loader
Recommandé

Principal

Fibrome

D'où viennent les métastases du cancer du sein

Les métastases dans le cancer du sein ne se propagent pas dans tout le corps dès le début de la formation d'une tumeur. Aux premiers stades du développement de la maladie, le système immunitaire de l’organisme supprime les cellules malignes uniques pénétrant dans la circulation sanguine. Aujourd'hui, on distingue les métastases suivantes du cancer du sein: en dispersant les métastases par le sang et la lymphe par les canaux du système lymphatique.

Le cancer du sein métastatique commence dès le moment où l'immunité de la patiente est tellement affaiblie que les cellules cancéreuses individuelles surmontent la barrière immunitaire et pénètrent dans les tissus sains, formant ainsi de nouveaux foyers tumoraux. La reddition du système immunitaire est due aux facteurs principaux suivants:

  • l'exposition à des produits chimiques puissants qui inhibent non seulement la division des cellules tumorales, mais également le fonctionnement des systèmes sains de l'organisme;
  • la malignité a déjà atteint le stade où les capacités physiques du corps ne sont pas en mesure de supporter un si grand nombre de cellules cancéreuses se propageant dans le sang et le système lymphatique;
  • le patient reçoit une alimentation déséquilibrée, ou l'âge ainsi que les caractéristiques individuelles du corps (déficit immunitaire, autres maladies du sang) procèdent à leurs propres ajustements.

En règle générale, on observe une croissance intensive des métastases du cancer du sein chez les femmes souffrant d'un sous-type aigu de ce cancer. Le cancer du sein et le taux de métastases sont déterminés par des tests sanguins en laboratoire. Pour obtenir un tableau clinique objectif, une analyse détaillée est effectuée pour identifier le patient dans le sang et la lymphe, la présence de protéines produites par la tumeur elle-même. Dans la terminologie médicale de ce type, les composés protéiques sont étiquetés ErbB-2.

Cas particuliers de métastases

Dans certains cas, si le tableau clinique d'un test sanguin ne donne pas de réponse définitive au niveau d'agressivité de la maladie et si le médecin traitant soupçonne une forme plus aiguë d'oncologie, une analyse du complexe immunohistochimique peut être prescrite. Dans ce cas, la substance à tester est un fragment du tissu tumoral.

Selon les résultats de cette analyse, il est possible de diagnostiquer avec précision le type de cancer du sein sans attendre que le cancer du sein transmette des métastases dans tout le corps. L'utilisation de ce type d'analyse augmente les chances de récupération totale du patient dans les délais les plus brefs, car les oncologues en début de traitement reçoivent des informations détaillées sur le type de tumeur et sont en mesure de prédire son comportement, de sélectionner un ensemble de médicaments en vue d'un traitement adéquat.

Identifiées au cours de l'analyse, MRZH n'indique qu'une chose, c'est que la maladie est passée à l'étape suivante, plus sévère, et que le système immunitaire n'est plus capable, comme auparavant, de maintenir la santé du patient. Le cancer du sein est une ruse, car ses métastases touchent principalement les organes et les tissus les plus proches: les poumons, la colonne vertébrale et d'autres os proches d'une formation maligne.

Même après sa guérison complète, le patient peut continuer à être porteur de cellules cancéreuses qui ont pénétré dans l'un ou l'autre des organes et restent à l'état latent. Après de nombreuses années, ces agents cachés peuvent activer le développement d'une nouvelle tumeur dans une partie complètement différente du corps.

Différents facteurs peuvent déclencher le facteur de croissance des métastases cachées: situation stressante, abus d’alcool, tabagisme, régime alimentaire malsain, mauvaise situation environnementale. C’est pourquoi, chez les patients cancéreux complètement rétablis, y compris le cancer du sein, il est recommandé de subir un examen de routine avec l’utilisation de médicaments prophylactiques.

Cancer du sein et métastases

Lorsque les métastases se propagent dans les canaux lymphatiques, les cellules malignes se trouvent dans les ganglions lymphatiques situés à proximité de la glande mammaire. Le premier signe est une augmentation des ganglions lymphatiques sous-claviers axolaires, okolodrudinny. Une telle métastase par voie de migration n'est pas le pire scénario pour le patient, car la distribution des cellules cancéreuses est limitée et les organes vitaux ne sont pas atteints aussi rapidement.

La métastase des cellules malignes du cancer du sein en les répandant dans le sang est le type de lésion le plus dangereux du corps provoqué par une maladie oncologique.

Dans ce cas, les métastases du cancer du sein se trouvent dans la moelle épinière, les os de gubchastyh, le foie, les poumons et les reins sont affectés, en tant que principal organe de filtration et de nettoyage du sang. Lorsque la métastase pénètre dans les organes et systèmes suivants en même temps que le sang, la femme présente certains symptômes, à savoir:

  • les métastases dans la lèvre des os provoquent une douleur douloureuse dans les vertèbres, provoquant une torsion des os du bassin et des grosses articulations. Il peut y avoir une faiblesse dans les membres inférieurs. Il n’est pas rare que des patients souffrant d’incontinence d’urine et d’excréments se développent dans les vertèbres lombaires;
  • dans le cas de métastases cérébrales, les patients se plaignent de maux de tête étendus, de vertiges, de dysfonctionnements de l'organe de la vision;
  • si les métastases du cancer du sein touchent les poumons, le premier symptôme est une toux passagère, un essoufflement, une réduction du volume des tissus d’une partie des poumons qui fonctionnait normalement;
  • avec la défaite des métastases hépatiques, les femmes se plaignent de douleurs constantes dans l'hypochondre droit, l'appétit disparaît, le poids corporel est fortement réduit, dans certains cas le blanc de la peau et les yeux peuvent se développer.

Le principal danger des métastases du cancer du sein est que même une seule cellule maligne entrée dans un organe sain est capable de déclencher la division de nouveaux agents biologiques similaires.

À l'avenir, cela conduira à la formation d'une tumeur à part entière. Dans ce cas, initialement, elle peut être si petite que le patient ne soupçonne même pas la présence de métastases du cancer dans ses organes.

Métastases du cancer du sein - symptômes et pronostic

Avec le cancer du sein, les métastases se produisent assez rapidement. Les cibles les plus fréquentes des métastases sont les poumons et le foie. os, colonne vertébrale, ganglions lymphatiques. Déterminez quels sont les symptômes de tels foyers secondaires, quel est le pronostic de la vie et combien de temps ils vivent quand ils apparaissent

Où les métastases apparaissent-elles dans le cancer du sein?

La métastase de la tumeur dans la glande mammaire suit la voie hématogène ou lymphogène. La formation de métastases survient à un stade précoce de la maladie, mais grâce à une bonne immunité, le corps peut les détruire rapidement. En l'absence de traitement et si le cancer du sein continue de se développer chez une femme, les mécanismes de défense immunitaire échouent et la migration des cellules malignes se produit. Avec la santé affaiblie, ce processus est grandement accéléré.

Dans le cancer du sein, les métastases apparaissent en premier dans les ganglions lymphatiques régionaux, les poumons et les os. Le pronostic de la vie au cours de leur formation se dégrade considérablement.

Si la tumeur est agressive, elle se caractérise par une métastase rapide. L'agression est déterminée par l'apparition de ses cellules malignes. Elle est déterminée par l'examen histologique du tissu mammaire pris à l'aide d'une biopsie ou au cours d'une intervention chirurgicale. À l'aide d'un tel diagnostic, il est déjà possible, au stade initial, de comprendre la vitesse à laquelle le néoplasme du sein peut se développer.

Les métastases dans les cancers qui ont affecté la glande mammaire sont détectées à l'aide de la tomodensitométrie, de la scintigraphie et d'autres méthodes. Le plus souvent à risque:

  • Les poumons
  • Du foie
  • Os de la colonne thoracique
  • Cerveau

La détection des cellules cancéreuses secondaires est possible avec la tumeur primitive et avec la récurrence de la maladie. Au début du développement, les métastases ne présentent pas de symptômes ni de signes. Par conséquent, en cas de lésion des glandes mammaires, il est important d’examiner attentivement les organes et les départements de la zone à risque.

Il existe des cas où les métastases sont restées cachées de nombreuses années après le retrait de la tumeur primitive. Dans ces situations, 6 à 8 ans après le traitement du cancer du sein, en raison d’un facteur provocateur, l’activation de processus tumoraux qui n’avait pas été diagnostiquée auparavant a commencé soudainement.

Voies de métastases

Le cancer du sein peut métastaser presque n'importe quelle partie du corps humain. Si cela se produit, la maladie passe immédiatement au stade 3-4. Le nombre de personnes vivant dans de telles conditions est déterminé par de nombreux facteurs. Le principal est l'agressivité de la formation, lorsque la tumeur se développe et se métastase pendant plusieurs mois.

Les premières victimes du cancer des cellules cancéreuses sont les ganglions lymphatiques régionaux et les structures tissulaires environnantes. Il existe deux manières de propager des cellules cancéreuses dans le corps:

  1. Lymphogène - se déplaçant dans la lymphe
  2. Hématogène - avec circulation sanguine

Le premier chemin mène à la défaite des ganglions lymphatiques, d'abord proches ou régionaux, puis éloignés. Avec le transfert hématogène, des métastases se forment dans le système pulmonaire, le foie, les sections de moelle osseuse, les reins et les os.

