loader
Recommandé

Principal

Prévention

Symptômes précoces du cancer: 15 symptômes précis

Des changements dans les tissus, physiologiques et pathologiques, se produisent constamment dans le corps humain. Il est très important d'identifier les symptômes précoces du cancer à temps, ce qui est un critère essentiel pour le diagnostic précoce et la guérison complète du patient. En oncologie, il existe 15 signes fiables de cancer des organes que chaque personne doit connaître.

Symptômes précoces du cancer: 15 symptômes significatifs

1. Pathologie de la région thoracique

La vigilance oncologique est causée par de tels changements dans la région du sein:

  • sécheresse et inflammation de la peau;
  • mamelon sucer et mal;
  • écoulement purulent, sanguin ou clair des conduits de la glande;
  • rougeur et desquamation de l'épithélium autour du mamelon.

Après avoir détecté les signes précoces de cancer du sein, la patiente doit être examinée par un oncologue qui prescrit une mammographie et une biopsie pour le diagnostic.

2. distension abdominale chronique

Ce symptôme, associé à des sécrétions de sang, peut signaler une tumeur maligne de l'intestin ou des ovaires.

3. La présence de saignements vaginaux

Le cancer de l’utérus, dont les symptômes apparaissent entre les cycles menstruels, nécessite une consultation immédiate avec un gynécologue.

4. Changements dans la peau

Ce symptôme comprend une augmentation de la taille de la taupe ou de sa pigmentation. La modification d'un naevus peut indiquer un mélanome, qui est une tumeur maligne, déjà métastatique au stade initial de la maladie. Dans le cancer de l'épithélium, on peut également observer un épaississement de la peau, un saignement des ulcères et une érosion.

5. La présence de sang dans l'urine et les selles

Les masses sanguines dans les selles indiquent des hémorroïdes ou un cancer du gros intestin. L'urine avec du sang peut être considérée comme une manifestation précoce de l'oncologie de la vessie ou des reins.

6. Ganglions lymphatiques enflés

Le scellement des ganglions lymphatiques est souvent une conséquence de la propagation des cellules cancéreuses par le système lymphatique. Ces symptômes précoces du cancer, selon le type de cancer, peuvent se situer dans la région axillaire, inguinale ou cervicale. L'établissement d'un diagnostic oncologique dans un tel cas nécessite un examen complet du patient par imagerie par rayons X, ultrasons, calcul et résonance magnétique.

7. Avoir du mal à avaler de la nourriture.

Une obstruction complète ou partielle de l'œsophage indique un carcinome (tumeur maligne de l'épithélium de la membrane muqueuse du tube digestif). En outre, les patients peuvent se plaindre d'une douleur lors de la déglutition ou d'une sensation de corps externe dans la région du larynx. Lors du diagnostic, le médecin prescrit généralement une radiographie de contraste, qui révèle la taille et la forme du foyer de cancer. La confirmation du diagnostic est réalisée sur la base des données de biopsie prises lors de l'examen endoscopique.

8. Perte de poids déraisonnable

Une perte de poids importante de plus de dix kilogrammes soulève des préoccupations concernant le cancer du système digestif, du pancréas, des poumons ou des os. La détermination des causes de tels changements du poids corporel nécessite une analyse des marqueurs tumoraux, des études radiologiques et topographiques.

9. brûlures d'estomac chroniques

Les patients avec une acidité élevée, qui dure plus de deux semaines, sont soumis à un examen gastro-entérologique. Cela est dû au fait que la gastrite, l'ulcère gastroduodénal et une tumeur maligne de l'estomac provoquent des brûlures d'estomac chroniques. En cas de malaise gastrique, il est recommandé aux patients de modifier leur régime alimentaire quotidien. Si les brûlures d'estomac sont persistantes, le patient doit faire appel à une aide spécialisée.

10. Modifications de la muqueuse buccale

Les dentistes soulignent la nécessité de se soumettre à des examens préventifs annuels de la cavité buccale. À la réception, le dentiste accorde une attention particulière aux affections précancéreuses telles que la leucoplasie et l'hyperkératose. Les fumeurs de tabac et les personnes mal hygiéniques sont particulièrement exposés au cancer de la cavité buccale.

Une fièvre chronique de faible intensité qui dure plus de deux semaines est un signe précoce de leucémie ou d'un autre type de cancer du sang. Le diagnostic de cette maladie comprend une numération globulaire complète.

12. fatigue chronique

Une faiblesse générale et une fatigue rapide peuvent indiquer une maladie chronique du système cardiovasculaire, une dystonie végétative-vasculaire ou un cancer. Par conséquent, pour établir le diagnostic, le patient doit subir un examen complet.

La toux chronique, qui ne disparaît pas dans les 3-4 semaines, nécessite un diagnostic supplémentaire du système respiratoire. La vigilance oncologique est provoquée par une toux sèche intermittente chez les fumeurs, en particulier associée à un essoufflement progressif. Ce symptôme est souvent le premier signe de cancer du poumon. La présence de carcénome pulmonaire est également indiquée par la présence de sang dans les expectorations après une quinte de toux. Le diagnostic final est réalisé sur la base d'une biopsie aux rayons X et à la ponction.

14. syndrome de la douleur

Une douleur qui dérange périodiquement le patient peut signaler la présence d'une tumeur maligne. La douleur cancéreuse est associée à une croissance tumorale localement perturbatrice. Au début, les douleurs oncologiques peuvent être soulagées avec l'aide d'analgésiques traditionnels. Dans les phases ultérieures, si le cancer fait mal, le patient cancéreux doit prendre des analeptiques narcotiques.

15. Troubles du système nerveux

La névrose et la dépression accompagnent généralement les maladies oncologiques. Les premiers symptômes du cancer du système nerveux central et périphérique comprennent l’apathie et les états dépressifs. Ces signes ne peuvent pas clairement indiquer une oncologie et nécessitent des diagnostics supplémentaires.

Symptômes et signes du cancer: manifestations à un stade précoce, tumeurs chez l'enfant, maladies précancéreuses

Il existe une catégorie de personnes qui sont constamment à la recherche de symptômes du cancer, même en l'absence de toute raison: l'alimentation est bonne, le style de vie est sain, les mauvaises habitudes sont exclues. Ces personnes subissent régulièrement divers examens, passent des tests, écoutent les plus petits signaux du corps. Bien sûr, ils empoisonnent la vie d'eux-mêmes et de médecins familiers avec des pensées sombres, mais ils peuvent vraiment reconnaître les signes de la maladie au début de son développement.

Une autre catégorie n’est malade de rien, ne cherche rien, ils subissent une fluorographie ou un gynécologue, car ils ont exigé au travail. Une telle confiance en soi empêche souvent une personne de penser à sa santé, en prêtant attention à certains symptômes inhabituels et en suivant rapidement un médecin.

Cependant, comme vous le savez, le cancer ne choisit pas une profession, son statut, son âge, mais la probabilité de tomber malade dans le groupe à risque est beaucoup plus élevé, ce que la médecine moderne essaie d’apporter, conçu pour lutter contre les maladies difficiles à traiter et à un stade avancé.

Défaillance du système immunitaire - résultat «pervers»

La propagande visant à inciter une personne à adopter un mode de vie sain n’est malheureusement pas toujours efficace. Boire, fumer est nocif, nerveux aussi, et manger des substances cancérigènes le est d'autant plus que tout facteur défavorable peut déclencher le développement d'une tumeur maligne, qui, comme on le sait, provient d'une cellule normale, renée et transformée pour une raison ou une autre en cellule cancéreuse. Des mutations spontanées se produisent tout le temps dans le corps humain, mais elles ne se terminent pas toutes par un cancer. Il est donc impossible de savoir quand la cellule «perverse» est apparue, quel jour, quelle heure ou à quelle minute et pourquoi le système immunitaire ne l'a pas «reconnue».

