loader
Recommandé

Principal

Prévention

Quels sont les symptômes du cancer de la langue, à quoi ressemble la maladie et combien de temps dure-t-elle?

Les tumeurs malignes de la région buccale, y compris le cancer de la langue, peuvent survenir chez toutes les personnes, mais tout d’abord, les personnes ayant de mauvaises habitudes sont à risque. La pathologie pendant longtemps peut avoir une évolution asymptomatique, ce qui complique le diagnostic et le diagnostic opportun.

L'article proposé aborde les caractéristiques des différentes phases et formes de la maladie, ainsi que les méthodes de traitement et les mesures préventives.

Classification du cancer du langage

Il existe deux options pour classer le cancer de la langue en fonction de l’un des critères suivants:

  1. Caractéristiques de la localisation des tumeurs malignes.
  2. La forme de la maladie, qui détermine les caractéristiques du tableau clinique.

Classification de localisation

Cancer du langage corporel

Les néoplasmes malins localisés sur le corps de la langue sont le type le plus courant de la maladie, diagnostiqué chez 70% des patients présentant un diagnostic similaire. La tumeur qui en résulte affecte principalement la partie médiane de la langue, mais s'étend souvent aux zones latérales.

Cancer de la langue

Avec ce type de cancer, la racine de la langue fait mal en avalant. Ce type est beaucoup moins répandu: il n’est diagnostiqué que chez 20% des patients chez qui un cancer de la langue a été diagnostiqué. Un autre nom pour cette pathologie est cancer de l'oropharynx; chez elle, la tumeur est généralement localisée dans les régions postérieures de la cavité buccale. La maladie se caractérise par un parcours agressif, il est donc très difficile à traiter.

Education au cancer localisée au bas de la langue

Comme son nom l'indique, la principale caractéristique de ce type de maladie est la localisation de la tumeur dans les parties inférieures de la langue. Inflammation sous la langue, c’est-à-dire que la tumeur est extrêmement rare, elle n’a été diagnostiquée que chez 10% des patients atteints d’un cancer de la langue.

Classification selon la forme de la maladie

Forme ulcéreuse

Le cancer ulcératif de la langue peut être diagnostiqué selon le tableau clinique suivant:

  1. La lésion est généralement localisée dans la partie inférieure de la langue ou sur ses bords.
  2. Un ulcère apparaît sur la membrane muqueuse de la langue, une inflammation des zones environnantes est observée.
  3. Les limites de la lésion sont floues et mal définies.
  4. Tendance à la découverte systématique de saignements au site de la lésion.

Forme infiltrante

La forme infiltrante présente un certain nombre de caractéristiques distinctives, décrites ci-dessous:

  1. La formation d'une motte vallonnée à la structure dense, située dans l'épaisseur de la langue.
  2. Compaction et amincissement des couches supérieures des muqueuses sur le site de la blessure.
  3. L'inconfort physique et la douleur sont beaucoup plus prononcés qu'avec d'autres formes de cancer de la langue.
  4. La localisation peut être quelconque, mais le plus souvent, la lésion est présente tout au bout de la langue ou sur le dos.

Forme papillaire

Il existe également une forme de cancer papillaire de la langue, caractérisée par les symptômes suivants:

  1. La tumeur a une jambe épaisse ou mince la reliant à la membrane muqueuse de la langue.
  2. La lésion peut être localisée dans n'importe quelle partie de la langue, mais dans la plupart des cas, elle s'étend jusqu'aux zones latérales.
  3. La tumeur résultante est caractérisée par une croissance lente.

Autres options de classification

Il existe également d'autres méthodes de classification du cancer de la langue. Elles sont décrites ci-dessous:

  1. La classification des tumeurs sur la structure histologique. Dans la très grande majorité des cas, le cancer est une cellule épidermoïde, alors que la tumeur peut être kératinisante ou non kératinisante. L'adénocarcinome touchant la racine de la langue n'est diagnostiqué que chez 5% des cas.
  2. Classification des tumeurs selon la nature de leur croissance. La variété exophytique germe dans la cavité buccale; La variété endophyte a des limites claires et ne s'étend pas au-delà de l'épaisseur de la langue.

Causes de développement

Dans la plupart des cas, le cancer de la langue survient sous l'influence de facteurs externes indésirables, ce qui nous permet d'identifier les causes et facteurs suivants qui provoquent la maladie:

  1. L'impact négatif de la fumée de tabac sur les muqueuses de la cavité buccale, les néoplasmes malins se produisent généralement chez les fumeurs ayant une expérience significative.
  2. Abus de boissons alcoolisées. Tout d'abord, le groupe à risque comprend les personnes combinant consommation d'alcool et tabagisme actif, car ces boissons contiennent des composants qui renforcent les propriétés cancérigènes de la fumée du tabac.
  3. Application systématique de lésions mécaniques de la membrane muqueuse de la langue. La raison peut en être l’habitude de mordre le bout de la langue, des prothèses dentaires mal exécutées ou un frottement avec le tranchant d’une dent ébréchée.
  4. Travailler dans des conditions défavorables et dangereuses. Les personnes qui travaillent dans l'industrie pétrolière ou ont été à plusieurs reprises victimes d'empoisonnement aux sels de métaux lourds sont à risque.
  5. Mauvaise nutrition. Le risque de développer de tels néoplasmes malins est accru chez les personnes qui consomment des épices et des épices épicées et qui préfèrent également consommer des aliments ou des boissons trop chauds, ce qui entraîne un brûlage systématique de la langue.
  6. Maladies chroniques de la cavité buccale, provoquant la survenue fréquente de processus inflammatoires aigus. Tout d’abord, il s’agit de maladies dentaires telles que la gingivite ou la stomatite.
  7. La maladie de Bowen, dans laquelle un seul point avec une structure lisse se forme à la surface de la langue; la maladie se caractérise par un creux du foyer ou par la présence d'une érosion à sa place. Une telle pathologie est considérée comme une condition précancéreuse et nécessite donc l’observation de spécialistes.
  8. La leucoplasie peut apparaître comme une verrue en croissance progressive ou comme une tache blanchâtre; quelle que soit la forme, la lésion a tendance à provoquer une inflammation et une kératinisation systématiques. Cette pathologie ainsi que la maladie de Bowen sont considérées comme une condition précancéreuse.

Symptômes du stade initial

Le tableau clinique au stade initial est souvent léger, mais progressivement le patient commence à montrer les symptômes suivants:

  1. Inconfort sur le site de la lésion. Il n’est associé à une douleur aiguë que dans de rares cas de cancer; dans la plupart des cas, l’inconfort n’est causé que par la sensation physique d’une formation inhabituelle dans la bouche. Le patient peut ressentir des picotements ou une légère brûlure, périodiquement le bout de la langue ou la langue entière devient engourdie. Les douleurs de coupe surviennent plus tard, lorsque la tumeur commence à se développer; il est souvent difficile de déterminer leur source, car ils font un don pour les oreilles, les temples ou les appareils maxillo-faciaux.
  2. L'apparition d'une odeur désagréable de la cavité buccale, qui ne disparaît pas même après des procédures hygiéniques et l'utilisation de produits spéciaux. Ce symptôme est caractéristique du stade initial de la forme ulcéreuse de cancer de la langue.
  3. Perturbation des fonctions de déglutition. Le symptôme n'est pas seulement associé à des problèmes d'alimentation, il peut être difficile pour le patient d'avaler même un petit morceau de salive.
  4. Augmentation de la sécrétion des glandes salivaires. Le cancer peut causer une salivation excessive.
  5. Violation de la diction, détérioration du langage parlé.

