peau et des muqueuses, il y a 4 périodes au total.

  1. La première période est caractérisée par la manifestation d'une réaction précoce, qui se produit plusieurs heures ou plusieurs jours après l'irradiation (en fonction de la dose de rayonnement). En même temps, l'érythème primaire se forme sur le site de la blessure, il peut être accompagné d'éruptions pétéchiales. Elle dure de plusieurs heures (brûlures de degré I-II) à 2 jours (brûlure de degré III). En outre, brûlures de degré III et parfois II, accompagnées de maux de tête, faiblesse, nausées, vomissements, augmentation de la fréquence cardiaque, baisse de la pression artérielle. Les brûlures de grade III sont accompagnées d'un gonflement et d'une douleur au site de l'érythème primaire. Les symptômes durent en moyenne 3 à 4 heures, avec des brûlures au degré III. - jusqu'à 2 jours. Après cela, ils cessent d'être prononcés ou disparaissent.
  2. La deuxième période - cachée - dure de plusieurs heures ou jours (pour les lésions graves) à 3 semaines (degré de brûlure).
  3. La troisième période (inflammation aiguë) est caractérisée par l'apparition sur la zone touchée du sceau de la peau, qui acquiert d'abord une couleur marbrée avec un réseau veineux, puis rouge, c'est-à-dire qu'un érythème secondaire apparaît. Sur la partie endommagée de la surface, douleur, gonflement. Dans les lésions graves sur le fond de l'érythème secondaire, après 1 à 3 jours, des bulles se forment et s'ouvrent par la suite. Sous eux sont douloureux, l'érosion saignante et les ulcères. Les lésions profondes sont accompagnées de l'apparition d'un ulcère avec des lésions de la peau et des tissus et organes profonds. Les ulcères ont une forme irrégulière, avec un fond graisseux et gris sale et des bords minces. Cette période dure 1-2 semaines ou plusieurs mois.
  4. La quatrième période est la récupération. Elle se caractérise par la résorption de l'œdème, la disparition progressive de l'érythème secondaire, la réduction et après la disparition de la douleur, la guérison des ulcères et des érosions. Les ulcères guérissent lentement, parfois pendant des années. La peau au site de cicatrisation est pigmentée, elle présente des changements trophiques - hyperkératose avec desquamation, atrophie, ongles cassants, chute des cheveux. Cette période dure de plusieurs mois à plusieurs années.

Si les brûlures thermiques sont caractérisées par la coagulation des protéines, une brûlure radioactive est accompagnée de l'ionisation des tissus avec dégénérescence secondaire (régénération des tissus et des cellules) des protéines.

Premiers secours

Les premiers soins pour les brûlures par irradiation sont effectués en superposant des serviettes imbibées de solution désinfectée sur la zone touchée. Dans les 10 heures suivant l'irradiation, les zones touchées sont lavées à l'eau savonneuse. Il est conseillé d'appliquer une pommade pour bébé sur la zone endommagée. Lorsque l'occasion se présente, un traitement complet est effectué à l'établissement médical et un sérum contre le tétanos et l'anesthésique est administré.

Traitement

Les brûlures de degré I et II ne sont pas nécessaires dans les traitements médicaux. La réhabilitation des zones touchées se poursuit de manière indépendante. Pour accélérer le processus, il est également recommandé de suivre un régime hypercalorique, sans sel, avec des remèdes traditionnels qui accélèrent la régénération de la peau, de préférence avec des extraits d’argousier et d’aloès, ainsi que des baumes et des gels supplémentaires qui éliminent les dommages, les démangeaisons, les brûlures, etc.

La peau de la zone touchée est pré-humidifiée dans une solution antiseptique avec un pansement, cette méthode est utilisée pour arrêter le processus inflammatoire. Quand une infection entre dans une plaie, le médecin prescrit un traitement par sulfamides et antibiotiques. Si la victime ressent une douleur intense, des analgésiques sont prescrits. Toute la période de traitement s'accompagne de la prise de vitamines.

S'il n'est pas possible de résoudre le problème avec des méthodes de traitement conservateur, une intervention chirurgicale vient à la rescousse. Cette méthode de traitement est utilisée même avec une brûlure de gravité modérée. Pendant le traitement interne, la zone touchée par la nécrose est retirée.

Prévention des maladies

Avec la thérapie, il est impossible d'ignorer les brûlures de radiation. Cependant, plusieurs recommandations peuvent réduire considérablement le risque de lésion de ce type:

  • le médecin qui suit un traitement doit individuellement, en fonction de l'état de votre corps, prescrire la fréquence et la dose d'utilisation des rayonnements ionisants;
  • Les zones cutanées exposées aux radiations doivent être périodiquement lubrifiées avec des moyens favorisant une cicatrisation efficace. De telles procédures sont recommandées pour effectuer la nuit.

Des complications

Les complications peuvent être causées non seulement par une brûlure par radiation, mais également par la radiothérapie elle-même. Les dommages de ce type peuvent entraîner une détérioration de l'état général d'une personne, les conséquences les plus dangereuses étant l'apparition possible de saignements et l'infection des zones blessées. En cas de blessures graves, l’état de l’ensemble du corps humain se dégrade considérablement et l’organe situé le plus près du site d’irradiation est le plus endommagé.

En aucun cas, ne peut pas se livrer à l'auto-traitement. Dès que vous voyez des symptômes similaires, contactez immédiatement un spécialiste. Si le médecin prescrit un traitement efficace, la période de récupération sera considérablement moins longue qu'avec l'auto-traitement et le risque de complications sera considérablement réduit.

