loader
Recommandé

Principal

Fibrome

Nutrition pour le cancer du sein en fonction de la variété de traitement de la maladie

Une bonne nutrition dans le cancer du sein est nécessaire et précieuse, à titre préventif et pendant le traitement. Les patients cancéreux devraient inclure dans le menu une composition complète et équilibrée de produits frais et sains pour répondre à tous les besoins vitaux de l'organisme.

Un régime pour le cancer du sein devrait inclure un régime horaire (toutes les 2 à 3 heures ou 5 à 6 fois par jour). Les portions devraient être minimes. Afin de débarrasser le corps des toxines, des substances cancérigènes, des médicaments en excès et des produits métaboliques, il convient de mettre en place un régime de consommation d'alcool: au moins 1,5 à 2 litres d'eau, y compris de l'eau minérale non gazeuse.

Une bonne nutrition pour le cancer

Le régime alimentaire pour le cancer du sein doit viser à réduire le poids, ce qui aide à prévenir la récurrence du cancer du sein, augmente les chances de survie et améliore la qualité de la vie. Après la chimiothérapie ou la radiothérapie chez les patients, le poids augmente généralement et il n'est donc pas possible d'augmenter le volume des aliments jusqu'à la fin du traitement. La réduction de poids réduira: le risque d’augmentation du taux de graisse, d’insuline dans le sang et les symptômes du cancer.

Vous ne pouvez pas rompre le régime horaire et ne pas manger en l'absence d'appétit dans le traitement du cancer. Pendant cette période, le corps a besoin de toute urgence de nutriments, de vitamines et d’oligo-éléments - la force nécessaire pour lutter contre la maladie.

C'est important! Les légumes pouvant être consommés crus n'ont pas besoin d'être soumis à un traitement thermique.

Pour augmenter vos chances de guérison, vous devriez:

  • réduire l'apport calorique quotidien de 1/3, limitant les aliments riches en glucides;
  • augmenter de 1/3 la teneur en aliments protéinés;
  • consommez au moins cinq portions de fruits et de légumes par jour, y compris des jus de fruits frais;
  • augmenter l'activité physique grâce à la thérapie par l'exercice et aux promenades d'une demi-heure avec un «rythme rapide» dans les espaces verts;
  • Si possible, pratiquez un yoga réparateur.

Produits interdits

Le fait que vous ne puissiez pas manger avec le cancer du sein, vous devez savoir comment multiplier les tables dans la lutte contre la maladie. Vous ne pouvez pas manger:

  • graisses réfractaires, margarine, beurre;
  • produits laitiers gras, bouillons riches, viande frite et poisson, afin de ne pas reconstituer le corps avec des adipocytes, substances cancérigènes qui aggravent la santé dans le traitement du cancer;
  • viandes fumées, marinades, conserves et plats cuisinés, restauration rapide;
  • produits: teintés d'OGM et de saveurs;
  • aliments salés et épicés, trop sucrés;
  • légumes et fruits marinés, aliments en conserve pour la maison et le magasin, en particulier avec du vinaigre;
  • pâtisserie, produits à base de farine blanche, pâtisseries fraîches;
  • plats aux champignons, y compris les soupes;
  • fromage salé et fondu;
  • chocolat et café;
  • mamelon emballé, boissons sucrées;
  • boissons alcoolisées en fumant.

Vidéo informative sur le thème: "Nutrition et cancer du sein"


Le régime alimentaire pour le cancer du sein après une chirurgie est sélectionné individuellement et vise à maximiser la charge sur les reins et le foie. Pendant la chimiothérapie et la radiothérapie, ces organes travaillent fort - ils éliminent les substances cancérigènes nocives. Les matières grasses dans les aliments seront nécessaires par jour - 90 g (20% du nombre total de calories), dont 30 g - de légumes. Les protéines n'ont besoin que de 80 g / jour (10 à 20% de toutes les calories). Vous pouvez donc inclure dans votre régime une petite quantité de bœuf ou de veau, du porc maigre, du fromage cottage, du poisson de mer et des œufs. Le soja est une excellente source végétale de protéines, il élimine les radionucléides. Par conséquent, il est recommandé d'inclure des plats de soja dans la nutrition pendant la radiothérapie du sein (30 g / jour de protéines végétales par jour). Lorsque vous combinez des produits à base de céréales et de légumineuses, de légumes et de légumes verts, vous pouvez obtenir des protéines en quantité suffisante.

La consommation de sucre est réduite à 30-40 g / jour, y compris sa disponibilité dans les produits. S'il n'y a pas d'allergie au miel, il est préférable de l'inclure dans les aliments plutôt que dans le sucre. L'amidon, les fibres et les pectines dans les produits sont nécessaires à raison de 350 g / jour. La bouillie doit être cuite à partir de sarrasin et d'avoine, rarement de semoule. Avec une acidité normale, vous devez manger du pain au son.

Pour stimuler la vésicule biliaire et les intestins, des légumes et des fruits sont nécessaires (60 à 80% de toutes les calories), riches en fibres et en antioxydants naturels - vitamine C et bêta-carotène. Les légumes et les fruits rouges et jaunes contiennent des bioflavonoïdes, qui réparent les membranes cellulaires. Il est important de les inclure dans la nutrition dans le cancer du sein après une chimiothérapie, ainsi qu'après une irradiation radio.

Pour la restauration des membranes cellulaires, il faut des substances contenues dans l'huile de poisson ou des variétés de poisson faibles en gras. Pour reconstituer le sang en potassium et améliorer la fonction excrétrice des reins, consommez des abricots secs et des raisins secs et reconstituez-vous avec des micro-éléments - le chou marin. Il est particulièrement important de les inclure dans la nutrition lors de la chimiothérapie pour le cancer du sein.

Qu'est-ce que vous devez manger!

Un verre de jus de tomate frais ou une pomme acidulée une demi-heure avant les repas améliorera l'appétit. Il est utile de commencer la journée avec un verre d'eau minérale sans gaz:

  1. avec une faible sécrétion - "Mirgorodskaya";
  2. avec une sécrétion accrue - "Truskavets".

Le régime alimentaire pour la chimiothérapie du cancer du sein avec une variété d'aliments et un apport hydrique suffisant améliore l'état du corps. Vous ne pouvez pas malnutrition, car à cause de la fatigue, des maux de tête et des vertiges, le corps perd sa capacité de résistance. Ensuite, il y a des infections qui empêchent le traitement efficace du cancer.

La nutrition au stade 1 du cancer du sein devrait nettoyer le sang, de sorte que le régime quotidien devrait comprendre des betteraves, des carottes et des jus de fruits avec l'addition de jus de pomme.

Moins de cholestérol peuvent être des aliments:

  • pommes, avocats, noix, légumes verts;
  • la farine d'avoine, les haricots, le sarrasin;
  • huile d'olive, poisson de mer et fruits de mer.

Les aliments au stade 2 du cancer du sein devraient avoir un effet anticancéreux à l'aide de produits:

  • légumes (aubergines et tomates, citrouilles et radis, navets et poivrons bulgares, soja, gingembre et légumes verts);
  • fruits (dattes, kiwi, pamplemousse, oranges);
  • noix (brésilienne et noix, noisettes et amandes);
  • céréales (sarrasin et riz brun);
  • fruits de mer, graines de lin et huile d'olive;
  • thé vert et graines de citrouille.

Pour bloquer les métastases, vous devez manger les aliments suivants:

  1. chou de toutes sortes;
  2. poissons gras: hareng, maquereau et morue;
  3. les légumes et l'ail vert clair et jaune vif.

