loader
Recommandé

Principal

Les symptômes

Couleurs des selles pour le cancer de l'intestin

Le cancer peut se développer dans le petit, le gros intestin ou le rectum. La nouvelle croissance affecte souvent le gros intestin, ou plutôt son côlon. La couleur des matières fécales dans le cancer de l'intestin peut avoir différentes nuances.

Un cancer qui commence dans le côlon est appelé cancer du côlon.

Un cancer qui commence dans le rectum est appelé cancer du rectum.

Le cancer colorectal est un concept général pour le côlon (côlon) et le rectum (intestin).

Symptômes principaux

Les maladies gastriques courantes ou les modifications des habitudes intestinales sont courantes. Ils ne signifient pas toujours que les gens ont une maladie grave, telle que le cancer. Cependant, tous les symptômes ne doivent pas être ignorés. En savoir plus sur les symptômes du cancer pour lesquels vous devriez consulter votre médecin.

  • Changements dans les habitudes intestinales.
  • Changements dans l'apparence des selles et des selles.
  • Changement de couleur.
  • Sang dans les selles ou saignement du rectum.
  • Inconfort intestinal.
  • Crampes dans le bas-ventre.
  • Perte de poids, faiblesse et fatigue par inadvertance.

Analysons ces symptômes plus en détail afin de déterminer ce qui doit être fait ensuite et quoi parler avec votre médecin.

Changements dans les habitudes intestinales

Des changements constants dans les habitudes intestinales ou le sang dans les selles - cela peut être un symptôme du cancer colorectal dans n'importe quelle partie du côlon ou du rectum

Si vous remarquez l'un de ces changements, il s'agit d'un signal non seulement pour prendre note, mais pour agir et changer les modes de vie en même temps.

Si les changements se poursuivent pendant un certain temps, il est nécessaire de consulter un thérapeute et un proctologue. Les informations que vous communiquez aideront le médecin à déterminer la cause.

La diarrhée Les selles légères et la diarrhée (excréments liquides multiples) sont courantes. Les changements peuvent être causés par une intolérance à certains aliments ou drogues, provoquée par le stress ou les voyages. La plupart des gens ont la diarrhée plusieurs fois par an. Le danger est la diarrhée, qui dure plus de trois jours.

Constipation La constipation est déterminée s'il y a moins de trois selles par semaine, ce qui constitue l'une des affections gastro-intestinales les plus courantes. La constipation ne signifie pas que le patient a un cancer de l'intestin. Un changement de régime alimentaire, une alimentation pauvre et malsaine, le stress, la déshydratation ou le manque d'activité physique peuvent également causer la constipation. Les dépôts fécaux dans l'intestin peuvent causer le cancer. Si une personne souffre de constipation pendant plus de deux semaines, vous devriez alors consulter un médecin.

Changements dans l'apparence des selles et des selles

L'aspect des selles peut être un bon indicateur de ce qui se passe dans les intestins. Les selles petites et dures sont un indicateur de la constipation. Besoin de voir un médecin. Surtout si cela ressemble à de la fiente de chèvre. Ou pas du tout.

Changement de forme. Si les selles deviennent minces, formez du ruban adhésif - cela peut indiquer des changements à l’intérieur du côlon. Moins de matières fécales que d'habitude, du mucus dans les selles - devrait alerter Consultez un médecin, cette condition est évaluée.

Changement de couleur

La couleur des matières fécales dans le cancer de l'intestin prend une teinte rougeâtre en raison de la présence de sang. Si vous remarquez la présence de sang dans les selles ou de matières fécales sombres, vous constaterez peut-être des modifications du rectum. La couleur rouge vif, noire ou très foncée ne doit jamais être ignorée. Un médecin peut aider à déterminer la cause.

Il convient de noter que certains aliments peuvent également tacher les selles:

  • betterave rouge;
  • carottes et citrouille - orange;
  • charbon actif - noir;
  • cassis - sombre.

Dans ce cas, il n'est pas nécessaire d'être intimidé, c'est normal.

Sang dans les selles ou saignement du rectum

L'un des symptômes les plus alarmants du cancer peut être du sang dans les selles ou des saignements du rectum. De petites traînées de sang dans les selles devraient également être alarmantes. Parfois, ils ne peuvent être vus que sous un microscope.

Des affections telles que des hémorroïdes ou des fissures peuvent également causer une petite quantité de sang. Si vous remarquez du sang, consultez votre médecin et expliquez-lui tous les autres symptômes que vous pourriez éprouver au même moment. De grandes quantités de sang peuvent servir de base à une visite à la salle d'urgence.

Malaise intestinal

Une sensation d'inconfort dans les intestins ou le désir de «bouger» dans les intestins. Sentant que les intestins ne sont pas complètement vidés. Saignements rectaux / douleur dans l'anus ou bosse dans le rectum / l'anus. Douleur abdominale ou gonflement de l'abdomen. Une sensation de satiété dans l'estomac ou des flatulences dans l'intestin ou le rectum prouve que l'intestin n'est pas complètement vide après une selle.

Crampes dans le bas de l'abdomen

N'oubliez pas que l'inconfort qui ne disparaît pas avec le temps ou les crampes dans les intestins est pire. Une personne peut ressentir une douleur fréquente, des flatulences. Il y a un sentiment constant, avoir un mouvement dans les intestins et le sentiment ne disparaît pas en présence de l'un des symptômes, consultez un médecin.

Perte de poids involontaire, faiblesse et fatigue

Les saignements rectaux chroniques peuvent causer une carence en fer. Une personne malade peut se sentir constamment fatiguée et avoir la peau pâle. Si le niveau d'énergie diminue et que le patient commence à perdre du poids sans raison, il est nécessaire de consulter un médecin pour évaluer le diagnostic.

La peur du diagnostic de cancer ne doit pas empêcher un traitement rapide en clinique. Si un cancer est suspecté, plus tôt il sera détecté, mieux ce sera pour le patient. Près de 90% des cas de cancer de l'intestin sont traitables et la survie est bonne s'ils sont diagnostiqués tôt.

N'oubliez pas que tout le monde ne présente pas de symptômes, en particulier aux premiers stades du cancer de l'intestin. N'attendez pas que les symptômes soient examinés pour le cancer, s'ils ont 50 ans ou s'il y a eu des cas de cancer dans la famille. Parlez à votre médecin pour obtenir des informations plus détaillées sur les options pour un examen complet.

Le cancer de l'intestin peut être déclenché par certains médicaments et aliments. Ne remettez pas la visite à un médecin si vous présentez l'un des symptômes décrits pendant deux semaines ou plus, car le diagnostic précoce permet de traiter le cancer avec succès. Environ 55% des personnes atteintes du cancer de l'intestin sont des hommes et environ 45% des femmes. Une femme a souvent un cancer du côlon sigmoïde déclenché par un cancer de l'ovaire.

Facteurs de protection réduisant le risque de cancer:

  • Activité physique
  • Aspirine
  • Traitement hormonal substitutif combiné
  • Enlèvement de polypes
  • Mangez plus de fruits, de légumes, de céréales complètes et d’aliments faibles en graisses animales.
  • Examen régulier après 50 ans.