Traitement des brûlures de la peau par irradiation

Malheureusement, dans le monde moderne, la radiothérapie devient de plus en plus courante, ce qui peut provoquer des brûlures par irradiation chez un patient. Il s’agit d’une lésion cutanée qui, comme au soleil, dépend directement de la force et de la durée de l’exposition au rayonnement ionique. Trois types de rayonnement sont les plus dommageables pour la peau: les neutrons, les rayons X et les rayons gamma. Ils ont une grande capacité de pénétration, il est très difficile de protéger le corps de leur influence.

Trauma caractéristiques

Les brûlures après la radiothérapie ont des taux de symptômes différents. Si le résultat d'une exposition prolongée au soleil est visible presque immédiatement, le temps doit s'écouler pour que les radiations apparaissent. Cependant, ils ont également un point commun: les personnes très sensibles à la peau (celles qui brûlent rapidement au soleil) risquent davantage de se blesser. Les brûlures de radiation se manifestent généralement à plusieurs endroits de la peau.

Les patients atteints d'immunodéficience et de diabète sucré souffrent d'une exposition radioactive.

Classification

Niveau de dégâts

Il y a quatre degrés de gravité:

  1. Légère se produit lorsque l'irradiation est pas plus de 1200 rad. Les symptômes se manifestent après quelques semaines et leur gravité est insignifiante. Dans la forme légère de la blessure, les brûlures après la radiothérapie ne nécessitent pas de traitement.
  2. Le degré moyen se produit lorsqu'il est exposé à un rayonnement à une dose allant jusqu'à 2 000 rad. Passe secrètement, caractérisée par la présence d'œdème et de rougeur.
  3. Sévère se manifeste par la formation d’ulcères et de plaies ouvertes. Des zones de peau morte apparaissent qui ne sont pas restaurées, la période de latence est courte.
  4. Le degré létal se caractérise par une lésion complète de la peau, des muscles et même des os, dans les cas les plus critiques, une carbonisation.

Courant

Il y a quatre étapes de la manifestation:

  1. Réaction précoce - après quelques heures et parfois plusieurs jours, la peau rougit fortement.
  2. Stade caché - sa durée peut atteindre deux semaines ou plus. Il existe un schéma indiquant combien de temps après les signes de blessure apparaîtront, à quel point il sera plus facile de traiter les brûlures de la peau par irradiation.
  3. L'inflammation aiguë est caractérisée par l'apparition de cloques, d'ulcères et d'autres lésions cutanées. Cette étape dure différemment pour chaque patient, parfois jusqu'à plusieurs mois.
  4. Récupération.

Les causes

Les brûlures par rayonnement sont la réponse du corps à la radiothérapie (principalement pour le traitement de patients cancéreux).

Par exemple, lors de l'irradiation du sein, ainsi que des organes de la poitrine, des lésions pulmonaires sont observées. Le médecin chargé de cette thérapie a pour tâche de planifier ses activités de manière à éviter toute brûlure par irradiation ou à réduire au minimum le risque de formation et l'ampleur des dommages.

Les symptômes

Les brûlures après la radiothérapie dépendent directement de la manière dont l'épithélium est affecté. En cas de lésion légère, rougeur, démangeaisons, desquamation éventuelle de la peau et perte locale de poils dans la zone lésée.

À 2 degrés de gravité, en plus des manifestations locales, apparaissent des maux de tête, une faiblesse, des vertiges. Également caractérisé par l'apparition de petites cloques.

Les grades 3 et 4 sont accompagnés d'une hémorragie dans les ampoules, les ulcères, les foyers nécrotiques, l'œdème, la température corporelle élevée et une augmentation du nombre de globules blancs dans le sang. Des formations cicatricielles apparaissent et peuvent dégénérer en tumeurs malignes. Au niveau 4, les limites du tissu mort sont clairement visibles.

Premiers secours

Les premiers secours en cas de brûlure par rayonnement consistent à appliquer un pansement sec ou un chiffon humide imbibé de solution désinfectante à la chlorhexidine ou au peroxyde d’hydrogène sur la zone endommagée, puis de Panthénol ou ses analogues.

Il est conseillé de contacter un hôpital spécialisé dès que possible.

Diagnostics

Le plus souvent, les brûlures radioactives sont déterminées sans aucun équipement. Le médecin examine le patient visuellement, examine l'historique de sa maladie et le traitement appliqué à la victime. Par exemple, une brûlure après une radiothérapie des poumons entraîne souvent la formation de cicatrices. Directement, la cicatrice dans le tissu pulmonaire ne présente aucun danger pour le corps humain. Mais il est retrouvé des années plus tard au cours de la fluorographie, et le médecin responsable de l'étude peut être diagnostiqué à tort comme un processus inflammatoire.

Simultanément, une ECG, une tomodensitométrie et une IRM sont réalisées afin d’exclure la possibilité que d’autres organes soient impliqués dans le processus pathologique.

Thérapie

Le traitement des brûlures par rayonnement est effectué dans plusieurs directions.

Thérapeutique. Tout d'abord, pour soigner une telle blessure, le patient a besoin d'une alimentation équilibrée (restriction des effets aigus, gras, sucrés) et de l'utilisation de grandes quantités de liquide. De manière topique, la brûlure doit être traitée avec des pommades qui favorisent la guérison des lésions cutanées. Il est recommandé d'utiliser Panthenol, Olazol, Baneotsin, des préparations contenant du jus d'aloès, de l'huile de rose musquée et de l'argousier.