Le chou et ses propriétés bénéfiques

Pour maintenir l’immunité, des baies et des fruits riches en vitamine C sont nécessaires: rose sauvage, cassis, citron et autres. Et aussi dans les jus: tomate, orange, carotte, citrouille, pomme.

Le cancer du sein chez la femme peut être accompagné d'ostéoporose, en particulier après une chimiothérapie et une thérapie anti-hormonale. Par conséquent, il est nécessaire de reconstituer le corps avec de la vitamine D. Elle se trouve dans l'huile de poisson, le foie de morue, le thon, les sardines, le saumon, le hareng, les œufs et le fromage à pâte dure. La vitamine D régule l'équilibre du calcium dans le sang. Vous devez donc entrer quotidiennement du calcium dans l'alimentation - 2 g pour toutes les femmes et 2,1 g pour la ménopause.

C'est important! Consommation de produits contenant des acides gras oméga-3 et oméga-6, présents dans les poissons: flétan, saumon, hareng, maquereau, huiles végétales, noix de Grenoble et graines de lin. En outre, les graines de lin sont riches en fibres alimentaires, en magnésium, en sélénium, en vitamine E et en phytoestrogène - utiles dans le traitement du cancer du sein. Mais vous devez consommer jusqu'à 30 g de graines de lin par jour (environ 5 c. À thé), mais pas plus afin de ne pas provoquer d'effet laxatif, aggraver l'absorption des médicaments dans l'intestin et retarder l'action des médicaments contre la coagulation du sang: Aspirine et Coumadin.

Conclusion Le cancer du sein chez les femmes doit être traité avec des méthodes progressives complexes, comprenant un régime complet et équilibré de produits frais et sains pour les fonctions vitales de l'organisme.

Nutrition après oncologie d'ablation du sein

Régimes de cancer du sein et nutrition

La nutrition dans le cancer du sein est une partie importante des recommandations pour maintenir un mode de vie sain. Une bonne alimentation aidera à maintenir la force dans la lutte contre la maladie, à accélérer le traitement et à donner de la force.

Il convient de noter immédiatement qu’aucun menu spécifique n’est attribué pendant l’oncologie. Il existe un ensemble de recommandations générales approuvées par les principaux oncologues, ainsi que des recommandations sur la nutrition, en fonction du stade de la maladie. Cela signifie que le régime alimentaire peut être modifié et modifié en respectant les règles de base et les interdictions.

Recommandations de base et règles

La règle principale - maintenir un régime alimentaire complet, même en l'absence d'appétit. Il est important que les aliments reçoivent toutes les substances nécessaires: protéines, lipides, glucides, vitamines et minéraux. Le corps du patient subit une lourde charge, il est nécessaire de maintenir son travail au bon niveau.

L'importance d'une nutrition adéquate réside également dans le fait que la thérapie par la vitamine ne donne pas les résultats souhaités - la plupart des représentants de la médecine moderne ont tendance à croire que les suppléments synthétiques de vitamines et de minéraux ne sont pas absorbés en quantité suffisante.

Le jeûne et la malnutrition sont strictement interdits. L'appétit en oncologie disparaît souvent, mais vous devez manger de plus en plus souvent qu'avant la maladie.

Une bonne nutrition dans le cancer - les règles de base:

  • L'utilisation de petites portions - 300-400 gr. Ainsi, la nourriture sera mieux absorbée et ne créera pas de charge supplémentaire pour le tractus gastro-intestinal.
  • 4-6 repas par jour à intervalles réguliers.
  • Un petit déjeuner complet est requis.
  • La nourriture devrait être prise dans une atmosphère détendue.
  • Éliminer les plats chauds et froids. Mangez des aliments chauds ou des aliments à la température ambiante.
  • S'il n'y a pas de problème avec le tractus gastro-intestinal, alors les légumes et les fruits doivent être consommés crus ou après un petit traitement thermique. En soi, les aliments crus (uniquement pour les fruits et les légumes) sont considérés comme utiles.
  • Il est recommandé de purifier l'eau. Augmenter la consommation d’eau propre filtrée non gazeuse.
  • Pour réduire la consommation de thé et de café, il est préférable d’éliminer complètement le café.
  • Privilégiez les aliments sans colorants ni saveurs.

Une caractéristique importante du régime alimentaire pour le cancer du sein - vous devez réduire les calories. Il est prouvé que la consommation de graisse augmente le taux de croissance de la tumeur dans le sein.

Ainsi, le menu vise à améliorer l'immunité, le soutien du corps, la désintoxication.

Le végétarisme, le végétalisme, les aliments crus - devront être abandonnés de préférences alimentaires spécifiques, au moins pour la durée du traitement.

Produits recommandés

La nutrition pour le cancer du sein doit contenir tous les produits nécessaires: viande et poisson maigres, fruits et légumes, produits à base d'acide lactique, céréales et céréales.

Une attention particulière doit être portée aux légumes - parmi eux se trouvent de nombreux produits aux propriétés antioxydantes:

  • Brocoli
  • Céleri - une seule portion fournit au corps beaucoup de minéraux et l’apport quotidien en vitamine C.
  • La citrouille - améliore le tube digestif.
  • Tomates - contiennent le plus puissant antioxydant, le lycopène.
  • Betterave rouge
  • Cresson

En plus des légumes dans l'alimentation quotidienne devrait être des fruits et des baies. Les légumes et les fruits doivent représenter au moins un tiers de l’alimentation quotidienne. Il est préférable de privilégier les fruits de saison qui poussent sur le lieu de résidence - ils retiennent plus d'éléments nutritifs.

Faites attention! Recommandation de l'utilisateur! Pour le traitement et la prévention des maladies de la poitrine, nos lecteurs utilisent avec succès un moyen efficace de lutter contre ces maux. La résine de cèdre améliorera la circulation sanguine, soulagera le gonflement et le venin d'abeille soulagera la douleur. "

Nutrition au début

Le régime alimentaire pour le cancer du sein au stade 0-1 ne diffère pratiquement pas des recommandations générales pour un régime alimentaire sain. Règle un: refuser la malbouffe, exclure le végétarisme, le végétalisme et les aliments crus, manger pleinement et de manière fractionnée Si vous restez végétarien et foodist cru, votre santé risque de se détériorer considérablement en raison d'un manque de protéines. Il est important de comprendre que, peu importe le stress, la digestibilité des aliments diminue.

Un menu composé de manière compétente contribuera à améliorer le bien-être et à faciliter le transfert du traitement, ainsi qu'à réduire le risque de rechute. La base du menu - des aliments riches en fibres. Ils aideront à soutenir la fonction du tube digestif. Les fruits et les légumes sont la meilleure source de fibres.

Les produits à base d'acide lactique sans gras sont également recommandés. Il est important de choisir des aliments contenant un minimum de matières grasses, car les lipides provoquent la croissance de la tumeur. En outre, il est nécessaire d'abandonner l'augmentation de la consommation de sel - il est préférable de choisir des fast-foods et de ne pas saler les plats cuisinés.

Régime alimentaire pour le deuxième stade du cancer du sein

Dans la deuxième étape, les vitamines et les minéraux jouent un rôle important. Il est nécessaire de soutenir le travail du système immunitaire. Les vitamines A, D, E et C étant considérées comme les plus utiles pour l’immunité, il est nécessaire de créer un menu tenant compte de la valeur vitaminée des produits qui le composent. Vous ne pouvez pas avoir peur de dépasser le taux quotidien de vitamines - le corps a besoin d'un soutien maximal.

Pour tirer le meilleur parti des légumes et des fruits, vous pouvez cuisiner frais. Le jus de fruits frais est parfaitement digéré. Les jus recommandés sont l'orange, la betterave, la carotte, la citrouille, la pomme et le céleri.