Symptômes de métastases

Il est impossible de distinguer des symptômes non équivoques de métastases après un cancer du sein. Cela dépend beaucoup de la localisation, du degré de développement du processus pathologique, de la santé de la femme, de la présence d'autres foyers secondaires.

Lorsque la métastase dans l'os affecte principalement la colonne vertébrale, la hanche, le genou, l'articulation de la cheville. Les signes en sont une douleur intense et un affaiblissement du tissu osseux, raison pour laquelle ils deviennent fragiles. Le résultat est des fractures pathologiques, même avec un stress minimal. Un symptôme supplémentaire est une violation de la sensibilité, entraînant souvent une paralysie.

Si une fracture se produit, il faut beaucoup d’efforts pour la traiter. L'adhérence indépendante des os est pratiquement irréalisable; par conséquent, des dispositifs de fixation des os et des préparations (par exemple, Zometa) sont utilisés pour rendre leur structure plus dense.

Avec ce traitement, l’effet de l’hypercalcémie est observé et présente plusieurs aspects négatifs:

  • La mâchoire inférieure s'effondre.
  • Le foie et les reins ne fonctionnent pas correctement.

L'hypercalcémie peut survenir sans traitement en raison de l'action des métastases du sein sur le tissu osseux. Être dans cet état est associé à un risque de mort, il est donc important d'être sous la surveillance d'un médecin et d'utiliser toutes les méthodes de traitement possibles.

La pénétration de métastases des glandes mammaires dans la région spinale menace de provoquer une compression de la moelle épinière et de ses terminaisons nerveuses. Les signes caractéristiques en sont des jambes faibles, un syndrome douloureux au site d'action de la tumeur secondaire. En cas de telles douleurs, leur arrêt est un gros problème, car il ne peut être fait qu'en appliquant des substances puissantes.

Avec la localisation dans la partie inférieure de la colonne vertébrale, des symptômes de dysfonctionnement de la vessie, des intestins apparaissent. Les signes de ceci, respectivement, des problèmes avec la miction, la défécation involontaire.

En présence de métastases dans le cerveau, douleur intense dans les membres. Les mains et les pieds s'affaiblissent, la vue se détériore. Aux stades sévères, les capacités intellectuelles du patient s’aggravent et l’épilepsie risque de se produire.

Si la tumeur a pénétré dans les poumons, le premier symptôme est la présence d'une toux sèche intense, de douleurs thoraciques et d'un essoufflement. Des manifestations supplémentaires sont la perte d'appétit et l'épuisement progressif. La première chose touchée est la cavité pleurale. Par la suite, l’effet de l’hydrothorax se produit lorsque le liquide s’accumule dans la poitrine. Dans le cadre de la thérapie, il est important de pomper l'exsudat à l'aide d'une seringue munie d'un aspirateur.

Métastases hépatiques conduit à la jaunisse:

  • Digestion altérée
  • L'apparence d'un teint jaune
  • Augmentation de la bilirubine

Si la veine complète est comprimée par les métastases, le développement de l'ascite ne peut être évité.

D'après les symptômes susmentionnés de lésions de divers organes, il apparaît que la glande mammaire à foyer cancéreux est capable de métastaser bien au-delà du site de la lésion. Au cours du diagnostic, un certain nombre de complications peuvent être détectées immédiatement.

Diagnostics

Si, après avoir diagnostiqué le cancer du sein chez la femme, des métastases sont détectées dans l'un des organes, leur probabilité de présence dans les autres organes est élevée. Au début, les petits foyers ne se manifestent pas du tout, mais pour améliorer le pronostic et prolonger la durée de vie, il est important de commencer le traitement au cours de cette période. Il est donc important d'identifier toutes les tumeurs secondaires.

Un test sanguin utilisant des marqueurs tumoraux peut y contribuer. Une scintigraphie est également utilisée, qui est mise à jour si nécessaire par un examen radiographique. Les métastases dans l'abdomen et l'abdomen sont bien identifiées grâce à une échographie abordable et peu coûteuse. Avec l'aide de l'IRM ou du scanner, des complications surviennent dans le système respiratoire, le cerveau et la moelle épinière.

Traitement

En fonction du stade de développement et du nombre de métastases dans le cancer du sein, le traitement est effectué selon les méthodes suivantes:

L'essence de la première méthode est la destruction des tumeurs secondaires. La deuxième technique consiste à éliminer les cellules cancéreuses qui se déplacent de manière hématogène ou lymphogène.

Les soins palliatifs ne visent pas à soigner le patient, ils sont prescrits quand ils ne sont plus possibles. La tâche principale ici est de prolonger la vie au maximum et de la rendre acceptable, c'est-à-dire de se débarrasser des symptômes douloureux graves. À cette fin, des cytostatiques, des hormones, des vitamines, des analgésiques de différentes natures sont prescrits. De plus, pour supprimer les effets négatifs, les métastases sont irradiées et un traitement ciblé est appliqué.

Prévisions et combien vivent

Si une patiente souffre d'une lésion hépatique à la suite d'un cancer du sein, les chances de guérison sont minimes. Le pronostic et la durée de vie seront déterminés par le nombre de métastases et le retrait opportun de l'oreille. Les tumeurs simples sont enlevées par résection, ablation par radiofréquence par laparoscopie, chirurgie plasmatique. Avec plusieurs métastases, ces opérations ne sont pas effectuées. S'il n'y a qu'une métastase dans le foie, après son excision, les patients vivent encore 1 à 3 ans.

Avec les tumeurs dans le système pulmonaire, le cancer du cerveau est également incurable. Le pire pronostic est une métastase dans plus de 3 organes ou systèmes.

Si l'histologie révèle que ces cellules métastatiques sont sensibles à diverses hormones, cela donne une chance de succès au traitement et à une prolongation sérieuse de la vie. Avec la bonne approche et le respect de toutes les activités après le cancer du sein métastatique du deuxième stade, les femmes vivent de 3 à 5 ans.

Il est impossible de dire combien de patients vivent avec une lésion du sein de 3-4 degrés. Cela dépend beaucoup de la malignité de l'éducation, de l'état général, du nombre de foyers secondaires.

Auteur: éditeur du site, date le 29 janvier 2018

Les voies de métastases dans le cancer du sein

Les métastases dans le cancer du sein se propagent de manière hématogène et lymphogène. Ils apparaissent aux premiers stades de la maladie, mais le système immunitaire est capable de les détruire rapidement. Avec le développement ultérieur du processus pathologique ou de l'immunodéficience prononcée, ces mécanismes échouent.

Les métastases agressives précoces sont caractéristiques des formes agressives de cancer. La capacité d'une tumeur maligne à se propager est déterminée par le type de ses cellules. L'analyse histologique des tissus obtenus par biopsie ou chirurgie permet de déterminer l'agressivité du type de cancer qu'une femme a à un stade précoce.

Les métastases du cancer du sein détectées au scanner ou à la scintigraphie indiquent l'apparition de foyers secondaires dans d'autres organes et tissus:

Les cellules cancéreuses peuvent être détectées à la fois lors de l'apparition initiale d'une tumeur dans le sein et lors de sa récurrence.

Avec une maladie telle que le cancer du sein, les métastases sont capables de survivre à long terme à l'état latent. Elles peuvent donc être détectées même 5 à 10 ans après le retrait de la tumeur primitive. Contribue à leurs effets d'activation de facteurs provocants.

Manières de métastaser le cancer du sein

Des métastases du cancer du sein peuvent survenir dans presque tous les organes et tissus. En règle générale, ceci est observé aux stades 3-4 de la maladie, mais les tumeurs agressives commencent à se propager beaucoup plus tôt. Tout d'abord, les ganglions lymphatiques et les tissus voisins sont touchés. Les cellules cancéreuses peuvent se propager par le sang et la lymphe.

Les métastases hématogènes se trouvent le plus souvent dans les poumons, le foie, la moelle osseuse, les os longs et les reins. Lymphogène affecte les ganglions lymphatiques régionaux et distants.

En présence de métastases dans les os, le patient se plaint de douleurs aiguës aux articulations de la colonne vertébrale, de la hanche, du genou et de la cheville. Les tissus deviennent fragiles, ce qui est la cause des fractures pathologiques. Les membres perdent de la sensibilité, des paralysies et des parésies sont souvent observées.

En cas de fracture, le traitement est effectué à l'aide de dispositifs de fixation et d'irradiation des zones atteintes par les cellules cancéreuses. L'auto-guérison en présence de cellules cancéreuses est impossible. En outre, Zometa est prescrit un médicament qui augmente la densité osseuse.

Ce traitement a plusieurs effets secondaires, dont les plus dangereux sont:

  • destruction de la mâchoire inférieure;
  • dysfonctionnement du foie et des reins.

Hypercalcémie - une augmentation de la quantité de calcium dans le sang est un signe caractéristique de métastase du cancer du sein dans les os. Elle peut être causée à la fois par l'activité vitale de la tumeur et par les conséquences de méthodes de traitement agressives. Cette maladie étant considérée comme une menace pour la vie, les mesures thérapeutiques doivent commencer le plus tôt possible.