Presque tous les cancers colorectaux commencent par des polypes (excroissances) dans le côlon ou le rectum. Ces polypes peuvent être présents dans le côlon pendant de nombreuses années avant le développement d'un cancer invasif.

Ils peuvent ne causer aucun symptôme. Le dépistage (examen) du cancer colorectal peut détecter la présence de polypes précancéreux. Leur élimination rapide permettra d'éviter l'apparition d'un cancer. Un tel traitement sera le plus efficace. Suivre un régime peut réduire le risque de développer un cancer.

Prendre de faibles doses d'aspirine peut aider à prévenir non seulement le cancer de l'intestin, mais également les maladies cardiovasculaires, en fonction de l'âge et des facteurs de risque. Des études montrent que les gens peuvent réduire le risque de cancer colorectal en limitant leur consommation d'alcool et en renonçant au tabac.

Les premiers symptômes et manifestations du cancer de l'intestin

Le cancer de l'intestin est généralement appelé plusieurs types de tumeurs, se différenciant par la localisation et l'évolution des processus malins. Des néoplasmes peuvent se développer dans l'intestin grêle, dans différentes parties du gros intestin et dans le rectum. Dans ce dernier cas, la tumeur est appelée cancer colorectal.

Le gros intestin, ou plutôt son côlon, est le plus souvent touché.

Aux stades initiaux, le cancer intestinal peut ne provoquer aucun symptôme, ce qui rend malheureusement difficile le diagnostic et la prescription précoce du traitement le plus efficace. Toutes les personnes, en particulier celles qui ont une prédisposition héréditaire au cancer, il est utile de savoir quels symptômes indiquent un développement possible de processus malins dans l'intestin.

  • Toutes les informations sur le site sont à titre informatif seulement et ne constitue pas un manuel pour l'action!
  • Seul le MÉDECIN peut vous fournir le DIAGNOSTIC EXACT!
  • Nous vous exhortons à ne pas vous auto-guérir, mais à vous inscrire auprès d'un spécialiste!
  • Santé à vous et à votre famille! Ne pas perdre courage

Photo: Cancer de l'intestin

Douleurs dans le cancer de l'intestin

La douleur est rarement le premier signe du cancer de l'intestin, bien que des symptômes de douleur récurrents puissent apparaître aux premiers stades. La douleur sévère chez les patients se produit au stade de la propagation de la tumeur aux tissus environnants.

Des douleurs sévères et sévères peuvent survenir lorsque les tumeurs provoquent un blocage de l'intestin et son obstruction.

La présence d'impuretés pathologiques dans les selles

Les premiers signes de cancer intestinal sont des problèmes de digestion et des modifications anormales des selles. La présence de mucus et de caillots sanguins dans les matières fécales sont les premiers symptômes d'une tumeur qui ne disparaît pas pendant toute la période de la maladie.

La cause du sang est un saignement intra-intestinal. Au début, le saignement est faible et il est souvent possible de détecter la présence de sang uniquement par une analyse en laboratoire.

En revanche, les saignements dans les hémorroïdes et les fissures anales (avec ces maladies, des impuretés écarlates apparaissent après la fin des selles), avec des néoplasmes dans l'intestin, le sang est mélangé à des selles ou se présente sous la forme de caillots sombres. Dans le même temps, la couleur des matières fécales est plus sombre.

Un cancer intestinal fort ne provoque pas de saignement. À un stade avancé de la maladie avec des selles, il arrive parfois que du pus sorte, provoqué par l'ajout d'une infection inflammatoire ou la désintégration de la tumeur.

Fièvre

Une augmentation de la température corporelle dans le cancer de l'intestin est observée assez souvent, ce qui indique les tentatives du système immunitaire pour empêcher le processus malin. En général, les changements de température sont intermittents, parfois une fièvre de faible intensité peut durer plusieurs semaines.

Tout sur la prévention du cancer de l'intestin ici.

L'élévation de température au-dessus de 37 à 38 degrés indique l'apparition de processus infectieux ou inflammatoires.

Indigestion

Le stade initial du cancer est presque toujours accompagné de troubles digestifs. Au début, les troubles de l'activité intestinale sont périodiques et arbitraires, puis les troubles pénètrent dans le système.

Les personnes soucieuses de leur santé doivent savoir comment le cancer se manifeste dans le système digestif.

Les types suivants de désordres intestinaux peuvent se produire:

  • changements dans le rythme de la défécation;
  • la constipation;
  • la diarrhée;
  • modification de la consistance et de la forme des matières fécales;
  • excréments et gaz d'incontinence;
  • nausée (vomissant rarement).

Il existe également de fausses impulsions à déféquer (le "ténesme"), dans lesquelles seule une petite quantité de pus, de mucus et de sang est libérée. Après l'acte de défécation, les patients ne se sentent pas soulagés. On ressent parfois la sensation d'un corps étranger coincé dans le rectum.

Le ténesme peut survenir jusqu'à 15 fois.

Avec la propagation et la croissance de la tumeur, en particulier avec son caractère de sténose (c'est-à-dire de rétrécissement de la lumière de l'intestin), la constipation devient de plus en plus régulière, les patients développent une distension abdominale qui peut passer après l'écoulement des masses fécales.

En cas de modification persistante du contenu intestinal (constipation ou diarrhée pendant plus de 2 semaines, ou alternance constante de ces états), vous devez consulter un spécialiste.

Bien sûr, il existe de nombreuses autres causes, à part le cancer, qui entraînent la survenue de troubles digestifs, mais il est toujours préférable d’être convaincu qu’il n’ya pas de maladie dangereuse que de la diagnostiquer plus tard, mais à des stades inopérables.

Obstruction intestinale

La croissance de la tumeur et le chevauchement de la lumière intestinale peuvent entraîner des processus inflammatoires et une obstruction intestinale. Dans certains cas, il y a obstruction intestinale complète.

Cette maladie, dans sa forme aiguë, est extrêmement dangereuse et s'accompagne de rétention des selles, de vomissements et de douleurs coliques. Elle nécessite une assistance médicale d'urgence.

Aversion pour la nourriture

Une perte d'appétit et un symptôme caractéristique tel que l'aversion pour certains types de produits alimentaires sont observés chez une proportion significative de patients. Le plus souvent c'est de la viande grasse. Parfois, ce symptôme s'accompagne de vomissements et amène les patients à refuser complètement de manger.

Ascite

Une ascite survient lorsque le processus malin se propage à la cavité abdominale, ce qui est assez courant dans le cancer du côlon chez les patients âgés. Il se produit une accumulation excessive de liquide.

Le liquide provoque une sensation de lourdeur, des éructations et des douleurs abdominales, et des symptômes plus graves peuvent survenir - difficultés respiratoires, problèmes de miction, développement d'une hernie ombilicale.