Le traitement des brûlures après la radiothérapie du sein repose également sur la détermination de l'étendue des lésions tissulaires. Le plus souvent, il s’agit de rougeurs, de démangeaisons, de brûlures, c’est-à-dire que l’image est semblable à la "brûlure" au soleil. La façon de traiter ces symptômes doit être déterminée par un médecin qualifié. Habituellement, il s'agit de médicaments cicatrisants pour plaies grasses, Rescuer, Pantestin.

Direction médicale. Le traitement des brûlures de la peau par irradiation implique nécessairement l'imposition de pansements antiseptiques après avoir traité la zone lésée avec de la chlorhexidine ou du peroxyde d'hydrogène. En cas d'infection de la plaie, le médicament est strictement déterminé par le médecin. Il s’agit généralement de médicaments antibactériens et sulfanilamides, pommade au zinc, Sudokrem, pommade Vishnevsky, pommade à la tétracycline ou Levomycetinum, Panthénol. En présence d'œdème, prescrire des antihistaminiques Suprastin, Diazolin, avec douleur intense - analgésiques Ibuprofen, Analgin. Assurez-vous de traiter une brûlure après qu'une radiothérapie soit nécessaire en association avec une thérapie par la vitamine.

Une intervention chirurgicale est réalisée en cas d'échec des deux méthodes décrites ci-dessus. Les patients sous anesthésie sont excisés avec du tissu cicatriciel et des foyers de nécrose. D'autres greffes de peau sont effectuées à partir d'un autre site.

Les brûlures par rayonnement sont une conséquence grave de la radiothérapie, qui est pratiquée à un moment difficile pour un patient au corps affaibli. Mais avec le bon traitement de ces effets, les traiter est assez simple. Vous bénisse!

Rubriques de magazines

Souvent, après la radiothérapie, les patients présentant un degré de radiation I ou II brûlent. Le traitement de ces affections commence immédiatement: il implique l'utilisation de pommades spéciales, l'observance d'un régime alimentaire particulier, la prise de vitamines.

Des cas graves, et dans certains cas, des brûlures par rayonnement de gravité modérée, sont traités à l'hôpital. Cela permet de minimiser le risque de développement de complications liées à la santé et au pronostic vital.

Types et stades de brûlures par radiation après radiothérapie - symptômes de brûlures par radiation

Selon la zone de la peau ou de la membrane muqueuse impliquée dans le processus pathologique, et en fonction des symptômes, il existe 4 degrés de gravité des brûlures par rayonnement:

  • Le premier degré (facile). Il est diagnostiqué si l'intensité de l'exposition ne dépasse pas 1200 rad. L'image symptomatique est limitée à la rougeur de la peau et à leur exfoliation. Toutes ces manifestations se font sentir au bout de 14 jours et sont assez facilement tolérées même par ceux dont les réactions protectrices du corps sont affaiblies.
  • Deuxième degré Peut se produire lorsqu'il est exposé à des radiations allant jusqu'à 2 000 rad. Les patients se plaignent souvent de douleurs, de cloques, de rougeurs, d'enflures et de démangeaisons sur de grandes surfaces cutanées. Les bulles sont petites au départ et nombreuses, remplies d’un liquide clair. Plus tard, ils se confondent en plus grands et, après une ouverture spontanée, une zone érosive de couleur rouge vif se forme à leur place. Ces conditions se font sentir dans les 2 semaines après la radiothérapie.
  • Troisième degré Il se caractérise par une courte période cachée (3-4 jours). Les érosions, les papules avec ou sans pus, les ulcères, la nécrose sont des symptômes spécifiques du degré de brûlure par rayonnement envisagé. Les victimes peuvent également être dérangées par des maux de tête, de la fatigue, des nausées et de la fièvre. Dans le cas de lésions des voies respiratoires supérieures, le nez, la bouche et la gorge se dessèchent, provoquant une toux et une douleur. La membrane muqueuse dans la région du palais mou gonfle, tandis que le cou grossit visuellement. Souvent, le tableau général est complété par une infection secondaire qui, dans des conditions négligées, conduit à une sténose du larynx.
  • Le quatrième degré (extrêmement sévère). C'est une conséquence de processus destructeurs étendus dans les couches supérieures de la peau et des muscles, qui se manifestent presque immédiatement après l'irradiation. Dans certains cas, une carbonisation peut se produire.

Par leurs manifestations cliniques, les brûlures de radiation passent par plusieurs étapes:

  1. Réaction précoce du corps. Cela peut se produire dans quelques heures ou quelques jours. La peau sur le site de la blessure est squameuse, démangeaisons et rouge. Avec des brûlures de radiation modérées et graves, la température du corps augmente, la pression sanguine diminue, le pouls s'accélère. Des nausées et des vomissements peuvent également se produire. La durée et la gravité de tels états dépendront de la dose de rayonnement ionisant reçue - de 3 heures à 2 jours.
  2. Période cachée. Elle se caractérise par l'absence de toute manifestation de ce type de brûlure. La période spécifiée peut être différée de 2 à 3 semaines - cela indique un léger dommage de la peau ou des muqueuses. Dans le cas où la durée de la période de latence est limitée à quelques heures, le patient reçoit une grave brûlure par radiation.
  3. Période d'inflammation aiguë. La peau dans la zone d'impact négatif change de couleur et de densité, se gonfle et fait mal - un érythème secondaire se développe. Les processus dégénératifs étendus s'accompagnent de la formation d'ulcères, dont le fond est de couleur grise et dont les bords sont déchirés. La période spécifiée peut être retardée de plusieurs mois.
  4. Récupération. Le gonflement disparaît, la douleur diminue (jusqu'à ce qu'elle disparaisse complètement), les ulcères guérissent. Si la plaie est profonde, elle peut guérir pendant des années et une traînée de pigment et une cicatrice se formeront à sa place. Les cheveux dans cette zone tombent, la peau se décolle et perd son élasticité. Il y a des cas de récurrence de l'ulcère, causant d'autres cancers de la peau.