Dans un corps en bonne santé, le système immunitaire détectera rapidement le mal et le détruira, mais si ce dernier est réduit, les défenses sont perdues et le système immunitaire est incapable de reconnaître et d’éliminer «l’étranger», lui permettant ainsi de se multiplier. Ainsi commence la croissance d'un cancer.

Les cellules cancéreuses ont une reproduction rapide et agressive, mais leurs capacités sont différentes. La rapidité du processus dépend du type de tumeur et de sa localisation. Ainsi, les premiers symptômes et signes du cancer sont déterminés par de nombreux paramètres:

  • Le degré de malignité de la néoplasie;
  • Processus de localisation;
  • La taille de la tumeur et l'implication des "voisins" (organes voisins);
  • Le stade de la maladie (généralement au stade 1, le cancer est presque asymptomatique, alors que le stade 4 est très dur, douloureux et fatal).

Les premiers signes de cancer ne diffèrent pratiquement pas des symptômes d'autres maladies, y compris des maladies bénignes. Par conséquent, après avoir ressenti un mal de tête ou une faiblesse, il est peu probable que la personne se rende chez le médecin pour obtenir un diagnostic. Dans l'intervalle, certains signes signalent des troubles qui, pour certaines tumeurs, peuvent probablement être considérés comme les principaux symptômes du cancer.

Le cancer est caché sous différents "masques"

La plupart des tumeurs malignes de la première phase n'apparaissent en aucune manière, elles passent donc inaperçues, la personne continue à se considérer en bonne santé, vit, travaille et fait des projets pour l'avenir. Pendant ce temps, les symptômes courants du cancer, si vous y prêtez attention, commencent progressivement à apparaître:

  1. Maux de tête, étourdissements, sans cause ni explication, mais au début, ils ne sont pas permanents, de sorte que le patient ne leur attache pas une importance particulière.
  2. Une élévation épisodique de la température corporelle, soulagée par des remèdes antipyrétiques et populaires et provoquant le calme d'une personne face à une pathologie grave.
  3. Malaise, faiblesse, handicap, apathie ou irritabilité - tous ces signes peuvent être les premières manifestations du cancer et peuvent résulter d'autres processus pathologiques, mais bénins et totalement traitables.
  4. Perte de poids sans régimes ni motifs, vient de perdre 5 livres par mois. C'est un signe précoce très important, mais malheureusement pas pour toutes les tumeurs. Une perte de poids rapide est caractéristique des stades précoces d'une tumeur de l'estomac, du pancréas, des poumons, tandis qu'une autre localisation du processus (par exemple, la glande mammaire) ne produit pas de perte de poids rapide.
  5. Décoloration de la peau (assombrissement ou rougeur de la peau, jaunisse), démangeaisons, croissance excessive des poils (pas pour toutes les tumeurs);
  6. Ganglions lymphatiques enflés du côté affecté (pas toujours non plus);
  7. Changements dans les paramètres de laboratoire:
    • l'anémie, car la tumeur consomme beaucoup de nutriments, en les prenant à partir d'autres cellules, ou si elle se désintègre et saigne;
    • augmentation de la RSE aux taux de leucocytes normaux;
    • une augmentation de la concentration des marqueurs tumoraux, si ceux-ci étaient prescrits ou si le sang humain faisait l'objet d'études de dépistage pour d'autres raisons (groupe de risque, examen clinique ou simplement préoccupation de l'entreprise à l'égard de ses employés).
  8. Les douleurs Dans la plupart des cas, les sensations douloureuses semblent plus proches du stade 4 du processus malin. Toutefois, les organes tels que l’estomac, les testicules et les os peuvent toujours être prévenus un peu plus tôt, de sorte qu’ils peuvent être attribués aux principaux symptômes du cancer de ces localisations.

Ainsi, il est évident que les symptômes communs du cancer sont dans la plupart des cas des signes d’une maladie générale du corps et sont caractéristiques de nombreuses pathologies. Pour l’autodiagnostic, que beaucoup de patients affectionnent tant, il sera probablement utile de leur présenter les manifestations spécifiques des maladies oncologiques les plus courantes.

Entretoise ouverte

En «sentant» la victoire sur l'organisme, le cancer commence à se faire passer pour lui-même, puis apparaissent ses symptômes et signes spécifiques qui permettent au patient de suspecter le processus malin. Pour chaque localisation tumorale, les signaux initiaux sont différents, nous allons donc essayer brièvement de décrire certains d'entre eux.

Les poumons

Les oncologues disent que les symptômes et les signes du cancer du poumon sont cachés sous de nombreux «masques»:

  • La période initiale (biologique) est caractérisée par l’absence de manifestations, ce qui rend impossible la reconnaissance de la maladie à ce stade;
  • La période préclinique est également asymptomatique, mais à ce stade, il apparaît un indicateur très important qui est considéré comme un signe précoce de cancer du poumon - la tumeur peut être détectée à l’aide de méthodes aux rayons X;
  • La période de manifestations cliniques présente déjà des caractéristiques distinctives qui indiquent une maladie oncologique.

Malheureusement, le tableau clinique du cancer du poumon est déjà un processus révolu, dont le traitement est associé à de grandes difficultés. En attendant, connaître les symptômes dont vous avez besoin au moins pour ne pas ignorer la fluorographie annuelle, que chaque citoyen devrait subir.

Les signes de cancer peuvent être:

  1. Infections virales respiratoires aiguës fréquentes, épisodes récurrents d'infection grippale, bronchite et pneumonie persistantes, fièvre périodique, faiblesse et malaise;
  2. Toux - peut être absent ou apparaître rarement au début de la maladie, il devient hystérique à mesure que le processus se développe;
  3. L'hémoptysie est un signe très grave. Dans la plupart des cas, l'apparition de traînées de sang dans les expectorations indique une forme de cancer négligée.
  4. Un essoufflement avec une augmentation de l'inconfort, une tachycardie et des douleurs thoraciques imitent souvent l'angine de poitrine, bien que cela corresponde à 4 stades de développement tumoral;
  5. Les symptômes d’une tumeur de l’œsophage masquent la difficulté à avaler et à faire passer des masses alimentaires dans l’œsophage.

Gynécologie

Les cancers de l'utérus (corps, cou), certaines tumeurs des ovaires et d'autres organes de la sphère génitale féminine donnent souvent des signes précoces:

  • Décharge (muqueuse, purulente, parfois sanglante) souvent aggravée par un effort physique, la défécation, les rapports sexuels, qui irritent la membrane muqueuse et provoquent des démangeaisons;
  • Perturbation du cycle menstruel, périodes abondantes, écoulement sanglant au milieu du cycle (maigre ou copieux, persistant ou périodique). Les saignements au cours de la période climatérique sont un signe d'alerte.
  • Douleur aggravée par la miction (la tumeur "s'est enracinée" dans la vessie). Les sensations douloureuses font référence aux dernières manifestations du processus oncologique.

Cancer du sein

Malheureusement, les signes de cancer du sein indiquent également un stade avancé de la maladie:

  1. Une formation dense et indolore est une découverte accidentelle lorsqu'il n'y a pas d'autres symptômes;
  2. Écoulement du mamelon;
  3. Mamelon de succion;
  4. Décoloration et apparition de "zeste de citron";
  5. Inconfort axillaire;
  6. Ganglions lymphatiques enflés du côté affecté.

Avec la localisation du processus oncologique dans les organes du tractus gastro-intestinal, les premiers signes peuvent être considérés:

  • Digestion avec facultés affaiblies (nausées, vomissements, inconfort, diarrhée et constipation);
  • Amincissement (cancer de l'estomac et du pancréas), cependant, ce symptôme n'est pas typique de la période initiale des tumeurs intestinales (les patients prennent d'abord du poids et commencent à le perdre au stade avancé);
  • Difficulté à avaler (cancer de l'œsophage, du pharynx);
  • L'apparition de sang dans les matières fécales, qui devient "la couleur du marc de café" (avec l'effondrement de la tumeur).

