loader
Recommandé

Principal

Les symptômes

Traitement du kyste ovarien paracovaire sans chirurgie

Le kyste paraovarien gauche est une lésion bénigne formée sur l'ovaire gauche. Dans la plupart des cas, cette pathologie est détectée chez les femmes en âge de procréer mais, en présence de certains facteurs, elle peut apparaître chez les adolescentes.

Ce type de kyste présente de nombreuses caractéristiques relatives au processus de développement, à la nature de l'apparition et aux nuances du traitement. En l'absence de traitement adéquat, l'éducation peut nuire gravement à la santé des femmes.

Qu'est ce que c'est

Le kyste paraovarien de l'ovaire gauche et droit est l'une des tumeurs bénignes qui ne changent jamais de nature à la variante maligne.

La formation est remplie de liquide avec des composés protéiques et, si elle n'est pas traitée, peut rapidement augmenter sa taille. Un tel kyste est situé entre l'ovaire gauche et les trompes de Fallope.

La forme de la tumeur peut être ronde ou ovale. Si le kyste atteint un diamètre de 15 cm, le tissu élastique risque alors de se rompre. Caractéristiques pathologiques:

  • le plus souvent, la formation se développe sur l'ovaire gauche (les cas de tumeur à droite ou sur les deux ovaires ne sont pas exclus);
  • un kyste peut se développer sur une tige spécifique ou sans elle (dans le premier cas, il existe un risque de torsion);
  • le processus de développement de l'éducation n'est pas accompagné de douleur (certains symptômes n'apparaissent que lorsque le kyste atteint 9 cm de diamètre).
au contenu ↑

Symptômes et signes de kystes

Pendant longtemps, un kyste paraovarien peut se développer sous une forme asymptomatique. Il ne peut être détecté que lors d'une enquête complète.

Quand une tumeur atteint une taille significative, les femmes développent des symptômes ressemblant à des processus inflammatoires dans les organes pelviens. Des sensations douloureuses errent. Visuellement, vous pouvez remarquer une augmentation de l'abdomen gauche.

  • douleur dans le bas de l'abdomen, s'étendant jusqu'à la cuisse ou la région lombaire;
  • faiblesse générale du corps (un symptôme peut être temporaire);
  • irrégularités menstruelles (les règles peuvent devenir abondantes ou rares);
  • une augmentation de l'abdomen (avec une augmentation significative du kyste);
  • tendance à la constipation et aux troubles digestifs;
  • miction douloureuse;
  • mictions fréquentes;
  • sensation de lourdeur dans le côté gauche de l'abdomen.
au contenu ↑

Raisons de l'éducation

Chez les adolescentes ou pendant la ménopause, un kyste paraovarien est détecté dans des cas isolés. Les femmes en âge de procréer sont à risque. De nombreux facteurs externes et internes peuvent provoquer la formation d'une tumeur.

Une caractéristique distinctive de ce type de kyste est le risque de développement dû à des visites excessives au solarium ou à une exposition prolongée au soleil.

Sous l'influence de températures élevées, la taille de la tumeur augmente à un rythme accéléré.

Les causes de la pathologie peuvent être les facteurs suivants:

  • médicaments hormonaux non contrôlés;
  • filles de la puberté précoce;
  • tabagisme et abus d'alcool;
  • progression des infections génitales;
  • les effets des processus inflammatoires du système urogénital;
  • hyperthermie locale (par exemple, à la suite de la prise de bains trop chauds);
  • violation du processus de maturation des follicules;
  • avortements et fausses couches reportés;
  • progression des pathologies du système endocrinien;
  • situations stressantes régulières;
  • manque de contrôle alimentaire;
  • utilisation à long terme de médicaments puissants;
  • déséquilibre hormonal dans le corps.
au contenu ↑

Comment diagnostiquer?