Pénétrant dans les métastases de la colonne vertébrale, comprimez la moelle épinière et les terminaisons nerveuses. Le patient ressent une faiblesse dans les jambes, la douleur dans les vertèbres touchées ne peut pas être soulagée avec des analgésiques non narcotiques.

La défaite de la colonne vertébrale inférieure contribue à la violation des fonctions de la vessie et des intestins, les principaux signes de cette affection sont:

  • incontinence urinaire;
  • défécation spontanée.

Avec la pénétration de métastases dans le cerveau développe un syndrome douloureux prononcé et une faiblesse dans les membres, il y a une diminution de l'acuité visuelle, vision double. Violation possible de l'activité intellectuelle et apparition de crises d'épilepsie. Assez souvent, les métastases du cancer du sein se retrouvent dans le foie, les poumons et la plèvre.

Avec la défaite du système respiratoire apparaît une toux sèche douloureuse, une douleur derrière le sternum. La patiente perd l'appétit, son corps est épuisé. Les métastases dans le foie conduisent au développement d'une jaunisse obstructive, dont les principaux symptômes sont:

  • troubles digestifs;
  • peau jaune;
  • augmentation des taux de bilirubine dans le sang.

En pressant la veine cave, on développe des complications telles que l’ascite.

L'apparition de cellules cancéreuses dans la cavité pleurale contribue au développement d'un essoufflement et d'une douleur à la poitrine. Il y a souvent un hydrothorax - une accumulation de liquide dans la poitrine. Les premiers secours consistent à pomper l’exsudat avec une seringue ou un tube flexible connecté à l’aspirateur.

L'introduction de talc ou d'antiseptique favorise la prolifération de la cavité pleurale, ce qui empêche la ré-accumulation de liquide.

Ainsi, une tumeur dans la glande mammaire peut se propager bien au-delà de ses frontières, touchant tous les organes et systèmes. L'examen peut révéler plusieurs lésions secondaires. La méthode de traitement est choisie individuellement, la rééducation implique la restauration des fonctions du système immunitaire, qui est soumis aux ravages de la cytostatique et des radiations.

Comment détecter le cancer du sein avec métastases?

Si des métastases se trouvent dans un organe, elles sont susceptibles d'exister dans d'autres. Dans ce cas, la lésion peut avoir des dimensions si réduites que la femme ne ressentira aucun inconfort. Le diagnostic des métastases est effectué après un examen histologique du tissu mammaire ou en même temps que celui-ci.

Le moyen le plus courant de détecter les métastases est le test sanguin pour détecter les marqueurs tumoraux. La recherche de lésions secondaires dans les os est effectuée par la méthode de la scintigraphie, qui, en présence de formations suspectes, est complétée par un examen aux rayons X.

L'échographie est utilisée pour détecter les métastases abdominales. L'IRM et la tomodensitométrie peuvent détecter des cellules cancéreuses dans les os, le cerveau et les organes respiratoires.

Comment traite-t-on le cancer du sein avec des métastases?

Il existe 3 façons de traiter les stades avancés du cancer du sein: locale, systémique et palliative. Dans le premier cas, la destruction des lésions secondaires est réalisée, dans le second cas, les cellules cancéreuses individuelles se déplaçant dans les systèmes circulatoire et lymphatique sont éliminées.

La thérapie palliative vise à soulager les symptômes de la maladie et à prolonger la vie du patient. Le traitement général implique l'utilisation de cytostatiques et de médicaments hormonaux. Les résultats n'apparaissent pas immédiatement et les métastases doivent être détruites dès que possible. L'irradiation des zones touchées y contribue. La nomination d’analgésiques et de fonds toniques est obligatoire.

L'apparition de métastases dans le foie aggrave considérablement le pronostic de récupération. Dans la plupart des cas, la présence de lésions secondaires dans cet organe entraîne une mort inévitable. Les interventions chirurgicales modernes permettent d’éliminer des métastases uniques et de prolonger la vie du patient pendant plusieurs années.

À cette fin, une résection du foie avec accès abdominal, une ablation par radiofréquence par laparoscopie et une chirurgie plasmique peuvent être indiquées. En présence de métastases multiples, aucune intervention chirurgicale n'est effectuée.

Le traitement donne des résultats positifs en l'absence de métastases dans des organes distants. Les dommages aux poumons, au foie et au cerveau rendent la maladie incurable. Le pronostic le moins favorable concerne les lésions de plus de 3 organes et systèmes.

La récupération est possible en cas de cancers hormono-sensibles, la réaction de la tumeur à la chimiothérapie. La chance de prolonger la vie donne l'utilisation de la thérapie ciblée.

Un traitement approprié peut prolonger la vie d'une patiente atteinte d'un cancer du sein métastatique de 3 à 5 ans et garantir une qualité suffisamment élevée. Pendant combien de temps une femme vivra avec une maladie de stade 3-4, il est impossible de déterminer exactement.

Tout dépend du type de tumeur maligne, de l'état général du corps, du nombre d'organes affectés. Certains vivent plus de 10 ans à partir du diagnostic, l’espérance de vie est parfois réduite à 1 an.

Métastases du cancer du sein: types, définition et traitement

La maladie, appelée "cancer", est depuis longtemps l'une des plus dangereuses au monde.

Frapper divers organes, c'est mortel si les précautions ne sont pas prises à temps.

Le cancer du sein est l'une des formes les plus dangereuses pour les femmes.

Risque de maladie

Dans le même temps, l'écrasante majorité se retrouve chez les femmes: en raison du petit nombre de glandes mammaires chez les hommes, elles ne sont sensibles à l'oncologie que dans 1% des cas. Mais chez les femmes, la maladie survient dans presque tous les 10-13 ans dans le monde.

Le cancer représente le plus grand danger en raison de son «invisibilité»: à ses débuts, il ne présente aucun symptôme sauf des sensations douloureuses. Lorsque le patient commence à remarquer des changements et s’adresse au médecin, il s’avère que le cancer est passé au stade 2-3 et que son traitement sera assez long.

Le deuxième danger d'une tumeur est une métastase ou une métastase - des foyers secondaires de pathologie qui peuvent survenir dans presque tous les tissus du corps. Leur apparence est associée à la propagation de cellules malignes individuelles dans tout le corps.

Au début, le système immunitaire lutte activement contre eux, mais dès que le cancer affaiblit le système de défense, les cellules se propagent rapidement et provoquent le développement du cancer dans d'autres régions.

Selon la méthode de propagation des métastases sont:

  1. Hématogène: se propage dans le sang et infecte les organes internes (poumons, reins, moelle épinière) et les os.
  2. Lymphogène: leur chemin traverse les vaisseaux lymphatiques, souvent trouvés dans les ganglions lymphatiques les plus proches de la poitrine.


Selon le lieu de distribution, plusieurs options pour le développement de la maladie diffèrent:

  1. Dans les os: la région de la lésion comprend de gros os et des articulations, la colonne vertébrale. Sous l'influence du metaztaz, ils deviennent fragiles et causent des douleurs. Cela augmente le risque de fracture et rend la période d'accrétion longue et difficile, car le tissu osseux perd presque la capacité de guérison.
    En tant que traitement des fractures, le rayonnement est habituellement utilisé. Pour renforcer les os, on peut prescrire des médicaments qui augmentent la densité osseuse et leur fournissent du calcium.

La définition

Pour définition appliquer:

  1. Diagnostic échographique du cancer: il aide à identifier les modifications des organes internes.
  2. Tomographie par émission de positrons: son résultat est considéré comme le plus fiable. L'imagerie par résonance magnétique peut également être utilisée.
  3. Bronchoscopie et radiographie des poumons.
  4. Scintigraphie osseuse.
  5. Mammographie: réalisée pour examiner le second sein et détecter les signes de métastases.

En outre, peuvent être affectés:

  1. Biopsie tissulaire.
  2. Un test sanguin qui aidera à déterminer si les cellules cancéreuses traversent la circulation sanguine et ne sont contenues dans aucun organe.
  3. Bilirubine ou examen du foie.

Traitement

Malheureusement, il est impossible de guérir complètement les métastases - à tout moment, une rémission peut survenir, ce qui annule tous les efforts.

Cependant, les médecins sont en mesure de prolonger la vie du patient, le rendant aussi sain que possible. Les traitements comprennent:

  1. Intervention chirurgicale: prélèvement de tout ou partie de l'organe.
  2. Chimiothérapie: donne un bon résultat et aide à ralentir le développement des métastases.
  3. La radiothérapie: utilisée à un stade précoce car elle donne un résultat plus faible que la chimiothérapie.
  4. Traitement aux hormones: ne peut être effectué que si la tumeur est sensible aux effets des hormones.
  5. Acceptation des analgésiques: généralement effectuée en même temps qu'un autre traitement, car elle n'élimine pas les causes mais atténue seulement la douleur.
  6. Médecine populaire et alternative: ce sont des options extrêmement inefficaces et même dangereuses qui n'offrent aucune garantie de guérison. Tous les patients ayant eu recours à de tels moyens devaient toujours consulter un médecin, mais à un stade ultérieur.