Les symptômes et les signes du processus malin d'autres localisations sont décrits dans les documents consacrés aux différents organes, nous en avons résulté uniquement dans les formes les plus courantes.

Cependant, en ce qui concerne les manifestations cliniques de cette pathologie grave, on ne peut que toucher à la santé des jeunes patients. Nous estimons donc qu'il convient de s'attarder sur les symptômes du cancer chez les enfants - un phénomène rare, mais non exclu des problèmes d'oncologie.

Vidéo: Des signes de cancer que les hommes ne remarquent pas - l'émission "Live is great!"

La tâche principale de l'oncologie pédiatrique est de protéger le bébé du cancer

Le cancer et l'enfant sont des concepts incompatibles. Il semble que l'oncologie puisse toucher une personne qui a vécu et visité, mais les jeunes enfants devraient être protégés par la nature. Malheureusement, ce n'est pas le cas. La question silencieuse dans les yeux des parents «Pourquoi et pourquoi cela est-il arrivé à mon enfant?» Reste sans réponse. Il existe cependant une opinion selon laquelle le risque de tumeur est associé à une dégradation du gène, c'est-à-dire qu'elle est programmée avant la naissance. Dans la plupart des cas, la question de l'origine du cancer chez les enfants reste ouverte.

Dans un jeune organisme en croissance, la tumeur se développe rapidement, il est donc très important de la remarquer dès les premiers stades, car seul un diagnostic précoce permet d'espérer un rétablissement. Généralement, lorsque nous parlons d'oncologie pédiatrique, nous ne parlons souvent pas du cancer en tant que tel, car les tumeurs épithéliales chez les enfants ne sont pas très caractéristiques. Les enfants développent souvent des processus tumoraux dans d'autres tissus:

  1. Os, muscle et connectif (où le sang et la lymphe appartiennent) - sarcomes, lymphomes et leucémies, que l’on appelle cancer du sang, ce qui, en principe, est faux, mais compréhensible;
  2. Nerveux - neuroblastomes, gliomes et autres (avec une tumeur localisée dans le cerveau, tout est identique à la néoplasie du tissu hématopoïétique - on parle couramment de cancer du cerveau).

Vous pouvez pardonner un tel changement de nom à des membres de la profession non médicale. La classification est le travail de spécialistes et le mot court «cancer» explique immédiatement tout.

Les tumeurs du système nerveux central donnent des symptômes et des signes également adaptés à diverses conditions pathologiques:

  • Maux de tête, surtout le matin, avec vomissements (qui, dans de telles manifestations, verra un cancer?);
  • Diminution de l'acuité visuelle (l'enfant est tombé malade à voir, mais de nombreux parents l'ont blâmée pour les effets négatifs du moniteur, car les enfants restent longtemps devant l'ordinateur);
  • Apathie, indifférence aux jeux, changement de comportement;
  • Démarche dérangée;
  • Une augmentation du volume de la tête (peut-être le seul symptôme chez les jeunes enfants qui ne peuvent toujours pas exprimer correctement leurs plaintes).

Les symptômes de cancer chez les enfants causés par des tumeurs d'une autre localisation peuvent également ressembler à n'importe quelle maladie:

  1. Faiblesse, fatigue, malaise, maux de tête;
  2. Pâleur de la peau, anémie;
  3. Essoufflement;
  4. Perte d'appétit et de poids;
  5. Douleur dans les os, les muscles et les articulations;
  6. La fièvre;
  7. "Croissance" de l'abdomen due à une hypertrophie de la rate et du foie;
  8. Ganglions lymphatiques enflés.

Bien entendu, tous les symptômes et signes n'apparaissent pas en même temps, cela dépend du type de néoplasie, de son stade et de son emplacement. Nous pouvons convenir que la présence de telles manifestations n’indique pas directement le développement du processus malin (et vous ne voulez pas penser au mal). Par conséquent, le pédiatre de district, le gastro-entérologue, le rhumatologue essaie de traiter les enfants, en suspectant des IVRA, des intoxications, des rhumatismes, etc.

Conditions précancéreuses

Beaucoup ont entendu parler de ces maladies, appelées précancéreuses, c'est-à-dire que le processus malin en lui-même n'est pas encore arrivé, mais de nombreux signes indiquent déjà la possibilité de son développement. À cet égard, faites la distinction entre les changements antérieurs et les prétorsions facultatives. Le plus souvent, on observe de telles transitions de processus bénins à malins en relation avec les cancers du sein, du col utérin, des muqueuses et de la peau.

Morphologiquement, ce processus peut être représenté comme suit: dans certains endroits vulnérables, les cellules tissulaires commencent à proliférer activement, ce qui conduit à une prolifération tissulaire atypique. Dans la cellule instruite, les cellules changent et perdent leurs capacités fonctionnelles, ce qui est clairement visible dans l'examen microscopique (atypie). La dysplasie, qui est souvent diagnostiquée au niveau du col de l'utérus, est un exemple typique d'un état prétumor et présente un risque de cancer du col de l'utérus.

Une néoplasie menaçante ou obligatoire (pré-cancer) est dite dans le cas de maladies qui, si elles ne sont pas traitées, se transforment en cancer, mais on ne sait pas quand cela peut arriver: dans un mois ou dans quelques années. Les patients qui ne souhaitent pas être traités doivent comprendre qu'un pré-cancer peut être considéré comme la phase initiale du processus oncologique. Par conséquent, une tumeur non invasive (in situ) doit être radicalement éliminée. Cela laisse espérer un rétablissement complet.

Cancer: signes et symptômes au stade initial de la maladie

Le cancer est une maladie grave, au cours de laquelle une tumeur maligne se forme dans le corps, qui présente uniquement des symptômes caractéristiques, ainsi que des signes non spécifiques. En écoutant votre corps, vous pouvez diagnostiquer la maladie à un stade précoce et commencer immédiatement le traitement. Après tout, il est très important de reconnaître la maladie lorsqu'il est encore possible de tout réparer et de sauver des vies humaines. Tout changement brusque de bien-être doit être une raison pour rechercher des soins médicaux. Perte de poids soudaine, fièvre sans raison apparente, décoloration de la peau peut être un signe de cancer et d'autres maladies. Il n'est pas nécessaire de se soigner soi-même, attendez que cela passe par lui-même, il est préférable de consulter un spécialiste et de vous faire tester.

Attention, cancer: symptômes et signes!

Si la diarrhée ou la constipation est devenue la norme et si la couleur et le volume des matières fécales ont changé, il s'agit des premiers signes du cancer du côlon.

Si le processus de miction est devenu fréquent et douloureux et que les impuretés sanguines sont différentes dans l'urine, ces symptômes indiquent un problème de la prostate.

Les plaies persistantes, les coupures qui peuvent s'infecter et saigner, sont semées d'embûches. Les petits ulcères dans la bouche, dans le vagin et sur le pénis, qui ne guérissent pas longtemps, sont également une source d'inquiétude, comme ils le disent sur la présence d'infection dans le corps et, éventuellement, sur les principaux signes du cancer.

Purulent et saignements indiquent une maladie négligée dans le corps. Une toux de sang indique souvent des signes de cancer du poumon. La détection de matières fécales dans le sang indique, au mieux, une colite et, au pire, une tumeur maligne. L'isolement du sang des mamelons peut être un symptôme du cancer du sein, du vagin - du col utérin. L'une des premières manifestations d'un cancer est l'apparition de phoques dans certaines parties du corps, telles que le sein et le scrotum de la femme. Vous pouvez les diagnostiquer vous-même avec une inspection régulière de votre propre corps. À tâtons, vous devriez immédiatement aller chez le médecin. Des problèmes réguliers au niveau du tractus gastro-intestinal, ainsi que des difficultés à avaler des aliments, sont des signes de cancer de l'estomac ou de l'intestin.