Vidéo: symptômes du cancer de l'intestin

État général

Comment identifier le cancer de l'intestin avant les symptômes associés à la digestion? Cela est extrêmement difficile, même si la maladie peut également provoquer des manifestations de nature générale.

Ceux-ci comprennent:

  • faiblesse non liée à l'activité physique;
  • fatigue chronique;
  • apathie et perte d'intérêt pour la vie;
  • inconfort permanent dans le corps;
  • l'insomnie;
  • pâleur de la peau;
  • diminution de la pression artérielle en combinaison avec des sueurs froides (ce symptôme est caractéristique du cancer du cæcum);
  • ganglions lymphatiques enflés;
  • perte de poids d'étiologie inconnue;
  • l'anémie.

La numération globulaire au stade initial du cancer montre une réduction de la quantité d'hémoglobine et d'érythrocytes, associée à une augmentation du taux de leucocytes et à une augmentation de la RSE - le taux de sédimentation des érythrocytes.

La présence d'une tumeur maligne dans l'intestin à ce stade ne peut être confirmée que par une coloscopie avec biopsie simultanée et par un examen histologique ultérieur de l'échantillon prélevé au microscope.

Avec cet article, vous pourrez vous familiariser avec les méthodes de traitement des remèdes populaires contre le cancer intestinal.

Dans cette section, vous pouvez connaître le pronostic du cancer du côlon.

Très rarement, le cancer de l'intestin survient chez les enfants - les symptômes dans ce cas sont pratiquement les mêmes que les signes de néoplasmes malins chez les adultes. Dans l'enfance, la maladie est presque toujours associée à une polypose intestinale familiale héréditaire - la formation de tumeurs bénignes dans la membrane muqueuse du gros intestin.

Tous les troubles digestifs et généraux qui ne disparaissent pas avec le temps, mais progressent, nécessitent une attitude sérieuse et peuvent indiquer les premiers symptômes du cancer. Ne négligez pas la détérioration de la santé, recherchez la cause de la fatigue, du stress et des conditions environnementales défavorables.

Il est beaucoup plus raisonnable de choisir l'heure et de réussir un examen complet dans une institution spécialisée ou, dans les cas extrêmes, de vous limiter à une coloscopie. Même si la cause d'une mauvaise santé n'est pas une tumeur maligne, mais une pathologie différente, les médecins peuvent vous aider à améliorer votre santé et votre qualité de vie.

La couleur et la forme des matières fécales lors d'un cancer de l'intestin

Les tumeurs malignes qui se produisent dans les intestins, au début, ne présentent pas de symptômes prononcés, car le corps combat la pathologie en camouflant les signes de la maladie. Le corps d'un patient atteint de cancer «se bat» jusqu'au dernier moment, alors qu'il est assez fort.

Au stade final, des signes du processus pathologique apparaissent: les matières fécales se modifient en cas de cancer de l'intestin et d'autres symptômes prononcés se rejoignent. Malheureusement, les statistiques montrent que la survie aux derniers stades du cancer est minime. Par conséquent, il est important de reconnaître la pathologie à temps et de suivre un traitement efficace.

Symptômes du cancer de l'intestin

Tous les changements dans le fonctionnement du tractus gastro-intestinal ne sont pas un signe de l'apparition d'une tumeur maligne. De nombreuses maladies de l'intestin provoquent des symptômes associés à un changement de couleur et de forme des selles. Cependant, certaines combinaisons de symptômes peuvent indiquer une augmentation de la tumeur maligne dans le corps.

Signes de cancer de l'intestin:

  • mucus blanc et sang dans les matières fécales;
  • inconfort dans l'intestin et l'abdomen;
  • douleur dans le bas-ventre (rappelant les contractions);
  • modification de l'odeur, du type et de la couleur des matières fécales;
  • perte de poids déraisonnable, fatigue, faiblesse grave;
  • changer le mode d'utilisation des toilettes bien connu du patient.

Processus oncologique survenant dans l'intestin, caractérisé par une violation de son fonctionnement.

La diarrhée et la constipation figurent également sur la liste des symptômes du cancer de l'intestin.

Ces changements incluent:

  • La diarrhée Pour chacun de nous, le trouble des selles est un phénomène courant. Aliments mal préparés, combinaisons de certains produits, pharmacothérapie - tous ces facteurs peuvent déclencher une perturbation des selles à court terme. Mais si la diarrhée dure plus de trois jours et que la cause n'est pas établie, il est nécessaire de procéder à des examens complémentaires.
  • Constipation Ce symptôme peut être causé par le non-passage des selles dans le gros et le petit intestin. Pour certaines personnes qui ont des problèmes avec le tube digestif, la constipation n'est pas un symptôme rare. Cette pathologie ne signale pas de cancer. La constipation a peut-être provoqué un stress grave ou un excès d'aliments protéinés. Mais si le patient ne peut pas aller aux toilettes plus de 14 jours, il doit immédiatement consulter son médecin.

Si au moins un des symptômes mentionnés ci-dessus apparaît, vous devriez consulter un spécialiste. Après s'être familiarisé avec les antécédents du patient, le médecin lui demandera de passer des tests supplémentaires.

Maladie de l'intestin dans le cancer de l'intestin: changement de forme et de couleur

L'apparition de masses fécales peut indiquer les modifications pathologiques qui se produisent dans l'intestin. Des selles inhabituelles doivent signaler au patient des pathologies intestinales. Les petites matières fécales, fermes au toucher, indiquent une constipation.

Si les matières fécales, de par leur forme et leur structure, sont similaires aux fientes de chèvre, vous devriez consulter un médecin expérimenté. La forme des matières fécales peut également indiquer un problème. Un écoulement étroit et fin, semblable à une bande, est un symptôme alarmant indiquant des changements dans l'état et la structure de l'intestin.

Si les matières fécales sont de couleur rougeâtre, cela peut indiquer un saignement dans l'intestin (dans le rectum). La couleur foncée des matières fécales peut également indiquer la présence de sang.

Si des excréments noirs ou rouge vif sont détectés, un médecin doit être envoyé immédiatement. Si cela se produit la nuit, ne vous attendez pas jusqu'au matin, mais allez immédiatement à l'hôpital ou appelez une brigade d'ambulances.

Il convient de garder à l’esprit que certains aliments ou médicaments ont une incidence sur la couleur des matières fécales. Par exemple, les légumes comme les carottes et les betteraves, ainsi que les baies de cassis ou le charbon activé peuvent tacher les matières fécales en rouge ou en noir. Mais si le patient n'incluait pas de tels produits dans son régime et que ses selles changeaient de couleur, il était nécessaire de consulter un médecin.

Saignement avec cancer intestinal

Le sang dans les selles est l'un des symptômes de l'oncologie gastro-intestinale. Le taux de saignement pour les tumeurs de l'intestin rectal est d'environ 90%. Le plus souvent, le patient observe des saignements mineurs avant et pendant le voyage aux toilettes.

En présence de tumeurs dans le rectum, le sang dans les selles est causé par les facteurs suivants:

  1. La croissance des tumeurs, qui endommagent les masses fécales.
  2. La manifestation d'une tumeur avec la destruction des vaisseaux qui l'alimentent.