Le diagnostic d'un kyste paraovarien est compliqué par une absence prolongée de symptômes. Au début du développement, il peut être détecté par hasard lors d'une échographie ou d'une radiographie de la cavité abdominale. Des symptômes prononcés surviennent en présence de complications ou d'une augmentation significative de la taille de la formation.

Pour confirmer le diagnostic dans certains cas, il suffit d'un examen gynécologique de la femme. Les petits kystes sont détectés dans le processus d'échographie (US). En outre, vous devrez peut-être les procédures suivantes:

  1. analyse générale et biochimique du sang et de l'urine;
  2. TRUS;

Comment truses chez les hommes, lisez notre article.

  • radiographie de l'utérus et des ovaires.
  • (L'image est cliquable, cliquez pour agrandir)

    Traitement sans chirurgie

    Avec le diagnostic précoce d'un kyste paraovarien de l'ovaire gauche, un traitement spécial n'est pas nécessaire. Une femme doit être examinée régulièrement par un gynécologue pour contrôler la taille de l’éducation.

    Les moyens de médecine alternative possèdent une bonne efficacité. Grâce à certaines recettes, il est possible de ralentir la croissance d'un kyste ou de s'en débarrasser presque complètement. S'il y a des sensations douloureuses, vous ne devriez pas reporter la visite au médecin. Exemples de remèdes populaires:

    • Teinture à base de plantes.

    100 g d’eau-de-vie ou d’alcool associés à 500 g de miel, ajoutez à la billette une décoction de 50 g d’Hypericum, d’absinthe et de millefeuille mélangés. La masse résultante doit être transférée dans un thermos et laisser infuser pendant une journée.

    Chaque jour, vous devez prendre une cuillère à soupe de teinture trente minutes avant les repas trois fois par jour. La durée du cours est de 1 à 2 mois.

  • Bougies d'ail et de miel.

    Une gousse d'ail doit être nettoyée, faire quelques coupes. Placez la pièce dans du miel pendant douze heures, puis la gousse d'ail se retourne avec un bandage et insérée dans le vagin la nuit. La procédure doit être répétée tous les jours pendant deux mois. Une pause est prise pendant la menstruation.

  • Pommade à base de cire d'abeille.

    Un verre d'huile végétale doit être chauffé et ajouter 30 g de cire d'abeille. Lorsque le mélange devient homogène, complétez la billette avec du jaune bouilli et haché. Après la formation de mousse, retirez le mélange de la chaleur, la procédure de chauffage doit être répétée deux fois.

    Conservez la pommade au réfrigérateur. Dans la pièce à travailler est humidifié avec un tampon de gaze, qui est ensuite inséré dans le vagin pendant plusieurs heures. La procédure est répétée quotidiennement pendant un mois.

  • Bougies de propolis.

    Congelez un petit morceau de propolis dans le congélateur, râpez la pièce sur la râpe. Ajoutez 100 g de beurre et faites fondre les ingrédients au bain-marie.

    Dans la masse résultante, un tampon de gaze est humidifié. Vous devrez ensuite l'insérer dans le vagin pendant plusieurs heures. La procédure est répétée quotidiennement pendant plusieurs mois.

  • Compresse moustache dorée.

    Hachez quelques pousses d'une plante à l'aide d'un hachoir à viande, ajoutez une cuillère à soupe de miel. Placez une petite quantité du mélange dans une gaze ou un bandage. Après 12 heures, appliquez le blanc sur le côté gauche et enveloppez-le de polyéthylène. La procédure est effectuée quotidiennement pendant deux mois avant le coucher.

  • Dans le traitement d'un kyste paraovarien de l'ovaire gauche, certains experts préfèrent les remèdes homéopathiques. Les préparations à base naturelle ne dissolvent pas la tumeur, mais améliorent grandement l'état général de la femme et sont en mesure d'empêcher une augmentation de la taille de la formation.

    Les remèdes homéopathiques utilisés dans ce cas incluent Barberis, Lycopodia ou Apis.