Les signes de cancer du poumon se manifestent généralement par un enrouement, une toux suffocante qui ne s’arrête pas longtemps. Il est difficile de détecter un cancer de la gorge, dont les premiers signes ressemblent à des symptômes catarrhaux. C'est une voix enrouée, peut-être sa disparition complète, une inflammation des ganglions lymphatiques, une toux et un souffle putride.

Les néoplasmes sous forme de taupes, les verrues caractérisent une maladie telle que le mélanome, qui peut être guérie au stade initial.

Signes primaires de cancer non spécifiques

Il existe un certain nombre de symptômes caractéristiques de l'apparition de diverses maladies, qui ne sont pas aussi dangereux que le cancer. Les gens leur reprochent leur maladie sans penser que tout est beaucoup plus grave.

• Perte de poids nette sans raison apparente. Presque tous les patients atteints de cancer perdent beaucoup de poids, en particulier en ce qui concerne la maladie du tractus gastro-intestinal.

• Une fièvre indique qu’il existe une infection dans le corps humain qui supprime l’immunité et que, par conséquent, le corps jette toutes ses forces pour le combattre. Mais, en règle générale, la température n'augmente pas au début de la maladie. L'implication de la température en oncologie ne devrait donc être envisagée que s'il existe des signes supplémentaires.
• fatigue croissante. Le malaise et la fatigue peuvent être le résultat d'une perte de sang, observée dans les cancers de l'estomac ou des intestins.

• Une tumeur formée peut causer des douleurs. La douleur indique un dommage grave à l'ensemble du système dans le corps.

• Changements dans la peau sous la forme de manifestations d'urticaire, jaunisse, augmentation de la pigmentation.

Quel est le cancer, des signes de dommages aux organes

Alors, considérons les principaux types de pathologie et leurs signes.

Cancer de l'estomac

Il ne se développe jamais soudainement dans des tissus parfaitement sains. Il est précédé de troubles de l’estomac tels que la gastrite, l’ulcère. Les scientifiques ont prouvé qu'une maladie spécifique est liée à chaque zone géographique. Par exemple, là où les gens souffrent souvent d’un cancer de l’intestin, il n’ya pratiquement aucun cas de diagnostic de tumeur à l’estomac.

Causes des tumeurs malignes:

• utilisation de produits contenant des nitrates, ainsi que de produits salés, marinés, fumés, de plats cuisinés au feu ouvert;
• l'ablation chirurgicale d'une partie de l'estomac;
• inflammation chronique des muqueuses de l'estomac.

Les médecins ont découvert un fait intéressant: les personnes du premier groupe sanguin sont le plus souvent sensibles au cancer de l'estomac.

• sensation de malaise et de douleur à l'estomac après avoir mangé;
• perte de poids drastique et manque d'appétit;
• ballonnements fréquents, brûlures d'estomac, régurgitations, nausées, vomissements, flatulences;
• faibles niveaux de fer;
• fatigue
• selles noires (en raison d'un saignement dans l'estomac).

Le principal problème est que les petites tumeurs qui peuvent être simplement coupées ne causent généralement pas de tels symptômes.

Cancer du sein

Les principales causes du cancer du sein sont les changements hormonaux dans le corps de la femme. Cet ajustement a lieu pendant la grossesse et l'allaitement, après un avortement, au moment de la ménopause. L'hormone œstrogène est le plus souvent responsable du développement de la maladie, à savoir de sa concentration accrue, qui se produit pendant l'avortement et la ménopause. Lorsqu'on porte et allaite un bébé, cette hormone n'est pratiquement pas produite. Par conséquent, on croit que l’allaitement prolongé est une excellente prévention des tumeurs malignes. De grandes quantités d'œstrogènes sont produites par le tissu adipeux présent dans le corps. En conséquence, plus ils sont nombreux, plus la production d'hormones est importante.

Les premiers signes de cancer du sein sont l'écoulement du mamelon et des nodules, qui ressemblent à de la pierre, étroitement fixés dans le tissu mammaire. Leur taille peut aller de quelques couples à 10-15 centimètres de diamètre. La peau au-dessus du nodule est aspirée, ridée, ressemblant à du zeste de citron.

Cancer de la peau

La principale cause de cancer de la peau est un effet à long terme ou à court terme sur le rayonnement UV de la peau. On remarque que les personnes à la peau claire et aux cheveux clairs sont sensibles à cette maladie, car ils sont plus sensibles aux effets des rayons ultraviolets.

Vous pouvez détecter votre propre cancer de la peau, des signes d'une taupe se transformant en une tumeur maligne sont visibles à l'œil nu. Il peut croître à la fois horizontalement et augmenter de volume, devenir asymétrique et de couleur non uniforme. Souvent, la taupe devient humide, elle saigne et pique, les cheveux cessent de pousser et les cheveux existants tombent. La peau qui l'entoure s'enflamme et se recouvre de croûtes et de pellicules. Une taupe peut devenir de petits nodules, devenir lâche, brillante.

Pour vous assurer qu'il s'agit bien d'un cancer, les signes ne suffisent pas, vous devez immédiatement consulter un médecin et lui faire passer des frottis, des éraflures, une biopsie, si nécessaire, procéder à une échographie des tissus affectés, puis rechercher d'éventuelles métastases.

Cancer du poumon

Le plus souvent, au début, les signes de cancer du poumon n'apparaissent pratiquement pas. C’est la raison pour laquelle les gens vont se renseigner sur le développement de cette maladie dans le corps lors d’examens médicaux réguliers ou il est trop tard pour pouvoir compter sur un résultat positif du traitement. Il est difficile de l'identifier sans l'aide de médecins car les symptômes ressemblent à beaucoup d'autres maladies. Mais il y a encore des signes de cancer du poumon qui peuvent être détectés par vous-même. C'est une toux, une bronchite avec une pneumonie qui survient sans raison apparente. Au cours du processus de croissance tumorale, des parties séparées de l'organe cessent de fonctionner, provoquant un essoufflement. Le symptôme le plus commun dont se plaignent la plupart des gens se plaindre est une douleur à la poitrine, à savoir l'endroit où se trouve le centre tumoral, de la fièvre et un rythme cardiaque flou. À l'avenir, si le stade initial de la maladie n'était pas reconnu, les signes du cancer seraient plus graves et plus caractéristiques, mais vous ne devriez pas les attendre, vous pouvez donc sauter le moment où il reste encore une chance de guérir. En outre, le cancer du poumon ne manifeste de symptômes que dans le cas de sa localisation dans les grandes bronches.

Cancer de la gorge

Il est difficile de détecter un cancer de la gorge au stade initial, les premiers signes ressemblant beaucoup au froid banal. Jusqu'à présent, les médecins ne sont pas arrivés à une conclusion sans équivoque: d'où vient cette maladie. Cependant, il existe des statistiques qui montrent que cela se produit principalement chez les hommes, en particulier chez les fumeurs et les alcooliques. Âge avancé, hygiène bucco-dentaire inadéquate, travaux dangereux, prédisposition génétique, faible consommation de fruits et de légumes, présence de cancers du cou et de la tête - tout cela peut entraîner une progression du cancer dans le corps humain.
Il est assez difficile de diagnostiquer un cancer de la gorge, dont les premiers signes peuvent différer selon le site qui a été touché. Les principaux symptômes comprennent les manifestations suivantes:

• enrouement dans la voix, sa perte complète est possible;
• douleur lors de la déglutition, difficulté de ce processus;
• odeur de pourriture de la bouche;
• incapacité de guérir une toux sèche qui n’est pas longue;
• expectoration des expectorations sanglantes;
• les ganglions lymphatiques du cou sont enflammés et hypertrophiés;
• difficultés respiratoires liées à la croissance de la tumeur;
• perte d'appétit et perte de poids rapide;
• perte d'audition, douleur à l'oreille.

Si une formation maligne se développe dans la partie supérieure du larynx, la personne a mal et tombe les dents, un mal de gorge. Si le cancer a touché le bas de la gorge, il se produit une douleur semblable à l'angine de poitrine.