Premiers soins pour les signes de brûlures après la radiothérapie - mesures nécessaires et erreurs majeures

Lorsque les premiers signes de brûlure apparaissent, un pansement stérile est appliqué sur la zone hyperémique de la peau, après avoir préalablement lavé la zone touchée avec de l'eau courante ou de l'eau savonneuse. Après cela, la personne est emmenée dans un établissement médical pour consultation et assistance qualifiée.

Si la brûlure provoque l'apparition d'ampoules, elles ne doivent pas être ouvertes seules ni traitées avec des solutions. Cela peut provoquer une infection dans cette zone, ce qui ne fera qu'aggraver la situation. Ces activités doivent être effectuées par du personnel médical dans des conditions de stérilité absolue.

Si les vêtements sont collés à la zone brûlée, n'essayez pas de l'enlever, cela endommagerait la zone endommagée.

En cas de formation de cloques spontanées, la surface de la plaie doit être traitée avec une solution de peroxyde d'hydrogène à 3% et un pansement sec stérile doit être appliqué sur le dessus.

Soins et traitement d'urgence des brûlures de radiation après la radiothérapie - les principales méthodes et mesures thérapeutiques

L'ensemble des manipulations thérapeutiques dans l'état en question sera déterminé par le degré de brûlure.

Il existe deux méthodes principales de traitement des brûlures par rayonnement:

1. Intervention chirurgicale

Ce traitement sera décrit plus en détail dans la section suivante.

2. Thérapie conservatrice

En cas de lésion cutanée des degrés I et II, en l'absence d'ampoules, le médecin peut prescrire une pommade (Bepanten, Actovegin, Panthénol) à appliquer sur la zone endommagée.

Afin de soulager les démangeaisons et l'enflure, des antihistaminiques sont prescrits au patient.

La douleur est éliminée au moyen d'analgésiques.

Vous devez également boire beaucoup de liquides, vous concentrer sur des aliments sains et soigner votre corps de toutes les vitamines nécessaires. Ces patients sont autorisés à être traités à la maison et se rendent périodiquement chez le médecin pour surveiller le processus de guérison.

S'il y a des ampoules, elles sont lavées avec des solutions médicales désinfectantes, après quoi des pommades antibactériennes sont appliquées et recouvertes d'un pansement aseptique.

Pour prévenir le développement de l'infection, un vaccin contre le tétanos est administré à la personne blessée dès son arrivée au centre de santé et une antibiothérapie est prescrite.

Afin de protéger le corps contre l'accumulation des produits de dégradation des protéines et des substances semblables à l'histamine, du glucose, des mélanges de vitamines, une solution de gluconate de calcium et de la diphenhydramine sont injectés par voie intraveineuse.

Avec la défaite du tissu sous-cutané du cou, le patient peut se voir prescrire une physiothérapie, impliquant l'utilisation d'ultrasons. À l'extérieur, la peau est traitée avec une solution de chlorure de sodium, qui devrait être chaude.

Pour éliminer les douleurs dans la gorge et la cavité buccale, un rinçage (3 à 4 fois par jour) et des injections d'analgésiques seront utiles.

Avec le développement de processus inflammatoires dans les voies respiratoires, les mesures thérapeutiques sont complétées par des médicaments, notamment les corticostéroïdes.

De plus, les patients doivent prendre soin de ce qu'ils mangent: les aliments ne doivent pas être épicés, salés, durs et chauds.

Si les poumons ont été touchés pendant la radiothérapie, une thérapie magnétique, une inhalation, des exercices de respiration spéciaux ou une électrophorèse peuvent être utilisés.

Soins chirurgicaux pour les brûlures par irradiation 3 et 4 étapes - indications et types d'opérations

Des procédures chirurgicales pour la condition considérée peuvent être prescrites pour les brûlures profondes qui affectent les couches musculaires.

Si la plaie est gravement infectée, effectuez d'abord un traitement antibactérien, puis procédez à l'opération.

La zone de la plaie est soigneusement nettoyée des tissus morts. Tout cela se passe sous anesthésie générale. Ce type de chirurgie est appelé nécrectomie.

À l'avenir, l'opérateur greffe une greffe prélevée sur une autre zone de la peau du patient.