Période développée

La période développée commence avec la croissance du néoplasme, le tableau clinique change également.

Pour ce stade de la maladie se caractérise par l'apparition des symptômes suivants:

  1. Augmentation de la douleur ou de son apparition, si elle était absente au stade initial.
  2. Odeur désagréable qui, pendant la période de développement, est caractéristique non seulement de la forme ulcéreuse, mais aussi d’autres types de cancer. Sa cause est le début de la décomposition de la tumeur.
  3. Une augmentation marquée des ganglions lymphatiques, qui peut être accompagnée de sensations douloureuses. La raison en est l'apparition de cellules cancéreuses, provoquant l'apparition de tumeurs secondaires.
  4. Une augmentation de la taille de la tumeur, ce qui la rend plus visible lors de l'examen; l'apparence et la spécificité de la croissance dépendent de la forme de la maladie.

Dernières étapes

En l'absence de recherche de soins médicaux professionnels et de traitement adéquat de la maladie, les progrès continuent.

Cela conduit à l'apparition de nouveaux symptômes au cours des stades avancés, qui peuvent être les suivants:

  1. Plus grande illisibilité de la parole et impossibilité d’avaler des aliments en raison de la grande taille de la tumeur.
  2. La destruction de la structure de la langue, la propagation des lésions dans les muqueuses environnantes et les tissus mous.
  3. Le développement de multiples processus inflammatoires dans la bouche, provoqués par les produits de la désintégration du néoplasme.
  4. Découverte fréquente de saignements sévères, caractéristiques des formes ulcéreuses de cancer de la langue.
  5. Perte partielle ou totale de dents, si la maladie se propage et commence à affecter l'appareil maxillofacial.
  6. Nausée, fatigue, faiblesse systémique, apathie et autres signes caractéristiques de toutes les maladies oncologiques.

Le tableau clinique dépend de la localisation des tumeurs secondaires, mais aux derniers stades du cancer, la qualité de vie du patient se détériore considérablement. Par conséquent, il est déjà impossible d'ignorer les signes de la maladie.

Diagnostics

Il est nécessaire de faire appel à des spécialistes pour les mesures de diagnostic à un stade précoce, lorsque les premiers cas de cancer apparaissent lors d’un examen indépendant de la langue. Le traitement en temps opportun vous permet de poser un diagnostic à un stade où aucune tumeur secondaire n’est apparue et où il n’ya pas de complications sérieuses - cela facilite le processus de traitement et minimise le risque de récidive dans le futur.

Pour le diagnostic, les méthodes de diagnostic suivantes sont généralement mises en pratique:

  1. Réaliser des études histologiques impliquant le prélèvement d’un échantillon de la lésion et son étude en laboratoire.
  2. Prendre un écouvillon du site de localisation de l'ulcère et son examen cytologique ultérieur.
  3. L’examen échographique remplit plusieurs fonctions à la fois: il vous permet de déterminer la profondeur de la lésion sur le site de localisation de la lésion, ainsi que de détecter en temps voulu les métastases dans les organes internes.
  4. La radiographie est effectuée si le diagnostic a déjà été confirmé. Sa tâche est d'identifier les éventuels changements affectant le tissu osseux.
  5. L'imagerie par résonance magnétique ou par ordinateur est également un élément important du diagnostic, car elle peut être utilisée pour détecter des métastases dans le cerveau.

En l'absence de confiance dans le diagnostic, les spécialistes peuvent désigner un spécialiste et un certain nombre d'études supplémentaires. Cela est nécessaire en raison des symptômes similaires d'un cancer de la langue au stade initial associé à d'autres maladies, notamment l'ulcère de la tuberculose, la syphilis et l'apparition de tumeurs bénignes.

Traitement

Le médecin prescrit le traitement du cancer de la langue après le diagnostic, les tests, la détection des contre-indications et l'identification d'autres caractéristiques individuelles de la maladie.

À ce jour, trois méthodes principales sont courantes:

  1. Radiothérapie
  2. Intervention chirurgicale.
  3. Polychimiothérapie.

Méthode chirurgicale

La chirurgie est prescrite si le médecin traitant estime que les autres options de traitement auront un faible degré d'efficacité.

Une telle intervention peut être réalisée des manières suivantes:

  1. Retrait de la tumeur et des tissus mous touchés près de celle-ci.
  2. Retrait complet de la langue si elle ne peut pas être sauvée en raison de lésions étendues. Les experts ont recours à des mesures aussi radicales pour traiter les patients à un stade avancé.
  3. L'installation d'onglets spéciaux est généralement une mesure supplémentaire après l'opération.
  4. Ablation des ganglions lymphatiques, s’il est déterminé qu’ils contiennent des métastases.
  5. La chirurgie reconstructive après le traitement primaire est nécessaire pour restaurer les tissus durs et mous.

L'indication principale d'une intervention chirurgicale est la propagation de tumeurs au sol de la bouche. Dans ce cas, non seulement la langue ou une partie de celle-ci est enlevée, mais également le plancher du ciel.

La germination de la tumeur dans d'autres organes internes ou la profondeur de la cavité buccale est une contre-indication dans laquelle de telles opérations sont impossibles.

Radiothérapie

La radiothérapie peut être une méthode indépendante de traitement du cancer de la langue ou être prescrite comme mesure supplémentaire avant ou après l'opération chirurgicale afin de consolider le résultat et de minimiser le risque de rechute.

La base de cette méthode est l’impact sur les cellules cancéreuses de rayons X spéciaux, de faisceaux d’électrons ou d’isotopes très radioactifs, ce qui conduit à leur destruction complète.

À ce jour, la technologie IMRT est le plus souvent utilisée dans le traitement du cancer de la langue, qui présente les caractéristiques suivantes:

  1. Le calcul le plus précis de la dose de rayonnement, qui vous permet de détruire efficacement les cellules cancéreuses et d’avoir un impact négatif minimal sur le corps humain.
  2. La possibilité de la direction exacte du rayonnement dans un endroit où la lésion est localisée, ce qui réduit l'effet du rayonnement sur d'autres parties du corps.
  3. Les effets secondaires se produisent beaucoup moins fréquemment et dans une moindre mesure qu'avec d'autres options de radiothérapie.
  4. La radiothérapie utilisant cette technologie est effectuée quotidiennement. la durée du cours est déterminée par le médecin traitant, généralement entre 1,5 et 2 mois.

Polychimiothérapie

L'un des moyens de lutter contre le cancer est la chimiothérapie, qui implique l'utilisation de médicaments spéciaux ayant un effet néfaste sur les cellules cancéreuses.

La polychimiothérapie est habituellement prescrite dans les indications suivantes:

  1. La formation d'une tumeur qui ne peut pas être enlevée chirurgicalement.
  2. Détection de métastases à distance.
  3. La présence de cellules faiblement différenciables dans un cancer.

Une telle thérapie consiste souvent en l'utilisation combinée des médicaments suivants:

  1. "Cisplatine" a des propriétés bactéricides et mutagènes, la substance est capable de former des liaisons fortes avec l'ADN. Le médicament est utilisé contre le cancer depuis le milieu du siècle dernier.
  2. "Carboplatine" - un médicament à base de la même substance, qui est un dérivé du platine. Cet outil peut provoquer un complexe d'effets secondaires du système circulatoire, des organes digestifs, des reins et des organes de l'audition. Avant sa nomination, comme dans le cas du "cisplatine", le médecin doit s'assurer de la tolérance normale du patient aux dérivés du platine.
  3. Le «5-fluorouracile» est un médicament qui a confirmé un haut degré d’efficacité dans diverses formes de cancer. sa libération est réalisée sous forme d'une solution à 5% pour la mise en oeuvre d'injections, d'une crème à 5% pour usage externe ou d'un concentré destiné à l'auto-préparation de la solution. Le médicament est généralement exclu de la thérapie si le patient vient de subir une intervention chirurgicale pour enlever la tumeur.