En outre, les symptômes du processus oncologique commencent à se manifester plus tôt si la tumeur maligne se développe dans la lumière intestinale. Si la tumeur se développe dans la paroi intestinale, les symptômes peuvent indiquer le développement du processus oncologique dans les phases finales, lorsque le patient ne peut pas être aidé.

Les taches sombres du rectum peuvent être un signe de malignité.

Les saignements au niveau du rectum ne sont pas seulement un symptôme du processus oncologique dans le corps, mais également un signe d'hémorroïdes. Mais les symptômes des hémorroïdes sont légèrement différents.

Lors de la dernière maladie, le patient a du sang écarlate frais dans les matières fécales, qui apparaît après être allé aux toilettes ou à la fin de l'acte de défécation. Les saignements qui se produisent lorsqu'il y a une tumeur maligne dans l'intestin se manifestent par la couleur sombre du sang. De plus, le sang apparaît avant ou pendant les selles. En outre, de nombreux patients remarquent des pertes purulentes et muqueuses dans les selles.

Le cancer de l'intestin présente également d'autres symptômes, ce qui n'est pas le cas des hémorroïdes. Les symptômes les plus courants inhérents au cancer de l'intestin sont une perte de poids déraisonnable, une faiblesse grave, une somnolence, une sensation de malaise, une fièvre légère. Mais pour poser un diagnostic précis, il est nécessaire de mener des études de diagnostic spéciales.

Prévention du cancer de l'intestin

Chacun de nous a peur de l'apparition de tumeurs dans les intestins. Mais si vous prenez certaines mesures, vous pouvez réduire le risque de tumeur maligne de l'intestin presque à zéro.

  • élimination des polypes intestinaux;
  • mode de vie sain;
  • faire du sport (l'activité physique doit être adaptée à l'âge);
  • bonne nutrition, riche en fruits, légumes, lait aigre et aliments protéinés;
  • rejet complet des mauvaises habitudes;
  • dépistage annuel, en particulier pour les personnes de plus de 40 ans.

Les polypes intestinaux doivent être éliminés de manière obligatoire, car certains types de tumeurs malignes se développent à partir de polypes dans le rectum et le côlon. Ignorer le problème ne peut pas être, car il peut provoquer de graves conséquences.

Si des symptômes d'anxiété apparaissent, consultez immédiatement un médecin.

Beaucoup de patients ont peur d'aller chez le médecin s'ils développent des symptômes intestinaux obscurs. Ils ont peur d'un diagnostic possible - le cancer. Mais il convient de noter que le processus oncologique de l'intestin, découvert au stade initial, est totalement traitable. Environ 90% des néoplasmes malins de l'intestin, détectés au stade précoce, sont traités avec succès.

Excréments atteints de cancer de l'intestin

Couleur des selles dans le cancer de l'intestin, et selles dans le cancer de l'intestin

Le cancer peut se développer dans le petit, le gros intestin ou le rectum. La nouvelle croissance affecte souvent le gros intestin, ou plutôt son côlon. La couleur des matières fécales dans le cancer de l'intestin peut avoir différentes nuances.

Un cancer qui commence dans le côlon est appelé cancer du côlon.

Un cancer qui commence dans le rectum est appelé cancer du rectum.

Le cancer colorectal est un concept général pour le côlon (côlon) et le rectum (intestin).

Symptômes principaux

Les maladies gastriques courantes ou les modifications des habitudes intestinales sont courantes. Ils ne signifient pas toujours que les gens ont une maladie grave, telle que le cancer. Cependant, tous les symptômes ne doivent pas être ignorés. En savoir plus sur les symptômes du cancer pour lesquels vous devriez consulter votre médecin.

Les principaux symptômes du cancer intestinal:

  • Changements dans les habitudes intestinales.
  • Changements dans l'apparence des selles et des selles.
  • Changement de couleur.
  • Sang dans les selles ou saignement du rectum.
  • Inconfort intestinal.
  • Crampes dans le bas-ventre.
  • Perte de poids, faiblesse et fatigue par inadvertance.

Analysons ces symptômes plus en détail afin de déterminer ce qui doit être fait ensuite et quoi parler avec votre médecin.

Changements dans les habitudes intestinales

Des changements constants dans les habitudes intestinales ou le sang dans les selles - cela peut être un symptôme du cancer colorectal dans n'importe quelle partie du côlon ou du rectum

Si vous remarquez l'un de ces changements, il s'agit d'un signal non seulement pour prendre note, mais pour agir et changer les modes de vie en même temps.

Si les changements se poursuivent pendant un certain temps, il est nécessaire de consulter un thérapeute et un proctologue. Les informations que vous communiquez aideront le médecin à déterminer la cause.

La diarrhée Les selles légères et la diarrhée (excréments liquides multiples) sont courantes. Les changements peuvent être causés par une intolérance à certains aliments ou drogues, provoquée par le stress ou les voyages. La plupart des gens ont la diarrhée plusieurs fois par an. Le danger est la diarrhée, qui dure plus de trois jours.

Constipation La constipation est déterminée s'il y a moins de trois selles par semaine, ce qui constitue l'une des affections gastro-intestinales les plus courantes. La constipation ne signifie pas que le patient a un cancer de l'intestin. Un changement de régime alimentaire, une alimentation pauvre et malsaine, le stress, la déshydratation ou le manque d'activité physique peuvent également causer la constipation. Les dépôts fécaux dans l'intestin peuvent causer le cancer. Si une personne souffre de constipation pendant plus de deux semaines, vous devriez alors consulter un médecin.

Changements dans l'apparence des selles et des selles

L'aspect des selles peut être un bon indicateur de ce qui se passe dans les intestins. Les selles petites et dures sont un indicateur de la constipation. Besoin de voir un médecin. Surtout si cela ressemble à de la fiente de chèvre. Ou pas du tout.

Changement de forme. Si les selles deviennent minces, formez du ruban adhésif - cela peut indiquer des changements à l’intérieur du côlon. Moins de matières fécales que d'habitude, du mucus dans les selles - devrait alerter Consultez un médecin, cette condition est évaluée.

Changement de couleur

La couleur des matières fécales dans le cancer de l'intestin prend une teinte rougeâtre en raison de la présence de sang. Si vous remarquez la présence de sang dans les selles ou de matières fécales sombres, vous constaterez peut-être des modifications du rectum. La couleur rouge vif, noire ou très foncée ne doit jamais être ignorée. Un médecin peut aider à déterminer la cause.

Il convient de noter que certains aliments peuvent également tacher les selles:

  • betterave rouge;
  • carottes et citrouille - orange;
  • charbon actif - noir;
  • cassis - sombre.

Dans ce cas, il n'est pas nécessaire d'être intimidé, c'est normal.

Sang dans les selles ou saignement du rectum

L'un des symptômes les plus alarmants du cancer peut être du sang dans les selles ou des saignements du rectum. De petites traînées de sang dans les selles devraient également être alarmantes. Parfois, ils ne peuvent être vus que sous un microscope.