Médecine traditionnelle pour le traitement des brûlures après la radiothérapie

  • L'huile d'argousier a des propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes. Ils doivent être imbibés d'un chiffon stérile et posés sur une surface brûlée. Une telle manipulation doit être répétée toutes les 3 heures. Les tissus affectés se rétablissent plus rapidement et les sensations de douleur diminuent de manière significative ou disparaissent complètement.
  • Un effet similaire a un mélange à base de cire d'abeille et d'huile d'olive. Ces substances doivent être mélangées dans un rapport de 1: 3 et appliquées sur les tissus enflammés 3 fois par jour.
  • La formation de cloques peut être évitée en appliquant du miel ou un coulis de pommes de terre sur la zone touchée. Le miel, entre autres, est un excellent désinfectant.
  • Assurez la guérison rapide de la zone brûlée et protégez-la contre les infections en utilisant un mélange préparé à partir de propolis sèche (20 g) et d'huile végétale (80 g). Ces ingrédients sont combinés et placés dans un bain-marie où ils doivent être aspirés jusqu'à dissolution complète de la propolis. Le mélange résultant est filtré à travers un tamis fin. Après refroidissement complet, la pommade est appliquée sur un chiffon stérile et appliquée sur la plaie. Avec un tel médicament doit être prudent: les produits de l'abeille provoquent souvent des réactions allergiques chez les personnes.

Vidéo: La radiothérapie - ce qui m'a aidé de brûlures

Tous les moyens susmentionnés de la médecine traditionnelle doivent d’abord être coordonnés avec le médecin!

Brûlures dues aux radiations: en quoi est-il dangereux? Comment se manifestent et traitent les blessures?

La brûlure par rayonnement apparaît sous l’influence de la radiothérapie et présente des manifestations très similaires à celles du coup de soleil. L’intensité et l’étendue de la lésion dépendent de la force du rayonnement ionique, de la fréquence à laquelle de telles procédures et de l’état du patient.

Le danger de brûlures profondes est particulièrement grand avec les neutrons, les rayons X et les rayons gamma. Les deux premières formes de brûlure par rayonnement sont généralement déclenchées par des particules bêta à faible énergie, car elles ne peuvent pas pénétrer profondément dans les tissus. Aujourd’hui, nous examinerons les premiers soins pour les brûlures de la peau par irradiation, les traitements qui s’ensuivront, les traitements en hospitalisation, et donnerons également des recommandations utiles.

Trauma caractéristiques

Le risque de brûlure est élevé si une personne se brûle rapidement au soleil. Dans de tels cas, même une exposition à une faible intensité entraîne des lésions cutanées. La procédure est particulièrement difficile pour les personnes atteintes de diabète ou d'immunité faible.

Brûlures après la radiothérapie (photo)

Classifications de brûlures par rayonnement

La brûlure par rayonnement peut être divisée en 4 étapes en fonction de la gravité des symptômes:

  1. Réaction précoce Il s’agit généralement d’un érythème, qui apparaît plusieurs jours plus tard et parfois même plusieurs heures après une blessure.
  2. La deuxième étape se déroule secrètement. Cela dure plusieurs semaines. Plus tôt les signes de blessure apparaissent, plus la brûlure est dangereuse. Avec les blessures les plus graves, la phase commence après quelques heures.
  3. L'inflammation aiguë est la troisième étape au cours de laquelle se développent les ulcères, les dommages externes et les cloques. La durée du cours est déterminée individuellement, parfois l'inflammation ne disparaît qu'après plusieurs mois.
  4. Récupération.

Les brûlures de cette forme ont une division traditionnelle de 4 types:

  • Une forme de brûlure est facilement tolérée, même par les patients immunodéprimés. L'irradiation dans ce cas ne dépasse pas 1200 rad. Tous les symptômes apparaissent seulement après quelques semaines.
  • La forme 2 se caractérise par la présence d'un œdème, s'étendant parfois sur une large zone. Dose de rayonnement - jusqu'à 2000 heureux. La période cachée peut également durer 2 semaines, mais la récupération de cette brûlure prend plus de temps.
  • Lorsque la forme 3 se présente, des ulcères et des tissus morts pas trop profonds et étendus. La période cachée est courte, pas plus de 3 jours.
  • Au niveau 4, la couche supérieure de la peau et les muscles sont détruits, voire carbonisés. L'étape la plus dangereuse.

Nous décrivons ci-dessous les raisons pour lesquelles il y a des brûlures de radiation des yeux, des muqueuses et d'autres parties du corps.

Les causes

La cause principale, provoquant des blessures, est considérée comme instable pour endommager la peau. Sous l'influence de la radiothérapie, il devient particulièrement sensible.

Les blessures peuvent être causées par des isotopes radioactifs ou par des accidents survenus dans des centrales nucléaires. Dans de tels cas, la brûlure est également accompagnée de signes de maladie due aux radiations.

Lisez ci-dessous quels sont les symptômes caractéristiques des brûlures par rayonnement.

Les symptômes

Pour plus de commodité, les symptômes sont également divisés en degrés de brûlure par rayonnement.

1 et 2 degrés

Ainsi, pour les plus faciles, la première forme, brûlure, démangeaisons, desquamation, gonflement sont caractéristiques. Parfois, la calvitie se produit sur le site de la blessure, ainsi que la pigmentation.

Le deuxième degré a beaucoup plus de symptômes:

Les ampoules se confondent peu à peu pour former de plus grandes. Après ouverture, la douleur peut augmenter, la température devient plus élevée. L'épithélisation se produit progressivement, mais la peau de la zone lésée reste mince, avec un réseau vasculaire visible.

3 et 4 degrés

La 3ème année donne très rapidement les premiers symptômes. Il est accompagné de tels signes:

  • érythème douloureux,
  • hémorragie de boursouflure,
  • gonflement
  • désensibilisation
  • ulcères
  • leucocytose élevée,
  • foyers de nécrose,
  • fièvre.

