loader
Recommandé

Principal

Les symptômes

Mélanome pigmenté: développement de naevi, symptômes

Le mélanome pigmenté - une tumeur maligne (cancer de la peau), se développe à partir de cellules pigmentaires Les néoplasmes pigmentés de la peau - un phénomène fréquent chez les personnes de tout âge. La plupart de ces formations ne représentent aucune menace pour la santé humaine, ne procurant qu'un inconfort esthétique. Cependant, parmi les néoplasmes pigmentés, des malignes peuvent également apparaître, coûtant la vie à un malade. Le plus grand danger à cet égard est le mélanome de la peau, qui se développe à partir de mélanocytes - les cellules responsables de la couleur de la peau. C'est pourquoi le pigment le plus courant, c'est-à-dire celui qui présente un mélanome colorant. Il peut se produire sur une peau propre, mais dans environ la moitié des cas, le mélanome se développe à partir de naevus pigmentés.

Développement de mélanomes pigmentés à partir de naevis

La fréquence exacte de la dégénérescence du naevus en mélanome n'a pas encore été établie.

Lésions pigmentées néo-bénignes de la peau. Sous certaines conditions, capable de malignisation

Cependant, la pratique médicale montre que tout naevus pigmenté est potentiellement mélano-dangereux.

C'est pourquoi, après le retrait d'un naevus suspect, un examen histologique postopératoire est obligatoire.

Rayonnement solaire, traumatismes, changements hormonaux

Le plus grand danger en termes de transformation maligne est constitué par les nevi pigmentés suivants:

  1. Nevus pigmentaire géant. Un tel naevus peut apparaître sur n'importe quelle partie du corps, mais le plus souvent, il choisit l'emplacement du membre et du corps de la personne. Souvent, il est accompagné de satellites naevus. Un tel néoplasme a la forme d'une tache fortement pigmentée de grande taille, généralement congénitale, avec des variations de couleur différentes du gris au noir. Le naevus géant est souvent recouvert de poils et présente une surface inégale et verruqueuse recouverte de fissures.
  2. Naevus atypiques (dysplasiques). Ce sont des tumeurs qui se produisent à différents âges. En règle générale, la taille moyenne de tels nevi est un peu plus grande que les nevi habituellement acquis (c'est-à-dire plus de 5 mm). Les naevis atypiques peuvent être simples ou multiples, ils ont une forme irrégulière et une surface plane avec des contours flous (comme des bords flous). La couleur du naevus atypique est plus souvent inégale (par exemple, le centre d'une couleur et les bords d'une autre). Les couleurs sont différentes: du gris clair au brun foncé et au rosé. Les naevis atypiques sont le type de néoplasme le plus dangereux, car ils précèdent le plus souvent le mélanome et sont des marqueurs cliniques d'un risque élevé de développer cette maladie.
  3. Syndrome des naevus atypiques. Ce phénomène regroupe un grand nombre de nevi ayant une forme irrégulière (y compris ceux atypiques) chez les personnes ayant des antécédents d'occurrence familiale de mélanome. Pour les personnes atteintes de ce syndrome, il est important de subir des examens préventifs chez un oncologue, au moins tous les six mois, tout au long de leur vie.
  4. Mélanose précancéreuse limitée de Dubrae. Cette maladie se manifeste sous la forme d'une petite tache brune se développant lentement autour de la périphérie pour atteindre une taille de 6 cm ou plus. Un trait distinctif de cette maladie est une couleur inégale (zones de différentes couleurs allant du brun clair au noir bleuâtre). Au début de la maladie, la tache ne s'élève pas au-dessus de la surface de la peau, n’a aucun phoque et ne modifie pas le relief général de la peau. À mesure que la maladie progresse, de petites papules et plaques peuvent apparaître à la surface de la tache. Le plus souvent, la mélanose Duban se développe chez les personnes âgées. La fréquence des mélanomes sur le fond d'une telle éducation atteint 30 à 80%. La période d'incubation peut durer de 3 à 20 ans.


Le mélanome se développe très rapidement, même une petite tumeur donne des métastases.

Un naevus pigmenté peut se transformer en mélanome dans les cas suivants:

  • si un naevus est blessé;
  • si un naevus est exposé aux rayons UV;
  • si le corps subit un ajustement hormonal (puberté, grossesse, ménopause).

Signes distinctifs de mélanome - croissance rapide, asymétrie, couleur inégale

Combattre le mélanome (vidéo)

Mélanome de pigmentation de la peau: symptômes

Étant donné que le mélanome pigmentaire peut se former non seulement sur le fond du naevus, mais également sur une peau claire, il est important de connaître les signes généraux de la manifestation de cette maladie.

Un diagnostic exact ne peut être qu'un médecin, après la recherche

Tels que:

  • asymétrie de la forme d'éducation;
  • contours irréguliers des bords «rugueux» de la tumeur;
  • l'apparition d'ulcères à la surface de la formation;
  • et saignements;
  • irrégularité de la pigmentation: généralement sur un fond de couleur noire ou marron foncé, il y a des taches irrégulières de couleurs marron, noir, gris, rose et blanc. Souvent, autour de la tumeur, vous pouvez remarquer une légère rougeur de la peau.
  • taille de la tache pigmentaire supérieure à 0,6 cm de diamètre;
  • décoloration d'une formation de pigment préexistante (à sa place apparaît une zone solide, rosâtre ou blanche).

Si vous présentez au moins l’un des signes susmentionnés de mélanome pigmentaire, consultez immédiatement un oncologue.

Les premiers stades du mélanome peuvent être traités avec succès et ne provoquent pas de rechute.

L'accès en temps voulu à un médecin et le début du traitement sont très importants, car le pronostic de survie du mélanome dépend du stade de la maladie. Nous vous recommandons de lire la documentation sur l’évaluation des patients atteints de mélanome.

Comment distinguer la tache de naissance habituelle du mélanome?

Le mélanome est une tumeur maligne, un type de cancer de la peau. Il est formé à partir de cellules mélanocytaires produisant le pigment mélanine. Il présente donc une couleur brun foncé dans la plupart des cas, mais il existe également un mélanome sans pigment (rose).

La maladie peut se développer à tout âge. Son principal danger réside dans le fait qu’il est très difficile à diagnostiquer, car il n’émet rien au début. Le développement actif de la pathologie conduit à la formation de métastases dans les organes vitaux, ainsi que dans les tissus corporels.

Une telle pathologie est une rareté. Il ne représente que 1% de toutes les maladies oncologiques. Surtout les femmes sont malades. L'âge moyen des patients est de 30 à 40 ans. Toutefois, les jeunes enfants souffrent également de mélanome.

Il convient de noter que les taches pigmentaires poilues ne peuvent pas se transformer en une tumeur maligne.

Comment reconnaître le mélanome cutané?

Les premiers signes sont:

  • Le naevus (tache pigmentaire) est élargi, épaissi, commence à s'élever au-dessus de la surface de la peau;
  • Changer sa pigmentation (renforcement ou affaiblissement);
  • Saignements, fissures, manifestations superficielles, recouverts d'une croûte;
  • Rougeur, infiltration de tissu d'oklonevus;
  • Démangeaisons et brûlures;
  • L'apparition de satellites, l'augmentation des ganglions lymphatiques.

Localisation et croissance tumorale

Le mélanome de la peau affecte rarement le visage. Près de la moitié des patients ont ce phénomène désagréable sur les jambes, un peu moins souvent sur le torse et les bras, et seulement 10% des patients ont une éducation de la tête ou du cou.

La tumeur se développe et se propage à travers les tissus environnants, ainsi que par voie hématogène et lymphogène. La croissance se produit dans trois directions: le long de la peau, profondément dans la peau, à travers la peau dans le tissu sous-jacent. Plus la propagation est forte et profonde, plus les prévisions des médecins sont mauvaises.

Métastase

La maladie est caractérisée par une métastase active et rapide. Très souvent, les ganglions lymphatiques régionaux sont touchés. Les nœuds distants sont touchés beaucoup moins souvent, mais ce phénomène se produit également.

Les métastases régulières ressemblent à des éruptions cutanées, légèrement surélevées au-dessus de la peau. Ils sont très petits et ont une couleur noire ou brune.

Les métastases hématogènes ont la capacité de pénétrer dans n’importe quel organe, mais touchent le plus souvent le cerveau, les reins et les glandes surrénales, le foie et les poumons.

Diagnostic du mélanome malin de la peau

Si une personne est soupçonnée d'une violation, elle devrait alors consulter d'urgence un médecin pour confirmer ou infirmer ce diagnostic.

Le médecin va d'abord recueillir l'anamnèse, clarifier les symptômes de la pathologie et déterminer les facteurs de risque.

L'étape suivante de l'enquête consiste à déterminer la taille, la couleur, la forme et l'état des tissus entourant la tumeur sur la peau. Il est important de savoir s'il y a un écoulement humide ou un saignement.

Au cours de l'examen, le médecin doit examiner tous les grains de beauté et toutes les taches sur le corps du patient susceptibles de provoquer un cancer de la peau.

Examen des ganglions lymphatiques du cou, des aisselles et de la région inguinale. Une attention particulière est portée aux ganglions lymphatiques situés à proximité du naevus suspect, car ils sont susceptibles de s'abîmer.

Pour clarifier le diagnostic, effectuez une étude radio-isotopique utilisant du phosphore. L'accumulation accrue de ce dernier dans la tumeur confirme la présence de mélanome. Il n'est pas recommandé de recourir à des méthodes telles que la biopsie et la ponction, car même un microtraumatisme peut provoquer une généralisation active du processus.

L'examen cytologique consiste à prendre une empreinte digitale à la surface de la tumeur en présence d'expressions et à l'analyser. Le diagnostic pour déterminer la métastase implique une échographie des organes internes, une tomographie et des rayons X.

Traitement du mélanome

Malheureusement, les statistiques de survie des patients atteints de mélanome sont très mauvaises: un patient sur trois meurt, plus de la moitié vit au maximum 5 ans après le début de la maladie, mais à condition d'avoir subi une radiothérapie et une chimiothérapie.

La tumeur se caractérise par une métastase rapide, de nombreux patients ne peuvent donc pas être complètement guéris. Pour cette raison, une approche individuelle et un traitement spécifique sont appliqués à chaque stade de la maladie.

La première étape. S'il est possible de reconnaître une tumeur maligne à temps, le traitement consiste alors uniquement en une intervention chirurgicale, à savoir une excision. En même temps, plusieurs centimètres de peau saine autour du naevus malin (en fonction du degré de pénétration) peuvent être retirés.

La seconde À ce stade, le médecin a le droit de prescrire un traitement supplémentaire, par exemple en prenant de l'interféron alpha ou des médicaments similaires qui aident à réduire le risque de récurrence (de retour) de la pathologie.

Si le médecin soupçonne des dommages à la maladie et aux ganglions lymphatiques situés à proximité de la tumeur, il prescrit une biopsie de l'un d'entre eux. Un résultat positif de cette étude implique la suppression des nœuds restants.

Troisième. Cette étape est caractérisée non seulement par l’excision du mélanome primitif, mais également par l’élimination obligatoire des ganglions lymphatiques situés à proximité immédiate du site de l’infection. Un traitement à l'interféron permet souvent de retarder le moment de la rechute. Quand il y a plusieurs tumeurs, absolument tout sera enlevé.

Mais il y a des moments où un tel événement est impossible. Ensuite, ils prescrivent un interféron ou un vaccin BCG, qui sont injectés directement dans le mélanome. Ils peuvent effectuer une radiothérapie et une chimiothérapie, ainsi qu'une immunothérapie, en utilisant chaque méthode séparément ou en appliquant une approche intégrée. La meilleure option est une combinaison de toutes les méthodes ci-dessus.

Quatrième étape. Cette forme de la maladie ne peut pas être complètement guérie. En recourant à une intervention chirurgicale, vous pouvez enlever les plus grosses tumeurs, ainsi que les métastases des organes internes (en fonction de leur emplacement).

La radiothérapie et la chimiothérapie sont utilisées à des fins palliatives. Il convient de noter que cette dernière option de traitement est inefficace chez les patients du quatrième stade. L’effet maximum de la chimiothérapie est la réduction des tumeurs, mais ce résultat sera préservé pendant une courte période - jusqu’à six mois.

Et l'immunothérapie pour le mélanome peut aider beaucoup plus - elle facilitera et améliorera légèrement la vie du patient. Dans certains cas, c’est grâce à l’immunothérapie que quelques années de la vie peuvent être ajoutées à un patient gravement malade.

Mélanome récurrent

Le traitement d'une maladie nouvellement apparue dépend du stade de la tumeur initiale, du traitement primaire et du type de rechute. Comme pour le mélanome primaire, une récidive locale est réalisée. Si la maladie récurrente se retrouve dans les ganglions lymphatiques, ils sont excisés à l'aide d'une intervention chirurgicale. Les métastases à distance détectées sont traitées selon les mêmes méthodes que la quatrième étape de la pathologie.

Traitement des remèdes populaires mélanome

Bardane Les racines fraîches sont broyées, mélangées avec du beurre et broyées en une masse de 1 jaune d'oeuf. Le mélange est bien agité et mis dans un bain-marie, où il est laissé bouillir et devenir plus homogène. La pommade obtenue est refroidie et lubrifiée trois fois par jour.

Des carottes Les fruits frais sont frottés sur une râpe, le jus n'est pas pressé et mis la masse entière sur un petit feu. Quand il est évaporé à la moitié du volume, retiré du réchaud, laissez-le refroidir et appliquez le gâteau obtenu sur les points sensibles.

Collection d'herbes. Afin de prévenir le développement de métastases après une intervention chirurgicale, un mélange composé de chélidoine, d'ortie, de millefeuille et de racine de bardane est préparé. Les plantes prennent en combinaison 2: 2: 3: 4. Une cuillère à soupe d'herbes broyées a versé 200 ml d'eau chaude. Le liquide est aspiré dans un récipient hermétiquement fermé et fermé pendant 6 à 8 heures. Après cela, le médicament peut être pris. Dose: un tiers de verre trois fois par jour avant les repas (30 minutes).

Prévention

Les mesures préventives consistent principalement en un traitement rapide chez le médecin. Lorsque les premiers symptômes du mélanome sont apparus, il est nécessaire de retirer de toute urgence le foyer inflammatoire. Il est nécessaire de s’abstenir de tout enlèvement incontrôlé, cautérisation et autres procédures impliquant des taupes, des verrues, etc.

Il est également important de garder à l'esprit que le mélanome peut toucher non seulement la peau, mais également les yeux, le rectum, les organes génitaux féminins, les muqueuses du nez et de la bouche. Si vous soupçonnez cette pathologie, vous devez contacter un spécialiste, un oncologue ou un dermatologue.

Symptômes de mélanome (photo), traitement et pronostic

Le mélanome est considéré comme l'une des tumeurs malignes humaines les plus insidieuses, son incidence et sa mortalité ne cessant d'augmenter d'année en année. Ils parlent d'elle à la télévision, écrivent dans des magazines et sur Internet. L’intérêt des gens ordinaires s’explique par le fait que la tumeur est de plus en plus répandue parmi les résidents de divers pays et que le nombre de décès reste élevé, même en dépit d’un traitement intensif.

La prévalence du mélanome est loin derrière les tumeurs épithéliales de la peau (carcinome épidermoïde, carcinome basocellulaire, etc.), ce qui représente 1,5 à 3% des cas, selon diverses sources, mais elle est beaucoup plus dangereuse. Au cours des 50 dernières années du siècle dernier, l’incidence a augmenté de 600%. Ce chiffre est suffisant pour craindre sérieusement la maladie et rechercher les causes et les méthodes de son traitement.

Qu'est ce que c'est

Le mélanome est une tumeur maligne qui se développe à partir de mélanocytes - des cellules pigmentaires produisant des mélanines. Avec le carcinome épidermoïde et basocellulaire de la peau appartient aux tumeurs malignes de la peau. Principalement localisées dans la peau, moins souvent - rétine, muqueuses (cavité buccale, vagin, rectum).

L’une des tumeurs malignes les plus dangereuses chez l’homme, souvent récurrente et métastatique par lymphogène et hématogène dans presque tous les organes. Une caractéristique particulière est la faible réponse du corps ou son absence, raison pour laquelle le mélanome évolue souvent rapidement.

Les causes

Nous comprendrons les principales raisons du développement du mélanome:

  1. Exposition prolongée et fréquente au rayonnement ultraviolet sur la peau. Le soleil à son zénith est particulièrement dangereux. Cela inclut également l’impact des sources artificielles d’ultraviolets (lits de bronzage, lampes germicides, etc.).
  2. Lésions traumatiques de taches pigmentaires, notamment dans les endroits où elles sont en contact permanent avec les vêtements et d’autres facteurs environnementaux.
  3. Lésions traumatiques de taupes.

Des taupes ou des névis mélanomes se développent dans 60% des cas. C'est beaucoup. Les mélanomes se développent principalement dans des parties du corps telles que: la tête; le cou; les mains; les pieds; retour la poitrine; paumes semelles; scrotum.

La plupart des personnes atteintes de mélanome sont celles qui présentent plusieurs des facteurs de risque énumérés ci-dessous:

  1. Une histoire de coup de soleil.
  2. La présence dans la famille des maladies de peau, cancer de la peau, mélanomes.
  3. Couleur de cheveux rouge génétiquement déterminée, présence de taches de rousseur et peau claire.
  4. Peau claire, presque blanche, en raison de caractéristiques génétiques, faible teneur en pigment mélanique dans la peau.
  5. La présence de taches pigmentaires sur le corps, nevi. Mais, si les cheveux poussent sur un naevus, cette partie de la peau ne peut pas renaître sous une forme maligne.
  6. La présence d'un grand nombre de taupes sur le corps. On croit que si les taupes sont plus de 50 pièces, cela peut déjà être dangereux.
  7. L'âge plus avancé, mais dernièrement, les mélanomes sont de plus en plus courants chez les jeunes.
  8. La présence de maladies de la peau pouvant déclencher le développement d'un mélanome. Ce sont des maladies telles que la mélanose de Dubreus, la xeroderma pigmentosa et quelques autres.

Si une personne appartient à un groupe de la liste ci-dessus, elle devrait déjà être très prudente au soleil et attentive à sa santé car il a une probabilité plutôt élevée de développer un mélanome.

Des statistiques

Selon l’OMS, en 2000, plus de 200 000 cas de mélanome ont été diagnostiqués dans le monde et 65 000 décès liés au mélanome ont eu lieu.

Entre 1998 et 2008, l’incidence du mélanome a augmenté de 38,17% dans la Fédération de Russie et le taux d’incidence standardisé est passé de 4,04 à 5,46 pour 100 000 habitants. En 2008, en Fédération de Russie, le nombre de nouveaux cas de mélanome cutané était de 7744 personnes. La mortalité par mélanome Dans la Fédération de Russie en 2008 s'élevait à 3159 personnes et le taux de mortalité standardisé de 2,23 personnes pour 100 000 habitants. L'âge moyen des patients atteints d'un mélanome et diagnostiqué pour la première fois dans la vie en 2008 en Fédération de Russie était de 58,7 ans [3]. La plus grande incidence est notée entre 75 et 84 ans.

En 2005, les États-Unis ont enregistré 59580 nouveaux cas de mélanome et 7700 décès dus à cette tumeur. Le programme SEER (surveillance, épidémiologie et résultats finaux) indique que l'incidence du mélanome a augmenté de 600% entre 1950 et 2000.

Types cliniques

En fait, il existe une quantité considérable de mélanomes, notamment le mélanome du sang, le mélanome des ongles, le mélanome du poumon, le mélanome de la choroïde, le mélanome sans pigmentation et d'autres qui se développent au fil du temps dans différentes parties du corps humain en raison de l'évolution de la maladie et des métastases. principaux types de mélanomes:

  1. Mélanome superficiel ou superficiel. Ceci est un type de tumeur plus commun (70%). L'évolution de la maladie est caractérisée par une longue croissance relativement bénigne de la couche externe de la peau. Avec ce type de mélanome, une tache apparaît avec des bords déchiquetés, dont la couleur peut changer: devenir brune comme le bronzage, le rouge, le noir, le bleu ou même le blanc.
  2. Le mélanome nodulaire se classe au deuxième rang parmi le nombre de patients diagnostiqués (15-30% des cas). Survient le plus souvent chez les personnes de plus de 50 ans. Il peut être formé sur n'importe quelle partie du corps. Mais, en règle générale, de telles tumeurs apparaissent chez les femmes - sur les membres inférieurs, chez les hommes - sur le corps. Souvent, le mélanome nodulaire se forme sur le fond du naevus. Il se caractérise par une croissance verticale et un développement agressif. Se développe en 6-18 mois. Ce type de tumeur a une forme ronde ou ovale. Les patients vont souvent chez le médecin quand le mélanome a déjà pris la forme d'une plaque noire ou bleu-noir, qui a des limites claires et des bords surélevés. Dans certains cas, le mélanome nodulaire atteint une taille importante ou prend la forme d'un polype présentant des ulcérations et se caractérisant par une hyperactivité.
  3. Mélanome lentigineux. Cette forme de la maladie est également connue sous le nom de lentigo malin ou frette Hutchinson. Le plus souvent formé à partir de taches de naissance séniles, taches de naissance, moins souvent d'une taupe ordinaire. Ce type de tumeur est susceptible de se former sur les parties du corps les plus exposées au rayonnement ultraviolet solaire, telles que le visage, les oreilles, le cou, les mains. Ce mélanome se développe très lentement chez la plupart des malades, parfois jusqu’à 30 ans. Les métastases sont rares, il existe des données sur la résorption de cette formation. Par conséquent, le mélanome lentigineux est considéré comme le cancer du pronostic de la peau le plus favorable.
  4. Le lentigo malin ressemble à un mélanome superficiel. Le développement est long, dans les couches supérieures de la peau. Dans le même temps, la zone de peau touchée est plate ou légèrement surélevée, de couleur inégale. Couleur semblable à la tache à motifs marron et marron foncé. Ce mélanome se rencontre souvent chez les personnes âgées en raison de leur exposition constante au soleil. Des foyers apparaissent sur le visage, les oreilles, les bras et le haut du torse.

Symptômes de mélanome

Au stade initial de développement d'une tumeur maligne sur une peau saine, et plus encore sur le fond d'un naevus, il existe peu de différences visuelles évidentes entre elles. Les taches de naissance bénignes sont caractéristiques:

  • Forme symétrique.
  • Lisser les contours même.
  • Pigmentation uniforme, donnant à la formation une couleur allant du jaune au brun et parfois même au noir.
  • Surface plane affleurant la surface de la peau environnante ou s'élevant légèrement au-dessus de celle-ci.
  • Aucune augmentation de taille ou légère augmentation sur une longue période.

Les principaux symptômes du mélanome sont les suivants:

  • La perte de cheveux à la surface du naevus est provoquée par la transformation des mélanocytes en cellules tumorales et la destruction des follicules pileux.
  • Les démangeaisons, les brûlures et les picotements dans la zone de formation du pigment sont causés par une division cellulaire accrue à l'intérieur de celui-ci.
  • L'apparition d'ulcères et / ou de fissures, de saignements ou d'humidité est due au fait que la tumeur détruit les cellules normales de la peau. Par conséquent, la couche supérieure éclate, exposant les couches inférieures de la peau. En conséquence, à la moindre blessure, la tumeur «explose» et son contenu est versé. En même temps, les cellules cancéreuses pénètrent dans une peau saine.
  • Une augmentation de la taille indique une division cellulaire accrue au sein de la formation de pigment.
  • La rugosité des bords et l'étanchéité de la taupe sont le signe d'une division accrue des cellules tumorales, ainsi que de leur germination dans une peau saine.
  • L'apparition de "filles" taupes ou "satellites" près de la formation de pigment principale est un signe de métastase locale des cellules tumorales.
  • L’apparition d’une rougeur sous la forme d’une corolle autour du pigment est une inflammation, ce qui indique que le système immunitaire a des cellules tumorales reconnues. Par conséquent, elle a envoyé des substances spéciales (interleukines, interférons et autres) au foyer de la tumeur, conçues pour combattre les cellules cancéreuses.
  • La disparition du motif cutané est due au fait que la tumeur détruit les cellules cutanées normales formant le motif cutané.
  • Signes de lésions oculaires: des zones sombres de la vision apparaissent sur l'iris et des signes d'inflammation (rougeurs), douleur dans l'œil affecté.
  • Changement de couleur:

1) Le renforcement ou l'apparition de zones plus sombres sur la formation du pigment est dû au fait que le mélanocyte, dégénérant en une cellule tumorale, perd ses processus. Par conséquent, le pigment, ne pouvant pas sortir de la cellule, s'accumule.

2) Lumières dues au fait que la cellule pigmentaire perd la capacité de produire de la mélanine.

Chaque marque de naissance passe par les étapes de développement suivantes:

  • Le naevus de la frontière, qui est une formation inégale, dont les nids des cellules sont situés dans la couche épidermique.
  • Les nids mixtes de cellules - naevus migrent vers le derme sur toute la zone localisée; cliniquement, un tel élément est une formation papuleuse.
  • Naevus intradermique - les cellules de la formation disparaissent complètement de la couche épidermique et ne restent que dans le derme; progressivement l'éducation perd sa pigmentation et subit un développement inverse (involution).

Les étapes

L'évolution du mélanome est déterminée par un stade spécifique, qui correspond à un moment précis de l'état du patient. Il en existe cinq: le stade zéro, les stades I, II, III et IV. Le stade zéro permet de déterminer les cellules tumorales exclusivement dans la couche de cellules externe, leur germination dans les tissus profonds ne se produit pas à ce stade.

  1. Mélanome au stade initial. Le traitement consiste en une excision locale de la tumeur dans un tissu sain et normal. La quantité totale de peau saine à éliminer dépend de la profondeur de pénétration de la maladie. Le retrait des ganglions lymphatiques près du mélanome n'augmente pas le taux de survie des personnes atteintes d'un mélanome de stade I;
  2. Étape 2 En plus de l'excision de l'éducation, une biopsie des ganglions lymphatiques régionaux est réalisée. Si le processus malin est confirmé lors de l'analyse de l'échantillon, l'ensemble du groupe de ganglions lymphatiques de cette zone est supprimé. De plus, à des fins de prophylaxie, les alpha-interférons peuvent être prescrits.
  3. Étape 3 En plus de la tumeur, tous les ganglions lymphatiques situés à proximité sont excisés. S'il y a plusieurs mélanomes, ils doivent tous être supprimés. La radiothérapie est effectuée dans la zone touchée, l'immunothérapie et la chimiothérapie sont également prescrites. Comme nous l'avons déjà noté, la récurrence de la maladie n'est pas exclue, même avec un traitement correctement défini et effectué. Le processus pathologique peut retourner dans la zone précédemment touchée et se former dans la partie du corps qui n’était pas liée au déroulement précédent du processus.
  4. Étape 4. À ce stade, les patients atteints de mélanome ne peuvent être complètement guéris. Avec l'aide de la chirurgie pour enlever les grosses tumeurs qui causent des symptômes extrêmement désagréables. Les métastases provenant d'organes sont rarement éliminées, mais cela dépend directement de leur localisation et de leurs symptômes. Souvent, dans ce cas, chimiothérapie, immunothérapie. Les prévisions à ce stade de la maladie sont extrêmement décevantes et représentent en moyenne six mois la vie des personnes atteintes de mélanome et ayant atteint ce stade. Dans de rares cas, les personnes qui ont 4 stades de mélanome vivent encore quelques années.

La principale complication du mélanome est la propagation du processus pathologique par le biais de métastases.

Parmi les complications postopératoires, on peut distinguer l'apparition de signes d'infection, un changement d'incision postopératoire (œdème, saignement, écoulement) et le syndrome douloureux. Sur le site d'un mélanome distant ou sur une peau saine, une nouvelle taupe peut se développer ou une décoloration du tégument peut se produire.

Métastase

Le mélanome malin est sujet à des métastases assez prononcées, non seulement par lymphogène, mais aussi par hématogène. Comme nous l'avons déjà noté, le cerveau, le foie, les poumons et le cœur sont principalement touchés. De plus, il se produit souvent une dissémination (propagation) de nodules tumoraux le long de la peau du tronc ou du membre.

Non exclu l'option dans laquelle le traitement du patient pour l'aide d'un spécialiste se produit uniquement sur la base de l'augmentation réelle des ganglions lymphatiques dans n'importe quelle zone. En attendant, une enquête minutieuse dans un tel cas peut déterminer qu’il ya un certain temps, par exemple, il a réussi à supprimer une verrue en tant qu’effet cosmétique correspondant. Une telle «verrue» s’est avérée être un mélanome, ce qui a été confirmé plus tard par les résultats d’un examen histologique des ganglions lymphatiques.

A quoi ressemble un mélanome, photo

La photo ci-dessous montre comment la maladie se manifeste chez l'homme aux stades initial et ultérieur.

Le mélanome peut se présenter sous la forme d'un pigment plat ou d'une tache non pigmentée avec une légère élévation, de forme ronde, polygonale, ovale ou irrégulière et d'un diamètre supérieur à 6 mm. Pendant longtemps, il peut maintenir une surface lisse et brillante, sur laquelle apparaissent ensuite de petites ulcérations, des irrégularités, des saignements avec une blessure mineure.

La pigmentation est souvent inégale, mais plus intense dans la partie centrale, parfois avec un bord noir caractéristique autour de la base. La couleur de la totalité de la tumeur peut être brune, noire avec une nuance bleuâtre, violette et panachée sous la forme de taches individuelles irrégulièrement réparties.

Diagnostics

Le médecin peut suspecter un mélanome en raison des plaintes du patient et de l’inspection visuelle de la peau altérée. Pour confirmer le diagnostic est effectué:

  1. Dermatoscopie - examen de la zone cutanée sous un appareil spécial. Cet examen permet d’examiner les bords de la tache, sa germination dans l’épiderme, les inclusions internes.
  2. Biopsie - prélèvement d’un échantillon d’une tumeur pour un examen histologique.
  3. L'échographie et la tomodensitométrie sont utilisées pour identifier les métastases et déterminer le stade du cancer.

Si nécessaire et pour exclure d’autres maladies de la peau, le médecin peut vous prescrire un certain nombre de procédures de diagnostic et de tests sanguins. L'efficacité de leur élimination dépend en grande partie de la précision du diagnostic des mélanomes.

Comment traiter le mélanome?

Au stade initial du mélanome, l'exérèse chirurgicale de la tumeur est obligatoire. Il peut être économique, avec le retrait de pas plus de 2 cm de peau du bord du mélanome ou large, avec une résection de la peau jusqu’à 5 cm autour du bord du néoplasme. Il n’existe pas de standard unique dans le traitement chirurgical des mélanomes de stade I et II. L'excision généralisée du mélanome assure une élimination plus complète du foyer de la tumeur, mais peut en même temps être à l'origine d'une récidive du cancer au site de la cicatrice ou du lambeau cutané transplanté. Le type de traitement chirurgical du mélanome dépend du type et de l'emplacement de la tumeur, ainsi que de la décision du patient.

Une partie du traitement combiné du mélanome est la radiothérapie préopératoire. Il est prescrit en présence d'une ulcération de la tumeur, d'un saignement et d'une inflammation dans la région de la tumeur. La radiothérapie locale supprime l'activité biologique des cellules malignes et crée des conditions favorables au traitement chirurgical du mélanome.

La radiothérapie est rarement utilisée comme traitement indépendant du mélanome. Et dans la période préopératoire de traitement du mélanome, son utilisation est devenue une pratique courante, puisque l'excision de la tumeur peut être pratiquée littéralement le lendemain de la fin de la radiothérapie. L'intervalle de restauration du corps entre les deux types de traitement des symptômes de mélanome de la peau n'est généralement pas maintenu.

Pronostic à vie

Le pronostic du mélanome dépend du moment de la détection et du degré de progression de la tumeur. Avec une détection précoce, la plupart des mélanomes sont bien traités.

Le mélanome profondément poussé, ou se propageant aux ganglions lymphatiques, augmente le risque de re-développement après le traitement. Si la profondeur de la lésion dépasse 4 mm ou s'il existe une lésion au niveau du ganglion lymphatique, la probabilité de métastase vers d'autres organes et tissus est alors élevée. Avec l'apparition de lésions secondaires (stades 3 et 4), le traitement du mélanome devient inefficace.

  1. Le degré de survie du mélanome varie considérablement en fonction du stade de la maladie et du traitement en cours. Au stade initial, le remède est le plus probable. En outre, une guérison peut survenir dans presque tous les cas de mélanome de deuxième stade. Les patients traités au premier stade ont un taux de survie à cinq ans de 95% et un taux de survie à dix ans de 88%. Pour la deuxième étape, ces chiffres sont respectivement de 79% et 64%.
  2. Aux stades 3 et 4, le cancer se propage à des organes distants, ce qui entraîne une diminution significative de la survie. La survie à cinq ans des patients atteints d'un mélanome au stade 3 est (selon diverses données) de 29% à 69%. La survie à dix ans est fournie à seulement 15% des patients. Si la maladie est passée au stade 4, les chances de survie à cinq ans diminuent à 7-19%. Il n’existe aucune statistique sur la survie à dix ans des patients au stade 4.

Le risque de récurrence du mélanome est accru chez les patients présentant une tumeur épaisse, ainsi qu'en présence d'ulcérations de mélanome et de lésions cutanées métastatiques environnantes. Les mélanomes répétés peuvent se produire à proximité du site de localisation précédent et à une distance considérable de celui-ci.

PAYS-BAS DANGEREUX: 6 signes de mélanome

Chaque personne doit être attentive à l'état de sa peau afin de diagnostiquer à temps les taupes dangereuses et d'éviter les éventuelles conséquences néfastes pour la santé et la vie.

Chaque personne sur le corps a des taches de naissance d'un type, d'une texture, d'une couleur, d'une forme différents. Ces formations inoffensives se produisent dans l'épiderme des mélanocytes et se développent en grappes. Le nom scientifique de la taupe est un naevus. Ce terme médical s'applique à toutes les anomalies cutanées.

Cependant, la tumeur maligne la plus agressive, le mélanome, est capable de se cacher derrière ces soi-disant "mouches".

Par conséquent, vous devez savoir ce que sont des taupes dangereuses et être capable de reconnaître les principales différences entre bénigne et maligne.

Les transformations du cancer se produisent le plus souvent sur la base de tissus cutanés pigmentés.

QUELS ANIMAUX SONT DANGEREUX?


Les taupes cancéreuses se composent également, comme d'habitude, de mélanocytes. Mais il s’agit d’une forme de tumeur agressive, susceptible de se propager rapidement et d’endommager d’autres organes.

À cet égard, il est recommandé d’être prudent avec les formations de peau pigmentées telles que:

Naevus Atypique

De plus, le danger potentiel est supporté par des formations congénitales et n'est pas acquis.

La plupart d'entre eux sont hérités et ont une taille supérieure à 1 cm.

Taches de rousseur mélaniques de Hutchinson (lentigo)

Apparaissent sous la forme d'une tache plate contenant deux ou plusieurs nuances d'assombrissement.

Ils sont assez fréquents à partir de 50 ans et sont localisés en particulier sur le visage.

Devenant progressivement plus gros et plus sombre, se transformant en cancer de la peau.

Tumeurs cutanées d'étiologie inconnue

Les néoplasmes qui apparaissent soudainement se développent très rapidement, sont agressifs vis-à-vis de l'extérieur et ne ressemblent en rien à la "mouche" habituelle.

Dans 60% des cas de mélanome, ce type de pigmentation fonctionne.

FEMMES DANGEREUSES: SIGNES

Changements de couleur

Potentiellement oncologique est une taupe qui a entamé un changement de couleur.

Par exemple, la pigmentation monochrome a trouvé d'autres taches autour ou au milieu.

Changement de hauteur

Une caractéristique importante est le changement de hauteur du point précédemment plat, la densité (épaississement).

Sensation de douleur

La taupe fait mal, la surface devient plus grande échelle, érosion, fluide, masses purulentes, ou de sang apparaissent.

Pigmentation satellite

La peau autour de la formation se distingue également par des rougeurs, un gonflement ou la présence de nouvelles taches de couleur, donc de l'étoile. pigmentation satellite.

Démangeaisons et brûlures

Il y a des sensations comme des picotements, des brûlures, des démangeaisons.

La consistance change

Par exemple, une taupe se ramollit, se divise en petits morceaux qui se détachent facilement ou ressemblent à des égratignures qui ne guérissent pas.

QUEL ANIMAL POTENTIELLEMENT DANGEREUX?


Il existe certaines catégories de taches de naissance susceptibles de se transformer en une forme maligne. Tous appartiennent à des phoques cutanés anormaux.

1. naevus pigmentés nodulaires: généralement des taupes brunes ou noires, rondes et plates.


2. Névus pigmentaire de la peau: apparence levée, couleur pâle, parfois avec une surface velue.


3. Les nevi de liaison combinent des éléments de formations différentes.


4. Un naevus auréolé est une zone de peau pigmentée entourée d'un anneau blanc blanchi.


5. naevus dysplasique (autrement appelé Clark) - une tumeur spécifique.


6. Névus de Spitz: ressemble à une tumeur ressemblant à une tumeur sur la peau. Cette tache est rose (mais un mélange de différentes couleurs est possible), en forme de dôme, sujette aux saignements. Il peut avoir un trou à travers lequel le fluide s'infiltre.


7. Le naevus bleu a l'une des nuances de bleu, présente des bordures bien définies, quelle que soit sa taille (mais ne dépasse souvent pas 1 cm), ressemble à un phoque sous la peau.


PRINCIPALES DIFFÉRENCES DES PAYS-BAS BÉNÉFICES DE MALIGNANTS


Un certain nombre de caractéristiques vous permettent de déterminer avec précision quelles taupes sont dangereuses.

La formation bénigne n'est pas asymétrique. Si vous tracez une ligne au milieu, les deux côtés seront identiques.

Le sceau du cancer ne répond pas à ces exigences.

Contrairement au mélanome, la tache pigmentée habituelle présente des bords lisses et non déchiquetés.

La présence de couleur et de luminosité - un autre symptôme excitant.

L'éducation au fil du temps change de taille et devient supérieure à 6 mm. Les naevis non cancéreux se ressemblent. Vous devez être vigilant si la tache de naissance commence à se développer ou donne d'autres signaux inhabituels liés à son état général.

Le seul moyen d'établir avec précision un diagnostic et de confirmer ou d'infirmer une suspicion de cancer est de procéder à un examen histologique des cellules à l'aide d'une biopsie.

LIGNES MOTRICES DANGEREUSES: SYMPTÔMES DE MELANOME


La pigmentation du cancer peut varier considérablement dans ses symptômes. Parfois, une personne ne peut évaluer correctement que certaines des caractéristiques.

Vous devriez faire attention à ce qui ressemble à une taupe dangereuse.

Bords inégaux, mais bords assez nets avec des tissus sains. Diamètre - 10 mm.

Mélanome nouvellement formé bleu-noir aux bords irréguliers. Il provenait d'un naevus dysplasique (zone rose-brun dans le coin supérieur gauche). La taille est d'environ 12 mm.

Naevus dysplasique oncologique avec hypertrophie maligne noire à distance, précédemment absente. C'est seulement environ 3 mm.

Tumeur cutanée maligne composée de trois parties: otgranichenie brun foncé à gauche, rouge à droite et zone claire au-dessus. La taille est d'environ 15 mm.

PHOTOS D'ANNIVERSAIRES DANGEREUX SUR LE CORPS


Mélanome dans un naevus dysplasique: contours irréguliers, couleur vive avec une taille relativement petite (1/3 pouce).

Transformation d'une pigmentation unique atypique avec la présence de fleurs noires, brunes et roses (1/2 pouce).

La formation oncologique au bas du dos montre une asymétrie, une saturation des couleurs et une modification de la bordure avec une peau saine.

Chaque personne doit être attentive à l'état de sa peau afin de diagnostiquer à temps les taupes dangereuses et d'éviter les éventuelles conséquences néfastes pour la santé et la vie.

Rappelez-vous qu’avec le dépistage rapide du cancer de la peau, il est possible de traiter efficacement. publié par econet.ru.

Si vous avez des questions, posez-les ici.

Comment distinguer une taupe d'un mélanome?

Au milieu du siècle dernier, une tendance de masse chez les femmes à avoir un corps bronzé est apparue. Coco Chanel, qui croyait que la pâleur ne peignait pas une femme, a fait connaître la mode au bronzage. La teinte désirée de la peau au chocolat a été obtenue par diverses méthodes: avec des poudres bronzantes, un autobronzant et un bronzage. L’effet agressif des rayons ultraviolets sur la peau a déjà été prouvé. Le public est donc très conscient du cancer de la peau. Toute personne qui a des taches de vieillesse et des nerfs sur le corps devrait savoir comment distinguer un grain de beauté d'un mélanome, quand sonner l'alarme et consulter un médecin.

Cancer de la peau et mélanome à la suite d'un coup de soleil

Il existe trois types de tumeurs malignes de la peau:

  1. Le carcinome basocellulaire (carcinome basocellulaire) représente 90% des cancers détectés. La tumeur n'est pas sujette aux métastases, mais récidive souvent.
  2. Carcinome épidermoïde - la croissance de l'éducation et de la métastase plus rapide.
  3. Le mélanome est le taux de croissance et de métastase le plus rapide.

Les deux premiers types de tumeurs sont enregistrés à un âge plus avancé, contrairement au mélanome. Le mélanome - la tumeur la plus maligne chez l'homme - survient à un jeune âge.

Les rayons ultraviolets sont considérés comme la cause du mélanome et d'autres tumeurs malignes de la peau.

Les principaux facteurs de développement du mélanome sont:

  1. Amincissement de la couche d'ozone.
  2. L'influence accrue du rayonnement solaire sur les personnes.
  3. Augmentation de la dose de rayonnement ultraviolet sur la peau humaine dans les lits de bronzage et pendant les moments de détente dans les pays chauds.

La plupart des cas de mélanome sont des lésions cutanées bénignes - taupes et pigmentation. Le nom scientifique de taupes est nevus. L'incidence du mélanome est élevée, il est donc nécessaire de connaître les signes de dégénérescence des taupes en tumeur maligne.

Traduit du grec, "mélanome" signifie "couleur noire" pour la couleur caractéristique des cellules qui forment la tumeur.

Le mélanome cutané en oncologie est appelé "la reine du cancer" pour son impitoyable et sa supercherie. La croissance rapide et les métastases dans tous les organes placent cette tumeur maligne au premier rang des causes de décès par cancer. La plupart du temps, cette tumeur est localisée dans la peau, moins souvent - elle affecte les yeux, la cavité buccale, le vagin, le rectum et les membranes du cerveau.

Le plus souvent, une tumeur maligne de la peau métastase aux ganglions lymphatiques régionaux. En outre, les cellules cancéreuses se trouvent dans les ganglions lymphatiques distants, le foie, les poumons, les os et le cerveau.

Le mélanome n'est pas toujours le résultat d'une dégénérescence d'un grain de beauté ou d'une tache pigmentaire. Il existe des tumeurs malignes dont l’apparition est de nature polyétiologique. Un patch asymétrique sombre peut apparaître sur une peau claire. Le plus souvent, de tels cas sont enregistrés chez des patients ayant des antécédents héréditaires de mélanome.

Il est important de savoir que la consommation d'alcool sur la plage augmente de 20% le risque de renaissance d'une taupe.

L’essence de ce phénomène réside dans le fait que le traitement de l’alcool dans le corps humain est de l’acétaldéhyde et que le rayonnement ultraviolet agissant sur la peau du complexe endommage le matériel génétique des cellules de la peau, qui est à la base du développement du cancer.

Qui devrait avoir peur du mélanome et du cancer de la peau?

Malgré les groupes de risque de mélanome mentionnés ci-dessus, la tumeur est le plus souvent enregistrée chez les personnes qui travaillent à l'intérieur, mais qui ont l'habitude de bronzer beaucoup. Dans ce cas, les particularités de la constitution sous la forme de la présence de plusieurs grains de beauté jouent un rôle très important, notamment au stade de la dysplasie (le changement de structure des cellules et du noyau a commencé).

Signes de taupes dangereuses et non dangereuses

On distingue certainement les nevi mélano-dangereux et les mélanomones dangereux. Mais absolument, n'importe quel grain de beauté peut être la source principale du processus de cancer, cette gradation est donc conditionnelle.

Signes et caractéristiques des formations mélano-dangereuses:

  • Nevi géant et taches pigmentaires: ont le brun, la couleur noire, la couleur inégale, les bords flous. Ils poussent rapidement, les cheveux commencent à tomber de leur surface. La surface est vallonnée, fissurée, la forme est irrégulière.
  • La mélbiose de Dubrae est caractérisée par une croissance lente. Initialement, la formation a l'aspect d'une tache de naissance de couleur marron, qui change de couleur avec le temps: des inclusions brun clair et noires apparaissent à la surface, les bords deviennent flous, flous, la forme est irrégulière.
  • Les nevi bleus ou bleus ont une taille allant jusqu'à 5 mm, sont nettement délimités de la peau environnante, la consistance est dense, s'élevant légèrement au-dessus de la surface de la peau, sans poils. Le plus souvent se développent sur les membres, les fesses, le visage.
  • Les naevis mélanocytaires ont l'apparence d'une tache qui ne s'élève pas au-dessus de la surface de la peau. La couleur est brun foncé, la forme est ovale, la taille ne dépasse pas 15 mm, les contours sont clairs.
  • Les grains de beauté complexes sont caractérisés par la localisation simultanée de cellules de mélanocytes dans l'épiderme et le derme. Avoir une couleur très sombre. La taupe est convexe, a l'apparence d'une papule, sa surface est lisse. La taille est généralement petite (jusqu'à 10 mm). La croissance est observée sur la tête et le visage.

Ces taupes sont considérées comme étant à la limite et doivent être éliminées.

photo dangereuse taupe

Symptômes et caractéristiques des mélanomes taupes:

  1. Taupe épithéliale fibreuse: de couleur chair, teintée de rose, de brun pâle ou de bleuâtre, s’élève brusquement au-dessus de la surface de la peau, de forme régulière, arrondie, d’une taille maximale de 10 mm. L'éducation peut être pénétrée par les cheveux. Le plus souvent situé sur le visage, le cou, la peau du corps.
  2. Marque de naissance: la couleur est brun clair, la couleur est uniforme, les bords sont nets et ne se mélangent pas à la peau, taille jusqu'à 15 mm.
  3. Spot mongol: de couleur pâle très pâle, gris, bleu ou brun clair, de forme irrégulière, de contours flous. La taille varie de 10 mm à plusieurs centimètres. Une tache apparaît peu après la naissance et disparaît plus facilement vers l'adolescence.
  4. Naevus verruqueux et papillomateux: leur apparence est très semblable aux verrues. Les formations s’élèvent dramatiquement au-dessus de la peau et présentent une surface noueuse, inégale, solide, rosâtre ou brune. Les limites sont claires, la forme est irrégulière. Se développe plus souvent sur la tête et peut être pénétré par les cheveux.
  5. Halo-naevus ou naevus Setton: rouge ou brun foncé, de petite taille (4-5 mm), nodulaire, légèrement surélevé au-dessus de la surface de la peau. La peau autour des taupes est décolorée.

La croissance des taupes non dangereuses est très lente, la renaissance survient extrêmement rarement.

Période «Domelanome» et signes de renaissance

Le développement du mélanome peut être prévenu. La période «domestique» est une longue période, importante du point de vue du diagnostic et du traitement opportuns. Un mélanome ou une dysplasie mélanocytaire «sans cinq minutes» existe. Dans cette formation, la structure des cellules et du noyau a déjà été modifiée, mais il ne s'agit pas d'un cancer de la peau. Les signes de dysplasie sont importants à ne pas manquer.

Les signes d'une taupe sur la scène «pré-lanome»:

  1. L'apparence de taches de pigmentation aiguë ou de naevus par rapport à la couleur d'origine.
  2. Préservation d'un motif de peau normal dans la région d'une taupe ou d'un point.
  3. La forme est ronde ou ovale, les contours sont uniformes, la formation est nettement délimitée de la peau environnante.
  4. Surface brillante lorsque diagnostiqué avec un dermatoscope.
  5. Taille supérieure à 5 mm.
  6. L'absence de nécrose, saignement, ulcération.
  7. Pas de démangeaisons, croissance rapide, picotements, brûlures, stress.
  8. Les ganglions lymphatiques à proximité sont calmes.

Les signes d'une dégénérescence de l'éducation en malin

Souvent, les signes d'un changement dangereux dans le naevus sont chiffrés avec l'abréviation acord AKORD (asymétrie, bords, couleur, taille, diamètre).

Habituellement, si la taupe se trouve dans un endroit le moins exposé à une influence quelconque (friction, coup de soleil), elle est observée indépendamment. Dans le cas où il est constamment blessé, il devrait apparaître à l'oncodermatologue.

Le diagnostic du mélanome est réalisé à l'aide d'un dermatoscope, d'une biopsie et d'un grattage. Ensuite, l'élément suspect est retiré et un examen histologique est effectué.

Une personne ordinaire n'est pas capable de détecter un mélanome. Il n’est possible d’obtenir un verdict final qu’après un examen histologique.

Si le patient trouve que les ganglions lymphatiques les plus proches du naevus sont élargis, cela indique alors 2 stades de la maladie et la présence de métastases. La survie dans le traitement de tels cas est de 1-1,5 ans.

Le pour et le contre du bronzage

Lorsque vous recevez une procédure de bronzage, il est important de savoir quand arrêter. Une exposition modérée au soleil produit un effet positif sur le corps humain:

  • Accélère les réactions cutanées en améliorant l'état et l'apparence.
  • La production de mélanine se produit sous l’influence des rayons ultraviolets, qui forment une barrière protectrice et protègent davantage la peau des effets nocifs du soleil.
  • Le soleil est utile pour traiter l'acné.
  • La formation de provitamine D est une autre fonction importante de l'ultraviolet.

Le côté négatif du bronzage:

  • Le vieillissement prématuré et la perte d'élasticité de la peau.
    Les scientifiques américains estiment que l'ultraviolet est la principale cause du vieillissement de la peau. En fait, le bronzage est un effet esthétique à court terme, mais il faut parfois payer beaucoup pour la beauté. Les vaisseaux sanguins endommagés de la peau, le collagène détruit entraînent une apparition plus rapide des rides, appelée photovieillissement. Il existe un photovieillissement sous forme de lentigo et d'hyperpigmentation diffuse.
  • Coup de soleil
    Avec le mauvais dosage de bronzage, des brûlures se produisent et plus la peau est claire, plus elles se forment rapidement. L'histoire des coups de soleil reçus dans l'enfance joue un rôle important dans le développement du mélanome à l'avenir.
  • Taches de pigmentation.
    Presque toutes les femmes, à l'âge de 30 ans, présentent des taches pigmentées, en particulier celles qui ont déjà pris un bain de soleil intensif sans utiliser de crème solaire. La peau a la capacité d'accumuler de la mélanine, formée par l'action du soleil. Ainsi, de petites taches brunes se forment, qui ne peuvent être éliminées qu’à l’aide de la cosmétologie matérielle.
  • Probabilité accrue de développer un mélanome et d'autres types de cancer de la peau.
    Le cancer de la peau constitue peut-être l’aspect le plus négatif des coups de soleil; son risque dépend du nombre de coups de soleil reçus, de la durée des coups de soleil obtenus, de l’hérédité et du nombre de taupes sur le corps.

Les statistiques confirment le danger du rayonnement solaire sous sa forme naturelle: l'incidence des cancers de la peau et des mélanomes en Australie, en Israël et au Brésil est la plus élevée de la planète. En Europe, les taux d'incidence maximaux des mélanomes sont enregistrés en Finlande et en Suisse, car la couleur de la peau de la population de ces pays est très claire et le niveau de mélanine produit est faible. L'utilisation de lits de bronzage et la récréation active de ces personnes dans les pays chauds sont à l'origine de la transformation des tumeurs bénignes de la peau en tumeurs malignes.

Prévention du mélanome

  1. En cas d'exposition directe au soleil, utilisez une crème offrant une protection maximale contre les rayons UV (SPF + 50) et la marque PPD (protection contre le cancer de la peau).
  2. Évitez d'être au soleil pendant le déjeuner (de préférence de 10h00 à 18h00).
  3. Ne buvez pas d'alcool sur la plage.
  4. Les Nevi qui sont blessés de façon permanente doivent être enlevés.
  5. Essayez d'éviter le bronzage artificiel dans les lits de bronzage.

Parmi les oncologues, le mélanome est considéré comme une «honte» car son apparition est facilement prévenue pendant la période de pré-vieillissement. Connaissant les signes de la renaissance naissante, les propriétaires de taupes devraient consulter rapidement un spécialiste et les médecins devraient interrompre leur formation à ce moment précis.