loader
Recommandé

Principal

La cirrhose

Nutrition pour le cancer intestinal

Le cancer est une maladie grave de la modernité. Cette maladie touche de plus en plus les habitants des grandes villes. C’est bien sûr la ville des pays développés.

Le type d'oncologie souvent diagnostiqué est considéré comme une maladie du cancer de l'intestin. Après le diagnostic, le patient est préoccupé par la question, que pouvez-vous manger? La région de la tumeur est le tractus gastro-intestinal.

Règles de puissance

Avec cette maladie, il est nécessaire de manger des aliments légers qui ne donnent pas l'estomac lourd. Il devrait contenir beaucoup d'éléments utiles et nutritifs que l'organisme faible pourrait utiliser.

Pour que la nutrition dans le cancer de l'intestin soit correcte, il est nécessaire de respecter ces règles:

  • Mangez souvent, les portions devraient être petites. Les patients ne peuvent pas trop manger, après peuvent commencer des problèmes avec les selles, des ballonnements apparaissent. Au cours de la journée, la prise de nourriture est effectuée jusqu'à six fois.
  • Vous devez acheter uniquement des produits frais de haute qualité afin qu'ils ne provoquent pas de fermentation.
  • Tout ce que le patient utilisera après l’intervention chirurgicale doit être doux et effiloché.
  • Tous les composants de la vaisselle doivent être cuits à la vapeur ou bouillis, les autres méthodes de cuisson doivent être exclues.
  • Vous ne pouvez pas boire de lait, d'alcool et d'épices.
  • Il est nécessaire d'utiliser une quantité suffisante de liquide. Le patient ne doit pas boire plus d'un litre et demi d'eau par jour.
  • Il n'est pas recommandé de conserver les aliments déjà cuits dans le réfrigérateur, il est préférable de les utiliser immédiatement.
  • Un patient atteint de cancer ne devrait pas consommer plus de trois kilogrammes de nourriture, eau comprise, par jour.
  • Tous les aliments que le patient mangera doivent être chauds, car il ne doit pas manger de plats froids ou trop chauds.
  • Un régime pour le cancer de l'intestin, non seulement avant la chirurgie, mais aussi après, devrait être tel que les aliments utilisés ne bouchent pas l'estomac, ne causent pas de constipation, d'accumulation de gaz, de fermentation. Le côlon ne sera pas blessé.

Quoi ne pas manger

Le menu d'une personne chez qui on a diagnostiqué l'oncologie intestinale ne devrait pas inclure les composants suivants:

  • Conserves, quels que soient les produits.
  • Viande grasse et poisson.
  • Produits semi-finis achetés.
  • La conservation.
  • Tous les produits fumés.
  • Pain de farine de seigle.
  • Haricots, pois, haricots.
  • Chou
  • Raisins
  • Boissons au gaz.
  • Du lait
  • Café
  • Doux

La liste des produits autorisés:

  1. Pain à base de farine de blé de la plus haute qualité.
  2. Caillé avec un faible pourcentage de graisse.
  3. Produits laitiers fermentés.
  4. Légumes (carottes, courgettes, betteraves, chou-fleur, tous les verts, à l'exception de l'oseille).
  5. Fruit (framboise, pomme, abricot, fraise).
  6. Noix
  7. Sarrasin, bouillie.
  8. Viande (lapin, dinde, veau maigre, poisson de mer, filet de poitrine de poulet, fruits de mer).
  9. Huile végétale

Tous les produits doivent être préparés à partir du fruit pour préparer des compotes, de la gelée, de la purée de pommes de terre. Cuire à la vapeur pour les légumes, puis les hacher. Faites cuire les bouillies à l'eau, n'utilisez pas de lait, de viande ou de poisson pour la cuisson.

Diète approximative d'un jour pour un patient ayant reçu un diagnostic de cancer de l'intestin.

  • Au premier petit-déjeuner, vous devez boire 200 ml de jus de fruit ou de kissel dilué avec de l'eau.
  • Au deuxième petit-déjeuner, ils utilisent de la farine d'avoine, cent grammes de kéfir à 0% de graisse et quelques noix.
  • Le déjeuner devrait être composé de fruits transformés et moulus.
  • Pour le déjeuner, une soupe de légumes effilochés, du poisson (bouilli), des légumes cuits à la vapeur et une tranche de pain blanc feront l'affaire.
  • Snack de purée de viande maigre, compote de légumes, gelée de fruits.
  • Pour le dîner, vous pourrez manger une salade de légumes frais, du fromage cottage faible en gras, du thé légèrement brassé et une tranche de pain blanc.
  • Au coucher, la gelée de fruits fera l'affaire.

Nutrition qui aide dans le traitement du cancer

Après de nombreuses études, des scientifiques du monde entier ont conclu qu’un certain régime alimentaire pouvait aider à arrêter le développement du processus du cancer. Une telle nutrition renforce le système immunitaire et le corps, ce qui est nécessaire pour les patients atteints de cancer.

  1. Légumes (chou-fleur, brocoli, varech, tomates).
  2. Tout poisson marin.
  3. Œufs de poule
  4. Thé vert et noix.

Comment manger après la chirurgie?

Le remplissage des intestins avec de la nourriture après la chirurgie doit être strict. Le patient doit respecter le régime alimentaire prescrit par le médecin et ne le violant pas. Ce n’est qu’ainsi que les plaies guériront plus rapidement, qu’une personne entrera dans la société de son quotidien.

Certains médecins conseillent d'utiliser une décoction de grains d'avoine et de miel. Pour la cuisson, vous aurez besoin de faire bouillir pendant trente minutes une cuillère à soupe de grains remplie de 400 ml d’eau. Puis égouttez et ajoutez le miel. Manger avant les repas trois fois par jour, une décoction aidera à restaurer les intestins.

Pendant les sept premiers jours après la chirurgie, le côlon ne doit pas être stressé, il est donc conseillé de ne consommer que des aliments liquides, tels que:

  • Bouillons dilués pour qu'il ne soit pas trop fort.
  • Eau purifiée.
  • Dilué avec de l'eau, compote ou kissel.
  • Décoctions à base de plantes.
  • Légumes cuits, moulus et réduits à une consistance liquide.

Au bout de dix jours, vous pouvez ajouter un peu plus de nourriture solide à votre régime alimentaire, mais il convient également de la transformer et de la hacher finement.

Les légumes et les fruits frais peuvent être consommés vingt jours après l’intervention chirurgicale. Il est nécessaire de commencer à les utiliser progressivement, afin que l'inflammation ne commence pas dans les intestins.

Après un mois de rééducation, le régime alimentaire du patient peut être rempli de la nourriture proposée ci-dessus, mais n'oubliez pas que la nourriture doit être fractionnée, c'est-à-dire que les portions ne doivent pas être grandes, elles doivent être divisées en plusieurs fois. Le jour où le patient doit manger au moins sept fois. Ainsi, le corps ne sera pas surchargé de nourriture et les intestins feront face à sa digestion.

Ne pensez pas que le maintien d'un régime strict aidera à lutter contre le cancer de l'intestin - non. Juste après la recommandation, le patient récupérera plus vite, le résultat du traitement sera positif.

Le patient doit être supervisé par des médecins et des infirmières. Dans un hôpital, il subira des procédures de diagnostic après la chirurgie. Les métastases seront détectées à un stade précoce de leur développement. Le patient sera testé et prendra des médicaments.

La principale chose pour chaque personne à subir des examens préventifs pour identifier les changements pathologiques dans le corps. Le cancer peut être détecté à un stade précoce du développement, ce qui augmente les chances du patient d'obtenir un résultat positif du traitement.

Nutrition pour le cancer du côlon

Une bonne nutrition pour le cancer du côlon fait partie intégrante du traitement. Un régime bien choisi vous permet d’accélérer le processus de guérison. En outre, après les traitements de chimiothérapie, le régime renforce les défenses de l'organisme et normalise l'activité du tractus gastro-intestinal.

Les principes de base de l'alimentation

Le régime alimentaire contre le cancer du côlon est un aliment facilement digestible. Dans le même temps, les produits doivent contenir des quantités suffisantes de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments. Il existe un certain nombre de règles de nutrition que le patient doit observer strictement:

  1. La nourriture ne devrait pas être très riche en calories. Le taux d'apport calorique quotidien est déterminé par le médecin en fonction des indicateurs figurant dans les analyses du patient.
  2. La quantité de protéines dans le régime devrait être minimisée, la base du régime devrait être constituée de glucides.
  3. Les repas doivent être pris en petites portions 5 fois par jour.
  4. Le patient doit boire au moins 1,5 litre de liquide par jour. Ce tarif comprend non seulement l'eau, mais également les entrées, le thé, le café et les boissons aux fruits.
  5. Au stade de l'exacerbation ou après l'opération, les aliments sont finement hachés ou broyés à l'aide d'un mixeur. Sous cette forme, il est beaucoup plus facile à absorber.
  6. Tout au long du traitement du cancer du côlon, il est préférable de minimiser la quantité de viande consommée et, après la chirurgie, de l'abandonner complètement pendant un certain temps.
  7. Les aliments doivent être à la température ambiante. Ne mangez pas excessivement des repas froids ou chauds.