Cicatrices graduellement formées. En cas d'évolution défavorable, ils se transforment en ulcères, qui risquent de se transformer en lésions cancéreuses. En raison de la mort de la couche sous-cutanée, le risque de thrombose veineuse est très élevé.

Dans la quatrième forme de brûlure par rayonnement, la peau à la surface de la plaie n'est pas violette et souvent noire. Bon est le bord visible du tissu mort.

Diagnostics

À un certain degré de brûlure, l’érythème se manifeste presque immédiatement, s’élevant dans le temps. Le médecin porte une attention particulière à ce signe lors de l'examen. En outre, il interroge la victime pour déterminer les symptômes et les circonstances de la brûlure. Si une radiothérapie a été réalisée, prenez ensuite des données d'un dossier médical individuel, qui fournissent des informations sur l'intensité du rayonnement ionique, les périodes d'exposition et l'état de santé général.

Après une blessure, il reste une forte probabilité de survenue de troubles du système endocrinien ou cardiovasculaire. Pour identifier de tels écarts, il est possible de réaliser un certain nombre d'études spécifiques (IRM, ECG, etc.), il est parfois nécessaire de consulter des spécialistes compétents.

A propos de la thérapie, le traitement des radiations brûle 1, 2, 3, 4 degrés, lisez ci-dessous.

À propos des brûlures par rayonnement et du traitement après soudage par brûlures, cette vidéo sera racontée:

Traitement

Manière thérapeutique

Les deux premiers degrés de brûlures ne constituent pas un danger grave pour la victime, ils passent progressivement de manière indépendante. Avec une thérapie appropriée, cela se produit plus rapidement et le traitement chirurgical ne s'applique pas du tout.

  • Tout au long du traitement, le patient doit respecter un régime alimentaire équilibré, boire abondamment.
  • Activement utilisé signifie pour soigner la peau, en particulier avec l'argousier et l'aloès.
  • Ramassez individuellement et autres onguents pour la brûlure par rayonnement. De l'action devrait être dirigée non seulement pour améliorer la régénération de la peau, mais aussi pour réduire la sensation de brûlure, les rougeurs, les démangeaisons.

Toutes ces mesures aident à stabiliser la santé générale de la victime.

Nous décrivons ci-dessous ce qui doit être traité et comment choisir un traitement pour les brûlures par rayonnement.

Méthode de médication

La zone lésée est régulièrement ligotée, mouillant le pré-bandage dans une solution antiseptique. En cas d'infection de la plaie, les antibiotiques et les sulfamides sont prescrits individuellement. Les médicaments antihistaminiques et même les hormones sont sélectionnés pour l’œdème persistant, et les analgésiques pour la douleur intense. Une cure de vitamines pour les brûlures par irradiation doit être effectuée.

Parfois, la méthode de traitement conservatrice ne donne pas de résultats et ils ont alors recours à une intervention chirurgicale. Le traitement chirurgical peut être nécessaire même avec 2 degrés de brûlures.

Opération

Le traitement chirurgical est l'excision du site de la nécrose. Une telle intervention peut être planifiée pour une période de temps différente, en fonction de l'état de la victime.

Prévention des maladies

Il n'y a pas de mesures préventives spéciales pour prévenir les brûlures par rayonnement.

  • Il est important que le médecin traitant observe les caractéristiques individuelles de l’organisme lors du calcul de la dose de rayonnement ionisant.
  • Les sites d'irradiation doivent régulièrement être huilés avec un effet cicatrisant. Cela ne peut pas être fait immédiatement avant la procédure et il est préférable d'appliquer le médicament la nuit.

Des complications

La situation de la victime peut être exacerbée par des complications moins causées par une brûlure que par la radiothérapie elle-même. Cependant, après la blessure, le corps subit beaucoup de stress, ce qui aggrave encore son état de santé. Les complications les plus importantes sont le risque d’infection et de blessure et le développement de saignements.

L'état de santé est très lourd avec des brûlures profondes et les complications peuvent toucher une grande variété d'organes, selon la région du corps exposée aux rayonnements.

Prévisions

Le pronostic des deux premiers stades de la brûlure par rayonnement est considéré comme très favorable. Dans les lésions graves, lorsque le rayonnement affecte les couches profondes de la peau et des muscles, le pronostic est moins favorable. Dans ce cas, tout dépend du traitement, de l'état général de la victime et d'autres facteurs individuels.

À propos de coup de soleil dira cette vidéo:

Récupération après radiothérapie (radiothérapie)

La radiothérapie est le principal moyen de lutter contre le cancer. Après l'irradiation, le corps humain doit être restauré. Pour renforcer la protection et prévenir la récurrence de la maladie, il est nécessaire de choisir le processus de réadaptation approprié à la condition humaine.

Conséquences de la radiothérapie

L'irradiation affecte non seulement les cellules cancéreuses, mais également les tissus sains, leur causant des dommages. Après les procédures, le corps humain peut réagir à divers phénomènes internes et externes. Pendant cette période, il est nécessaire de surveiller l'état du patient.

Maladie des radiations

Le degré de développement est affecté par l'exposition aux rayonnements. Les radicaux libres, qui se forment pendant l'irradiation, n'affectent pas seulement les cellules cancéreuses, mais également les tissus sains.

La maladie des radiations se développe chez tous les patients cancéreux à la suite d'une attaque aux radiations, qui est généralement effectuée après l'opération. La radiothérapie peut être administrée après la chimiothérapie. L'imposition de ces deux processus entraîne un fort effet dépressif sur toutes les propriétés fonctionnelles et vitales du corps.

