loader
Recommandé

Principal

La cirrhose

Cancer du foie: symptômes. La maladie peut-elle être vaincue?

Le cancer du foie est l’une des maladies les plus graves du système digestif. La maladie se caractérise par la formation d'une tumeur maligne. L'hépatite virale chronique et l'utilisation de produits contenant de l'aflatoxine sont les principaux facteurs pouvant déclencher le développement de cette maladie.

Oncologie du foie: informations générales

Dans ce cas, le cancer peut se manifester comme suit:

  • il y a des sensations de douleur et de lourdeur dans l'hypochondre du côté droit;
  • le poids est réduit;
  • la jaunisse se développe;
  • le liquide s'accumule dans la cavité abdominale.

Diagnostic et thérapie

Le diagnostic de la maladie consiste à déterminer la concentration sanguine de l'AFP (alpha-fœtoprotéine), ainsi que sur la base des données obtenues lors de la biopsie d'éducation (prise d'une partie de la tumeur à l'aide d'un microscope) et par tomodensitométrie.

Le traitement du cancer dépend directement du stade de la maladie et du bien-être général du patient. Le traitement consiste le plus souvent en trois méthodes principales: chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie.

Foie affecté par le cancer: causes

Les causes exactes de la maladie aujourd'hui, les experts n'ont pas été identifiées. Mais il a été déterminé que certains facteurs contribuent à la formation de tumeurs malignes dans les tissus du foie. Considérons les principaux.

Les scientifiques ont prouvé que les agents pathogènes des hépatites virales B et C de nature chronique provoquaient le développement de mutations au niveau génétique dans les cellules du foie. Cela les transforme ensuite en tumeurs malignes. Plus l'hépatite dure longtemps, plus le risque de développer un cancer du foie est élevé.

Avec cette maladie, les cellules du foie sont remplacées par un tissu conjonctif épaissi. Dans ce cas, les fonctions du corps sont complètement perdues. Fondamentalement, la cirrhose du foie commence son développement dans le contexte de l'hépatite chronique B, C ou D, l'utilisation de boissons contenant de l'alcool pendant une longue période, certains médicaments. En conséquence, la probabilité qu'il y ait des signes de cancer augmente plusieurs fois.

Cette substance est produite par l'action du champignon Aspergillus flavus (Aspergillus flavus), qui se multiplie dans des produits (par exemple, le riz, le soja, le blé) stockés depuis longtemps dans un environnement chaud et humide. Par la suite, après leur utilisation, il existe souvent des signes de cancer du foie.

Types de maladie

La maladie est divisée en deux types:

1. Cancer primitif du foie (hépatocellulaire). Se développe habituellement à partir de cellules pleines ou immatures du foie ou de ses canaux biliaires et ses vaisseaux.

2. secondaire. Il se développe souvent sur le fond des processus oncologiques dans d'autres organes: l'estomac, le gros intestin, le pancréas et autres. Ce type de maladie s'appelle métastatique. Un tel cancer du foie provoque une métastase des tumeurs pénétrant d'autres organes.

Symptômes de la maladie

Comment se manifeste le cancer du foie? Les symptômes apparaissent principalement dans le contexte d'affections chroniques de cet organe. Le principal symptôme du cancer du foie est l'apparition ou l'augmentation de la douleur dans l'abdomen. En règle générale, il signale une taille assez grande de la tumeur ou sa propagation au-delà des limites d'un organe. En outre, il existe les signes suivants de cancer du foie:

1. Poids dans l'hypochondre sur le côté droit.

2. Augmentation de la température (plus de 37,5 ºС) pendant une longue période, ce qui ne peut s'expliquer par d'autres raisons.

4. Acquisition de la couleur jaunâtre de la peau par les sclérotiques.

5. Perte de poids.

6. faiblesse permanente.

7. manque d'appétit.

8. Ballonnements.

Certains signes de cancer du foie peuvent également survenir avec d'autres maladies. Par conséquent, un examen approfondi de ces symptômes est nécessaire.

Comment diagnostiquer le cancer du foie

Les signes et les symptômes de la maladie devraient être la raison de la visite indispensable chez le médecin traitant. Il doit prescrire au patient l'examen nécessaire et uniquement sur la base des résultats obtenus pour établir un diagnostic fiable. Considérez les principales méthodes de détection du cancer du foie.

Mesure de la concentration AFP

L'option la plus simple consiste à mesurer la concentration d'alpha-fœtoprotéine dans le sang. Cette substance est produite par des cellules hépatiques non développées au cours du développement du fœtus dans l'utérus. En cas de cancer, ils perdent complètement l’opportunité de développer et de produire de la PFA en même temps. Malgré le niveau de cette substance, qui se situe dans la plage normale, il n’ya aucune garantie de l’absence de la maladie.

L'examen échographique du foie est une méthode diagnostique relativement peu coûteuse et pratique. Au cours de celle-ci, la structure du foie est étudiée, sa densité et les signes d'oncologie sont déterminés en cas de leur présence.

Au cours de la tomographie en utilisant la technologie informatique peut détecter même les plus petites tumeurs qui sont invisibles par ultrasons. La procédure est réalisée soit avec l'utilisation d'un produit de contraste intraveineux, ce qui permet d'examiner de manière approfondie l'emplacement des vaisseaux du foie, ou sans lui. Pendant le scanner, la structure de l'organe est soigneusement étudiée. Dans le même temps, recevez des images des sections les plus minces du foie et révélez les plus petites tumeurs.

Cette méthode d’imagerie par résonance magnétique, qui, contrairement à l’ordinateur, offre la possibilité d’étudier la structure des zones du foie présumément touchées par le cancer sous différents angles (angles). Mais cela se fait de la même manière que le précédent.

Cette méthode vous permet de déterminer de manière fiable le cancer du foie, le pronostic de l'évolution et les résultats de la maladie. Il s'agit d'une procédure dans laquelle une petite partie de la tumeur est extraite et examinée plus avant à l'aide d'un microscope. Une biopsie est généralement réalisée avec une longue aiguille fine insérée dans le foie par la peau. Lorsque cela est fait, le contrôle d'entrer dans la zone de la tumeur avec un appareil à ultrasons est effectué.

Les étapes

Il est à noter que le cancer du foie est très variable. Les symptômes d'une maladie dépendent de son stade. Pour le déterminer, des études supplémentaires sont effectuées: balayage, rayons X et autres. Considérez les signes et les symptômes du cancer du foie à différents stades. Chaque degré de la maladie est caractérisé par une taille différente de la tumeur et par l’échelle de sa localisation.

Premier degré

Dans ce cas, la tumeur est formée de cellules hépatiques, de structures ou de métastases d'autres organes. La deuxième variante de l'oncologie est observée beaucoup plus souvent que la première. Les symptômes du cancer du foie du premier degré ne présentent aucune manifestation particulière et spécifique. Il y a souvent des signes similaires à ceux d'autres affections du système digestif. Dans certains cas, les patients oncologiques ressentent une faiblesse, une baisse de la température corporelle, une perte de poids injustifiée par tous les facteurs. À ce stade du cancer du foie, il n'y a toujours aucun signe de sa présence dans le corps, il est donc impossible de le déterminer sans méthodes de diagnostic spéciales. Les tumeurs ne dépassant pas 2 centimètres sont détectées par échographie ou IRM. Dans le même temps, les vaisseaux du système circulatoire ne sont pas impliqués dans le processus tumoral.

Symptômes principaux

1. La douleur douloureuse de nature chronique dans l'hypochondre du côté droit. Cependant, leur occurrence ne dépend pas de l'heure de la journée et des repas.

2. La sclérotique et la couverture cutanée acquièrent une teinte jaunâtre.

3. Le foie augmente. Sa partie est dans la zone sous-costale à droite. En même temps, dans cette zone, il y a une sensation de lourdeur.

4. La constipation dure plus de deux semaines, alternant avec la diarrhée.

5. Il y a une aversion pour les plats de viande. Considérez ce symptôme devrait être, à l'exclusion de l'ulcère gastrique.

6. L'urine perd sa couleur, devient transparente.

Deuxième degré

À ce stade, le cancer du foie présente les symptômes suivants:

  1. Tirer la douleur dans l'hypochondre à droite.
  2. Température corporelle élevée persistante sans dynamique prononcée (environ 37,5 à 37,9 ° C).
  3. La perversion des préférences gustatives - le désir d'utiliser des produits non comestibles, le rejet des plats de viande.
  4. Perte d'appétit
  5. Réduction de poids.