    Traitement chirurgical

    L'intervention chirurgicale est prescrite en présence de complications d'un kyste paraovarien ou lorsque la tumeur atteint une taille significative. Les médecins utilisent plusieurs techniques d'opérations, toujours effectuées sous anesthésie générale.

    Dans certains cas, de telles procédures provoquent une hémorragie interne. Ces effets ne sont pas dangereux pour la santé de la femme, mais la durée de son séjour à l'hôpital sera prolongée.

    Types d'opérations utilisées pour éliminer la tumeur:

    1. laparotomie (la chirurgie consiste en une incision dans la cavité abdominale, le chirurgien retire la tumeur par la méthode traditionnelle);
    2. laparoscopie (après trois petites incisions dans la peau, des manipulateurs spéciaux avec des lampes de poche spéciales et une caméra sont insérés, après l'opération, il ne reste presque plus de cicatrices chez la femme).

    Le risque de formation récurrente d'un kyste paraovarien après une chirurgie est exclu.

    Une tumeur est une accumulation de résidus fœtaux dans le corps de la femme. Si la formation est éliminée par chirurgie, sa récurrence sera impossible pour des raisons naturelles. Sur la santé des femmes, la chirurgie n’a pas d’impact négatif et la fonction de reproduction n’est pas altérée.

    Conséquences possibles

    L'absence de traitement rapide d'un kyste paraovarien peut entraîner de graves complications pouvant entraîner des effets néfastes sur la santé des femmes.

    Leur apparition est toujours accompagnée de symptômes douloureux et d'une détérioration de l'état général. Les complications d'un kyste de ce type ne sont éliminées que par la méthode d'intervention chirurgicale. Si vous ressentez certains symptômes, vous devriez consulter un médecin dès que possible ou appeler une brigade d’ambulances.

    Complications possibles de la pathologie:

    • rupture de la tumeur (conséquence la plus grave d'un kyste paraovarien de l'ovaire gauche, la rupture de la tumeur est accompagnée d'une perte de conscience, d'un choc douloureux, de graves accès de douleur et d'un saignement interne; en l'absence de soins médicaux, le risque de décès de la femme est atteint);
    • torsion de la jambe d'éducation (ce processus provoque une nécrose de la tumeur, l'état général de la femme empire progressivement, la transpiration augmente, une tachycardie apparaît, une pâleur de la peau et de fortes douleurs abdominales, il n'est pas possible d'éliminer les spasmes causés par des analgésiques);
    • suppuration du kyste (masse purulente étendue aux organes voisins, provoquant des processus inflammatoires, cette condition peut être accompagnée de fièvre, de nausées et de vomissements, de douleurs intenses dans différentes parties de l'abdomen).

    Le kyste paraovarien de l'ovaire gauche n'affecte pas négativement le processus de conception. Si une tumeur est détectée avant la grossesse, il est recommandé de l'enlever. Sinon, des complications peuvent survenir en cours de gestation.

    La rupture du kyste, sa suppuration ou sa torsion implique une intervention chirurgicale obligatoire. Ces procédures peuvent être incompatibles avec la grossesse.

    La laparoscopie d'un kyste ovarien paraovarien peut être visionnée dans le clip vidéo:

    Kyste parovariaire

    Un kyste paraovarien est une formation cavitaire semblable à une tumeur qui se forme à partir de l'épididyme. Le kyste parovarien peut être asymptomatique ou provoquer des douleurs récurrentes à l'abdomen et dans le bas du dos; Parfois, un kyste est accompagné de menstruations irrégulières et d'infertilité. Les complications peuvent inclure la suppuration du kyste vapeur-ovarien, la torsion des jambes, la rupture de la capsule. Un kyste paraovarien est diagnostiqué par un examen vaginal et une échographie. Le traitement consiste à guérir un kyste en préservant l'ovaire et la trompe de Fallope.