En outre, un patient présentant un tel diagnostic devrait limiter l'utilisation de lait frais et abandonner complètement l'alcool et le tabac.

Liste des produits interdits et autorisés

Lorsque les tumeurs du côlon doivent être minimisées, utilisez des aliments frits, fumés et épicés. Et exclure également les produits suivants:

  • café fort;
  • pain frais;
  • boissons gazeuses;
  • kvass;
  • poisson gras et viande;
  • aliments en conserve et marinés;
  • lait riche en matières grasses;
  • confiserie;
  • saucisses, saucisses, bacon;
  • chou blanc;
  • les légumineuses;
  • du chocolat;
  • les concombres;
  • produits semi-finis.

Toujours dans la liste des aliments interdits dans le cancer du côlon obtient la crème glacée. Il contient une grande quantité de sucre et de conservateurs.

Malgré de nombreuses limitations, il existe un certain nombre de produits pouvant être consommés avec cette maladie sans aucune crainte. Ceux-ci comprennent:

  • produits laitiers faibles en gras;
  • pain blanc séché;
  • baies fraîches (framboises, mûres, canneberges, myrtilles, fraises);
  • fruits (pommes, abricots, pêches);
  • carottes, courgettes, chou-fleur et choux de Bruxelles;
  • tous les légumes frais sauf les épinards;
  • des bouillies bouillies dans de l'eau;
  • rivière ou tout poisson maigre, cuit ou cuit à la vapeur;
  • huile de tournesol et d'olive;
  • les bananes;
  • les tomates;
  • poivron rouge;
  • thé vert;
  • chou marin;
  • noix.

Les médecins spécialisés dans les fruits recommandent de les utiliser lors de la cuisson de compotes et de kissels. Ou utilisez-les sous forme de pâtisserie et de purée. Les légumes sont également meilleurs pour préchauffer et hacher. Les soupes végétariennes et les casseroles de légumes seront bénéfiques pendant la période de traitement du cancer du côlon.

Exemple de menu pour la journée

Malgré le fait que la nutrition pour le cancer du côlon comporte un certain nombre de limitations, elle peut et doit être variée. Exemple de menu pourrait ressembler à ceci.

  • flocons d'avoine, cuits dans de l'eau, compote de pomme;
  • ragoût de fromage cottage, thé vert;
  • sarrasin bouilli, gelée, sandwich au fromage;
  • purée de légumes, jus de fruits frais;
  • bouillie de riz sur l'eau, compote d'abricots.
  • purée de fruits, compote de fruits secs;
  • fruits cuits au four, thé vert;
  • fromage cottage faible en gras, fromage, thé;
  • salade de tomates, assaisonnée d'huile d'olive, jus;
  • casserole de riz, kéfir.
  • soupe de légumes, purée de courgettes, boulettes de poulet;
  • velouté de courgettes, riz, poisson cuit à la vapeur;
  • soupe de sarrasin, ragoût de poisson, légumes à la vapeur;
  • soupe à la farine d'avoine, poulet bouilli, casserole de légumes;
  • soupe de riz, boulettes de poisson, salade de légumes (poivron rouge, tomates, légumes verts).
  • fruits cuits au four;
  • baies fraîches;
  • la gelée;
  • pouding aux pommes;
  • casserole de fromage cottage.
  • spaghetti de blé dur, fromage;
  • bouillie de citrouille, boulettes de poisson;
  • ragoût de légumes, poulet bouilli ou dinde;
  • tarte aux légumes avec du riz;
  • casserole de légumes, poisson cuit à la vapeur.

Avant de se coucher, vous pouvez boire un bouillon de hanches, du jus de fruits ou un verre de yogourt faible en gras. Ces recettes peuvent être modifiées ou combinées en fonction des préférences personnelles.

Régime postopératoire

La nutrition pour le cancer du côlon dans la période postopératoire a ses propres nuances. Une variété de régimes à ce stade ne peut pas être appelée, mais de telles restrictions contribuent à la normalisation des fonctions corporelles, au rétablissement des forces de protection et à la guérison des points de suture.

Au cours des premiers jours suivant l'intervention, seuls des bouillons de légumes, des céréales liquides, des décoctions à base de plantes, de l'eau et de la purée de légumes sont présents dans l'alimentation d'un patient atteint de cancer.

Ensuite, environ une semaine après l'opération, le patient est autorisé à essayer la nourriture plus fermement. Mais même à ce stade, tous les plats sont soumis à un traitement thermique et à une mouture fine. Les légumes et les fruits frais sont introduits dans le régime après au moins trois semaines. Dans ce cas, leur introduction se fait progressivement, pas plus d'un nouveau produit par jour. Sinon, vous pouvez provoquer un processus inflammatoire dans le tube digestif. Peu importe le temps qui s'est écoulé après la chirurgie, la nourriture est mangée par petites portions 5 fois par jour.

Une bonne nutrition dans le cancer du côlon ne peut pas faire face à la maladie à elle seule. Mais en adhérant à un régime alimentaire spécial, le patient aide le corps à le combattre.

Nutrition pour le cancer de l'intestin: droit, épais, sigmoïde

La nutrition pour le cancer du côlon devrait favoriser le fonctionnement optimal du système digestif. Un patient atteint de cancer nécessite une alimentation complète comprenant des glucides, des lipides, des protéines, des vitamines et des minéraux. Ces substances dans la période du cancer, il est souhaitable de prendre sous forme facilement digestible.

Nutrition pour le cancer du côlon: règles générales

La nutrition des patients cancéreux doit être basée sur les règles suivantes:

  1. Les ingrédients obligatoires de la nourriture quotidienne sont: les légumes et les fruits. Les produits d'origine végétale activent le péristaltisme intestinal, ce qui contribue au bon passage des masses fécales. Une quantité accrue de fibres constitue également une prévention des processus inflammatoires de la muqueuse gastro-intestinale.
  2. Les médecins recommandent de consommer des fruits de mer, des céréales et de l'huile végétale pour chaque patient après un diagnostic oncologique.
  3. Pour tous les types de cancers intestinaux, les repas sont divisés en 5 à 6 fois par jour. Au cours de l'alimentation fractionnée d'un patient oncologique, il est nécessaire de prendre une quantité modérée d'aliments à conserver au chaud pour améliorer la fonction digestive.
  4. Pendant le traitement anticancéreux, il est interdit aux patients de fumer et de prendre de fortes boissons alcoolisées. De plus, pendant cette période, il n'est pas souhaitable de boire du lait frais et d'inclure une grande quantité d'épices dans le régime alimentaire.
  5. La consommation journalière moyenne de liquide est d'environ 1,2 litre d'eau.
  6. Les plats de poisson et de viande sont préparés exclusivement à la vapeur.

Nutrition pour le cancer du côlon

Le régime quotidien de ces patients vise à nettoyer le corps des toxines et à prévenir la constipation. Le plan de repas ne nécessite pas d'investissement et beaucoup de temps sur le processus de cuisson. Lorsque les tumeurs du gros intestin ont besoin de manger de tels produits:

  • les légumes;
  • céréales à grains entiers ou pain de son;
  • céréales et agrumes.

Régime alimentaire pour le cancer du côlon:

  1. Le premier repas est du jus de fruit.
  2. Le deuxième repas est composé de bouillie avec l’ajout de petits morceaux de fruits.
  3. Ration du midi - soupe de légumes et ragoût, salade.
  4. Le premier dîner est composé de légumes cuits à la vapeur et d’une salade de légumes ou de fruits de mer frais.
  5. Deuxième dîner - kéfir ou thé aux fruits secs.

Nutrition pour le cancer sigmoïde

La question du choix d'un régime alimentaire adéquat pour les patients atteints d'un cancer du côlon sigmoïde est particulièrement pertinente dans la période postopératoire. C'est à cette époque que les patients se plaignent d'une diarrhée prolongée. Pour rétablir le fonctionnement du tractus gastro-intestinal, les médecins recommandent d’augmenter la quantité d’eau absorbée et de contacter un diététiste pour établir un plan d’alimentation individuel.

Le régime alimentaire pour le cancer sigmoïde est le suivant:

  1. Pour le premier petit-déjeuner, un verre de jus de fruits fraîchement pressés avec des galettes est autorisé. En outre, il est recommandé à certains patients de prendre un petit-déjeuner avec une purée de fruits.
  2. Le deuxième petit-déjeuner devrait comprendre des céréales légères et des salades de légumes.
  3. Le déjeuner doit comprendre des soupes liquides et une petite quantité de produits à base de farine.
  4. Le dîner doit être facile à digérer mais suffisamment satisfaisant. Pour cela, les légumes sont les mieux adaptés à l'étuvée ou au four.
  5. Le deuxième dîner est un yaourt aux fruits secs.