Pour beaucoup de femmes, le cancer du sein ressemble à une sentence de mort, qui ne peut être différée, bien que les prévisions des médecins soient plutôt rassurantes. Les métastases sont un grand danger: si elles se "cachent" dans le corps pendant de nombreuses années, elles peuvent apparaître à tout moment.

Comment est la métastase du cancer du sein, voir la vidéo suivante:

Bonjour J'ai une question, est-il possible de guérir le cancer du sein, si c'est dans la première étape, en prenant la teinture de racine sèche Aconite? Peut-être que quelqu'un a un résultat positif? Très louer cette racine, je veux comprendre si croire. Merci d'avance pour votre réponse.

Bonjour Il est préférable que vous consultiez un médecin - les médecines populaires et alternatives sont extrêmement inefficaces, voire dangereuses, et n'offrent aucune garantie de guérison.
Le traitement est effectué chirurgicalement, chimiothérapie, radiothérapie, mais pas avec des herbes. Ne pas hésiter! Allez chez le médecin, alors que tout ne va pas si mal!

Ma belle-mère a découvert un cancer du sein au quatrième stade. Belle-mère 54 ans. Lorsqu'elle a subi un examen complet, elle a également découvert une arythmie terrible associée à l'hépatite C. Dites-moi si ces indicateurs sont des contre-indications à l'opération.

Bien sûr, le cancer du sein, et tous les autres, est une maladie très grave. Habituellement, le traitement est fait avec une chimiothérapie. Mais il existe des moyens de prévenir le cancer. Vous devez rester en forme et bien manger.

Combien de femmes que j'ai connues qui ont eu un cancer du sein, une seule a réussi à sauver le sein, et ce uniquement parce qu'il a été découvert très tôt. Mais en général, à quelle fréquence devez-vous être examiné par un mammologue pour que le problème soit révélé à temps, s'il en existe un?

D'où viennent les métastases du cancer du sein

Métastases dans le cancer du sein, où les métastases vont le plus souvent

Les métastases dans le cancer du sein ne se propagent pas dans tout le corps dès le début de la formation d'une tumeur. Aux premiers stades du développement de la maladie, le système immunitaire de l’organisme supprime les cellules malignes uniques pénétrant dans la circulation sanguine. Aujourd'hui, on distingue les métastases suivantes du cancer du sein: en dispersant les métastases par le sang et la lymphe par les canaux du système lymphatique.

Le cancer du sein métastatique commence dès le moment où l'immunité de la patiente est tellement affaiblie que les cellules cancéreuses individuelles surmontent la barrière immunitaire et pénètrent dans les tissus sains, formant ainsi de nouveaux foyers tumoraux. La reddition du système immunitaire est due aux facteurs principaux suivants:

  • l'exposition à des produits chimiques puissants qui inhibent non seulement la division des cellules tumorales, mais également le fonctionnement des systèmes sains de l'organisme;
  • la malignité a déjà atteint le stade où les capacités physiques du corps ne sont pas en mesure de supporter un si grand nombre de cellules cancéreuses se propageant dans le sang et le système lymphatique;
  • le patient reçoit une alimentation déséquilibrée, ou l'âge ainsi que les caractéristiques individuelles du corps (déficit immunitaire, autres maladies du sang) procèdent à leurs propres ajustements.

En règle générale, on observe une croissance intensive des métastases du cancer du sein chez les femmes souffrant d'un sous-type aigu de ce cancer. Le cancer du sein et le taux de métastases sont déterminés par des tests sanguins en laboratoire. Pour obtenir un tableau clinique objectif, une analyse détaillée est effectuée pour identifier le patient dans le sang et la lymphe, la présence de protéines produites par la tumeur elle-même. Dans la terminologie médicale de ce type, les composés protéiques sont étiquetés ErbB-2.

Cas particuliers de métastases

Dans certains cas, si le tableau clinique d'un test sanguin ne donne pas de réponse définitive au niveau d'agressivité de la maladie et si le médecin traitant soupçonne une forme plus aiguë d'oncologie, une analyse du complexe immunohistochimique peut être prescrite. Dans ce cas, la substance à tester est un fragment du tissu tumoral.

Selon les résultats de cette analyse, il est possible de diagnostiquer avec précision le type de cancer du sein sans attendre que le cancer du sein transmette des métastases dans tout le corps. L'utilisation de ce type d'analyse augmente les chances de récupération totale du patient dans les délais les plus brefs, car les oncologues en début de traitement reçoivent des informations détaillées sur le type de tumeur et sont en mesure de prédire son comportement, de sélectionner un ensemble de médicaments en vue d'un traitement adéquat.

Identifiées au cours de l'analyse, MRZH n'indique qu'une chose, c'est que la maladie est passée à l'étape suivante, plus sévère, et que le système immunitaire n'est plus capable, comme auparavant, de maintenir la santé du patient. Le cancer du sein est une ruse, car ses métastases touchent principalement les organes et les tissus les plus proches: les poumons, la colonne vertébrale et d'autres os proches d'une formation maligne.

Même après sa guérison complète, le patient peut continuer à être porteur de cellules cancéreuses qui ont pénétré dans l'un ou l'autre des organes et restent à l'état latent. Après de nombreuses années, ces agents cachés peuvent activer le développement d'une nouvelle tumeur dans une partie complètement différente du corps.

Différents facteurs peuvent déclencher le facteur de croissance des métastases cachées: situation stressante, abus d’alcool, tabagisme, régime alimentaire malsain, mauvaise situation environnementale. C’est pourquoi, chez les patients cancéreux complètement rétablis, y compris le cancer du sein, il est recommandé de subir un examen de routine avec l’utilisation de médicaments prophylactiques.

Cancer du sein et métastases

Lorsque les métastases se propagent dans les canaux lymphatiques, les cellules malignes se trouvent dans les ganglions lymphatiques situés à proximité de la glande mammaire. Le premier signe est une augmentation des ganglions lymphatiques sous-claviers axolaires, okolodrudinny. Une telle métastase par voie de migration n'est pas le pire scénario pour le patient, car la distribution des cellules cancéreuses est limitée et les organes vitaux ne sont pas atteints aussi rapidement.

La métastase des cellules malignes du cancer du sein en les répandant dans le sang est le type de lésion le plus dangereux du corps provoqué par une maladie oncologique.

Dans ce cas, les métastases du cancer du sein se trouvent dans la moelle épinière, les os de gubchastyh, le foie, les poumons et les reins sont affectés, en tant que principal organe de filtration et de nettoyage du sang. Lorsque la métastase pénètre dans les organes et systèmes suivants en même temps que le sang, la femme présente certains symptômes, à savoir:

  • les métastases dans la lèvre des os provoquent une douleur douloureuse dans les vertèbres, provoquant une torsion des os du bassin et des grosses articulations. Il peut y avoir une faiblesse dans les membres inférieurs. Il n’est pas rare que des patients souffrant d’incontinence d’urine et d’excréments se développent dans les vertèbres lombaires;
  • dans le cas de métastases cérébrales, les patients se plaignent de maux de tête étendus, de vertiges, de dysfonctionnements de l'organe de la vision;
  • si les métastases du cancer du sein touchent les poumons, le premier symptôme est une toux passagère, un essoufflement, une réduction du volume des tissus d’une partie des poumons qui fonctionnait normalement;
  • avec la défaite des métastases hépatiques, les femmes se plaignent de douleurs constantes dans l'hypochondre droit, l'appétit disparaît, le poids corporel est fortement réduit, dans certains cas le blanc de la peau et les yeux peuvent se développer.

Le principal danger des métastases du cancer du sein est que même une seule cellule maligne entrée dans un organe sain est capable de déclencher la division de nouveaux agents biologiques similaires.

À l'avenir, cela conduira à la formation d'une tumeur à part entière. Dans ce cas, initialement, elle peut être si petite que le patient ne soupçonne même pas la présence de métastases du cancer dans ses organes.

Vidéo informative

Métastase du cancer du sein

Le cancer du sein est le cancer le plus répandu chez les femmes. Un grand nombre de personnes qui en sont mortes s'expliquent par le fait que très souvent cette tumeur cancéreuse se métastase à divers organes. De plus, au début, il est assez difficile de les déterminer et le traitement du cancer doit donc être complexe. Une intervention chirurgicale ne garantit pas une guérison complète. Dans environ la moitié des cas, des métastases apparaissent après l'ablation du sein.

Comment est la métastase du cancer du sein?

Les cellules affectées peuvent se propager avec un courant de lymphe, car il est bien développé dans la glande mammaire. Dans ce cas, les ganglions lymphatiques les plus proches de la poitrine - axillaires - vont métastaser. Ou bien les cellules cancéreuses se répandent dans le corps avec le sang, se déposent dans divers organes et commencent à s'y développer, formant des métastases ou une tumeur secondaire.

Où le cancer du sein métastase-t-il?