Les signes de cancer chez les femmes peuvent différer légèrement du classique, car la maladie est plus agressive en raison de l’augmentation du taux d’œstrogènes. Elles deviennent irritables, se fatiguent plus rapidement, le cycle menstruel est brisé. Ils ont des saignements des voies respiratoires supérieures et une plus grande quantité de sang dans les expectorations. Le cancer chez les femmes est détecté plus tôt, car elles sont plus attentives à leur corps et sollicitent souvent l'aide d'un médecin. Les hommes représentent 90% du nombre total de personnes atteintes d'un cancer de la gorge. Ils peuvent ignorer les premiers signes en les critiquant pour le malaise général et la fatigue.

Cancer utérin

Affliction très fréquente affectant les femmes de plus de 40 ans. Qu'est-ce qui peut contribuer à son développement? Il existe de nombreuses raisons: hypertension, diabète sucré, dépendance à la nicotine, présence de papillomavirus humain dans le corps, VIH, changements fréquents de partenaires, grossesse précoce, maladies sexuellement transmissibles, cycle menstruel irrégulier, début tardif de la ménopause. Le groupe à risque comprend les femmes ayant un excès de poids de plus de 10 kg. Le cancer de l’utérus peut être anticipé car ses précurseurs sont les processus érosifs, la formation d’ulcères et de cicatrices après la naissance, la croissance de l’endomètre et la présence de processus inflammatoires persistants. Les signes classiques du cancer de l’utérus dont toutes les femmes se plaignent sont des pertes blanchâtres, des saignements et des douleurs. Mais tout cela n'apparaît pas au tout début. À cet égard, un certain nombre de difficultés se posent pour reconnaître immédiatement le cancer de l’utérus. Signes et symptômes des premiers stades de la maladie - écoulement muqueux avec impuretés de pus, de sang, apparaissant après un effort et une tension des muscles du pelvis. Le cycle est souvent violé et aller aux toilettes devient fréquent et douloureux, ce qui indique la progression de la maladie, qui a déjà atteint la vessie. Si au début la décharge peut être inodore, elle acquiert finalement une odeur putride désagréable. Une raison importante pour consulter un médecin est le saignement sanglant, même minime, chez les femmes ménopausées. Le caractère insidieux de la maladie réside dans le fait qu’il est impossible d’identifier extérieurement une femme de ce type, car elle a l’air fraîche et enjouée, mais sa perte de poids se fait sentir aux derniers stades.

Cancer du col utérin

Ce cancer, touchant le col de l'utérus, est le plus fréquent des autres cancers génitaux. Les femmes de 35 à 55 ans sont à risque. Selon les statistiques, cette maladie est plus courante en Amérique latine que chez les femmes européennes. Cette maladie est prédite par une érosion et une dysplasie antérieures. Elle peut donc être identifiée à un stade précoce et donc guérie. Si vous le faites à temps, vous pouvez empêcher une femme d'avoir des enfants et de mener une vie sexuelle bien remplie. Le papillomavirus humain est le principal agent responsable du cancer du col utérin. Il est transmis sexuellement, même le préservatif ne sert pas de protection, car ses cellules sont très petites et pénètrent à travers les plus petits pores du latex. De plus, le virus ne se trouve pas seulement sur les organes génitaux, mais également sur les zones cutanées adjacentes. Il existe un certain nombre de facteurs: tabagisme, rapports sexuels fréquents avec différents partenaires, maladies sexuellement transmissibles, séjour permanent en état de perte de poids, SIDA. Ils peuvent causer le cancer. Les signes dans les premiers stades n'apparaissent pas. La femme ne ressent aucune gêne.

Il est nécessaire de subir des examens annuels du gynécologue, pour être testé. Ces procédures aideront à identifier les premiers signes de cancer du col utérin. Symptômes caractéristiques de cette maladie:

• saignements survenant après un rapport sexuel, un examen du gynécologue, entre les règles et également après le début de la ménopause;
• changer le temps de cycle, la couleur et le volume du flux menstruel;
• augmentation des pertes vaginales. Ils deviennent blancs avec des impuretés dans le sang et acquièrent ensuite la couleur et l'odeur des déchets de viande en décomposition.
• ressentir de la douleur pendant les rapports sexuels;
• douleur dans la région lombaire et au bas de l'abdomen;
• perte de poids;
• problèmes de constipation et de miction, à la suite desquels les jambes commencent à gonfler;
• fatigue accrue et faiblesse générale.

Il convient de noter que tous ces signes peuvent se manifester non seulement dans le cancer du col utérin, mais également dans presque toutes les maladies des organes génitaux. Par conséquent, il est nécessaire de demander l'aide de gynécologues et d'oncologues qualifiés.

Cancer du testicule

Ceci est un cancer plutôt rare mais qui survient encore chez l'homme. Cependant, il s'agit d'une des formes les plus agressives chez les hommes de moins de 40 ans. Les causes peuvent être à la fois des tumeurs bénignes congénitales et des blessures, la stérilité. La raison principale est le cryptochisme, quand le testicule n'est pas descendu dans le scrotum. Le cancer est transmis génétiquement et touche plus d’Européens que d’Afro-Américains.
Les symptômes de cette forme de cancer sont locaux. Il faut faire attention aux phoques dans la glande. Vous pouvez les sentir avec vos doigts. Lorsque pressé, l'homme ne ressent pas de sensations désagréables. La douleur se situe dans le bas de l'abdomen, dans le testicule touché, qui gonfle avec le temps, devient plus lourde et s'affaisse. Certains types de cancer du testicule peuvent déclencher des troubles hormonaux. Chez les garçons, cela entraîne des changements de voix intempestifs et des érections fréquentes. Chez les hommes adultes, au contraire, le désir sexuel disparaît, il existe des cas d'impuissance. Dans le corps, les hormones féminines commencent à être produites à un degré plus élevé, ce qui conduit à la modification de la figure. De tels hommes deviennent efféminés.

Les symptômes

Quels signes de cancer suggèrent qu'une tumeur maligne est apparue dans le corps, comment reconnaître un cancer afin de prévenir son développement dans le temps? Pourquoi les symptômes de l'oncologie sont ignorés par beaucoup de gens et ne sont pas perçus comme des signes de maladie. Questions sur la façon d'identifier le cancer, beaucoup de gens ont la masse. Comprenons cela plus en détail.
Le plus souvent, les tumeurs malignes apparaissent dans le contexte de maladies chroniques. Pré-cancer aujourd'hui incluent des maladies telles que:

  • gastrite, lorsque l'acidité est réduite, ulcère gastrique;
  • l'hépatite B ou C;
  • la mastopathie;
  • état érosif, le phénomène de dysplasie

Mais comment déterminer ce qu'est le cancer?

Il est possible de considérer comme le principal les nouvelles sensations antérieures non connues de la personne. Si une personne remarquait quelque chose qu’elle ne ressentait pas auparavant, il serait sage de consulter un médecin.

Les symptômes du cancer incluent également:

  • se sentir faible;
  • intoxication;
  • perte d'appétit, perte de poids;
  • forte fièvre;
  • stress, dépression.

En plus de ces signes d'oncologie, les symptômes locaux du cancer sont souvent signalés. Ceci est généralement associé à un dysfonctionnement de l'organe cible. Par conséquent, il est important de connaître les symptômes du cancer à différents endroits afin de consulter immédiatement un médecin et de ne pas perdre un temps précieux.

Premiers signes de cancer

Si nous parlons des premiers signes, alors avec la défaite du poumon, il s'agit d'une toux sèche, de chatouillement et de toux, qui se développe et interfère par la suite. Il y a ensuite un état d'essoufflement, une gêne dans la poitrine, sans corrélation avec l'inhalation et l'expiration. Il semble à beaucoup que la raison réside dans le fait que le cœur est défaillant.

