loader
Recommandé

Principal

Fibrome

Comment déterminer le cancer de la gorge au stade initial

Le cancer de la gorge ou du larynx, en termes plus précis, est une transformation maligne des tissus épithéliaux des muqueuses de l'oropharynx et du larynx.

Comme toute tumeur maligne, le cancer de la gorge présente plusieurs caractéristiques:

  • elle se développe par infiltration, c'est-à-dire que la tumeur envahit les tissus environnants et se confond avec eux, ce qui rend impossible une résection totale adéquate du néoplasme;
  • deuxièmement, il se développe rapidement, en raison de la forte activité proliférative dans les tissus;
  • Enfin, il crée des lésions secondaires, autrement dit, il métastase.

Si vous multipliez ces propriétés de la tumeur sur la capacité à un effet de masse (en raison de la taille), vous pouvez comprendre à quel point la néoplasie du larynx est dangereuse.

Comme le montre la pratique, ce n'est pas la variante la plus courante d'une tumeur maligne.

En oncologie, le cancer du larynx et de ses structures occupe environ 10 places, ce qui représente 2 à 4% de toutes les tumeurs primitives, quelle que soit leur localisation. Cependant, la mortalité par cancer de la gorge est extrêmement élevée en raison de la visite tardive d'un médecin.

Types de cancer de la gorge

Pour comprendre ce qu'est le cancer de la gorge, vous devez vous tourner vers l'anatomie. Nous donnons une aide brève.

La gorge est un nom générique et simple pour plusieurs structures anatomiques. Le larynx est divisé en trois zones:

  • Région de Nadgolta. Ou nadvyazochny département. Comme son nom l'indique, nous parlons ici de la zone située juste au-dessus des cordes vocales.
  • La deuxième section est le ligament. Voici les cordes vocales elles-mêmes et la glotte.
  • Enfin, la troisième section est le sous-groupe. Localisé sous les cordes vocales et l'écart.

Par lieu

La première base de classification et la plus courante en pratique clinique est la localisation du processus néoplasique. Par conséquent, parlez de ces types de cancer:

  • Lésion oncologique de la région supra-bloquée. Se produit dans environ 70% des situations. Comme le montre la pratique, il s’agit de la variante la plus agressive du processus néoplasique, qui progresse rapidement, donne des métastases précoces et conduit au décès du patient dans l’optique d’un an ou deux. Parfois plus vite.
  • Localisation ligamentaire du cancer. Il survient dans 25 à 28% des cas cliniques. L'accès à ces tumeurs est relativement simple, l'agressivité de la localisation tumorale est moindre, mais cela ne facilite pas le traitement.
  • Enfin, les quelques pour cent restants tombent sur la localisation de la néoplasie sous-cordée. C'est la variante la plus dangereuse du cancer - il existe une forte probabilité de croissance rapide par infiltration. De plus, l'accès à ces néoplasmes est extrêmement difficile. Une approche chirurgicale prudente est nécessaire, mais la probabilité que les cordes vocales soient endommagées est élevée.

Par type de néoplasme

Selon la structure histologique, on distingue ces types de cancers du larynx:

  • Carcinome épidermoïde Considérée comme la forme la plus agressive, sa croissance rapide est caractérisée par une prolifération significative, un détachement précoce des cellules et leur transport par les voies lymphogène et hématogène. Cette forme représente jusqu'à 95% de tous les cas.
  • 2% ou plus est un cancer glandulaire. Il se développe à partir des cellules des tissus glandulaires du larynx.
  • Environ 1% est un carcinome basocellulaire.
  • Environ deux pour cent de plus - types de cancers rares, qui dans cette localisation ne prennent presque pas leur début.

Par la nature du développement

La base suivante de la division néoplasie est le modèle de croissance:

  • Exophytique. De la paroi du larynx affecté dans la lumière des voies respiratoires.
  • Endophyte ou infiltrant (survient le plus souvent et donne le pire pronostic).
  • Croissance mixte des personnages.

Il y a une autre classification. Il concerne le développement du processus et le considère en dynamique. Par conséquent, il est préférable de parler de stading (voir ci-dessous).