Il est important de maintenir un apport suffisant en fibres, ce qui permet d'éviter toute intoxication. La radiothérapie et la chimiothérapie conduisent inévitablement à une mauvaise santé, mais le corps peut être entretenu en consommant des aliments riches en pectine et en antioxydants.

Caractéristiques de l'alimentation dans les dernières phases du cancer du sein

La nutrition pour les stades 3-4 du cancer du sein en oncologie est destinée à la désintoxication. Dans les dernières étapes du traitement conduit à une intoxication grave. Il est nécessaire de réduire les manifestations d'intoxication, qui se manifestent à la fois en réaction au traitement lui-même et en conséquence de la désintégration de la tumeur.

La fibre est le meilleur moyen d'éliminer les toxines. Et afin de réduire les méfaits de l'exposition, il est recommandé de consommer des aliments riches en sélénium, pectine, carotène.

Au dernier stade, le poisson et la viande sont complètement exclus du menu. Le régime alimentaire est conçu de manière à préserver le bien-être et à ne pas nuire au corps. La base du régime alimentaire - légumes, fruits et céréales légères.

Produits interdits

Le statut de cancer impose certaines obligations au patient: il doit faire face aux mauvaises habitudes et abandonner les aliments inutiles.

La liste des produits strictement interdits comprend:

  • Les aliments riches en graisses animales, la margarine et le beurre sont totalement exclus.
  • Produits laitiers riches en matières grasses.
  • Viande et poisson frits, bouillons gras.
  • Aliments fumés, cornichons, produits en conserve et semi-finis.
  • Aliments des chaînes de restauration rapide.
  • Nourriture avec des colorants et des saveurs.
  • Plats salés, épicés.
  • Les aliments riches en sucre.
  • Les préparations à base de vinaigre de table.
  • Farine, muffins, pâtisseries fraîches, pain blanc. Les pâtes ne peuvent être fabriquées qu'à partir de blé dur.
  • Champignons et tous les plats de champignons.
  • Café, chocolat, autres produits à haute teneur en fèves de cacao ou en caféine.
  • Soda, jus conditionnés.

Et, bien sûr, doivent éliminer complètement l'alcool.

Si vous lisez ces lignes, nous pourrons conclure que toutes vos tentatives pour lutter contre la douleur thoracique n'ont pas abouti... Avez-vous même lu quelque chose sur les médicaments conçus pour vaincre l'infection? Et ce n’est pas surprenant, car la mastopathie peut être mortelle pour une personne - elle peut se développer très rapidement.

  • Douleurs thoraciques fréquentes
  • Malaise
  • Expériences
  • Lotissement
  • Changements de peau
Vous connaissez sûrement ces symptômes. Mais est-il possible de vaincre l'infection et en même temps de ne pas se faire du mal? Lisez l'article sur les moyens modernes et efficaces de combattre efficacement la mastopathie et pas seulement. Lire l'article...

Une bonne alimentation ne suffira pas à guérir le cancer du sein, mais elle contribuera au maintien d'une bonne santé et à la force nécessaire pour faire face à la maladie. Dans le contexte du traitement, il est important de maintenir un tractus gastro-intestinal sain et de consommer un aliment complet et sain. Si, en raison de maladies chroniques antérieures au cancer, le régime alimentaire comportait des restrictions ou des recommandations, celles-ci doivent être observées.

Chirurgie du sein

Le cancer est un problème majeur dans le monde moderne, malgré le niveau relativement élevé de développement des soins médicaux pour la population. Certains processus se produisent très rarement, alors que d'autres sont enregistrés assez souvent, en particulier s'il existe de nombreuses conditions (profession, mode de vie, environnement, hérédité, etc.).

Si vous prenez les statistiques sur le cancer chez les femmes, vous remarquerez un niveau élevé de cancer du sein. Après avoir entendu le diagnostic, toute femme sera bouleversée et posera des questions très attendues sur le stade du cancer, sur la façon de le traiter et, bien sûr, sur le nombre de personnes vivant avec cette pathologie.

Le résultat du traitement dépend entièrement de facteurs tels que:

  • Stade du cancer du sein diagnostiqué;
  • L'étendue de la propagation du processus dans la glande mammaire elle-même et dans les ganglions lymphatiques les plus proches;
  • La présence de métastases dans d'autres organes et tissus du corps;
  • Est-il possible d'effectuer l'opération et quelles conséquences attendent le patient après celle-ci?

Le cancer du sein diagnostiqué à temps est complètement guéri dans 95% des cas. Afin de détecter le cancer à un stade précoce, toutes les femmes devraient subir un examen annuel effectué par un oncologue ou un spécialiste des seins. Ces mêmes médecins devraient les former aux techniques d'auto-examen.

Combien vivent avec le cancer du sein

Le cancer du sein n'est pas une pathologie rare parmi la population féminine, il occupe la première place parmi toutes les tumeurs cancéreuses. Les statistiques mondiales ne sont pas encourageantes, car chaque année environ 1 500 000 à 2 000 000 cas de cancer du sein sont enregistrés dans le monde, dont 25% sont mortels.

Le plus souvent, l'espérance de vie dans le cancer du sein est évaluée à l'aide de données de survie à cinq ans (nombre de femmes vivant au moins cinq ans après le diagnostic). Environ 50% des femmes ont commencé le traitement à temps et vivent 5 ans ou plus. Mais si le cancer du sein n'est pas traité, la vie de ces femmes selon les statistiques quinquennales ne dépasse pas 15%.

L'agressivité du cancer est tout aussi importante dans les projections pour la vie.

Quel est le taux de survie du cancer du sein par étapes?

Compte tenu de la prévalence du cancer du sein et de la taille de la formation, l'oncologie identifie 4 stades de la maladie. Tout le monde sait que le pronostic à vie diminue à mesure que le stade augmente.

(Je met en scène) - la taille de la tumeur est à l'intérieur, jusqu'à 2 centimètres. Il n'y a pas de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux. Une opération opportune visant à retirer une tumeur dans la première étape contribue à un niveau de vie élevé. Le taux de survie à 5 ans est de 80 à 95%.

(Stade II) - une tumeur maligne augmente de 2 à 5 centimètres, mais aucune propagation aux ganglions lymphatiques n'est observée. Le pronostic pour ce stade du cancer du sein est également positif, et le taux de survie à 5 ans est de 50 à 80%;

(Stade III) - la tumeur a atteint la taille de plus de 5 centimètres et les cellules cancéreuses commencent à se propager aux ganglions lymphatiques; dans les cas les plus difficiles, elles germent dans la peau de la glande mammaire. Il est extrêmement difficile de guérir une personne avec un tel stade. Par conséquent, le pronostic de survie varie de 10 à 50%.

(Stade IV) - le cancer continue de croître. Les métastases pénètrent dans des organes et des tissus distants. À ce stade du cancer du sein, le taux de survie à cinq ans est très bas, allant jusqu'à 10%.

En plus de l'étape du processus, le nombre de ganglions lymphatiques régionaux affectés par les cellules cancéreuses est d'une grande importance pour une prédiction précise. En leur absence, le patient peut vivre plus de 10 ans dans 75% des cas, lorsque les métastases ont pénétré dans le flux lymphatique, ce chiffre chute de manière significative à 25%.

Ce ne sont pas des données définitives, chaque personne peut les influencer à sa manière. En règle générale, une intervention chirurgicale opportune visant à retirer une tumeur en association avec une chimiothérapie ou une radiothérapie offre déjà de bonnes perspectives. En outre, vous devez suivre toutes les recommandations du médecin traitant:

  • subir une rééducation après une intervention chirurgicale (consultation d’un psychologue et retour à un état normal du corps, ce qui est particulièrement important pour les interventions à un stade plus avancé).
  • observer le régime quotidien (normalisation du temps de travail et de repos, afin de ne pas provoquer de fatigue et une immunité réduite).
  • régime alimentaire et alimentation saine - les aliments prélevés après une intervention chirurgicale pour éliminer le cancer doivent être frais et aussi sains que possible. En aucun cas, ne pas trop cuire les aliments, ne pas utiliser de produits semi-finis, lisez attentivement la composition pour la présence d'agents de conservation nocifs.

Recommandations nutritionnelles pour les nutritionnistes des femmes ayant subi une intervention chirurgicale pour enlever une tumeur du sein:

  1. Mangez chaque jour environ 4 à 5 portions de fruits et légumes frais, vous pouvez remplacer les jus fraîchement pressés par un verre;
  2. Augmenter la quantité de protéines;
  3. Réduire de 30% le contenu calorique total des aliments dans l'alimentation quotidienne en limitant les glucides;
  4. refus de mauvaises habitudes - au profit d'une longue vie, il vaut mieux oublier le tabagisme et l'alcool.

Tous ces facteurs ne nuisent en aucun cas au corps, mais leur respect est un désir purement individuel de chaque patient, en particulier de ceux qui souhaitent prolonger la vie de plus d’un an.

Régime alimentaire pour le cancer du sein après une chirurgie: que peut-on ou ne peut-on pas faire?

Comment se développe la maladie

Le problème du cancer du sein est un problème urgent pour la médecine de tous les pays, car il s'agit aujourd'hui de la maladie la plus dangereuse et la plus souvent diagnostiquée dans la belle moitié de la population mondiale. L’étude active des causes possibles de l’oncologie a amené les scientifiques à penser qu’un système immunitaire fort était l’un des principaux obstacles à la mutation cellulaire.

Au cours du siècle dernier, des scientifiques ont prouvé de manière expérimentale qu’une protéine du système immunitaire, l’interféron alpha, était adaptée à la rémission du cancer.

Par conséquent, une alimentation pour le cancer du sein devrait être uniquement destinée à maintenir le système immunitaire et son activité. De plus, nous ne devons pas oublier que l’un des facteurs contribuant au développement d’une maladie dangereuse, les scientifiques, appelle l’influence des agents cancérigènes accumulés dans le corps; toutes les recommandations visent donc à les empêcher de pénétrer dans le corps.

Fait! Une nutrition adéquate dans le cancer du sein et la consommation de produits utiles uniquement contribueront à améliorer le fonctionnement d'autres organes et systèmes (digestion, circulation sanguine), ce qui deviendra un excellent moyen de prévention de nombreuses maladies.

Directives nutritionnelles de base

Il est très important qu'un régime alimentaire quotidien procure une saturation complète du corps avec des composants aussi utiles que les fibres, les protéines, les vitamines et tous les groupes. Ainsi, cela n'implique pas la famine (au sens où beaucoup sont habitués à percevoir le terme), mais impose certaines restrictions à la consommation de produits.

Les règles de base établies par le régime alimentaire pour le cancer du sein:

  1. vous ne pouvez pas réduire de manière significative la quantité habituelle de nourriture consommée, et plus encore, refuser de la nourriture (même en cas de manque d'appétit complet);
  2. passer à cinq ou six fois par repas tout en réduisant les volumes de portions, c.-à-d. la nourriture devrait être fractionnée. Calculez approximativement le même temps pour les repas quotidiens, par exemple: 8h00, 11h00, 14h00, 17h00 et 20h00, puis, en cas de sensation de faim, à 22h00, un verre de yogourt sans gras, de kéfir ou de yogourt tout à fait approprié;
  3. Une alimentation pour le cancer du sein après la chimie oblige les patientes à surveiller attentivement l'équilibre hydrique. Pendant cette période, une grande quantité de liquide doit être ingérée pour faciliter l'élimination rapide des toxines, ainsi que de tous les produits métaboliques. Pour cela, les médecins recommandent de boire de l'eau minérale et du thé vert;
  4. dans le régime alimentaire pour le cancer du sein après une intervention chirurgicale dans le cadre d'une interdiction stricte sont les aliments frits et gras. Les plats recommandés sont bouillis et cuits à la vapeur, légers mais nutritifs. Pas d'épices, épices chaudes, viandes fumées;
  5. La principale exigence du régime alimentaire est l'exclusion des aliments instantanés, des fast foods, ainsi que de ceux contenant des colorants artificiels, des OGM, des exhausteurs de goût (ou aussi des «additifs alimentaires»), des conservateurs;
  6. Il est également nécessaire de réduire l'utilisation de bonbons dans l'oncologie, le sucre raffiné et la cuisson. Au lieu de bonbons au chocolat, il est préférable de manger des abricots secs;
  7. pour la cuisson, utilisez uniquement des graisses d'origine végétale, telles que l'huile d'olive, le tournesol, le maïs, le sésame.

Voir aussi: Papillome intra-canalaire de la glande mammaire: chirurgie, examens

Par ailleurs, il convient de noter que, malgré le fait que, dans la lutte contre le cancer du sein, le régime vise à renforcer l’immunité, il est formellement interdit d’utiliser divers compléments alimentaires, dont les nombreux distributeurs offrent aujourd’hui une multitude de suppléments.

Caractéristiques de certains produits: utiles ou non après la chirurgie

Soja après chimiothérapie

Plusieurs types de produits sont controversés depuis un certain temps quant à leur utilité et à leur nécessité dans le traitement du cancer. Nous allons les considérer.

Aujourd'hui, il est déterminé qu'après la chimiothérapie, le régime alimentaire devrait inclure du soja. Les scientifiques ont prouvé que c’est elle qui est capable de résister à la rechute de la maladie, mais seulement avec modération et en aucun cas dans le cadre de compléments alimentaires.

Le prochain produit "controversé" est le lait. Les médecins américains de l'institut Kaiser Permanente ont conclu que l'utilisation de produits laitiers gras par les femmes réduisait les chances de surmonter une maladie dangereuse due à l'hormone qu'elles contiennent, l'œstrogène. En outre, dans le menu du régime alimentaire pour le cancer du sein, vous devriez exclure la masse de caillé, dans laquelle le sucre et le gras sont plus souvent que le fromage cottage. Dans le même temps, il faut un fromage cottage pur à teneur moyenne en matière grasse (4,5%) pouvant aller jusqu'à 200 grammes tous les deux jours. Parmi les variétés de fromage dur est recommandé de choisir faible en gras.

Attention! Parlant de fromages, ils ne signifient pas de fromage fondu, ils devraient être complètement exclus du régime alimentaire en cas de maladies oncologiques.

Les produits les plus utiles

Régime du cancer du sein

Contribue à réduire le risque de récidive, introduit dans un régime alimentaire du cancer du sein de stade 2 des produits contenant des caroténoïdes (pigments de fleurs orange et rouges d’origine naturelle). Ceux-ci incluent les carottes, la citrouille, le poivre bulgare.

Le gingembre frais, dont la racine râpée est brassée comme du thé et sucrée au miel, est indispensable à l'amélioration de l'immunité.

Dans une diète présentant un cancer du sein de stade 4, les grains de blé germés, ainsi que les produits de grains entiers, sont considérés comme inestimables. Ils ont une énorme quantité d'oligo-éléments essentiels.

Commander un calcul du coût du traitement en Israël

Le régime de chimiothérapie doit inclure:

  • légumes (tous);
  • fruits (toutes sortes, en particulier: bananes, pommes et abricots);
  • les légumineuses (asperges, lentilles, haricots);
  • poisson (les variétés les plus appropriées: morue rouge, flétan, sardine);
  • viande (variétés à faible teneur en matière grasse: bœuf, veau, poulet, lapin);
  • céréales (surtout: gruau, sarrasin, blé et maïs);
  • les verts (tout type de laitue, roquette, persil et aneth);
  • chou marin;
  • pain complet (légèrement séché).