Les premiers signes de cancer de l'estomac sont la douleur d'un personnage terne dans l'estomac qui se produit entre le petit-déjeuner et le déjeuner, le déjeuner et le dîner. Sensation de ballonnements, estomac encombré, gaz qui partent constamment. Vomissements supplémentaires, qui ont été consommés la veille et après lesquels il y a un soulagement. Saignements gastriques et blanchissement du derme, hypotension, hypertrophie des ganglions lymphatiques - ces symptômes apparaissent plus tard.

En cas de cancer du rectum, les premiers signes d'oncologie sont la constipation ou, au contraire, des selles semi-liquides dégageant une odeur fétide. On a souvent le sentiment de ne pas avoir les intestins vides, de pseudo-désir d'aller aux toilettes. Très souvent, le tout premier signe de cancer devient une douleur sourde et douloureuse qui se manifeste au niveau du sacrum ou du coccyx.

Dans le cancer du pancréas, la douleur apparaît en premier, une personne commence à perdre du poids de façon spectaculaire, d'environ 11 à 16% par mois. Dans le cas de l'oncologie de l'œsophage, la salivation apparaît - c'est le premier et le plus ancien symptôme de ce cancer, ainsi qu'une violation de la déglutition.

Les premiers signes chez les femmes

Premiers signes d'oncologie chez la femme, les organes non dépendant des hormones sont généralement les mêmes que chez l'homme. Cependant, il existe des types de cancer auxquels seules les femmes sont exposées - il s'agit du cancer du col utérin / utérin, du cancer du sein, des tumeurs de l'ovaire.

Le premier symptôme de l'oncologie chez une femme, par exemple le cancer du sein, peut être attribué à:

  • compartiments du mamelon, souvent sanglants, l'aréole est rétractée;
  • changements de couleur de la peau autour du mamelon;
  • corps t augmenter;
  • érosion autour du mamelon, zones présentant des croûtes;
  • gonflement des ganglions lymphatiques dans la clavicule et les aisselles;
  • gonflement du bras du côté où il y a une tumeur.

Dans le cas du cancer du col utérin aux premiers stades du développement de ce cancer, les premiers symptômes de l'oncologie chez les femmes sont absents et / ou ils se croisent avec des maladies concomitantes associées à une inflammation. Certains changements visuels visibles du cancer du col utérin sont parfois des cycles mensuels irréguliers, l'apparition de saignements entre les règles.

Si le corps de l'utérus est touché, le premier symptôme principal est un saignement utérin, qui survient souvent pendant la ménopause. En outre, les premiers signes de cancer de cet organe féminin sont des crampes douloureuses.

Les tumeurs malignes de l'ovaire représentent environ 20% de tous les néoplasmes malins chez les femmes. Le diagnostic du cancer de l'ovaire est un problème médical complexe. Il existe des cancers de l'ovaire primaire et secondaire. Aux premiers stades, les premiers signes de ce cancer peuvent ne pas être. Le syndrome de la douleur est généralement effacé, les femmes ignorent leurs sentiments. Dans le cancer de l'ovaire, il est important de faire attention aux changements suivants:

  • combien de fois la constipation survient-elle?
  • y a-t-il des troubles urinaires?
  • si une lourdeur est apparue dans l'abdomen;
  • quelle est la force d'un sentiment de faiblesse générale et de fatigue.

Toutes les déclarations ci-dessus peuvent être les premiers signes de l'oncologie chez les femmes.

Les premiers signes de cancer chez l'homme

Selon les statistiques, les cancers les plus fréquents chez les hommes sont les cancers de l'œsophage, du poumon, du pancréas, du rectum et, bien sûr, du cancer de la prostate et des testicules. Ainsi, dans le cancer du testicule, les premiers signes d'oncologie chez l'homme sont une tumeur indolore, plutôt dense, de 1 à 10 cm ou plus. Dans les cancers à un stade précoce du cancer de la prostate (prostate), la maladie évolue sans symptômes, mais on ressent souvent une sensation de vidange incomplète de la vessie, des mictions fréquentes, la plupart du temps la nuit, des mictions retardées ou difficiles. Mais, en règle générale, le premier signe de cancer de la prostate chez les hommes et l'apparition de métastases sont des douleurs au bassin et au bas du dos. La thrombophlébite récurrente est également une manifestation du cancer de la prostate.

Les premiers signes d'oncologie chez l'enfant

La mort d'enfants atteints de tumeurs malignes dépasse aujourd'hui la mortalité infantile par accident. Environ 20% du nombre total sont des jeunes enfants. Près de 60% des enfants atteints de formes avancées de cancer associées à un diagnostic tardif décèdent, 10% seulement peuvent être sauvés. Mais avec un diagnostic opportun, l'identification des premiers signes d'oncologie chez l'enfant, jusqu'à 80% des personnes peuvent être guéries!
Les types les plus fréquents de tumeurs malignes chez les enfants sont les suivants:

  • hémoblastose, qui comprend à la fois la leucémie et le lymphome;
  • cancérogenèse du système nerveux central;
  • Cancérogenèse des os et des structures molles;
  • néphroblastome;
  • tumeurs rénales.

En général, les tumeurs chez les enfants ne sont pas enregistrées dans la population adulte. Le cancer gastro-intestinal se produit le plus rarement. Un enfant peut tomber malade à deux moments dangereux:

  • dans la période de 4 ans au moment où il aura 7 ans;
  • dans la gamme de 11 à 12 ans.

Les médecins ont souvent des hémoblastomes chez les enfants et, chez les adolescents, des structures osseuses malignes et une hyperplasie maligne du tissu lymphoïde.
En règle générale, les tumeurs dans la population non adulte se manifestent même dans le ventre de la mère. Parfois, ils se produisent sous l'influence de composants oncogènes qui ont traversé le placenta jusqu'au fœtus, dans d'autres, en raison de l'influence de divers facteurs négatifs de l'environnement immédiat et interne, même lorsque la mère porte l'enfant. Dans les pathologies génétiques, le cancer leur est souvent associé.

Quels sont les signes d'oncologie chez les enfants sont les premières choses qu'un médecin peut détecter lorsqu'il examine un tel enfant. Par exemple, dans les lymphomes, la surface des ganglions lymphatiques se dilate et dans les tumeurs malignes du foie, des modifications de la symétrie de l'estomac. Ils changent également de membres dans leur forme et leur taille, ce qui est typique de la cancérologie osseuse.

Température d'oncologie

L'augmentation de la température en cas d'oncologie est l'un des premiers signes de maladie et d'intoxication tumorale. Quelle est la température comme le cancer? En oncologie, la température dépasse habituellement la normale le soir, elle n'est pas élevée, mais la personne a le sentiment qu'elle est élevée. Les fluctuations de température peuvent ne pas être si grandes, mais perceptibles. Par exemple, de 37,1 à 37,5-6 ° C à 38 ° C. Un tel état constitue une preuve d'empoisonnement (intoxication) du corps humain résultant de la décomposition d'une tumeur et d'une intoxication par ses produits de décomposition. En outre, une forte fièvre en oncologie est un signe d'infection et d'inflammation a commencé.

Aversion pour la viande

Aux stades précoces du cancer, l’aversion pour les produits n’est pas observée. Les symptômes d'aversion pour certains produits apparaissent lentement, progressivement. Mais avec la progression de la croissance tumorale, une personne peut remarquer des changements dans ses habitudes alimentaires. Et, en règle générale, il s’agit tout d’abord des aliments protéiques, notamment des produits à base de viande, de la viande, des saucisses et de la volaille. Les causes de l'aversion pour la viande résident dans l'intoxication globale du corps et dans les effets des radicaux libres sur les cellules saines.