Symptômes caractéristiques

Les signes de cancer du foie au deuxième degré ne sont pas spécifiques et se retrouvent souvent dans les cas d'autres maladies. Le tableau clinique d'un degré donné d'oncologie chez les patients peut se manifester de différentes manières. Mais il existe un symptôme observé dans environ 90% des cas: une augmentation significative du foie, jusqu’à une taille pathologique. En même temps, le bord du corps acquiert une consistance dense et agit dans la région de l'hypochondre. Chez les patients maigres en position debout, cela est clairement exprimé. La germination d'une tumeur dans les vaisseaux sanguins peut se produire, ce qui se traduit par une percée de la bile dans ceux-ci.

Troisième degré

Dans cette phase du cancer du foie, les symptômes sont plus clairs que dans les premiers stades. Nous listons les signes cliniques.

1. Amélioré continuellement:

  • perte de poids;
  • détérioration de l'état général;
  • troubles psychologiques;
  • diminution de l'activité des processus physiologiques;
  • anorexie (environ la moitié des patients);
  • vomissements, nausée;
  • changement de goût;
  • essoufflement, jaunissement de la peau.

2. Faiblesse générale, handicap. Dans la plupart des cas, le patient n’est pas en mesure d’effectuer des travaux ménagers de base.

3. Douleur clairement exprimée de la région de l'hypochondre droit lors de contraintes physiques et lors de la palpation de la région épigastrique.

4. Agrandissement du foie à la taille pathologique.

5. Sensation constante de lourdeur dans l'hypochondre droit.

Classification 3 degrés de cancer du foie

Compte tenu de la prévalence du processus malin dans les tissus et les organes voisins, le cancer du foie de grade 3 peut être divisé en trois stades.

1. Étape 3A. Elle est caractérisée par la présence d'un groupe de néoplasmes de grande taille (plus de 5 centimètres de diamètre) ou d'une tumeur recouvrant les veines porte et hépatiques.

2. Étape 3B. Il se caractérise par la propagation du processus oncologique sur la coque externe du foie ou d'un autre organe.

3. Étape 3C. Il se caractérise par des lésions des ganglions lymphatiques proches du foie. Dans ce cas, l’éducation peut être à la fois unique et multiple.

Le troisième degré de cancer du foie est diagnostiqué chez environ un tiers des patients atteints de cette maladie. Les raisons en sont des symptômes non spécifiques dans les périodes antérieures de la maladie et, par conséquent, un traitement inopportun des patients pour le traitement.

Quatrième degré

Le cancer du foie de stade 4 présente des signes absolument non spécifiques de cette maladie. Les mêmes symptômes accompagnent de nombreux autres maux des intestins et de l'estomac. Un néoplasme qui n'a pas encore germé dans les vaisseaux sanguins et les voies biliaires peut ne pas apparaître du tout pendant une assez longue période. En cas d'échec prolongé de l'estomac et des intestins, consulter un médecin pour un examen approfondi, en particulier si le patient est à risque. Au quatrième stade, le cancer du foie présente les signes et symptômes suivants:

  • douleur dans l'hypochondre sur le côté droit;
  • une augmentation de la taille du foie;
  • perte de poids nette;
  • augmentation de l'abdomen avec une maigreur générale;
  • aversion pour les plats de viande à caractère persistant;
  • augmentation de la température corporelle pendant une longue période;
  • perturbations du système hormonal;
  • teinte jaunâtre de la sclérotique et de la peau.

Le cancer du foie est-il traité?

L'oncologie du foie fait partie des cinq principales pathologies cancéreuses du cancer dans le monde et des trois principales causes de mortalité. Chaque année, 600 000 nouveaux cas de maladie sont détectés sur notre planète. Les facteurs de risque de cancer du foie sont la métamorphose des organes gras, les hépatites B et C et l’abus de boissons contenant de l’alcool. Combien vivent avec un cancer du foie? Puis-je le battre? Ce sont les principales questions des patients. Un traitement réussi peut permettre une détection précoce de la maladie. En général, les interventions chirurgicales effectuées à un stade précoce du cancer du foie sont efficaces: plus de 75% des patients vivent encore au moins 5 ans plus tard. Est-il possible de guérir cette maladie? Oui, mais à condition de prendre en compte tous les facteurs nécessaires pour prévoir le rétablissement. Il s'agit de l'âge, du stade du cancer et des maladies associées. De plus, il est nécessaire de vouloir récupérer du patient lui-même.

Caractéristiques du diagnostic de cancer du foie

Afin de guérir le cancer du foie, vous devez confirmer correctement ce diagnostic et identifier son degré. Pour ce faire, appliquez certaines méthodes déjà mentionnées précédemment. Considérez certaines de leurs caractéristiques. La biopsie du foie peut ne pas être utilisée dans tous les cas. C'est une procédure plutôt douloureuse et il existe un risque de propagation de la tumeur le long du chemin d'insertion de l'aiguille utilisé pour sa mise en œuvre. Une analyse de sang prise pour déterminer la concentration d'alpha-fœtoprotéine (AFP) est prescrite aux patients atteints d'hépatite C et d'autres pathologies du foie tous les 6 mois. Ceci est fait afin de détecter le cancer du foie à un stade précoce si cela se produit.

Traitement chirurgical

Comment traite-t-on le cancer du foie? Le traitement peut être effectué à l'aide de méthodes opérationnelles de la médecine moderne telles que la transplantation et la résection. Mais il faut garder à l'esprit que l'efficacité de chacun dépend du professionnalisme des médecins (chirurgiens, réanimateurs, hépatologues, anesthésistes) et du niveau de la clinique choisie par le patient. Le traitement du cancer du foie par résection chirurgicale est une méthode d'élimination d'un site tissulaire affecté par l'oncologie. Cela ne peut être effectué que si les cellules tumorales sont localisées dans une partie de l'organe alors que l'autre est en bonne santé. La transplantation hépatique est idéale en cas de lésion des deux lobes de l'organe. Dans le même temps, l'oncologie ne devrait pas affecter d'autres tissus. Le cancer ne doit pas non plus toucher d’autres organes.

Thérapie non chirurgicale

Est-il possible de traiter le cancer du foie à un stade avancé si la chirurgie n'est pas possible? Un traitement non chirurgical, qui permet d’améliorer la qualité de vie d’un patient menacé d’issue fatale, consiste à contrôler la croissance d’une tumeur maligne. Mais souvent, il n'est pas possible de vaincre le cancer du foie à un stade avancé. La durée de vie du patient peut ainsi être prolongée de plusieurs mois au maximum.

Méthodes de traitement non chirurgicales

La chimioembolisation transartérielle (TACE) est une méthode de traitement du cancer du foie, au cours de laquelle un cathéter est inséré dans l'artère de la jambe et poussé doucement vers le vaisseau du système circulatoire dans la zone maligne. Un produit chimique spécialement conçu est ensuite injecté. En conséquence, un vaisseau sanguin qui nourrit la tumeur s’arrête. Après cette procédure, les symptômes du cancer du foie sous forme de douleur et de fièvre se manifestent comme auparavant. Le patient peut se plaindre de ces phénomènes, car au cours du traitement par TACE, la zone de tissu sain entourant la tumeur est également endommagée. Les tumeurs qui ont atteint la taille de plus de 3 centimètres ne sont généralement pas complètement détruites.

Actuellement, certains médicaments plus récents sont utilisés, ce qui permet de prolonger et d'améliorer la vie des patients atteints d'un cancer du foie. C'est la meilleure méthode qui puisse être utilisée lorsqu'une intervention chirurgicale n'est pas possible, lorsque le cancer des métastases a pénétré dans d'autres organes. Cependant, même dans le cas de l'utilisation de médicaments nécessaires, seule la moitié des patients ont une espérance de vie plus longue de deux ans ou plus. Le reste dépasse la mort dans 10 à 12 mois.

L'ablation par radiofréquence (RFA) est une méthode de traitement du cancer du foie, au cours de laquelle une tige métallique qui brûle à travers la peau est injectée dans la tumeur à travers la peau. Dans ce cas, les cellules saines situées à proximité de la tumeur sont endommagées. Il est impossible de détruire une tumeur de plus de 3 centimètres de cette manière.

Traitement d'oncologie du foie

Le cancer du foie se classe au cinquième rang des formes de cancer les plus courantes et le taux de mortalité dans le monde est assez élevé. Il n’est pas toujours possible de reconnaître rapidement les symptômes d’un cancer primaire, ce qui complique le traitement. Souvent, les patients consultent des médecins au cours des 3-4 derniers stades du développement d’une tumeur maligne, lorsque les métastases se propagent déjà aux organes voisins: les intestins, les poumons.

Le foie est un organe vital et nécessite une attention particulière: respect du régime alimentaire, élimination des mauvaises habitudes: tabagisme et abus d'alcool.

Causes du cancer

Oncologie hépatique est souvent diagnostiquée chez les hommes âgés de 50 à 55 ans. Les raisons du développement de la formation de tumeurs peuvent être différentes. Les facteurs de risque de cancer sont nombreux: hépatite, cirrhose du foie, propagation d’une infection virale.