Tous les médicaments inclus dans la polychimiothérapie ont un grand nombre de contre-indications. Par conséquent, des diagnostics préliminaires sont effectués pour les identifier. Sur la base des résultats de la recherche, le médecin traitant décide de l'opportunité de prescrire un tel traitement.

Prévention

Comme le cancer de la langue se développe dans la plupart des cas sous l’influence d’une règle externe, les mesures préventives sont très efficaces et réduisent considérablement le risque de développement de tumeurs malignes.

Les règles de base à suivre sont énumérées ci-dessous:

  1. Cesser complètement de fumer.
  2. Consommation modérée d'alcool ou rejet total de celui-ci.
  3. Maintenir l'hygiène buccale.
  4. Visites préventives chez le dentiste au moins 1 à 2 fois par an. Cela permet non seulement de diagnostiquer la maladie en temps voulu, mais également d'éliminer les facteurs susceptibles de provoquer son apparition.

Prévisions

Les prévisions dépendent du moment où vous avez besoin de soins médicaux, car la maladie est beaucoup plus facile à traiter. Une issue favorable n'est possible qu'avec la nomination d'un traitement au stade initial, 80% de ces patients ont ensuite vécu 5 ans ou plus.

Dans le traitement du cancer de la langue à un stade ultérieur, un décès a été observé chez 65% des patients, les 35% restants ayant vécu encore 5 ans.

Cancer de la langue: comment reconnaître la maladie à un stade précoce, types, causes, symptômes, traitement

L'épidémiologie (prévalence) du cancer de la langue est en moyenne de 5 cas pour 100 000 habitants. Parmi les cas enregistrés de tumeurs de la cavité buccale, il représente jusqu'à 60%. Malgré le diagnostic relativement simple de cette maladie, il existe des cas négligés - souvent, les personnes ne remarquent pas de signes ou n’ignorent pas les symptômes du cancer de la langue.

Étiologie - causes de cancer de la langue

La principale cause des tumeurs de la langue, comme de toutes les autres maladies oncologiques, est une défaillance génétique des cellules. Dans ce cas, les cellules de l'épithélium - le tissu qui forme la membrane muqueuse. Plusieurs facteurs majeurs ont contribué à ce processus:

  • Exposition à des agents cancérigènes. Une quantité énorme de substances nocives présentes dans la fumée de cigarette et les mélanges à mâcher (nasvay, bétel). C’est chez les fumeurs et les nasvashchiki que le cancer de cette localisation est le plus souvent diagnostiqué, et il est détecté 3 fois plus souvent chez les hommes que chez les femmes. L'alcool augmente les effets des cancérogènes.
  • Risques professionnels. L'incidence de l'oncologie linguistique chez les personnes employées dans des industries dangereuses est beaucoup plus élevée. Les sels de métaux lourds (mercure, plomb), d'amiante et de produits pétroliers peuvent également être classés comme cancérogènes par leur nature.

Photo: néoplasme sur la langue

L'impact des virus. Des études récentes ont montré un lien direct entre l’infection virale chronique et l’incidence du cancer. Le papillomavirus humain, le virus de l'herpès simplex et le VIH peuvent transformer le génome des cellules en cellules cancéreuses. Selon les statistiques, jusqu'à 70% des femmes sont porteuses du VPH. Le mécanisme des effets oncogènes des virus est associé à leur capacité à supprimer les gènes antitumoraux.

  • Lésion buccale chronique. Ils peuvent être associés à une mauvaise installation de prothèses dentaires, à un traitement inapproprié des obturations ou à une morsure chronique de la muqueuse.
  • L'impact prolongé de ces facteurs sur la membrane muqueuse est accompagné de lésions à la structure de l'ADN des cellules épithéliales. En conséquence, une hyperplasie papillaire (croissance excessive) se développe, qui ressemble à un phoque sur les côtés, ou une dysplasie (développement anormal) de la membrane muqueuse.

    D'autres effets de ces causes conduisent au développement de conditions précancéreuses: leucoplasie, maladie de Bowen, hyperkératose et papillomes. À l'avenir, ces états sont transformés en oncologie.

    Stades du cancer de la langue

    Il existe plusieurs stades de la maladie, chacun ayant ses propres caractéristiques.

    Stade initial du cancer de la langue (premier)

    Photo: Cela ressemble au stade initial du cancer de la langue.

    Il se caractérise par une évolution peu symptomatique - cela ne gêne pas les patients. Se manifeste des taches blanchâtres sur la membrane muqueuse, appelées excroissances papillaires. Souvent, ils sont confondus avec la plaque située à la surface latérale de l'organe musculaire.

    À l'examen, les médecins prennent souvent ces formations pour des manifestations d'autres maladies: glossite ou stomatite. La douleur à ce stade est absente.

    Stade des manifestations cliniques (deuxième)

    Au fur et à mesure que la maladie progresse, la "plaque" se transforme progressivement en une masse dans la langue, qui, si elle n'est pas traitée, se transforme en une tumeur dans la langue. A ce stade, le syndrome douloureux apparaît, la douleur est de nature diffuse ou locale et irradie très souvent vers les organes voisins (dans le cou, la tempe, les oreilles).

    Les patients à ce stade se plaignent souvent de la mauvaise haleine, qui est causée par une infection et une suppuration de la tumeur. Le tableau clinique est rejoint par une difficulté à avaler, un trouble de l'articulation, un gonflement et un engourdissement d'une partie de la langue. Il est possible que des métastases des tissus environnants et des ganglions lymphatiques avoisinants - sous-maxillaires, cervicales.

    Degré de course (troisième)

    Il est possible de porter la maladie à ce stade si les symptômes du cancer initial et du cancer de la deuxième phase de la langue sont complètement ignorés. Elle se manifeste par une croissance envahissante agressive (pénétrant dans l'épaisseur de l'organe et des tissus environnants), accompagnée d'une désintégration des tissus.

    Stade terminal (quatrième)

    Dans cette phase, des métastases à distance se produisent - dans les os, le foie et les poumons. Le traitement du cancer avancé de la langue n'a pas beaucoup de succès et le pronostic est très douteux. Les patients qui ont commencé la maladie jusqu'au stade terminal vivent rarement plus d'un an. Le traitement est appliqué uniquement palliatif - la lutte contre la douleur et l'intoxication du cancer.

    Types de cancer de la langue

    La maladie est classée par localisation - la localisation de la tumeur dans la langue:

    • Cancer du corps de la langue - plus des 2/3 de tous les cas de cette pathologie.
    • Cancer de la racine de la langue - 1/5 de tous les cas.
    • Cancer de surface inférieure - tous les cas restants (environ 10%).

    Photo: carcinome épidermoïde

    Selon le principe de la croissance tumorale, on distingue les formes cliniques suivantes de la maladie:

    • Exophytique - la tumeur se développe principalement dans la cavité buccale. Parfois, cette forme de la maladie est appelée papillaire.
    • Endophyte (infiltrant) - la croissance est dirigée vers le corps. La croissance endophyte est un symptôme caractéristique du cancer de la racine de la langue. Très souvent, cette forme de maladie conduit à un œdème et à une obstruction des mouvements de la langue ou à sa totale immobilité.
    Le cancer de la langue appartient au squamous dans 95% des cas, et seulement dans 5% des cas, il s'agit d'une autre forme histologique: carcinome ou carcinome basocellulaire.