Pourquoi perdre un cancer avec le cancer

Pourquoi perdre du poids avec le cancer? Tout d'abord, du fait qu'une personne cesse tout simplement de vouloir manger, l'appétit disparaît au cours d'une maladie. La perte de poids en oncologie se produit en moyenne à partir du poids corporel initial. En d’autres termes, si une personne pèse 70 kg, c’est environ 5 à 7 kg par mois. Bien sûr, se séparer de kilogrammes ne passe pas sans laisser de traces et affecte la santé et le bien-être.
À son tour, une diminution du désir de manger de la nourriture est associée à l'effet toxique des toxines dans une tumeur. Comment survient la perte de poids dans le cancer? Premièrement, il y a un certain capricieux dans les décisions "quoi manger" pour le déjeuner ou le petit déjeuner. Ensuite, une personne atteinte de cancer cesse de manger, la nourriture ne l’intéresse pas. L'alimentation cesse d'être régulière, le patient mange contre sa volonté, par petites portions.
La perte de poids en oncologie est également associée à des troubles métaboliques liés aux protéines, aux lipides, aux glucides, aux sels et à l'eau. Perturbation de la production d'hormones, production d'enzymes. Par exemple, en cas de cancer de l'estomac, des intestins ou du foie, il se produit un dysfonctionnement empêchant la digestion des aliments. Surtout, une personne perd énormément de poids s’il ya des tumeurs malignes du pancréas, de l’œsophage, de l’estomac. Pas si le poids disparaît si le cancer de l'intestin est diagnostiqué.
Il est important de comprendre qu’avec le cancer du sein, le cancer de la thyroïde, le cancer de l’utérus, le mélanome, il n’ya pas de perte de poids, de faiblesse ni de perte d’appétit.

Démangeaisons corporelles en oncologie

En oncologie, les démangeaisons de la peau du corps peuvent également parler de changements survenant à l'arrière-plan d'une tumeur maligne. Par exemple, la jaunisse survient souvent dans le cancer du pancréas, qui évolue rapidement et s'accompagne d'un prurit grave. Les modifications de l'état de la peau - la sécheresse, la desquamation et les démangeaisons en oncologie se produisent au fond de la radiothérapie. Pour prévenir les démangeaisons cutanées, des aérosols de panthénol sont généralement utilisés, parfois des produits de soin de la peau pour enfants.

Toux cancéreuse

En règle générale, la toux dans le cancer est le principal symptôme de certains types de tumeurs malignes. Par exemple, il accompagne le cancer du poumon, d'abord sous forme de toux, l'après-midi et / ou le soir, plus souvent la nuit. En outre, une cancérologie en oncologie est possible si une personne développe un cancer de l'œsophage. Dans ce cas, le syndrome douloureux situé derrière la poitrine, entre les omoplates et l'enrouement sont associés. Dans le cancer gastrique, la toux ne devient pas un symptôme majeur, comme dans le cancer intestinal.
Parfois, la toux en oncologie apparaît comme un effet secondaire de la radiothérapie pour les maladies oncologiques.

Faiblesse et transpiration

La faiblesse du cancer est un symptôme étendu caractéristique de nombreux types de tumeurs malignes. Habituellement, la fatigabilité survient en premier, ce qui peut se produire à tout moment au bureau ou à la maison. Cette condition indique généralement une intoxication systématique du corps par les toxines d'une tumeur en train de s'effondrer. En outre, plus l'intoxication est forte, plus la faiblesse en oncologie est importante.

Scientifiquement, le syndrome d’épuisement et de faiblesse en oncologie s’appelle Cacheia (du grec. Kakos - mauvais, mauvais, kexis-condition). En phase terminale, la cacheh s'accompagne également de transpiration. Pourquoi cela se produit-il, pourquoi le corps n'a-t-il pas de force? Cela est dû au fait que la masse corporelle active et musculaire diminue, les muscles deviennent atrophiques, les organes vitaux, tels que le cœur, diminuent de taille, car il s’agit également d’un muscle.

La transpiration en oncologie est également associée à une intoxication, ainsi qu'à d'autres troubles des systèmes nerveux et endocrinien.

Vidéo - Symptômes du cancer

Les premiers signes d’une tumeur, comment définir l’oncologie, les symptômes typiques et atypiques

Quelle horreur une personne ressent quand on lui donne ce diagnostic dangereux! Seule la situation ne se termine pas toujours par une tragédie. Si les signes du cancer sont détectés au premier stade de la lésion du corps, les maladies oncologiques peuvent être traitées. Quels symptômes permettent de suspecter des tumeurs malignes, comment ils diffèrent chez les hommes et les femmes, avec différents types de pathologies - des informations utiles pour les personnes de tout âge.

Qu'est ce que le cancer?

Cette maladie est l’une des plus dangereuses. Elle se développe rapidement et est souvent fatale. Le cancer est une pathologie du cancer caractérisée par une croissance incontrôlée de cellules formant une tumeur maligne. Vu le stade de développement:

  • une cure est possible au début;
  • le second est caractérisé par la propagation des cellules cancéreuses aux organes adjacents, éliminés avec un diagnostic opportun;
  • les troisième, quatrième ont un faible taux de survie en raison de métastases rapides dans tout le corps.

Le cancer se développe à partir de l'épithélium, la maladie peut commencer dans n'importe quel organe humain. En raison de troubles métaboliques:

  • les nouvelles cellules acquièrent des fonctions inhabituelles;
  • ne forme plus correctement le tissu;
  • besoin de plus d'énergie pour se développer;
  • affecter les tissus sains du corps, en les détruisant;
  • saisir les vaisseaux sanguins, les lits lymphatiques et se répandre dans tout le corps - métastaser.

Comment détecter

Afin d'obtenir un résultat positif du traitement, il est important d'identifier rapidement le processus initial et de s'engager dans la prévention du cancer. Des signes d'oncologie dans le corps peuvent être trouvés lors d'examens professionnels, avec le passage obligatoire de la mammographie, de la fluorographie, de l'analyse de l'urine et des matières fécales. Le début de la maladie est déterminé par les résultats d'un test sanguin, lorsqu'il a été découvert sans raison apparente:

  • Accélération ESR;
  • diminution des taux d'hémoglobine;
  • changements dans les hormones thyroïdiennes, les hormones sexuelles, les glandes surrénales;
  • augmentation du calcium dans le cancer du rein.

Lorsqu'il y a une détection ciblée d'une tumeur, utilisez:

  • tests pour les marqueurs tumoraux;
  • examen cytologique des cellules;
  • histologie tissulaire - différencier le cancer;
  • tomodensitométrie - révéler la taille, la forme de la tumeur;
  • examen par ultrasons - voir les changements de densité tissulaire;
  • imagerie par résonance magnétique - déterminer la tumeur de petite taille, les métastases dans le corps;
  • méthodes endoscopiques - révéler une image près de la lésion.

Comment apparaît le cancer

Au début, les symptômes de l'oncologie sont souvent impossibles à distinguer des autres maladies ou n'apparaissent pas du tout. Cela conduit à un démarrage tardif du traitement et à une diminution de l'efficacité des résultats. À mesure que le cancer progresse, des différences par rapport aux signes d'infection apparaissent. Les symptômes des tumeurs malignes dépendent de:

  • sexe, âge du patient;
  • maladies associées;
  • stades du cancer;
  • structures tumorales;
  • localisation du cancer;
  • taux de croissance.

Outre les signes communs caractéristiques de tout type d’oncologie observés dans le cas du cancer:

  • troubles de la mémoire, attention, apparition de crises convulsives;
  • peau - selon le type et la forme - ulcères, pénétration du cancer dans les couches profondes;
  • les poumons - essoufflement, toux avec expectoration purulente;
  • foie - le développement de la jaunisse;
  • organes du système génito-urinaire - sang dans les urines, problèmes de miction;
  • estomac - difficulté à digérer, altération des selles.

Symptômes communs

Vous devez connaître les signes généraux du cancer. Cela vous aidera rapidement à consulter un médecin, à commencer l'examen, le traitement principal du patient. Les symptômes d'une maladie oncologique sont:

  • perte de poids nette et sans cause;
  • la fièvre, la fièvre, - la réaction du système immunitaire, l'activation des forces pour combattre la maladie, apparaît dans les derniers stades.