Attention! Interdiction spéciale de l’alcool, du café, des boissons gazeuses, des champignons et des conserves en magasin contenant beaucoup de vinaigre.

Régime alimentaire pour le cancer du sein

Les tumeurs malignes du sein occupent une place prépondérante dans la structure du cancer. Le traitement est complexe et consiste en l'ablation chirurgicale d'une tumeur, qui peut être réalisée sous forme de mastectomie radicale ou sous une forme plus bénigne, avec préservation du sein et chimiothérapie par la suite afin de supprimer / prévenir les métastases.

Un régime pour le cancer du sein n'est pas une méthode de traitement indépendante, mais un régime bien organisé à la fois en période préopératoire et postopératoire, et particulièrement en chimio / radiothérapie, peut réduire l'incidence des complications postopératoires, réduire le risque de développer des rechutes à distance et normaliser la maladie. patient.

Les principaux objectifs de la diététique sont: fournir au corps la quantité nécessaire d'éléments nutritifs pour combler les besoins énergétiques et plastiques, augmenter l'activité des facteurs de protection antitumorale, réduire la toxicité corporelle pendant la chimiothérapie, la radiothérapie, accélérer la régénération tissulaire. Lors de la préparation du régime, il est nécessaire de prendre en compte le stade du processus tumoral, la nature de l'évolution, la présence et l'étendue de la perturbation du métabolisme minéral, le contexte hormonal du patient, son état général, son âge, la présence de maladies concomitantes et le traitement.

La nutrition en oncologie du sein aux stades précoces de la période préopératoire repose sur les principes d'une nutrition saine avec une partie de sa correction, qui consiste à:

  • Réduire de 30 à 35% du nombre de calories par jour dans l'alimentation des graisses et éliminer complètement les produits contenant des graisses réfractaires.
  • La restriction dans le régime alimentaire de la viande rouge, en particulier gras, frit et fumé.
  • L'augmentation du régime alimentaire des céréales, des fruits et des légumes.
  • Limiter les glucides raffinés, le sel et les épices facilement digestibles.
  • Enrichissement accru du régime alimentaire, en particulier avec les vitamines A, C, E, D.
  • Nutrition fractionnée.

Dans le régime alimentaire devraient être présents des produits qui augmentent le niveau de résistance de l'organisme à l'antiblastome. Ces produits comprennent: algues (spiruline, kombu, chlorella), légumes-feuilles (épinards, céleri, oignons, ail, persil, laitue, panais, cumin, carottes, blé germé, moutarde), noix / graines (amande, noix), graines de lin, sésame, tournesol citrouille), légumes crucifères (chou - chou blanc, chou-rave, brocoli, colorant, choux de Bruxelles, navet), fruits / légumes de couleur orange-rouge-jaune (carottes, pamplemousses, citrons, citrouilles, citrouilles, citrouilles, tomates, tomates, abricots) prunes, betteraves, pommes, mandarines), produits apicoles (abeille mère lait, miel, propolis, pollen), légumineuses (soja, lentilles, pois, asperges), thé vert, épices / herbes aromatiques (cumin, romarin, anis, curcuma, menthe, clou de girofle, basilic, thym, cannelle, marjolaine).

La nutrition dans le cancer du sein permet d’exclure du régime alimentaire des produits tels que bouillon de viande / poisson fort et riche, produits à base de saucisse, sous-produits, produits semi-finis, conserves au vinaigre, conserves en conserve, conserves au vinaigre, graisses animales dures (saindoux, margarine), viande rouge épicée, grasse et fumée, plats marinés, sucre blanc, restauration rapide, confiserie, produits de boulangerie, lait entier, aliments surgelés, mayonnaise, produits à base de farine, fromage fondu, levure de cuisson, jus conditionnés, vinaigre, boissons non alcoolisées.

En cas de surpoids, l’apport calorique devrait être réduit en fonction du niveau de son excès de la norme. En présence d'une perte de poids progressive (plus de 10%) et de troubles métaboliques, le patient a besoin d'un soutien nutritionnel actif.

Les besoins en énergie de ces patients doivent être calculés à partir du ratio de 35 à 55 kcal / kg / jour, et le besoin en protéines de 1,2 à 2 g / kg de poids corporel, qui doit être obtenu en utilisant du fromage cottage, des œufs de poule, du bœuf, du poisson de mer et de la viande à faible teneur en matières grasses les poules.

Le régime alimentaire pour le cancer du sein dans la période postopératoire au cours de la chimiothérapie est différent, en raison des effets secondaires des médicaments de chimiothérapie. Pour la plupart des femmes, les médicaments provoquent au cours de cette période une anorexie, une altération du goût, des nausées, une aversion pour la nourriture, des vomissements, une diarrhée, une faiblesse sévère et une fatigue croissante, le cycle menstruel est perturbé et les cheveux tombent. Après la procédure, le taux de leucocytes dans le sang est considérablement réduit, ce qui entraîne une diminution de l'immunité. Dans les cas plus graves, un déficit en protéines et en énergie se développe avec une perte de poids sévère induite par la tumeur.

Le régime alimentaire de cette période devrait viser à reconstituer les composants protéiques et les coûts énergétiques. Pour ce faire, il est nécessaire d'augmenter le volume des aliments et la fréquence des réceptions, surtout après l'amélioration du bien-être dans les intervalles entre les traitements de chimiothérapie. Ceci est réalisé en incorporant dans le régime alimentaire des produits faciles à digérer et à haute intensité énergétique - poisson rouge, caviar d'esturgeon, chocolat, pâté, crème, fraises, œufs, miel, crème sure, noix - ce qui vous permet d'augmenter l'intensité énergétique de l'alimentation quotidienne avec une petite quantité de produits. Cette approche est particulièrement pertinente en l'absence totale ou avec un manque d'appétit.

Il est recommandé de consommer de tels produits à tout moment lorsque le désir apparaît, sans attendre l'heure du repas. Pour reconstituer les coûts énergétiques, le régime alimentaire devrait contenir une quantité suffisante de produits contenant des glucides complexes (différentes céréales, pain, légumineuses, légumes, miel, fruits) et des graisses (huile d’olive / de tournesol, noix, huile de poisson). Il est important d'inclure dans le régime les aliments contenant des acides gras polyinsaturés (blé germé, huile de noix, huiles végétales, poisson rouge, huile de poisson, caviar d'esturgeon) qui ont un effet anti-inflammatoire prononcé.

Seuls des aliments frais sont préparés pour ces patients afin d'améliorer l'appétit. Des assaisonnements sous forme de sauces, de légumes verts, de jus de citron, d'épices et de légumes marinés sont ajoutés, ce qui contribue à une meilleure digestion des aliments. Il est permis d'inclure dans l'alimentation de petites quantités (20-30 ml) de bière, de vin sec de table pris avant les repas.

Consommation de liquide libre à raison de 2,5 à 3 l / jour, principalement en raison des jus de fruits fraîchement préparés, de l'eau minérale et des boissons à base de lait fermenté.

En cas de nausée et de vomissements fréquents, il est recommandé de:

  • Faites une pause dans la prise de nourriture / liquide pendant 5 à 6 heures, puis allez principalement à la nourriture liquide à la température ambiante, qui doit être prise de manière fractionnée, en petites portions.
  • Ne prenez pas de liquide ni de nourriture 1-2 heures avant le début de la chimiothérapie.
  • Pour exclure les aliments et les produits ayant un goût et une odeur spécifiques.
  • Mangez souvent des aliments salés / acides (citrons, concombres marinés, canneberges).
  • Prenez le liquide seulement dans les intervalles entre les repas.