Nutrition pour le cancer du rectum

La chirurgie est indiquée chez les patients présentant une tumeur maligne du rectum. Au premier stade de la résection de la tumeur, le patient se forme un anus spécial dans le tiers inférieur de l'abdomen (os). Ensuite, lors de la réintervention, le chirurgien peut rétablir l’orifice naturel. Dans certains cas cliniques, un tel plastique n'est pas possible. Dans chacune de ces options, les patients cancéreux sont soumis à une radiothérapie et à des agents cytostatiques. Une telle thérapie complexe a un effet néfaste sur l'état général du corps et le travail du tractus gastro-intestinal.

Pour qu'un patient puisse résister à une tumeur maligne, il doit avoir suffisamment de nutriments. Un régime pour le cancer du rectum devrait répondre aux critères suivants:

  • Les aliments pour patients cancéreux ne doivent être que de haute qualité et frais. Dans ce cas, les plats doivent être préparés sous une forme facile à digérer.
  • Les patients atteints d'un cancer du système digestif ne sont pas recommandés pour manger des graisses animales.
  • Pour combattre efficacement le processus du cancer, un régime pour le cancer du côlon devrait inclure un oligo-élément tel que le sélénium. Cet élément est capable de neutraliser les cellules malignes à tous les stades de développement. Le sélénium est représenté dans les produits suivants: poisson de mer, foie, légumineuses et presque toutes les céréales.
  • Dans le régime alimentaire d'un patient atteint de cancer, la teneur en sucre est exclue. Cet ingrédient est un milieu nutritif idéal pour le tissu muté. La teneur élevée en sucre stimule la division incontrôlée des cellules cancéreuses.
  • En outre, un nombre minimum de stabilisants chimiques, d'émulsifiants et d'édulcorants devrait être ajouté à l'alimentation des patients cancéreux. Ces substances sont considérées comme des agents hautement oncogènes.

Caractéristiques de la nutrition du patient dans la période postopératoire

Les patients après une opération radicale le premier jour doivent mourir de faim. Ceci est dicté par la nécessité de supprimer les processus de fermentation dans le canal intestinal et d'éliminer les éventuelles diarrhées postopératoires. Les premiers jours, le patient doit manger des aliments sous une forme broyée, ce qui évite de blesser la membrane muqueuse des aliments et des selles. Un manque de vitamines et de minéraux est inévitable. La compensation des nutriments est obtenue à l'aide de comprimés d'additifs biologiques sous forme de comprimés.

La nutrition pour le cancer du côlon après la chirurgie dans un rapport pondéral ne devrait pas dépasser 2 kg par jour. Le liquide dans la période postopératoire est prélevé à raison de 1,5 litre par jour. Dans le même temps, les médecins recommandent d’observer une prise alimentaire fractionnée.

Régime alimentaire pour le cancer de l'intestin

Les maladies de nature oncologique nécessitent une approche prudente. Cela est particulièrement vrai pour le cancer de l'intestin, le patient devra suivre un traitement long et régulier. Plus souvent, les personnes de plus de 40 ans sont confrontées à des pathologies similaires. Le succès du traitement dépend d'une nutrition appropriée et rationnelle au cours du traitement. Un spécialiste qualifié vous aidera à trouver le bon menu.

Alimentation diététique pour patients cancéreux

L'une des raisons du développement d'une tumeur maligne dans les intestins est une nutrition inappropriée. L'apparition de cellules cancéreuses contribue aux protéines et aux composants gras des produits. Une quantité insuffisante d'aliments végétaux dans le régime alimentaire humain entraîne divers troubles associés au travail du système digestif. Ce ne sont pas seulement des troubles du tractus gastro-intestinal, mais également de la constipation, de la colite et d'autres pathologies.

Sur fond de nombreux problèmes, une tumeur maligne est formée. Par conséquent, un spécialiste du traitement du cancer de l'intestin est prescrit à des spécialistes qualifiés. Les conseils médicaux aux patients doivent être scrupuleusement respectés.

L'intestin a besoin d'aliments plus faciles à digérer. Mais le corps a besoin de protéines, lipides, glucides, nutriments, oligo-éléments et vitamines. Il est nécessaire de diluer le régime alimentaire avec des aliments qui aident à réduire le risque de cancer. Nous parlons de légumes, fruits, baies. La nourriture végétale contribue à l'excrétion des matières fécales, empêche le développement de processus inflammatoires, à l'encontre desquels les cellules cancéreuses peuvent apparaître.

De nombreux experts qualifiés recommandent à leurs patients de penser au végétarisme, mais n'abandonnent pas complètement la viande. Compte tenu de la gravité de la maladie, des symptômes de processus pathologiques et de la durée de la période de rééducation, le patient sélectionne la liste optimale de produits autorisés. De plus, le menu du patient est ajusté périodiquement par les médecins.

Règles de régime

La nutrition pour les maladies intestinales oncologiques devrait être aussi bénéfique que possible. Il est nécessaire de réduire l'utilisation de produits favorisant le développement de cellules cancéreuses. Il existe certaines règles relatives aux aliments diététiques auxquelles le médecin recommande de faire attention.

  1. Les patients doivent manger par petites fractions. Le patient doit manger de la nourriture 6 p. un jour une petite quantité.
  2. Les aliments doivent être de consistance molle ou liquide, ils seront donc meilleurs et plus faciles à digérer. De ce fait, le processus de sélection est accéléré.
  3. La température des aliments doit être à la température ambiante. Il n'est pas permis de manger le plat froid ou chaud. Cela contribue non seulement à l'inconfort du tractus gastro-intestinal, mais irrite également les tissus de sa muqueuse.
  4. Pendant la journée, les patients doivent consommer les lipides, les protéines et les glucides selon les quantités spécifiées: 30%, 15%, 55%.
  5. Les produits d'origine animale doivent être cuits dans un bain-marie et consommés exclusivement à la déchiquetage. Nous parlons de viande, de poisson, de volaille, de porc et de boeuf.
  6. Pendant le traitement, les patients doivent complètement abandonner l'utilisation de lait frais, de boissons alcoolisées, d'assaisonnements, d'épices et d'épices.
  7. Pendant la journée, les patients ne peuvent pas boire plus d'eau que 1,5 litre. Sous cet article tombent tous les liquides, y compris les soupes.
  8. Nous devrons abandonner les sucreries et les conserves, les confiseries, le chocolat. Il en va de même pour les produits contenant du sucre, les boissons artificielles contenant des colorants et des conservateurs.

Suivre un régime avec métastases intestinales aidera non seulement à prévenir la formation de nouvelles cellules cancéreuses. Il aide à restaurer le corps qui a subi une chimiothérapie, ainsi que pendant la période où il reçoit des médicaments graves.

Repas pendant la période de rééducation

Un régime alimentaire est nécessaire non seulement pendant le traitement, mais également après une intervention chirurgicale. Les processus associés à l'assimilation et à la digestion des nutriments sont violés. Ils doivent être restaurés. Un médecin qualifié vous prescrit un régime après le traitement.

Une bonne nutrition, prescrite aux patients après une chirurgie, aide à prévenir la récurrence de processus pathologiques et le développement de complications. Au cours de la période de rééducation après une intervention chirurgicale, la récurrence du cancer peut être due à tout produit irritant la muqueuse rectale. Par conséquent, les médecins insistent pour que le patient respecte une nutrition appropriée.

Des produits utiles pendant la période de récupération aideront à renouveler le corps. Pour obtenir l'effet le plus rapide possible, vous ne devez pas oublier les règles importantes:

  • pour la cuisson, il est nécessaire d'utiliser uniquement des aliments frais de haute qualité;
  • Il est recommandé de choisir des aliments plus faciles à digérer par les intestins.
  • il est nécessaire de réduire la consommation de viande;
  • ajouter des produits à base de lait fermenté au régime alimentaire;
  • manger des aliments riches en vitamines et en minéraux;
  • diluer le régime avec des légumes frais, des céréales, du pain complet au son contenant du son.

Les experts recommandent de manger également du yaourt frais, des bifidobactéries vivantes. Ils ont un effet positif sur la microflore intestinale, notamment après une intervention chirurgicale. Permis de poisson en forme bouillie, mais une petite quantité. Les médecins autorisent ce produit à leurs patients. Par rapport à la viande d’oiseaux ou d’animaux, il est mieux absorbé et plus facile à absorber.

Nutrition préventive

Les régimes amaigrissants sont recommandés non seulement lorsqu'une tumeur se développe dans l'intestin. Des spécialistes qualifiés insistent pour que les patients y adhèrent sous forme de prévention. Cela leur permettra de rester en bonne santé plus longtemps.

Menu pour la prévention de la formation de tumeurs:

  1. Le patient doit manger du poisson de mer.
  2. Il existe des produits d'origine végétale. Ils contiennent de grandes quantités de fibres, ce qui contribue à rétablir le bon fonctionnement du tractus gastro-intestinal. En outre, les produits à base de plantes aident à prévenir la constipation.
  3. Nourrir le foie.
  4. Assaisonner les plats avec de l'huile d'olive ou de tournesol.
  5. Ajouter au régime de chou marin.
  6. Diluez le menu avec des céréales.
  7. Mangez du germe de blé.