Les manifestations précoces et douloureuses du mal des rayons comprennent: nausée, gonflement, douleur, vomissements, fièvre, intoxication, cystite, etc. Les cellules des voies gastrique et intestinale, du système immunitaire, de la moelle osseuse, des organes génitaux et du tissu nerveux peuvent être endommagées. La maladie des radiations peut avoir plusieurs stades. Chaque étape ultérieure a ses propres complications, qui aggravent l'état du patient.

Traitement de la maladie de radiation

La maladie des radiations est caractérisée par une intoxication générale du corps. Il sera nécessaire de le restaurer en utilisant les méthodes d’exposition complexe. Recours au phytocostal et à la phytodétoxification.

Dans le traitement prophylactique de la maladie de radiation comprennent les fitosbori spéciaux. Cela atténue grandement les souffrances du patient et améliore ses performances.

Les préparations à base de plantes contiennent des formulations riches en principes actifs biologiques. Ils sont capables de supporter le corps à tous les stades de la maladie. Un spécialiste doit choisir personnellement une nutrition phytohérapeutique, qui dépend du stade du processus lui-même. La médecine à base de plantes améliorera considérablement l’état du patient.

La phytothérapie concomitante réduit l'intensité des symptômes de cette maladie. La phytothérapie permet d'éliminer la température (fièvre), les brûlures de radiation, la faiblesse, l'enflure, la douleur et l'intoxication générale. Une telle réhabilitation augmente considérablement les chances de guérison et de réussite globale.

L'exposition aux radiations provoque des brûlures

Les brûlures thermiques conventionnelles et les brûlures après radiothérapie diffèrent considérablement les unes des autres. Ces derniers n'apparaissent pas immédiatement. Au début, une brûlure est caractérisée par un rougissement de la peau au site de rayonnement ionisant pénétrant dans le tissu. Affecte le degré de brûlure.

Les brûlures cutanées aiguës, comme effets secondaires de la radiothérapie, peuvent être divisées en trois types:

  • Epiderme sec - rougeur, desquamation de la peau, gonflement au site de la blessure;
  • Érythème - on observe des complications telles que rougeur, gonflement de la peau et démangeaisons;
  • Épiderme humide - la brûlure est recouverte d'une multitude de papules contenant de l'exsudat et éventuellement des impuretés de pus.

Après une longue période, une dermatite par radiation peut se développer sur le site traité par une radiation. Elle se caractérise par un gonflement ou une fibrose de la peau, des ulcères de radiation peuvent apparaître. Lorsque les glandes mammaires ou les organes thoraciques sont irradiés, les poumons sont affectés. Une fibrose pulmonaire ou une pneumofibrose peuvent se développer.

Pour éviter les brûlures après irradiation, utilisez des lotions contenant une solution à 10% de dimexide. L'argousier ou l'huile de rose sauvage peuvent également aider. Pour le traitement des zones touchées, utilisez souvent une pommade spéciale: iruksol, lévosine, dibunol, dermozoline, sinalar, prednisolone. Avec une telle thérapie, les effets des brûlures seront minimes.

Quel médicament aidera dans la période de récupération

L'utilisation de toutes sortes de médicaments est la base du traitement d'entretien. Un remède efficace est identifié, grâce auquel le corps cède rapidement au traitement régénérateur. Nous parlons de lactosérum, qui est enrichi avec des lactates et s'appelle "Hydrolactin".

Les caractéristiques distinctives de ce médicament comprennent la présence de:

  • Effets globaux sur les complications des radiations;
  • Absorption facile par le corps;
  • Simplicité et sécurité de la consommation;
  • Compatibilité avec de nombreux médicaments.

Si vous accompagnez le processus de radiothérapie avec ce médicament et n'arrêtez pas de le prendre après l'opération, la restauration de la peau exposée aux radiations sera beaucoup plus rapide. "Gidrolaktivin" a un effet anti-inflammatoire, améliore la digestion, normalise l'intestin, ce qui restaure l'activité des voies gastrique et intestinale.

L'irradiation de la cavité buccale ne provoque pas rarement de complications associées au développement de la stomatite. Si vous vous rincez régulièrement la bouche et la gorge avec une solution d’hydrolactine, les muqueuses de la bouche se rétabliront plus rapidement. La sécheresse et l'inconfort disparaîtront, la douleur diminuera.

Ce médicament normalise le métabolisme, améliore l'immunité et la résistance au stress, ce qui est important pour le retour à la normale du corps après la radiothérapie. Cela signifie que Gidrolaktivin est recommandé en tant que traitement d'accompagnement, en tant que médicament pouvant atténuer de nombreux effets secondaires.

Appel à la médecine traditionnelle

La réadaptation post-radiologique peut inclure non seulement la consommation de drogues. Un effet suffisant est possible grâce à l'utilisation de médicaments traditionnels à base de nombreux produits.

Les conséquences de l'exposition aux rayonnements contribueront à éliminer l'utilisation de préparations à base de plantes médicinales spécialement préparées:

    • Les aiguilles Les aiguilles de tout conifère (sapin, pin ou épinette) feront l'affaire. Ils ont juste besoin de se remplir d'eau, de faire bouillir pendant 5 minutes et d'insister dans la chaleur de la nuit. Ce patient devrait prendre cette perfusion au lieu d’eau toute la journée. Ensuite, une pause est prise pendant un jour, après quoi la consommation de fluide conifère est répétée. Le processus de traitement devrait prendre au moins un mois.