    Par l'apparition de la tumeur, on distingue les formes papillaires et ulcéreuses. Le cancer papillaire est le type de maladie le plus répandu. Cela ressemble à une croissance dense, quelque peu surélevée au-dessus de la membrane muqueuse et recouverte de «verrues».

    Lorsque la forme de la maladie ulcère à la surface de la langue sur le côté ou sur le dos apparaît une ulcération, entourée d'un rouleau. La propriété caractéristique d'un ulcère à un stade précoce est son absence totale de douleur. À mesure que l'ulcère se développe, le syndrome douloureux apparaît, des saignements se produisent. La fixation d'un composant inflammatoire masque le cancer et rend le diagnostic difficile.

    Photos du cancer de la langue

    Cancer papillaire de la langue sur la photo

    Sur la photo, la tumeur est du côté de la langue.

    Sur la photo cancer de l'ulcère

    Sur la photo cancer de la langue

    Diagnostics

    Indépendamment, vous pouvez seulement suspecter les premiers symptômes de l'oncologie de cette localisation. Curieusement, de tous les médecins, ce sont les dentistes et non les oncologues qui sont confrontés à cette pathologie. Cela est dû aux spécificités de leurs activités: dans l'exercice de leurs activités professionnelles, ils sont les premiers à remarquer les signes d'un cancer à un stade précoce, sous la forme d'un sceau sur le côté de la langue ou à la racine.

    La similitude des premiers symptômes du cancer de la langue avec d'autres maladies de la cavité buccale conduit à un diagnostic tardif, le plus souvent au second stade, lorsque la tumeur maligne de la membrane muqueuse présente l'apparition d'un ulcère ou d'une tumeur prononcée.

    Le diagnostic spécifique consiste à effectuer les examens suivants:

    • Examen d'un frottis d'empreinte pour détecter les signes de carcinome épidermoïde.
    • Biopsie tumorale suivie d'un examen histologique au microscope.
    • Échographie de la langue et des tissus mous de la mâchoire inférieure, ainsi que l'échographie du cou afin de rechercher des métastases.
    • Radiographie du crâne ou tomodensitométrie - en cas de suspicion de croissance tumorale dans l'os.

    Pour exclure les métastases à distance, il faut passer une radiographie des poumons, une tomodensitométrie (IRM) du cerveau et une échographie du foie.

    Méthodes de traitement du cancer de la langue

    Quelle que soit la cause du cancer de la langue, un traitement d'association est appliqué à son traitement, y compris les méthodes suivantes:

    • Traitement chirurgical. L'opération a pour but l'ablation radicale d'une tumeur maligne: soit une résection partielle (excision) de la langue, soit son enlèvement complet (glossectomie). Dans les cas avancés, lorsque la tumeur a germé dans les tissus environnants, elle est réséquée jusqu'aux os de la mandibule.
    • Radiothérapie La thérapie à distance est distinguée lorsque la tumeur est irradiée à distance par des rayons X et par contact (curiethérapie) lorsque la source de rayonnement (isotopes radioactifs) est placée dans le corps. La radiothérapie est effectuée avant et après la chirurgie. Combien de séances sont nécessaires, déterminées par le médecin.
    • Polychimiothérapie. Il est utilisé dans les cas avancés en présence de métastases distantes, lorsque d'autres méthodes ne peuvent pas être utilisées ou si leur effet est insuffisant. Les patients sont traités avec du cisplatine, du méthotrexate et d'autres médicaments.
    Les chirurgies dans les derniers stades de la maladie sont souvent invalidantes - dans certains cas, presque toute la mâchoire inférieure doit être retirée. Après la chirurgie, les patients vivent avec certaines restrictions. Afin de créer une qualité de vie satisfaisante, ils subissent des opérations de reconstruction.

    Méthodes de prévention, pronostic du cancer de la langue

    Il est possible de réduire la probabilité d'occurrence de la maladie en abandonnant les mauvaises habitudes: fumer, boire de l'alcool et du tabac à chiquer. En cas de pathologie dentaire contribuant à une lésion chronique de la membrane muqueuse, la cavité buccale est réorganisée: les prothèses sont réinstallées, les obturations sont traitées, la morsure est corrigée.

    Le respect d'une hygiène buccale de base peut réduire considérablement le risque de cancer. En termes de pronostic, il est important de procéder à des examens de routine réguliers chez le dentiste, au cours desquels les premiers signes de cancer peuvent être observés, ce qui vous permet d’envoyer rapidement une personne à un oncologue.

    Avec le traitement radical combiné du cancer de la langue aux stades précoces, le taux de survie à cinq ans avoisine les 90% et, dans les cas avancés, il diminue à 60%. Si le traitement est instauré au stade de la métastase, le taux de survie à cinq ans est inférieur à 35%, même à Moscou.

    Cancer de la langue - stade initial

    Le cancer de la langue (stade initial) est une forme de développement du cancer de cet organe, qui est l’un des types de cancers de la cavité buccale les plus graves et les plus fréquents (cancer de la cavité buccale). Le cancer de la langue commence généralement par des cellules cornéennes qui recouvrent la surface de la langue. Lorsqu'une forme de cancer est localisée dans les tiers antérieur et moyen de la langue, elle est classée comme un type de cancer de la bouche. Le cancer qui se développe dans le tiers arrière de la langue est considéré comme une forme de cancer du pharynx (oropharynx).

    Avec le dépistage précoce du cancer de la langue 1, une personne a plus de chances de réussir son traitement et de se rétablir complètement.

    Cancer de la langue au stade initial - le tableau clinique

    Selon les statistiques, le cancer de la langue chez les hommes (groupe d'âge de 45 à 50 ans) est diagnostiqué environ deux fois plus souvent que chez la moitié féminine de la population. La principale raison de cette statistique est l’abus de cigarettes, d’alcool et de stupéfiants, qui augmente considérablement le risque de cancer de la bouche. En outre, le corps masculin est plus sujet aux effets du virus du papillome humain (VPH), qui est également souvent la cause première du développement d'un cancer de la langue initiale de la langue.

    Le cancer de la langue au stade 1 peut être caractérisé par l'apparition de phoques de nature locale ou diffuse dans les tissus de cet organe, ainsi que par la croissance de croissance, de nœuds, de cônes, d'ulcères, de papillomes, etc. à sa surface.

    Le cancer de la langue se distingue des autres formes de cette maladie par la prolifération d'une tumeur maligne, ainsi que par ses métastases sur d'autres organes vitaux: poumons, os, reins, foie, cerveau. En outre, le cancer de la langue peut transformer et toucher n'importe quelle partie de la cavité buccale, y compris les lèvres, la gorge, les gencives et la muqueuse buccale.

    Signes de cancer du langage au stade précoce

    Les tumeurs malignes de la langue peuvent atteindre des tailles significatives avant d’entraîner les symptômes associés.
    Les signes les plus courants qui aident à reconnaître le cancer de la langue au stade initial sont une douleur, des picotements et une ulcération de la langue qui ne guérissent pas (éventuellement, saignent) pendant plus de trois semaines.

    Le stade initial du cancer de la langue peut ne pas apparaître comme symptomatique, si bien qu’une personne ne remarque aucun changement particulier de son état de santé et ne demande pas d’aide médicale à temps. Par conséquent, il est nécessaire de prendre très au sérieux les signes et les signaux que votre corps vous envoie et il est important de vous faire tester à temps si des symptômes ou des malaises dans la bouche sont détectés.