Les sites de pénétration des cellules cancéreuses les plus courants sont les ganglions axillaires et sous-claviers. Parfois aussi, des métastases après un cancer du sein se produisent dans les os spongieux, le plus souvent au fémur, dans les poumons, la moelle épinière, le foie ou sur la peau. Une tumeur secondaire peut apparaître sur la colonne vertébrale, dans le cerveau ou dans les ovaires.

Symptômes de tumeurs secondaires

Au stade initial, les métastases peuvent ne pas être remarquées immédiatement. Ils sont même difficiles à détecter avec les rayons X. Très souvent, les symptômes des métastases du cancer du sein sont confondus avec d'autres maladies. Par conséquent, quand ils apparaissent, il est nécessaire d'effectuer un diagnostic complet.

Quels sont les symptômes de métastases:

  • saignements dans les poumons, alors il y a une toux avec du sang, ou la peau dans la région de la glande mammaire saigne;
  • une hypercalcémie survient dans les métastases des os, dans lesquelles le calcium est lessivé;
  • des douleurs dans le foie, la colonne vertébrale, les os ou la tête apparaissent dans toutes les métastases;
  • les cellules cancéreuses du tissu osseux entraînent sa fragilité et des fractures fréquentes;
  • les métastases dans le cerveau et la moelle épinière entraînent des douleurs, une faiblesse, une paralysie des membres, une réduction de la vision et d'autres troubles;
  • tumeur secondaire dans les poumons provoque une toux, souvent avec du sang, une accumulation de liquide dans la région pleurale et un essoufflement.

Est-il possible de guérir le cancer du sein métastatique?

Le résultat du traitement dépend de nombreux facteurs: l'âge et l'état de santé du patient, le nombre de métastases, le temps écoulé depuis le diagnostic initial jusqu'à leur apparition. Avec la détection rapide des tumeurs secondaires, il est possible de se limiter à une exposition locale, mais le résultat positif dépend le plus souvent du traitement complexe effectué.

Tous les traitements des métastases dans le cancer du sein visent à soulager l’état de la patiente, à en améliorer la qualité et à prolonger sa durée de vie. Au cours des dernières années, les médicaments modernes ont permis à de nombreuses femmes d’oublier complètement cette terrible maladie, mais pour réussir le traitement, il est important de diagnostiquer le cancer du sein métastatique à temps.

Méthodes de traitement des métastases

Chaque personne est un individu et ce qui a aidé un patient à aggraver l’état d’un autre. Par conséquent, le médecin doit choisir les méthodes de traitement en se concentrant sur de nombreux facteurs. Souvent, il est nécessaire de changer les médicaments et la méthode de traitement, sinon d’améliorations notables. Dans de nombreux cas, l'ablation chirurgicale de la tumeur est la meilleure option, mais ce n'est pas toujours possible. Ensuite, la chimiothérapie est appliquée. radiations ou médicaments hormonaux.

Métastases dans le cancer du sein

Les cellules tumorales uniques dans le cancer du sein se propagent de plusieurs manières: hématogène (par le sang) et lymphogène (par les canaux lymphatiques). Ils sont détectés aux premiers stades du processus tumoral. Cependant, les capacités du système immunitaire empêchent la multiplication des cellules tumorales hors du sein et la formation de foyers métastatiques. L'épuisement du système immunitaire lors du développement d'un cancer ou en cas de suppression du système immunitaire par des types agressifs de cellules tumorales. La croissance rapide des métastases et une augmentation de leur nombre sont observées dans les formes agressives de cancer du sein.

La capacité du cancer du sein à métastaser est déterminée par l'expression des cellules tumorales par les protéines ErbB-2. Lors d'une analyse immunohistochimique à partir d'une biopsie du sein, il est possible de déterminer l'expression de cette protéine et de confirmer l'agressivité de la maladie à un stade précoce, même avant la détection des métastases.

La métastase révélée par la scintigraphie ou la PET-CT indique que les cellules du néoplasme se sont propagées dans le sang vers d'autres organes et tissus (foie, cerveau, os et poumons). Les métastases du cancer du sein peuvent être détectées au tout début du développement de la tumeur et après sa récurrence. Une caractéristique de la tumeur de la glande mammaire est la possibilité que les métastases persistent longtemps dans un état de dormance (latent), qui peut «dormir» pendant 7 à 10 ans après l'ablation radicale de la tumeur primitive, puis sous l'action de divers facteurs provoquants.

Les principales voies de métastases du cancer du sein

Les métastases lymphogènes du cancer du sein sont détectées dans les ganglions lymphatiques régionaux (les plus proches) - thoracique antérieure, axillaire, sous-claviculaire et supraclaviculaire. Les métastases hématogènes se retrouvent plus souvent dans les os spongieux, les poumons, la moelle épinière, les reins et le foie. - os spongieux, cerveau ou moelle épinière, ainsi que foie. L’entrée des cellules tumorales dans chacun de ces organes et l’augmentation de l’île de la tumeur à la taille de la métastase sont accompagnées des manifestations cliniques suivantes.

Os spongieux du squelette: en règle générale, il existe des douleurs dans le dos (vertèbres), les os du bassin ou les grosses articulations (genou, hanche) qui se développent de manière stable pendant 2 à 3 semaines. Dans le cas de lésions de la vertèbre (le plus souvent lombaire), la symptomatologie dite radiculaire est due à une compression des nerfs rachidiens - un engourdissement ou une faiblesse des membres apparaît, l'activité physiologique de l'intestin et de la vessie est perturbée par le développement d'incontinence urinaire et fécale,

Cerveau: le symptôme le plus courant est le mal de tête, une faiblesse musculaire commune aux jambes ou aux bras se développe souvent et des troubles de la vision peuvent survenir, tels qu'une perte de champ de vision ou une vision double. Les troubles psychologiques, la diminution du niveau de conscience et les convulsions ne sont pas rares en cas de lésion cérébrale.

Poumons: la plupart des patients ont une toux persistante, productive (avec des expectorations) et sans. À mesure que la maladie progresse et que le tissu pulmonaire diminue, l’essoufflement se développe avec une faible charge, aggravée jusqu’à essoufflement au repos.

Foie: la présence de métastases s'accompagne de douleurs abdominales prolongées, de ballonnements et d'une sensation de lourdeur; Au fur et à mesure que la lésion progresse et que le volume du tissu hépatique fonctionnel diminue, la jaunisse se développe et une diminution constante du poids est observée.

Métastases du cancer du sein: les principales méthodes de diagnostic.

Si l'objectif secondaire s'est développé à un endroit, il est probable que cela se produira ailleurs. En même temps, le néoplasme peut être si petit que le patient ne le sent même pas.

La recherche de métastases est effectuée dans les cas de suspicion de récidive du cancer du sein après une étude précédente ou lors du diagnostic final du cancer du sein après sa détection initiale. L'une des principales méthodes de diagnostic utilisées dans la recherche de métastases consiste à déterminer le niveau de marqueurs tumoraux spécifiques du cancer du sein - CEA, CA15-3, CA 27-29.

Compte tenu de l'étendue du corps examiné, une scintigraphie du système osseux est effectuée lors de la recherche de sites dans l'os qui, avec des nœuds suspects uniques, peuvent être complétés par un examen ciblé aux rayons X des zones suspectes.

Des méthodes classiques de diagnostic sont également utilisées, y compris l'échographie des organes abdominaux, l'IRM de la moelle épinière et du cerveau, la tomodensitométrie de la poitrine, de l'abdomen, du pelvis ou du cerveau et la TEP-CT.

Métastases du cancer du sein. Quelles méthodes de traitement sont utilisées?

Le traitement des métastases est conditionnellement divisé en 3 types:

  • thérapie locale (locale), dont le but est de détruire les métastases;
  • thérapie systémique visant à neutraliser les cellules malignes en dehors des foyers secondaires;
  • analgésiques.

Le traitement systémique comprend l'hormone et la chimiothérapie, ainsi que d'autres méthodes nouvelles (y compris des méthodes supplémentaires). Le résultat de son utilisation n'apparaît pas immédiatement, mais sur les métastases, un impact rapide est nécessaire pour éviter leur impact négatif sur la moelle épinière et le cerveau, le tissu osseux. Par conséquent, il est important de combiner les méthodes ci-dessus avec la radiothérapie.

Lorsque des méthodes locales sont utilisées: radiothérapie, stéroïdes, chirurgie (pour restaurer l’intégrité des os et éliminer la compression des tissus).

En prévision de l'action de la thérapie systémique, des analgésiques sont prescrits. Les lésions secondaires affectent certains organes et un traitement local est utilisé pour soulager les symptômes. Avec la défaite du tissu osseux, des médicaments sont prescrits pour le restaurer.

Le traitement du cancer du foie métastatique est l’une des branches les plus bénéfiques de l’oncologie. Même dans le milieu médical, un préjugé a été établi selon lequel la présence de métastases uniques dans le foie signifie la futilité totale du traitement et la mort immédiate. Les méthodes modernes de traitement peu invasif peuvent éliminer complètement les métastases et maintenir une fonction hépatique normale pendant plusieurs années. À cette fin, des techniques telles que la résection hépatique économique au cours d’une opération ouverte, ainsi que l’ablation du foie par radiofréquence transhépatique transcutanée, ainsi que l’utilisation de la méthode de chirurgie plasmique de l’appareil PlasmaJet sont utilisées.