Ce régime devrait être rappelé non seulement pour les patients atteints de métastases, mais également pour les personnes en bonne santé. Vous ne pouvez pas tuer votre corps en ne mangeant que des fast-foods, de la malbouffe ou des plats préparés. Nous devrons abandonner les aliments frits au profit de compotes, bouillis. Et pour la cuisson, n'utilisez pas de récipients en aluminium.

Les patients ne doivent pas trop manger ni sauter les repas. Toutes les règles alimentaires doivent être strictement suivies. Ceci est prévenu par le médecin traitant après le diagnostic. De plus, même après la chirurgie, le patient devra se conformer à toutes les règles de la nutrition pour retrouver sa force corporelle.

Régime alimentaire (nutrition) pour le cancer de l'intestin

Description au 26/10/2017

  • Termes: constamment
  • Coût des produits: 1800-3800 roubles. par semaine

Règles générales

Le cancer de la muqueuse intestinale est un type de cancer répandu, en particulier dans le groupe d’âge après 55 ans. Les principales variantes morphologiques des tumeurs oncologiques sont les adénocarcinomes. Le plus souvent, des néoplasmes malins se forment dans les tissus rectum / colon (cancer colorectal), caractérisés par une métastase précoce des voies lymphogènes / hématogènes menant aux ganglions lymphatiques, au foie, au péritoine, aux os et à la germination dans les organes pelviens.

L’incidence élevée de ce type de cancer est due à la spécificité de la fonction de cet intestin, qui consiste en un contact prolongé des matières fécales (toxines, produits métaboliques) avec la muqueuse intestinale, des maladies (sigmoïdite, colite ulcéreuse, polypes, maladie de Crohn) et la nature de l’alimentation qui prédomine. graisses d'origine animale, protéines et produits raffinés dont l'apport en fibres végétales est insuffisant. Avec ce type de nourriture dans les intestins, les processus putrides prédominent et les produits de la dégradation des protéines et des acides biliaires formés par la microflore intestinale sont cancérogènes.

Les principaux symptômes cliniques du cancer colorectal sont:

  • perte de poids, manque d'appétit;
  • aversion pour les produits carnés;
  • troubles prolongés des selles (constipation / diarrhée);
  • la présence de sang dans les matières fécales (jusqu'au noir);
  • sensation de lourdeur, douleur dans l'abdomen;
  • et, à des stades ultérieurs, faiblesse, fatigue, anémie.

Le traitement du cancer colorectal est chirurgical, suivi d'une radiothérapie / chimiothérapie (préalable). Le régime alimentaire destiné au cancer de l'intestin est une méthode essentielle de traitement d'entretien qui permet d'améliorer les résultats du traitement, de réduire les effets secondaires de la radiothérapie / chimiothérapie et d'améliorer la qualité de vie des patients. La nutrition pour le cancer de l'intestin est basée sur un certain nombre de facteurs, à savoir la présence / sévérité d'un déficit nutritionnel (nutritionnel), notamment pendant la radiothérapie / chimiothérapie, la présence et le type de troubles métaboliques, la période de la maladie (avant / après la chirurgie), l'état physique et psychologique du patient.

La nutrition en période préopératoire en l'absence de perte de poids induite par la tumeur est basée sur les principes d'un régime alimentaire équilibré avec un bilan énergétique de 2400-2600 kcal / jour. Le régime alimentaire permet de réduire l'apport en graisses de 20 à 25% des calories quotidiennes totales dues aux graisses animales réfractaires, en limitant la teneur en glucides raffinés (facilement digestibles), aliments contenant des additifs alimentaires, fast food, saucisses, plats cuisinés, boissons gazeuses, chips, confiseries. produits, aliments et aliments salés / salés, viande rouge grasse, notamment frite et fumée, augmentation de la proportion de fruits, de légumes et de céréales dans l’alimentation.

Le régime alimentaire en oncologie intestinale doit être équilibré en principaux nutriments alimentaires, y compris tous les groupes d'aliments à prédominance de produits laitiers et végétaux (au moins 600 g de légumes / fruits, de céréales complètes et de produits à base de lait fermenté).

En cas de syndrome d'anorexie-cachexie et même avec un poids corporel normal, les patients présentant un risque élevé de développer un tel régime devraient bénéficier d'une alimentation améliorée dès 10 à 14 jours avant l'opération, car une intervention chirurgicale pour le cancer de l'intestin entraîne des pertes en azote et augmente le besoin en énergie et en l'absence de correction. la nutrition peut conduire à la création d'un bilan azoté négatif et à diverses perturbations de l'eau et des électrolytes. Par conséquent, le passage opportun du patient à un régime amélioré contribue à la protection contre la perte de poids pendant la période postopératoire et pendant la radiothérapie / chimiothérapie.

La composante énergétique du régime alimentaire pendant cette période devrait être de 3 500 à 4 000 kcal / jour. Selon les recommandations, les besoins quotidiens en protéines devraient être compris entre 1,2 et 1,5 g / kg, et les besoins en énergie, entre 25 et 35 kcal / kg, ce qui est obtenu en incluant dans le régime alimentaire des aliments à haute teneur en calories: sprats, caviar rouge, crèmes, etc. le chocolat, les pâtés, les œufs, le miel, la crème, les noix, la crème, les fromages, qui sont recommandés pour être utilisés comme produits principaux du menu, ainsi que pour les collations.

Après la période d'opération, le régime alimentaire doit être aussi doux que possible. Après la résection de la tumeur intestinale, un régime chirurgical 0A est prescrit - pendant 1-2 jours de faim, puis la ration est élargie progressivement, en commençant par le bouillon de riz, le bouillon faible, la gelée de baies. Dans les jours suivants, on ajoute des soupes muqueuses, une bouillie bien râpée et bouillie (flocons d'avoine, sarrasin), une omelette aux protéines / un œuf à la coque et, plus tard - un soufflé / une viande à la vapeur.

À partir de la deuxième semaine, soupe de riz avec légumes râpés, porridge de sarrasin râpé, crème laitière / semoule et purée de pommes de terre, fromage cottage, mélangée à la crème, côtelettes de viande cuites à la vapeur, crème sure, purée de pommes au four, lait caillé et gelée de viande Cet aliment procure un maximum de repos aux intestins, forme peu de selles, ne provoque pas de flatulences. Lorsque la constipation survient à partir du 7ème jour, les betteraves bouillies, la purée d'abricot / pruneaux séchée et le kéfir sont inclus dans le régime.

Après élimination de la tumeur intestinale au cours des 4 à 6 premiers mois, le tableau n ° 4B est présenté:

  • Les aliments doivent être bien râpés, frais et faciles à digérer.
  • Manger est nécessaire en petites portions 5 à 6 fois par jour, en mastiquant bien.
  • Les soupes (céréales / légumes) sont cuites dans un bouillon faible avec des boulettes de viande et de la viande hachée.
  • Légumes frottés au grain (courgettes, pommes de terre carottes) - hachés finement.
  • Il est important de boire suffisamment de liquide pour prévenir la constipation.
  • La consommation de viande étant limitée, il est préférable d'utiliser du poisson maigre. Il est important que le régime alimentaire du yogourt et du kéfir «vivant» contribue à la normalisation de la microflore intestinale.
  • Pain - seulement du blé séché en petites quantités.
  • Légumes - bouillis et bien râpés.
  • Les bouillies sont cuites à l'eau, à l'exclusion du maïs, de l'orge, du millet et de l'orge perlé.
  • Du lait entier, de la crème / de la crème sure sont ajoutés aux plats, les produits à base de lait fermenté sont autorisés à être utilisés sans restrictions.
  • En tant que boissons, les jus dilués dans l’eau, l’infusion de dogrose, le thé léger et l’eau minérale non gazeuse sont recommandés.

Les bouillons gras, les variétés de viande rouge grasse, le pain complet, les légumes muqueux grossiers et irritants (radis, ail, radis, épinards, oignons, céleri), les conserves de viande / poisson, tout pain frais, les légumineuses, les sauces piquantes sont exclus du régime. margarine, lait sous sa forme naturelle, viande fumée, huile de cuisson, pâte à tarte, grains entiers, poivre, suif de porc et de boeuf, moutarde, gâteaux, crème glacée, chocolat, boissons gazeuses.

Au cours des stades avancés, l’alimentation doit contenir une quantité accrue de fibres alimentaires et de vitamines (en l’absence de diarrhée) en raison de l’inclusion de céréales, de pain à grains entiers, de légumes et de fruits. La viande doit être utilisée avec prudence, en privilégiant les poissons et fruits de mer marins / de rivière.

Les graisses animales et les aliments contenant des graisses trans doivent être complètement éliminés de l'alimentation, en privilégiant les huiles végétales contenant de grandes quantités d'antioxydants. Il est toujours interdit de consommer des produits favorisant la décomposition / fermentation et stimulant la sécrétion des sucs digestifs (céleri, oseille, champignons, raifort, radis, moutarde, radis, navet). Progressivement, le régime alimentaire des repas essuyés est réduit et des aliments bien cuits, non frottés, sont introduits. Une bonne tolérance indique une normalisation de la fonction sécrétoire / motrice intestinale.