    Les premiers signes de reconnaissance du cancer du premier stade de la langue sont:

    • Odeur désagréable de la bouche. Avec le développement et la croissance de la tumeur, une personne peut ressentir une forte odeur désagréable de la bouche.
    • Le patient peut développer un dysfonctionnement de la déglutition.
    • L'émergence de problèmes d'élocution.
    • L'apparition d'une gêne et d'une douleur sur le lieu de croissance du néoplasme (parfois une douleur qui coupe, mais le plus souvent, au début, il s'agit d'une sensation de picotement et de brûlure dans la région de la tumeur primitive). De plus, de telles douleurs peuvent être infligées à la mâchoire, à l’oreille, au temple.
    • Changements dans la structure de la muqueuse de la langue (avec un examen minutieux indépendant de la cavité buccale près du miroir, vous pouvez trouver des taches blanches et une plaque sur la langue, un gonflement, une tache rouge, un ulcère ou un autre néoplasme, le plus souvent situé sur l'une des parois latérales de l'organe).
    • Inflammation et hypertrophie des ganglions lymphatiques sous-maxillaires ou auriculaires.

    Dans certains cas, le cancer de la langue au stade initial ne provoque que des douleurs mineures qui, à ce stade, n’ont pratiquement pas de localisation exacte, et sont dans la plupart des cas considérés par le patient comme une manifestation de traumatisme mécanique, coupures, caries, inflammation des gencives, amygdalite et autres affections ORL..

    Si les symptômes ci-dessus sont détectés, la consultation d'un spécialiste qualifié ne doit pas être négligée. Assurez-vous de contacter votre dentiste ou votre oncologue si vous présentez des tumeurs étranges et inhabituelles dans la bouche. N'oubliez pas que plus tôt vous allez chez le médecin pour confirmer ou infirmer le diagnostic de «cancer de la langue - le stade initial», plus les prévisions pour l'avenir seront positives.

    En outre, si vous vous adressez à temps à un oncologue, vous pouvez déterminer l'une des formes de cette maladie dès le premier stade du cancer de la langue:

    1. Cancer ulcératif de la langue:

    Il est considéré comme le plus commun, est détecté dans presque tous les cas. Un tel ulcère est sujet à la croissance périphérique. À un stade avancé, des masses nécrotiques se forment au bas de l'ulcère.

    2. Forme nodulaire du cancer de la langue:

    Dans ce cas, le néoplasme primaire se présente sous la forme d'un joint solide ou d'une bosse sur le dessus de la langue. Une telle tumeur a une forme visuelle et des bords assez nets. Cette forme de la maladie, bien qu'elle se produise plusieurs fois moins souvent, est toutefois considérée comme beaucoup plus dangereuse que la précédente, car elle a tendance à se développer rapidement.

    3. Cancer papillaire de la langue:

    Le cancer papillaire de la langue se caractérise par l’apparition de plusieurs excroissances petites mais très rapprochées. Cette forme est aussi caractéristique d'un progrès assez rapide.

    Cancer de la langue (premier stade) - traitement

    Les options de traitement pour le cancer de la langue au stade précoce peuvent inclure un traitement médicamenteux. De plus, certaines lésions peuvent être traitées avec une combinaison de chirurgie, radiothérapie et chimiothérapie.

    Traitement modulé en intensité de radiothérapie (IMRT)

    La radiothérapie peut être prescrite avant la chirurgie, après la chirurgie ou, dans certains cas, comme traitement principal. Les rayons X à haute énergie, les faisceaux d'électrons ou les isotopes radioactifs sont utilisés pour diriger l'irradiation afin de détruire les cellules cancéreuses.

    Pour mener une radiothérapie, les oncologues utilisent un équipement spécial basé sur un logiciel qui permet de calculer la dose de rayonnement correcte nécessaire pour traiter une tumeur avec une précision maximale. Cela minimise les effets des radiations sur les tissus sains environnants.

    Cette technologie IMRT utilise des doses de rayonnement plus efficaces avec moins d'effets secondaires que les méthodes traditionnelles de radiothérapie.

    La radiothérapie, y compris l'IMRT, empêche la division des cellules cancéreuses. La dose de rayonnement est calculée afin de n'endommager que les cellules cancéreuses se divisant rapidement. Cela provoque des dommages minimes aux tissus normaux sur le trajet du faisceau de rayonnement.

    La radiothérapie comprend 5 à 6 semaines d'interventions quotidiennes.

    Bien que la chimiothérapie seule ne puisse guérir ce type de cancer, elle peut aider à contrôler la croissance tumorale lorsqu'elle est utilisée en association avec une chirurgie ou une radiothérapie.

    La chimiothérapie est prescrite de plusieurs manières:

    • ainsi que la radiothérapie comme alternative à la chirurgie (appelée chimioradiothérapie);
    • après une intervention chirurgicale pour réduire le risque de récidive du cancer;
    • ralentir la croissance de la tumeur et contrôler les symptômes si le cancer de la langue ne peut être guéri (traitement palliatif).

    Prévention du cancer de la langue

    Grâce aux recommandations ci-dessous, vous pouvez prévenir le développement d'un cancer de la langue et de la cavité buccale (ou l'identifier à un stade précoce):

    1. Brossez-vous les dents et la langue régulièrement. Une mauvaise hygiène buccale abaisse le système immunitaire et inhibe la capacité de votre corps à combattre les maladies potentielles pouvant provoquer le cancer.
    2. Arrêtez de fumer (ou de mâcher) tout type de produit du tabac.
    3. Éliminer la consommation d'alcool. Le risque de développer un cancer de la bouche est accru par le nombre et la durée de consommation d'alcool et de produits du tabac.
    4. Limiter l'exposition au soleil.
    5. Faites de l'exercice régulièrement. On sait qu'un mode de vie actif renforce le système immunitaire et aide à prévenir diverses maladies, notamment le cancer.
    6. Donner la préférence à une nutrition adéquate. L’American Cancer Research and Oncology Institute vous recommande d’utiliser quotidiennement des haricots, des baies, des légumes crucifères (chou, brocoli), des légumes à feuilles vert foncé, des graines de lin, de l’ail, des raisins, du thé vert, du soja et des tomates.
    7. Une préparation appropriée des produits ci-dessus est également importante dans la prévention du cancer. Remplacez la cuisson par friture, cuisson au four ou cuisson à la vapeur. Utilisez des épices saines telles que l'ail, le gingembre et la poudre de cari pour ajouter de la saveur.
    8. Visitez régulièrement le dentiste (tous les 3-4 mois).
    9. Effectuer un examen indépendant de la totalité de la cavité buccale, y compris de la langue, au moins une fois par mois. Cela ne prend que quelques minutes de votre temps, mais cela aide à détecter un cancer de la langue, dont l’étape 1 peut se poursuivre sans symptômes évidents. Assurez-vous de vérifier le dos et les côtés de la langue. Si vous voyez ou sentez quelque chose de suspect - bosses, rougeur, nœuds, sceaux dans les tissus ou taches blanches, rouges ou grises sur la langue, consultez votre dentiste pour qu'il procède à un examen professionnel.

    Cancer language stage 1 - pronostic et survie

    Dans les conditions d'un diagnostic et d'une détection en oncologie opportuns, ainsi que d'un traitement combiné correct et opportun du cancer de la langue (stade initial), la survie des patients atteints d'un cancer varie de 60% à 85%. Si nous parlons de cancer de la langue du stade avancé avec la présence de processus métastatiques, le taux de survie des patients ne dépasse pas 30%.