Le traitement chirurgical est remplacé par une chimiothérapie systémique pour les ganglions multiples ou les grandes métastases et la forme complexe, touchant plusieurs segments du foie.

Quand pouvons-nous attendre les meilleurs résultats du traitement?

Il est possible de prolonger autant que possible la durée de vie, sa qualité (soulagement des manifestations des foyers secondaires de la maladie et augmentation de la période de rémission avec des effets secondaires minimes):

  • si la tumeur ne se propage pas à des organes aussi importants que les poumons, le cerveau et le foie;
  • avec la défaite des lésions secondaires de pas plus de 3 organes ou zones du corps;
  • si les cellules d'une tumeur métastatique ont des récepteurs hormonaux;
  • s'il y a une réponse tumorale aux hormones et à la chimiothérapie;
  • sinon tous les traitements ont été utilisés.

Si vous traitez des métastases dans le cancer du sein, combien de temps pouvez-vous vivre?

Une thérapie bien choisie permet aux femmes atteintes d'un cancer du sein métastatique de durer de 3 à 5 ans, assurant une survie à cinq ans de 85 à 90% et une qualité de vie très élevée. Dans la plupart des pays d'Europe occidentale, ce chiffre est d'environ 7 à 12 ans.

Pendant combien de temps le patient vivra avec telle ou telle métastase, personne ne peut dire avec certitude ce qui est lié aux caractéristiques individuelles de l’organisme, au stade de la maladie et à sa propagation. On réussit à prolonger la vie pendant une décennie (et même davantage) et d’autres, seulement plusieurs années.

Les voies de métastases dans le cancer du sein

Les métastases dans le cancer du sein se propagent de manière hématogène et lymphogène. Ils apparaissent aux premiers stades de la maladie, mais le système immunitaire est capable de les détruire rapidement. Avec le développement ultérieur du processus pathologique ou de l'immunodéficience prononcée, ces mécanismes échouent.

Les métastases agressives précoces sont caractéristiques des formes agressives de cancer. La capacité d'une tumeur maligne à se propager est déterminée par le type de ses cellules. L'analyse histologique des tissus obtenus par biopsie ou chirurgie permet de déterminer l'agressivité du type de cancer qu'une femme a à un stade précoce.

Les métastases du cancer du sein détectées au scanner ou à la scintigraphie indiquent l'apparition de foyers secondaires dans d'autres organes et tissus:

Les cellules cancéreuses peuvent être détectées à la fois lors de l'apparition initiale d'une tumeur dans le sein et lors de sa récurrence.

Avec une maladie telle que le cancer du sein, les métastases sont capables de survivre à long terme à l'état latent. Elles peuvent donc être détectées même 5 à 10 ans après le retrait de la tumeur primitive. Contribue à leurs effets d'activation de facteurs provocants.

Manières de métastaser le cancer du sein

Des métastases du cancer du sein peuvent survenir dans presque tous les organes et tissus. En règle générale, ceci est observé aux stades 3-4 de la maladie, mais les tumeurs agressives commencent à se propager beaucoup plus tôt. Tout d'abord, les ganglions lymphatiques et les tissus voisins sont touchés. Les cellules cancéreuses peuvent se propager par le sang et la lymphe.

Les métastases hématogènes se trouvent le plus souvent dans les poumons, le foie, la moelle osseuse, les os longs et les reins. Lymphogène affecte les ganglions lymphatiques régionaux et distants.

En présence de métastases dans les os, le patient se plaint de douleurs aiguës aux articulations de la colonne vertébrale, de la hanche, du genou et de la cheville. Les tissus deviennent fragiles, ce qui est la cause des fractures pathologiques. Les membres perdent de la sensibilité, des paralysies et des parésies sont souvent observées.

En cas de fracture, le traitement est effectué à l'aide de dispositifs de fixation et d'irradiation des zones atteintes par les cellules cancéreuses. L'auto-guérison en présence de cellules cancéreuses est impossible. En outre, Zometa est prescrit un médicament qui augmente la densité osseuse.

Ce traitement a plusieurs effets secondaires, dont les plus dangereux sont:

  • destruction de la mâchoire inférieure;
  • dysfonctionnement du foie et des reins.

Hypercalcémie - une augmentation de la quantité de calcium dans le sang est un signe caractéristique de métastase du cancer du sein dans les os. Elle peut être causée à la fois par l'activité vitale de la tumeur et par les conséquences de méthodes de traitement agressives. Cette maladie étant considérée comme une menace pour la vie, les mesures thérapeutiques doivent commencer le plus tôt possible.

Pénétrant dans les métastases de la colonne vertébrale, comprimez la moelle épinière et les terminaisons nerveuses. Le patient ressent une faiblesse dans les jambes, la douleur dans les vertèbres touchées ne peut pas être soulagée avec des analgésiques non narcotiques.

La défaite de la colonne vertébrale inférieure contribue à la violation des fonctions de la vessie et des intestins, les principaux signes de cette affection sont:

  • incontinence urinaire;
  • défécation spontanée.

Avec la pénétration de métastases dans le cerveau développe un syndrome douloureux prononcé et une faiblesse dans les membres, il y a une diminution de l'acuité visuelle, vision double. Violation possible de l'activité intellectuelle et apparition de crises d'épilepsie. Assez souvent, les métastases du cancer du sein se retrouvent dans le foie, les poumons et la plèvre.

Avec la défaite du système respiratoire apparaît une toux sèche douloureuse, une douleur derrière le sternum. La patiente perd l'appétit, son corps est épuisé. Les métastases dans le foie conduisent au développement d'une jaunisse obstructive, dont les principaux symptômes sont:

  • troubles digestifs;
  • peau jaune;
  • augmentation des taux de bilirubine dans le sang.

En pressant la veine cave, on développe des complications telles que l’ascite.

L'apparition de cellules cancéreuses dans la cavité pleurale contribue au développement d'un essoufflement et d'une douleur à la poitrine. Il y a souvent un hydrothorax - une accumulation de liquide dans la poitrine. Les premiers secours consistent à pomper l’exsudat avec une seringue ou un tube flexible connecté à l’aspirateur.

L'introduction de talc ou d'antiseptique favorise la prolifération de la cavité pleurale, ce qui empêche la ré-accumulation de liquide.

Ainsi, une tumeur dans la glande mammaire peut se propager bien au-delà de ses frontières, touchant tous les organes et systèmes. L'examen peut révéler plusieurs lésions secondaires. La méthode de traitement est choisie individuellement, la rééducation implique la restauration des fonctions du système immunitaire, qui est soumis aux ravages de la cytostatique et des radiations.

Comment détecter le cancer du sein avec métastases?

Si des métastases se trouvent dans un organe, elles sont susceptibles d'exister dans d'autres. Dans ce cas, la lésion peut avoir des dimensions si réduites que la femme ne ressentira aucun inconfort. Le diagnostic des métastases est effectué après un examen histologique du tissu mammaire ou en même temps que celui-ci.

Le moyen le plus courant de détecter les métastases est le test sanguin pour détecter les marqueurs tumoraux. La recherche de lésions secondaires dans les os est effectuée par la méthode de la scintigraphie, qui, en présence de formations suspectes, est complétée par un examen aux rayons X.

L'échographie est utilisée pour détecter les métastases abdominales. L'IRM et la tomodensitométrie peuvent détecter des cellules cancéreuses dans les os, le cerveau et les organes respiratoires.

Comment traite-t-on le cancer du sein avec des métastases?

Il existe 3 façons de traiter les stades avancés du cancer du sein: locale, systémique et palliative. Dans le premier cas, la destruction des lésions secondaires est réalisée, dans le second cas, les cellules cancéreuses individuelles se déplaçant dans les systèmes circulatoire et lymphatique sont éliminées.

La thérapie palliative vise à soulager les symptômes de la maladie et à prolonger la vie du patient. Le traitement général implique l'utilisation de cytostatiques et de médicaments hormonaux. Les résultats n'apparaissent pas immédiatement et les métastases doivent être détruites dès que possible. L'irradiation des zones touchées y contribue. La nomination d’analgésiques et de fonds toniques est obligatoire.

L'apparition de métastases dans le foie aggrave considérablement le pronostic de récupération. Dans la plupart des cas, la présence de lésions secondaires dans cet organe entraîne une mort inévitable. Les interventions chirurgicales modernes permettent d’éliminer des métastases uniques et de prolonger la vie du patient pendant plusieurs années.

À cette fin, une résection du foie avec accès abdominal, une ablation par radiofréquence par laparoscopie et une chirurgie plasmique peuvent être indiquées. En présence de métastases multiples, aucune intervention chirurgicale n'est effectuée.

Le traitement donne des résultats positifs en l'absence de métastases dans des organes distants. Les dommages aux poumons, au foie et au cerveau rendent la maladie incurable. Le pronostic le moins favorable concerne les lésions de plus de 3 organes et systèmes.

La récupération est possible en cas de cancers hormono-sensibles, la réaction de la tumeur à la chimiothérapie. La chance de prolonger la vie donne l'utilisation de la thérapie ciblée.