Comment commence le cancer de la gorge

Malheureusement, les premiers symptômes sont non spécifiques ou totalement absents, ce qui rend cette forme de processus néoplasique encore plus dangereuse.

Vous devez être alerte s'il y a au moins 2 manifestations:

  • La douleur d'une nature incompréhensible, localisée dans le larynx (dans sa projection, c'est-à-dire au niveau de la pomme d'Adam ou légèrement inférieure / supérieure).
  • Sensation de brûlure.
  • La mauvaise haleine est un problème de la cavité buccale.
  • Isolement de l'exsudat du pharynx en dehors du cours de la pharyngite ou d'autres pathologies inflammatoires.

Les symptômes aux premiers stades ne sont pas spécifiques, comme cela a été dit. Requis pour contacter un spécialiste pour un diagnostic précoce.

La phase initiale peut passer inaperçue, il est recommandé de se soumettre à des examens préventifs réguliers (au moins 1 fois en six mois).

Les principaux symptômes de la maladie

Le développement de symptômes distincts se forme en 2-3 étapes. Le complexe symptomatique caractéristique est constitué de manifestations générales et locales.

Parmi les signes de la maladie:

  • Faiblesse, somnolence.
  • Manque d'appétit. Ce symptôme de cancer de la gorge est dû à la désintégration de la tumeur et à ses effets sur des centres spéciaux du cerveau.
  • Le développement du processus anémique. En raison de saignements constants et d'empoisonnement du corps avec les produits de la dégradation de la tumeur. Manifestation de syndromes sidéropéniques et anémiques (pas toujours).
  • Le patient devient étrange, il développe une perversion du goût, de l'odorat.
  • Augmentation de la température corporelle sans raison apparente de marques subfébriles. Le corps perçoit la tumeur comme un intrus dangereux. En outre, il existe un empoisonnement du cerveau avec des toxines. D'où le subfebrile.
  • Manifestations d'intoxication générale du corps. Y compris les migraines, vertiges, diminution des performances.

Ce ne sont que des manifestations communes. Les signes locaux de cancer de la gorge sont beaucoup plus visibles:

  • Douleur dans la gorge Localisé au niveau de la pomme d'Adam, légèrement plus bas ou plus haut. La nature de la douleur - presser, tirer, éclater. D'autres types de douleur sont possibles. Tout dépend du type de processus et des caractéristiques du patient.
  • Phénomènes catarrhales, y compris œdème.
  • Changer le relief du cou. Il peut y avoir des hémorragies massives dans la région de la gorge, qui se manifestent par un changement de pigmentation au niveau local. Le derme devient rouge, les capillaires visibles et les réseaux vasculaires. Le plus souvent, ce symptôme apparaît dans les derniers stades de la maladie.
  • Sensation d'un objet étranger dans le pharynx. On se croirait dans une bosse ou un os coincé dans la gorge.
  • Engourdissement du visage, paresthésie (sensation de frissons), violation de la symétrie du visage due à une violation de l'innervation au niveau local.
  • Périodiquement, le patient s'étouffe avec de la nourriture, une inhibition de la fonction de déglutition se produit (dysphagie secondaire), qui se manifeste par une incapacité à manger normalement. Tout d'abord, la consommation d'aliments solides et liquides est perturbée.
  • Le changement de timbre vocal jusqu’à sa perte complète. Dans le même temps, les méthodes standard de traitement conservateur n’aident pas.
  • Amertume dans la bouche, goût métallique. Ces phénomènes sont causés par l’effondrement de la tumeur ou par une hémorragie minime. Ajuster l'état des médicaments ne fonctionnera pas. Il est nécessaire d'effectuer un diagnostic différentiel. Il y a d'autres options que le cancer.
  • Odeur putride de la bouche due à la désintégration de la tumeur et à sa transformation pyogénique (les cellules se divisent rapidement mais la nutrition est insuffisante pour tout le monde, le néoplasme se décompose).
  • Toux sèche persistante ou périodique. Le réflexe est improductif, il poursuit le patient et provoque une diminution significative de la qualité de vie.
  • Changement de poids corporel. En règle générale, vers le bas, car le corps jette toutes ses forces pour combattre la tumeur.
  • Exsudation. Généralement sanglante, nature putride. Manifestation particulièrement forte le matin.
  • Troubles respiratoires. Selon le type d'essoufflement ou d'étouffement.
  • Ganglions lymphatiques cervicaux élargis (lymphadénite secondaire). Manifesté par des cônes de localisation caractéristique, douleur.
  • Saignement de la gorge. Dans les phases ultérieures, il est tout à fait capable de devenir mortel en raison de sa masse.

Il s’agit des symptômes du processus oncologique aux stades 2-3, c’est-à-dire développé sa forme.

Lors de l'évaluation visuelle, le cancer de la gorge ressemble à un petit néoplasme, de couleur rose pâle, avec une structure lâche sur la coupe grisâtre (sur la photo, le premier stade initial).

Il est impossible de séparer les tumeurs les unes des autres indépendamment. Parfois, ils ne peuvent même pas remarquer.

Il y a d'autres manifestations, tout dépend de l'emplacement de la tumeur.

Si le patient lui-même remarque les symptômes indiqués (un ou deux autres), il est nécessaire d'aller immédiatement chez le médecin.

Staging pour cancer de la gorge

Stade de la tumeur peut être comme suit:

Étape 1 Il est caractérisé par la taille minimale de la tumeur. La néoplasie ne se développe pas au-delà de la couche muqueuse et sous-muqueuse. Une seule partie du larynx est touchée.

Étape 2 Le néoplasme se développe dans tout le larynx, les métastases sont absentes. La germination sur la couche sous-muqueuse aussi.

3a étape. La tumeur commence à se développer à travers d'autres structures et s'étend au-delà de la couche sous-muqueuse.

Étape 3b. Les métastases sont toujours portées disparues. La tumeur affecte les départements voisins du larynx.

4a étape. Caractérisé par des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux. La tumeur elle-même se développe à travers toutes les couches de la paroi de la structure anatomique.

Étape 4b. Les métastases se trouvent dans des organes et des systèmes distants. Ils sont le plus souvent formés dans la poitrine, le cerveau, les intestins et le foie.

La symptomatologie se produit progressivement. Plus la tumeur est grosse et développée, plus le tableau clinique est riche. Vous devez écouter attentivement votre propre corps.

Causes et facteurs prédisposants

Il existe au moins dix causes possibles de cancer du larynx. Tous jouent le même rôle et peuvent être les mécanismes déclencheurs du processus pathologique.

Parmi les raisons sont les suivantes:

  • Cicatrisation des muqueuses des voies respiratoires supérieures. Le développement du remplacement de l'épithélium a de nombreuses raisons. Le plus souvent, nous devons parler de procédures endoscopiques et chirurgicales inadaptées. Comme le montre la pratique, ce facteur provoque le début du processus néoplasique est relativement rare. Nécessite un long effet mécanique.
  • Dommages thermiques au larynx, au pharynx et à d'autres structures anatomiques. Surtout avec le facteur professionnel. Les employés des entreprises thermiques (métallurgistes et autres) sont les plus exposés.
  • Lésions chimiques du larynx. Alcalis, évaporation des acides et autres substances dangereuses. Travailleurs particulièrement à risque dans les structures industrielles chimiques et textiles.
  • Évolution aiguë et chronique du processus tuberculeux. Provoque la destruction progressive des tissus.
  • Syphilis en phase subaiguë ou chronique. Il provoque le développement d'infiltrats spéciaux - la gomme, qui sont ouverts et forment des cicatrices après la guérison.
  • Consommation d'aliments épicés et salés. Ils irritent constamment les muqueuses du larynx, car il est recommandé de réduire la quantité de ces aliments. C'est dangereux
  • Mauvaise hygiène buccale, présence de karesa. Il n'y a aucune preuve d'une corrélation claire. Les agents bactériens, viraux et fongiques qui empoisonnent le corps avec des toxines et provoquent une irritation de l'épithélium du pharynx seraient responsables de tout cela.
  • Le tabagisme C'est particulièrement dangereux pour 5 à 10 ans d '"expérience". Chez certaines personnes, le cancer peut se développer plus tôt, tout dépend des caractéristiques individuelles du patient. Les fumeurs actifs et passifs sont à risque, ce qui réfute la théorie de l’effet des températures élevées sur les muqueuses. Apparemment, le blâme n'est pas seulement la fumée chaude, mais aussi les toxines contenues dans les produits du tabac.
  • Des antécédents d'infections chroniques de l'oropharynx et du nasopharynx. Les sinusites de diverses origines, l'angine (amygdalite) chronique, la pharyngite et la laryngite sont d'un grand danger.
  • Abus de boissons alcoolisées. L'alcool brûle le pharynx muqueux et provoque une inflammation constante. Combiné au tabagisme, le risque augmente de près de 200%, ce qui est extrêmement dangereux.
  • La présence de conditions précancéreuses de l'oropharynx, telles que la papillomatose, la leucoplasie. En soi, ces tumeurs sont sujettes à une transformation maligne, car vous ne devez pas négliger les examens préventifs de l'otolaryngologue.
  • Âge significatif. Les patients âgés (âgés de plus de 50 ans) sont à risque. Ce n'est pas un axiome, même les jeunes sont malades, mais ce sont les patients d'un âge particulier qui souffrent le plus souvent.
  • La présence de papillomavirus humain muqueux en phase active ou passive.
  • La présence d'une hérédité défavorable. Le facteur génétique ne doit pas être balayé. Bien sûr, le cancer n'est pas transmis, seule la prédisposition est transmise. Il est dangereux de se détendre, en particulier pour ceux qui ont eu des patients atteints d’oncologie laryngée dans la famille.
  • La mononucléose. En d'autres termes, infection par le virus Epstein-Barr. Provoque une augmentation de 50-100% du risque de développer un cancer à l'endroit spécifié.
  • La présence de risques industriels. L'inhalation d'amiante, de poussière de charbon, etc. est particulièrement dangereuse.
  • Charge vocale accrue. La corrélation n'est pas prouvée, cependant, ces hypothèses sont exprimées.
  • La présence de tumeurs dans la localisation. Peut-être s'agit-il d'une néoplasie secondaire ou de métastases.
  • La présence de gastrite, oesophagite par reflux.

Dans tous les cas, vous devez comprendre séparément.

Le cancer de la gorge est moins souvent diagnostiqué chez les femmes que chez les hommes. Écrasante majorité (70%) patients - adultes du sexe fort de plus de 40 ans.

Mesures de diagnostic

Le diagnostic présente certaines difficultés. Les experts en oto-rhino-laryngologie traitent du problème du cancer

Lors de l'admission initiale, l'anamnèse est collectée et les plaintes du patient sont évaluées. Il est également important de tout corriger par écrit afin d'analyser les informations reçues.

Vient ensuite une série d’études spécifiques:

  • Prendre un coton-tige de la gorge.
  • Examen du larynx avec un laryngoscope spécial (appareil d'examen endoscopique). Obligatoire dans tous les cas, bien qu'il s'agisse d'une procédure désagréable. Permet à vos yeux de voir la tumeur.
  • Diagnostic échographique
  • Biopsie.
  • Examen histologique du tissu obtenu.
  • Dans les cas extrêmes, IRM et TDM sont illustrés avec amélioration du contrat.

Dans le système de ces activités est suffisant. Le processus de stadification est effectué sur la base de données visuelles et de résultats histologiques. Dans les premiers stades de la maladie, le diagnostic est posé en grattant le larynx et en laryngoscopie (généralement les deux études simultanées).

Événements médicaux

Le traitement est standard. Cela implique l'utilisation de trois techniques.

L'intervention chirurgicale a été et reste l'option de traitement classique préférée. Elle consiste en une excision totale de la tumeur. Malheureusement, l’élimination complète du néoplasme n’est possible qu’à un stade précoce, il est ensuite nécessaire de se limiter à la procédure de sous-total. Comme la tumeur se développe de manière infiltrante, il est impossible de comprendre où sont les tissus sains et où ils ne se trouvent pas.

La deuxième étape de la thérapie est l'exposition aux radiations. Cela commence avec des doses minimales de rayonnement, puis un traitement plus agressif est effectué.

Enfin, la troisième étape est l’administration de cytostatiques (chimiothérapie). L'utilisation de tels médicaments est une mesure nécessaire. Le cours est déterminé par le médecin.

Les trois techniques sont pratiquées dans le système. Nous avons besoin d'une approche approfondie et intégrée.

Prévisions

Une fois que le cancer a commencé à se former, le compte à rebours commence. Le pronostic dépend directement du stade du processus pathologique.

En conséquence, le taux de survie à 5 ans est déterminé par les chiffres suivants:

  • 0 étape. Quand la tumeur venait de naître. Survie 100%
  • Étape 1 Taux de survie de 80%.
  • Étape 2 75% ou moins.
  • Stage 3 de tout type. Survit, environ la moitié (50%).
  • Étape 4. Survit jusqu'à un quart des patients (25%).

Plus le processus est long, plus le décès est probable.

Les lésions cancéreuses de la gorge sont une pathologie dangereuse avec des perspectives très vagues de guérison dans les derniers stades. Il est nécessaire de diagnostiquer cette maladie dès les premiers symptômes. Sinon, le risque de décès est élevé.

Cancer du larynx - caractéristiques de l'évolution de la maladie, manifestations et méthodes de traitement

Tumeur maligne, le cancer du larynx commence son développement de la prolifération pathologique du tissu épithélial dans le larynx.

Ayant une nature prononcée, cette maladie est le plus souvent diagnostiquée chez la moitié masculine de la population - les femmes souffrent de cette forme de cancer 15 à 20 fois moins souvent; Cependant, avec le tabagisme généralisé chez les hommes et les femmes, le cancer du larynx a également touché de plus en plus la partie féminine de la population.

Qu'est-ce que le cancer du larynx?

Ce type de maladie maligne se développe sur les membranes muqueuses de la gorge, du nasopharynx et du larynx. Son principal danger est le développement agressif rapide et la possibilité de germination dans les organes adjacents.

Les maladies pouvant être la principale cause de cancer du larynx comprennent:

  • processus inflammatoires longs et non complètement guéris de la gorge;
  • kystes et fibromes du larynx;
  • blessures et cicatrices sur les tissus du larynx;
  • papillomes et pachydermie.

Quelles sont les causes de l'apparition de cette maladie et qu'est-ce qui peut provoquer son développement?

Les causes

Comme le cancer du larynx survient le plus souvent avec une passion pour le tabac, c'est le tabagisme qui devrait être attribué à la cause la plus courante d'oncologie du larynx.

De plus, cette condition est fréquente chez les alcooliques qui ne prêtent pas suffisamment attention à l'hygiène buccale, sans processus inflammatoires guéris dans le corps et la gorge, et en cas de prédisposition due à l'hérédité, le risque de cancer du larynx peut augmenter plusieurs fois.

En outre, cette maladie est plus fréquente chez les personnes âgées de plus de 60 ans. La production nocive fait référence aux causes pouvant également causer la cancérologie dans la région de la gorge et du larynx.

Ces types d’industries dangereuses incluent les industries de la peinture, de la réparation, de la chimie et d’autres types d’industries qui rejettent un grand nombre de substances dangereuses. Cela devrait également inclure le travail avec des substances radioactives et la présence de radiations sur une longue période.

La présence de tumeurs à la tête ou au cou doit également être considérée comme l'une des causes du cancer du larynx. La vie dans les grandes régions métropolitaines est un facteur négatif important: une mauvaise écologie et la pollution de l'air par les déchets industriels peuvent provoquer l'apparition d'un cancer.

Selon des informations non confirmées, la maladie pourrait entraîner une carence nutritionnelle chez les fruits et les légumes frais, ainsi que la consommation trop fréquente de produits coupants et fumés. Une autre cause de cancer du larynx peut être la mononucléose.

Les premiers signes de cancer de la gorge et du larynx

Le cancer du larynx ne présente pas de manifestations distinctes caractéristiques de cette maladie. Par conséquent, un certain nombre de signes courants devraient attirer l’attention et servir de motif au diagnostic.

Pour les hommes et les femmes, les manifestations de cette maladie peuvent varier légèrement. Et cela est dû au fait que, puisque l’une des principales causes de cancer dans cette région est le tabagisme et que cette habitude est généralement utilisée par les hommes, les symptômes caractéristiques des fumeurs sont plus fréquents chez les hommes.

Symptômes chez les femmes

Les symptômes les plus courants du cancer du larynx à un stade précoce chez les femmes comprennent:

  • maux de gorge;
  • aggravation de la déglutition due à la sensation de présence d'un corps étranger dans la gorge;
  • baisser les sensations gustatives;
  • perte de voix progressive ou soudaine, appelée aphonie;
  • toux sèche longue durée;
  • aggravation du sommeil nocturne;
  • déficience auditive;
  • perte d'appétit et perte de poids associée;
  • détérioration générale: maux de tête, insomnie, irritabilité;
  • l'apparition de gonflement dans le cou et la gorge.

Ces manifestations ne peuvent pas être considérées spécifiquement pour cette maladie particulière, mais leur progression graduelle devrait justifier une analyse plus minutieuse de leur état de santé.

Symptômes chez l'homme

Étant donné que la plupart des hommes sont plus sensibles au tabagisme excessif et à l’abus d’alcool, une toux sèche peut être ajoutée aux symptômes déjà décrits.

Des traînées de sang peuvent apparaître dans les expectorations et les sécrétions nasales contiennent des traces de sang importantes ou insignifiantes.

Cette forme de cancer de la gorge et du larynx peut avoir plusieurs variétés principales qui diffèrent par leurs manifestations et leurs approches de traitement.

Examinez de plus près les types de cancer du larynx:

  1. Cancer non squameux du larynx.
    • Ce type de cancer du larynx se développe à partir de cellules non kératinisantes de la muqueuse laryngée. Son parcours est caractérisé par la rapidité et des métastases en expansion active sont capables de pénétrer profondément dans les tissus adjacents des organes voisins.
      Ce type de cancer de la gorge et du larynx est le plus fréquent; sa particularité est le développement dans la moitié supérieure de la gorge (épiglotte) ou dans les tissus du ventricule du larynx, alors qu'il existe un gonflement dans une partie avec sa croissance progressive dans la seconde moitié du larynx. Au cours du développement d'une tumeur de ce type, il se produit une diminution sensible de la lumière du larynx, un essoufflement et une perte de voix chez le patient.
  2. Kératinisation squameuse.
    • Ce type de cancer survient sur des cellules qui ont tendance à s'organiser pendant un certain temps. Une caractéristique de son développement est la lente évolution et presque toujours l’absence de métastases.
      Le cancer de l’orgivayuschie peut être observé dans le domaine des cordes vocales humaines. Et on pense que la forme la plus dangereuse de carcinome épidermoïde se développe dans les parties inférieures de la gorge - on observe sa propagation rapide et une métastase importante. En même temps, sa détection est difficile, ce qui retarde le début du traitement.
  3. Squamous hautement différencié.
    • Ce type de cancer de la gorge et du larynx se développe et distribue une quantité importante de tissus sains. Le traitement de cette forme de la maladie est donc le plus complexe et le plus long.
      Le plus souvent, la région pré-repliée du larynx est sujette au cancer, c’est ici que tous les types de cancer se développent le plus rapidement possible avec la formation d’un nombre important de métastases.

Quels sont les stades de développement de cette maladie et quelles sont leurs manifestations externes?

Étapes du cancer

Au fur et à mesure que la maladie progresse, elle se modifie progressivement, avec une augmentation de la taille de la zone touchée et un degré accru de symptômes de la maladie.

Il existe plusieurs grandes périodes de cancer du larynx.

Zéro

Le cancer de la gorge et du larynx, au tout premier stade, est rarement diagnostiqué et le traitement de la maladie commence donc aux stades avancés, lorsque le pronostic positif est plutôt faible.

Le stade zéro du cancer du larynx se caractérise par l'apparition d'une petite zone d'ulcération de la surface de la muqueuse laryngée, chez laquelle le patient ne ressent habituellement aucune sensation subjective.

Sur la photo, vous pouvez voir les signes caractéristiques du stade initial du cancer de la gorge et du larynx.

Une perspective positive au stade zéro est de 95-100% (la survie à cinq ans est prise en compte).

Premier

À ce stade, les premières manifestations de la maladie apparaissent déjà. En tant que sensation de congestion dans la gorge, il peut être douloureux de déglutir et de parler. Le cancer se développe et dépasse progressivement la muqueuse laryngée.

Les dommages aux tissus voisins n’ayant pas encore commencé, la localisation d’une tumeur cancéreuse fait partie du larynx, où le processus de développement des cellules cancéreuses a commencé; les métastases ne sont pas non plus.

Le pronostic (survie à 5 ans) dans le premier stade du cancer du larynx est de 75 à 85%.

Deuxième étape

La deuxième étape est caractérisée par l’émergence d’une tumeur cancéreuse au-delà des limites d’un larynx, les régions de la gorge et du larynx voisins sont déjà atteintes, l’enrouement de la gorge et la dégradation de la qualité de la parole se manifestent.

Les métastases ne sont pas observées. Le taux de survie à cinq ans à ce stade est d'environ 80%.

Troisième degré

À ce stade, la tumeur cancéreuse se développe en dehors du larynx, on observe souvent une germination des parois laryngées et une perte importante de mobilité des cordes vocales. La taille de la tumeur est fortement augmentée, ce qui provoque l'apparition de sensations prononcées inconfortables pour le patient.

Extérieurement, ce degré de développement de la maladie est caractérisé par un enrouement, une toux, une douleur et une congestion constants de la gorge lorsque vous parlez et que vous toussez. La voix peut complètement disparaître.

Le troisième stade de la maladie a deux stades intermédiaires:

  • 3A - il y a une prolifération de gonflement à l'extérieur d'un larynx, la germination des parois du larynx, mais il n'y a pas de propagation du cancer au-delà d'un département. L'immobilité d'une partie du larynx peut survenir.
  • 3B - la germination des parties laryngées dans les tissus voisins a lieu ici et une métastase du cancer, fixe ou mobile, peut être détectée;

Le pronostic de survie à cinq ans au troisième stade du développement du cancer ne dépasse pas 50%.

Quatrième

Ce stade de développement du cancer est souvent caractérisé par une perte de voix, une douleur intense lorsque l'on parle, une déglutition, une toux.

La prévision de survie à cinq ans à ce stade est déjà inférieure et ne dépasse pas 25%.

Il y a une augmentation significative du volume d'une tumeur cancéreuse, de sa germination dans les organes voisins, ainsi que des dommages aux ganglions lymphatiques adjacents.

Le quatrième stade du cancer du larynx a plusieurs stades de développement:

  • 4A - la «soudure» du larynx se produit pendant la germination, gonflée dans le tissu des sections voisines en raison de l'apparition d'un grand nombre de métastases;
  • 4B - nouvelle pénétration de la tumeur dans les organes adjacents;
  • 4B - la propagation des métastases fixées au ganglion lymphatique;
  • 4G - une croissance supplémentaire du tissu tumoral se produit et des métastases distantes dans d'autres organes peuvent apparaître. La taille des métastases peut être complètement différente.

Pour commencer le traitement, il est nécessaire d’effectuer les diagnostics nécessaires à temps. Quelles méthodes sont utilisées aujourd'hui pour poser le bon diagnostic?

Diagnostic en oncologie

Le diagnostic primaire du cancer de la gorge et du larynx peut être effectué visuellement par un spécialiste. Vous devriez consulter un médecin dès les premières manifestations pouvant être annonciatrices d'un cancer de la gorge et du larynx.

Un examen peut révéler la présence de néoplasmes dans la gorge. Cependant, en règle générale, ces diagnostics ne sont pas précis et peuvent être effectués à des stades ultérieurs de la maladie.

Étant donné que les principaux symptômes initiaux du cancer du larynx peuvent être confondus avec des maladies telles que le mal de gorge et la laryngite, un traitement incorrect peut être prescrit, ce qui complique le diagnostic correct.

Les méthodes les plus efficaces pour le diagnostic du cancer du larynx sont les suivantes:

  1. laryngoscopie - cette méthode permet, à l'aide d'un appareil spécial, d'inspecter la zone de la lésion prévue à l'aide d'une ampoule spéciale munie d'une ampoule spéciale, ainsi que lors de l'examen d'un prélèvement de tissu à analyser;
  2. fibrolaryngoscopie;
  3. biopsie - cette méthode vous permet de déterminer si une maladie particulière appartient à un type particulier, ce qui vous permettra de prescrire le traitement approprié;
  4. Examen aux rayons X de la région du larynx;
  5. La tomodensitométrie vous permet de déterminer la surface des métastases de dommage, ainsi que la taille de la tumeur et le nombre de métastases.

Comment traiter?

Grâce aux progrès de la médecine, le cancer n'est plus considéré comme la phrase finale du patient. Aux premiers stades, il est considéré possible de guérir la maladie.

Quelles méthodes de traitement peuvent être appliquées pour le cancer du larynx et de la gorge?

Chimiothérapie

Ce type de traitement est généralement utilisé en thérapie complexe ou avant une intervention chirurgicale.

L’essence de la chimiothérapie consiste à utiliser des médicaments spéciaux qui inhibent la croissance des cellules cancéreuses, ce qui conduit progressivement à l’atténuation du processus cancéreux. L'introduction de ces médicaments peut se faire par voie orale, intramusculaire ou intraveineuse.

En outre, les médicaments peuvent être administrés par voie topique, directement à la zone touchée.

Radiothérapie

La méthode par rayonnement est basée sur l'exposition de la tumeur elle-même à un rayonnement haute fréquence. Le faisceau est dirigé vers le tissu de la lésion, tandis que l'on observe la mort d'un nombre important de cellules cancéreuses, ce qui entraîne soit l'arrêt de la croissance de la tumeur cancéreuse, soit l'arrêt complet du processus de division et de reproduction des cellules cancéreuses.

Ce type de thérapie peut être divisé en deux sous-espèces:

  • exposition interne - alors que des substances radioactives sont introduites dans la zone touchée à l'aide de cathéters ou d'injections;
  • irradiation externe - l'exposition est réalisée par un faisceau dirigé.

Cette méthode de traitement est considérée comme l'une des plus efficaces, mais les meilleurs résultats peuvent être obtenus si le patient cesse de fumer pendant la période de traitement.

Cependant, l'utilisation de la radiothérapie a des conséquences et des contre-indications. Ceux-ci comprennent une lésion prononcée des tissus cartilagineux du larynx et de la gorge, une germination de la tumeur dans les tissus de l'œsophage et des vaisseaux sanguins, ainsi que dans un état grave du patient.

Si la maladie est au troisième ou au quatrième stade, ce type de traitement est effectué avant de procéder à une intervention chirurgicale pour enlever la tumeur.

Intervention chirurgicale

Cette opération est également considérée comme un moyen efficace d’influencer les tumeurs du larynx de nature maligne. Habituellement, une intervention chirurgicale est indiquée dans les premiers stades de la maladie, ainsi qu'en radiothérapie - cela vous permet d'éliminer les métastases qui se sont produites et d'empêcher le développement ultérieur du processus de cancer.

Il existe également un procédé laser permettant de réaliser une telle opération, consistant à couper les tissus de la gorge sans effusion de sang et à éliminer la zone touchée.

Prévisions

Pour faire une prévision préliminaire du cancer du larynx, le médecin prend en compte à la fois l'état général du patient et le stade du processus.

Les premiers stades ont le taux de survie le plus élevé des patients, en particulier les deux premiers stades de développement du cancer: au premier stade, le pronostic de survie à cinq ans est d'environ 85%.

Comme le type de cancer du larynx épidermoïde est sa forme particulièrement active à développement agressif, le pronostic de ce type de cancer est un peu moins optimiste.

Après la thérapie, le patient a besoin d'une longue période de rééducation et après la chirurgie, une formation à la parole est généralement nécessaire.