Produits autorisés

La nutrition diététique pour le cancer de l'intestin comprend les aliments suivants dans le régime:

  • Pain de blé séché.
  • Les soupes, cuites dans un bouillon de bouillon / légume faible avec des légumes bien bouillis et des céréales. Peut être ajouté à la soupe aux boulettes de viande.
  • Variétés diététiques de viande de volaille (poulet et dinde), cuites à la vapeur, bouillies ou cuites sous forme de boulettes de viande.
  • Poisson faible en gras sous forme d'escalopes / boulettes ou un morceau.
  • Des bouillies friables (sauf pour l'orge et le blé), des macaronis hachés, des nouilles, des nouilles, cuites à l'eau ou additionnées de lait (crème), peuvent être cuites au four, faire des crêpes, des puddings.
  • Un ou deux œufs sous forme d'omelette à la vapeur / une ébullition douce par jour.
  • Les produits laitiers à faible teneur en matière grasse / le fromage cottage fraîchement préparé peuvent être consommés quotidiennement. La crème sure, la crème et le lait ne peuvent être ajoutés qu'à des plats tout préparés. Beurrer jusqu'à 10 g à la fois dans les plats.
  • Légumes (carottes, pommes de terre, courgettes, chou-fleur - hachés finement hachés). Avec une bonne portabilité, vous pouvez ajouter à la soupe, des pois verts, des betteraves et des haricots verts.
  • Les légumes du jardin sont autorisés.
  • Sauces maison au bouillon de viande / poisson, lait.
  • Fruits sucrés et mûrs sans volume de pelure d'au moins 200 g par jour.
  • Desserts - guimauve, marmelade, caramel, guimauve, confiture.
  • Parmi les boissons - café / thé au lait, cacao sur eau / lait, jus dilués avec de l’eau (sauf raisin et chou), eau minérale non gazeuse, compotes, gelée, bouillon de hanches.

Nutrition après oncologie chirurgicale du côlon

Les maladies oncologiques nécessitent l’adhésion à un régime alimentaire spécifique et la mise en place d’un régime fractionnaire (à petites doses) au bout de 2 ou 3 heures pour optimiser les intestins. Après le retrait de la tumeur oncologique et au cours du traitement, le régime alimentaire du cancer de l'intestin doit être adapté à son alimentation: glucides - 55%, lipides - 15% et protéines - 30%.

Nutrition saine pour le cancer de l'intestin

Quelle devrait être la nutrition pour l'oncologie intestinale?

La nutrition après une opération aux intestins pendant l'oncologie devrait être riche en micro-éléments et en vitamines, et les aliments devraient être facilement digérés et absorbés. Le régime alimentaire préventif et le traitement du cancer de l'intestin avec des remèdes populaires font partie d'une thérapie complexe visant à restaurer les fonctions normales du corps et des intestins, en prévenant le développement de métastases et de cancers secondaires.

C'est important! Avec 5 à 6 repas par jour, les aliments doivent être chauds, frottés ou liquides pendant 3 à 4 semaines. Les aliments chauds ou froids ne peuvent pas être consommés - cela ralentit le processus de sécrétion du suc gastrique, il est pire digéré et absorbé.

Sans tenir compte du liquide inclus dans le régime alimentaire pour le cancer de l'intestin: soupes, thés, kissels et compotes, il est recommandé de boire de l'eau pure et purifiée, sans gaz - 6 verres par jour.

En cas de cancer colorectal de l'intestin (cancer du rectum et du côlon), il est nécessaire d'exclure les aliments «rapidement», car l'organisme perd rapidement des nutriments en raison du fait que le système digestif ne digère pas les aliments. Les aliments frottés ou finement hachés facilitent ce processus et accélèrent l’excrétion des matières fécales.

Si le cancer du côlon est confirmé, vous devez manger lentement et soigneusement les produits à mâcher, puis avec un régime fractionné, une petite portion peut saturer le corps. La nutrition pour l’obstruction intestinale dans le cancer ne tolère pas les excès alimentaires - ceci est dangereux pour une personne opérée de l’intestin. La ration journalière devrait être de 3 kg. produits finis, pas plus.

Vidéo sur le sujet: nutrition in cancer

Qu'est-ce que vous pouvez manger avec le cancer de l'intestin

Un régime alimentaire après une opération aux intestins en cas d’oncologie doit être observé en permanence jusqu’à la fin de la vie.

Produits requis:

légumes, fruits et baies - pour la normalisation de la motilité intestinale; jeune veau et bœuf, poisson de mer pour la vie des cellules de tous les organes et systèmes vitaux; céréales et huile végétale.

Dans les tout premiers 2-3 semaines après l'opération, il est nécessaire de préparer des jus, des gelées ou de la gelée de fruits et de légumes.

Important: le cancer de l’intestin est un cancer grave et insidieux. Par conséquent, le lait et les boissons alcoolisées dans le menu du cancer de l'intestin ne doivent pas être comme des aliments crus pour animaux. Les épices et les épices - sont limitées. Le poisson et la viande sont cuits ou cuits à la vapeur, puis effilochés.
Produits pour réduire la croissance des cellules cancéreuses

Afin de vaincre le cancer de l'intestin, prévenir les processus inflammatoires devrait être inclus dans le régime alimentaire pour le cancer de l'intestin.
produits qui empêchent la croissance des cellules, en particulier avec le contenu de l'élément sélénium. À savoir:

chou: brocoli et chou-fleur, Bruxelles et blanc; fruits de mer: poisson, moules, calamars; foie de boeuf et œufs: poulet et caille; fruits et légumes oranges (y compris les agrumes: mandarines et pamplemousses, grenades et citrons), fleurs rouges et jaunes et fruits séchés;

Il est important de savoir que les tomates contiennent du lycopène, qui protège le corps contre les cellules oncogènes. Les baies ont des propriétés anticancéreuses: fraises, fraises des bois et sauvages, framboises: rouges et noires, mûres, myrtilles, myrtilles et groseilles: noir et rouge.

verts: persil, céleri, aneth et panais, ail; produits laitiers fermentés: kéfir ou yogourt nature; céréales, grains entiers (riz non transformé, blé) et son; agrumes, y compris les mandarines et les pamplemousses; citrouille, graines de tournesol; noix: pistaches et amandes, noix et forêt (noisettes), pin; thé vert, curcuma, racine de gingembre pour l'assaisonnement et les nausées, un peu de piment rouge pour inhiber la croissance des cellules cancéreuses; Huile d'olive (droite pressée à froid) - 1 c. l / jour; légumineuses, soja et produits à base de soja (tofu, yaourt au soja); comme additifs dans les salades: menthe, marjolaine, thym, basilic, romarin; champignons: pleurotes, champignons, fromage, cèpes, chanterelles, shiitake, meytake, reishi, cordyceps; chocolat amer noir - 20 g / jour.

Important à savoir! Dans les graines de raisins noirs, il y a des composés anticancéreux. Par conséquent, il est utile de ne pas boire plus de 50 ml / jour de vin rouge sec pendant les repas. Dans les graines et l'huile de lin, le poisson gras de mer contient des acides gras qui sont bons pour le cancer (oméga-3). Ils ont des propriétés qui aggravent les cellules cancéreuses, les algues bleu-vert et brunes.

Régime alimentaire pour le cancer du rectum

Lorsqu'ils reçoivent un diagnostic de cancer colorectal, ces produits vont accélérer le travail du système digestif: éliminer les toxines et les toxines et prévenir la constipation.

Les repas pendant la chirurgie des intestins en oncologie peuvent consister, par exemple, en de tels plats:

un verre d'eau (7-00); le premier petit-déjeuner (8h00 ou 9h00) - jus de fruits ou de légumes; le deuxième petit-déjeuner (10 h 00 ou 11 h 00) - bouillie de flocons d'avoine liquide sur de l'eau avec des légumes ou des fruits râpés ou un potage moulu aux légumes; Snack - soupe de légumes, bouillie de sarrasin bouillie avec salade ou 1 c. miel (12-00 ou 13-00); déjeuner - ragoût de légumes, escalope de veau cuite à la vapeur, chou râpé sur une râpe grossière, concombre avec 1 c. jus de citron et 1 c. huile végétale (14-00 ou 15-00); collation de l'après-midi - cuite au four et râpée: pommes de terre, carottes et betteraves et pommes cuites au four avec du sucre ou du miel (16-00 ou 17-00); le premier dîner - du fromage cottage additionné de kéfir pour obtenir une consistance aqueuse, préalablement cuit à la vapeur dans un thermos, de pruneaux hachés et de poires sèches avec de l’eau dans laquelle ils ont infusé (18-00 ou 19-00); deuxième dîner (2 heures avant le coucher) - kéfir ou yogourt ou tisane avec des morceaux de fruits, biscuits secs («zoologique») - 50 g

Régime alimentaire pour le cancer du côlon et du colon sigmoïde

Colon se réfère à la division principale du colon. Il part du caecum et comprend les deux points ascendant, transverse, descendant et sigmoïde. Directement dans la digestion du côlon n'est pas impliqué, mais absorbe l'eau et les électrolytes. À partir de l'intestin grêle, à travers le caecum, de l'humus liquide pénètre dans le côlon et se transforme en fèces solides.