Un traitement approprié peut prolonger la vie d'une patiente atteinte d'un cancer du sein métastatique de 3 à 5 ans et garantir une qualité suffisamment élevée. Pendant combien de temps une femme vivra avec une maladie de stade 3-4, il est impossible de déterminer exactement.

Tout dépend du type de tumeur maligne, de l'état général du corps, du nombre d'organes affectés. Certains vivent plus de 10 ans à partir du diagnostic, l’espérance de vie est parfois réduite à 1 an.

Nous vous serions très reconnaissants de le partager sur les réseaux sociaux.

Nous recommandons d'autres articles.

  • Pronostic d'espérance de vie pour le cancer lactique.
  • Quel est le pronostic pour les patientes atteintes d'un cancer du sein? 1.
  • Prédictions pour le cancer du sein de grade 2
  • Comment manger pour le cancer du sein?
  • La chimiothérapie est-elle efficace contre le cancer du sein?
  • Cancer du sein de grade 3: quelle est la durée.
  • Comment identifier un marqueur tumoral du cancer du sein?
  • Types de prévention du cancer du sein chez les femmes
  • Comment déterminer le stade du cancer du sein?
  • La vie du patient avec des métastases osseuses
  • Métastases dans les os. Peuvent-ils être guéris?
  • Les métastases dans le cerveau et leurs symptômes, les méthodes de traitement et les projections

Sources: http://womanadvice.ru/rak-molochnoy-zhelezy-metastazy, http://www.raka-grudi.net/stati/metastazy-pri-rake-molochnoy-zhelezy.html, http: // pro rak.ru/organy/grud/puti-rasprostraneniya-metastazov-pri-rake-molochnoj-zhelezy.html

Cancer du sein - métastases

Le cancer du sein est le cancer le plus répandu chez les femmes. Un grand nombre de personnes qui en sont mortes s'expliquent par le fait que très souvent cette tumeur cancéreuse se métastase à divers organes. De plus, au début, il est assez difficile de les déterminer et le traitement du cancer doit donc être complexe. Une intervention chirurgicale ne garantit pas une guérison complète. Dans environ la moitié des cas, des métastases apparaissent après l'ablation du sein.

Comment est la métastase du cancer du sein?

Les cellules affectées peuvent se propager avec un courant de lymphe, car il est bien développé dans la glande mammaire. Dans ce cas, les ganglions lymphatiques les plus proches de la poitrine - axillaires - vont métastaser. Ou bien les cellules cancéreuses se répandent dans le corps avec le sang, se déposent dans divers organes et commencent à s'y développer, formant des métastases ou une tumeur secondaire.

Où le cancer du sein métastase-t-il?

Les sites de pénétration des cellules cancéreuses les plus courants sont les ganglions axillaires et sous-claviers. Parfois aussi, des métastases après un cancer du sein se produisent dans les os spongieux, le plus souvent au fémur, dans les poumons, la moelle épinière, le foie ou sur la peau. Une tumeur secondaire peut apparaître sur la colonne vertébrale, dans le cerveau ou dans les ovaires.

Symptômes de tumeurs secondaires

Au stade initial, les métastases peuvent ne pas être remarquées immédiatement. Ils sont même difficiles à détecter avec les rayons X. Très souvent, les symptômes des métastases du cancer du sein sont confondus avec d'autres maladies. Par conséquent, quand ils apparaissent, il est nécessaire d'effectuer un diagnostic complet.

Quels sont les symptômes de métastases:

  • saignements dans les poumons, alors il y a une toux avec du sang, ou la peau dans la région de la glande mammaire saigne;
  • une hypercalcémie survient dans les métastases des os, dans lesquelles le calcium est lessivé;
  • des douleurs dans le foie, la colonne vertébrale, les os ou la tête apparaissent dans toutes les métastases;
  • les cellules cancéreuses du tissu osseux entraînent sa fragilité et des fractures fréquentes;
  • les métastases dans le cerveau et la moelle épinière entraînent des douleurs, une faiblesse, une paralysie des membres, une réduction de la vision et d'autres troubles;
  • tumeur secondaire dans les poumons provoque une toux, souvent avec du sang, une accumulation de liquide dans la région pleurale et un essoufflement.

Est-il possible de guérir le cancer du sein métastatique?

Le résultat du traitement dépend de nombreux facteurs: l'âge et l'état de santé du patient, le nombre de métastases, le temps écoulé depuis le diagnostic initial jusqu'à leur apparition. Avec la détection rapide des tumeurs secondaires, il est possible de se limiter à une exposition locale, mais le résultat positif dépend le plus souvent du traitement complexe effectué.

Tous les traitements des métastases dans le cancer du sein visent à soulager l’état de la patiente, à en améliorer la qualité et à prolonger sa durée de vie. Au cours des dernières années, les médicaments modernes ont permis à de nombreuses femmes d’oublier complètement cette terrible maladie, mais pour réussir le traitement, il est important de diagnostiquer le cancer du sein métastatique à temps.

Méthodes de traitement des métastases

Chaque personne est un individu et ce qui a aidé un patient à aggraver l’état d’un autre. Par conséquent, le médecin doit choisir les méthodes de traitement en se concentrant sur de nombreux facteurs. Souvent, il est nécessaire de changer les médicaments et la méthode de traitement, sinon d’améliorations notables. Dans de nombreux cas, l'ablation chirurgicale de la tumeur est la meilleure option, mais ce n'est pas toujours possible. Appliquez ensuite une chimiothérapie, une radiothérapie ou des hormones.

Dans les glandes mammaires chez la femme, des changements se produisent constamment: liés à l’âge, fluctuations associées à des pics hormonaux, à des maladies. Lorsque les tissus fibreux commencent à se développer et prévalent, ils parlent des changements qui précèdent la mastopathie.

Il est recommandé de faire une échographie du sein chez toutes les jeunes femmes 2 fois par an. Que peuvent dire ces recherches et quelles pathologies avec cela un docteur peut-il détecter par un diagnostic par ultrasons?

Les causes de certaines maladies ne sont toujours pas entièrement comprises par les médicaments. Par exemple, pourquoi les femmes des glandes mammaires forment-elles un galactocèle - un kyste rempli de lait maternel coagulé, les médecins ne le savent pas. Par conséquent, ils ne savent pas comment il peut être guéri, sauf par chirurgie.

À la veille de la menstruation, de nombreuses femmes ressentent un gonflement des glandes mammaires. Mais un tel phénomène n'est pas toujours considéré comme la norme. Si le malaise est important, cela peut signifier qu'il présente certains problèmes: du linge impropre à la mastopathie.

Métastases dans le cancer du sein

Le diagnostic de cancer du sein est une phrase très effrayante pour de nombreux patients en oncologie. Cependant, ce n'est pas la pire chose que le médecin puisse entendre. L'article se concentrera sur les métastases pouvant survenir à différents stades du développement d'une tumeur maligne.

À en juger par les prédictions d'une vie longue et en bonne santé, il est donc très difficile de parler de ce sujet lors du diagnostic de métastases. Oui, et une femme sans formation médicale sait parfaitement que cette pathologie ne lui promet rien de bon. Selon la force et l'étendue des métastases, on peut prédire les chances de survie. Ainsi, la propagation des cellules cancéreuses est souvent transmise aux ganglions lymphatiques, aux os, au foie et au cerveau voisins et plus éloignés. Cela signifie que la pathologie cancéreuse peut toucher des organes importants directement responsables de la vie humaine. En d'autres termes, cela peut être fatal.

Causes et voies de métastases

Le terme médical "métastases" nous vient de la langue grecque ancienne, ce qui signifie "se déplacer". L'apparition de cellules cancéreuses (métastases) dans tout le corps peut être primaire (début de la maladie) et secondaire (les cellules du foyer principal sont transférées aux organes voisins ou distants).

La métastase est un processus qui propage des métastases. En fonction de la voie de transmission, le transfert oncologique de cellules cancéreuses s'effectue de deux manières:

  • voie hématogène - la propagation des métastases se produit dans le flux sanguin;
  • voie lymphogène - L’infection se produit par l’intermédiaire du système lymphatique.

Il a été scientifiquement prouvé que son propre système immunitaire peut empêcher le processus de métastase. Cependant, il est souvent possible d’observer un tableau complètement différent: dans une tumeur maligne, la réaction de défense échoue et ne peut donc pas protéger complètement le corps de la femme contre la propagation d’une tumeur cancéreuse au-delà du foyer principal.

Une tumeur maligne qui s'est "installée" dans la glande mammaire a une particularité, à savoir: de restreindre le processus de métastase pendant une longue période, pour ainsi dire, à l'état de dormance. En médecine, ce phénomène n'est pas rare et s'appelle la période de latence.

La période de latence après l'excision de la tumeur elle-même peut durer cinq ou dix ans. Pendant tout ce temps, une femme peut ne pas avoir divers symptômes, il peut y avoir des tests idéaux et d’autres études pour identifier le processus tumoral. Cependant, à un moment donné (par exemple, après une diminution de l'immunité), les métastases du cancer du sein peuvent se réveiller et «absorber» rapidement le corps humain.

Organes cibles pour métastases

Les cancers de grade 3 et 4 constituent la forme de cancer la plus dangereuse car c'est à ce stade que les métastases se propagent souvent. Cependant, ce n'est pas un fait et il y a parfois des cas où le mouvement malin est observé au tout début.

Chez les femmes, les métastases du cancer du sein touchent principalement les organes et les tissus environnants. L'infection peut principalement se produire dans les poumons, le foie, la peau du sein même, les ganglions lymphatiques (par exemple, axillaires). Alors, où peuvent aller les métastases et quels symptômes peuvent être présents?

Lésion osseuse. Les métastases au squelette apportent une douleur notable à la femme. Les symptômes d'une lésion sont une augmentation de la douleur dans la colonne vertébrale, de gros os (sur les jambes et les bras) et une gêne dans les grosses articulations (épaule, hanche, genou) pouvant également survenir. Les métastases affectent négativement le système squelettique et le rendent fragile. Ainsi, il y a souvent des fractures qui aggravent le processus déjà difficile de la maladie.

Le processus de fusion d'une fracture est très complexe et n'apporte souvent pas l'effet escompté, car les os atteints d'un cancer secondaire présentent un faible degré d'auto-guérison. À cette fin, les rayonnements sont utilisés dans la pratique, ce qui contribue à l'efficacité du traitement.

Dommages au foie. Avec le développement d'une tumeur maligne de la glande mammaire, le foie est l'organe de premier plan sous l'effet de la pénétration de métastases. Une femme peut ressentir les symptômes suivants: douleur au côté droit (sous les côtes), lourdeur abdominale, nausée et vomissements. En raison de l'état pathologique du foie, on peut observer une jaunisse de la peau et une sclérotique oculaire. En raison de la progression rapide de la fonction hépatique, la femme subit une perte de poids rapide.

Défaite des poumons. En raison du fait que les poumons et la glande mammaire sont situés à proximité, les métastases secondaires se déplacent généralement de manière précise dans celles-ci (dans les poumons). Très souvent, l'infection tombe sur le poumon qui borde le sein affecté.

Avec le développement du processus pathologique dans les poumons, une femme peut ressentir des symptômes tels qu'un essoufflement, qui survient dans différentes circonstances: effort physique, calme, pentes. Il peut également y avoir une toux, qui se caractérise par sa douleur. Au fil du temps, le travail des poumons se détériore, la femme malade devient difficile à parler et a donc un langage calme et modéré.

Affection du cerveau. Lorsque des métastases pénètrent dans le cerveau, la femme ressent d'abord des symptômes tels que maux de tête fréquents, malaises et troubles du sommeil. De plus, cette affection est caractérisée par des muscles endoloris aux bras et aux jambes. Au fil du temps, il existe des symptômes désagréables, se manifestant par de graves vertiges, dans lesquels il est parfois difficile de se lever et de se déplacer. Détérioration également marquée de la vision, de la mémoire, de la perception. Dans les progrès aigus, des hallucinations et une perte de conscience à court terme peuvent survenir.

Ganglions lymphatiques. Le premier symptôme donné par le système lymphatique au cours de la métastase est une augmentation du nombre de ganglions lymphatiques. Aux fins de cette fiabilité, une biopsie de la lésion est réalisée pour identifier les cellules cancéreuses.

La lymphe, sortant de la glande mammaire, entre dans le groupe des nodules lymphatiques, qui souffrent principalement:

  • axillaires et subscapularis;
  • sous-clavière et supraclaviculaire;
  • okologrudnye;
  • pour les muscles pectoraux;
  • inguinal.

Diagnostic de la présence de métastases

Il est parfois très difficile de poser un diagnostic approfondi lors d’une rechute, car souvent (surtout à un stade précoce du développement) une tumeur peut être si rare qu’elle est difficile à détecter.

Les études modernes utilisées pour l'enquête:

  • Avec le diagnostic par ultrasons, des changements pathologiques dans les organes internes peuvent être observés;
  • une imagerie par résonance magnétique du cerveau et de la moelle épinière donnera des indications précises sur la présence d'un processus tumoral;
  • La tomographie par émission de positons permettra une étude détaillée des organes internes et du cerveau; la technique a la plus grande précision dans l'identification des métastases;
  • Une radiographie du thorax (poumons) et des os aidera à identifier les foyers de métastases;
  • Une mammographie est réalisée pour examiner la glande mammaire (si elle n'a pas été retirée de manière fragmentaire) dans laquelle se trouvait une tumeur; en outre, il existe des risques de dommages et de deuxième poitrine, donc il est également examiné;
  • biopsie de tissus nécessitant des recherches supplémentaires;
  • bronchoscopie - l'étude des poumons.

Pour un examen complet de haute qualité, des tests de laboratoire supplémentaires (sang de veine) pour la détection de marqueurs spécifiques au sein sont recommandés (CEA, CA15-3, CA27-29).

En outre, un test de bilirubine est prescrit à partir d’essais en laboratoire. Ainsi, un changement dans son niveau suggère des problèmes de foie pouvant indiquer la formation de métastases.

La formule sanguine complète reflète le travail des organes hématopoïétiques. Un changement dans la formule peut indiquer qu'une recherche approfondie est nécessaire.

Traitement moderne des métastases

Beaucoup d’entre nous savent qu’à ce stade de la médecine, il n’existe aucun médicament efficace et efficace contre les métastases. Cependant, ne désespérez pas, car il existe d’autres techniques qui ne sont peut-être pas aussi efficaces que nous le souhaiterions, mais qui donnent néanmoins de l’espoir et une chance de vivre.

Traitements populaires pour les métastases et métastases:

  • ablation chirurgicale de la lésion;
  • chimiothérapie - visant à inhiber ou à arrêter les métastases;
  • radiothérapie;
  • traitement hormonal;
  • médicaments sédatifs et analgésiques;
  • médecine alternative.

L'ablation chirurgicale, en fonction de la taille de la tumeur et du site de sa localisation, est réalisée selon plusieurs méthodes: résection d'une partie d'un organe ou extraction de tout l'organe (si possible). Avant de procéder à l'intervention instrumentale, le patient reçoit une chimiothérapie pour réduire les nodules tumoraux.

La chimiothérapie est un traitement long et très efficace. Parfois, avec l'aide de celui-ci, il est possible de détruire non seulement le foyer principal malin, mais également les métastases, y compris les plus éloignées. La chimiothérapie a de nombreux effets secondaires, à la suite desquels une réaction complexe se forme, de sorte que le traitement n'est effectué qu'à l'hôpital. Une fois que ce type de traitement a eu un effet positif et que la tumeur a disparu, il est recommandé d’effectuer un traitement symptomatique selon un certain schéma (en rémission).

La radiothérapie est utilisée dans les cas où il y a présence de métastases dans des zones difficiles à atteindre pour le couteau du chirurgien. Ce type de traitement est considéré comme plus bénin que la chimiothérapie et donne parfois de bons résultats dans la lutte contre la tumeur.

L'hormonothérapie est effectuée dans les cas où la tumeur est sensible à l'œstrogène et à la progestérone.

Le traitement médicamenteux des métastases mammaires est effectué parallèlement aux autres méthodes décrites ci-dessus. L'action des médicaments vise essentiellement à lutter contre les symptômes à l'origine des tumeurs secondaires. Les analgésiques sont également recommandés - il s’agit d’analgésiques puissants et de médicaments psychotropes administrés strictement sous le «sceau rouge» dans un établissement médical. En règle générale, un tel traitement est prescrit pour soulager l’état général dans lequel sont notées des douleurs graves et intolérables.

Médecine traditionnelle. Malgré le traitement moderne très efficace, de nombreuses patientes continuent de croire, pour une raison quelconque, aux personnes douteuses qui promettent de se débarrasser de la maladie maligne en peu de temps tout en garantissant à 100% la réussite du traitement. Cet élément peut être laissé sans commentaire, uniquement en ajoutant une chose - dans la pratique médicale, il ne s’agit pas de cas isolés et ils ont tous pour conséquence que les patients se présentent toujours à la clinique à ce stade de métastase où rien ne peut être fait.

Prévisions

Avec le traitement opportun et le traitement du cancer du sein, les métastases peuvent être évitées. Cependant, s’ils existent déjà, le pronostic pour la continuation de la vie peut aller de deux à dix ans.

Facteurs dont dépend directement l’espérance de vie (c’est-à-dire quels cas ne sont pas favorables):

  • si des métastases ont pénétré dans le cerveau, la moelle épinière, dans deux poumons et le foie;
  • les dommages au foie sont plus de 30%, il existe de nombreuses et grandes lésions;
  • absence de réaction positive au traitement hormonal et à la chimiothérapie;
  • les cellules malignes ne sont pas équipées de récepteurs hormonaux, dont la présence affecterait le bon résultat du traitement hormonal;
  • le processus de métastase a touché plus de trois organes.

Le cancer du sein est une tumeur maligne dangereuse caractérisée par la formation de métastases. Retirer un fragment de sein ou même un sein entier n'est pas dangereux, car ce n'est pas une partie vitale du corps. C’est pour cette raison que de nombreux patients craignent les métastases des organes internes, en particulier ceux qui ne peuvent être enlevés.