Des affections telles que des hémorroïdes ou des fissures peuvent également causer une petite quantité de sang. Si vous remarquez du sang, consultez votre médecin et expliquez-lui tous les autres symptômes que vous pourriez éprouver au même moment. De grandes quantités de sang peuvent servir de base à une visite à la salle d'urgence.

Malaise intestinal

Une sensation d'inconfort dans les intestins ou le désir de «bouger» dans les intestins. Sentant que les intestins ne sont pas complètement vidés. Saignements rectaux / douleur dans l'anus ou bosse dans le rectum / l'anus. Douleur abdominale ou gonflement de l'abdomen. Une sensation de satiété dans l'estomac ou des flatulences dans l'intestin ou le rectum prouve que l'intestin n'est pas complètement vide après une selle.

Crampes dans le bas de l'abdomen

N'oubliez pas que l'inconfort qui ne disparaît pas avec le temps ou les crampes dans les intestins est pire. Une personne peut ressentir une douleur fréquente, des flatulences. Il y a un sentiment constant, avoir un mouvement dans les intestins et le sentiment ne disparaît pas en présence de l'un des symptômes, consultez un médecin.

Perte de poids involontaire, faiblesse et fatigue

Les saignements rectaux chroniques peuvent causer une carence en fer. Une personne malade peut se sentir constamment fatiguée et avoir la peau pâle. Si le niveau d'énergie diminue et que le patient commence à perdre du poids sans raison, il est nécessaire de consulter un médecin pour évaluer le diagnostic.

La peur du diagnostic de cancer ne doit pas empêcher un traitement rapide en clinique. Si un cancer est suspecté, plus tôt il sera détecté, mieux ce sera pour le patient. Près de 90% des cas de cancer de l'intestin sont traitables et la survie est bonne s'ils sont diagnostiqués tôt.

N'oubliez pas que tout le monde ne présente pas de symptômes, en particulier aux premiers stades du cancer de l'intestin. N'attendez pas que les symptômes soient examinés pour le cancer, s'ils ont 50 ans ou s'il y a eu des cas de cancer dans la famille. Parlez à votre médecin pour obtenir des informations plus détaillées sur les options pour un examen complet.

Le cancer de l'intestin peut être déclenché par certains médicaments et aliments. Ne remettez pas la visite à un médecin si vous présentez l'un des symptômes décrits pendant deux semaines ou plus, car le diagnostic précoce permet de traiter le cancer avec succès. Environ 55% des personnes atteintes du cancer de l'intestin sont des hommes et environ 45% des femmes. Une femme a souvent un cancer du côlon sigmoïde déclenché par un cancer de l'ovaire.

Facteurs de protection réduisant le risque de cancer:

  • Activité physique
  • Aspirine
  • Traitement hormonal substitutif combiné
  • Enlèvement de polypes
  • Mangez plus de fruits, de légumes, de céréales complètes et d’aliments faibles en graisses animales.
  • Examen régulier après 50 ans.

Presque tous les cancers colorectaux commencent par des polypes (excroissances) dans le côlon ou le rectum. Ces polypes peuvent être présents dans le côlon pendant de nombreuses années avant le développement d'un cancer invasif.

Ils peuvent ne causer aucun symptôme. Le dépistage (examen) du cancer colorectal peut détecter la présence de polypes précancéreux. Leur élimination rapide permettra d'éviter l'apparition d'un cancer. Un tel traitement sera le plus efficace. Suivre un régime peut réduire le risque de développer un cancer.

Prendre de faibles doses d'aspirine peut aider à prévenir non seulement le cancer de l'intestin, mais également les maladies cardiovasculaires, en fonction de l'âge et des facteurs de risque. Des études montrent que les gens peuvent réduire le risque de cancer colorectal en limitant leur consommation d'alcool et en renonçant au tabac.

Regarder une vidéo sur le sujet

Couleur des selles dans le cancer de l'intestin chez les patients

La couleur des matières fécales dans le cancer de l'intestin est un indicateur important à surveiller. Le cancer est un fléau de la société moderne. Environnement pollué, mauvais mode de vie et mauvaises habitudes - tout cela est l'impact le plus négatif sur la condition du corps.

Parmi les types de cancer émettent des tumeurs malignes qui se forment directement dans l'intestin humain. Le plus souvent, le gros intestin et son compartiment du côlon souffrent de tumeurs nocives. Cette maladie s'appelle le cancer du côlon. L'utilisation de la couleur des matières fécales peut déterminer le stade du cancer, la complexité de son parcours et les caractéristiques de l'emplacement.

Symptômes du cancer de l'intestin

Tous les changements dans la fonction intestinale ne sont pas révélateurs d'un cancer. De nombreuses maladies du tractus gastro-intestinal présentent des symptômes associés à un changement de couleur et de type d'écoulement fécal. Néanmoins, il existe une certaine combinaison de symptômes dans lesquels une alarme doit être déclenchée. Les principaux symptômes du cancer de l'intestin comprennent:

  • inconfort constant dans l'abdomen et les intestins;
  • douleurs coliques, dont l'emplacement est le bas de l'abdomen;
  • changements dans les habitudes intestinales;
  • des changements importants de couleur, d'apparence, d'odeur de selles
  • la présence de sang et de mucus blanc dans les fèces;
  • violation de la routine quotidienne d'utilisation des toilettes bien connue de la personne;
  • perte de poids importante, somnolence, faiblesse, fatigue chronique.

Comme indiqué précédemment, le cancer se caractérise par des modifications du travail habituel de l'intestin. Les changements à prendre en compte et à prendre les mesures appropriées incluent:

  1. La diarrhée La présence de selles molles est un phénomène courant chez tout le monde. Des aliments mal lavés et cuits, des fruits et des légumes exotiques, des combinaisons inhabituelles de produits, l'utilisation de nouveaux médicaments - tout cela peut être la cause d'une diarrhée à court terme. La diarrhée est plus dangereuse et suspecte et dure plus de 3 jours sans raison apparente.
  2. Constipation Cette condition est déterminée lorsque le gros intestin humain manque mal les masses fécales. La constipation est l'une des plaintes les plus fréquentes des patients présentant des problèmes avec le tractus gastro-intestinal. Cependant, l'apparition d'un tel symptôme n'indique pas une maladie oncologique. Les situations stressantes, les changements radicaux dans le régime alimentaire (par exemple, la nutrition protéique), le manque d'activité physique peuvent facilement causer la stagnation des matières fécales. Cependant, il ne faut pas oublier qu'un long délai dans les selles de l'intestin peut causer le cancer. S'il est impossible d'aller aux toilettes dans un délai de deux semaines, vous devez immédiatement faire appel à un médecin.

Si au moins l'un de ces symptômes survient, consultez immédiatement un médecin. Thérapeute ou proctologue peut aider.

Fournir à ces spécialistes une liste complète des plaintes les aidera à déterminer les causes possibles et à demander au patient de subir les tests appropriés.

Masse fécale dans le cancer: changement d'aspect et de couleur

Le type de matières fécales indique clairement quels processus se produisent dans l'intestin. Des masses fécales de taille inhabituelle devraient inciter une personne à réfléchir aux problèmes que pose le travail de l'intestin. Des selles petites et très dures, difficiles à évacuer peuvent être un indicateur de constipation.

Si les excréments ressemblent à des excréments de chèvre, il vaut la peine de faire appel à des experts. La forme des matières fécales humaines est également importante. Des écoulements fécaux minces et étroits sous forme de ruban adhésif sont le symptôme de changements importants dans la structure et l'état du côlon.

Si les matières fécales ont commencé à prendre une teinte rougeâtre, cela peut être une preuve de saignement dans le rectum. Des excréments trop sombres en témoignent.

Si, après être allé aux toilettes, une personne a découvert des masses fécales de teinte rouge vif ou noire, une visite chez le médecin devrait avoir lieu immédiatement. Si une personne a fait une telle visite aux toilettes la nuit, il est nécessaire d'appeler une ambulance.

Il est important de rappeler que certains produits tachent les selles. Par exemple, les betteraves, les carottes (en grande quantité), le charbon actif et les raisins de Corinthe peuvent provoquer une décoloration des matières fécales. Cependant, si une personne n'a pas consommé de tels aliments, mais que la couleur des selles a considérablement changé, vous devez sonner l'alarme. Parmi les symptômes de maladies telles que les hémorroïdes, l’ulcère peptique et les fissures au rectum, on retrouve la forme inhabituelle des selles et leur couleur. Pendant ce temps, la présence de sang dans les selles et l’ulcère peptique peut être un signe de saignement ouvert. Ce phénomène, s'il est ignoré, peut être fatal.

Malaise, douleur et bien-être général avec le cancer

Le cancer se caractérise par un symptôme tel qu'un inconfort grave. Cependant, chaque personne peut comprendre la définition du malaise de différentes manières. Les indicateurs d'inconfort pouvant indiquer la présence de tumeurs malignes sont:

  • l'impression que les intestins sont pleins ou pas complètement vidés même après avoir utilisé les toilettes;
  • saignement rectal;
  • douleur dans l'anus pendant le passage des masses fécales et après l'achèvement de ce processus;
  • douleur dans l'abdomen, son gonflement, "ballonnement";
  • sensation de plénitude dans l'estomac;
  • flatulences sévères.

Si de tels symptômes accompagnent constamment une personne et ne passent pas seuls, cela peut indiquer la présence d'un cancer de l'intestin.

Le bien-être général d'une personne atteinte d'un cancer de l'intestin n'est pas bon non plus. Les saignements rectaux survenant dans le côlon entraînent une carence aiguë en fer dans le corps. Le patient souffre de fatigue chronique, observe en lui-même un effondrement complet, constate la pâleur de la peau. Si en même temps tout le monde commence à perdre beaucoup de poids, il est nécessaire de faire un examen le plus tôt possible.

Prévention du cancer de l'intestin

Toute personne a peur de la possibilité de formation de tumeurs malignes dans son corps. Chez une personne en bonne santé, le risque de développer la maladie à l'avenir sera presque réduit à zéro s'il observe les mesures préventives suivantes:

  • un mode de vie actif avec une activité physique équivalente à sa capacité d'âge;
  • traitements de bien-être périodiques;
  • élimination rapide des polypes;
  • une alimentation saine, y compris les légumes, les fruits, les produits laitiers, les aliments protéinés;
  • rejet des mauvaises habitudes (alcool, tabac, drogues);
  • dépistage médical régulier chaque année.

Dans l’une des mesures préventives, il était question de l’élimination rapide des polypes. Cela est dû au fait que la plupart des cancers colorectaux sont formés de polypes dans le côlon et le rectum. Ignorer ce problème peut entraîner la formation de tumeurs malignes.

Il faut se rappeler que les polypes peuvent être complètement asymptomatiques. Pour détecter les polypes précancéreux, une procédure appelée dépistage est utilisée. Effectuer la dernière fois dans une année aidera à détecter rapidement les polypes et à les éliminer, ce qui sauvera une personne de l'apparition de tumeurs cancéreuses.

La plupart des gens tardent à contacter l'hôpital à cause de la peur de détecter un cancer. Cependant, ils ne tiennent pas compte du fait que plus la maladie est détectée tôt, plus elle a de chances de s'en remettre complètement. 90% de tous les cas de cancer de l'intestin détectés aux stades précoces sont traitables.

N'oubliez pas que l'examen annuel du corps et l'attention portée aux "signaux" de votre corps - la clé d'une bonne santé et d'une longue vie!

Couleur des selles pour le cancer de l'intestin

Le cancer intestinal est un cancer qui se termine le plus souvent fatalement.

Comme avec d'autres processus oncologiques, dans les cancers du côlon aux stades initiaux, les symptômes n'apparaissent pratiquement pas, car les capacités compensatoires de la pathologie du corps camouflent.

Le corps se bat jusqu'au dernier stade, jusqu'à ce que sa force diminue. Ensuite, les signes de dommages intestinaux apparaissent clairement. Cela se produit généralement aux stades 3-4 de la maladie. Les statistiques sont décevantes - plus le patient découvre le problème tardivement, moins il y a de chance de survivre.

Beaucoup considèrent le problème délicat, alors n'allez pas chez le médecin. Mais cela ne vaut pas la peine d'être vécu, vous devez donc prendre au sérieux le rôle du diagnostic précoce et alerter le médecin à temps de tout changement dans le travail du corps.

Le gros intestin est responsable de nombreuses fonctions dans le tractus gastro-intestinal. Chaque jour, il participe à la stabilité de l'environnement interne du corps.

L'intestin comprend plusieurs départements: le caecum, la partie ascendante, le côlon transverse, la partie descendante, le sigmoïde et le rectum, la partie rectosigmoïdienne. Les contractions péristaltiques assurent la promotion en temps voulu des matières fécales et le nettoyage des intestins.

Excréments de couleur et autres symptômes du cancer

Si le rectum ou une autre partie de l'intestin est affecté par des cellules malignes, certains signes le signaleront. Les symptômes sont divisés en général et spécial.

Les plus courantes sont celles que l'on observe dans les cancers de n'importe quel endroit: faiblesse, fatigue, perte d'appétit et perte de poids, fièvre, augmentation de l'ESR dans le test sanguin, changement de couleur de la peau (avec anémie - pâleur, avec lésions du foie - jaunissement de la peau et de la sclérotique).

Les symptômes spéciaux incluent: changement des selles (constipation ou diarrhée), couleur des selles, changements dans le cancer de l'intestin (impuretés de pus, sang, mucus), le patient a fréquemment besoin de vider l'intestin et de douleurs abdominales.

Les premiers signes d'une tumeur dans l'intestin

Les premiers symptômes d’une maladie intestinale oncologique seront des modifications des selles de nature pathologique et des problèmes de digestion. Au début, le patient fait attention à un changement dans les selles - des caillots de sang et du mucus apparaissent dans les selles.

Ces signes accompagneront la maladie tout au long de sa durée. Le sang dans les matières fécales est expliqué à l'intérieur par un saignement intestinal. Au début de la maladie, le saignement est faible et les particules de sang dans les selles ne sont visibles que dans des conditions de laboratoire.

Il convient de distinguer le saignement dans les matières fécales du cancer du saignement avec fissure anale ou hémorroïdes. Ces derniers se caractérisent par un mélange de sang rouge vif, qui apparaît après le nettoyage des intestins.

Dans le cancer de l'intestin, le sang se mêle aux matières fécales et ressemble à des caillots sombres. La couleur des matières fécales dans le cancer est plus sombre que d'habitude. La tumeur ne provoque pas de saignement grave. À un stade avancé du développement de la tumeur, les matières fécales se mélangeront au pus, qui est causé par le processus d’écroulement de la tumeur ou par l’ajout d’une infection inflammatoire.

Qui est à risque de cancer intestinal?

Avant d'examiner la couleur de vos matières fécales dans la crainte de contracter le cancer, vous devez évaluer le risque de pathologie.

Le cancer de l'intestin est diagnostiqué chez les personnes dont la famille a des parents avec un diagnostic similaire. En outre, le risque augmente en cas de contact prolongé avec des agents cancérigènes, d'immunodéficience et de maladie intestinale inflammatoire, de constipation chronique.

La tumeur se développe par étapes, chaque étape ayant ses propres signes et modifications dans le corps.

Initialement, la tumeur ne s'étend pas au-delà de la paroi intestinale, puis commence à se répandre dans les tissus environnants sans métastases, après quoi elle affecte toute l'épaisseur de la paroi intestinale et des ganglions lymphatiques régionaux. Au stade final, la tumeur infecte les intestins, organes voisins, donnant des métastases distantes dans le corps.

Comment diagnostiquer le cancer de l'intestin

Pour diagnostiquer le cancer de l'intestin, le médecin prescrit un examen complet du patient, car il n'existe aucun test spécifique permettant de détecter une tumeur. Les entreprises pharmaceutiques offrent des tests pour tester le corps à la maison pour le cancer de l'intestin.

Les tests visent à identifier les protéines spécifiques produites par la muqueuse ou la tumeur intestinale. De tels tests ne peuvent pas être précis à 100%, ainsi que l'autodiagnostic sur la couleur des matières fécales. Cela et un autre peuvent changer aux maladies inflammatoires. Par conséquent, pour le diagnostic, une confirmation morphologique de la suspicion est requise et les tests ci-dessus ne peuvent être utilisés que comme auto-test initial.

L'examen du sang occulte dans les selles est une étape importante du diagnostic. Cette analyse ne s’applique pas à des procédures coûteuses, elle s’effectue simplement. Une personne collecte le matériel en fonction des besoins et l’apporte au laboratoire, où elle examine les selles au microscope à la recherche de sang caché.

Les résultats doivent être traités avec précaution, car ils peuvent être faussement positifs. Cela se produit lorsqu'un patient a des hémorroïdes ou une fissure anale, ce qui fait que le sang pénètre dans les selles. En outre, l'analyse peut être un faux négatif. Cela se produit dans des situations où la tumeur ne provoque pas de saignement.

En plus des tests de dépistage, on prescrit au patient une sigmoïdoscopie - le rectum et d'autres services sont examinés à l'aide de dispositifs spéciaux, ainsi que la coloscopie (étude complète de l'intestin). Au cours de la procédure, le matériel est soumis à un examen histologique, ce qui aidera à réfuter ou à confirmer les soupçons du médecin.

Il existe d'autres mesures de diagnostic, telles que les rayons X. Pour identifier les néoplasmes pathologiques dans les intestins, une irrigoscopie est prescrite. Au cours de la procédure, un agent de contraste est injecté dans la lumière intestinale, puis l'anatomie de l'intestin est déterminée à l'aide de rayons X et des défauts de remplissage sont détectés. Avec cette procédure, le matériel n'est pas pris.

Une méthode de diagnostic simple et rapide est l’échographie ou la tomodensitométrie. L'étude des organes péritonéaux est réalisée avec ou sans agent de contraste.

Toutes les méthodes de diagnostic ci-dessus peuvent être utilisées en combinaison ou partiellement si nécessaire. Tout dépend de la clarté de l'image de la maladie pour le médecin. Après un diagnostic précis, le médecin peut déterminer l'étendue des lésions corporelles, le stade de la tumeur et prescrire un traitement adéquat.

Comment prévenir le cancer de l'intestin

La prévention du cancer est entravée par le fait qu’il n’existe toujours pas de mécanisme permettant de transformer des cellules saines en cellules malignes.

Il y a des facteurs qui causent le cancer, dont les effets devraient être évités. Tout dépend du mode de vie d’une personne, de sa relation avec sa santé.

Parmi les facteurs de risque, on peut citer l’abus d’alcool, le tabagisme, l’inactivité physique, une alimentation déséquilibrée, un stress fréquent, une écologie défavorable. La plupart de ces facteurs peuvent être éliminés en ajustant votre avenir.

Il y a des facteurs qui ne peuvent pas être changés - hérédité, rayonnement, environnement écologique. Mais leur influence peut être nivelée si vous vous occupez de votre propre santé.

Il suffit de se soumettre à un examen prophylactique à temps pour détecter les germes d’une ou de plusieurs maladies pouvant entraîner une oncologie. En les éliminant à un stade précoce, vous éviterez une maladie mortelle.

Si nous négligeons les examens médicaux, il est possible de rattraper le retard si les symptômes du cancer de l’intestin commencent à se manifester dans le complexe sous forme de douleur, d’altération des selles, de décoloration des matières fécales, etc.

Le principal moyen de prévention du cancer est le diagnostic précoce. Cela vous permet d'obtenir de l'aide pendant la période où vous pouvez encore vaincre la maladie. Plus tôt le processus pathologique est arrêté, plus grandes sont les chances de survie.

Symptômes (signes) du cancer de l'intestin

Le cancer de l'intestin est généralement appelé plusieurs types de tumeurs, se différenciant par la localisation et l'évolution des processus malins. Des néoplasmes peuvent se développer dans l'intestin grêle, dans différentes parties du gros intestin et dans le rectum. Dans ce dernier cas, la tumeur est appelée cancer colorectal.

Le gros intestin, ou plutôt son côlon, est le plus souvent touché.

Aux stades initiaux, le cancer intestinal peut ne provoquer aucun symptôme, ce qui rend malheureusement difficile le diagnostic et la prescription précoce du traitement le plus efficace. Toutes les personnes, en particulier celles qui ont une prédisposition héréditaire au cancer, il est utile de savoir quels symptômes indiquent un développement possible de processus malins dans l'intestin.

  • Toutes les informations sur le site sont à titre informatif seulement et ne constitue pas un manuel pour l'action!
  • Seul le MÉDECIN peut vous fournir le DIAGNOSTIC EXACT!
  • Nous vous exhortons à ne pas vous auto-guérir, mais à vous inscrire auprès d'un spécialiste!
  • Santé à vous et à votre famille! Ne pas perdre courage

Photo: Cancer de l'intestin

Douleurs dans le cancer de l'intestin

La douleur est rarement le premier signe du cancer de l'intestin, bien que des symptômes de douleur récurrents puissent apparaître aux premiers stades. La douleur sévère chez les patients se produit au stade de la propagation de la tumeur aux tissus environnants.

Des douleurs sévères et sévères peuvent survenir lorsque les tumeurs provoquent un blocage de l'intestin et son obstruction.

Les premiers signes de cancer intestinal sont des problèmes de digestion et des modifications anormales des selles. La présence de mucus et de caillots sanguins dans les matières fécales sont les premiers symptômes d'une tumeur qui ne disparaît pas pendant toute la période de la maladie.

La cause du sang est un saignement intra-intestinal. Au début, le saignement est faible et il est souvent possible de détecter la présence de sang uniquement par une analyse en laboratoire.

En revanche, les saignements dans les hémorroïdes et les fissures anales (avec ces maladies, des impuretés écarlates apparaissent après la fin des selles), avec des néoplasmes dans l'intestin, le sang est mélangé à des selles ou se présente sous la forme de caillots sombres. Dans le même temps, la couleur des matières fécales est plus sombre. Un cancer intestinal fort ne provoque pas de saignement. À un stade avancé de la maladie avec des selles, il arrive parfois que du pus sorte, provoqué par l'ajout d'une infection inflammatoire ou la désintégration de la tumeur.

Fièvre

Une augmentation de la température corporelle dans le cancer de l'intestin est observée assez souvent, ce qui indique les tentatives du système immunitaire pour empêcher le processus malin. En général, les changements de température sont intermittents, parfois une fièvre de faible intensité peut durer plusieurs semaines.

L'élévation de température au-dessus de 37 à 38 degrés indique l'apparition de processus infectieux ou inflammatoires.

Indigestion

Le stade initial du cancer est presque toujours accompagné de troubles digestifs. Au début, les troubles de l'activité intestinale sont périodiques et arbitraires, puis les troubles pénètrent dans le système.

Les personnes soucieuses de leur santé doivent savoir comment le cancer se manifeste dans le système digestif.

Les types suivants de désordres intestinaux peuvent se produire:

  • changements dans le rythme de la défécation;
  • la constipation;
  • la diarrhée;
  • modification de la consistance et de la forme des matières fécales;
  • excréments et gaz d'incontinence;
  • nausée (vomissant rarement).

Il existe également de fausses impulsions à déféquer (le "ténesme"), dans lesquelles seule une petite quantité de pus, de mucus et de sang est libérée. Après l'acte de défécation, les patients ne se sentent pas soulagés. On ressent parfois la sensation d'un corps étranger coincé dans le rectum.

Le ténesme peut survenir jusqu'à 15 fois.

Avec la propagation et la croissance de la tumeur, en particulier avec son caractère de sténose (c'est-à-dire de rétrécissement de la lumière de l'intestin), la constipation devient de plus en plus régulière, les patients développent une distension abdominale qui peut passer après l'écoulement des masses fécales.

En cas de modification persistante du contenu intestinal (constipation ou diarrhée pendant plus de 2 semaines, ou alternance constante de ces états), vous devez consulter un spécialiste.

Bien sûr, il existe de nombreuses autres causes, à part le cancer, qui entraînent la survenue de troubles digestifs, mais il est toujours préférable d’être convaincu qu’il n’ya pas de maladie dangereuse que de la diagnostiquer plus tard, mais à des stades inopérables.

Obstruction intestinale

La croissance de la tumeur et le chevauchement de la lumière intestinale peuvent entraîner des processus inflammatoires et une obstruction intestinale. Dans certains cas, il y a obstruction intestinale complète.

Cette maladie, dans sa forme aiguë, est extrêmement dangereuse et s'accompagne de rétention des selles, de vomissements et de douleurs coliques. Elle nécessite une assistance médicale d'urgence.

Aversion pour la nourriture

Une perte d'appétit et un symptôme caractéristique tel que l'aversion pour certains types de produits alimentaires sont observés chez une proportion significative de patients. Le plus souvent c'est de la viande grasse. Parfois, ce symptôme s'accompagne de vomissements et amène les patients à refuser complètement de manger.

Ascite

Une ascite survient lorsque le processus malin se propage à la cavité abdominale, ce qui est assez courant dans le cancer du côlon chez les patients âgés. Il se produit une accumulation excessive de liquide.

Le liquide provoque une sensation de lourdeur, des éructations et des douleurs abdominales, et des symptômes plus graves peuvent survenir - difficultés respiratoires, problèmes de miction, développement d'une hernie ombilicale.

Vidéo: symptômes du cancer de l'intestin

État général

Comment identifier le cancer de l'intestin avant les symptômes associés à la digestion? Cela est extrêmement difficile, même si la maladie peut également provoquer des manifestations de nature générale.

Ceux-ci comprennent:

  • faiblesse non liée à l'activité physique;
  • fatigue chronique;
  • apathie et perte d'intérêt pour la vie;
  • inconfort permanent dans le corps;
  • l'insomnie;
  • pâleur de la peau;
  • diminution de la pression artérielle en combinaison avec des sueurs froides (ce symptôme est caractéristique du cancer du cæcum);
  • ganglions lymphatiques enflés;
  • perte de poids d'étiologie inconnue;
  • l'anémie.

La numération globulaire au stade initial du cancer montre une réduction de la quantité d'hémoglobine et d'érythrocytes, associée à une augmentation du taux de leucocytes et à une augmentation de la RSE - le taux de sédimentation des érythrocytes.

La présence d'une tumeur maligne dans l'intestin à ce stade ne peut être confirmée que par une coloscopie avec biopsie simultanée et par un examen histologique ultérieur de l'échantillon prélevé au microscope.

Très rarement, le cancer de l'intestin survient chez les enfants - les symptômes dans ce cas sont pratiquement les mêmes que les signes de néoplasmes malins chez les adultes. Dans l'enfance, la maladie est presque toujours associée à une polypose intestinale familiale héréditaire - la formation de tumeurs bénignes dans la membrane muqueuse du gros intestin.

Tous les troubles digestifs et généraux qui ne disparaissent pas avec le temps, mais progressent, nécessitent une attitude sérieuse et peuvent indiquer les premiers symptômes du cancer. Ne négligez pas la détérioration de la santé, recherchez la cause de la fatigue, du stress et des conditions environnementales défavorables.

Il est beaucoup plus raisonnable de choisir l'heure et de réussir un examen complet dans une institution spécialisée ou, dans les cas extrêmes, de vous limiter à une coloscopie. Même si la cause d'une mauvaise santé n'est pas une tumeur maligne, mais une pathologie différente, les médecins peuvent vous aider à améliorer votre santé et votre qualité de vie.