Les principaux signes de manifestation du cancer incluent:

  • détérioration de la santé;
  • une augmentation progressive de la faiblesse;
  • fatigue accrue;
  • des nausées;
  • l'apparition de la douleur - peut-être à tous les stades du cancer;
  • modifications de la peau - apparition d'urticaire, érythème, jaunisse, avec mélanome de la peau - augmentation de la pigmentation, formation de verrues, modification de leur couleur;
  • détérioration de la qualité des cheveux;
  • inconfort dans l'organe affecté;
  • l'apparition de phoques, de tumeurs.

Premiers signes

Il est très important de ne pas passer à côté des premiers symptômes du cancer. Une maladie dangereuse, détectée à un stade précoce, qui est traitée avec succès, donne un pourcentage élevé de survie. Le risque de cancer peut être reconnu par les symptômes généraux du cancer. Les premiers signes de la présence de néoplasmes malins présentent des caractéristiques dépendantes de:

  • localisation du cancer;
  • lésions des organes féminins;
  • manifestations de la maladie chez les hommes;
  • pathologie du développement chez les enfants.

Les premiers signes d'oncologie chez les femmes

Les tumeurs cancéreuses de Defeat sont souvent soumises aux organes génitaux féminins, ce qui est associé aux particularités du développement du corps. Les autres localisations de néoplasmes malins ne sont pas exclues. Les premiers signes d'une tumeur dans le corps de la femme:

  • saignements pendant la ménopause;
  • mise en évidence du personnage après le rapport sexuel;
  • menstruations abondantes et prolongées;
  • changer la forme de la poitrine;
  • écoulement du mamelon.

Les cancers chez les femmes provoquent des symptômes:

  • saignements entre les règles;
  • douleur dans les ovaires;
  • écoulement aqueux avec ichorus avec cancer de la paroi interne de l'utérus;
  • oppression thoracique;
  • mamelon de succion;
  • inconfort dans la région des lèvres génitales;
  • fuite d'urine;
  • douleur abdominale basse;
  • sang dans les matières fécales;
  • troubles de la miction;
  • une augmentation de la taille de l'abdomen;
  • saignement du rectum.

Les premiers signes d'oncologie chez l'homme

En plus des maladies oncologiques courantes, le cancer des organes du système génito-urinaire n’est pas rare chez l’homme. À l'apparition des tumeurs malignes du larynx, les poumons conduisent à fumer fréquemment. Avec le cancer chez les hommes, il existe de tels signes:

  • incontinence urinaire;
  • maux de dos - signal d'une tumeur de la prostate;
  • saignement rectal;
  • incapacité à uriner;
  • changer la consistance des selles;
  • sang dans l'urine;
  • douleur aiguë dans l'abdomen;
  • oppression thoracique;
  • bosses dans les testicules;
  • toux avec du sang, du mucus, du pus.

Chez les enfants

L'apparition d'un cancer chez un enfant peut être marquée par des signes d'intoxication du corps - perte d'appétit, vomissements, maux de tête, pâleur de la peau. Avec le développement du cancer chez les enfants est souvent l'apparition de larmoiement, de sautes d'humeur, de cauchemars, de peurs. En fonction du type de pathologie observée:

  • avec leucémie - saignement du nez, douleurs articulaires, hypertrophie du foie;
  • dans les tumeurs cérébrales - coordination altérée, convulsions, perte de conscience;
  • dans le cas d'ostéosarcome, douleurs nocturnes aux articulations;
  • dans le cancer de l'oeil - trouble de la vision, hémorragie.

Maux de dos dans le cancer

Souvent, en particulier dans les stades avancés du cancer, il y a des sensations douloureuses dans la région du dos. Les symptômes se présentent sous la forme de spasmes, de douleurs et de picotements dans la nature. La douleur lombaire survient dans le cancer de l'ovaire, le cancer de la prostate. De tels signes de néoplasie chez les patients cancéreux apparaissent à la suite de la présence de métastases qui ont touché la colonne vertébrale. Ceci est typique pour le développement de:

  • cancer de l'estomac lorsque le processus a pris le contrôle du pancréas;
  • tumeurs du poumon;
  • cancer de la colonne lombaire;
  • tumeur maligne du sein.

La température

Les symptômes communs du cancer incluent les changements de température. Ce symptôme se manifeste de différentes manières à mesure que la tumeur se développe. L'augmentation de la température contribue à l'activation du système immunitaire, en essayant de lutter contre les cellules étrangères. Aux derniers stades de la maladie, le cancer est très répandu. À un stade précoce de développement, on observe une faible fièvre, qui dure longtemps, parfois plusieurs semaines, sans dépasser 38 degrés. Ces signes sont caractéristiques pour l'apparition de:

Perte de poids spectaculaire

Souvent, en peu de temps, un patient atteint de cancer change d’apparence et ne ressemble pas à sa photo d’il ya six mois. Une perte de poids drastique - jusqu'à 5 kg par mois - est une raison sérieuse pour consulter un médecin. Un tel signe d'oncologie est l'un des premiers et des plus brillants. Perte de cancer due à:

  • le développement de substances tumorales qui violent les processus métaboliques;
  • stress psychologique, qui prive l'appétit;
  • l'effet de la chimiothérapie.

Un patient atteint de cancer perd rapidement du poids en raison de:

  • empoisonner le corps avec des produits métaboliques de cellules cancéreuses;
  • la nécessité d'une grande quantité de nutriments pour la croissance tumorale et les métastases;
  • violation de la prise alimentaire et de la digestion dans le cancer de l'œsophage, les tumeurs gastro-intestinales;
  • radiothérapie de la région de la tête, dans laquelle le goût, l'odorat sont perturbés, le dégoût de la nourriture apparaît;
  • retrait d'une partie de l'estomac, des intestins.

Toux

Cette caractéristique caractérise l'oncologie du tissu pulmonaire et des bronches. La toux change à mesure que le cancer se développe. Ce symptôme distingue:

  • au stade initial, toux sèche persistante;
  • à mesure que la tumeur se développe, une petite quantité de crachats transparents se forme;
  • avec une nouvelle augmentation de la taille des vaisseaux endommagés, du sang apparaît;
  • les expectorations deviennent progressivement purulentes, copieuses, avec une odeur désagréable;
  • avec la défaite des vaisseaux sanguins, c'est semblable à la gelée de framboise;
  • avec la destruction des artères lorsque la toux commence une hémorragie pulmonaire.

Faiblesse et transpiration

Avec le développement d'un cancer, la transpiration et la faiblesse des muscles ne sont pas rares. Avec ces signes, le corps signale l’apparition de problèmes graves. Avec la défaite du système lymphatique, les glandes surrénales, des perturbations hormonales de la glande pituitaire se produisent, conduisant à une transpiration accrue. Les causes de faiblesse dans le développement du cancer sont:

  • empoisonnement du sang par les produits métaboliques de cellules agressives;
  • anémie dans la défaite des vaisseaux sanguins;
  • l'incapacité de bien digérer les aliments dans la pathologie du tractus gastro-intestinal;
  • interception de cellules nutritionnelles malignes chez des cellules saines.

Symptômes atypiques

Il y a des signes d'oncologie, semblables aux symptômes d'autres maladies. Pour couvrir, quand ils sont détectés, il est préférable de contacter les spécialistes pour un diagnostic plus précis. Signes atypiques de cancer:

  • plaies dans la bouche;
  • infections fréquentes;
  • toux douloureuse;
  • sensation de plénitude dans la vessie;
  • signes cutanés - modification de la taille et de la couleur des verrues;
  • écoulement inexpliqué de sang et de pus;
  • migraine sévère;
  • odeur d'haleine;
  • aggravations d'un ulcère d'estomac;
  • difficulté à avaler;
  • gonflement déraisonnable;
  • maux de gorge;
  • enrouement.

Symptômes de cancer de divers organes

Il y a des signes d'oncologie caractéristiques de certains organes. Par exemple, les tumeurs du pancréas ou de la prostate ont leurs propres caractéristiques. Des signes de pathologie sont observés: