loader
Recommandé

Principal

Les symptômes

Cancer de la gorge: symptômes et signes généraux et précis

Les maladies oncologiques de divers organes ou systèmes occupent une place prépondérante parmi les autres maladies dans le monde. Il n’existe pas de données fiables sur les causes exactes des tumeurs cancéreuses, pas plus que des tactiques thérapeutiques efficaces.

La principale défense contre le cancer est le diagnostic opportun. Le début du traitement aux premiers stades du développement de modifications pathologiques peut considérablement prolonger la qualité et la durée de la vie du patient. La localisation fréquente des formations oncologiques est le larynx (la région du nasopharynx ou de l'oropharynx).

La définition

Le cancer de la gorge en oncologie est une formation maligne constituée de tissus de l'épithélium oropharyngé. La tumeur qui se dilate au fil du temps affecte les organes et les systèmes adjacents au larynx, par exemple la glande thyroïde, les organes respiratoires, les cordes vocales.

Le caractère insidieux de la maladie réside dans une longue évolution asymptomatique, ce qui rend difficile un diagnostic rapide, réduit la vie du patient. Le cancer du larynx est un concept général qui unit tous les types de cancer de la gorge, appareil vocal.

Le larynx et la gorge sont donc interconnectés avec la maladie pathologique d'un organe, un autre en souffre inévitablement. Le larynx est constitué de trois divisions importantes:

  • supérieur ou vestibulaire;
  • médium avec de véritables cordes vocales;
  • inférieur ou sous-glottique.

Dans la très grande majorité des cas, le cancer de la gorge survient chez des patients matures et âgés, mais il existe des cas connus de détection de pathologie chez les nouveau-nés et les jeunes enfants. Selon les statistiques, chez les hommes, les tumeurs malignes dans la gorge sont beaucoup plus fréquentes que chez les femmes.

Les formations tumorales peuvent être formées selon différents types, classées par gravité, évolution et maturité. Il existe deux types de tumeurs: différenciées (matures) et malignes (immatures).

Le développement d'une tumeur différenciée se produit lentement, sans donner de métastases graves. Une tumeur maligne se développe rapidement, donnant des métastases aux tissus, systèmes et organes voisins.

Département supérieur (pré-stock)

Une telle concentration de formation de tumeur fait référence à de mauvaises projections pour la survie du patient. Il est diagnostiqué dans 10-15% de tous les cas de cancer de la gorge. La complexité de la localisation due à un apport sanguin adéquat, ce qui contribue à la propagation rapide des cellules cancéreuses.

L'image symptomatique à un stade précoce ressemble à un rhume qui coule à flot, de nombreux experts commencent donc un traitement contre les infections respiratoires aiguës.

La partie centrale du larynx (zone de repli de la voix)

Appartient à la forme la plus bénigne du cancer, survient dans la grande majorité des patients. Les cordes vocales sont retirées des ganglions lymphatiques, ce qui rend les métastases extrêmement rares. Le diagnostic d'une tumeur dans cette situation se produit beaucoup plus tôt en raison de l'apparition rapide des premiers symptômes - problèmes caractéristiques de la voix ou de la parole.

Département inférieur du Larynx

La forme la plus rare. Formé dans la région anatomique du larynx inférieur avec une grande accumulation de vaisseaux lymphatiques. La tumeur donne des métastases précoces, se développe rapidement et laisse peu de chance au patient de vivre longtemps.

Quel que soit le lieu, la manifestation de la maladie, les métastases peuvent être laissées en totalité ou en partie. Un traitement adéquat peut améliorer la qualité de vie des patients, augmenter leurs chances de survie et éviter des complications graves liées à d'autres situations cliniques.

Cancer à un stade avancé

Les étapes

Les formations oncologiques dans la gorge sont caractérisées non seulement par la localisation, les métastases, l'attitude vis-à-vis des tissus ou des organes adjacents, mais aussi par le degré de négligence de la maladie. Il y a les étapes suivantes du développement de la pathologie:

Initial (zéro)

Le diagnostic de la maladie au stade zéro révèle une tumeur maligne de petite taille, qui ne dépasse pas la membrane muqueuse de la partie interne du larynx. L'identification des modifications pathologiques à ce stade est rare, en raison de l'absence de symptômes.

Si la tumeur a été retrouvée, le succès du traitement est assez élevé. Selon les statistiques, le taux de survie de ces patients est égal à 100%.

Premier

Une tumeur au premier stade dépasse la muqueuse du larynx, mais ne se propage pas aux autres tissus et organes. Le cancer de la gorge au premier degré est caractérisé par une vibration prononcée des cordes vocales, un certain changement dans les sons produits. Un traitement adéquat à ce stade prédit la survie du patient de près de 80% au cours des 3 à 5 prochaines années.

La seconde

Le début du degré II est caractérisé par la propagation de la tumeur dans les cordes vocales du larynx à partir de la partie sous-lambulaire. Une respiration bruyante, une respiration sifflante dans la voix, une difficulté à respirer indiquent la progression de la maladie. Lors de la détermination de la correction de médicament correcte, vous pouvez augmenter les chances de survie du patient de près de 65 à 70% au cours des prochaines années.

Troisième degré

Le diagnostic à ce stade de développement indique de graves modifications pathologiques et morphologiques dans les parties voisines du larynx et d'autres organes en raison de la croissance rapide de la tumeur. La voix du patient peut être enrouée ou disparaître complètement. Lorsque le traitement correct est prescrit, la survie du patient atteint 50% dans les prochaines années.

Quatrième degré

Le stade tardif du développement de la maladie parle de métastase tumorale. La propagation atteint les ganglions lymphatiques et le processus pathologique lui-même se développe rapidement. A ce stade, le patient est préoccupé par l'ensemble du complexe symptomatique et le taux de survie est d'environ 20-25% au cours des cinq prochaines années.

Raisons

Il est impossible de nommer l’une des raisons de l’apparition d’une formation oncologique dans la gorge et de la dégénérescence maligne des cellules saines. Plusieurs facteurs peuvent provoquer des changements pathologiques:

  • l'abus de tabac et d'alcool;
  • maladies ORL chroniques et récurrentes;
  • travail dans des industries dangereuses (interaction avec le nickel, le soufre, les acides, les solutions alcalines);
  • maladies infectieuses;
  • antécédents cliniques surchargés du patient:
  • transformation de tumeurs bénignes existantes:
  • des papillomes;
  • prédisposition génétique.

Un grand nombre de facteurs importants peuvent déclencher une dégénérescence cellulaire spectaculaire. Avec un facteur héréditaire possible, il est important de procéder à des examens réguliers de la gorge et du larynx, afin d'éviter l'hypothermie et le froid.

Comment manifeste

Une symptomatologie médiocre ou son absence est la principale caractéristique du cancer de la gorge. Le stade initial de développement et les symptômes légers sont perçus par les patients et les thérapeutes comme un rhume.

Les symptômes suivants sont considérés comme les principaux symptômes du cancer de la gorge à un stade précoce de développement:

  • Sensation de brûlure dans la gorge. Un inconfort persistant irrite régulièrement la muqueuse pharyngée et conduit à la progression de la maladie.
  • Sensation d'un objet étranger dans la gorge. Cela contribue à perturber les processus de consommation alimentaire normale.
  • Perturbation du réflexe de déglutition. Chez de nombreux patients, l'acte de déglutition présente certaines difficultés.
  • Sensations de douleur. Les maux de gorge sont souvent douloureux dans la nature et donnent aux oreilles ou à la région cervicale.
  • Changer le timbre de la voix. L'apparence de rudesse de la voix et l'enrouement peuvent être un symptôme indirect du développement du cancer.

Symptômes cliniques communs

Les signes communs sont un complexe symptomatique, indiquant la présence d'une tumeur (bénigne ou maligne) dans la région du larynx à n'importe quel endroit. Il y a les suivantes:

  • Diminution de l'appétit. Le manque de désir de manger peut être progressif ou spontané. Avec une perte de poids rapide, on peut juger de l'évolution des tumeurs du larynx.
  • Faiblesse, courbatures. Les symptômes sont souvent confondus avec des signes de grippe ou d'infections respiratoires aiguës. Il convient de veiller à ce que les rythmes naturels du sommeil et de l’éveil ne soient plus perturbés.
  • L'apparition de la température. Une fièvre constante de bas degré caractérise souvent la présence dans le corps du processus inflammatoire ou de la formation de corps étrangers.
  • Anémie ferriprive (degré I, II). Anémie - diminution de l'hémoglobine dans le sang et diminution du nombre de globules rouges. La maladie est caractéristique de tous les stades du cancer du pharynx.
  • Exacerbation de maladies chroniques des voies respiratoires supérieures. Les modifications de la structure morphologique des muqueuses de la gorge entraînent la récurrence d'épisodes de bronchite, de laryngite, de rhinopharyngite, de sinusite et d'autres maladies.

L'un des symptômes énumérés ne peut pas être un moyen précis de diagnostiquer une tumeur maligne de la gorge. Un diagnostic précis implique non seulement les plaintes des patients, mais également des examens de laboratoire et des examens instrumentaux.

Signes précis

Des signes plus précis d'oncologie peuvent apparaître chez les patients dont la maladie évolue régulièrement. Les médecins ont identifié des symptômes spécifiques pour déterminer plus précisément la présence d'une tumeur:

  • Irritation des organes ORL. La tumeur affecte les muqueuses du pharynx et provoque une inflammation encore plus importante des tissus muqueux.
  • Constriction de la gorge. Le patient ressent constamment une bosse et une sensation de pression dans la gorge. Cela est dû à la tumeur en croissance constante.
  • Amertume dans la bouche. La violation des réflexes de déglutition peut déclencher la libération de bile dans le larynx.
  • Aboiements toux. Un tel réflexe de toux se produit en présence d'un corps étranger dans les voies respiratoires ou d'allergies.
  • Sensations de douleur. La douleur peut être de nature et d'intensité différentes. Parfois, il est impossible d'arrêter de telles douleurs avec des médicaments.
  • Voix rauque. Le symptôme est dû à l'influence de la tumeur en croissance sur les cordes vocales.
  • Changements dans la couche épidermique dans le cou. Visuellement déterminé par l'hyperémie, une éruption cutanée, devient motif veineux plus brillant.
  • Pastoznost cervical. Dans le domaine de l'éducation palpable, un œdème dense peut apparaître.

Emplacement

Les symptômes peuvent être différents selon la localisation de la tumeur et son stade de développement. Habituellement, les symptômes suivants sont déterminés par les fonctions de localisation.

Nasopharynx et le larynx

Les symptômes de localisation tumorale dans cette zone anatomique augmentent rapidement en raison de la proximité de gros vaisseaux artériels. Ces fonctionnalités incluent:

  • Douleur typique. Maux de gorge ressemble à une condition pour l'angine.
  • Changements morphologiques des amygdales. La structure et la fonctionnalité des amygdales sont altérées, les tissus à l'intérieur de l'organe sont déformés.
  • Raid sur la langue. La patine lâche blanchâtre résulte d'une salivation réduite, de la reproduction d'une microflore pathogène dans la cavité buccale.
  • Déformation de la bride et de la langue. Des problèmes de voix réguliers avec une tumeur croissante affectent la position de la langue dans la bouche.
  • Saignement de nez. Une tumeur étrangère dans la gorge peut provoquer une augmentation de la pression artérielle, ce qui entraîne des saignements nasaux récurrents.
  • Maux de tête intenses. Souvent, la douleur à la tête n'est pas déterminée par une localisation claire.
  • Paresthésie du visage (totale ou partielle). L'engourdissement de certaines parties du visage peut être provoqué en comprimant une tumeur croissante de vaisseaux importants et de terminaisons nerveuses.
  • Ganglions lymphatiques enflés.

Sur les ligaments

La difficulté de diagnostiquer une tumeur de cette localisation est rendue difficile par une forte similitude avec les signes d'un rhume ou d'une broncho-obstruction. Ces symptômes incluent:

  • La sensation d'un objet étranger dans la gorge. Une tumeur dans la gorge commence à se faire sentir chez de nombreux patients atteints d'une tumeur nouvellement formée.
  • Douleur en avalant. La douleur donne aux régions des oreilles et du cou.
  • Changer le timbre de la voix. La croissance tumorale exerce une pression sur les cordes vocales.
  • Inconfort, sécheresse, mal de gorge. Inconfort associé à une irritation de la membrane muqueuse de la gorge.
  • Ganglions lymphatiques enflés.

Sous les ligaments

Les symptômes de la localisation sous-glottique du cancer de la gorge se produisent assez tôt en raison de la métastase rapide de la tumeur. Aux premiers symptômes, consultez immédiatement un médecin.

  • Perturbation du réflexe de déglutition. Une petite tumeur ne peut causer des problèmes de déglutition que chez les jeunes enfants. Les patients adultes commencent à ressentir un état similaire avec une tumeur de taille considérable.
  • Difficulté à respirer. Une tumeur en croissance ou ses métastases dans le système respiratoire peuvent causer des difficultés respiratoires.
  • L'apparition d'essoufflement. En plus de l’essoufflement, l’apnée peut également survenir - épisodes temporaires d’insuffisance respiratoire.
  • Faire des sons en respirant. La gravité de l'état d'une personne compense souvent les soupirs ou les gémissements. Lorsque la pression de la tumeur sur les cordes vocales peut être accompagnée de gémissements.
  • Sensations douloureuses d'intensité variable lors de la déglutition.

Les avis

Les maladies oncologiques de la gorge et du larynx peuvent sérieusement affecter la qualité de vie du patient et le moment de sa vie. Il est donc important de commencer rapidement un traitement correctif. Si vous ou vos proches avez déjà expérimenté le traitement du cancer de la gorge à différents stades de votre évolution, vous pouvez partager votre expérience en matière de traitement et de thérapie dans le formulaire ci-dessous.

En conclusion, nous vous recommandons de regarder la vidéo dans laquelle le spécialiste parle de la maladie en question:

Si vous trouvez une erreur, sélectionnez le fragment de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Cancer du larynx à différents stades: premiers signes, diagnostic et pronostic

Selon les statistiques, au cours des dernières décennies, le nombre de maladies néoplasiques malignes a considérablement augmenté. De plus, dans les villes, les personnes sont plus exposées au cancer de la gorge en raison de conditions environnementales défavorables.

Cette forme de cancer représente environ 60%. Les hommes les plus vulnérables ayant atteint l'âge de 40 ans. Les femmes tombent moins souvent malades.

Pour déterminer la pathologie, il est nécessaire de connaître les symptômes du cancer de la gorge et du larynx à différents stades de la maladie.

Symptômes au début

Le stade initial du cancer de la gorge dans presque 80% des cas est presque asymptomatique. Les premiers signes de cancer s'apparentent souvent à un rhume, ce qui rend le diagnostic difficile.

Il convient de prêter attention à l'enrouement, à la difficulté à avaler, au gonflement du cou, au mal de gorge. En raison de la similitude des symptômes, beaucoup attribuent la maladie à une réaction allergique ou à un IRA.

L'autodiagnostic est inacceptable et dès les premiers signes d'alerte, contactez le centre médical. Les symptômes du cancer de la gorge à un stade précoce sont les suivants:

  • toux persistante;
  • maux de gorge coupant le caractère;
  • gonflement dans le cou;
  • mauvaise haleine;
  • sensation de coma dans la gorge;
  • la faiblesse;
  • taches blanches ou petites plaies dans la gorge;
  • réduction de poids.

Même avec des symptômes évidents, on ne peut pas être complètement sûr du diagnostic. Par conséquent, si le médecin soupçonne la présence d'une tumeur, il recommande alors de subir un test de diagnostic et de passer les tests nécessaires.

Une image exacte est donnée par un test tel qu'une biopsie, lorsqu'un petit échantillon de tissu est prélevé avec une aiguille spéciale et envoyé au laboratoire pour identifier la pathologie.

À quoi ressemble un cancer de la gorge? Vous devez savoir à tout le monde qui présente le moindre symptôme, semblable à une maladie néoplasique.

Les principaux signes de cancer

Avec un test positif pour une tumeur maligne, il est important de déterminer le stade de la maladie. Cela peut être signalé par des signes tels que des perturbations dans le travail et la mobilité des cordes vocales, des paramètres tumoraux et la présence de métastases.

Au stade préclinique du cancer du larynx, la taille de la tumeur est minimale et ne dépasse pas la membrane muqueuse recouvrant le larynx, et les symptômes ne sont pas toujours directement caractéristiques d'une tumeur maligne.

La probabilité de guérison en cas de détection précoce de la maladie est élevée: sur 5 ans, le taux de survie est de 100%.

Étape 1

Le cancer de la gorge de stade 1 affecte la membrane muqueuse, cependant, les métastases sur les tissus qui se trouvent à proximité ne sont pas détectées. Dans le même temps, des vibrations vocales, une légère toux et un enrouement sont probables. Avec une maladie de grade 1, une thérapie bien choisie peut guérir jusqu'à 80% des patients.

Étape 2

A ce stade, la formation de tumeurs ne s'étend qu'au larynx. Les ganglions lymphatiques et les tissus voisins ne sont pas affectés.

L'activité de l'appareil vocal est perturbée, ce qui peut provoquer des difficultés respiratoires, des sensations douloureuses lors de la déglutition et un enrouement. La survie avec un traitement actif est d'environ 70%.

Étape 3

Le cancer de la gorge de grade 3 se manifeste par la croissance de la tumeur et des métastases dans tout le larynx. Les ganglions lymphatiques et les cordes vocales sont également touchés, ce qui entraîne parfois la disparition complète de la voix.

Le pronostic à ce stade est décevant, mais dans les cas où le traitement est choisi correctement, le patient peut vivre encore plusieurs années. Selon les statistiques, dans 5 ans, le taux de survie des patients est de 60%.

Le cancer du larynx de grade 3 recouvre la région sous-pharyngée. A ce stade, il existe des difficultés pour le passage des aliments le long de l'œsophage, le patient s'étouffe souvent avec des aliments, l'hémoptysie n'est pas exclue.

Étape 4

Le cancer de la gorge de stade 4 est une forme critique de la maladie qui affecte les bronches, les poumons, la thyroïde, l'œsophage, le canal rachidien, le système digestif. Dans de rares cas, le foie et le cerveau, où des métastases individuelles peuvent pénétrer, sont touchés.

La mortalité dans la phase finale est élevée. Le cancer de la gorge de grade 4 se caractérise par l'épuisement prononcé de l'organisme entier, une faiblesse physique - la cachexie.

La totalité de la gravité de la maladie est entièrement révélée dans le cancer du stade 4 du larynx en raison de la croissance de la tumeur à sa surface et de la propagation des métastases dans les tissus et organes voisins.

Au stade final de la maladie, se développent des processus pathologiques ayant des conséquences irréversibles et entraînant souvent la mort. Le traitement dans la dernière étape est seulement palliatif, réductible seulement pour soulager l'état du patient.

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic consiste en des procédures individuelles effectuées de manière séquentielle.

Tout d'abord, le patient est examiné par un oto-rhino-laryngologiste, examinant la cavité du pharynx et du larynx à l'aide d'une spatule médicale, effectuant une enquête détaillée sur les plaintes et collectant des informations sur les maladies associées.

Le médecin palpe soigneusement la glande thyroïde, le cou, les ganglions lymphatiques.

La prochaine étape du diagnostic est la laryngoscopie, qui peut être directe ou indirecte. La laryngoscopie directe est effectuée à l'aide d'un tube mince et flexible - un fibrolaryngoscope, qui est inséré par le passage nasal dans le larynx du patient.

Avant la procédure, une anesthésie locale est appliquée. Examinez les cordes vocales et les parois du larynx. La laryngoscopie indirecte est réalisée à l'aide d'un petit miroir rond à long manche. La langue est pressée par la spatule médicale.

Une autre méthode est la stroboscopie, qui étudie le mouvement et le fonctionnement des cordes vocales, ainsi que la tomodensitométrie, qui fournit en détail une série d’images du larynx obtenues dans le plan de l’incision des tissus.

La radiographie est un moyen efficace, accessible et suffisamment informatif de révéler l’image du larynx. Pour que l'enquête soit complète, il n'est pas mauvais de faire une échographie et de faire un don de sang pour les marqueurs tumoraux.

Les anti-marqueurs sont des substances présentes dans l'urine ou le sang de personnes encore au stade préclinique. Ils se distinguent par les cellules tumorales dès le début du développement de la maladie, ce qui permet de la diagnostiquer à un stade précoce.

La magnitude des valeurs des marqueurs tumoraux donne des informations sur la présence du processus lui-même et sur l'efficacité du traitement. Il existe aujourd'hui plus de deux cents marqueurs tumoraux.

Une échographie en cas de suspicion de tumeur est réalisée avec un appareil standard et aide le médecin à détecter les plus petites formations sur les ganglions lymphatiques qui ne sont pas détectées par la palpation.

L'image sur le moniteur permet d'évaluer la cohérence et les paramètres des ganglions lymphatiques. Le médecin recommande de diagnostiquer les zones suspectes avec une biopsie.

La méthode la plus précise et la plus populaire dans le diagnostic des tumeurs malignes du larynx est la biopsie. Le médecin prend un morceau de tissu pour examen au microscope.

Cette méthode vous permet de déterminer avec précision le stade de développement du processus tumoral, la structure et le type de tumeur.

Les ganglions lymphatiques sont également examinés de la même manière, et si des cellules malignes y sont trouvées, le diagnostic est confirmé à 100%.

Prévisions

La qualité et la durée de la vie dépendent directement de la détection opportune de la maladie, ainsi que de l'état psychologique et de l'humeur de la personne à traiter.

Si la tumeur est diagnostiquée aux stades initiaux, le pronostic est bon et le taux de survie relativement élevé.

Le facteur de survie est grandement affecté par la localisation de la tumeur et par la forme de la formation. Il existe 3 types de localisation de la tumeur:

  • cancer supérieur ou vestibulaire;
  • cancer moyen des cordes vocales;
  • bas - cancer podskladochny.

Le cancer des cordes vocales est plus léger en raison de son évolution retardée et de la manifestation rare de métastases. Dans les 5 ans, le taux de survie des patients, selon les statistiques, est de 80%.

Podskledochny cancer est caché, les métastases peuvent être affectés ganglions lymphatiques et autres organes et tissus, qui se désintègrent par la suite, en empoisonnant le corps entier avec des toxines. La prévision est défavorable.

Le cancer le plus agressif est considéré comme un cancer vestibulaire ou supra-conjonctif qui affecte la partie supérieure du larynx. Le taux de son apparition est assez élevé en raison de la proximité du système lymphatique.

En conséquence, il se produit une propagation rapide de cellules anormales dans tout le corps. Les prévisions dans ce cas sont décevantes. Dans la grande majorité des cas, le patient décède.

Le nombre de personnes vivant à des stades particuliers du cancer dépend de nombreuses raisons: l'âge du patient, le degré de réponse du corps au traitement, la taille et l'emplacement de la tumeur maligne, l'effet des cellules pathologiques.

Dans la pratique, il existe des cas où les patients chez qui on avait diagnostiqué le dernier stade ont vécu jusqu'à 3 ans, parfois jusqu'à 5 ans. Mais ce sont des cas isolés.

22 symptômes de cancer de la gorge et du larynx aux stades initial et tardif, diagnostic et schéma thérapeutique

Le cancer de la gorge ou du larynx, en termes plus précis, est une transformation maligne des tissus épithéliaux des muqueuses de l'oropharynx et du larynx.

Comme toute tumeur maligne, le cancer de la gorge présente plusieurs caractéristiques:

  • elle se développe par infiltration, c'est-à-dire que la tumeur envahit les tissus environnants et se confond avec eux, ce qui rend impossible une résection totale adéquate du néoplasme;
  • deuxièmement, il se développe rapidement, en raison de la forte activité proliférative dans les tissus;
  • Enfin, il crée des lésions secondaires, autrement dit, il métastase.

Si vous multipliez ces propriétés de la tumeur sur la capacité à un effet de masse (en raison de la taille), vous pouvez comprendre à quel point la néoplasie du larynx est dangereuse.

Comme le montre la pratique, ce n'est pas la variante la plus courante d'une tumeur maligne.

En oncologie, le cancer du larynx et de ses structures occupe environ 10 places, ce qui représente 2 à 4% de toutes les tumeurs primitives, quelle que soit leur localisation. Cependant, la mortalité par cancer de la gorge est extrêmement élevée en raison de la visite tardive d'un médecin.

Types de cancer de la gorge

Pour comprendre ce qu'est le cancer de la gorge, vous devez vous tourner vers l'anatomie. Nous donnons une aide brève.

La gorge est un nom générique et simple pour plusieurs structures anatomiques. Le larynx est divisé en trois zones:

  • Région de Nadgolta. Ou nadvyazochny département. Comme son nom l'indique, nous parlons ici de la zone située juste au-dessus des cordes vocales.
  • La deuxième section est le ligament. Voici les cordes vocales elles-mêmes et la glotte.
  • Enfin, la troisième section est le sous-groupe. Localisé sous les cordes vocales et l'écart.

Par lieu

La première base de classification et la plus courante en pratique clinique est la localisation du processus néoplasique. Par conséquent, parlez de ces types de cancer:

  • Lésion oncologique de la région supra-bloquée. Se produit dans environ 70% des situations. Comme le montre la pratique, il s’agit de la variante la plus agressive du processus néoplasique, qui progresse rapidement, donne des métastases précoces et conduit au décès du patient dans l’optique d’un an ou deux. Parfois plus vite.
  • Localisation ligamentaire du cancer. Il survient dans 25 à 28% des cas cliniques. L'accès à ces tumeurs est relativement simple, l'agressivité de la localisation tumorale est moindre, mais cela ne facilite pas le traitement.
  • Enfin, les quelques pour cent restants tombent sur la localisation de la néoplasie sous-cordée. C'est la variante la plus dangereuse du cancer - il existe une forte probabilité de croissance rapide par infiltration. De plus, l'accès à ces néoplasmes est extrêmement difficile. Une approche chirurgicale prudente est nécessaire, mais la probabilité que les cordes vocales soient endommagées est élevée.

Par type de néoplasme

Selon la structure histologique, on distingue ces types de cancers du larynx:

  • Carcinome épidermoïde Considérée comme la forme la plus agressive, sa croissance rapide est caractérisée par une prolifération significative, un détachement précoce des cellules et leur transport par les voies lymphogène et hématogène. Cette forme représente jusqu'à 95% de tous les cas.
  • 2% ou plus est un cancer glandulaire. Il se développe à partir des cellules des tissus glandulaires du larynx.
  • Environ 1% est un carcinome basocellulaire.
  • Environ deux pour cent de plus - types de cancers rares, qui dans cette localisation ne prennent presque pas leur début.

Par la nature du développement

La base suivante de la division néoplasie est le modèle de croissance:

  • Exophytique. De la paroi du larynx affecté dans la lumière des voies respiratoires.
  • Endophyte ou infiltrant (survient le plus souvent et donne le pire pronostic).
  • Croissance mixte des personnages.

Il y a une autre classification. Il concerne le développement du processus et le considère en dynamique. Par conséquent, il est préférable de parler de stading (voir ci-dessous).

Comment commence le cancer de la gorge

Malheureusement, les premiers symptômes sont non spécifiques ou totalement absents, ce qui rend cette forme de processus néoplasique encore plus dangereuse.

Vous devez être alerte s'il y a au moins 2 manifestations:

  • La douleur d'une nature incompréhensible, localisée dans le larynx (dans sa projection, c'est-à-dire au niveau de la pomme d'Adam ou légèrement inférieure / supérieure).
  • Sensation de brûlure.
  • La mauvaise haleine est un problème de la cavité buccale.
  • Isolement de l'exsudat du pharynx en dehors du cours de la pharyngite ou d'autres pathologies inflammatoires.

Les symptômes aux premiers stades ne sont pas spécifiques, comme cela a été dit. Requis pour contacter un spécialiste pour un diagnostic précoce.

La phase initiale peut passer inaperçue, il est recommandé de se soumettre à des examens préventifs réguliers (au moins 1 fois en six mois).

Les principaux symptômes de la maladie

Le développement de symptômes distincts se forme en 2-3 étapes. Le complexe symptomatique caractéristique est constitué de manifestations générales et locales.

Parmi les signes de la maladie:

  • Faiblesse, somnolence.
  • Manque d'appétit. Ce symptôme de cancer de la gorge est dû à la désintégration de la tumeur et à ses effets sur des centres spéciaux du cerveau.
  • Le développement du processus anémique. En raison de saignements constants et d'empoisonnement du corps avec les produits de la dégradation de la tumeur. Manifestation de syndromes sidéropéniques et anémiques (pas toujours).
  • Le patient devient étrange, il développe une perversion du goût, de l'odorat.
  • Augmentation de la température corporelle sans raison apparente de marques subfébriles. Le corps perçoit la tumeur comme un intrus dangereux. En outre, il existe un empoisonnement du cerveau avec des toxines. D'où le subfebrile.
  • Manifestations d'intoxication générale du corps. Y compris les migraines, vertiges, diminution des performances.

Ce ne sont que des manifestations communes. Les signes locaux de cancer de la gorge sont beaucoup plus visibles:

  • Douleur dans la gorge Localisé au niveau de la pomme d'Adam, légèrement plus bas ou plus haut. La nature de la douleur - presser, tirer, éclater. D'autres types de douleur sont possibles. Tout dépend du type de processus et des caractéristiques du patient.
  • Phénomènes catarrhales, y compris œdème.
  • Changer le relief du cou. Il peut y avoir des hémorragies massives dans la région de la gorge, qui se manifestent par un changement de pigmentation au niveau local. Le derme devient rouge, les capillaires visibles et les réseaux vasculaires. Le plus souvent, ce symptôme apparaît dans les derniers stades de la maladie.
  • Sensation d'un objet étranger dans le pharynx. On se croirait dans une bosse ou un os coincé dans la gorge.
  • Engourdissement du visage, paresthésie (sensation de frissons), violation de la symétrie du visage due à une violation de l'innervation au niveau local.
  • Périodiquement, le patient s'étouffe avec de la nourriture, une inhibition de la fonction de déglutition se produit (dysphagie secondaire), qui se manifeste par une incapacité à manger normalement. Tout d'abord, la consommation d'aliments solides et liquides est perturbée.
  • Le changement de timbre vocal jusqu’à sa perte complète. Dans le même temps, les méthodes standard de traitement conservateur n’aident pas.
  • Amertume dans la bouche, goût métallique. Ces phénomènes sont causés par l’effondrement de la tumeur ou par une hémorragie minime. Ajuster l'état des médicaments ne fonctionnera pas. Il est nécessaire d'effectuer un diagnostic différentiel. Il y a d'autres options que le cancer.
  • Odeur putride de la bouche due à la désintégration de la tumeur et à sa transformation pyogénique (les cellules se divisent rapidement mais la nutrition est insuffisante pour tout le monde, le néoplasme se décompose).
  • Toux sèche persistante ou périodique. Le réflexe est improductif, il poursuit le patient et provoque une diminution significative de la qualité de vie.
  • Changement de poids corporel. En règle générale, vers le bas, car le corps jette toutes ses forces pour combattre la tumeur.
  • Exsudation. Généralement sanglante, nature putride. Manifestation particulièrement forte le matin.
  • Troubles respiratoires. Selon le type d'essoufflement ou d'étouffement.
  • Ganglions lymphatiques cervicaux élargis (lymphadénite secondaire). Manifesté par des cônes de localisation caractéristique, douleur.
  • Saignement de la gorge. Dans les phases ultérieures, il est tout à fait capable de devenir mortel en raison de sa masse.

Il s’agit des symptômes du processus oncologique aux stades 2-3, c’est-à-dire développé sa forme.

Lors de l'évaluation visuelle, le cancer de la gorge ressemble à un petit néoplasme, de couleur rose pâle, avec une structure lâche sur la coupe grisâtre (sur la photo, le premier stade initial).

Il est impossible de séparer les tumeurs les unes des autres indépendamment. Parfois, ils ne peuvent même pas remarquer.

Il y a d'autres manifestations, tout dépend de l'emplacement de la tumeur.

Si le patient lui-même remarque les symptômes indiqués (un ou deux autres), il est nécessaire d'aller immédiatement chez le médecin.

Staging pour cancer de la gorge

Stade de la tumeur peut être comme suit:

Étape 1 Il est caractérisé par la taille minimale de la tumeur. La néoplasie ne se développe pas au-delà de la couche muqueuse et sous-muqueuse. Une seule partie du larynx est touchée.

Étape 2 Le néoplasme se développe dans tout le larynx, les métastases sont absentes. La germination sur la couche sous-muqueuse aussi.

3a étape. La tumeur commence à se développer à travers d'autres structures et s'étend au-delà de la couche sous-muqueuse.

Étape 3b. Les métastases sont toujours portées disparues. La tumeur affecte les départements voisins du larynx.

4a étape. Caractérisé par des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux. La tumeur elle-même se développe à travers toutes les couches de la paroi de la structure anatomique.

Étape 4b. Les métastases se trouvent dans des organes et des systèmes distants. Ils sont le plus souvent formés dans la poitrine, le cerveau, les intestins et le foie.

La symptomatologie se produit progressivement. Plus la tumeur est grosse et développée, plus le tableau clinique est riche. Vous devez écouter attentivement votre propre corps.

Causes et facteurs prédisposants

Il existe au moins dix causes possibles de cancer du larynx. Tous jouent le même rôle et peuvent être les mécanismes déclencheurs du processus pathologique.

Parmi les raisons sont les suivantes:

  • Cicatrisation des muqueuses des voies respiratoires supérieures. Le développement du remplacement de l'épithélium a de nombreuses raisons. Le plus souvent, nous devons parler de procédures endoscopiques et chirurgicales inadaptées. Comme le montre la pratique, ce facteur provoque le début du processus néoplasique est relativement rare. Nécessite un long effet mécanique.
  • Dommages thermiques au larynx, au pharynx et à d'autres structures anatomiques. Surtout avec le facteur professionnel. Les employés des entreprises thermiques (métallurgistes et autres) sont les plus exposés.
  • Lésions chimiques du larynx. Alcalis, évaporation des acides et autres substances dangereuses. Travailleurs particulièrement à risque dans les structures industrielles chimiques et textiles.
  • Évolution aiguë et chronique du processus tuberculeux. Provoque la destruction progressive des tissus.
  • Syphilis en phase subaiguë ou chronique. Il provoque le développement d'infiltrats spéciaux - la gomme, qui sont ouverts et forment des cicatrices après la guérison.
  • Consommation d'aliments épicés et salés. Ils irritent constamment les muqueuses du larynx, car il est recommandé de réduire la quantité de ces aliments. C'est dangereux
  • Mauvaise hygiène buccale, présence de karesa. Il n'y a aucune preuve d'une corrélation claire. Les agents bactériens, viraux et fongiques qui empoisonnent le corps avec des toxines et provoquent une irritation de l'épithélium du pharynx seraient responsables de tout cela.
  • Le tabagisme C'est particulièrement dangereux pour 5 à 10 ans d '"expérience". Chez certaines personnes, le cancer peut se développer plus tôt, tout dépend des caractéristiques individuelles du patient. Les fumeurs actifs et passifs sont à risque, ce qui réfute la théorie de l’effet des températures élevées sur les muqueuses. Apparemment, le blâme n'est pas seulement la fumée chaude, mais aussi les toxines contenues dans les produits du tabac.
  • Des antécédents d'infections chroniques de l'oropharynx et du nasopharynx. Les sinusites de diverses origines, l'angine (amygdalite) chronique, la pharyngite et la laryngite sont d'un grand danger.
  • Abus de boissons alcoolisées. L'alcool brûle le pharynx muqueux et provoque une inflammation constante. Combiné au tabagisme, le risque augmente de près de 200%, ce qui est extrêmement dangereux.
  • La présence de conditions précancéreuses de l'oropharynx, telles que la papillomatose, la leucoplasie. En soi, ces tumeurs sont sujettes à une transformation maligne, car vous ne devez pas négliger les examens préventifs de l'otolaryngologue.
  • Âge significatif. Les patients âgés (âgés de plus de 50 ans) sont à risque. Ce n'est pas un axiome, même les jeunes sont malades, mais ce sont les patients d'un âge particulier qui souffrent le plus souvent.
  • La présence de papillomavirus humain muqueux en phase active ou passive.
  • La présence d'une hérédité défavorable. Le facteur génétique ne doit pas être balayé. Bien sûr, le cancer n'est pas transmis, seule la prédisposition est transmise. Il est dangereux de se détendre, en particulier pour ceux qui ont eu des patients atteints d’oncologie laryngée dans la famille.
  • La mononucléose. En d'autres termes, infection par le virus Epstein-Barr. Provoque une augmentation de 50-100% du risque de développer un cancer à l'endroit spécifié.
  • La présence de risques industriels. L'inhalation d'amiante, de poussière de charbon, etc. est particulièrement dangereuse.
  • Charge vocale accrue. La corrélation n'est pas prouvée, cependant, ces hypothèses sont exprimées.
  • La présence de tumeurs dans la localisation. Peut-être s'agit-il d'une néoplasie secondaire ou de métastases.
  • La présence de gastrite, oesophagite par reflux.

Dans tous les cas, vous devez comprendre séparément.

Le cancer de la gorge est moins souvent diagnostiqué chez les femmes que chez les hommes. Écrasante majorité (70%) patients - adultes du sexe fort de plus de 40 ans.

Mesures de diagnostic

Le diagnostic présente certaines difficultés. Les experts en oto-rhino-laryngologie traitent du problème du cancer

Lors de l'admission initiale, l'anamnèse est collectée et les plaintes du patient sont évaluées. Il est également important de tout corriger par écrit afin d'analyser les informations reçues.

Vient ensuite une série d’études spécifiques:

  • Prendre un coton-tige de la gorge.
  • Examen du larynx avec un laryngoscope spécial (appareil d'examen endoscopique). Obligatoire dans tous les cas, bien qu'il s'agisse d'une procédure désagréable. Permet à vos yeux de voir la tumeur.
  • Diagnostic échographique
  • Biopsie.
  • Examen histologique du tissu obtenu.
  • Dans les cas extrêmes, IRM et TDM sont illustrés avec amélioration du contrat.

Dans le système de ces activités est suffisant. Le processus de stadification est effectué sur la base de données visuelles et de résultats histologiques. Dans les premiers stades de la maladie, le diagnostic est posé en grattant le larynx et en laryngoscopie (généralement les deux études simultanées).

Événements médicaux

Le traitement est standard. Cela implique l'utilisation de trois techniques.

L'intervention chirurgicale a été et reste l'option de traitement classique préférée. Elle consiste en une excision totale de la tumeur. Malheureusement, l’élimination complète du néoplasme n’est possible qu’à un stade précoce, il est ensuite nécessaire de se limiter à la procédure de sous-total. Comme la tumeur se développe de manière infiltrante, il est impossible de comprendre où sont les tissus sains et où ils ne se trouvent pas.

La deuxième étape de la thérapie est l'exposition aux radiations. Cela commence avec des doses minimales de rayonnement, puis un traitement plus agressif est effectué.

Enfin, la troisième étape est l’administration de cytostatiques (chimiothérapie). L'utilisation de tels médicaments est une mesure nécessaire. Le cours est déterminé par le médecin.

Les trois techniques sont pratiquées dans le système. Nous avons besoin d'une approche approfondie et intégrée.

Prévisions

Une fois que le cancer a commencé à se former, le compte à rebours commence. Le pronostic dépend directement du stade du processus pathologique.

En conséquence, le taux de survie à 5 ans est déterminé par les chiffres suivants:

  • 0 étape. Quand la tumeur venait de naître. Survie 100%
  • Étape 1 Taux de survie de 80%.
  • Étape 2 75% ou moins.
  • Stage 3 de tout type. Survit, environ la moitié (50%).
  • Étape 4. Survit jusqu'à un quart des patients (25%).

Plus le processus est long, plus le décès est probable.

Les lésions cancéreuses de la gorge sont une pathologie dangereuse avec des perspectives très vagues de guérison dans les derniers stades. Il est nécessaire de diagnostiquer cette maladie dès les premiers symptômes. Sinon, le risque de décès est élevé.

Les premiers symptômes du cancer de la gorge + nuances de symptômes, selon le type

L'oncologie est un problème grave, cependant - ce n'est pas une phrase. Un diagnostic précoce et un traitement bien choisi donnent de bonnes chances de guérison complète. L'article se concentre sur les premiers signes de cancer de la gorge et les actions à entreprendre lors de la détection de symptômes caractéristiques.

Qu'est-ce qu'un cancer de la gorge?

Le cancer de la gorge est un cancer associé à la formation d'une tumeur d'origine maligne, qui affecte les tissus du larynx, des ligaments et des ganglions lymphatiques.

Ce type d'oncologie est considéré comme le plus répandu (jusqu'à 60% des cas). Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée chez les hommes âgés de 40 à 60 ans. La grande majorité des patients appartient au groupe des gros fumeurs et des amateurs de boissons fortes.

Des facteurs externes et d’autres causes peuvent également provoquer le développement d’une maladie grave:

  • travailler dans des conditions difficiles (poussière, émanations nocives, température élevée, etc.);
  • teneur accrue en toxines dans l'air (benzols, produits pétroliers raffinés, noir de carbone, résines phénoliques).

Un facteur de risque est aussi une prédisposition génétique.

Le prédécesseur du cancer est souvent la laryngite sous forme chronique ou d’autres maladies qui créent un environnement favorable au développement et à la croissance des cellules malignes:

  • papillome;
  • la dyskératose;
  • leucoplasie laryngée;
  • kyste des ventricules laryngés;
  • fibrome sur une base large;
  • la pachydermie;
  • processus inflammatoires (sous forme chronique).

Au fil du temps, la tumeur se développe et s'étend, affectant d'autres parties de la gorge - ganglions lymphatiques, ligaments et autres tissus.

Les premiers signes pour faire attention à

Oncologie avec l'utilisation de méthodes modernes est traitée, mais un facteur important pour obtenir des résultats positifs est le diagnostic précoce du cancer de la gorge. L'essentiel est de ne pas oublier les premiers signes et de consulter rapidement un médecin.

Les premiers signes de la maladie chez les femmes sont les suivants:

  • enrouement, voix enrouée;
  • toux déraisonnable (plus de deux semaines);
  • douleur en avalant de la nourriture ou de la salive;
  • filaments ou caillots de sang lors de l'expectoration;
  • maux de tête;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques (dans le cou);
  • fatigue
  • perte de poids rapide.

Les changements de santé suivants devraient alerter les hommes:

  • violation de l'appareil vocal;
  • douleur quand on parle fort;
  • la formation de gonflement dans le cou;
  • problème d'ingestion;
  • essoufflement;
  • la formation de taches blanches, ulcères dans la cavité de la gorge.

Certaines manifestations des principaux signes de cancer de la gorge après quelque temps disparaissent ou s'émoussent, mais il ne s'agit que d'une accalmie causée par le passage de la maladie à un autre stade.

Symptômes du cancer de la gorge

La symptomatologie du cancer de la gorge se manifeste différemment dans chaque cas, ce qui s'explique par la localisation de la tumeur et la forme de son développement.

En outre, il existe un symptôme général associé à la propagation du processus tumoral:

  • fatigue
  • pâleur de la peau;
  • faiblesse physique;
  • l'anémie;
  • troubles du sommeil;
  • mal de tête;
  • perdre du poids

Quelles douleurs se font sentir

Au cours du processus de croissance d'une tumeur, le patient ressent de la douleur en avalant de la nourriture ou même de la salive. Les sensations désagréables sont si grandes que le désir de manger de la nourriture est perdu, ce qui entraîne une réduction du poids corporel.

Le syndrome douloureux se manifeste dans les oreilles, ce qui s'explique par l'interconnexion de l'oreille interne avec le pharynx. Le patient a souvent mal aux dents, mais ce symptôme n'a rien à voir avec la dentisterie.

Dans le cancer de la gorge, le passage de la nourriture à travers l'œsophage est également difficile. Et dans les derniers stades de la maladie, le syndrome douloureux est si fort que les anesthésiques ne s’acquittent pas de leur tâche.

Dans les expectorations sécrétées, à un certain stade, il y a du sang sous forme de caillot ou de filaments. Mais entre autres choses, il peut y avoir une complication telle que le saignement, qui apparaît dans le processus de désintégration de la tumeur des vaisseaux affectés. Pendant le sommeil, le risque de suffocation est élevé en raison de la pénétration de sang dans les voies respiratoires.

Types de cancer de la gorge et leurs symptômes

La classification du cancer de la gorge divise la maladie en trois types principaux.

  • Les cellules squameuses non kératinisées sont caractérisées par le développement d'une tumeur à partir de cellules non kératinisantes de la muqueuse buccale. Une caractéristique de ce type de cancer est la croissance rapide dans les tissus, l’éjection de métastases sur les organes voisins. Cette forme de blessure est observée le plus souvent. Le site de développement des cellules cancéreuses est situé dans la partie supérieure de la gorge (épiglotte) ou dans les tissus ventriculaires. La tumeur se développe intensément d'une partie du pharynx à l'autre. La lumière du larynx chez le patient est considérablement réduite, ce qui entraîne un changement ou une disparition complète de la voix et un essoufflement important.
  • La cellule kératinisante squameuse est formée sur des cellules qui ont la capacité de durcir. Ce type de cancer se caractérise par un développement lent et des métastases très rares. Le danger est une tumeur localisée dans la gorge inférieure. Sous cette forme, la maladie progresse rapidement avec une métastase importante. Le diagnostic précoce est difficile en raison de l'absence de symptômes manifestes. Seulement dans la forme négligée apparaissent la douleur et l'essoufflement.
  • Le carcinome épidermoïde hautement différencié est le plus difficile à traiter en raison de l'implication dans le processus d'un très grand nombre de sites de tissus sains. La lésion est souvent localisée dans la partie pré-plissée de la gorge, où tout type de cancer se développe assez activement avec la libération de nombreuses métastases.

Cancer de la gorge: les premiers symptômes

✓ Article vérifié par un médecin

A un mal de gorge ou malaise? Écoutez les symptômes et allez chez le médecin, passez un examen détaillé. Peut-être que vous avez l'oncologie? Le cancer de la gorge est une tumeur maligne qui apparaît sur la membrane muqueuse. Cette tumeur se propage souvent aux tissus situés près du point sensible. Si la maladie n'est pas traitée, la personne peut mourir.

Cancer de la gorge: les premiers symptômes

Premiers symptômes

De nouvelles croissances apparaissent sur la muqueuse pharyngée, le larynx. Ils peuvent se déplacer vers d'autres organes. Les symptômes du cancer de la gorge dépendent de l'emplacement de la formation et de son stade de développement. Si l'oncologie se développe au sommet du larynx, la respiration est perdue et des saignements se produisent. D'autres métastases et tumeurs vont au crâne et aux nerfs crâniens. Si les cellules cancéreuses se développent dans la paroi latérale de la gorge, des saignements apparaissent périodiquement. Lorsque les métastases continuent de croître, la maladie peut atteindre le crâne, les nerfs. Si la germination se produit dans la paroi latérale de la gorge, la douleur survient dans la région de l’oreille, ce qui cause des problèmes d’audition et entraîne une perte totale de cette sensation.

Très souvent, le cancer du larynx est accompagné de métastases dans les ganglions lymphatiques et des tumeurs dans les amygdales apparaissent. Ces inflammations sont malignes. Ce néoplasme pénètre à l'extérieur, après quoi il pénètre dans les ganglions lymphatiques, perturbe le passage des aliments dans la gorge et provoque une douleur.

Qu'est-ce que le cancer du larynx?

Si une personne a une oncologie du larynx, alors il y a un sentiment qu'il y a un corps étranger dans le corps. Ce symptôme apparaît à peu près à la même période que la toux sèche, la perte de poids, le manque d’appétit, les problèmes de sommeil, l’anémie. Lorsque le cancer survient dans la partie inférieure du pharynx, les dents font mal et tombent. La peau du cou est déformée, la mobilité de cette partie du corps change, les hémorragies se produisent sans cause.

Dans la partie inférieure du larynx, les tumeurs apparaissent plus souvent chez les femmes âgées de 30 à 50 ans. Les symptômes féminins sont divers:

  • difficultés dans le fonctionnement du système respiratoire;
  • perte de voix;
  • la peau du visage sèche, perd son apparence;
  • difficile à avaler la nourriture;
  • il y a une toux, de la salive avec du sang;
  • l'audience décline;
  • odeur d'haleine;
  • ganglions lymphatiques enflés.

Les symptômes du cancer sont comme un rhume. Par conséquent, au début du développement de la maladie n'est pas facile à diagnostiquer correctement la maladie. Les premiers signes sont:

  • maux de gorge;
  • gonflement dans le cou;
  • difficulté à avaler;
  • La voix sonne différemment.

Souvent, les gens pensent qu'il s'agit d'un virus ou d'une allergie. Si vous ressentez ces symptômes, il est important de consulter un médecin dès que possible. Ces symptômes peuvent indiquer le développement de la maladie. Au début de la maladie, des taches blanches apparaissent, de petites plaies dans la gorge. Ce sont les premiers signes qui vous renseignent sur la présence de l'oncologie.

Chez 8 patients sur 10, aucun symptôme n'apparaît au premier stade. Et si les symptômes se font sentir, il existe différents niveaux de manifestation:

  • toux
  • forte perte de poids;
  • douleur à l'oreille, larynx;
  • gonflement dans le cou.

Symptômes du cancer du larynx

Pour connaître exactement la cause de la maladie et poser le bon diagnostic, vous devez réussir des tests et des tests. Pour commencer, il est important de subir une biopsie (le diagnosticien prélève les cellules de la zone touchée avec une aiguille spéciale et les échantillons sont examinés au laboratoire).

En plus de la biopsie, il existe d'autres tests. Ils clarifient simplement les symptômes, identifient la taille de la tumeur et son emplacement. Si les symptômes ont été diagnostiqués, une tomographie par ordinateur est réalisée, ce qui donne une image en trois dimensions de la tumeur.

Lorsque les premiers symptômes ne sont ressentis que dans le larynx, le stade tardif de la maladie est facilement diagnostiqué:

  • la douleur ne survient pas seulement dans la gorge, mais aussi dans les dents (elles tombent souvent);
  • la voix change parce que le larynx réagit à la tumeur avec enrouement;
  • sensation d'un corps étranger dans la gorge;
  • essoufflement;
  • douleur en avalant (si la partie inférieure est touchée).

Epidémiologie du cancer du larynx

Il y a une toux, une difficulté à avaler, des maux de gorge (le soulagement de la douleur ne aide pas), des jaillissements de sang, des ganglions lymphatiques se développent, une mauvaise haleine de la bouche, une faiblesse apparaît sans raison.

Si le plus tôt possible pour identifier la maladie, le traitement sera doux. Pour vaincre complètement la maladie, vous aurez besoin d'un traitement radical. Ensuite, le patient sera en mesure de préserver sa santé et sa vie, ainsi que de retourner à une vie bien remplie.

Cancer de la gorge en chiffres

Les statistiques n'inspirent pas:

  1. Plus de 65% de toutes les tumeurs malignes sont des cancers de la gorge.
  2. Ce type de maladie cancérogène est considéré comme la forme la plus courante de maladie de la gorge.
  3. La plupart des personnes qui développent un cancer sont des hommes après 40 ans.
  4. Il y a des femmes à risque.
  5. 60% de tous les patients peuvent être guéris. La plupart de ceux qui souffrent d'un cancer de la gorge vivent en ville. Dans les villages, ce village est beaucoup plus rare.

Facteurs de risque de cancer de la gorge

Causes physiologiques du cancer du larynx

Il est important de suivre les règles d'hygiène buccale, cela réduira le risque de cancer du larynx. La prédisposition héréditaire augmente le risque de développer la maladie de 3 fois. En outre, la maladie survient souvent chez les personnes qui ont travaillé dans des conditions néfastes.

Il existe également des facteurs qui influencent le risque de maladie:

  • mauvaise alimentation (pas assez de nourriture fraîche);
  • consommation excessive de viande, de conserves;
  • Virus d'Epstein-Barr (mononucléose infectieuse).

La douleur survient là où il y a des cellules cancéreuses. Dans les premiers stades, la douleur est tolérable et dans les derniers stades, la douleur devient sévère. En conséquence, les cellules cancéreuses se propagent et transmettent aux cellules nerveuses un signal indiquant que le processus de destruction est la norme. Une personne perd du poids et très rapidement. Le métabolisme est cassé. Il y a une faiblesse, des nausées (dues à une intoxication grave), il y a des fluctuations de température. Le système immunitaire est inhibé par les cellules cancéreuses.

Maladies précancéreuses du cancer de la gorge

Les principaux facteurs déclenchants incluent:

  • consommation excessive d'alcool;
  • expérience à long terme du fumeur;
  • âge (après 40 ans).

Diagnostic, prévention et traitement

Du stade du cancer dépend du choix du traitement, de la sensation du patient. Le médecin établira le diagnostic en fonction des manifestations et des caractéristiques de la maladie: la taille de la tumeur, le niveau d'élasticité des ligaments.

Diagnostic du cancer de la gorge

À un stade précoce, la maladie évolue sans métastase, la tumeur a une petite taille. Sur le second, les cellules sont déjà dans le système lymphatique du cou et les dernières étapes sont caractérisées par une prolifération (métastases).

La prévention des maladies est le meilleur traitement. Pour commencer, il est important d’éviter les facteurs qui contribuent au développement de la maladie. Ceux-ci comprennent:

  • goitre chronique;
  • immunodéficience;
  • laryngite et autres maladies des voies respiratoires supérieures;

Pour la prévention il faut:

  • bien manger;
  • refuser la restauration rapide;
  • minimiser les mauvaises habitudes;
  • mener une vie plus active (marcher au grand air, activité physique);
  • suivre les règles d'hygiène du larynx et de la bouche;
  • effectuer des examens préventifs.

Laryngoscopie pour cancer de la gorge

Plus tôt le traitement commence, plus tôt des résultats positifs peuvent être observés. Le traitement est complexe et comprend plusieurs méthodes:

  • une intervention chirurgicale (une tumeur est enlevée, parfois une partie du ganglion lymphatique, ainsi que le larynx avec la langue);
  • radiochirurgie;
  • radiothérapie (externe ou interne);
  • chimiothérapie (médicaments cytotoxiques pour administration intraveineuse et intramusculaire).

Prévision du cancer de la gorge

Prévisions

L’état de santé, l’efficacité, la durée et la complexité du traitement dépendent de la localisation, des métastases des organes et des tissus situés dans le voisinage. En outre, les prévisions sont directement liées à la taille des tumeurs, aux propriétés du corps humain. Et aussi avec cela, une personne peut-elle vaincre la maladie ou va-t-elle "perdre" parce que son corps est trop faible? Les jeunes guérissent plus rapidement après avoir diagnostiqué l'oncologie de la gorge. Les personnes âgées de 35 à 50 ans sont aux prises avec la maladie. Par conséquent, la récupération n'est pas facile, accompagnée de difficultés et de sensations désagréables.

Pour vous protéger du cancer, vous avez besoin d'un ensemble de mesures pour prévenir la maladie: aimez votre corps, prenez-en soin, mangez des aliments sains, menez une vie active. Un diagnostic opportun et des visites régulières chez le médecin sont la clé du succès, de la santé et du bien-être. Le soin quotidien de vous-même, l’amour de votre corps, l’attention à tout changement de votre corps vous permettra de rester en santé pendant de nombreuses années.