    Premiers signes de cancer de la langue et principales causes de la maladie

    Des études conduites de tumeurs malignes de la cavité buccale ont permis d'établir que le groupe de ces maladies survient dans la plupart des cas sous l'influence de mauvaises habitudes. C'est pourquoi le cancer du langage est le plus souvent diagnostiqué chez l'homme.

    Cette pathologie est caractérisée par un cours agressif; la difficulté de détecter une formation maligne de la langue à un stade précoce de son développement est expliquée par l'évolution asymptomatique de la maladie au cours de cette période.

    Classification du cancer du langage

    Le cancer de la langue doit être subdivisé en médecine en fonction de sa localisation dans l'organe, sa forme, son schéma de croissance et sa structure histologique.

    La localisation, c'est-à-dire l'emplacement de la langue, une tumeur maligne est divisée en:

    • Cancer du langage corporel. Cette localisation est détectée chez environ 70% des patients; généralement, avec une telle disposition, la tumeur affecte les surfaces latérales de l'organe ou de sa partie médiane.
    • Le cancer de la racine de la langue est détecté dans 20% des cas. Cette localisation est également appelée cancer de l'oropharynx. L'apparition de tumeurs malignes dans la moitié postérieure de la cavité buccale est toujours caractérisée par une évolution plus agressive.
    • Education au cancer, localisée sous la langue. Détecté dans 10% des cas.

    Cette photo montre clairement un cancer de la racine de la langue.

    La forme de cancer de la langue est divisée en:

    • Forme ulcéreuse. Un ulcère se forme sur la langue, qui présente des bords irréguliers et souvent saignants. Les ulcérations touchent la partie inférieure de la langue et son milieu.
    • Forme infiltrante. Un patient dans l’épaisseur de la langue peut être palpé avec un infiltrat de masse dense et vallonné. La couche muqueuse au-dessus du phoque est diluée, avec cette forme de syndrome de douleur cancéreuse est exprimé. Dans la plupart des cas, l'infiltrat se forme sur le bout de la langue et dans son dos.
    • La forme papillaire est exposée lorsqu'une tumeur sur une tige mince ou épaisse sort de la couche muqueuse au-dessus de la langue dans différentes parties de celle-ci. Ce type de tumeur maligne se caractérise par une croissance lente et affecte généralement les parties latérales de la langue.

    Sur la photo, vous pouvez voir à quoi ressemble le stade initial du cancer papillaire de la langue.

    Selon la structure histologique:

    • Dans 95% des cas, le cancer de la langue est squameux (kératinisant et non kératinisant).
    • L'adénocarcinome est rarement détecté et affecte généralement la racine de la langue.

    Par la nature de la croissance du cancer de la langue peut être:

    • Tumeur exophytique. Dans le même temps, une tumeur maligne se développe dans la cavité buccale.
    • Tumeur endophyte. L'emplacement de l'éducation est limité à la colonne du corps.

    Photos de carcinome épidermoïde de la langue

    Causes de développement

    Parmi les causes du cancer de la langue, les oncologues attribuent une valeur majeure aux facteurs indésirables externes, à savoir:

    • Tabagisme à long terme et utilisation de boissons contenant de l'alcool. Si une personne est intéressée par les deux, alors la probabilité d'une tumeur maligne dans la cavité buccale augmente plusieurs fois. L'alcool améliore considérablement les propriétés cancérogènes des mélanges de tabac.
    • Lésion mécanique chronique de la langue. Cela se produit lors du port de prothèses mal installées, lorsque la couche de mucus est blessée par le bord d'une dent cassée et que le mors est régulièrement mordu.
    • Risques professionnels - travail avec les sels de métaux lourds, produits de l'industrie pétrolière.
    • Utilisation constante de plats muqueux brûlants et trop chauds. Préférence d'assaisonnement pour plats épicés.
    • Inflammation chronique de la cavité buccale - stomatite, gingivite.

    L'effet simultané sur le corps humain de deux ou trois facteurs indésirables augmente le risque de cancer de la bouche.

    Il existe également certaines maladies précancéreuses, avec le développement desquelles le risque de formation d'une tumeur maligne de la langue augmente plusieurs fois. Ces maladies incluent:

    • La maladie de Bowen - la formation d'un seul point sur la langue, sa surface est lisse. Une lésion peut s'effondrer ou une érosion se forme à sa place.
    • Leucoplasie - un site d'inflammation persistante, peut ressembler à une tache blanchâtre ou à une verrue en croissance progressive. De tels changements ont tendance à la kératinisation.

    La probabilité de cancer de la langue avec une localisation différente augmente avec l'âge. La plupart des personnes traitées pour cette maladie sont des hommes âgés de 40 à 60 ans. Après 80 ans, cette maladie commence rarement à se développer initialement. Il existe des preuves de détection du cancer de la langue chez les jeunes enfants, bien que cet âge ne soit pas caractéristique de cet âge.

    Les premiers symptômes et signes du stade initial

    Le cancer d'une langue a trois stades de développement: initial, développé et négligé.

    La difficulté du diagnostic au stade initial réside dans le fait que pendant cette période, la plupart des patients éprouvent rarement les sensations qu’ils peuvent prendre au sérieux.

    Néanmoins, malgré une attention particulière à leur santé, certains dysfonctionnements de la cavité buccale peuvent être suspectés pour les motifs suivants:

    • L'apparition d'un malaise à la place de la croissance de l'éducation. Initialement, ces symptômes sont exprimés par une brûlure périodique, des picotements, un engourdissement, alors que la tumeur grossit, une douleur coupante commence à être gênante. Douleur intense au temple, à la mâchoire inférieure et à l'oreille.
    • Une odeur désagréable de la bouche. Ce symptôme est particulièrement caractéristique des formes ulcéreuses de la tumeur.
    • L'apparition de certains troubles de la déglutition. Le patient se plaint d'une mauvaise ingestion de gros morceau de nourriture ou de salive.
    • Augmentation de la salivation.
    • Changement de conversation.
    • Ganglions lymphatiques élargis derrière les oreilles, sous la mâchoire.

    Souvent, à un stade précoce du cancer de la langue du patient, le patient ne se préoccupe que de la douleur, qui n’a pas de localisation claire. Ce type de douleur est confondu avec des manifestations de stomatite, de carie ou de mal de gorge.

    Au fur et à mesure que la maladie progresse, les premiers symptômes rejoignent le saignement de la langue, une violation de sa mobilité. Les patients éprouvent des symptômes graves d'intoxication par le cancer, forte, ne passant pas sous l'influence d'analgésiques, la douleur. Dans les cas avancés, le cancer recouvre la plupart des autres structures de la cavité buccale et atteint les organes internes.

    Procédures de diagnostic

    Le diagnostic préliminaire est établi par le dentiste lors de l'examen initial de la cavité buccale du patient. Si nécessaire, le médecin applique la palpation, l'examen de la cavité buccale à l'aide de miroirs. Assurez-vous de connaître l'historique complet de la maladie et des sentiments du patient. Pour un examen plus approfondi, le patient est envoyé chez un oncologue.

    À partir des procédures de diagnostic, utilisez:

    • Examen histologique d'un échantillon prélevé sur une tumeur ou un ulcère (biopsie).
    • Examen cytologique d'un frottis prélevé à la surface d'une ulcération.
    • Une échographie est assignée pour déterminer la profondeur de la couverture d'un cancer de la langue et détecter les métastases dans les organes internes.
    • La radiographie est désignée afin d'identifier les foyers de modifications cancéreuses des structures osseuses du crâne.
    • Le scanner ou l'IRM est prescrit pour détecter les métastases cérébrales.