Lorsque le cancer du côlon élimine la constipation, vous devez boire beaucoup d'eau et manger des légumes juteux, des fruits et des baies, boire du jus. Mais après la chirurgie, la digestion peut s’effondrer et la diarrhée peut commencer. Et si le cancer du côlon sigmoïde est confirmé comme faisant partie du côlon, le menu doit être suivi après la chirurgie des intestins pour restaurer le tractus gastro-intestinal et exclure les troubles qui tourmentent les patients après la chirurgie.

Menu pour le cancer du côlon et du côlon sigmoïde:

boire beaucoup d’eau: le matin à 7 heures et pendant la journée 30 à 60 minutes avant les repas et 1 heure et demie après, si vous avez soif, vous pouvez boire de l’eau (pas de thé ni de jus) en mangeant (en second plats); le premier petit-déjeuner - galetny cookies (50 g) avec jus de fruits frais ou purée de fruits; le deuxième petit-déjeuner - salade de légumes avec du jus de citron au lieu de sel et d'huile végétale (1 c. à thé) ou de porridge liquide avec des courgettes ou du potiron cuits au four; pommes, carottes et citrouille au miel cuites au four (1 c. à thé); déjeuner - soupe de légumes liquide dans de l'eau, viande cuite à la vapeur ou jeune cuite au four en papier d'aluminium, hachée finement avec une salade de légumes verts, chou, concombres et tomates; l'après-midi - cornes ou petites pâtes bien cuites, un morceau de poisson cuit au four ou à la vapeur, gelée de baies; dîner - fromage cottage avec du yogourt ou du ryazhenka, biscuits sans levain (50 g); dîner (2 heures avant le coucher) - kissel.

C'est important! Lorsque la diarrhée (dysfonctionnement gastro-intestinal) doit être dilué, thé bien infusé 1 cuillère à soupe. l amidon et boire la nuit.

Régime alimentaire pour le cancer du caecum

En oncologie des maladies gastro-intestinales, une tumeur cancéreuse dans le caecum se forme dans 40% des cas de néoplasmes malins. Si le cancer du cæcum est confirmé, le régime alimentaire après une chirurgie intestinale devrait être composé en grande partie de produits ayant des effets anticancéreux, comme indiqué ci-dessus. Pour la nutrition, choisissez des produits frais et naturels en fonction de la saison. Ils sont riches en enzymes et en bactéries pour une bonne digestion et régulation du tractus gastro-intestinal.

Le menu de ce type d'oncologie devrait inclure: viande de mouton et veau maigre, huile végétale et paysanne, salade de poisson maigre, salade de fruits et de fruits et baies, céréales, pain sans levain, pâtes.

C'est important! Vous ne pouvez pas manger d’OGM (organismes modifiés par le génome) ni d’additifs alimentaires, de cacahuètes, de sucreries, de bâtonnets de crabe, de fromages fondus, de café instantané, d’œufs crus et de viande de poulet.

Régime alimentaire pour le cancer de l'intestin grêle

Lorsque le diagnostic de «cancer de l'intestin grêle» est diagnostiqué après l'opération, il est recommandé d'utiliser des aliments à base de volaille maigre cuits au bain-marie, à la mijoteuse et broyés dans un mélangeur ou dans un mélangeur avec adjonction de légumes bouillis.

Le matin, à jeun, devrait boire (à 7 heures) une infusion: une racine de calame hachée (sans le dessus), incorporer 0,5 litre. eau froide Insister sur la nuit et réchauffer légèrement le matin et séparer les épaisses. Buvez 1 à 2 gorgées, buvez le reste de la gorgée pendant la journée. A conserver au frigo, mais chauffé avant de se baigner à la réception

Si un patient a un cancer de l'intestin grêle ou un cancer de l'intestin grêle et qu'il a subi une opération, quelques jours doivent être dominés par des soupes de légumes, des purées de légumes, des décoctions d'herbes: menthe, thym, marjolaine, thé rose et rosier, et des céréales liquides.

Vous pouvez manger les aliments suivants:

riz brun et basmati, orge et maïs (moulu), sarrasin, avoine, germe de blé; légumineuses: pois, lentilles, haricots rouges, pois verts; pommes de terre, courgettes et aubergines, poivrons rouges; verts: basilic, persil, céleri, aneth, coriandre, panais et épinards; radis, navet, radis et raifort (en petites quantités); de fruits: pommes, pêches, abricots et cerises; de baies: groseilles: noir et rouge, argousier et myrtille noire, airelles et canneberges, groseilles à maquereau, fruits d'aubépine; en l'absence d'allergie - miel pour des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et anti-cancérigènes.

Peu à peu, les aliments sont cuits plus épais et comprennent des aliments protéinés: poisson, viande et œufs, ainsi que des pommes de terre au four, betteraves et carottes avec des champignons bouillis et assaisonnés: shiitake, meytake, cordyceps ou reishi, pleurotes ou champignons. Ensuite, les salades de légumes assaisonnées de kéfir ou de jus de citron, le yogourt, la crème sure faible en gras et le kéfir sont progressivement introduits.

Régime alimentaire pour le cancer du duodénum 12

Le cancer duodénal tardif nécessite l'inclusion de produits contenant des phytoestrogènes qui affectent l'équilibre en estrogènes, responsable de l'apparition de tumeurs hormono-dépendantes. Après la chirurgie, il faut des antioxydants contenant des légumes et des fruits jaunes, rouges et orange, comme indiqué ci-dessus. Par conséquent, dans les aliments pour le cancer intestinal de stade 4, vous pouvez inclure de tels plats:

Soupe de légumes au gingembre

Vous aurez besoin de: citrouille et carottes - 500 g chacune, gingembre - 25 g, oignons - 1 pc., Eau - 1 litre. Sauce de soja et huile d'olive (2 c. À soupe.) Et feuille de laurier. Dans une casserole à fond épais, faire revenir l'oignon haché, ajouter les carottes râpées, le potiron et le gingembre. Tous versent de l'eau et la soupe bouillante verse des épices. Faire bouillir - 30 à 40 minutes pour ramollir les légumes. Vous devriez sortir une feuille de laurier, ajouter du poivre au goût et battre la soupe dans un mélangeur jusqu'à ce qu'elle soit écrasée.

Salade d'épinards et asperges

Il faudra: asperges - 10 pousses et épinards - 500-700 grammes. Graines - 100 grammes et citron - 2 pcs., Huile d'olive, sauce soja et assaisonnements. Essorez le jus de citron et battez la chair du bain de vapeur dans 500 ml d'eau pendant 10 minutes. Ajouter les asperges à la pulpe et laisser mijoter encore 10 minutes afin que les asperges soient imbibées de l'odeur et du goût de zeste et de pulpe de citron. Retirer les asperges et rincer à l'eau froide. Dans le jus de citron, ajoutez les graines, la sauce soja (1 c. À soupe.) Et laissez reposer pendant 15 minutes. Des feuilles d’épinards pures dans un bol de jus avec graines et soja et garnir d’asperges.

C'est important! De telles salades peuvent être consommées trois semaines après l'opération pour prévenir la propagation des métastases et la croissance des tumeurs tumorales, car les asperges contiennent de la vitamine C et du bêta-carotène, les graines contiennent des acides gras polyinsaturés et des oméga-3.

Ragoût de légumes au brocoli et aux champignons

Vous aurez besoin de: champignons (frais ou séchés): shiitake, meytake ou reishi - 50 g, brocoli - 200 g, viande de poulet - 250 g, bouillon de légumes, tomates, huile d’olive, ail.

Faire revenir les champignons dans l'huile d'olive, ajouter la viande de poulet et cuire jusqu'à ce que la croûte soit dorée. Dans une autre casserole ou chaudron, mettre le poulet avec les champignons, verser le bouillon, laisser bouillir et ajouter le brocoli. Cuire une tomate et l'ail dans une poêle et envoyer un ragoût. Cuire encore 10-15 minutes.

C'est important! Le brocoli contient des antioxydants et des indoles - substances qui aggravent la multiplication des cellules cancéreuses. Champignons - ont des propriétés antitumorales. Ils peuvent être achetés dans les magasins d'épices orientales.

Produits interdits pour les injections alimentaires dans le cancer de l'intestin

Vous ne pouvez pas manger:

viande grasse, volaille et poisson (frits et bouillis); saucisses et viande prêtes à fumer; crèmes, puddings, gâteaux, tartes et gros biscuits à la crème; pain frais et petits pains; aliments épicés, salés et fumés; thé fort, café, cacao, boissons gazeuses; jus concentrés, alcool, chocolat au lait; conserves de poisson et de viande, hareng et maquereau fumé; pickles faits maison dans des canettes et des fûts; lait entier et produits lactiques gras.