Un traitement hormonal est prescrit aux patients ayant un statut hormonal positif dans la plupart des cas. Lorsque des traitements hormonaux pour le traitement des tumeurs mammaires hormono-dépendantes sont prescrits, des médicaments qui suppriment la production d’œstrogènes dans le corps ou qui ralentissent / arrêtent complètement l’effet de l’œstrogène sur les cellules cancéreuses hormono-positives. En cas de cancer hormono-dépendant, il est recommandé d'exclure du régime les plantes contenant des phytoestrogènes à activité œstrogénique élevée (trèfle, houblon, marjolaine, luzerne, réglisse, graine de lin, camomille, colorant de chaux, abricots).

Après la chimie, la nutrition de la patiente devrait être axée en premier lieu sur la restauration du corps, obtenue par une nutrition bien organisée et équilibrée, qui tient compte de l'état du corps et de la psyché de la femme. Les vitamines / micro-éléments sont également introduits dans l’alimentation sous forme de préparations de complexes de vitamines et de minéraux.

Des indications

Cancer du sein.

Produits autorisés

Le régime du cancer du sein comprend les produits suivants:

  • Contient des acides gras insaturés - poisson rouge, huiles végétales, noix.
  • Contient des protéines animales / végétales complètes et faciles à digérer - viandes diététiques (poulet, dinde, lapin, bœuf maigre), œufs de poule, produits laitiers, légumineuses, légumineuses.
  • À haute intensité énergétique - caviar rouge, beurre, thon, pain de maïs, poisson rouge, pain complet, céréales de millet et riz brun, fromage de soja, pommes de terre à la coque, œufs à la coque, hareng, flocons de sarrasin, fromages, chocolat, miel crème, crème sure.
  • Produits apicoles, fruits secs.
  • Légumes et fruits - courgettes, chou-fleur, chou-rave, asperges, légumes verts du jardin, brocoli, germes de blé, tomates, carottes, betteraves, aubergines, concombres, varech;
  • Fruits / baies - poires, mandarines, fraises, abricots, raisins, pommes, bananes, pêches, melons, framboises.
  • Vins secs et enrichis, bière, brandy (en quantités de 20-30 ml) pour stimuler l'appétit.
  • De boissons, il est recommandé d'utiliser des bouillons hanches, tisanes, eau non gazeuse de table, thé vert.

Comment manger pour le cancer du sein

Une nutrition spéciale dans le cancer du sein est nécessaire pendant la chimiothérapie et pendant la rémission. Une maladie grave entraîne une modification de la nécessité de certains produits, comme l’appétit général, le poids corporel. La tâche du patient est l’organisation du régime alimentaire, les effets secondaires les plus compensateurs de la thérapie.

De nombreuses études ont montré que l'observance d'un certain régime alimentaire, outre son effet de soutien, avait un effet préventif sur le corps de la femme. Un régime alimentaire dans le cancer du sein réduit le risque de récurrence de la pathologie, l'apparition parallèle d'autres troubles: hypotension ou hypertension artérielle, surcharge pondérale, etc.

Recommandations et contre-indications

Le corps affaibli devrait disposer d'un apport complexe de tous les éléments principaux: protéines, lipides et glucides. Il est important d'organiser un apport suffisant en vitamines et minéraux essentiels. Pour la formation du régime alimentaire du patient, la règle standard de la nutrition saine est utilisée: jusqu'à 20% pour les protéines et les graisses, le reste est absorbé par les glucides complexes et les composants nutritionnels présents dans les légumes et les fruits.

Il est inacceptable de suivre un régime strict pour perdre du poids. La nutrition du patient doit être équilibrée. Afin de préserver les composants utiles dans les aliments, il est nécessaire de les manger crus ou cuits à la vapeur, au grill, au four. Pour une meilleure assimilation des substances utiles, la nutrition fractionnée est présentée 5 à 6 fois par jour.

Il est nécessaire d'exclure du menu les aliments frits malsains contenant des ingrédients nocifs qui se forment lors du traitement des ingrédients avec de l'huile bouillante. Il est nécessaire de limiter l'utilisation de bonbons en les remplaçant par une petite quantité de miel, de guimauve et de fruits secs.

Il est recommandé d'inclure activement dans l'alimentation des plats à base de légumes, enrichis d'éléments utiles nécessaires à la régénération des tissus.

La nutrition pour le cancer du sein doit répondre aux critères suivants:

  • diminution des calories dans les repas avec une augmentation du poids corporel;
  • privilégiez les aliments simples et faciles à digérer - viande, céréales, légumes;
  • remplacement de la graisse animale par de l'huile végétale;
  • exclusion des boissons alcoolisées;
  • augmentation de la quantité d'aliments sous-transformés;
  • élimination du sucre, des conservateurs, de la viande rouge.

Éléments essentiels du régime

Les aliments doivent être équilibrés et doivent inclure des aliments riches en vitamines:

  • La nutrition dans le cancer du sein nécessite l'inclusion obligatoire de produits enrichis en vitamine C - un élément régénérateur essentiel. Une quantité suffisante de ce composant empêche la formation de radicaux libres qui détruisent les cellules saines. En plus des agrumes, il peut être trouvé en quantité suffisante dans la rose des chiens, le poivron, le chou-fleur, le brocoli, le cassis, etc.
  • Les aliments contenant de la vitamine D ont un effet déprimant sur les cellules endommagées, notamment les variétés de poisson des mers septentrionales, le foie, la crème sure, le beurre, etc. Le médecin détermine la quantité optimale de vitamine D nécessaire au maintien de la santé du patient.
  • Les aliments riches en vitamine E, qui réduisent le risque de développer une tumeur maligne pendant la rémission, ont un effet préventif. Une consommation excessive de légumineuses, d'huiles végétales et de noix enrichies de ce composant peut entraîner une augmentation de la tension artérielle. Dans ce cas, l'aide d'un spécialiste est nécessaire, qui, sur la base des données d'examen du patient, détermine la quantité optimale de ce composant.

S'agissant des avantages de la graisse pour le corps dans le cancer du sein, ils désignent des aliments enrichis d'ingrédients naturels: acide linoléique, huile de poisson. Ils aident à augmenter la résistance du corps à l'action de facteurs externes, à savoir l'élimination rapide des toxines.

Les oméga-6 se trouvent en grande quantité dans des produits tels que le tournesol, le maïs, l'huile de germe de blé, les noix de Grenoble, le sésame, etc.

Une quantité excessive d'œstrogène dans le corps est la cause de la croissance tumorale. Le journal nutritionnel d'une patiente concernant le cancer du sein devrait inclure des aliments contenant des fibres: laitue, chou-fleur, asperges, haricots, riz. Mais n'utilisez pas d'aliments à base d'amidon à base de farine du 1er degré du menu. Il est préférable de le remplacer par des produits à base de grains entiers. Il est nécessaire d’enrichir progressivement le régime afin de ne pas provoquer l’apparition de symptômes désagréables, tels que douleur et ballonnements.

Restrictions requises

Une bonne nutrition dans le cancer est impossible sans organiser l'équilibre des apports en graisses saturées, polyinsaturées et monoinsaturées. La première catégorie a un effet stimulant sur la croissance du nombre de cellules affectées. En surchargeant le régime alimentaire, les éléments saturés contribuent au développement d’une tumeur maligne au sein.

Il est nécessaire d'exclure du menu du patient les aliments riches en ce composant: viandes grasses, saindoux, aliments frits, etc. Il est nécessaire de limiter la consommation de beurre, de types de fromage à pâte dure et de crème sure.

Une consommation excessive de graisses polyinsaturées entraîne une augmentation du nombre de processus oxydatifs, qui sont à l'origine de la déformation des tissus, de la réduction des fonctions de protection et du développement d'une formation maligne. Sources d'éléments polyinsaturés - maïs, beurre d'arachide, hareng, maquereau, etc.

Afin d'équilibrer l'effet oxydant de ces produits, les aliments riches en vitamine C doivent prévaloir dans l'alimentation.

Les sources d'acides gras monoinsaturés sont l'huile d'olive, l'avocat, les olives, le sésame, la volaille, etc. Elles sont facilement absorbées par l'organisme, contribuent à sa saturation en nutriments et n'entraînent pas de gain de poids. La consommation d'aliments enrichis en composants monoinsaturés réduit le taux de cholestérol dans le sang, ce qui a un effet positif sur le fonctionnement du système cardiovasculaire. Pour conserver des propriétés utiles, il est nécessaire d'éviter sa friture et de limiter tout traitement thermique.

Le sucre a un effet oncologique élevé sur le corps du patient. Il est nécessaire de limiter considérablement la consommation de plats avec son contenu. Il est important d'abandonner complètement le sucre, les conserves, la mélasse. Il est faux de supposer que ces ingrédients peuvent être remplacés par du miel ou des fruits secs. Les ingrédients naturels ne contiennent pas moins de sucre. Il est nécessaire de les utiliser avec prudence dans le régime alimentaire du patient.

Un régime pour le cancer du sein limitera la consommation d'aliments riches en fer. Son utilisation pendant la chimiothérapie et après la chirurgie est inacceptable. Cet élément a un effet stimulant sur la croissance des tumeurs et il est donc permis de l'utiliser en quantités limitées pour prévenir l'anémie.

On trouve de grandes quantités de fer dans le foie, les épinards, le sarrasin, l'orge, etc.

Nutrition pendant la période postopératoire

Après la chirurgie, il est nécessaire d’utiliser activement dans la préparation des produits diététiques enrichis en protéines végétales et en graisses. Pendant cette période, il est important d’observer un régime pauvre en sel auquel s’ajoutent des aliments riches en fibres: amandes, pois verts, haricots, raisins secs, carottes, brocolis, etc.

Une consommation modérée de soja aide à réduire le risque de cancer du sein. Mais dans ce cas, il est nécessaire d’exclure la prise de tout médicament contenant cet élément.

Des grains de blé germés et des plats à base de farine entière sont inclus dans le menu du patient pour fournir au corps des micro-éléments bénéfiques. Ils améliorent le travail du tube digestif, préviennent le risque de récurrence du cancer.

En période postopératoire, il est nécessaire d'inclure dans le régime alimentaire du patient des aliments saturés en acides gras oméga-3. Manger du poisson des mers du nord aide à prévenir les troubles cardiaques.

Pour maintenir le corps pendant la période postopératoire, il est nécessaire de manger des légumes enrichis en caroténoïdes - pigments naturels de couleur orange. Carottes, citrouilles, tomates, poivrons - tous ces produits doivent être présents dans le menu du patient.

Régime pendant la chimiothérapie

L'exposition à des préparations chimiques affecte négativement le fonctionnement des organes du tractus gastro-intestinal. Une thérapie efficace contre le cancer nécessite le fonctionnement le plus efficace et rythmé de tous les systèmes corporels.

Pour normaliser le système digestif pendant la chimiothérapie, un régime alimentaire standard comprenant les composants suivants est utilisé:

  • aliments protéinés;
  • des légumes et des fruits;
  • produits laitiers;
  • épicerie et céréales.

Pendant la chimiothérapie, il est démontré que les patients consomment des aliments protéiques deux fois par jour. Les sources de ce composant sont les produits suivants: noix, légumineuses, viandes diverses, poisson. En plus des protéines, ils saturent le corps en vitamine B.

Une bonne nutrition en cas de cancer nécessite l'inclusion dans le régime alimentaire des fruits et des légumes. Quel que soit le mode de traitement des aliments (bouilli, cuit à la vapeur ou cru), il est recommandé de l’utiliser au moins 4 fois par jour.

Au cours de la chimiothérapie, les fruits et légumes suivants sont indiqués: chou, tous les types de légumes verts, betteraves, mais en quantités limitées, afin de ne pas provoquer une augmentation de la pression, poivre bulgare, etc.

Le patient doit prendre de grandes quantités de produits laitiers: à la fois du lait simple et des produits à base de kefir - kéfir, ryazhenka, fromage cottage, fromage, beurre, etc. cellules.

Le pain et les céréales sont la source d’énergie et de force - des glucides complexes qui empêchent la prise de poids. Il est nécessaire d'inclure dans le régime alimentaire du patient diverses céréales (à l'exception des flocons), des nouilles naturelles et des biscuits de régime jusqu'à 4 fois par jour.

La chimiothérapie contribue à la déshydratation du corps, ce qui peut entraîner une perturbation des reins en raison des effets indésirables de médicaments qui n'ont pas été retirés du corps à temps. Pendant cette période, vous devez utiliser au moins 1,5 litre de liquide.

Afin d'éviter la déshydratation, le patient doit boire de l'eau claire en grande quantité, des jus naturels sans sucre, du thé vert ou de la tisane.

Le respect du régime alimentaire contre le cancer du sein vise à accroître les forces de protection d'un organisme affaibli. L'utilisation de certains produits ne peut pas influer positivement sur l'évolution de la maladie, mais joue un rôle important pour assurer le bien-être normal du patient pendant une période difficile.

Vidéo

Vous trouverez d'autres recommandations sur l'élaboration d'un régime «anticancéreux» dans notre vidéo.

Nutrition recommandée pour le cancer du sein

Le cancer du sein nécessite un traitement complexe et une alimentation équilibrée est essentielle pour les patientes. Il s’agit d’un régime comportant certaines restrictions et règles que l’on-processus nécessite dans les glandes mammaires. Une tumeur maligne qui ne tolère aucun délai de traitement, il est donc important de suivre les règles de la nutrition dans le cancer du sein afin de ralentir le processus oncologique, de prévenir la croissance de cellules anormales et de soulager ainsi les symptômes de la maladie.

Peu importe le stade du cancer du sein, la patiente a besoin de vitalité et d’énergie. Seul un régime bien choisi aidera à réguler les hormones et la biosynthèse des enzymes dans le corps, ainsi qu'à prolonger la vie du patient.

Dans le régime alimentaire, il ne doit y avoir que des aliments frais, sains et répondant à tous les besoins du corps. La nutrition pour le cancer du sein est fractionnée, par petites portions pouvant aller jusqu'à 6 fois par jour, de préférence toutes les 3 heures, dans le respect du régime hydrique pour l'élimination des toxines, des carcinogènes, des médicaments, des produits métaboliques du corps. Il est nécessaire d'accepter seulement de l'eau pure sans gaz à 1,5 - 2 litres par jour.

Comment recommandé de manger dans le cancer du sein

Une bonne nutrition est indispensable au quotidien pour le cancer, avec l'inclusion de tous les nutriments, vitamines et minéraux nécessaires au corps. Il est important de bien mastiquer, en restant de préférence dans une atmosphère détendue et de consommer des aliments uniquement à la température ambiante.

Recommandé pour recevoir des fruits et des légumes à l'état brut, de l'eau purifiée à boire (pas du robinet), du thé vert, de l'eau minérale non gazeuse, un aliment simple, non salé et à haute teneur en calories, sans conservateur ni colorant. L'apport calorique devrait être réduit, car les aliments gras ne peuvent qu'accélérer la croissance des cellules cancéreuses.

En outre, il est important de maintenir l'immunité, de toutes les manières possibles pour lutter contre la détoxification du corps afin d'éviter les rechutes.

Produits autorisés

Au moment de diagnostiquer le cancer du sein, vous devez inclure les fruits, les légumes, les melons et les légumineuses, les jus naturels, l'ail et les oignons, le poisson rouge, l'huile végétale non raffinée, le lait entier, le yaourt, le kéfir, le fromage cottage, les viandes maigres, le poulet, le lapin et la dinde, pain séché, thé vert, eau minérale non gazeuse.

Un régime alimentaire pour le cancer du sein doit être équilibré avec l'inclusion aussi:

  • céleri contenant de la vitamine C;
  • citrouille riche en fibres;
  • tomates avec antioxydants;
  • betteraves, salades pour la destruction des radicaux libres;
  • teneur en brocoli sulforane pour lutter contre les cellules oxydantes.

Il est utile de manger des fruits et des baies congelés, qui sont de bons antioxydants, des pommes contenant de la pectine pour augmenter l'immunité et réduire le nombre de rechutes possibles. Toutefois, les aliments frits, en conserve, marinés et raffinés doivent être complètement exclus avant l'opération et après le retrait de la tumeur.

En outre, vous ne pouvez pas permettre de recevoir de la nourriture salée, des champignons, du chocolat, du café, de l'alcool, des produits avec l'ajout de saveurs, de la viande fumée. Toutes les substances cancérogènes présentes dans les produits ne peuvent qu'aggraver le processus médical prescrit par le médecin.

Dans le cancer du sein, l’essentiel est d’augmenter les chances de survie et d’améliorer la qualité de la vie. Par exemple, les méthodes de traitement utilisées: la radiothérapie et la chimiothérapie ont un effet important sur le corps, supprimant le système immunitaire, entraînant un gain de poids, une perte de cheveux chez les patients.

Ce sont des faits bien connus et il est important de lutter contre l'excès de poids, d'augmenter l'apport de vitamines et de minéraux pour renforcer l'immunité. Souvent, les patients cancéreux n'ont pas d'appétit. Il est donc extrêmement nécessaire de manger des nutriments pour donner de la force au patient.

Régime basé sur le stade du cancer

Une alimentation pour le cancer du sein devrait aider le patient atteint d'une maladie aussi grave, en particulier au stade 1. Il est nécessaire d'orienter la nutrition en cas de cancer du sein en 2 étapes pour lutter contre la malignité des cellules, une diminution de leur croissance après l'opération. Les aliments doivent être riches en fibres pour maintenir le fonctionnement du tractus gastro-intestinal à l'état normal, ainsi que pour éviter la constipation avec l'inclusion dans le régime alimentaire de légumes et de fruits contenant des fibres alimentaires grossières afin d'améliorer la motilité. Les produits laitiers à haute teneur en calories et les produits à base d'acide lactique, le ryazhenka écrémé, la crème sure et le fromage cottage sont souhaitables.

La nutrition au stade 2 du cancer du sein doit être envoyée pour renforcer le système immunitaire. Le régime doit donc être saturé de vitamines, de minéraux et d’acide ascorbique. Plus maigre sur la nourriture végétale dans la composition avec le jus fraîchement pressé: orange, betterave rouge, carotte avec pectine et oxydants, sélénium, carotène.

Avec une forte intoxication du corps après un impact négatif sur le corps de la radiothérapie, il est recommandé de boire du thé d'églantine avec de la vitamine C, faire des infusions d'ortie, riches en vitamine D.

La phytothérapie est efficace en oncologie du sein, mais avant de l'utiliser, vous devez d'abord consulter votre médecin. Il est important de soutenir le travail de tous les organes vitaux: intestins, reins, foie, estomac.

Le régime alimentaire pour les cancers de stade 3 ou 4 vise à détoxifier le corps après le traitement, réduisant ainsi les effets négatifs des toxines sur le corps au cours d'une tumeur en décomposition. Les aliments doivent être saturés de fibres, fibres alimentaires naturelles pour éliminer les toxines et les toxines du corps.

La principale préoccupation en oncologie est de protéger le corps contre l'exposition radioactive après une irradiation, la chimio-radiothérapie, afin de réduire les risques liés à la prise de médicaments inoffensifs.

Assurez-vous que votre régime alimentaire contient du poisson, de la viande, des fruits et des légumes, de la bouillie liquide facilement digestible. Il est important de soutenir le corps pendant cette période difficile, de diriger toutes les forces vers la destruction des cellules pathologiques, réduisant ainsi leurs métastases.

Si un cancer du sein est diagnostiqué, de nombreux patients atteints de cancer commencent à se plaindre de leur manque d'appétit et les médecins conseillent en aucun cas de refuser de manger. Essayez de manger un peu, mais assurez-vous de saturer tous les jours tout le corps avec des vitamines et des oligo-éléments utiles pour aider le corps à lutter contre la maladie. Vous avez besoin de force et de nutrition pour cela.

Il a été prouvé que la nutrition dans le cancer du sein augmente les chances de survie jusqu'à 10 ans, presque le triple. Cependant, la nutrition dans le cancer du sein doit être saine et complète, à l'exception des aliments artificiels cancérogènes.

Que peux-tu cuisiner

Quelques recettes simples doivent être incluses dans un régime pour le cancer, quel que soit le stade. Par exemple, vous pouvez cuisiner:

  • sorbet de fruits et de baies congelés avec adjonction de yogourt, de kéfir ou de lait, en broyant les baies congelées dans un mélangeur et en les versant dans un produit laitier, en battant jusqu’à obtention d’un mélange pâteux;
  • pâte de fromage pour les sandwichs. Le yogourt, le kéfir ou le ryazhenka se combinent avec un demi citron, ajoutent le concombre. Mettez la masse dans une passoire, couvrez de gaze et laissez le sérum s'écouler, mettez au réfrigérateur pendant 2 jours. Le résultat sera une pâte de fromage pouvant être graissée sur des sandwichs. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter de l'ail et des épices à l'aneth pour soulager les processus inflammatoires dans le corps.
  • casserole avec pomme et fromage cottage. Râpez une pomme, ajoutez un œuf, battez. Mettez dans des moules et placez au micro-ondes pendant 7 minutes, cannelle endormie;
  • Soupe diététique de courgettes. Courgettes et carottes (2 morceaux chacune), pommes de terre (4 morceaux), oignon (1 morceau), crème sure à l'ail (1 clou de girofle), lait, fromage allégé (quelques morceaux) coupé, faites bouillir le riz séparément en ajoutant de l'ail. Au moment de servir, ajoutez de la crème sure à la soupe et saupoudrez de fromage râpé et d'herbes. La soupe est bonne à manger avec des craquelins.

Bien sûr, même la meilleure nutrition dans le cancer aux stades 3-4 de la glande mammaire ne permet pas de soigner l'oncologie, mais pour faciliter l'état général du patient après la chimiothérapie, accélérer le processus de régénération et le métabolisme dans le corps, une alimentation adéquate est tout simplement indispensable.

Si une personne en bonne santé est la première personne à risque de développer un oncologie, il est également important de surveiller votre alimentation, de prévenir les excès alimentaires et de consommer des aliments cancérogènes nocifs afin d'éviter la formation de cellules cancéreuses. La vie est une lutte! Résister à la maladie insidieuse, cela signifie observer la nutrition appropriée pour le cancer du sein, améliorant ainsi la qualité de vie et prolongeant pendant des années même le diagnostic du cancer du sein de stade 3-4.