    Si nécessaire, le patient peut prescrire d'autres examens. Il est nécessaire de distinguer le cancer de la langue du chancre dur dans la syphilis primitive, de l'ulcère tuberculeux, des tumeurs bénignes et de la leucoplasie.

    Comment traite-t-on le cancer de la langue?

    Le choix de la méthode de traitement de l'éducation maligne de la langue dépend du stade de cette pathologie. Naturellement, au stade initial de la médecine, il est possible d'obtenir de bons résultats thérapeutiques sans recourir à une intervention chirurgicale extensive.

    Fondamentalement, le cancer de la langue est traité par une méthode combinée, c’est-à-dire que le patient est sélectionné selon une combinaison différente de radiothérapie, de méthodes chirurgicales et de chimiothérapie.

    Méthode chirurgicale

    L'opération est prescrite pour éliminer complètement la tumeur. Il peut s'agir d'une résection d'une certaine partie de la langue ou d'une glossectomie, c'est-à-dire d'une excision complète de l'organe. Pendant l'opération, les tissus mous, les muscles et les structures osseuses affectés sont enlevés. Peut-être l'imposition d'une orthostomie.

    Après le traitement principal, le patient se voit prescrire une opération de reconstruction pour restaurer les os, les muscles et les ligaments. Si des métastases ganglionnaires sont identifiées, elles sont également supprimées.

    Radiothérapie

    La radiothérapie est prescrite avant et après la chirurgie. Dans certains cas, l'irradiation peut être la principale méthode de traitement. Les cellules cancéreuses sont détruites par les rayons X à haute énergie, les isotopes radioactifs ou les faisceaux d'électrons dirigés.

    L'utilisation de la technologie IMRT permet, avec une grande précision, de calculer la dose efficace maximale de rayonnement et de l'envoyer à un endroit strictement défini. Cette technique a le moins d'effets indésirables. La radiothérapie est généralement prescrite pour chaque jour pendant 6-7 semaines.

    Polychimiothérapie

    La chimiothérapie consiste à utiliser des médicaments qui détruisent les cellules cancéreuses. Dans le traitement du cancer de la langue, on prescrit souvent une chimiothérapie, c'est-à-dire l'utilisation simultanée de plusieurs médicaments de chimiothérapie.

    Les indications de ce traitement sont les tumeurs locales non chirurgicales, les métastases à distance, la formation peu différenciée. L'utilisation simultanée de préparations de 5-fluorouracile et de platine - Carboplatine, Cisplatine - est considérée comme efficace.

    Les résultats du traitement sont améliorés avec la prescription simultanée de chimiothérapie et de radiothérapie, bien que l'état de santé des patients les jours de traitement en pâtisse grandement.

    Prévisions

    Les oncologues peuvent obtenir un résultat favorable du traitement uniquement pendant les phases initiales du cancer de la langue. Selon les statistiques de ces cas, environ 80% des personnes traitées par différentes méthodes vivent au moins cinq ans. Si l'éducation au cancer commençait à être traitée à un stade avancé, alors environ 35% seulement des personnes survivraient au cours des cinq premières années suivant le traitement.

    Mesures préventives

    Dans la plupart des cas, il est tout à fait possible de prévenir le cancer de la langue. Le moins susceptible de développer cette maladie est chez les personnes qui ne fument pas, consomment rarement de l'alcool et font constamment attention à une bonne hygiène buccale.

    Un examen deux fois par an chez le dentiste permet non seulement de détecter un cancer au stade initial, mais aide également de manière ponctuelle à identifier les caries, les dents ébréchées et à corriger les prothèses pour la couche muqueuse traumatique.

    Cancer de la langue

    Cancer de la langue - tumeur maligne de la langue, provenant généralement des cellules épithéliales de la membrane muqueuse. Elle se caractérise par une compaction locale ou diffuse des tissus de la langue et par la formation d'excroissances papillomateuses ou d'ulcères à sa surface. Le cancer de la langue est caractérisé par une croissance rapide de la tumeur et par ses métastases aux ganglions lymphatiques, aux poumons, aux os, au cerveau et au foie. Le diagnostic du cancer de la langue est réalisé en fonction de l'inspection, de la palpation, des rayons X, de l'examen des frottis, des empreintes digitales et du matériel de biopsie. Pour détecter des métastases à distance, une échographie du foie, une scintigraphie du squelette, une IRM du cerveau et une radiographie des poumons sont effectuées. Le traitement du cancer de la langue consiste à combiner radiothérapie, méthode chirurgicale et chimiothérapie.

    Cancer de la langue

    Selon la fréquence d'occurrence parmi les tumeurs de la cavité buccale, le cancer de la langue est à la deuxième place. Il représente 50 à 60% des tumeurs malignes de cette localisation. L'incidence la plus élevée de cancer de la langue est observée chez les personnes après 40 ans, l'âge moyen des patients étant de 60 ans. Chez les moins de 30 ans, on le trouve rarement. Chez les hommes, le cancer de la langue est diagnostiqué environ 5 à 6 fois plus souvent que chez les femmes.

    Le cancer de la langue se rencontre dans tous les pays du monde, mais il est plus fréquent dans les pays d'Asie et d'Inde. Ceci est attribué à la mastication du bétel et de la nasa acceptées dans ces pays - mélanges toniques de feuilles de bétel, de cendres, de tabac, d'huiles végétales et d'épices à effet cancérigène.

    Causes du cancer de la langue

    Parmi les facteurs provoquant le développement d'un cancer de la langue, la dentisterie moderne et l'oncologie constituent la première place pour les cancérogènes formés lors de la combustion du tabac. L'alcool potentialise l'effet des substances cancérigènes de la fumée du tabac et multiplie par 2 le risque de cancer de la langue chez le fumeur. Outre le tabagisme et la consommation d’alcool, les lésions professionnelles peuvent également avoir un effet déclenchant sur la membrane muqueuse et provoquer un cancer de la langue: sels de métaux lourds, amiante, produits pétroliers raffinés, perchloréthylène.

    La lésion mécanique chronique de la muqueuse occupe la deuxième place parmi les facteurs contribuant à l'apparition d'un cancer de la langue. Elle peut être associée à une prothèse mal ajustée, à la présence d'une dentition aiguë après une fracture de la dent ou à un remplissage médiocre et à une morsure régulière de la langue au même endroit.

    Des études récentes ont identifié un lien entre le développement d'un cancer de la langue et une infection virale persistante causée par le virus du papillome humain (VPH), le VIH ou le virus de l'herpès simplex. L'action oncogène de ces virus est associée à leur capacité à bloquer l'influence des gènes suppresseurs de tumeurs. Un mécanisme similaire de cancer de la langue peut être observé chez les patients recevant des médicaments immunosuppresseurs à long terme.

    Une exposition prolongée aux facteurs de déclenchement énumérés ci-dessus endommage la structure de l'ADN des cellules épithéliales de la langue avec le développement d'une dysplasie ou d'une hyperplasie de la muqueuse. Au fil du temps, avec une exposition continue à un facteur cancérogène, ces changements se transforment en cancer. En ce qui concerne le cancer de la langue et les états précancéreux, on compte: ulcère chronique (érosion) de la langue, leucoplasie, papilome, formes hyperkéreuses et ulcéreuses-érosives du lupus érythémateux systémique et du lichen plan, maladie de Bowen. En outre, la plupart des tumeurs bénignes de la langue dues à une lésion constante de la cavité buccale peuvent subir une transformation maligne avec le développement d'un cancer de la langue.

    Classification du cancer du langage

    Selon la localisation du cancer de la langue, il existe: cancer du corps de la langue (70% des cas), cancer de la racine de la langue (20%) et cancer de la face inférieure de la langue (10%). Le cancer du corps de la langue se situe le plus souvent au milieu de sa surface latérale.