Les aiguilles ont un effet enveloppant, capable d’éliminer les radionucléides du corps, le sauvant de l’intoxication. La réception des fluides résineux doit s’accompagner d’une nutrition adéquate.

  • Des pommes Selon la médecine orientale, ces fruits sont des produits précieux. L'effet cicatrisant est associé aux pectines, acides organiques qui composent les pommes. La pectine favorise l’excrétion du mercure, du plomb, du strontium, du césium et d’autres substances nocives. Le régime alimentaire des pommes apportera de grands avantages dans la lutte contre les radionucléides.
  • Huile d'argousier. Il suffit pendant un mois pour prendre une cuillère à café de ce produit. Un tel traitement peut également aider le corps à se débarrasser des radionucléides. L'huile d'argousier peut être remplacée par des décoctions et infusions de jeunes feuilles et de branches d'argousier. Les complications de la période post-opératoire deviendront moins prononcées.
  • Noix de Grenoble Fruits ou infusions, décoctions des parois des noix contribuent à l'excrétion des radionucléides, composés du mercure, plomb, strontium. Par conséquent, leur utilisation peut également aider après l'irradiation.

L'appel à la médecine traditionnelle est justifié dans presque tous les cas. La période de réadaptation associée à la pratique des radiations ne fait pas exception. En combinaison avec d'autres méthodes de restauration, cette méthode peut faire des merveilles.

Une bonne alimentation accélérera la récupération

Prévenir les effets indésirables de l'exposition aux rayonnements dépendra du maintien d'un mode de vie sain. Une bonne nutrition n'est pas sans importance. Tout d'abord, il doit être pris au sérieux par les patients ayant subi une irradiation de l'abdomen ou du pelvis.

Très probablement, un régime spécifique sera prescrit par le médecin traitant déjà pendant le traitement, qui devrait être strictement suivi. Le régime alimentaire sera composé d'aliments non gras, limités en lactose ou en fibres. Pendant un traitement de restauration, un tel régime devrait durer au moins deux semaines. De nouveaux aliments plus nutritifs y sont ensuite introduits de manière constante et progressive.

Des aliments supplémentaires permettent une petite consommation de riz, de purée de pomme de terre et de variétés de fromage faibles en gras. Temporairement, il est préférable de ne pas manger de produits laitiers, plats épicés et épicés, produits dégageant des gaz (chou, pois, soja, haricots), aliments frits, aliments contenant de la caféine et boissons - un tel régime sera justifié. Pour soutenir le corps pendant la période de rééducation, il est recommandé de consommer du cassis et des citrouilles.

La nourriture elle-même doit être fractionnée, les portions sont petites, mais le nombre de repas par jour peut aller jusqu'à six fois. Il convient de prêter attention au régime de consommation d’alcool, en particulier à la réception de décoctions de guérison. Ortie, Eleutherococcus, Radiolus Rose, Pulmonaire, Bergenia, Céleri - toutes ces plantes aideront au processus de récupération.

La nutrition médicale pendant la période de réadaptation a pour objectif principal - la prévention des complications associées à l’estomac et aux intestins. La diarrhée et la mucosité sont une conséquence assez fréquente de l'exposition aux radiations. Par conséquent, il est très important que la nourriture pénètre dans le patient.

Comment se comporter pendant la période de rééducation

La période de réadaptation doit être accompagnée d’une surveillance étroite par le médecin traitant. Il doit être conscient de tous les changements survenus chez un patient au cours de la période de rééducation. Des médicaments spéciaux seront attribués et suivis conformément à un régime spécifique.

Une activité physique modérée durant cette période n'interférera pas - cela provoquera la restauration des défenses de l'organisme. Bien sûr, une course intense ne fonctionnera pas. Mais marcher dans l'air frais aura l'effet approprié. Au cours du premier mois, il y aura une faiblesse générale et le désir de s'allonger, cependant, le corps ne devrait pas être autorisé à stagner.

Une consommation excessive de liquide (au moins trois litres par jour) est recommandée pour réduire les effets négatifs. Vous pouvez boire de l'eau ordinaire et minérale. L'utilisation de jus de fruits naturels, de boissons aux fruits et de compotes n'est pas exclue. Il suffit d'exclure la consommation de boissons gazeuses sucrées.

Il est nécessaire d'éliminer les mauvaises habitudes - le corps ne doit pas être saturé de toxines. Certes, pour améliorer l’appétit, les patients sont autorisés à consommer de la bière (200 ml) ou du vin rouge (100 ml). Mais une telle retraite n'est possible qu'après approbation du médecin traitant.

Nous devrons commencer à manger équilibré. Le rapport recommandé en glucides, lipides et protéines (4: 1: 1) doit être suivi. Un régime alimentaire nutritif devrait exclure la consommation de saucisses, produits fumés et autres produits nocifs. Le régime alimentaire devrait être composé uniquement d'aliments naturels ne contenant pas d'arômes.

Conclusion

Les effets des rayonnements sur le corps, même dans le but de détruire les cellules cancéreuses - stress pour le corps humain.

Des traitements totalement sûrs contre le cancer n'ont pas encore été trouvés. Il est important de bien préparer le patient à la procédure et de minimiser les conséquences.

Une bonne nutrition, l'utilisation de médicaments et de procédures, l'utilisation de plantes médicinales et de remèdes populaires, le maintien d'un mode de vie sain - aideront ensemble une personne à sortir du cancer et à se remettre du traitement.