Régime alimentaire pendant la chirurgie et le traitement: chimiothérapie et radiothérapie

Que pouvez-vous manger avec le cancer de l'intestin pendant la chimiothérapie et la radiothérapie, si les patients souffrent de l'apparition d'effets secondaires:

fatigue rapide; diarrhée ou constipation; changements de goût; aversion pour la nourriture; nausées et vomissements.

Pour que ces troubles ne conduisent pas à une perte de poids, vous devez redonner l'appétit aux aliments riches en calories: noix et abricots secs, raisins secs et pruneaux, au parfum agréable: fraises et autres baies et fruits "odorants", légumes, champignons et viande: foie et volaille, agneau, lapin aux herbes et assaisonnements odorants. Vous devez manger à la température ambiante, ils sentent plus délicieux.

Les huiles végétales et animales ne doivent pas avoir une odeur ancienne et rancie, ni un appétit. Les bouteilles d'huile ne peuvent pas être stockées dans des conteneurs en métal et à la lumière. Les repas doivent être préparés uniquement à partir de produits frais. Il ne doit pas y avoir de «pain sec» - pas de sandwiches, un grand nombre de biscuits galetny et de craquelins. Les repas ne doivent pas surcharger le foie et les reins, afin de ne pas aggraver les nausées et les vomissements, ainsi que d'éliminer rapidement les agents cancérigènes et les médicaments chimiques nocifs.

Après la chirurgie, la nourriture doit être raisonnablement fractionnée et effilochée, comme mentionné ci-dessus. Les légumes cultivés en serre ne conviennent pas après la chimie et l'irradiation, car ils contiennent des pesticides. Pour le retour de l'appétit, vous pouvez manger une salade avec une petite quantité de pomme et de chou aigre ou mariné (mariné) ou bien boire un verre de jus de tomate.

Après la chirurgie et la thérapie, le menu devrait contenir 4 groupes principaux de produits:

protéinique; lait fermenté; les céréales; fruits et légumes

Conclusions! Aliments utiles et frais, un régime alimentaire adéquat aidera à vaincre une maladie aussi terrible que le cancer de l'intestin. Après la chirurgie et la thérapie, la flore intestinale peut renvoyer des yaourts, du kéfir, du lactosérum et de l’appétit maison - des produits au parfum agréable: jeunes légumes, champignons et légumes verts, agrumes et fruits.

Vidéo informative sur le sujet: aliments contre le cancer de l'intestin

Règles générales

Les maladies du côlon occupent une place prépondérante parmi les maladies du tube digestif. La fonction principale de ce département est l’absorption d’eau, de vitamines, d’acides aminés, de nombreuses maladies s’accompagnent de malnutrition du patient et de troubles des processus métaboliques. Pour toute maladie intestinale au stade aigu, la thérapie par le régime vise à la maximiser. Pendant la période de récupération et pendant la rémission, le régime devrait fournir au patient une nutrition adéquate et aider à rétablir ses fonctions.

En cas d'inflammation du gros intestin (colite), en fonction de la gravité des symptômes, le numéro de régime 4 ou 4B est prescrit (ce que nous verrons plus loin). Avec une exacerbation prononcée, les premiers jours sont prescrits. Ensuite, la nutrition commence avec le maximum de schazheniya (plats à la vapeur et en purée) et réduit progressivement le degré de schizheniya à l'introduction de produits non préparés et de légumes frais. Le tableau numéro 4B est doux et recommandé pendant 2 à 6 semaines. Avec l'amélioration de l'état est transféré à pas frotté numéro de régime 4B.

Les principes de base de tous les régimes alimentaires prescrits pour les maladies intestinales sont les suivants:

six repas; prise alimentaire fractionnaire; principalement des méthodes de cuisson à l'eau et à la vapeur; purée de pommes de terre, céréales râpées ou bien bouillies, légumes et viande; les produits qui améliorent la fermentation sont exclus (raisins, pommes douces, légumineuses, sucreries, pâtisseries, pain noir, bananes, chou blanc, concombres, lait entier, boissons gazeuses); Les puissants stimulateurs de la sécrétion gastrique et de la bile (radis, radis, navet, céleri, oseille, champignons) ne sont pas résolus; nourriture solide, chaude et froide interdite.

Dans le cadre du régime alimentaire des patients souffrant de maladies intestinales, outre l’observation des règles de base, l’effet des nutriments sur les fonctions intestinales est également pris en compte.

Renforce le péristaltisme intestinal et est introduit dans les régimes pour la constipation:

aliments riches en sucre (sucre, sirops, confitures, miel); fruits aigres, boissons au lait aigre, kvas, mors, légumes marinés; fibres alimentaires (son, noix, champignons, légumineuses, fruits secs, légumes crus et fruits, pain de grains entiers); blé entier, orge, orge, sarrasin, gruau d'avoine, mil; boissons au gaz; plats froids lorsqu'il est utilisé sur un estomac vide.

Ralentissez le péristaltisme et sont recommandés pour la diarrhée:

tannins astringents, qui sont en décoctions et en biseaux de cerisier, cognassier, myrtille, cornel, poire, thé fort, cacao sur l’eau; plats de consistance visqueuse (bouillie en purée et soupes de mucus); boissons sous forme de chaleur.

Peu d'effet sur le péristaltisme:

viande maigre bouillie et ses plats - soufflé aux boulettes de viande, purée de pommes de terre, boulettes de pâte; poisson maigre à la vapeur; des bouillies liquides; pain séché des grades les plus élevés; fromage cottage fraîchement préparé.

Le patient réagit différemment au lait entier. Le plus souvent, lors d'exacerbations, il n'est pas bien toléré, provoquant des ballonnements et de la diarrhée. Mais à mesure que vous récupérez, la tolérance s'améliore et de petites quantités (jusqu'à 100 g) peuvent être introduites dans des plats, par exemple des bouillies. La plupart des patients tolèrent les œufs à la coque et les omelettes à la vapeur. Ils sont donc recommandés dans tous les régimes.

Dans le syndrome du côlon irritable, qui est considéré comme un trouble fonctionnel, il existe des accès de douleur avec une prédominance de diarrhée, une prédominance de constipation ou leur alternance (forme intermittente). Au cours de la période des attaques avec la diarrhée changer le régime avec la restriction des produits qui augmentent le péristaltisme. Le régime le mieux adapté à ce cas est Diet № 4B avec une inclusion supplémentaire de purée de pommes et de carottes râpées crues, 100 g plusieurs fois par jour.

En plus des épisodes de constipation, la ration du tableau N ° 4B est complétée par des produits stimulant le péristaltisme: boissons froides à jeun (miel, confiture, pruneaux), 100 g de jus de pomme de terre et avant le dîner, purée de betterave et de pruneau, pommes crues, fruits mûrs et baies sucrées, boissons au lait aigre. Avec une bonne portabilité, vous pouvez appliquer le régime numéro 3 avec une teneur élevée en son, son au pain. Le tableau 15 est présenté ci-après avec une teneur accrue en fibres alimentaires.

Toutes les maladies ci-dessus se prêtent bien à la correction du régime alimentaire et au traitement conservateur des maladies. Cependant, il existe des maladies pour lesquelles seul un traitement chirurgical est indiqué - élimination mini-invasive d'un polype (polypectomie) ou intervention plus grave - résection intestinale effectuée en cas de maladie intestinale oncologique, de maladie inflammatoire (maladie de Crohn), de blessure intestinale, de diverticulite, d'obstruction intestinale. L'opération d'enlèvement du gros intestin s'appelle une colectomie et, en termes de volume, elle est totale ou partielle.

Régime après chirurgie du côlon

Après le cancer du poumon, le cancer de l'intestin est la deuxième cause de décès par néoplasme. La principale caractéristique de la maladie est que beaucoup vont chez le médecin longtemps après l'apparition des premiers symptômes.

Les méthodes de prévention de cette maladie ne sont pas suffisamment développées. Aujourd'hui, il est raisonnable de prescrire un régime riche en fibres (céréales, légumes et fruits) et contenant au minimum des matières grasses d'origine animale. On pense que ces facteurs nutritionnels prédisposent au développement des tumeurs. La principale méthode de traitement est la résection radicale de la tumeur. Chez la plupart des patients, il est possible de créer une anastomose intestinale et, dans le cas de tumeurs de faible élévation, le rectum est enlevé et la colostomie est formée.

Toute intervention chirurgicale est sans aucun doute stressante pour le corps. La période postopératoire la plus sévère pour le cancer du côlon après le retrait de la tumeur et après la chimiothérapie avant la chirurgie. Chez 70 à 80% des patients atteints de tumeurs malignes, il existe une carence en protéines, lipides, glucides, ainsi qu'en minéraux et en vitamines. La cause des carences nutritionnelles est la production de substances bioactives par la tumeur, qui ont un effet négatif sur les processus métaboliques. Après toute intervention chirurgicale, il est nécessaire d’adhérer à un régime en plusieurs phases, qui aide à rétablir progressivement la carence en nutriments. Et la durée de son adhésion dépend de la gravité de la maladie et de la quantité de traitement chirurgical.