    Selon les caractéristiques macroscopiques, on distingue les formes cliniques suivantes de cancer de la langue: exophytique (papillaire ou ulcératif) et endophyte (infiltrant, infiltrant-ulcératif).

    Selon la structure microscopique, 95% des cancers de la langue appartiennent au cancer épidermoïde. Les formes histologiques restantes (adénocarcinome, lymphoépithéliome basocellulaire, etc.) sont extrêmement rares.

    Symptômes du cancer de la langue

    Dans l'évolution clinique du cancer de la langue, il existe trois étapes: initiale, avancée et avancée.

    Le stade initial du cancer de la langue se caractérise par une évolution symptomatique faible et passe souvent inaperçu du patient. Elle peut se manifester par la formation de processus papillaires à la surface de la langue. taches blanchâtres, souvent pris pour la plaque sur la langue; sceaux locaux ou des rougeurs, le plus souvent situés sur la surface latérale de la langue. Peut augmenter les ganglions lymphatiques sous-maxillaires. Dans certains cas de cancer de la langue, le syndrome douloureux est noté dès le stade initial de la maladie. Mais il n’a pas de localisation précise et est donc souvent considéré comme une manifestation de glossalgie, glossite, caries, pulpite, parodontite, amygdalite chronique ou autres maladies traumatiques.

    Un stade avancé du cancer de la langue s'accompagne de l'apparition de divers symptômes. Le plus souvent, il s'agit d'une douleur d'intensité différente, de nature locale ou diffuse, qui irradie parfois vers d'autres zones de la cavité buccale, du temple et de l'oreille. L'irritation de la muqueuse buccale due à la nécrose tumorale entraîne une salivation accrue. En raison de la désintégration de la tumeur et de son infection, une odeur fétide désagréable est observée chez les patients de la bouche. A ce stade du cancer de la langue, on peut observer des difficultés pour avaler la salive, un engourdissement d'une partie de la langue, une douleur lors de la déglutition ou un mal de gorge permanent, une difficulté à prononcer des sons, des saignements périodiques de la région de la langue, non associés à la blessure.

    La forme papillaire de cancer de la langue se présente sous la forme d’une excroissance dense sur la surface commune de la muqueuse, recouverte d’excroissances papillaires ou en forme de plaque. La forme ulcéreuse survient dans environ la moitié des cancers de la langue. Il se caractérise par la présence d'un ulcère de surface de la langue entouré d'un rouleau, de plus en plus grand. Au début de son développement, l'ulcère cancéreux de la langue est indolore. Au fur et à mesure qu'il grandit, le syndrome douloureux apparaît et des saignements se produisent L'infection par des ulcères et l'ajout d'événements inflammatoires peuvent masquer le cancer de la langue et le rendre difficile à diagnostiquer. Le cancer infiltrant de la langue se caractérise par la croissance d’une tumeur dans l’épaisseur de la langue et se manifeste par sa compaction. Il peut avoir un caractère diffus. La compaction qui s'étend sur la langue entière entrave la mobilité de la langue. Dans les formes infiltrantes-ulcéreuses de cancer de la langue, ainsi que dans l'infiltration, des ulcères profonds ressemblant à une fente se produisent.

    Le stade avancé du cancer de la langue est caractérisé par une évolution assez agressive avec une croissance rapide et invasive de la tumeur, accompagnée par la désintégration des tissus environnants et par la métastase des ganglions lymphatiques régionaux (sous-mandibulaire, sous-mental, cervical). Les métastases à distance du cancer de la langue sont le plus souvent observées dans les poumons, le cerveau, les os et le foie.

    Diagnostic du cancer de la langue

    Le cancer de la langue pratiquement asymptomatique au stade initial rend son diagnostic opportun très difficile pour le dentiste. Les modifications initiales de la membrane muqueuse de la langue, détectées lors d'un examen de routine ou dans le traitement de la carie, sont souvent perçues comme le résultat d'une blessure non chanté et ne font pas suspecter un cancer. Pour cette raison, la plupart des cas de cancer de la langue ne sont diagnostiqués qu’à un stade avancé ou avancé.

    Au cours du diagnostic, un examen et une palpation de la formation sont effectués. Si vous soupçonnez un cancer, la langue du patient est envoyée pour une consultation avec un oncologue. Le diagnostic exact est établi en fonction de l'examen cytologique d'une empreinte de frottis à la surface de l'ulcère cancéreux et d'une étude histologique d'un échantillon de tumeur obtenu par biopsie. Pour déterminer la profondeur de la germination de la tumeur et l'ampleur du processus, une échographie est réalisée; si une tumeur est envahie dans les structures osseuses, des rayons X, une orthopantomographie et une tomodensitométrie du crâne facial sont utilisés.

    Le cancer métastatique de la langue est diagnostiqué par une biopsie des ganglions lymphatiques. La détection des métastases à distance est réalisée par scanner et IRM du cerveau, radiographie des poumons, scintigraphie du squelette, échographie du foie. Le diagnostic différentiel du cancer de la langue est réalisé avec des tumeurs bénignes de la langue, un ulcère tuberculeux, un chancre dur de la syphilis primitive, une leucoplasie, etc.

    Traitement du cancer de la langue

    En règle générale, en ce qui concerne le cancer de la langue, une thérapie combinée est appliquée, laquelle comprend diverses combinaisons des méthodes suivantes: chirurgicale, radiothérapie, chimiothérapie. La radiothérapie est effectuée avant et après une intervention chirurgicale pour un cancer de la langue. Elle peut être réalisée à distance ou par irradiation interstitielle (curiethérapie). Le foyer principal et les zones de métastases sont irradiés. La grande taille de la tumeur et sa croissance infiltrante sont une indication de chimioradiothérapie combinée. La radiothérapie palliative et la chimiothérapie (bléomycine, métatrexate, vinblastine) sont réalisées chez des patients présentant des métastases à distance du cancer de la langue.

    Le traitement chirurgical du cancer de la langue vise à éliminer radicalement la tumeur. Il comprend une résection partielle de la langue (hémiglosectomie) ou une glossectomie complète. Avec la germination du cancer dans les tissus mous du plancher de la bouche et des structures osseuses, l'opération s'accompagne d'une résection des tissus affectés et de la mâchoire. Si nécessaire, une orthostomie est appliquée. À l'avenir, pour restaurer les structures perdues de la région maxillo-faciale, des méthodes de chirurgie plastique sont appliquées, le patient subit une chirurgie plastique et reconstructive. Lorsque les métastases du cancer de la langue aux ganglions lymphatiques sont supprimées.

    Prévention et pronostic du cancer de la langue

    La prévention du cancer de la langue consiste à abandonner les mauvaises habitudes telles que fumer et boire de l'alcool; élimination des causes de lésion chronique de la langue par la muqueuse de la langue (traitement de haute qualité des obturations après leur installation, sélection et installation correctes des prothèses dentaires, traitement rapide des puces dentaires); hygiène buccale professionnelle régulière. Lors de l'examen de la cavité buccale, le dentiste doit examiner avec soin tout changement de la part de la membrane muqueuse de la langue et renvoyer rapidement le patient à une consultation d'oncologue.

    Avec un diagnostic opportun et un traitement radicalement combiné du cancer de la langue, le taux de survie des patients à cinq ans est de 65 à 80% et, selon certaines données, de 95%. Au début du traitement du cancer de la langue au stade avancé avec la présence de métastases aux ganglions lymphatiques, le taux de survie du patient à cinq ans est inférieur à 35%.