Il arrive que la raison de l'utilisation à long terme de certains agents oraux ou anabolisants, ainsi que de produits contenant des aflatoxines produites par le champignon, trouvés dans le maïs moisi, les noix gâtées. Le développement de personnes sujettes au cancer avec une immunité instable. Si le cancer ne se manifeste pas aux stades 1 et 2, alors au stade secondaire, il commence à se métastaser et à se propager aux poumons, à l'estomac et à la thyroïde.

Comment apparaît le cancer

Au stade initial, les symptômes sont pratiquement absents. Les cellules hépatiques commencent à se modifier progressivement et présentent des symptômes similaires à ceux de la jaunisse: apparition de protéines jaunes des yeux, détérioration de l'appétit, perte de poids brusque.

Dans le deuxième stade du cancer, le foie commence à grossir, se blesse dans l'hypochondre droit et de l'eau s'accumule dans la cavité abdominale. Une personne malade se sent habituellement malade après avoir mangé: des cellules cancéreuses atypiques au diagnostic commencent à se répandre dans tout le corps.

Au 4ème stade est diagnostiqué:

  • dommages aux deux lobes du foie
  • prolifération des branches de la veine porte
  • gonflement du péritoine et des ganglions lymphatiques
  • métastases à des organes distants: reins, ovaires, intestins.

La plupart des symptômes apparaissent au dernier 4ème stade avancé. La tumeur progresse, grandit et commence à exercer une pression sur les terminaisons nerveuses. Le patient semble présenter une douleur intense au côté droit dans le contexte de l'effondrement de la tumeur, ainsi que des signes d'insuffisance hépatique lors d'une intoxication du corps et de la libération de toxines dans le sang.

Maux de tête, nausées, fièvre, perte de poids soudaine, vomissements, brûlures d'estomac, constipation et diarrhée. Il y a une jaunisse. Lorsque l'on serre les voies biliaires - jaunissement de la sclérotique des yeux et de la peau, inflammation de l'estomac, peau sèche, urine foncée, décoloration des matières fécales, écoulement de pigments biliaires.

Une encéphalopathie hépatique commence à se développer dans les tissus cérébraux et des troubles pathologiques graves commencent à se produire dans le cerveau. Le développement des ascites de la veine porte est probablement associé à une augmentation de la taille de la tumeur, à l'apparition de l'hydropisie lorsque le liquide s'accumule dans le péritoine sous forme d'exsudat, ce qui augmente la charge sur le système cardiovasculaire.

L'état du patient avec l'apparition de l'ascite se détériore considérablement. Il y a des attaques de tachycardie, essoufflement, faiblesse due à l'effondrement de la tumeur. Saignements possibles, perte totale de la capacité de travail, apparition d'une dépression chez le patient, violation de la somnolence. Lorsque le cancer de grade 4 se métastase, toutes les fonctions des organes internes sont défaillantes.

Comment est le diagnostic

Le diagnostic d'une tumeur du foie consiste à effectuer une échographie, à identifier les causes de la lésion, à indiquer la taille et la structure de la tumeur, ainsi que la présence de métastases dans les ganglions lymphatiques les plus proches.

Il est possible de réaliser une IRM pour dresser un tableau complet de la tumeur, à partir duquel sera traité le traitement du cancer du foie.

Dans les cas graves, une opération est réalisée pour éliminer la métastase tout en confirmant la nature maligne de la tumeur. Une ponction est faite avec une aiguille épaisse dans la formation ressemblant à une tumeur, un petit morceau de tissu est prélevé pour un examen ultérieur de l'histologie.

En outre, le sang et l'urine sont examinés. Pour dresser un tableau général de la fonctionnalité, du sang est prélevé dans une veine pour détecter la présence de bilirubine dans le foie et des indicateurs protéiques dans le sang lorsqu'une opération urgente est nécessaire.

Traitement du cancer du foie

Beaucoup se demandent si le cancer du foie peut être guéri? Tout dépend du stade du cancer, de la présence de maladies associées ainsi que des métastases.

L'efficacité dans le cancer nécessite une greffe du foie lorsqu'elle est associée à un donneur ou au retrait partiel de tumeurs de la zone touchée. Peut-être que l'utilisation de la chimioembolisation par l'introduction de produits chimiques pour éliminer l'alimentation, la destruction de cellules en mutation, contribue à la croissance du corps de la tumeur.

En cas d'urgence, la chirurgie est réalisée quel que soit le stade du cancer par résection du foie. Dans la première seconde phase d'une tumeur maligne, avec de petits néoplasmes et l'isolement des ganglions des autres organes, l'opération est inefficace. Le cancer du foie restant sera sujet à un stress supplémentaire et pourra entraîner le développement d'une insuffisance hépatique.

Lors du diagnostic du cancer de stade 3 ou 4, les cellules ressemblant à une tumeur commencent à se répandre activement et les chances de guérison deviennent, bien sûr, de plus en plus rares. Le cancer n'est plus curable. La mort peut survenir dans les prochains 6 à 8 mois.

Si l'opération est contre-indiquée, il est possible de mener un traitement palliatif du cancer capable de contrôler une tumeur maligne progressive.

Cependant, la méthode des stades 3-4 est inefficace, bien qu’elle puisse prolonger considérablement la vie du patient, jusqu’à 5 ans, si, bien entendu, les métastases n’ont pas encore eu le temps de se propager aux poumons et aux autres organes voisins. Ce sont des métastases dans certaines parties du corps qui empêchent le patient de guérir, et même une greffe du foie ne garantit pas totalement le rétablissement.

Le traitement du cancer du foie par thérapie palliative au 4ème stade du cancer vous permet de contenir la croissance tumorale pendant un moment, de soulager l’état du patient, de réduire la douleur et de soutenir le fonctionnement d’importants systèmes organiques aussi longtemps que possible: les reins, le cœur et le cerveau.

Les symptômes douloureux, la plasmaphérèse, l'hémosorption, l'albumine pour l'administration intraveineuse, l'ablation par radiofréquence par cautérisation des néoplasmes sont indiqués. Mais des dommages aux cellules saines avoisinantes se produisent. En outre, la méthode oncologique n'est pas efficace pour retirer une tumeur dont le diamètre a dépassé 3 cm.

Traitement folklorique

Les patients sont intéressés à savoir si le cancer du foie est traité avec des remèdes populaires? De nombreux guérisseurs traditionnels sont convaincus que même les traitements classiques peuvent soigner même le quatrième stade du cancer: pruche, mousse en forme de massue, chélidoine pour administration orale.

La pruche est une herbe toxique, mais à la dose tolérée est indiqué pour le cancer du foie, tue bien les cellules cancéreuses et devient souvent le seul salut pour les patients au 4ème stade du cancer. Préparation de la teinture d'alcool d'herbes et donne de bons résultats, même dans les cas avancés.

Le cancer du foie est complètement guéri par l'utilisation constante de la décoction de sauge, du jus de pomme de terre, du thé de rein et des jus de légumes. Vous pouvez préparer des infusions d’hypericum, de mélisse, de menthe et de Kombucha.

Le bouleau chaga est bon pour le cancer du foie même au 4ème stade. Le corps est épuisé et affaibli. Il est nécessaire que les patients renforcent leur nutrition pour que les organes importants continuent de fonctionner. Les repas doivent être faciles à digérer et les aliments fractionnés jusqu'à 8 fois par jour.

Pour stimuler la digestion, il est recommandé de prendre des produits végétaux crus, des légumes, des fruits, des baies, des légumes verts, des grains germés de blé, des soupes de légumes, du jus de carotte pour nettoyer les cellules du foie, du riz brun, du sarrasin et du gruau, ainsi que des produits contenant des protéines, par exemple viande, poisson, volaille, matières grasses végétales, œufs brouillés, produits laitiers fermentés, choucroute, hareng pour améliorer l'appétit, guimauve, décoction de confiture et romarin.

Mais pour exclure du régime alimentaire, il faut complètement les noix, les légumineuses, les frites, les aliments gras, le café, le chocolat, l’alcool, les produits semi-finis.

Quelle est la prévision

En Russie, la maladie est diagnostiquée sur 5 000 habitants. Hépatite B, C dans la plupart des cas, atteinte d'une cirrhose du foie ou d'un cancer du côlon, parfois de l'estomac, des poumons, des glandes mammaires. Le pronostic dépend complètement de la taille de la tumeur, de la présence de métastases dans le foie.

Même avec une greffe de foie, les résultats peuvent être différents. 18% des patients décèdent d'un cancer un à deux ans après le diagnostic de stade 4. Si le cancer est détecté au stade 1-2, sa durée est de 5 ans. Même si le médecin traitant réussit l'opération, le taux de survie pour le cancer du foie ne dépasse pas 40%.

Cancer du foie: symptômes, traitement, combien de temps vivent-ils?

Le cancer du foie est une maladie grave dans laquelle le décès d'un patient peut survenir quelques mois après le début d'une tumeur maligne. Avec un diagnostic précoce et un traitement médical correct, l’espérance de vie du patient peut être prolongée et, dans certains cas, même le patient peut être complètement débarrassé de son oncologie (ceci peut également être réalisé à l’aide de méthodes de chirurgie et de transplantation modernes). Plus une maladie du foie était détectée tôt, plus les chances de guérison du patient étaient élevées.

Classification des maladies

Il existe deux types de cancer du foie qui ont des principes d'origine différents.

Cancer primaire. Des cellules anormales commencent à se développer dans les propres tissus du foie. Le plus souvent, les cellules malignes sont formées à partir de cellules d'organes parfaitement normales (carcinome à hépatocytose), de cellules immatures (hépatoblastome), de vaisseaux alimentant le tissu hépatique (angiosarcome), de tissus des voies biliaires (cholangiocarcinome). La proportion de cancer primitif du foie dans les statistiques générales sur cette maladie est de 3%.

Cancer secondaire (mastatique). Il apparaît à la suite de la germination de métastases dans les tissus du foie provenant de tumeurs malignes d'autres organes et systèmes. La part du lion du cancer du foie diagnostiqué repose sur ce type de cancer.

Plus d'un tiers des lésions oncologiques de divers organes humains sont à l'origine de l'apparition de métastases dans le foie.

Causes de la maladie

Selon la classification du cancer du foie, les facteurs contribuant au développement du cancer du foie se divisent en deux groupes:

exposition interne et externe, ce qui conduit à des changements pathologiques dans les propres cellules du foie;

métastases qui se sont propagées au foie à partir d'autres organes qui ont un processus malin.

Facteurs internes et externes

Parmi les causes du cancer du foie, les médecins appellent:

Maladie du foie

L'hépatite est la cause la plus fréquente de cancer du foie, en particulier le port prolongé de cette pathologie, caractérisée par son caractère asymptomatique. Son diagnostic est donc difficile et, dans la plupart des cas, elle ne peut pas être traitée. Le plus souvent, les jeunes qui consomment activement des drogues et souffrent de troubles sexuels souffrent de cette pathologie. Toute personne qui ne respecte pas les précautions de sécurité, les antiseptiques et l’asepsie au contact du sang (le plus souvent au cours de procédures médicales) risque de contracter une hépatite.

La maladie commence à progresser progressivement et se développe ensuite en cirrhose du foie. Cette maladie entraîne à son tour le développement d'une pathologie plus grave - une tumeur dans les tissus du foie. Au cours de ces maladies, elles peuvent affecter le matériel génétique des cellules, perturber les processus de transcription et de traduction de l'ADN, entraînant le dysfonctionnement des cellules altérées et leur transformation en cellules malignes.

Dans la lithiase biliaire (particulièrement s'il y a un mouvement actif de sable et de cailloux), les voies biliaires sont gravement endommagées. Ils commencent à développer un processus inflammatoire qui conduit à la mutation des cellules et à leur malignité.

Les lésions tissulaires syphilitiques peuvent avoir le même effet.

Effets à long terme sur le corps de toxines, substances toxiques

Souvent, ces structures sont de l’alcool, des substances cancérigènes et nocives, qui ont le plus souvent un caractère professionnel.

La cause du cancer du foie peut également être la négligence banale des règles de sécurité au travail (éviter l'utilisation d'appareils respiratoires et de masques à gaz). Toute toxine peut en premier lieu affecter l’état du foie, car il agit comme une sorte de filtre dans le corps qui neutralise les substances nocives. Les produits de désintégration et les agents d’empoisonnement eux-mêmes se déposent dans les tissus du foie et le détruisent progressivement.

Très souvent, les aliments normaux sont un facteur conduisant au développement du cancer du foie. Dans la plupart des cas, la technologie de leur culture ou de leur production comporte de graves violations (utilisation abusive d’engrais minéraux, de pesticides) ou de produits génétiquement modifiés (le mécanisme de l’effet de ces produits sur le corps n’est pas totalement compris). Dans ce cas, la personne ne soupçonne même pas la menace qui pèse sur elle.

Il est prouvé que certains moisissures peuvent sécréter des aflatoxines, qui sont les substances les plus toxiques. L'homme n'utilisera pas de produits moisis, ce qui est compréhensible, mais une telle moisissure peut être trouvée dans les aliments pour animaux. Après cela, un grand nombre de ces champignons se retrouvent dans la viande.

Infestation par les helminthes

Des modifications pathologiques dans les cellules du foie peuvent survenir à la suite du parasitisme par les trématodes (parasites appartenant à la classe des vers plats). La source d'infection dans ce cas peut être des produits de la pêche insuffisamment transformés. Le lieu de parasitisme de ces vers est souvent les canaux biliaires, où ils se nourrissent de sang et de bile. Les produits de l’activité vitale des trématodes (opistorchus, schistosomes) provoquent l’inflammation au cours de laquelle surviennent des mutations cellulaires et la formation de tumeurs malignes.

Excès de fer ou d'hémochromatose

Une personne peut personnellement provoquer le développement d'un cancer du foie en cas d'auto-ingestion de minéraux et de vitamines. À première vue, des médicaments inoffensifs riches en fer peuvent provoquer le cancer s'ils sont pris de façon incontrôlée.

Contraceptifs oraux

Les pilules contraceptives contiennent une grande quantité d'œstrogène, ce qui peut déclencher le développement de tumeurs bénignes. Très souvent, ces formations se situent dans le foie, où elles se transforment ensuite en tumeurs malignes.

Les médicaments

Tous les médicaments, même les plantes médicinales, stressent fortement le foie, tandis que les antibiotiques et certaines plantes (qui contiennent de petites doses de substances toxiques) ont un effet hépatotoxique. Par conséquent, la quantité de médicaments utilisée affecte directement la santé du foie. Un foie en bonne santé présente un faible risque de développer des maladies qui incluent des processus oncologiques.

Prédisposition héréditaire

Les chercheurs notent que le risque de cancer du foie augmente pour les personnes dont les proches ont été atteints de cette pathologie. Cependant, les mécanismes de l'héritage ne sont pas complètement compris.

Le groupe à risque concerne tous les hommes, car il est noté que c'est dans le sexe fort que la maladie se manifeste beaucoup plus fréquemment. Cela est souvent dû à la surutilisation d'hommes avec des stéroïdes (moyens de développer la masse musculaire).

Les médecins suggèrent également que les personnes atteintes de diabète courent un risque accru de cancer du foie.

Il est à noter que les personnes qui boivent plusieurs tasses de café par jour sont moins susceptibles au cancer du foie. La principale condition est que le café doit être naturel.

Symptômes et stades du cancer primaire

Le cancer du foie comporte 4 stades principaux et les symptômes de chaque stade dépendent du type de maladie associée (cholélithiase, hépatite, cirrhose).

Première étape

La formation d'une tumeur est récente et ne dépasse pas le quart du volume du foie. Aucune lésion des tissus et des vaisseaux environnants ne s'est produite. Assez souvent, les premiers signes de la maladie sont attribués à d'autres pathologies (lorsque les symptômes n'ont pas de caractère spécifique) ou ne remarquent même pas un changement de l'affection. La performance du corps n'est pas réduite. Les symptômes de la première étape sont les suivants:

fatigue physique et mentale rapide;

Il est très difficile de diagnostiquer la maladie à ses débuts et, dans la plupart des cas, le cancer fait l’objet de tests non hépatiques. C'est pourquoi toutes les personnes à risque (toxicomanie et alcoolisme, diabète, hépatite, cirrhose du foie, risques professionnels) doivent subir un examen complet au moins une fois par an.

Deuxième étape

En l'absence de traitement adéquat et sous l'influence de facteurs provoquants, la tumeur se développe rapidement et pénètre dans les vaisseaux sanguins. La taille de la formation pathologique à ce stade ne dépasse pas 5 centimètres.

Le patient présente une exacerbation et une aggravation des symptômes caractéristiques du premier stade, auxquels s’ajoutent une sensation de lourdeur et une douleur à l’abdomen (sourde ou douloureuse). La douleur est localisée dans l'hypochondre droit, en outre, il y a souvent une sensation désagréable dans la région lombaire. Le syndrome douloureux n’est présent que lors d’un effort physique et se manifeste sporadiquement, au stade initial. Avec la croissance de l'éducation, la douleur commence à être présente presque constamment et est modérément intense.

Le cancer du foie peut se manifester par un trouble digestif:

augmentation de la formation de gaz (ballonnements, flatulences);

selles molles fréquentes (diarrhée);

vomissements, nausée.

Les phénomènes diarrhéiques entraînent une perte de poids importante du patient en quelques semaines. La moitié des patients réagit aux toxines produites par la tumeur, ce qui entraîne une augmentation de la température corporelle jusqu'à un nombre subfébrile.

Troisième étape

La tumeur continue de croître et sa taille dépasse 5 centimètres. Il existe souvent plusieurs foyers d’accumulation de cellules pathologiques. Cette étape conduit le plus souvent à la détection du cancer du foie, car ses symptômes et ses signes sont prononcés. Il est habituel de distinguer trois étapes qui diffèrent par la nature de la propagation de la tumeur:

3A - les cellules anormales affectent les veines (portail ou hépatique);

3B - les cellules cancéreuses se développent avec les organes qui entourent le foie (seule la vessie n'est pas impliquée dans le processus) ou est fusionnée avec la membrane externe du foie;

3C - la tumeur atteint les ganglions lymphatiques, situés le plus près du foie. L'effet d'une tumeur maligne sur les organes autour du foie est observé.

Les symptômes de la troisième phase du cancer du foie sont clairement visualisés même par le patient:

Télangiectasie cutanée - exprimée par l'expansion de petits vaisseaux, dans laquelle il n'y a pas d'inflammation (varicosités, réseau vasculaire).

Troubles endocriniens - une tumeur pathogène commence à produire des substances analogues aux hormones qui modifient le ratio hormones. De tels changements provoquent un arrêt de certains organes du système endocrinien.

Hémorragies intra-abdominales - apparaissent en raison de la fragilité accrue des vaisseaux, entraînant par la suite un choc.

Ascite - le liquide libre apparaît dans la cavité abdominale.

Saignements de nez - peuvent être des signes d'insuffisance hépatique.

La jaunisse - de nature épisodique et d'origine mécanique - la tumeur serre les voies biliaires, ce qui réduit leur débit.

Oedème - Apparaît en raison d'une violation de la sortie de fluide due à la compression des vaisseaux sanguins.

Sensation d'éclatement - apparaît sur le fond d'une augmentation de la malignité.

Une hypertrophie du foie est perceptible à la palpation de l'organe et, assez souvent, le médecin sonde un épaississement important (parfois douloureux), le foie acquiert la densité d'un arbre et devient grumeleux. Le patient peut déterminer indépendamment l’augmentation du volume de l’abdomen dans la partie supérieure droite.

Notez également la détérioration de l'état général, le syndrome dyspeptique, l'augmentation de la douleur.

Quatrième étape

Aux stades avancés, les métastases se développent dans presque tous les organes et systèmes du corps humain (la distribution est due au flux sanguin). Il est impossible de guérir le patient à ce stade. Les médecins ne peuvent que soutenir le travail des organes et soulager l’état du patient. Dans la plupart des cas, l'espérance de vie des patients atteints d'un cancer du foie au quatrième stade est de plusieurs mois ou années.

Le cancer du foie au quatrième stade avec métastases se manifeste par une augmentation de tous les symptômes des stades antérieurs. Parallèlement, les symptômes de lésions d'autres organes affectés par les cellules cancéreuses se multiplient.

Caractéristiques de l'évolution du cancer du foie secondaire

Dans la plupart des cas, les métastases pénètrent dans le foie à partir des organes voisins affectés par les cellules cancéreuses. Dans la plupart des cas, c'est le pancréas. Il est également possible que des métastases se développent à partir des glandes mammaires, des organes gastro-intestinaux et des zones colorectales. Les symptômes du cancer du foie sont généralement nivelés en raison de symptômes plus graves dans les organes de la lésion primaire qui se trouvent au quatrième stade. À mesure que la maladie progresse et se développe, les symptômes deviennent plus prononcés (comme le cancer primitif du foie).

Diagnostics

Inspection sans outil

S'il y a des plaintes du patient, le médecin utilise la palpation (palpation) et la percussion (tapotement) de la zone atteinte, ce qui permet de déterminer la taille et la structure du foie.

Test d'urine et de sang

La teneur en bilirubine dans le sang est élevée et l'analyse de l'urine montre la présence d'urobiline. De tels changements indiquent qu'il existe une pathologie dans le corps qui perturbe sa capacité de travail. Une étude spécifique consiste à calculer le taux d'alpha-fœtoprotéine (AFP) dans le sang. L'augmentation est due à une augmentation du nombre de cellules immatures dans le foie.

Échographie

Dans l'étude sur le moniteur de l'appareil peut être visible des changements dans la taille du corps, sa structure et sa densité. Assez souvent, la formation pathologique elle-même est visualisée.

Tomographie

Utilisé pour clarifier le diagnostic. Pendant la procédure, vous pouvez appliquer un agent de contraste spécial, administré par voie intraveineuse. Il vous permet de visualiser plus clairement le corps, sa grille vasculaire et sa structure. En outre, la tomodensitométrie peut être réalisée sans utiliser d'agent de contraste.

Imagerie par résonance magnétique

Aujourd'hui, la méthode la plus efficace pour diagnostiquer le cancer du foie chez un patient est l'IRM. Cette méthode permet d’examiner le corps sous différents angles.

Biopsie

Réalisé pour déterminer la présence d'un processus malin dans les tissus suspects. Pour effectuer l’étude, il est nécessaire de prendre du matériel de la région qui a provoqué le doute. Pour ce faire, faites une ponction de la cavité abdominale à l'aide d'une aiguille spéciale, contrôlée par un appareil à ultrasons.

Laparoscopie

Par le biais d'une petite incision dans la peau, des outils spéciaux sont insérés dans le péritoine, ce qui permet d'examiner l'organe de l'intérieur et de réaliser en même temps un prélèvement de matériau à partir de sites de tissus suspects pour un examen histologique ultérieur.

Autres techniques

La pathologie du foie peut être vue en utilisant un balayage par radio-isotopes ou des rayons X.

Traitement

Dans les premiers stades de la maladie, vous pouvez utiliser des médicaments spéciaux entraînant la mort des cellules cancéreuses (dues à la malnutrition), ou ralentissant et interrompant leur développement. Il s’applique également à l’élimination partielle ou complète du foie atteint, suivie du remplacement de l’organe par un donneur.

Les scientifiques ont fait une percée dans le diagnostic des tumeurs malignes du foie. Auparavant, une étude de contraste sur l'appareil IRM permettait de détecter uniquement les tumeurs dépassant 1 centimètre. Cette tendance a été observée du fait que le foie est capable de neutraliser rapidement l'agent de contraste.

Il existe aujourd'hui une nouvelle substance qui permet de diagnostiquer les formations dans le foie, dont les dimensions sont de 0,25 mm de diamètre. Cette découverte est une véritable avancée qui permet de traiter le patient avec parcimonie et augmente les chances de guérison complète du cancer du foie.

Est-il possible de guérir le cancer du foie et combien vit-il avec?

Si un cancer du foie est diagnostiqué, combien de temps le patient vit-il avec ce cancer et peut-il être guéri? Le cancer est une tumeur qui se forme sur un ou plusieurs organes et les détruit progressivement. C'est l'une des maladies les plus dévastatrices et imprévisibles du monde. Ils souffrent également et les pauvres et les riches, et les Européens, et les habitants de l'Asie, les enseignants et les mineurs. Il affecte les poumons, l'estomac, les intestins, le sang, la peau, la gorge, le foie, etc.

Le cancer du foie n'est pas une phrase, il peut être guéri. Le traitement n'est pas facile, dans la plupart des cas, des méthodes chirurgicales sont utilisées. Pour se débarrasser de la tumeur, il faut de la force, du temps et de la patience. Le cancer peut être guéri de trois manières:

  • chimiothérapie;
  • ablation de l'organe affecté;
  • greffe de foie.

La première méthode est basée sur des médicaments, d'abord le vaisseau sanguin conduisant au chevauchement de la tumeur, puis un médicament qui le tue. La seconde n’est possible que si la tumeur est petite et que le foie peut se rétablir rapidement. La troisième méthode est la plus efficace, mais il faudra beaucoup de temps pour faire la queue pour votre donneur. Certains ne le feront jamais.

Avec le cancer du foie, une personne peut vivre de 2 à 5 ans, parfois plus.

Tout dépend de la période de détection de la maladie, de la mise en œuvre des recommandations du médecin, du maintien d'un mode de vie correct, du régime alimentaire, de l'âge du patient, de son état de santé général et d'autres facteurs.

Symptômes et diagnostic du cancer du foie

Une tumeur maligne est caractérisée par des particularités:

  • élévation de la température sans raison apparente, conserve toujours au moins 37 ° C;
  • douleur et lourdeur dans le côté droit;
  • une forte diminution du poids humain;
  • des ballonnements;
  • l'hydropisie;
  • la peau et le blanc des yeux deviennent jaunâtres.

L’apparition de ces symptômes suggère qu’il est urgent de consulter un médecin, de se faire tester et d’examiner le foie. Croissance des tumeurs malignes les plus fréquemment atteintes ou atteintes d'hépatite, amateurs d'alcoolisme, de cirrhose.

Pour faire un diagnostic précis, vous devez consulter un médecin qui rédigera les instructions relatives aux procédures nécessaires. Celles-ci incluent un test sanguin pour les alpha-foetoprotéines - la méthode la plus simple mais la moins efficace. La biopsie est un processus qui consiste à extraire une petite pièce du foie à l'aide d'une fine aiguille et d'un appareil à ultrasons. Méthode douloureuse, mais très précise et fiable.

Une autre méthode de diagnostic est l'échographie. À l'aide de l'appareil, l'organe est examiné et il est déterminé s'il y a une tumeur dessus. L'IRM vous permet d'étudier un néoplasme sous différents angles, d'examiner sa structure. La tomodensitométrie vous permet de détecter les plus petites tumeurs qui ne remarqueront pas l'appareil à ultrasons.

Stades du cancer du foie

Le cours de la maladie peut être divisé en 4 étapes. Le premier est caractérisé par un petit néoplasme qui n'a pas pénétré dans les veines, les artères et les ganglions lymphatiques ni d'autres organes. Si un cancer du foie est détecté à ce stade, il y a de réelles chances de guérison. Pour ce faire, vous devez commencer immédiatement le traitement, suivre les recommandations du médecin, etc. Avec le cancer du foie au premier stade, vous pouvez vivre plus longtemps, plus de 5 ans.

Dans la deuxième phase de la maladie, il y a une grande tumeur ou deux de taille moyenne, les vaisseaux sanguins sont affectés. Dans ce cas, seule une intervention chirurgicale peut sauver le patient. Il y a une forte probabilité que la malignité réapparaisse sur le foie. L'espérance de vie du patient dépasse rarement 5 ans.

Au troisième stade, le cancer du foie affecte les ganglions lymphatiques et la membrane des organes adjacents (estomac, intestins). A ce stade, la maladie est extrêmement dangereuse. Le seul moyen de récupérer est une greffe de foie. Vous pouvez vivre avec la maladie pendant plus de 3 ans, dans certains cas, tous les cinq ans.

La quatrième étape concerne les cas avancés de développement de la maladie. Le cancer pénètre et affecte d’autres organes, c’est-à-dire que les métastases se propagent. À ce stade, la maladie ne peut être guérie, mais elle peut être soulagée pour une personne et la douleur peut être atténuée. Combien de personnes vivent avec un cancer du foie avancé? Prévisions décevantes - 2 ans maximum, puis dans de rares cas.

Causes, signes, symptômes, stades et traitement du cancer du foie

Qu'est-ce que le cancer du foie?

Le cancer du foie est une tumeur maligne, conséquence du processus de transformation des hépatocytes en cellules tumorales. Ce type de maladie est appelé carcinome hépatocellulaire ou cancer primitif. Il n'a été trouvé que chez 3 à 5% des patients chez qui une tumeur maligne du foie avait été découverte. Le type de maladie le plus répandu est le cancer secondaire. Initialement, une tumeur maligne dans ce cas est sensible à d'autres organes et tissus. Le plus souvent, il se forme dans l'estomac, les ovaires, le côlon, l'utérus, les poumons, les reins et les glandes mammaires. Mais avec le flux sanguin, les cellules se propagent à travers le corps et mènent à la formation d'un cancer du foie. On l'appelle aussi souvent métastatique.

En plus du carcinome hépatocellulaire, on distingue les types de cancer du foie suivants:

Cholangiocellulaire. Il est assez rare par rapport aux autres espèces et est associé à la mutation de cellules du tissu épithélial des voies biliaires. Au début, il est difficile de diagnostiquer la maladie, les patients ne ressentent ni douleur ni inconfort. Par conséquent, le cancer du foie cholangiocellulaire est souvent détecté trop tard, lorsque l'opération ne donne pas de résultats positifs.

Carcinome hépatocholangiocellulaire. Cette espèce combine les caractéristiques du cancer cholangiocellulaire et du carcinome hépatocellulaire. Les symptômes et les manifestations externes de la maladie sont les mêmes que dans le cas d'un cancer primaire.

Carcinome fibrolamellaire. Caractéristique pour les personnes de moins de 35 ans, ce type de cancer survient chez les enfants. Vous pouvez le déterminer par la douleur du côté droit sous les côtes. Le carcinome fibrolamellaire diagnostiqué en temps opportun est traité par transplantation hépatique, ainsi que par résection.

Cystadénocarcinome. En médecine, les cas de ce type de cancer du foie sont considérés comme rares. Les femmes sont plus susceptibles au cystadénocarcinome, bien que ce soit également le cas chez les hommes. Le développement de la maladie s'accompagne d'une douleur tangible dans le bas de l'abdomen, le patient perd rapidement du poids. À l'examen, une grosse tumeur est visible dans la structure, ressemblant à un kyste. Cela est dû au fait que, dans certains cas, le cystadénocarcinome est formé d'un kyste congénital ou d'un cystadénome bénin.

Hémangioendothéliome épithélioïde. C'est la moins maligne comparée à toutes les autres tumeurs du foie et elle se développe aussi plus lentement. Comme d’autres types de cette maladie, le principal symptôme de l’hémangioendothéliome épithélioïde est une douleur abdominale. La probabilité de propagation de métastases dans le corps étant élevée, le diagnostic précoce est donc important.

Angiosarcome. Le cancer du foie de cette espèce affecte les personnes âgées. La probabilité la plus élevée de son développement concerne ceux qui ont été exposés à des substances telles que l'arsenic, le chlorure de vinyle et certains autres composés chimiques. Une tumeur dans un angiosarcome se propage dans tout l'organe à partir des vaisseaux sanguins. De même, le processus de formation de l'hémangiosarcome. Dans le même temps, le développement de la maladie va très vite: le patient ressent constamment de la faiblesse, perd l'appétit et perd du poids. Il est difficile de faire face à un angiosarcome, il n’est pratiquement pas opérable. Dans la plupart des cas, il n’est possible que de ralentir le rythme de développement de ce cancer du foie.

Hépatoblastome. Une telle tumeur se forme chez les jeunes enfants de moins de 4 ans. L'enfant a un développement sexuel accéléré en raison de la production d'hormones spécifiques, le poids est réduit, mais le ventre augmente. Dans de rares cas, l’hépatoblastome survient chez des patients à l’âge adulte.

Sarcome indifférencié. Ce type de cancer du foie est difficile à traiter. Une tumeur se développe et se développe très rapidement. Le patient a de la fièvre et de la fièvre, et le taux de sucre dans le sang peut fortement augmenter. La tumeur peut se propager aux organes voisins. Le sarcome indifférencié est plus fréquent chez les enfants que chez les adultes.

Espérance de vie pour le cancer du foie

La probabilité d'une issue favorable du cancer du foie est beaucoup plus faible que dans les cas d'autres tumeurs malignes. La raison de ceci - diagnostic tardif de la maladie. Les symptômes du cancer du foie s'apparentent à de nombreuses autres maladies et le traitement est principalement prescrit à partir de celles-ci. Par conséquent, la tumeur est détectée trop tard. Le cancer primitif du foie est rare, plus souvent secondaire, lorsque l'organe est affecté de métastases. La tumeur elle-même est formée dans d'autres tissus. C'est une autre raison pour laquelle il est difficile de diagnostiquer le cancer du foie.

Par conséquent, l'espérance de vie du patient est réduite à plusieurs années et parfois même plusieurs mois. Cela dépend aussi du type de tumeur. Avec le carcinome fibrolamellaire, les patients vivent de 2 à 5 ans et, dans certains cas, plus longtemps. Par exemple, si les métastases n'ont pas encore recouvert d'autres organes. L'espérance de vie dans l'hépatoblastome et le cystadénocarcinome atteint 5 ans en cas de résection hépatique réussie et, en cas d'angiosarcome, 2 ans seulement après l'apparition de la tumeur. Le pronostic le plus défavorable chez les patients atteints de sarcome hépatique indifférencié. La maladie évolue extrêmement rapidement et l’espérance de vie n’est que de quelques mois.

Tous les cancers du foie du foie peuvent être classés comme opérables et inopérables. Dans le premier cas, l'espérance de vie après la chirurgie atteint plusieurs années et dans le second, seulement 4 mois. La présence de maladies concomitantes, le stade du cancer du foie, le traitement prescrit et même l'état psychologique du patient revêtent une grande importance. L'attitude optimiste contribue à l'action efficace des procédures médicales et des médicaments.

Symptômes du cancer du foie

Détérioration générale du patient. Les patients atteints d'un cancer du foie perdent rapidement du poids. L'anorexie est même possible chez les jeunes enfants. L'appétit disparaît, la fatigue apparaît rapidement, la fatigue augmente.

Troubles digestifs. Ils provoquent une perte de poids, caractéristique du cancer du foie. Les troubles digestifs se manifestent par des diarrhées, des nausées, des vomissements et une augmentation de la formation de gaz.

Douleur abdominale. Ce symptôme est observé chez la plupart des patients atteints d'un cancer du foie. Aux premiers stades du développement de la tumeur, la douleur apparaît sous les côtes du côté droit uniquement lors d'efforts physiques, par exemple lorsque vous courez ou marchez ou que vous soulevez des poids. Peu à peu, la gêne est ressentie dans un état calme. Dans le même temps, le volume de l'abdomen augmente en raison de la croissance tumorale. Sur cette base, les patients peuvent assumer indépendamment la présence d'un cancer du foie.

Augmentation de la température corporelle. Il atteint 38 degrés et reste à ce niveau. La raison de l'augmentation de la température corporelle devient l'intoxication du corps.

Jaunisse La tumeur empêche le flux de bile du foie vers l'intestin. En conséquence, ses produits entrent dans le sang et la jaunisse se développe. Vous pouvez le déterminer par des taches sur la couleur jaune caractéristique de la peau. La même nuance est acquise et le blanc des yeux du patient. La couleur de l'urine devient plus riche et les matières fécales opposées plus claires.

Ascite Un estomac atteint de cancer du foie peut augmenter de volume, non seulement à cause de la tumeur elle-même, mais également à cause de l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale. La raison en est que les cellules cancéreuses bloquent sa production. Ils provoquent également une irritation de la membrane muqueuse de la cavité abdominale, ce qui entraîne également une accumulation de liquide dans celle-ci.

Saignements nasaux ou internes.

Causes du cancer du foie

Hépatite virale chronique. Lorsque l'agent causal de cette infection est ingéré, la maladie se développe dans la plupart des cas. En conséquence, un rétablissement complet est possible, mais dans certains cas, l'hépatite virale devient chronique. Selon les médecins, cela est dû à l'immunité du patient. Lorsque l'hépatite est l'agent causal de l'infection, le virus se développe dans le foie. Dans le cas d'une maladie chronique, diverses complications sont possibles, notamment le carcinome hépatocellulaire.

Mauvaises habitudes L'alcool et le tabac sont nocifs pour le foie car ils endommagent les cellules de l'organe. En combinaison, ils conduisent à l'apparition de tumeurs malignes, ce qui a été prouvé sur la base de recherches. Avec l'abus d'alcool et de tabac, le risque de développer un cancer du foie hépatocellulaire est plus grand. L'hépatite dans ce cas augmente la probabilité d'une tumeur.

Hémochromatose. Ce terme fait référence à l'état du corps lorsque la teneur en fer et ses composés dépasse le taux admissible. L'hémochromatose est héréditaire, donc si un membre de votre famille en souffre, vous devriez y prêter attention. La maladie entraîne des problèmes au niveau du foie et, par conséquent, une cirrhose ou un cancer. Il est possible de prévenir ces complications graves en identifiant l'hémochromatose et en commençant son traitement à temps.

Cirrhose du foie. L'abus d'alcool est la principale cause de cette maladie. En combinaison avec l'hépatite virale, il en résulte une cirrhose, qui contribue à la formation d'une tumeur maligne. La maladie elle-même n'est pas considérée comme oncologique et se manifeste par un dysfonctionnement du foie ainsi que par la déformation de ses tissus. Mais comme il s'agit d'un facteur contribuant au développement du carcinome hépatocellulaire, tous les six mois, les patients sont examinés, sur la base desquels la présence de cellules cancéreuses est déterminée.

La syphilis Cette maladie est virale et endommage les cellules du foie. La jaunisse est l'un des symptômes de la syphilis. La destruction active du foie au cours de l'évolution de la maladie entraîne la formation d'un cancer.

Maladie biliaire. Les calculs formés dans les canaux biliaires empêchent l'extraction de la bile de la vessie. Cela provoque non seulement une douleur intense chez le patient, mais également des complications graves telles que le cancer du foie. Pour éviter la formation d'une tumeur, il est nécessaire de se débarrasser des calculs. Peut-être que ce n'est que par la chirurgie.

Le diabète. Les patients ayant une haute teneur en glucose dans le sang sont plus susceptibles d'avoir une tumeur maligne du foie. Le risque augmente si la maladie est associée à d'autres facteurs: alcoolisme, tabagisme, hépatite virale et cirrhose. Le diabète sucré contribue à l'accumulation de lipides, qui causent de graves dommages au foie, tels que le cancer.

Stéroïdes anabolisants. Ces médicaments sont utilisés pour accélérer la croissance du tissu musculaire et agir sur le type d'hormones mâles - la dihydrotestostérone et la testostérone. Les stéroïdes anabolisants en raison de cette propriété sont utilisés depuis longtemps en bodybuilding. Cependant, leurs effets néfastes sur le corps ont été révélés. L'absorption des stéroïdes anabolisants se produit dans le foie, qui subit en même temps une forte charge. Lors de la prise de ces médicaments peuvent être formés en tant que tumeurs bénignes et malignes. Les premiers après une cure de stéroïdes sont absorbés et les seconds progressent.

Prédisposition génétique. Le risque de cancer du foie augmente chez les patients dont la famille est déjà atteinte. Dans ce cas, des examens réguliers visant à détecter la présence de cellules tumorales doivent être effectués plus fréquemment.

Les parasites. Sur la base d'études pratiques, il a été révélé qu'un parasite tel qu'un opistorch vivant dans un poisson de rivière provoque un cancer du foie. Il est capable de vivre longtemps en dehors de son environnement habituel. Il a infecté la plupart des poissons de la famille des carpes. Opistorch, qui affecte le foie et d'autres organes, conduit à la formation de cellules malignes et au développement d'un cholangiocarcinome.

Exposition à des produits chimiques. Les plus dangereux sont l'arsenic et le radium. Ils contribuent au développement des hémangiosarcomes et des angiosarcomes. Le chlorure de vinyle et le thorium peuvent également être des causes de leur apparition.

Aflatoxine B1. Le soja, le riz, le grain, le blé, stockés dans un environnement humide et chaud, contiennent un type spécial de champignons. L'aflatoxine B1 est le produit de leurs fonctions vitales et est capable de provoquer des mutations génétiques conduisant au développement du cancer du foie.

Médicaments contraceptifs. Ils contiennent des œstrogènes - une hormone féminine particulière et contribuent à la formation de tumeurs bénignes, qui se transforment parfois en tumeurs malignes.

Stade et étendue du cancer du foie

Cancer du foie grade I

À ce stade de la maladie, la tumeur était seulement formée et n'avait pas le temps de pénétrer dans les vaisseaux. Sa taille peut varier. Mais en général, une tumeur au stade I ne touche pas plus du quart du foie. À bien des égards, il est si difficile de diagnostiquer le cancer à ce stade. Tous les symptômes sont légers, le patient peut se plaindre de faiblesse, de fatigue. En outre, une tumeur maligne du premier degré n’interfère pas avec le fonctionnement normal du foie. Il est souvent détecté lorsqu'il est suspecté d'avoir d'autres maladies. Mais l'enquête confirme le cancer.

Si vous avez réussi à diagnostiquer la maladie au stade I, c'est un grand succès. Le traitement sera la dynamique la plus efficace et la plus probable positive. Par conséquent, il est conseillé aux patients à risque, par exemple les patients atteints d'hépatite virale, les alcooliques et les fumeurs, de subir un examen le plus souvent possible afin de détecter les cellules cancéreuses du foie.

Cancer du foie de grade II

A ce stade, la tumeur grossit et pénètre dans les vaisseaux sanguins. Les symptômes de la maladie sont plus prononcés. Le patient peut parfois ressentir des douleurs abdominales lors de l'exercice. Une tumeur maligne prend différentes formes.

Cancer du foie

Il est divisé en plusieurs étapes. Le premier de ceux-ci est indiqué en médecine 3A et implique que la tumeur a réussi à toucher la veine porte ou hépatique. Il peut y avoir plusieurs tumeurs malignes à ce stade, chacune d’elles ayant des dimensions significatives. Grâce à cela, un spécialiste peut diagnostiquer le cancer du foie en examinant. Après tout, une grosse tumeur entraîne l'apparition de phoques visibles.

Au stade 3B, les cellules de la formation maligne sont connectées à des organes situés près du foie. La seule exception est la vessie. Une autre option est également possible lorsqu'une tumeur est attachée à l'enveloppe externe du foie.

Si les cellules malignes touchent non seulement l'organe lui-même, mais également les ganglions lymphatiques, cela indique que le stade 3C est arrivé. Dans ce cas, la tumeur affecte d'autres organes du corps.

Cancer du foie de grade IV

Cette étape est considérée comme la plus difficile parmi toutes les possibilités. La tumeur a déjà réussi non seulement à toucher une grande partie du foie, mais également à propager des métastases dans tout le corps, affectant également d'autres organes. Cela se produit par la circulation sanguine.

La durée de vie maximale des patients atteints d'un cancer du foie de grade IV est de 5 ans. Cependant, ces cas sont rares. Le plus souvent, avec la progression rapide de la maladie, l'issue fatale survient après quelques mois.

Le traitement efficace du cancer du foie à ce stade est presque impossible. Les médecins tentent seulement de prolonger la vie du patient, soutenant plus longtemps le fonctionnement des systèmes de l'organisme et ralentissant la croissance des cellules d'une tumeur maligne, ce qui se produit de manière incontrôlable. La chimiothérapie et la radiothérapie sont utilisées à cet effet. L'intervention chirurgicale dans le cancer de stade IV n'a déjà plus de sens.

Il est souvent diagnostiqué lors du traitement initial du patient chez le médecin. Cela est dû à l'évolution asymptomatique du développement de la tumeur. Elle ne commence à déranger le patient que dans les dernières étapes, quand il est déjà impossible de l'aider.

Métastases du cancer du foie

La métastase est l'apparition de foyers de développement d'une tumeur maligne. La propagation de ses cellules se produit avec le flux de sang et de lymphe. Leur nombre augmente constamment et bientôt les métastases, comme une tumeur, commencent à grossir.

Le cancer du foie secondaire est le plus fréquent. Une tumeur se forme dans la région de l'estomac, des glandes mammaires, des poumons, du pancréas, puis des métastases au foie se produisent. Cela se produit en raison de la circulation sanguine intense dans cet organe. Le sang pénètre dans le foie par les systèmes artériel et portail, c'est-à-dire par la veine porte. En cas de cancer primitif, lorsqu'une tumeur se forme dans le foie, ses métastases peuvent toucher le cerveau, le cœur, les reins et la colonne vertébrale.

Diagnostic du cancer du foie

Le médecin peut tirer des conclusions sur la base des sensations du patient et de l'examen visuel. La palpation peut déterminer la présence d'ascite et une augmentation de l'abdomen, l'un des symptômes du cancer du foie. Les tests sanguins de ces patients montrent généralement des niveaux élevés d'urobiline et de bilirubine.

L'échographie permet d'obtenir des informations détaillées sur la présence et la structure de la tumeur, de déterminer sa taille et sa malignité. Les ultrasons permettent de pratiquer une ponction sans déranger la peau. Le médecin peut donc distinguer le cancer du foie des autres maladies présentant des symptômes similaires.

Une autre méthode de diagnostic dans ce cas est la tomodensitométrie. Avant la procédure, le patient prend un agent de contraste oral. Il renforce les contours des organes, ce qui permet au médecin de voir clairement les limites et la forme de la tumeur. À l'aide de la tomodensitométrie, on détermine non seulement le degré d'atteinte du foie, mais également les vaisseaux sanguins situés à proximité.

Au cours de l'imagerie par résonance magnétique, le patient est placé dans un tube étroit dans lequel des ondes radio sont émises. Ils sont absorbés par les tissus corporels, ce qui permet d’observer des tumeurs malignes sur l’ordinateur.

Malgré l'abondance de diverses méthodes de diagnostic, la plus précise d'entre elles est la biopsie. Il s'agit de la collecte d'un échantillon de tissu, dont l'étude permet de déterminer la présence de cellules d'une tumeur hépatique maligne dans le corps.

Traitement du cancer du foie

Le traitement du cancer du foie est prescrit en fonction de la nature de la tumeur, du stade de la maladie et des caractéristiques individuelles du patient.

Au début, méthodes chirurgicales efficaces:

Si une tumeur est détectée au stade I, une partie du foie peut être retirée - résection. Dans le même temps, une grande partie de l'organe reste et la formation maligne est complètement éliminée.

En hémihépatectomie, le chirurgien retire la moitié du foie touché par la tumeur. Le reste du corps remplit pendant quelque temps toutes les fonctions, puis le foie retrouve sa taille initiale.

Avant l'intervention ou lorsque le patient ne tolère pas l'anesthésie générale, ce qui rend impossible toute intervention chirurgicale, l'ablation par radiofréquence est utilisée. Cette procédure consiste en la destruction de cellules cancéreuses du foie par ondes radio. Pour obtenir le meilleur résultat, il est effectué plusieurs fois.

Chimiothérapie pour le cancer du foie

Un certain nombre de produits chimiques sont utilisés pour lutter contre les cellules cancéreuses. Cependant, en raison de la dépendance rapide, ils perdent leur efficacité. Pour éviter cela, utilisez une méthode spéciale - la perfusion, qui est réalisée par l’artère hépatique. Ainsi, le médicament chimique atteint toutes les cellules du foie et n'affecte pas les autres tissus et organes. Parmi les effets secondaires de la chimiothérapie les plus souvent cités figurent les nausées, se traduisant par des vomissements, des saignements, une perte de cheveux et un malaise général.

Pour réduire les effets des antibiotiques et augmenter leur efficacité, vous devez utiliser une préparation enzymatique spéciale, par exemple, Wobenzym.

Régime alimentaire pour le cancer du foie

La nutrition joue un rôle important dans la lutte contre une maladie aussi grave que le cancer. Il doit être aussi équilibré que possible et ne pas surcharger le foie. Il est recommandé en petites portions aussi souvent que possible.

Tous les produits peuvent être divisés en trois groupes. Le premier comprend ceux qui sont considérés utiles pour les patients atteints de cancer du foie. Ceux-ci comprennent les produits laitiers, les céréales, les jus de carottes et de betteraves, la plupart des fruits et légumes, le riz, le sarrasin et le millet. À partir de céréales, vous pouvez préparer des soupes très nutritives, mais faciles à digérer. Le jus de carotte a un effet positif sur la fonction hépatique.

En quantités limitées, vous pouvez manger des aliments appartenant au deuxième groupe. Parmi eux se trouvaient des jus de légumes et de fruits, du fromage cottage et du beurre, du thé, des œufs et du beurre. Les patients atteints d'un cancer du foie présentent souvent un déficit en protéines. Pour compenser le manque de cet élément important, il est nécessaire de manger de la viande et du poisson. La préférence est donnée aux variétés à faible teneur en matière grasse, telles que veau, poulet, morue, sandre. Le hareng va augmenter l'appétit, comme la choucroute. Ceci est particulièrement important pour les patients atteints de cancer, qui manquent généralement d’appétit.

Le troisième groupe comprend tous les produits nocifs pour les patients. Ce sont l’alcool, le café, les boissons gazeuses, la margarine, le sucre, la viande grasse. Il est nécessaire de refuser tout produit dans lequel des agents de conservation et des amplificateurs de goût, des épices chaudes et d'autres additifs ont été utilisés.

Les repas doivent être cuits à la vapeur ou au four. Les produits peuvent être bouillis, cuits à l'étouffée, mais vous ne pouvez rien faire frire dans l'huile, afin de ne pas créer de charge supplémentaire du foie. Ceux qui ne peuvent pas refuser les sucreries grasses - gâteaux, pâtisseries, vous pouvez les remplacer par de la guimauve, de la guimauve ou de la marmelade. Cependant, manger de la nourriture en petites quantités et pas trop souvent. Avec l'apparition de l'œdème, il est nécessaire de réduire la consommation d'eau et d'abandonner le sel. Si le patient vomit, au contraire, il faut augmenter la quantité de liquide consommée.

Traitement des remèdes traditionnels contre le cancer du foie

L'utilisation de remèdes populaires doit être combinée avec les méthodes de traitement traditionnelles. Le cancer du foie est une maladie grave à laquelle il est presque impossible de faire face sans l'aide de produits chimiques.

Mais vous pouvez en améliorer l'effet à l'aide de remèdes populaires.

Chaque jour avant un repas, vous pouvez prendre une décoction d'avoine. Pour sa préparation, les grains sont versés avec de l'eau et cuits à feu doux, puis filtrés.

Utile dans le traitement du cancer du foie et du jus de melon d'eau. Il faut le boire plusieurs fois par jour avec une cuillère de miel. Vous pouvez remplacer le jus de melon d'eau par du bouleau en buvant 2 tasses par jour.

La propolis peut être consommée 40 à 60 minutes avant les repas au moins 3 fois par jour. Alternativement, l'huile de celui-ci est également utilisée. Il est mélangé avec du beurre bouillant et maintenu à feu doux pendant environ une demi-heure, en remuant. Le mélange est consommé plusieurs fois par jour dans une cuillère à soupe.

L'auteur de l'article: Bykov Evgeny Pavlovich, oncologue