Le premier jour après l'opération, un régime de famine est prescrit, et le patient à ce moment-là reçoit un soutien par voie intraveineuse. Vous pouvez boire 4 à 5 heures après la convalescence.

Le régime après la chirurgie comprend:

Nutrition douce maximale et prise de rendez-vous séquentiel des régimes chirurgicaux n ° 0А, 0Б, 0В (ils permettent les aliments liquides et semi-liquides, puis en gelée et en purée); protéines, lipides et glucides facilement digestibles; restriction de sel; repas en petites portions jusqu'à 6 fois ou plus; quantité quotidienne de fluide 1-1,2 litres.

Ils commencent à manger avec du bouillon de riz, un bouillon faible en gras, des baies et des compotes, et 50 ml de crème.

Avec une bonne tolérance le quatrième jour pour le cancer du côlon, l'utilisation est autorisée:

porridges râpés liquides (riz, sarrasin, gruau), bouillis dans de l’eau ou un bouillon de viande faible; soupes de céréales et de mucus; bouillon faible avec de la semoule; œufs à la coque et omelette protéinée à la vapeur; crème, en tant qu'additif dans les plats (jusqu'à 50 ml); soufflé ou purée de viande et de poisson.

La teneur en protéines du régime alimentaire à ce stade est de 50 g, 40 g de graisse et 250 g de glucides. Continuer à élargir le régime du patient, injecté dans le régime:

potages à la crème; plats de viande cuits à la vapeur, poulet et poisson; caillé avec de la crème, râpé à une épaisseur de crème sure; boissons lactées fermentées; purée de légumes bien écrasée; pommes cuites au four; craquelins blancs jusqu'à 100 g; thé au lait; bouillie en purée avec addition de lait.

Le régime contient déjà 80 à 90 grammes de protéines, jusqu'à 70 grammes de matières grasses et 320 grammes de glucides.

Une nutrition supplémentaire après colectomie est réalisée dans le cadre du régime numéro 4B, que le patient effectue en moyenne pendant 6 mois. Il permet une économie modérée de produits chimiques et mécaniques, mais les plats sont toujours cuits en purée.

Il est permis d'utiliser des bouillies en purée (à l'exception du mil, de l'orge, de l'orge perlé, du maïs) cuites dans de l'eau ou du bouillon. Vous pouvez cuisiner avec un tiers de lait en plus. Sortes de viande et de poisson maigres sous forme de côtelettes à la vapeur et de dumplings, soufflé. Des soupes dans une viande faible, un bouillon de poisson. Les céréales dans les soupes sont bien pétris ou essuyés, et les légumes hachés finement. Les pommes de terre, les carottes, le chou-fleur et les courgettes sont autorisés. Il est permis d'ajouter des boulettes de viande hachées, des boulettes de viande et des œufs en flocons aux soupes préparées dans un hachoir à viande. Pain de blé (grade I) légèrement séché. Biscuits secs et biscuits. Les plats de légumes sont vendus bouillis et en mauvais état, vous pouvez faire des escalopes de légumes à la vapeur avec l’ajout de semoule. Le lait, la crème et la crème sure - comme additifs dans les plats, les acidophiles, le kéfir et le yaourt - pendant le jour et la nuit. Chaque jour dans le régime devrait être du fromage cottage. Le fromage est autorisé non-fort dans une forme râpée. Thé, cacao sur de l'eau ou additionné de lait, café au lait, infusion de dogrose, dilué dans de l'eau de pomme, mandarine, jus de cerise, d'orange et de fraise. bouillons forts et gras; ail, céleri, oignon, radis, radis, épinards; légumineuses, légumes grossiers, lait entier, pain de seigle, farine de blé entier, frais, pâtisserie, kvas; lait sous sa forme naturelle, fromages épicés et salés; viandes grasses, poisson, volaille, viandes fumées, conserves de viande et de poisson, sauces grasses épicées, moutarde, raifort, poivre; gruaux de mil, d'orge, de maïs et d'orge; huile de cuisson, porc et boeuf, margarine, huile végétale; crème glacée, chocolat, gâteaux, boissons gazeuses et froides, jus d'abricot de raisin, kvas, boissons aux fruits.

Après six mois, le patient est transféré dans le régime numéro 4B non frotté - il est moins bénin, plus diversifié et convient à une utilisation à long terme, voire constante. Et au début, ils incluent un nouveau plat, autorisé dans ce régime, par exemple, du porridge friable, puis non en purée de légumes bouillis et observent l'état de l'intestin. Après quelques jours, essayez d’injecter des fruits crus et non de la viande grumeleuse grossière. Puis augmentez progressivement le nombre de pommes, carottes ou autres fruits et légumes crus, en portant la réception à 100 g trois fois par jour. Après une colectomie, il faut nécessairement les mâcher lentement et minutieusement et manger au début du repas principal. Un tel «régime vert» peut réduire les ballonnements et autres symptômes dyspeptiques.

Cet aliment santé est équilibré, avec une teneur en protéines de 100 à 110 g, des graisses de 90 à 100 g et des glucides de 400 à 450 g, avec une restriction en sel (8 à 10 g par jour) et des irritants chimiques. Les aliments ne sont généralement pas hachés. Régime alimentaire jusqu'à 6 fois par jour. La quantité de liquide consommée par jour est de 1,5 litre.

Outre la cuisson d'aliments pour un couple, la cuisson au four est également autorisée. Avec une bonne tolérance, le chou blanc, les haricots asperges, les pois verts, les betteraves, les concombres frais et les tomates, ainsi que les salades vertes à la crème sure sont inclus. La bouillie n’est pas essuyée et préparée sous forme friable. Avec une bonne tolérance, le lait entier est autorisé.

Les règles principales sont:

un repas de six repas, à base de plats de viande hachée et non cuite, et d'additifs de légumes hachés, de céréales bien bouillies dans les soupes et garnitures; Les méthodes de cuisson principales sont la cuisson à la vapeur et à la vapeur, mais la cuisson au four peut également être utilisée; les produits qui améliorent la fermentation et la pourriture dans l'intestin (légumineuses, pain noir, bananes, raisins, chou blanc, boissons gazeuses) sont toujours exclus; aliments solides, chauds et froids interdits; les stimulants puissants de la sécrétion gastrique et les irritants sont interdits (radis, radis, navet, céleri, oseille, champignons).

Produits autorisés

L'utilisation de céréales bien cuites est autorisée (à l'exception du mil, de l'orge, de l'orge et du maïs). Ils peuvent être cuits dans de l'eau, du bouillon ou avec l'ajout de lait. Des céréales sont ajoutées aux puddings et aux casseroles. Les vermicelles bouillis, les nouilles de taille moyenne ou les pâtes hachées sont autorisés. Variétés à faible teneur en matière grasse de viande et de poisson sous forme de côtelettes à la vapeur et de dumplings, soufflé et un morceau entier. Soupes sur la viande secondaire, bouillon de poisson. Les céréales dans les soupes sont bien cuites, légèrement pétries et les légumes sont hachés. Les pommes de terre, les carottes, le chou-fleur et les courgettes sont ajoutés aux plats de résistance et, s'ils sont bien tolérés, du chou blanc, des pois verts, des fèves asperges et des betteraves. Dans les soupes, vous pouvez ajouter des quenelles, des boulettes de viande, n'importe quelle farce. Pain de blé autorisé (grade I et supérieur), séché ou rassis. Biscuits secs et biscuits. Avec une bonne portabilité une fois par semaine, vous pouvez manger des produits de boulangerie avec de la viande, du fromage cottage, de la confiture, des pommes. Les légumes bouillis peuvent être servis dans un plat d'accompagnement finement haché, sous forme d'escalopes ou de ragoûts. Avec une bonne portabilité a permis l'utilisation de tomates mûres et de concombres, après les avoir retirés de la peau. Vous pouvez entrer des salades de feuilles avec de la crème sure. Le lait et la crème sont autorisés comme additifs dans le plat. Avec une bonne portabilité, vous pouvez boire du lait entier. Les produits laitiers (acidophilus, kéfir et yogourt) restent les principaux aliments, qu'il est recommandé de consommer pendant la journée. Chaque jour dans le régime devrait être du fromage cottage ou des plats à partir de celui-ci. Le fromage est autorisé non épicé. Beurre (10-15 g par réception) avec du pain ou dans des plats. Il est permis d'utiliser des œufs à la coque (jusqu'à 2 œufs par jour) et des omelettes. Sous sa forme brute, vous pouvez manger des fruits sucrés mûrs sans peler jusqu'à 200 g par jour (pommes, poires, fraises et framboises). Sont exclus les melons, les pastèques, les abricots et les prunes. Les pommes et les poires peuvent également être cuites au four et les gelées, gelées et compotes peuvent être préparées à partir de baies. De la confiserie - marmelade de fruits, guimauve, guimauve, confiture, confiture. La gamme de jus de fruits et de légumes a été élargie - tout peut être consommé après dilution (1: 1). Le jus de raisin et de chou est exclu. Le thé, le cacao sur l'eau ou avec l'ajout de lait, le café au lait, l'infusion de dogrose sont autorisés.