    Kyste parovariaire

    Le kyste paraovarien se situe au niveau intraligamental, dans un espace délimité par des feuilles du ligament utérin large, entre l'ovaire et la trompe de Fallope. Il s'agit d'une formation de cavité à chambre unique qui se produit lorsque l'embryogenèse est perturbée par la formation rudimentaire des tubules - l'appendice para-ovaire (paraovarium). Le kyste parovarien est généralement détecté pendant la période de la puberté, âgé de 20 à 40 ans, moins souvent à la puberté. En gynécologie, des kystes paraovariens sont retrouvés dans 8 à 16% des lésions ovariennes supplémentaires détectées.

    Caractéristique d'un kyste paraovarien

    Un kyste paraovarien est une formation à paroi lisse de forme ovale ou arrondie, de consistance dure-élastique, située sur le côté ou au-dessus de l'utérus. Les parois du kyste paraovarien sont minces (1–2 mm) et transparentes. À l'intérieur, elles ont un revêtement d'épithélium à une rangée, plat, cubique et cylindrique. Un kyste à la vapeur contient un liquide homogène, limpide et aqueux, contenant une grande quantité de protéines et une faible teneur en mucine.

    Une trompe de Fallope prolongée passe le long du pôle supérieur du kyste paraovarien; l'ovaire se trouve à la surface postérieure. L'approvisionnement en sang de la formation abdominale est assuré par les vaisseaux du mésentère, la trompe de Fallope et les propres vaisseaux de la paroi du kyste. La jambe d'un kyste paraovarien est formée par la feuille d'un ligament large, parfois par son propre ligament de l'ovaire et de la trompe de Fallope.

    Le kyste parovarien est inactif, se développe lentement et peut avoir une taille insignifiante pendant longtemps. L'élargissement du kyste est dû à l'accumulation de contenu et à l'étirement de ses parois. La taille moyenne des kystes paraovariens symptomatiques est de 8-10 cm; dans de rares cas, la taille d'un kyste peut atteindre la tête d'un nouveau-né. Kystes paraovariens jamais malins.

    Inflammation de l'ovaire et de l'utérus (ovariose, annexite), maladies endocriniennes (y compris l'hypothyroïdie), développement sexuel précoce, interruption de la grossesse répétée, IST, contraception hormonale non contrôlée, insolation (bronzage en cabine de bronzage) hyperthermie locale (bains chauds communs, réchauffement). Une tendance à une augmentation du kyste paraovarien est observée pendant la grossesse.

    Symptômes d'un kyste paraovarien

    Les kystes paraovariens de petite taille (diamètre 0,5 à 2,5 cm) ne présentent pas de symptômes cliniques. Les symptômes apparaissent généralement lorsqu'un kyste para-ovarien atteint une taille de 5 cm ou plus.On observe la croissance d'un kyste, des douleurs périodiques douloureuses ou cambrées au niveau du sacrum qui ne sont pas associées à la menstruation et à l'ovulation, aggravées par l'activité physique et l'exercice et l'arrêt spontané.

    En pressant la vessie ou les intestins, on provoque des troubles dysuriques, une constipation ou un besoin fréquent de déféquer; il peut y avoir des différences et une augmentation de l'abdomen. Dans certains cas, sur fond de kystes paraovariens, des irrégularités menstruelles et une infertilité se développent. Dans les variantes compliquées du kyste paraovarien (torsion des jambes, rupture de la capsule), les symptômes de l'abdomen aigu se développent.

    Diagnostic d'un kyste paraovarien

    La détection d'un kyste paraovarien se produit plus souvent au cours d'une échographie planifiée ou d'une consultation d'un gynécologue, parfois lors d'une laparoscopie diagnostique pour l'infertilité. Dans un examen gynécologique bimanuel, une formation unilatérale, indolore, de type tumeur, avec des contours lisses, une consistance élastique et une mobilité limitée est palpée du côté ou au-dessus de l'utérus.

    Lors de l'échographie transvaginale, on détermine une formation ronde ou ovoïde à paroi mince avec un contenu anéchoïque homogène, moins souvent avec une suspension finement dispersée à l'intérieur. La visualisation d'un ovaire intact est un critère d'échographie pour un kyste paraovarien. Le kyste paraovarien se différencie de la grossesse extra-utérine, du kyste ovarien, des tumeurs ovariennes réelles.

    Traitement d'un kyste paraovarial

    Contrairement aux formations de rétention fonctionnelle de l'ovaire (kystes du corps jaune, kystes folliculaires), les kystes paraovariens ne disparaissent pas d'eux-mêmes. Un kyste paraovarien de petite taille asymptomatique peut être laissé sous observation dynamique. Cependant, étant donné que les kystes paraovariens sont diagnostiqués chez les patients en âge de procréer, ils sont souvent compliqués et pas toujours correctement différenciés. À leur égard, la tactique chirurgicale est préférable: l'énucléation du kyste. En outre, le retrait planifié d'un kyste paraovarien est nécessaire avant de planifier une grossesse ou une FIV.

    Le retrait d'un kyste paraovarien est généralement pratiqué lors d'une laparoscopie opératoire, moins fréquemment lors d'une laparotomie. Dans le cas d'un kyste paraovarien non compliqué, un feuillet antérieur du ligament utérin large est disséqué au cours de l'opération et le kyste est expulsé de l'espace intraligamentaire. L'ovaire et la trompe de Fallope se conservent lors de l'énucléation d'un kyste paraovarien. Après l'élimination d'un kyste paraovarien en raison de ses propriétés de rétraction, la trompe de Fallope déformée est réduite et reprend sa forme antérieure. Dans des cas exceptionnels, il est possible de pratiquer la ponction de vision d'un kyste paraovarien avec aspiration du contenu séreux et introduction simultanée d'alcool dans celui-ci, ce qui contribue à la destruction de la cavité.

    Complications d'un kyste paraovarien

    Avec un effort physique intense, des changements brusques de la position du corps, une insolation excessive ou une exposition hyperthermique locale, un kyste paraovarien peut se compliquer de torsion de la jambe, de suppuration du contenu, de rupture de la capsule.

    Lorsque la torsion du kyste est torsadée, le ligament utérin, les troncs nerveux et vasculaires, et souvent la trompe de Fallope, sont clampés. Dans ce cas, une nécrose du kyste paraovarien se développe, qui s'accompagne d'une détérioration marquée du bien-être: avec des douleurs crampes dans tout l'abdomen, qui ne peuvent pas être éliminées par l'utilisation d'analgésiques; tension de la paroi abdominale antérieure, rétention de gaz, tachycardie, chute de la pression artérielle, peau pâle, sueur froide collante.

    La suppuration d'un kyste paraovarien est provoquée par une dérive lymphogène ou hématogène de la microflore pathogène. Cette complication se manifeste par de la fièvre de 38 ° C à 38-39 ° C, une intoxication, une douleur diffuse abdominale grave et des vomissements. À la rupture du kyste paraovarien on note les phénomènes généraux de choc, douleurs aiguës, saignements internes. Toutes les complications d'un kyste paraovarien nécessitent une intervention chirurgicale d'urgence dans des volumes dictés par la situation clinique (par exemple, une ovariectomie, une annexectomie).

    Pronostic pour les kystes paraovariens

    La conception sur le fond d'un kyste paraovarien est cependant assez probable, avec une augmentation de l'utérus et sa sortie au-delà du bassin, les risques de torsion des jambes du kyste augmentent. La conduite de la grossesse chez les patientes présentant un kyste paraovarien nécessite une surveillance dynamique constante de l'état de l'éducation.

    Après le traitement chirurgical d'un kyste paraovarien, aucune récidive n'est notée, car les tissus rudimentaires à partir desquels se forment les éléments sont complètement éliminés. La gynécologie moderne recommande de planifier la grossesse au plus tôt 3 à 4 cycles menstruels après la chirurgie.